Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

L´agriculture débarque en ville

Chaque automne, vaches, cochons, chèvres et alpagas débarquent au centre-ville de Toronto, le temps d’une grande foire agricole qui attire annuellement plus de 300 000 visiteurs. La Foire royale d’hiver de l’agriculture, c’est non seulement le plus important spectacle équestre en Amérique du Nord, mais c’est aussi un rendez-vous à ne pas manquer pour les exposants en quête de nouveaux marchés. Trois propriétaires de petites entreprises ontariennes nous font découvrir leur histoire, leurs produits et leurs défis.



Réalisateur: Andréanne Baribeau
Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Cette capsule présente la Foire Royale d'Hiver de l'Agriculture. Divers acteurs de la foire parlent de l'expérience qu'on peut y vivre. JO-ANNE BURTON, propriétaire de Dream Acres Alpacas, parle de son expérience comme commerçante.


JO-ANNE BURTON

On vient du nord de l'Ontario,

autour de Timmons.

On a 32 alpagas. On fait

l'élevage d'alpagas juste pour

la laine. C'est vraiment une

joie de travailler avec les

animaux parce qu'ils aiment

la compagnie humaine.

J'ai tombé en amour avec une

photo d'une face d'alpaga et

puis j'ai dit à mon mari: "On va

s'acheter une ferme et on va

faire l'élevage d'alpagas."

La laine, j'avais aucune idée

c'était quoi, qu'est-ce

qu'on faisait avec la laine,

mais j'ai appris à tricoter,

alors je sais comment.


KAREN KERK, propriétaire de Bare Organics, parle de son expérience comme commerçante.


KAREN KERK

Je fais les produits

de soins de la peau.

Je les fais avec les...

... les ingrédients qu'on

utilise dans la cuisine. On fait

beaucoup de savons avec les

huiles de végétaux. Le produit,

je pense que c'est le plus

populaire maintenant,

c'est un déodorant qu'on fait.

Et on fait beaucoup de crèmes

de main, les choses comme ça.

Je ne crée pas mon entreprise

pour faire beaucoup, beaucoup

d'argent. Je le fais parce

que je suis passionnée.

La chose que j'adore le plus

d'avoir ma propre entreprise,

c'est de parler avec les gens.

Le marché est difficile à percer

en Ontario, mais je veux que ça

reste une entreprise familiale.


JO-ANNE BURTON

C'est notre troisième année

à la foire. C'est tout tissé à

la main, au métier. On tricote.

Les chapeaux sont tricotés.

On a des... des bandeaux, des

cache-oreilles. On vend aussi

un peu de laine brute pour

les femmes qui veulent filer.


CLIENTE

Thank you so much!


JO-ANNE BURTON

Thank you very much!

Have a good day.

Pour nous, la Foire de Toronto,

ça nous donne l'occasion

d'avoir un marché qu'autrement

on pouvait jamais avoir dans

le Nord. Ça représente au moins

30% de notre année. C'est gros.


CHARLIE JOHNSTONE, PDG de la Foire Royale d'Hiver de l'Agriculture, parle de l'événement.


CHARLIE JOHNSTONE

(Propos traduits de l'anglais)

Cette foire a 93 ans d'histoire.

L'événement attire plus de

300 000 visiteurs. Donc si vous

voulez voir le monde équestre

à son meilleur, c'est ici.

C'est le spectacle de chevaux

numéro un en Amérique du Nord.

On y retrouve aussi ce qu'il se

fait de mieux dans nos fermes,

que ce soit au niveau des vaches,

des cochons, des chèvres...

Pour les exposants, c'est une

excellente façon de rencontrer

des gens et présenter leurs

échantillons. Certains d'entre-eux

participent à la foire depuis 40 ans.

On a des familles qui viennent depuis

3 ou 4 générations. C'est comme

une grande réunion.


ANDREA BURKE, propriétaire de Brule Creek Farms, parle de leur expérience comme exposants.


ANDREA BURKE

Mon mari et moi, nous avons la

ferme qui s'appelle Brule Creek

Farms à Kakabeka Falls, Ontario.

On cultive des graines

comme le blé et le canola.

Et on fait la farine et de

l'huile. Toutes les choses que

nous faisons, c'est sur place,

sur notre ferme. Le plus grand

défi pour nous, c'est que notre

saison est plus courte. On a

juste comme 100 jours pour

cultiver tous nos plants.

On est ici parce qu'on n'a pas

de magasins ici, alors on

peut vendre nos produits.


KAREN KERK

J'ai hâte de venir à

la Foire chaque année.

Pour moi, c'est un

fun trip.


CHARLIE JOHNSTONE

(Propos traduits de l'anglais)

Ce serait impossible de mettre

sur pied un tel événement sans

l'aide de partenaires. Nous avons

donc des commanditaires, comme

OLG par exemple, qui contribuent

financièrement tout en sensibilisant les

gens par rapport à notre mission,

celle de tendre la main vers les communautés

rurales et les agriculteurs.

Après tout, ce sont ces familles dévouées

qui produisent les aliments que nous

mangeons tous les jours.


Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par