Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

La deuxième vie du vieux bois

Qui aurait cru que le plancher d’une grange pourrait un jour être transformé en table à dîner? De plus en plus, le vieux bois a la cote. Les ébénistes le récupèrent à partir de vieux bâtiments et s’en servent dans la confection de meubles de toutes sortes, au plaisir des clients qui sont à la recherche de quelque chose d’unique. Travailler avec du vieux bois permet aussi de préserver une tranche d’histoire, tout en faisant sa part pour l’environnement. Mais le matériel comporte tout de même son lot de défis. Un reportage d’Andréanne Baribeau.



Réalisateur: Andréanne Baribeau
Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

On présente les témoignages DENIS ROBITAILLE, spécialiste du bois à Marcelville, et CHRISTOPHE LECOMTE, ébéniste amateur et directeur chez Land-Return Inc. Ils parlent de la réutilisation de bois.


DENIS ROBITAILLE

Il y a quelque chose dans

le caractère du bois. On tire de

notre passé. Je suis dans

le commerce des meubles

du début, plutôt dans

l'antiquité, et maintenant,

50 ans plus tard, encore dans

les meubles, mais moins dans

l'antiquité et plus au neuf,

mais le neuf fait avec du vieux

bois qui vient des édifices

ou des vieilles maisons,

ou des granges même.

Oui, ça c'est du vieux bois

et je regarde pour la couleur,

mais je regarde pour les trous

et les trous ont l'air carrés.

Mais tu sais, les vieux

clous étaient carrés.


CHRISTOPHE LECOMTE

De savoir d'où vient le bois,

c'est vraiment intéressant, et

je crois que ça aussi, ça

fait partie de ce qui

s'en vient maintenant.

So, le reclaimed wood, c'est

partout. J'étais en train de

marcher avec ma femme et on a vu

que dans le quartier, ils

étaient en train de remplacer

les poteaux électriques, alors

je lui ai demandé de me laisser

quelques morceaux. Ce bois est

complètement sec, alors c'est

une beauté. On n'a même pas

besoin de le laisser sécher,

rien du tout. Alors, on a eu la

chance de l'utiliser tout de

suite et on a commencé àÀ faire

de petits bâtiments depuis.

Voici ma cabane. Je vous

montre et je commence.

Alors, j'ai bien sûr fait ces

portes, construites du même

bois, mais aussi l'intérieur.

C'est quelque chose de nouveau,

qui devient vraiment à la mode,

disons, et de plus en plus,

nous rencontrons des gens qui

construisent des meubles avec

des morceaux, des

live edges et des choses comme ça.


DENIS ROBITAILLE

Chaque fois que t'arrives avec

un petit voyage dans ton camion

de bois... Et puis on manoeuvre

souvent, OK? Je le prends avec

mes mains, je le mets dans le

camion, je l'apporte ici, je le

sors du camion encore une fois

et là, je l'établis et j'enlève

tous les clous dedans.

J'étudie toutes les planches.

T'es en amour avec la planche

elle-même. Le matériel est

spécial déjà dans ton coeur.

Tu dis: "OK, eille, ça,

ça va faire des meubles!"

Alors, cette table-ci, c'est

du vieux bois. C'est un plancher

qui vient d'une grange. Le bois

aurait au moins 100 à 120 ans.


CHRISTOPHE LECOMTE

Moi, c'est l'idée de

l'environnement. Je comprends

très bien que ça prend beaucoup

de temps pour qu'un arbre soit

utilisé dans la construction,

quoi que ce soit. C'est pas dix

ans, c'est des quarantaines

d'années, des cinquantaines

d'années. Alors, le bois,

il faut vraiment le respecter.

C'est clair qu'on lui

donne une deuxième vie.


DENIS ROBITAILLE

Au début, il y a beaucoup

de monde qui avait peur de ça.

Tu sais: "Y a-t-il

des fourmis là-dedans? Y a-t-il

des bibites de quelque sorte

dont je devrais être informé?"

C'est un peu plus particulier

travailler avec le vieux bois

parce qu'il a des défauts.

Alors, faut que tu choisisses,

que tu travailles autour

des défauts. C'est très

difficile sur les machines

parce qu'il y a du sable dedans.

Tu dois faire très attention

qu'il y a pas de métal parce que

c'est dur sur les couteaux

dans les machines. Pour moi,

c'est excitant, et pour le monde

qui apprécie le vieux bois,

c'est excitant. Pour le client

qui l'achète, c'est excitant

parce que c'est spécial.

Au point de vue coût, le bois a

développé une valeur. Il y a

beaucoup de monde, il y a

beaucoup d'intérêt. Je pense

qu'avec le temps, si le prix

vient assez haut, le monde va

tourner à d'autres choses.

Peut-être qu'ils vont retourner

à l'antiquité. Je le sais pas.


CHRISTOPHE LECOMTE

Je crois pas que ce soit une

mode qui va partir. De plus

en plus, les gens recherchent

quelque chose de différent et

chaque arbre est différent et

chaque arbre va nous donner

quelque chose de différent.

Alors, moi, je crois

que l'importance du bois

va continuer à augmenter

dans notre société.



Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par