Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Pointe-aux-Roches, village franco

Le village de Pointe-aux-Roches a toujours été un bastion francophone du Sud-Ouest ontarien. Des établissements tels que la caisse populaire et la coopérative agricole ont su survivre au passage du temps. Toutefois, la fermeture de l’église a laissé un vide important dans le village.



Réalisateur: Andréanne Baribeau
Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Sur la musique «Cree» de Satellite ensemble, défilent des images de Pointe-aux-roches en Ontario: des rues, des quais, des églises, des champs, des commerces. On entend les voix de villageois qui témoignent.


HOMME 1

Je suis venu au monde

à Pointe-aux-Roches. J'ai fait

ma vie dans Pointe-aux-Roches.

Et je vais mourir ici.


HOMME 2

C'est un petit village

tranquille, un peu éloigné

de la ville de Windsor,

de la grande ville,

le long du lac.

C'est un village qui est peuplé

par des Canadiens français

depuis longtemps. Des fermiers.


HOMME 1

Le sol était très riche,

donc la production de légumes

était reconnue.

Heinz Limited venait

chercher les tomates ici

à Pointe-aux-Roches.


FEMME 1

On a 85 arpents. C'est

des fèves, du soya et du blé.


HOMME 1

La caisse populaire et la

coopérative, ça, c'était les

bébés de mon père. Il y avait

des coopératives de langue

anglaise. Mais mon père voulait

quelque chose en français.

Tout le monde a dit: ça va faire

faillite, ça va crever.

C'est pas possible.

Une quarantaine d'années

après, c'est la coopérative de

Pointe-aux-Roches qui est allé

acheter une demi-douzaine de

coopératives de langue anglaise.


FEMME 2

Le village de

Pointe-aux-Roches maintenant,

c'est des gens qui sont

toujours prêts à s'entraider.


HOMME 2

Ce sont des gens qui sont

aimables et "recevants".


FEMME 2

Ce qui a vraiment brisé

la communauté, c'est que

l'église, elle a fermé.


HOMME 1

L'église était le centre

de toutes sortes d'associations

qui se servaient de l'édifice

pour faire leurs activités.

Enlève les activités

de l'église, enlève toutes

les associations qui étaient

rattachées à la paroisse,

il te reste plus grand-chose.


HOMME 2

Ils ont construit la nouvelle

église dans un champ de blé

pas loin de la 401 et des

gens se sont divisés.

Le village est vraiment déchiré.


FEMME 1

On a perdu plusieurs

magasins et...


HOMME 1

La langue anglaise s'est

répandue comme le cancer.


HOMME 2

La mosaïque change parce

que des gens sortent des grandes

villes pour venir s'établir dans

nos petits villages tranquilles.

Tandis que c'était un village

pas mal francophone, ça change

beaucoup comme ailleurs

dans notre pays.


Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par