Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Traquer la morille de feu

La morille de feu est un champignon très prisé, considéré comme l‘« or noir » des forêts boréales. Mais où faut-il chercher les morilles de feu? Quand faut-il les chercher et quelles sont les conditions idéales pour en trouver?
La morille de feu apparaît dans les forêts dévastées par les incendies. Peu de temps après le passage du feu, la vie renaît lentement mais, il n’y a qu’un an après le sinistre, que l’on voit apparaitre, sur les cendres des arbres brûlés, ce champignon tellement recherché. Si apprécié que le prix d’un kilo de morilles séchées varie entre 200 et 400 dollars! Dans l’Ouest canadien, on en récolte pour plusieurs millions de dollars chaque année!
Thierry Bissonnette, cueilleur passionné de la morille de feu de Sudbury, nous emmène à la traque de ce champignon sauvage, activité saisonnière qu’il pratique depuis une dizaine d´années.



Réalisateur: Eric Bachand
Année de production: 2016

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Un homme charge de l'équipement dans une voiture. C'est THIERRY BISSONNETTE, il est cueilleur de champignons sauvages.


THIERRY BISSONNETTE

Alors là, je m'en vais

assouvir ma pyro dépendance.

C'est-à-dire que ça fait une

dizaine d'années que je suis

dépendant aux feux

de forêt, puis aux champignons

qui poussent dedans.

Alors là, ça fait deux

semaines que je prospecte

pour cueillir des champignons,

donc des morilles de feu.

La morille de feu, c'est

un champignon sauvage qu'on

retrouve dans les forêts qui ont

été incendiées un an après le

sinistre, qui vont coloniser

le milieu après la destruction.


Des images montrent des champignons poussant sur le sol forestier.


THIERRY BISSONNETTE

Deux ans après, c'est fini. On

dit parfois que la récolte peut

s'étirer jusqu'à la deuxième

année, mais j'ai jamais

pu constater ça.


THIERRY BISSONNETTE se trouve en forêt, dans une éclaircie avec deux autres hommes. Ils consultent une carte.


THIERRY BISSONNETTE

L'idée, c'est d'être là

en premier, de sélectionner

les endroits qui sont

les plus propices.

C'est comme aller à la pêche. Si

on peut prospecter l'endroit en

premier, c'est plus agréable.

On va regarder ça, là. Ici,

l'autre côté du lac, j'en

ai trouvé toute la semaine

dernière. On va regarder

sur les côtés du plateau,

donc à l'ombre.

La cueillette des champignons

dans un feu, tout ça se passe

dans un milieu assez hostile. La

chaleur qui est souvent intense

au mois de juin, on se fait

souvent attaquer par des

essaims de mouches noires, de

moustiques. Donc, on a beau se

protéger, parfois ça peut être

assez intolérable.


Les trois hommes marchent dans une forêt brûlée.


THIERRY BISSONNETTE

Quand j'amène

quelqu'un de nouveau, je le

préviens tout de suite. Tu

apportes des vêtements dont tu

voudras peut-être plus te servir

après, que tu vas peut-être

déchirer sur des troncs brûlés.

Ça prend d'excellentes bottes de

marche. C'est très facile de se

tordre une cheville. Parfois,

il faut se glisser en dessous

des troncs, se faufiler avec

une chaudière pleine. C'est

des très longues journées,

de 7h du matin à 7h du soir.


THIERRY BISSONNETTE

(S'adressant à ses compagnons)

À 1h de l'après-midi,

ouvrez les walkies-talkies.


HOMME

(Trouvant un champignon)

Une morille blonde.

Hé Yvon, tu vas être

content, une blonde!


YVON

Oui, j'aime bien les blondes.


YVON rit.


HOMME

La morille d'or.


YVON

Celle-là est belle.


THIERRY BISSONNETTE

Les morilles de feu vont

pousser en début de saison

végétative, au printemps,

au début de l'été, et ça dure

pendant un mois, si on est

chanceux. L'idéal, c'est d'avoir

des grandes chaleurs avec

un peu d'humidité.

Des spécimens déshydratés sur

place, ça nous sauve du travail.

La morille de feu, on trouve

ça de plus en plus depuis une

quinzaine d'années dans nos

épiceries, donc la plupart

du temps, ça vient de l'Ouest

canadien là où les récoltes sont

plus abondantes. Ici, on a pas

le même climat que sur la

côte pacifique, évidemment.

Entre autres, ce qui explique

pourquoi ce n'est pas devenu une

industrie comme celle de l'Ouest

canadien où on récolte pour

plusieurs millions de dollars

de morilles de feu par année.


THIERRY BISSONNETTE

(S'adressant à ses compagnons)

C'est parfait. S'il y en a

des jaunes oranges, je

les cueille pareil.

C'est une course contre

la montre. Lorsqu'il fait chaud,

ça peut prendre une à deux nuits

pour que le champignon soit

mature. Ensuite, deux à trois

jours pour qu'il se dessèche.

S'il fait trop chaud, qu'il

pourrisse si c'est trop humide.

Comme on va souvent très loin,

jusqu'à 1000-1500 km pour

atteindre le feu, donc on a

pas nécessairement tout ce qu'il

faut à portée de la main, donc

un défi, c'est de conserver sur

place. Mon casse-tête depuis 10

ans, ça a été la déshydratation

en forêt. On a besoin d'une

génératrice ou encore d'un poêle

à bois artisanal pour, dans un

abri, faire la déshydratation.

Il faut avoir un degré

d'humidité, de chaleur,

bien calibré.


Les trois hommes rapportent des seaux remplis de champignons qu'ils font sécher sur un poêle artisanal en forêt.


THIERRY BISSONNETTE

La notion de valeur commerciale,

ça vaut entre 200 et 400$, donc

un kilo sec. Je cueille pas dans

le but de faire du commerce ou

nécessairement pour la quantité.

Bien sûr, j'aime bien cuisiner.

Je les mange, les morilles, mais

la pulsion de cueillir continue.

Donc, après une dizaine de jours

de récolte, je vais me mettre à

les sélectionner. J'essaie de

cueillir pour l'expérience,

pour le plaisir, pour l'aspect

fugace aussi, de tout ça.

D'une manière la plus

gratuite possible.


THIERRY BISSONNETTE

(S'adressant à son compagnon)

Gary, t'es dans un bon

secteur, là. Oui.


Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par