Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

La transsexualité redéfinie

Parler de transsexualité ne se limite plus à savoir de quelle façon les organes génitaux d’une personne transgenre fonctionnent. La question est désormais plus profonde. Nous explorons les droits des personnes transgenres, la stérilisation forcée, le droit à des services médicaux de base, etc. Alexandre Baril est professeur à l’Institut d’études féministes et de genre de l’université d’Ottawa. Il est également un homme trans. Il nous présente les défis auxquels les personnes trans font encore face.



Réalisateur: Caroline Leal
Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Titre :
TFO 24.7


ALEXANDRE BARIL, professeur, Institut d'études féministes et de genres Université d'Ottawa, entre dans le studio, prend place sur le Divan et nettoie ses lunettes avant de livrer son témoignage.


ALEXANDRE BARIL

Quand je vais faire mon

épicerie, quand je m'en vais

dans le métro, quand je suis

en voyage, les gens ont pas

besoin de savoir que je suis

trans. Je me fais servir

au restaurant, les gens

m'appellent "monsieur". Je dis

pas: "Je suis un homme trans,

servez-moi comme

un homme trans."

Cela étant dit, étant donné

le travail que je fais, pour moi

c'est quand même important de me

"visibiliser" comme personne

trans pour dire: "J'ai vécu

ces situations d'oppression.

Je continue de les vivre. Je

suis un homme, mais je suis

également un homme trans."

La question de la prise de

conscience par rapport au

fait d'être trans, de vouloir

effectuer une transition d'un

genre à l'autre, c'est une

question intéressante parce

qu'on se la fait souvent poser

comme personne trans et j'aime

souvent retourner la question

envers les personnes qui ne font

pas de transition. Et je demande

souvent aux personnes: "À quel

moment as-tu réalisé que

tu étais né femme et que

tu as décidé de rester

dans ton corps et ton identité

de femme?", par exemple. Et ça

fait bien rire les gens, mais

ça leur fait aussi réaliser à

quel point on pose souvent la

question aux personnes trans

sans la poser de la même manière

aux personnes qui décident

de ne pas faire de transition.

Du plus loin que je me

souvienne, je me suis davantage

senti confortable dans une

identité un peu plus masculine.

Mais je ne l'incorporais pas

nécessairement dans ma vie au

quotidien. C'est vraiment

au cours de mes études

universitaires où j'ai de plus

en plus pris conscience de

ces possibilités autres qui

existaient par rapport au genre.

C'est un long parcours. C'est

un long parcours d'acceptation

de soi, d'abord. Ça vient avec

un ensemble de réactions. Il y a

des gens qui vont être très

positifs. Moi, je me rappelle

quand j'ai fait mon coming out,

justement, il y eu des gens qui

ont été très positifs qui

m'ont dit: "Je te trouve très

courageux. Je te souhaite...

mes meilleurs voeux dans cette

grande traversée que tu

entends faire, etc." Puis,

en même temps, il y a eu des

réactions évidemment très

négatives. Il y a eu des gens

que j'ai perdus en cours

de route. C'est le cas

malheureusement de beaucoup

de personnes trans, au Canada

et partout à l'échelle internationale.

L'étiquette trans, je pense

que c'est une étiquette qui,

historiquement, les personnes

trans devaient se débarrasser.

C'était une injonction,

c'était une obligation.

C'est intéressant parce que

présentement, dans le mouvement

trans, il y a tout un mouvement

de contre-balancier qui est

d'affirmer haut et fort, avec

fierté, cette étiquette trans

et d'être visible, justement,

dans la sphère publique pour

montrer que les personnes trans

sont là, sont importantes.

Leurs droits doivent être

respectés, etc.

Dans les différentes provinces

canadiennes, et encore

aujourd'hui c'est le cas en

Saskatchewan, il y avait une

exigence de ce qu'on appelle

"modification structurale des

organes génitaux". Par exemple,

moi, en 2009, au Québec, alors

que je voulais obtenir mes

papiers comme Alexandre, de sexe

masculin, j'ai dû, de façon

forcée, me faire stériliser,

c'est-à-dire me faire enlever

les ovaires, l'utérus, tous

les organes internes... féminins

pour être en mesure d'avoir

justement cette certification,

cette validation auprès d'un

deuxième médecin pour enfin

demander mon changement

de sexe au plan civil.

C'est pas une opération que

j'aurais faite en 2009 si

ça n'avait pas été imposé par

le gouvernement du Québec. Il

y a des personnes trans qui vont

vouloir conserver leur capacité

reproductive pour pouvoir

enfanter de façon dite naturelle,

donc des hommes trans

qui vont être "enceints", par

exemple, et qui vont donner

naissance à leur enfant. Donc,

il y a des gens, pour toutes

sortes de raisons, qui ne

veulent pas passer par ces

opérations-là. Mais, encore

malheureusement aujourd'hui,

c'est le cas dans certaines

provinces, c'est le cas dans

plusieurs pays à l'échelle

internationale, donc voilà.

Les personnes trans représentent

vraiment un ensemble de

personnes très diversifiées.

C'est impossible, presque, d'en

faire un tout homogène. Cela

étant dit, les problématiques

qu'elles vont rencontrer au

quotidien au niveau social,

au niveau politique, au niveau

juridique, au niveau médical

se ressemblent beaucoup.


ALEXANDRE BARIL se lève et quitte le studio.


Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par