Image univers Wendy Image univers Wendy

Wendy

Wendy est une jeune fille passionnée d'équitation qui nous entraîne dans ses aventures au coeur du monde hippique, vibrant au rythme de la compétition : saut d'obstacles, concentration, échecs et réussites... Nous découvrons sa vie au sein du haras de ses parents, entourée de sa demi-soeur adoptive et cadette Carie, sa meilleure amie Bianca, ses compagnons d'école et ses concurrents...

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Wendy tient la distance

Wendy met Vanessa au défi de la battre à une course d’endurance de vingt-cinq kilomètres. Mais elle comprend vite que le prix qui intéresse le plus sa cousine, c’est Jerry. Christian quitte la piste pour prendre un raccourci et se met en difficulté. Ne le voyant pas arriver, Wendy part à sa recherche, au risque de perdre la course…



Année de production: 2012

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Wendy est une jeune fille passionnée d'équitation qui nous entraîne dans ses aventures au cœur du monde hippique, vibrant au rythme de la compétition.

Début chanson thème


CHANTEUSE

♪ Rose Vallée

c'est l'endroit rêvé

Du matin jusqu'au soir

Wendy attend de nous y voir

On va vraiment s'amuser

Des chevauchées endiablées

C'est l'aventure

toute la journée

Allons jusqu'aux écuries

Pour faire la fête

c'est parti allez ♪♪

(Fin chanson thème)

(Début information à l’écran)

(Wendy tient la distance)

(Fin information à l’écran)

(WENDY, BIANCA, JERRY, CHRISTIAN et VANESSA discutent dans la sellerie du ranch. WENDY a un magazine entre les mains.)


[WENDY:] Oh, vous avez vu ça?

C'est une course de 25 km.

Elle a lieu samedi

et elle est sponsorisée

par Équi-Passion Magazine.


[VANESSA:] Une course de 25 km,

c'est beaucoup trop long. Pouah!

Quelle horreur!


[WENDY:] Le gagnant sera

interviewé et pris en photo

après la course.

Il sera en couverture du

prochain numéro.


[VANESSA:] Ah! Il sera en couverture

d'Équi-Passion Magazine!?

(VANESSA prend alors le magazine des mains de WENDY.)


[WENDY:] Je t'en prie, te gêne pas.
[VANESSA:] C'est parfait. De toute

évidence, c'est la compétition

idéale pour Tarik. Tout le monde

sait que les purs-sangs arabes

sont faits pour parcourir

de longues distances. Et bien sûr,

grâce à moi, ce sera

la plus belle photo de

couverture du monde.


[WENDY ET BIANCA:] Bien sûr.

CHRISTIAN

Pour une fois qu'on nous offre

autre chose qu'une selle...


[JERRY:] Pour une fois?

Combien de selles tu as gagnées?


[VANESSA:] Jerry, tu devrais faire la

course avec moi. Après tout,

Bajan est presque un pur-sang

lui aussi.


[JERRY:] Je n'ai jamais participé

à ce genre de course. Ça a

l'air cool. Mon presque

pur-sang et moi, on est partants.


[VANESSA:] Génial! Rien que toi et...

(JERRY se retourne alors vers WENDY.)


[JERRY:] Ça te dit, une compétition

entre amis?


[WENDY:] Passer du temps

avec Déesse et participer

à une course,

un peu que ça me dit!


[VANESSA:] Mais bien sûr, comme si

t'avais une chance de gagner

avec Déesse.


[BIANCA:] Ça ne fait aucun doute.
[VANESSA:] Non, vous rêvez.
[WENDY:] Gagner, ce n'est pas ce qu'il

y a de plus important, Vanessa.


[VANESSA:] Ça, c'est ce que disent

ceux qui perdent tout le temps.


[WENDY:] Tiens donc. Eh bien moi,

je te parie que Déesse et moi,

on pourrait vous battre, toi et

Tarik, même si on avait les

yeux bandés, qu'on devait

marcher à reculons ou que je

devais attacher mes jambes

à ses pattes.


VANESSA

Dans ce cas, cette course

sera un vrai jeu d'enfant pour

toi. Alors faisons un pari:

le perdant devra... nettoyer

les bottes du gagnant pendant

un mois entier, d'accord?


