Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Le divan : L'allaitement en public

Si vous êtes une femme et que vous allaitez publiquement il vous est peut-être déjà arrivé d’être victime de regards réprobateurs d’autres femmes et d’autres hommes. En 2016, que devrait-on penser de l’allaitement en public? Devrait-il y avoir une limite à l’âge d’un enfant nourri par le sein de sa mère?

Bernadette Betchi, enceinte de 38 semaines allaite son fils de 2 ans et prévoit continuer de le faire jusqu’à ce qu’il n’en ressente plus le besoin. Elle dénonce la sexualisation systématiquement associée au corps de la femme qui en empêche plusieurs d’accomplir un acte tout aussi naturel que l’allaitement.



Réalisateur: Carine Ouellet
Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Titre :
TFO 24.7


BERNADETTE BETCHI est assise sur le divan en regardant son enfant jouer devant elle. Ensuite, elle allaite l'enfant. Pendant l'entrevue on verra l'enfant s'amuser devant le divan ou assis sur sa mère.


BERNADETTE BETCHI

Allaiter, c'est important

parce que c'est un geste naturel

qui vient avec la naissance

d'un enfant. Je crois pas

qu'il y ait d'âge limite

pour arrêter d'allaiter,

puis c'est vraiment personnel

à chaque situation, à chaque

famille, à chaque femme et

à chaque enfant. C'est important

de s'écouter, de ne pas dépasser

ses limites parce que

c'est supposé d'être beau

et merveilleux et positif

l'allaitement. Donc, quand

ça commence à devenir

lourd et négatif, je crois que

c'est là que, peut-être, il faut

réévaluer. J'ai la deuxième

qui arrive prochainement. J'ai

l'intention d'essayer d'allaiter

en tandem. Donc, d'allaiter

mon plus vieux et le bébé.

Si le tandem fonctionne pour

quelques mois, puis on décide

d'arrêter, ce sera ça.

Si ça fonctionne pour encore

un an, puis que mon garçon en a

encore besoin pour un an, je

vais continuer. Encore une fois,

je me mets jamais de limite.

On y va et puis on

réévalue à chaque fois.

Je trouve qu'on est dans

une société qui a beaucoup

de normes, puis de règles. C'est

bien d'allaiter, mais pas trop

longtemps. Ensuite, c'est bien

d'allaiter, mais cachée ou c'est

bien d'allaiter, mais couvert.

Puis dès que tu sors un peu

de cette boîte, bien, tu as

vraiment des deux côtés. Donc,

soit les gens t'encouragent pour

ton "courage" qui, selon moi,

c'est bizarre que l'on voie ça

comme du courage. Parce que

c'est quelque chose de très

naturel selon moi.

Ou tu es de l'autre côté où

vraiment, tu dois reconsidérer

ce que tu fais parce qu'on

ne comprend pas pourquoi

tu pourrais faire ça en public.

Puis il faut être cachée, puis

c'est quelque chose de... C'est

mal vu. Moi, personnellement, je

me suis jamais cachée. Les gens

m'ont tolérée, je crois, jusqu'à

un certain âge, puis maintenant

que mon garçon a presque 2 ans

et en plus que je suis enceinte,

je trouve que le regard a

beaucoup changé sur moi.

J'ai beaucoup de gens qui se

questionnent: "Est-ce que c'est

une bonne chose? Tu es pas en

train de trop te fatiguer?"

Ou des choses comme ça. Je ne

sais pas si c'est nécessairement

négatif ou si c'est des gens qui

sont juste inquiets pour moi.

Mais je sais que je sors de la

norme et que dans cette société,

ce que je fais est pas

nécessairement regardé de la

bonne façon malheureusement.

Le corps de la femme est

tellement sexualisé qu'on

ne voit plus rien d'autre.

Les seins ne sont plus

nécessairement vus pour... On va

dire, un de leur fonctionnement

qui est d'allaiter. Et ils sont

seulement vus pour tout ce qui a

trait à la sexualisation.

Donc, c'est pour ça, je crois,

personnellement, que les gens

ont de la difficulté. C'est

que dès qu'ils voient un sein,

ils vont tout de suite l'associé

au sexe et non nécessairement

au fait que tu es en train de

nourrir ton enfant. Donc, moi,

je crois que c'est pour ça

que les gens sont réticents.

Les commentaires viennent

définitivement plus souvent des

femmes que des hommes. "J'ai mon

mari dans la salle", ou quoi que

ce soit. "Moi, je ne suis pas

confortable qu'il voit une autre

femme allaiter son enfant."

Moi, si je suis confortable de

pouvoir allaiter en public, puis

la femme en face de moi ne l'est

pas, bien, le préjugé va arriver

à partir de là. Pour être

honnête, moi, j'ai eu beaucoup

plus de bons commentaires venant

d'hommes. Des commentaires

d'encouragements, des gens qui

vont dire: "Bravo! C'est bien

ce que tu fais. C'est bien

de montrer aux autres que

l'allaitement, c'est

quelque chose de naturel."

(En s'adressant à son fils)

Veux-tu du lait?


L'ENFANT

Oui.


BERNADETTE BETCHI

OK.

(En poursuivant son témoignage.)

J'ai de la peine pour, je crois,

toutes ces femmes qui sont

comme... Elles veulent le faire,

mais elles sont comme un peu

sur la limite de vraiment aller

se cacher. Moi, je ne veux pas

qu'on adopte mon point de vue

parce que l'allaitement est

quelque chose de très personnel

entre la mère et l'enfant. Donc,

peu importe ce que les gens

décident de faire, qu'ils

allaitent pour six mois, qu'ils

allaitent pour quelques années,

en public ou pas en public,

parce qu'il y a des femmes aussi

qui ne sont pas confortables

d'allaiter en public, couvertes

ou non couvertes; d'être

confortable dans le choix

que vous avez fait. De ne pas

vous laisser convaincre par

la société que ce que vous avez

décidé de faire, c'est mauvais.

Quand on prend une décision, les

gens devraient seulement nous

montrer du support et non juger

tous les mouvements qu'on fait.

Donc, moi, je donne mon opinion

pour toutes ces femmes décident

de vouloir allaiter en public.

Bien, moi, je veux vous dire

que je suis avec vous, puis

je trouve que c'est quelque

chose de naturel. Donc,

vous ne devriez pas avoir

honte de le faire.


L'enfant salue en faisant un geste de la main sous le regard amusé de sa mère.


Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par