Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

A-t-on droit à l'opinion?

Combien de fois a-t-on entendu la phrase « J’ai droit à mon opinion »? En effet, nous avons généralement un attachement émotionnel à nos opinions, ce qui peut soulever de féroces débats. Mais est-ce que l’opinion représente réellement un droit fondamental? Les conflits de notre époque nous prouvent que les opinions populistes et les discours démagogues peuvent s’avérer dangereux lorsque mis entre de mauvaises mains. Dans l’entrevue qui suit, le sociologue Hamdi Souissi se penche sur le sujet du droit à l’opinion.



Réalisateur: Jean-Philippe Bélanger
Année de production: 2016

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Titre :
Le danger de l'opinion Hamdi Souissi sociologue


HAMDI SOUISSI, sociologue parle d'opinions. Son propos sera illustré de temps à autre par des images et des mots.


HAMDI SOUISSI

Une des premières règles

de conduite sociale qu'on nous

enseigne au plus jeune âge,

c'est le respect de l'opinion

d'autrui. Quand j'étais petit,

une des opinions les plus

tranchées que j'avais était

que parmi les Tortues Ninja,

le plus fort, le plus efficace,

le plus cool, c'était Leonardo.

Leonardo, c'était le Tortue

Ninja bleu avec les deux sabres.

Donc, ça entraînait des débats

passionnés avec les autres

enfants. Lorsque nos échanges

devenaient, justement, trop

passionnés, on mettait fin

au débat. Les adultes étaient

capables de mettre fin au

débat en me disant qu'il

fallait apprendre à respecter

l'opinion d'autrui.

Les données qui étaient à la

disposition de la ribambelle

d'enfants étaient à peu près les

mêmes, étaient de même qualité,

de même quantité, puis notre

développement était à peu près,

disons, au même niveau.

Ce qui pouvait diverger, même

si ça restait probablement très

négligeable à l'âge de 4 ans,

c'était une notion qu'on tend

à confondre avec l'opinion

qui était le point de vue.

Nos expériences nous donnent

un regard, un angle de vue, donc

un point de vue différent sur

les sujets sur lesquels on va se

prononcer. Le but de mon point

n'est pas tant de condamner le

point de vue, que je considère

inévitable, mais d'encourager

une attitude, une éthique

à abandonner, l'importance

qu'on accorde à l'opinion

parce que cet argument du droit

à l'opinion, que chacun a droit

à son opinion, non seulement,

aujourd'hui, est irrecevable,

c'est carrément un argument

qui peut être dangereux.

Les médias donnent de plus

en plus de place à l'opinion, de

moins en moins à l'information,

à l'éducation. C'est plus

d'essayer de comprendre

pourquoi il y a eu tel attentat,

pourquoi on est en déficit,

c'est qu'est-ce que j'en pense.

Il y a un danger qui pèse

constamment sur les sociétés.

L'opinion qui va aller

chercher le plus d'appuis,

c'est pas l'opinion qui va être,

justement, la plus articulée,

qui va le plus reposer sur

des données, sur une information

étendue et exhaustive; ça va

être celle qui va être le plus

simple à comprendre. Donc, on

se retrouve avec des méthodes

de communication qui, en vue de

certains objectifs, vont essayer

de simplifier le message et

d'y aller d'opinions qui font

appel presque à des instincts

primitifs chez la foule.

L'idée que j'essaie de défendre

ici est la suivante: c'est de

délaisser l'importance qu'on

accorde à l'opinion, de redonner

sa place à la recherche

d'information, à l'éducation.

De laisser tomber le droit

à l'opinion, de développer

le devoir d'éducation, le devoir

d'intelligence où est-ce qu'on

accepte de se tromper, d'avoir

tort. Où est-ce qu'on accepte,

en d'autres termes, d'être

enrichi par l'échange d'idées.



Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par