[WENDY:] Euh... D'accord.

CHRISTIAN

C'est pas aussi prestigieux

que les courses d'obstacles,

mais c'est le genre de

publicité qui pourrait

convaincre mes parents

de me lâcher. Enfin...

pour un jour ou deux. Que

le meilleur cavalier gagne!

(Le soir venu, BIANCA et WENDY discutent dans la cuisine du ranch.)


[BIANCA:] Je ne pense pas que ce

genre de course soit mon truc,

c'est tout.


[WENDY:] Ne dis pas ça.

Qu'est-ce qui peut être plus sympa

que de se balader en forêt

pendant des heures

avec sa meilleure amie?


[BIANCA:] C'est bien ça, le problème.

Wendy, tu sais que je t'adore,

mais rien ni personne ne

pourrait me convaincre de passer

autant de temps sur une selle.

En plus, l'inscription coûte

cher et en ce moment, je fais

des économies pour m'acheter

un appareil photo...

un de ces jours.

(La MÈRE DE WENDY entre à ce moment dans la cuisine.)


MÈRE DE WENDY

J'aurais bien besoin que

quelqu'un m'aide à la boutique

samedi. Viens si tu veux gagner

un peu d'argent.


[BIANCA:] Vous êtes sérieuse?

Avec plaisir. J'adore les antiquités.

Engagez-moi.


[MÈRE DE WENDY:] C'est ce que

je viens de faire.


[WENDY:] Et ça ne te dérange pas de

passer autant de temps là-bas?


[BIANCA:] Chacun son truc.

Toi, tu vas passer ta journée

à galoper et moi,

je vais vendre des antiquités.

(Le lendemain, l'ARBITRE explique les règles de la course aux participants.)


ARBITRE

Pour ceux d'entre vous qui

n'ont jamais fait ce genre de

course, souvenez-vous que la

rapidité n'est pas le but

premier. Vous devez réaliser

un bon temps sans stresser vos

chevaux. Nous les examinerons

avant de désigner le vainqueur.

Ne quittez la piste sous

aucun prétexte et arrêtez-vous

au point de contrôle pour passer

les tests.

(CHRISTIAN s'approche à ce moment de la ligne de départ.)


CHRISTIAN

C'est bien... Ho... Ahem!

J'ai dû donner une interview.

Qu'est-ce que j'ai raté?


[WENDY:] Hum, rien d'important,

juste les règles de la course.


ARBITRE

Vous allez former des équipes

de deux. Mais chaque concurrent

sera chronométré

individuellement. Il a beaucoup

plu ces derniers jours, alors

faites très attention. La piste

doit être très boueuse par

endroits. Amusez-vous bien et

entraînez-vous à faire votre

plus beau sourire pour la

photo de couverture.

(Les participants sourient et lancent des cris de joie.)


[ARBITRE:] À vos marques.

(À ce moment, VANESSA saisit la bride de BAJAN et se rapproche de JERRY.)


VANESSA (impérative)

On court ensemble.


[JERRY:] Ho!

(JERRY se retourne avec un air gêné vers WENDY. WENDY fronce les sourcils et se tourne vers CHRISTIAN.)


[WENDY:] Est-ce que tu as vu ça?

Vanessa vient de kidnapper Jerry.


[ARBITRE:] Attention, top!

(WENDY saisit la bride de SULTAN et se rapproche de CHRISTIAN.)


[CHRISTIAN:] Euh... quoi?

D'accord, je vais faire équipe

avec toi.


[ARBITRE:] Attention, top.
[CHRISTIAN:] En avant, ya!

(CHRISTIAN s'élance et laisse WENDY seule derrière.)


[WENDY:] C'est ça pour lui,

une course en équipe?

Bon, Vanessa, à nous deux.

(Pendant ce temps, BIANCA et la MÈRE DE WENDY discutent dans la boutique d'antiquités.)


[BIANCA:] Je vais être la meilleure

vendeuse que vous ayez jamais

eue, madame Thorburn.

Je suis une pro de la vente.

Je suis "ventastique".


