Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Daniel Choquette, héros du sucre

Fasciné par la fameuse mine de sel de Windsor, Daniel Choquette, originaire d’Abitibi, s’est établi dans le Sud-Ouest ontarien. Il a ensuite développé une passion pour tout ce qui est sucré, se lançant d’abord dans la production de sirop d’érable, puis, dans celle du sirop de sorgho, une plante cultivée autrefois dans le comté d’Essex. Il produit aussi du miel à partir de ruches qu’il a installées en ville, dans les cours de résidents intéressés à faire leur part pour sauver les abeilles. Tous ses projets ont en commun le respect de l’environnement et l’entraide communautaire.



Réalisateur: Andréanne Baribeau
Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

DANIEL CHOQUETTE, acériculteur et apiculteur au 3 Golden Acres, parle de son entreprise. VON GENOVESE, résident de Windsor en Ontario, témoigne de la réussite du projet de DANIEL CHOQUETTE. Défilent des images venant illustrer leurs propos.


DANIEL CHOQUETTE

Je suis originaire

de l'Abitibi, alentour

de Rouyn-Noranda.

Moi, j'ai démarré ici en 76

dans la région de Windsor.

J'ai décidé de me lancer dans la

production de sirop de sorgho,

vu que j'étais déjà dans le

sirop d'érable. C'est un genre

de canne à sucre. Ça pousse

semblable au blé d'Inde.

Le sirop ressemble entre

le sirop d'érable et la mélasse.

Dans les années 40 et 50,

c'était très populaire,

la production de sorgho dans le

canton d'Essex par rapport à la

dépression. Et le monde pouvait

pas trouver de sucre blanc, fait

qu'ils se sont lancés dans la

production du sirop de sorgho.

J'ai entendu dire qu'il y avait

encore des presses qui restaient

dans les alentours. Donc, je me

suis informé dans la vieille

génération de personnes qui ont

fait ça dans les années 40 ou 50

pour localiser une presse,

puis j'en ai trouvé une.

Probablement la seule

qui restait peut-être

dans le canton d'Essex, oui.


On présente un extrait vidéo montrant la presse en action.


DANIEL CHOQUETTE

J'ai été élevé sur une ferme

familiale. Mes parents

utilisaient aucun

produit chimique.

(Aux cochons)

Tenez! Venez manger.

Je crois que ça a été transféré

en moi même. Ici, on fait

aussi toute la production bio.

J'aime à découvrir, j'aime

apprendre des techniques

différentes, puis introduire

des produits locaux.

D'où je viens, il y a pas

d'érable. Ça fait que j'étais

pas intéressé à apprendre

comment faire le sirop d'érable.

Je me suis éduqué un peu

là-dessus, et puis j'ai commencé

la production sur le poêle,

puis au fur et à mesure,

j'ai développé une production

plus grosse, quoi.

J'ai impliqué la communauté,

des voisins, puis les amis.

Je fais l'entaille des érables.

Eux autres, ils collectent

la sève, ils me l'emmènent,

puis moi, je la bous. Puis, on

partage la production du sirop.

Ça fait alentour de six ans

que j'ai commencé à élever

des ruchers d'abeilles...

pour les aider.

(Ricanant)

Vu qu'ils sont en déclin.

Dans la campagne, les fermes

deviennent de plus en plus

grosses. En plus, la chimie

qu'ils utilisent, c'est très,

très dur pour les abeilles, oui.

J'ai décidé de "mover" des

ruchers en ville, par rapport

qu'ils sont moins infectés

avec les produits chimiques,

et il y a plus de nourriture

pour eux autres, de nectar,

puis de pollen.


VON GENOVESE

(Propos traduits de l'anglais)

Daniel a pris les abeilles

et les a distribuées dans

la communauté ici, dans cette

rue. Quatre ou cinq voisins ont

maintenant une ruche dans leur cour.

J'en ai une également et elle se

porte bien. Daniel vient nous

visiter et s'en occupe. Il m'a

donné une partie du miel récolté.

Mon jardin semble être en

meilleure santé aussi. C'est

une situation gagnante, autant

pour les abeilles que pour les

propriétaires.


DANIEL CHOQUETTE

Ce qui serait bien, c'est

de prendre soin de notre propre

nourriture. D'avoir plus

de fermes familiales, redevenir

un peu... peut-être pas

sur l'ancien temps; être plus

dépendant de notre culture

que dans des grosses fermes

qui cultivent 3000, 4000 acres.


Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par