Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Le divan : La francophobie

Jean Poirier est bien connu du milieu francophone puisqu’il a été député libéral pour la circonscription Glengarry-Prescott-Russel, de 1984 à 1995. Il est aussi reconnu comme un homme qui n’a pas la langue dans sa poche et pour qui la défense de la langue française est plus qu’importante. Il dénonce la violence verbale des propos francophobes qui, selon lui, ne serait jamais tolérée si elle était associée à des propos à caractère raciste ou sexiste. Avec son franc-parler habituel, Jean Poirier nous fait part de plusieurs difficiles expériences qu’il a lui-même vécues.



Réalisateur: Caroline Leal
Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Titre :
TFO 24.7


JEAN POIRIER, ancien député de Prescott-Russell, s'assoit sur le Divan et commence à livrer son témoignage.


JEAN POIRIER

"Tu es trop francophone.

Tu es trop militant. Tu es trop

puissant. Tu es trop populaire.

Et la majorité anglophone

n'accepterait jamais qu'on nomme

quelqu'un comme toi ministre en

Ontario, donc fais-en ton deuil,

tu ne seras jamais ministre.

Tu es trop militant

de la francophonie."

Francophobie... "Phobie",

quand on a une phobie, c'est pas

exactement plaisant. Quand on

a une phobie des bruits, quand

on a une phobie des sons,

quand on a une phobie

des choses visuelles.

Bien là, c'est qu'il y a une

francophobie à l'échelle de la

société, où des individus ont

une phobie des francophones,

de la francophonie, de

la culture française,

de la langue française.

Cette francophobie-là existe,

elle est réelle, mais des fois,

elle est très sournoise,

elle est très bien cachée.

Qu'est-ce qui est à la source

de la francophobie?

C'est un manque d'information

dans bien des cas.

On ne connait pas. Donc,

parce qu'on ne connait pas,

on plante, on a peur,

ça fait peur.

La grande... source de

francophobie, c'est surtout

l'ignorance, dans le sens

large du mot, où les gens

ignorent c'est quoi,

cette bibitte franco là.

Je pense que l'exemple le

plus facile où trouver de

la francophobie, c'est en

lisant les commentaires dans

les sites Internet de journaux.

C'est tellement facile d'être

raciste ou francophobe quand

on n'est pas obligé de signer

son nom ou de mettre sa photo.

Je pense qu'en lisant certains

des propos, vous allez

comprendre, si vous n'avez

pas encore compris c'est quoi

la francophobie. Vous allez voir

des choses, vous allez lire des

choses absolument épouvantables

que, souvent, qu'ils n'oseraient

pas dire contre quiconque

d'autre, merci mon Dieu.

Mais nous, les francophones,

on a le dos, semble-t-il,

extrêmement large.

Pour moi, c'est une des rares

phobies qui est socialement

acceptable chez nous, ici,

en Ontario, Canada.

Je me rappelle le Toronto Sun,

il y a peut-être 20-25 ans

passés, avait fait un éditorial

où on offrait de... On

devrait donner 800$ à chaque

francophone en Ontario, qu'ils

redéménagent au Québec, comme

si tous les francophones de

l'Ontario avaient leur souche,

c'était des francophones

de souche du Québec.

Est-ce qu'on peut s'imaginer

qu'un journal anglophone de

l'Ontario ou du Canada anglais

puisse faire un éditorial

contre... le même éditorial,

mais qu'on enlève le mot

"francophone" puis "Québec",

puis qu'on dise: "On devrait

donner 800$ à chaque noir

pour qu'il retourne en Afrique,

à chaque membre des Premières

nations, qu'il retourne dans

ses réserves, à chaque Chinois,

qu'il retourne en Chine."

Est-ce qu'on peut s'imaginer ça?

Non! Moi, ça me dérange beaucoup.

Je n'accepterai jamais ça,

puis il ne faut pas accepter

ça non plus.

Si vous, comme Canadien,

tous les 1er juillet, vous

vous rendez sur la colline

parlementaire, vous vous

enveloppez du drapeau canadien,

puis vous avez une larme à

l'oeil... Si je vous disais:

"Bien, ça veut dire, ça,

nécessairement, que si vous vous

enveloppez du drapeau canadien,

ça veut dire absolument que

vous êtes antiaméricain,

anti tout extérieur."

"Bien, non. Bien, non, on

l'est pas." Bien, comment ça

se fait que vous êtes capable

de comprendre ça pour vous-même,

puis vous êtes pas capable

de comprendre et même d'accepter

que nous, Canadiens de souche

française, francophones,

Franco-Ontariens, ou

Fransaskois, ou Québécois

ou Acadiens, là, que ça

vous dérange qu'on essaie de

se tenir debout, comme vous

vous trouvez tout naturellement

le 1er juillet que c'est naturel

puis acceptable, puis accepté

de se tenir debout comme

Canadien, enveloppé du drapeau

canadien, la larme à l'oeil.

Je pense qu'il y a une grande

solution possible à la

francophobie: c'est l'éducation.

Et si les gouvernements sont

sérieux pour réparer le dommage,

les gouvernements, à tous les

niveaux, doivent s'assurer

que les Canadiens, partout,

qu'ils soient de souche

ou nouveaux arrivants,

puissent dialoguer, comprendre

la diversité, l'avantage de la

diversité, les grands points

forts de la diversité, de ce qui

nous diffère, c'est correct.

Il va falloir que des gens de

la majorité comprennent qu'on

est différents puis qu'on a

besoin et on doit faire

les choses différemment.

Pas contre eux, mais pour

nous, dans le positif.


Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par