MÈRE DE WENDY

J'aurais plutôt besoin que

tu fasses du rangement

et non de la vente.


[BIANCA:] Ah oui?

(Elles entrent à ce moment dans une pièce où s'entassent plusieurs boîtes et piles de feuilles.)


MÈRE DE WENDY

Comme tu le vois, ça fait

longtemps que cette pièce n'a

pas été mise en ordre.


[BIANCA:] Vous voulez que je range

cette pièce? Mais bien sûr,

je suis une pro du rangement.


MÈRE DE WENDY

Ravie de l'entendre.

J'aimerais enfin pouvoir

apercevoir mes étagères.

Donc, tu vides tout, tu nettoies

et ensuite, tu ranges.

(BIANCA remarque alors une maison de poupées)


[BIANCA:] Compris.

Quelle jolie maison

de poupées!


MÈRE DE WENDY

Elle est très rare.

D'ailleurs, elle est déjà

vendue. Le client vient la

chercher la semaine prochaine.


[BIANCA:] Ah oui?

Il manque un morceau

de la balustrade.


MÈRE DE WENDY

Je sais bien. J'ai retourné

toute la boutique, mais je ne

l'ai pas trouvé. Alors je n'ai

pas eu le choix, j'ai dû

baisser mon prix. Même s'il est

rare de trouver des maisons en

aussi bon état.

(BIANCA remarque alors un appareil photo.)


[BIANCA:] Ouah!

Ça aussi, ça doit avoir

beaucoup de valeur. Ça alors,

il est magnifique.


MÈRE DE WENDY

Ha! Ha! Non, il ne vaut plus

grand-chose, c'est le mien.

Mais je ne m'en suis pas servi

depuis que Jim m'a offert

un appareil numérique.À vrai

dire, je croyais l'avoir perdu.

Si tu as des questions, n'hésite

pas à venir me voir.


[BIANCA:] OK, je suis prête.

Au boulot!

(Pendant ce temps, WENDY chevauche seule en forêt. Elle sort son cellulaire et appelle JERRY. JERRY répond.)


[JERRY:] Prends pas trop de retard.
[WENDY:] Et toi, prends pas trop

la grosse tête.

Ralentis un peu pour que

je puisse te rattraper.


[JERRY:] Wendy, c'est une course,

c'est à toi d'aller plus vite.


[WENDY:] Ah, tu n'as pas tort.

J'arrive tout de suite.

(WENDY raccroche et s'élance au galop. Quelques instants plus tard, JERRY discute avec VANESSA.)


[VANESSA:] Ne me dis pas

que Wendy croit sérieusement

qu'elle a une chance de gagner

cette course.


[JERRY:] Tu la connais,

elle n'abandonne jamais.

(CHRISTIAN les dépasse à ce moment.)


[CHRISTIAN:] Attention devant!

Hop! Hop! Je dirai à monsieur

Peters que vous arrivez

bientôt. Ou pas. Au galop!


[JERRY:] On devrait accélérer.
[VANESSA:] T'inquiète pas pour lui.

Je me suis renseignée sur ce

genre de course. Il faut que

nous avancions lentement pour

éviter de fatiguer nos chevaux.

En plus, si on a trop d'avance,

on aura des points de pénalité

à l'arrivée. C'est pas

dans notre intérêt.


[JERRY:] Vanessa, tu m'impressionnes.

(WENDY s'approche d'eux à ce moment.)


[VANESSA:] Tiens, on dirait que

tu te décides enfin à rentrer dans

la course. Mais t'as aucune

chance de gagner.

Allez, Tarik, plus vite.

(VANESSA s'élance à ce moment au trot.)


[WENDY:] Qu'est-ce que

c'était que ça?


[JERRY:] De quoi tu parles?
[WENDY:] De la façon dont

tu regardais Vanessa.


[JERRY:] Pas du tout. C'est Tarik que

je regardais. C'est un cheval

superbe. Et Vanessa est une

bonne cavalière, en fait.


[WENDY:] Ah oui? Depuis quand?

(Un peu plus tard, VANESSA, JERRY et WENDY s'immobilisent devant un chemin boueux. VANESSA et JERRY traversent, mais DÉESSE hennit et rue.)


