Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Les conserves font un retour en force

Faire des conserves n´est plus une activité démodée! Bien au contraire, de plus en plus de gens dans la vingtaine et la trentaine s´adonnent à la préservation des aliments. Andrew Eade, chef chez Pusateri´s Fine Foods, est l´un d´eux. Il aime particulièrement l´idée d´ouvrir un pot Mason et d´être replongé au moment-même où la nourriture a été préparée. Andrew Eade et quelques autres chefs se sont donné rendez-vous au Drake Hotel à Toronto pour s´affronter dans le cadre de la compétition annuelle Pickle Battle. Quel cornichon saura séduire les juges?



Réalisateur: Andréanne Baribeau
Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Il s’agit d’un reportage sur les conserves. Durant le reportage des images d’ANDREW EADE préparant des conserves à base de citrouille dans sa cuisine, puis d’un événement organisé où les conserves sont en vedette défilent.


Texte informatif :
ANDREW EADE, chef Pusateri's Fine Foods


ANDREW EADE

Les jeunes

veulent faire la nourriture

que leurs grands-parents

cuisinaient.

Et c’est tellement important

de conserver l’héritage.

J’ai commencé à faire

les conserves quand j’étais

jeune et j’ai décidé

d’être un chef cuisinier.

Et j’ai commencé à ma maison,

j’ai essayé les autres

différentes recettes

pour juste... amusement.

La chose qui est intéressante

avec les conserves,

c’est le moment que

tu peux préserver quand

la nourriture est parfaite.

Et tu peux l’utiliser

d’une autre façon dans

un mois, deux mois,

une année... et ouvrir

une Mason jar et manger.

Tu peux utiliser

le sel, le vinaigre.

Tu peux aussi faire les

"préserves" avec fermentation.

De faire les conserves,

c’est une chose sociale,

que tu peux faire avec

tes amis. C’est trendy.

Et tu peux utiliser

pour beaucoup de façons:

beaucoup de cocktails et aussi,

pour les hors-d’œuvre.

Les jeunes font des conserves

parce que c’est cool.


IVY KNIGHT, organisatrice du 86'd Mondays Pickle Battle, raconte un peu cette soirée qui en est à sa 6e édition. Pendant qu’elle en parle, des images de l’événement défilent.


IVY KNIGHT

(Propos traduits de l’anglais)

Nous sommes au Drake Hotel, où j’anime

un événement hebdomadaire nommé 86'd

Mondays, et ce soir, c’est la 6e édition de

la compétition de conserves Pickle Battle.

Tous les chefs que je connais font des

conserves et des marinades. J’ai pensé que

ce serait une bonne façon pour eux de

présenter leurs recettes.


ANDREW EADE

Ce soir, j’ai présenté

la "préserve" de citrouille

avec le croquant de citrouille,

cacahuètes et cacao.

C’est tellement excitant.


IVY KNIGHT

(Propos traduits de l’anglais)

Il y a définitivement de plus en plus de

jeunes qui font des conserves. Ce n’est

plus perçu comme une activité démodée.

Les jeunes voient plutôt ça comme une

pratique ancienne mais géniale,

que tous peuvent facilement faire à

la maison. Langues de bœuf et choux-

fleurs marinés, cornichons bien sûr,

mais aussi noix de Grenoble, œufs

et radis marinés... Tout ce que vous

pouvez imaginer!


LAURA CALDER, juge au Pickle Battle et auteure culinaire parle des conserves.


LAURA CALDER

Bien, je pense

que l’idée des conserves

a été très démodée pendant

très longtemps. Moi, j’ai grandi

avec ça. Tout ce qu’il y avait

dans le jardin allait

soit dans le congélateur, soit

dans les... soit en conserve.

Et on mangeait ça l’hiver.

Ça, c’était les légumes.

Ma génération était plus

intéressée au monde, à découvrir

d’autres cuisines, je pense.

Et comme ça, on a perdu

un peu ce qui était à nous,

parce qu’on a mangé pendant

très longtemps tout ce

qui était de la Méditerranée.

C’était que des aubergines, et

du basilic, et des sauces tomate

et les pâtes. Mais en vérité,

ce n’est pas notre cuisine ici.

Je pense que maintenant,

on commence à revenir vers

ce qui est un peu plus...

du terroir, ici, oui.


LAURE CALDER s’adresse ensuite à la foule pour annoncer le vainqueur du Pickle Battle.


LAURE CALDER

On a choisi un classique.

(Propos traduits de l’anglais)

C’est bien d’avoir pleins de saveurs

ce soir, mais en fin de compte, tu veux

un cornichon qui goûte le cornichon.


LAURE CALDER

Il y a une énorme différence

entre les légumes qu’on

récolte du jardin et qu’on

met directement en conserve

et les produits qu’on trouve

en grande surface, donc je pense

que pour ceux qui veulent

bien manger, ça restera

toujours important.


IVY KNIGHT

(Propos traduits de l’anglais)

Ça fait partie de la culture

du bricolage et de

l’autosuffisance dans laquelle

nous nous trouvons.

Les gens veulent savoir

d’où vient leur nourriture,

plutôt que de

consommer aveuglément.

Je crois que

le fait que des gens

de 20 et 30 ans

s’intéressent maintenant aux

conserves contribuera à préserver

cette tradition pour les prochaines

générations.

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par