Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Une mosquée pour les LGBTIQ de Toronto

Pour les musulmans membres de la communauté LGBTIQ, trouver une mosquée où ils n’ont pas à cacher leur orientation sexuelle peut être difficile, voir impossible. Mais à Toronto, un tel endroit existe. Située dans une salle communautaire près du quartier gai, la Toronto Unity Mosque se veut inclusive de toute l’humanité. Elle compte parmi ses membres des musulmans et non-musulmans; des gens aux identités et orientations variées, qui s’y réunissent chaque vendredi pour prier et échanger.

Crédits images: Fran Sisco, Sandi Bachom, Mad Ox Media



Réalisateur: Andréanne Baribeau
Année de production: 2016

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Des images montrent une mosquée où une femme entame des chants religieux.


Ensuite, RENÉE MERCURI témoigne. Elle est membre de la Toronto Unity Mosque.


RENÉE MERCURI

Je suis a lover of Allah,

donc, celui qui aime

beaucoup Allah.


Puis, YARA EL SAFI témoigne. Elle est aussi membre de la Toronto Unity Mosque.


YARA EL SAFI

(Propos traduits de l'anglais)

Il y a cinq piliers de l'islam.

Il n'y en a pas un sixième qui dit :

«ne sois pas gai», ou

«tu dois être hétéro».


YARA EL SAFI rit.


Des images montrent des femmes à la mosquée. Certaines portent le voile, d'autres non.


EL-FAROUK KHAKI est le cofondateur de la Toronto Unity Mosque.


EL-FAROUK KHAKI

(Propos traduits de l'anglais)

J'ai entendu des gens décrire

cet endroit comme «la mosquée gaie».

Ce n'est pas le cas. C'est plutôt

une mosquée qui se veut inclusive

de toute l'humanité, et certains

de nos membres s'adonnent

à être gais.


RENÉE MERCURI fait une prière chez elle sur un tapis de prière.


RENÉE MERCURI

Je suis une mère, je suis mariée

à un homme. Je m'identifie

comme bisexuelle. Quand j'avais

25 ans, j'ai habité en Égypte

pendant plusieurs mois et ça,

c'est où j'ai trouvé l'islam.

La première chose que

j'ai entendue, c'était...

(Propos traduits de l'anglais)

...l'appel à la prière

(Retour au français)

et ça m'a affectée comme...

Tu sais, un peu comme quand

on tombe amoureux de quelqu'un.

J'ai trouvé que je suis tombée

amoureuse avec Dieu.


YARA EL SAFI noue son hidjab en se regardant dans le miroir. Puis elle peint des toiles colorées.


YARA EL SAFI

(Propos traduits de l'anglais)

Évidemment, être queer et musulman,

ce sont deux choses qui ont tendance

à être en conflit. En raison

de la fibre homophobe

qu'on retrouve dans plusieurs sociétés,

c'est difficile d'être les deux à la fois.

De nombreux musulmans queers

ne dévoilent pas leur orientation sexuelle,

parce que c'est difficile quand leur famille

leur dit «tu dois choisir entre les deux».

Il y a aussi beaucoup de défis internes.

D'abord, je me demandais si je faisais

les choses correctement. Ai-je même

le droit d'être les deux? Mes prières

seront-elles valides? Je me suis

toujours posé cette question,

parce qu'on nous fait croire

qu'elles ne le seront pas,

donc pourquoi les faire?


RENÉE MERCURI

Comme je suis bisexuelle, et

la même chose avec musulmane,

je le cache, j'ai caché tout

pendant plusieurs années.

Et j'ai trouvé à un moment que

j'étais un parent, que j'étais

une mère, le fait que je n'étais

pas honnête avec moi, qui

j'étais. Ça m'a fait sentir

que je n'étais pas authentique

comme parent et j'ai dit: Mais

comment est-ce que je peux dire

à mes enfants qu'ils peuvent

être ce qu'ils veulent

être dans la vie?


La bibliothèque chez RENÉE MERCURI est remplie de livres sur l'Islam. Des dessins d'enfants sont accrochés au mur.


EL-FAROUK KHAKI st assis en cercle avec d'autres personnes. Il s'adresse à celles-ci.


EL-FAROUK KHAKI

(Propos traduits de l'anglais)

Nous allons ouvrir le cercle

à la discussion. La question porte

sur la façon dont nous abordons la peur.

À quoi ressembleraient nos vies

si la peur n'existait pas ?


EL-FAROUK KHAKI témoigne maintenant, seul.


EL-FAROUK KHAKI

(Propos traduits de l'anglais)

La mosquée Unity est un lieu

de culte et de guérison.

C'est un espace égalitaire,

où les membres de la communauté

LGBTIQ peuvent s'affirmer.

Nous l'avons fondée

car nous cherchions un espace

où nous n'avions pas à cacher

qui nous sommes, un espace où les gens

pourraient explorer leur relation

avec Dieu et avec l'islam.


De retour au témoignage de YARA EL SAFI...


YARA EL SAFI

(Propos traduits de l'anglais)

Dans les mosquées que j'ai visitées,

il y a des entrées séparées

pour les femmes et les hommes.

Mais à la mosquée Unity,

on s'assoit tous ensemble, en cercle.

C'est une tout autre façon de faire.


De retour au témoignage de RENÉE MERCURI...


RENÉE MERCURI

J'ai cherché quelques endroits

où je pouvais tenter la prière

musulmane, où je peux rencontrer

d'autres musulmans, mais la

plupart des endroits ici,

À Toronto, sont traditionnels ou

conservatives only. Et donc,

j'ai écrit à El-Farouk, il m'a

dit: "Oui, tu peux entrer." Moi,

j'étais un peu hésitante parce

que j'ai dit: "Mais, je suis

bisexuelle, mais je suis pas

encore musulmane. Je cherche.

Est-ce que je peux entrer?"

Peut-être que c'est seulement

pour les gens qui sont vraiment

gais et vraiment fiers

d'être musulmans, et

c'est pas moi encore.


Des images montrent RENÉE MERCURI en discussion avec d'autres personnes assises en cercle à la mosquée Unity.


RENÉE MERCURI

Et "j'ai" entré et tout le monde

était vraiment gentil et

m'ont accepté tout de suite.


Texte narratif :
12 juin 2016, Omar Mateen, un américain musulman, ouvre le feu dans une boîte de nuit gaie à Orlando. La tuerie fait 49 morts et 53 blessés.


Des images filmées par un passant montrent des voitures de police sur les lieux de la tuerie.


Texte narratif :
La tragédie lève le voile sur l'homophobie au sien de la religion musulmane.


Des images montrent des gens manifestant pacifiquement avec des chandelles.


RENÉE MERCURI

Je pense qu'à cause de ce qui

s'est passé à Orlando cette

année dans le Pulse Nightclub,

ça a fait reconnaître aussi

qu'il y avait des gens qui

sont musulmans et LGBTQ.


Propos traduits de l'anglais

Donc les musulmans LGBT,

habituellement ignorés

par le reste de la communauté

musulmane et considérés comme

étranges par la communauté LGBT,

sont soudainement devenus la vedette

de l'heure.


RENÉE MERCURI

Je vois en ce moment que nous

sommes plus acceptés parce qu'il

y a beaucoup de gens qui nous

invitent à des fonctions

officielles au sujet de

la communauté musulmane.


EL-FAROUK KHAKI

(Propos traduits de l'anglais)

Mon souhait est que nous soyons

présents de façon plus régulière

et intégrale dans les médias,

plutôt que d'être considérés

comme quelque chose d'exotique

et de passager.


Épisodes de TFO 24.7

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par