[WENDY:] Allez, ma belle, n'aie pas

peur. Du calme. Et avance.


[JERRY:] C'est pour aujourd'hui ou

pour demain?


[WENDY:] Continue, si tu veux.

Ne m'attends pas.


[JERRY:] D'accord. En route, Bajan.

C'est bien. Allez, on continue.


WENDY (sarcastique)

Hé! Merci beaucoup.


[JERRY:] Bien, c'est toi qui m'as dit

d'y aller, non? Et ça reste

une compétition même

si on est amis.


[WENDY:] Je comprends. Vas-y.
[JERRY:] À tout à l'heure.

(JERRY s'élance au galop rejoindre VANESSA. DÉESSE continue de hennir et de ruer devant le chemin boueux.)


[WENDY:] N'aie pas peur, Déesse.

Ce n'est que de la boue.

C'est pas comme si t'en avais

jamais vu.

(Pendant ce temps, CHRISTIAN chevauche sur SULTAN. SULTAN a la tête basse et marche lentement.)


[CHRISTIAN:] C'est bien, mon grand.

J'espère que tu vas bientôt

trouver un second souffle.

(WENDY arrive à ce moment au trot.)


[WENDY:] Hop, hop!
[CHRISTIAN:] Jerry et Vanessa

sont allés de ce côté.


[WENDY:] Ils t'ont dépassé depuis

combien de temps?


[CHRISTIAN:] Cinq ou dix minutes.

Jerry avait l'air carrément sous

le charme. Il suivait Vanessa

comme un petit chien perdu.


WENDY (contrariée)

Hum.
[CHRISTIAN:] T'es jalouse?
[WENDY:] On doit

se remettre en route.


CHRISTIAN

Reprends la route, si tu veux.

Sultan et moi, on va prendre

un raccourci.


[WENDY:] On n'a pas le droit de

quitter la piste.


[WENDY:] Ce chemin fait partie

de la piste. Tu viens?


[WENDY:] Ah, non!
[CHRISTIAN:] Comme tu voudras.

(Un peu plus loin, VANESSA et JERRY chevauchent côte à côte.)


VANESSA

On approche du premier

point de contrôle. On devrait

faire une petite pause pour

que le rythme cardiaque des

chevaux ralentisse.


[JERRY:] Tu te rends compte que

les autres concurrents pourraient

nous rattraper?


[VANESSA:] J'y peux rien,

j'adore relever des défis.

Surtout en bonne compagnie.

(Quelques instants plus tard, VANESSA et JERRY sont descendus de leur monture. VANESSA tend un sandwich à JERRY.)


[VANESSA:] Tu as faim?
[JERRY:] Je meurs de faim,

c'est horrible. Dis donc,

t'as vraiment pensé à tout.


[JERRY:] Tu t'occupes de ça?
[VANESSA:] Bien sûr.

(VANESSA tend une couverture roulée à JERRY. En la prenant, JERRY touche les doigts de VANESSA. Ils ont un rire gêné. Pendant ce temps, BIANCA et la MÈRE DE WENDY travaillent à la boutique d'antiquités.)


MÈRE DE WENDY

Il n'y a personne à la

boutique. Je dois sortir pour

faire une course. Je reviens.


[BIANCA:] Bien sûr.

Je m'occupe de tout. Allez-y.


MÈRE DE WENDY

Merci beaucoup.

(Quelques instants plus tard, BIANCA voit une souris marcher sur une étagère. Elle sursaute vivement et fait tomber sur le sol des éléments de la maison de poupées.)


[BIANCA:] Oh non!

(Un peu plus tard, JERRY et VANESSA font un pique-nique.)


[JERRY:] C'est délicieux.
[VANESSA:] Tu es gentil.

J'avoue que je trouve ça

trop mignon, les garçons

qui ont bon appétit.

(JERRY affiche à ce moment un sourire. Ses dents sont recouvertes de salade.)


[VANESSA:] Ça, c'est moins mignon,

par contre.

(VANESSA se retourne alors et remarque que TARIK mange des herbes sauvages.)


[VANESSA:] Ah!

Du sumac vénéneux! Tarik! Non!


[JERRY:] C'est rien. Ça n'a pas d'effet

sur eux. Mais je vais bouger

les chevaux.

(Le cellulaire de JERRY sonne à ce moment.)


[VANESSA:] Jerry, ton téléphone.

Tu veux que je décroche?


[JERRY:] Oui, merci.

(VANESSA répond au cellulaire.)


[VANESSA:] Salut, Wendy.

Non, Jerry peut

pas te parler pour l'instant.

On fait un pique-nique.


[WENDY:] C'est une blague?

(VANESSA raccroche. Quelques instants plus tard, WENDY s'approche de VANESSA et JERRY qui terminent leur pique-nique.)


[JERRY:] Wendy!?
[WENDY:] Je croyais qu'on était

tous en compétition.


[JERRY:] Bien oui, on est en train...
[VANESSA:] ...de pique-niquer en

bavardant tous les deux.


[JERRY:] ...faire une petite pause.

Tu veux te joindre à nous?


[WENDY:] Non, pas question.

J'ai mieux à faire que de me prélasser

avec vous. Comme battre

Vanessa. Et toi aussi.


[JERRY:] Euh... Mais Wendy!
[VANESSA:] Finie, la pause. En route.

(Un peu plus tard, WENDY arrive au premier point de contrôle.)


[ARBITRE:] Concurrente numéro 462,

12 minutes et 6 secondes.

C'est un bon temps. Tu pourras

continuer après avoir fait

une pause de 15 minutes.

À condition que Stephanie

t'y autorise.


[WENDY:] Merci, monsieur Peters.

(WENDY descend de DÉESSE. Elle regarde la VÉTÉRINAIRE examiner DÉESSE.)


[WENDY:] Dis donc, Christian a pris

vachement d'avance.


VÉTÉRINAIRE

De l'avance? Il n'est pas

encore passé. Il était

devant toi?


[WENDY:] Oui.

Il ne devrait plus tarder.


VÉTÉRINAIRE

S'il n'est toujours pas là

d'ici une heure, j'enverrai

quelqu'un à sa recherche.


[WENDY:] Ils ne le trouveront pas.

Enfin... comment vont-ils le

retrouver s'il a quitté la

piste sans le faire exprès?


VÉTÉRINAIRE

Si Christian a volontairement

quitté la piste, il sera

disqualifié. Mais je suis sûre

que ce n'est pas le cas. Déesse

a réussi tous les tests.

Tu peux continuer la course.


[WENDY:] Merci, Stephanie.

(WENDY sort alors son cellulaire et appelle CHRISTIAN. VANESSA et JERRY arrivent au même moment au point de contrôle.)


[WENDY:] Réponds, Christian,

je t'en prie.

Si Christian et Sultan avaient

eu des ennuis...

Mais si on rebrousse chemin,

Vanessa gagnera... sur toute

la ligne.

(VANESSA et JERRY descendent de leur monture. WENDY les croise en retournant en sens inverse à la recherche de CHRISTIAN.)


[VANESSA:] Je savais qu'on ferait

une super équipe tous les deux.

Oh! Il y a qu'elle pour prendre

la mauvaise direction.

(Pendant ce temps, BIANCA replace les éléments tombés à l'intérieur de la maison de poupées.)


[BIANCA:] Personne n'a autant de

meubles. Où est-ce que je suis

censée mettre cette chaise?

Au salon? Non.

Dans la chambre? Oui.

(La MÈRE DE WENDY entre à ce moment dans la pièce.)


MÈRE DE WENDY

Alors Bianca, ça avance,

ce rangement?


BIANCA (hésitante)

Oui.

Je fais juste

une petite pause.

(La MÈRE DE WENDY regarde alors les nombreuses boîtes empilées dans la pièce.)


[MÈRE DE WENDY:] Hum...

Quand je t'ai dit que je voulais

apercevoir mes étagères,

ce n'est pas exactement ce

que j'avais en tête.


[BIANCA:] Je contrôle la situation,

c'est promis. En fin de journée,

tout sera en ordre.


MÈRE DE WENDY

Je compte sur toi, Bianca.

(Un peu plus tard, WENDY met un foulard autour d'un arbre sur le chemin.)


[WENDY:] On ne sait jamais.

(Pendant ce temps, la VÉTÉRINAIRE examine les chevaux de JERRY et de VANESSA.)


[VÉTÉRINAIRE:] Bravo, Jerry.

VANESSA

Quand on aura fini, il faudra

absolument qu'on boive un

milk-shake pour fêter ça.


[JERRY:] T'as pas encore gagné,

Vanessa.


VANESSA

Peu importe qui va gagner.


[JERRY:] C'est vrai?
[VANESSA:] Gagner,

c'est pas ce qu'il y a

de plus important, en fait.


[VÉTÉRINAIRE:] C'est très mature

comme réflexion.


[VANESSA:] La maturité, c'est ma plus

grande qualité. En plus,

je crois que j'ai déjà gagné.


[JERRY:] Pourquoi Wendy est repartie?
[VÉTÉRINAIRE:] Elle est allée

chercher Christian. Je crois.


[JERRY:] Christian?

VÉTÉRINAIRE

Elle craignait qu'il ne se

soit écarté de la piste. Vous

avez tous les deux réussi

les tests. Bravo.


[JERRY:] C'est pas du tout son genre

de renoncer alors qu'elle

pourrait te battre, c'est sûr.

À moins qu'elle ne pense que

Christian a de gros problèmes.

On devrait repartir aussi, non?


[VANESSA:] C'est une blague?

Tu voudrais que je renonce

à une chance

d'apparaître en couverture

d'Équi-Passion Magazine?

T'es carrément dingue!


[JERRY:] Ce sont nos amis, on doit

les aider. Et je croyais que

gagner, c'était pas ce qu'il y

avait de plus important?

(VANESSA reste muette. JERRY hoche alors la tête et s'avance seul sur le chemin en sens inverse.)


[VANESSA:] Bien... de toute façon,

toi et ton presque pur-sang, vous

n'auriez jamais pu nous battre,

Tarik et moi.

(Un peu plus tard, WENDY est seule en forêt.)


[WENDY:] Tout doux, ma belle,

tout doux. Christian!


CHRISTIAN (voix lointaine)

Wendy! Par ici.

(WENDY s'approche de CHRISTIAN et voit SULTAN étendu dans le chemin boueux.)


[WENDY:] Oh!

CHRISTIAN

Sultan, calme-toi,

ça va aller. J'ai cru que

c'était juste de la boue, mais

Sultan a glissé, il a perdu

l'équilibre. Il y a une sorte

de rocher là-dessous, il est

très glissant. Je n'arrive pas

à le relever.

(SULTAN hennit alors bruyamment.)


[CHRISTIAN:] Tout doux.

Calme-toi.

(WENDY sort son cellulaire et tente de composer un numéro.)


[WENDY:] Aucun réseau.

Je vais aller chercher de l'aide.


[CHRISTIAN:] Non.

Reste avec nous. Je t'en prie.

(WENDY descend de DÉESSE et s'approche de SULTAN sur le chemin boueux.)


[WENDY:] Oh! Oh!

Là, tout doux.

Chut... Calme-toi.


CHRISTIAN

Il a fait une sacrée chute,

je suis inquiet. Je crois qu'il

n'a rien de cassé, mais c'est

pas sûr. S'il lui arrive quoi

que ce soit, je ne me le

pardonnerai jamais. Tout est

de ma faute. Quel crétin!


[WENDY:] Ce n'est pas ta faute.

T'inquiète, on va y arriver.

Ensemble.

Et si on lui tenait la tête tous

les deux? Ça l'aidera peut-être

à retrouver l'équilibre.

Lève-toi. Tout doux.


[CHRISTIAN:] Sultan, allez,

lève-toi, n'aie pas peur. Sultan!

(SULTAN se relève, mais retombe aussitôt. JERRY s'approche à ce moment.)


[JERRY:] Wendy! Christian!
[CHRISTIAN:] On est là.
[JERRY:] Il est blessé?

CHRISTIAN

Je ne crois pas, non. Mais

il a eu très peur. Et il n'arrive

pas à se relever parce que

les pierres sous ses sabots

sont trop glissantes.

(JERRY regarde alors des branches de conifères d'un air songeur.)


[JERRY:] Hum?

Et si on utilisait ces branches

pour faire un pont?

Les aiguilles de pin sont

plutôt rugueuses, donc ce sera

beaucoup moins glissant.


CHRISTIAN

Pas sûr qu'il soit d'accord.


[WENDY:] Toi, tu restes avec Sultan,

moi, je vais aider Jerry.


[CHRISTIAN:] Là, tout doux,

ça va aller.


[JERRY:] T'as abandonné

ta petite amie pour nous chercher?

Ça m'étonne.


[JERRY:] Vanessa n'est pas ma petite

amie. Je me suis trompé.

J'ai fait fausse route. C'est tout.


[WENDY:] Je crois qu'on a tous fait

fausse route, Jerry.

(Pendant ce temps, BIANCA termine de ranger la maison de poupées.)


MÈRE DE WENDY (voix hors champ)

On ferme dans dix minutes, Bianca.


[BIANCA:] J'ai presque terminé.

(BIANCA pousse un soupir en regardant les nombreuses boîtes empilées dans la pièce. Pendant ce temps, WENDY, JERRY et CHRISTIAN tentent de sortir SULTAN du chemin boueux.)


[WENDY:] On va te sortir de là,

Sultan. Mais tu dois

nous faire confiance.


[JERRY:] Ça devrait être bon.
[CHRISTIAN:] On est prêts.

Espérons que ça marche.

Attention à ses pattes avant.

(Les trois amis aident alors SULTAN à s'extirper peu à peu du chemin boueux.)


[WENDY:] Continue comme ça,

bravo! Vas-y.


[CHRISTIAN:] Ne le laissez pas reculer.
[WENDY:] Avance, Sultan. Bien.
[CHRISTIAN:] Un petit effort.
[JERRY:] Essaie encore une fois,

Christian.


[WENDY:] C'est ça, continue. Encore.

Super! Il n'y a plus de quoi

avoir peur maintenant.


[CHRISTIAN:] On a réussi!

Quoi qu'il arrive, je nierai

vous avoir pris dans mes

bras, c'est clair?


[JERRY:] Oui.
[WENDY:] Compris.

Bon, et si on finissait

cette course?

(Au même moment, VANESSA franchit le fil d'arrivée devant l'ARBITRE.)


ARBITRE

Belle performance, Vanessa.

C'est très bien. Tous les

concurrents ont 30 minutes

pour calmer leurs chevaux avant

que nous ne fassions les

derniers tests.


VANESSA (à TARIK)

T'as fait du bon boulot.

On est trop bien partis pour

gagner. à nous la couverture du

prochain numéro d'Équi-Passion

Magazine.

(VANESSA se met alors à se gratter le corps en grimaçant. Pendant ce temps, WENDY, JERRY et CHRISTIAN cheminent vers le fil d'arrivée.)


[WENDY:] En tout cas,

aucun de nous

n'aura l'honneur de faire la

couverture d'Équi-Passion

Magazine.


[CHRISTIAN:] Je connais

un raccourci pas loin. On y va?


[WENDY:] Non!
[JERRY:] Non. Il n'en est pas question.
[WENDY:] Hé, t'es dingue?
[CHRISTIAN:] C'était une blague.

(Pendant ce temps, à la boutique d'antiquités, la MÈRE DE WENDY entre dans la pièce où se trouve BIANCA.)


[MÈRE DE WENDY:] Tu n'as pas fini?
[BIANCA:] Euh... non.

(La MÈRE DE WENDY remarque alors que la maison de poupées est ouverte.)


[BIANCA:] Je l'ai renversée

sans le faire exprès.

Des meubles minuscules

ont été dispersés dans tous

les coins. Je l'ai rangée, mais

ça m'a pris un temps fou.


MÈRE DE WENDY

Pourquoi est-ce que tu ne

m'as rien dit?


BIANCA

Je ne voulais pas passer pour

la pire employée au monde.

J'ai été nulle. Je suis désolée,

j'ai honte.


MÈRE DE WENDY

Tu as retrouvé la pièce que

j'avais perdue.


[BIANCA:] Ah oui? C'est vrai?

MÈRE DE WENDY

Bianca, je suis tellement

contente. C'est super. Merci.


[BIANCA:] Ah, c'est génial.

Mais je n'ai pas rangé

cette pièce comme convenu.

Vous n'êtes pas obligée

de me payer.


MÈRE DE WENDY

J'ai une idée. Je te propose

qu'on fasse un échange.

Ton travail sur la maison de

poupée contre... cet appareil

photo.


[BIANCA:] Wouah! Il est trop cool.

MÈRE DE WENDY

Va prendre des photos.

Si tu te dépêches, tu arriveras

à temps pour voir la fin

de la course.


[BIANCA:] Merci, madame Thorburn.

(Au fil d'arrivée, VANESSA discute avec la VÉTÉRINAIRE tout en se grattant frénétiquement.)


VANESSA

Il n'y a qu'un seul autre

score qui puisse rivaliser avec

le nôtre. Monsieur Peters a dit

que le résultat final dépendrait

des derniers tests.


VÉTÉRINAIRE

Tu étais parfaitement dans

les temps. Et le rythme

cardiaque de Tarik est parmi

les meilleurs.

C'est du sumac.


[VANESSA:] Du sumac vénéneux.

Heureusement que les chevaux

sont immunisés. Alors, j'ai gagné?


VÉTÉRINAIRE

Tu étais au courant qu'il

était interdit de s'arrêter sous

peine d'être disqualifié.


VANESSA

Oh... même pour déjeuner?


VÉTÉRINAIRE

Il faut que je te dise...

tu as raison, les chevaux sont

immunisés contre cette plante.

Mais quand ils transpirent, le

sumac vénéneux ressort par

leur peau. Par conséquent,

tu y as été exposée.

(Un peu plus tard, WENDY, JERRY et CHRISTIAN arrivent au fil d'arrivée.)

(ARBITRE)

Voilà les derniers! Enfin.

Bonne nouvelle, vous êtes

tout de même qualifiés pour

la prochaine course.

Dans deux semaines.


[CHRISTIAN:] Une autre journée

comme celle-là? Non.

(VANESSA s'approche alors d'eux.)


[VANESSA:] J'ai gagné, j'ai gagné,

j'ai gagné! Hou!

(Un peu plus loin, une jeune fille rousse reçoit une médaille des mains de l'arbitre sous les applaudissements de la foule.)


VANESSA

Bon, d'accord, j'ai pas gagné

la course. Tout ça parce qu'on

n'avait pas le droit de

s'arrêter en route, c'est nul.

Mais toi, tu as perdu.

Amuse-toi bien en nettoyant

mes bottes.

(WENDY, JERRY et CHRISTIAN prennent alors quelques pas de recul.)


VANESSA

Qu'est-ce que vous faites?

C'est une réaction au sumac

vénéneux, c'est pas grave.


[WENDY:] Euh... tu devrais peut-être

jeter un coup d'oeil.


VANESSA

Je suis sûre que t'exagères.

(VANESSA se penche alors au-dessus d'un abreuvoir et voit le reflet de son visage rouge vif.)


[VANESSA:] Oh...

Oh non! Mon visage!

Mon visage tellement parfait!

Il me faut un médecin,

c'est urgent. à l'aide!


[WENDY:] Ha! Ha!

Je préfère nettoyer

des bottes plutôt que d'avoir

cette tête, et de loin.


[JERRY:] Euh, je suis désolé.

C'est à cause de moi si t'as perdu.


[WENDY:] C'est rien.

Tu peux m'aider

à nettoyer les bottes

de Vanessa.


CHRISTIAN

C'est vrai que je me sens

coupable, mais pas

à ce point-là.


[JERRY:] Je vais t'aider, moi.

Oh... oh...

(JERRY se met alors à se gratter un peu partout sur le corps.)


[WENDY:] Merci.

Une minute. Tu serais pas

en train de devenir tout rouge,

toi aussi?


[JERRY:] Quoi? Non! Où ça?

(WENDY éclat alors de rire pendant que BIANCA prend des photographies de JERRY, CHRISTIAN et VANESSA.)

(Générique de fin)

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par