Image univers Wendy Image univers Wendy

Wendy

Wendy est une jeune fille passionnée d'équitation qui nous entraîne dans ses aventures au coeur du monde hippique, vibrant au rythme de la compétition : saut d'obstacles, concentration, échecs et réussites... Nous découvrons sa vie au sein du haras de ses parents, entourée de sa demi-soeur adoptive et cadette Carie, sa meilleure amie Bianca, ses compagnons d'école et ses concurrents...

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Wendy prend les rennes

Les parents de Wendy refusent de lui payer une sortie à vélo, cette dernière n’a d’autre choix que de trouver un travail pour pouvoir se l’offrir. Elle remplace donc Flavio en douce, le temps qu’il se prépare à une compétition équestre mais c’est la catastrophe, tout est découvert et Flavio n’est pas payé. Elle doit donc trouver un autre boulot pour rembourser Flavio.



Année de production: 2012

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Wendy est une jeune fille passionnée d'équitation qui nous entraîne dans ses aventures au cœur du monde hippique, vibrant au rythme de la compétition.

Début chanson thème


CHANTEUSE

♪ Rose Vallée

c'est l'endroit rêvé

Du matin jusqu'au soir

Wendy attend de nous y voir

On va vraiment s'amuser

Des chevauchées endiablées

C'est l'aventure

toute la journée

Allons jusqu'aux écuries

Pour faire la fête

c'est parti allez ♪♪

(Fin chanson thème)

(Début information à l’écran)

(Wendy prend les rênes)

(Fin information à l’écran)

(À l'école secondaire d'Old Bury, WENDY, JERRY, BIANCA et CHRISTIAN marchent ensemble dans un corridor.)


[WENDY:] J'ai du mal à imaginer

que dans une semaine,

on sera en voyage scolaire.


[CHRISTIAN:] Moi, j'ai du mal à imaginer

qu'on va dormir dans un hôtel

qui n'a que deux étoiles.


[JERRY:] On s'en fiche que ça soit pas

génial, on n'y sera jamais.

On passera notre temps à visiter.


[BIANCA:] Oui, la ville est magnifique

et il y a plein de choses à

faire. D'ailleurs, il m'aurait

fallu une valise plus grande.

Je vais jamais réussir à y caser

mon casque de vélo.


[WENDY:] Pourquoi un casque de vélo?
[JERRY:] Pour la journée sport.

La sortie VTT. Je croyais

que tu t'étais inscrite, toi aussi.


[WENDY:] Mais nous, on avait dit

qu'on le ferait pas.



[CHRISTIAN:] Tu te trompes.

C'est la sortie en bateau qu'on a choisi de

zapper. Pourquoi on dirait non

à une sortie VTT? C'est ce qu'il

y a de mieux au programme.

C'est bête de rater ça.


[BIANCA:] Il a raison. Il faut

absolument que tu participes

à cette sortie. Même moi,

j'y vais. Tu te rends compte?


[WENDY:] Oui, c'est très tentant,

mais...


[CHRISTIAN:] Mais quoi, Wendy?

Il y a encore des places.

Alors, quel est le problème?



[WENDY:] C'est l'argent.

C'est pas gratuit, les sorties.

Mes parents avaient été clairs

avec moi. Ils payaient le voyage

à condition que j'économise

pour les frais supplémentaires.

Et c'est ce que j'ai fait,

mais j'ai pas assez pour le VTT.


[JERRY:] Parles-en à tes parents

ce week-end, peu-]être

qu'ils changeront d'avis.

(Le soir venu, WENDY discute avec ses parents dans le salon.)



[MÈRE DE WENDY:] Non.

Désolée, ma chérie,

c'est à toi de te payer cette sortie.



[PÈRE DE WENDY:] Dans la vie,

on ne peut pas

puiser indéfiniment dans le

porte-monnaie de ses parents.


[WENDY:] Mais tous mes amis vont

y participer.



PÈRE DE WENDY

Eh bien, je suis sûr que tous

tes amis ont prévu de quoi

régler les frais d'inscription.


WENDY soupire et s'affaisse sur le divan.


[WENDY:] Et si je trouvais

un petit boulot pour gagner

ce qui me manque, je pourrais

m'inscrire alors?



MÈRE DE WENDY

Voilà ce qu'on attend

d'une jeune fille sérieuse

et responsable.


[WENDY:] Yes!

MÈRE DE WENDY

Tiens, prends le journal.

Il y a une rubrique pour

les offres d'emplois.

(La MÈRE DE WENDY tend le journal à WENDY qui se met immédiatement à le lire. Un peu plus tard, dans l'écurie, CARRIE et JUANA lisent le journal pendant que WENDY apporte un saut d'eau à PENNY.)


[CARRIE:] Alors, le Café bleu a besoin

d'une personne pour faire la vaisselle.



JUANA

Regarde, ils cherchent

quelqu'un à la laverie automatique.


[WENDY:] Pour nettoyer les filtres

des machines à laver

toute la journée? Beurk!

Merci, ça va aller.


[CARRIE:] Juana, écoute cette petite

annonce! "Vends pour un

prix raisonnable deux paires

de rollers en parfait état."

Ce sont nos pointures.


[JUANA:] Ah, mais c'est super!

Il faut qu'on les achète,

c'est une occasion en or!


[CARRIE:] Oui, comme ça, on ira

au cinéma en rollers, au centre-ville.


[JUANA:] On pourrait aller partout

où on voudra!


[WENDY:] Ne t'emballe pas trop vite,

Carrie. Papa et maman

ne sont pas très généreux

en ce moment.


[CARRIE:] C'est pas grave, on va faire

comme toi, on va se les payer.


FLAVIO arrive à ce moment à l'écurie avec BAJAN.


[WENDY:] Bien alors, c'est la première

fois que t'arrives en retard.

Qu'est-ce qui se passe?



[FLAVIO:] Je suis désolé,

j'ai pas vu l'heure passer.

Je m'entraînais sur le parcours

de cross. J'essaie de me

préparer comme je peux pour

le championnat de Mayfield.


[WENDY:] Tu vas t'y inscrire?

C'est génial! J'ai toujours dit

que t'étais fait pour la compétition.


[FLAVIO:] Sauf qu'il faudrait que

je monte deux fois plus.

Je demanderais bien à ton père

une semaine de congé;

mais il ne voudra pas, il y a

personne pour me remplacer.


[WENDY:] Bien sûr qu'il y a

quelqu'un: moi!


[FLAVIO:] Pardon?
[WENDY:] Moi, je peux te remplacer.

Je peux venir deux heures

tous les matins avant d'aller au collège.


[FLAVIO:] Tu me sauverais la vie.

Tu crois que ton père sera d'accord?


[WENDY:] Bien sûr! C'est même lui

qui m'a incitée à me chercher

un petit boulot. Ça tombe à pic!


[FLAVIO:] Bon, si tu le dis. Je lui

demanderai tout à l'heure.


[WENDY:] Non, n'en parle pas.

Je veux qu'il ait la surprise,

tu comprends? Il va être

tellement fier de moi.


[FLAVO:] Tu crois vraiment

qu'il accepterait?


[WENDY:] Sans aucun doute.
[FLAVIO:] Eh bien, dans ce cas-là,

tu es engagée.


Un peu plus tard, au Café Bleu, JERRY, WENDY et BIANCA discutent.



[WENDY:] En remplaçant Flavio

dix heures, j'aurai largement

de quoi payer la sortie VTT.


[BIANCA:] C'est une super idée!

Je savais que tu trouverais

une solution.


[JERRY:] C'est pas rien comme travail,

Wendy. T'es sûre que tu vas y arriver?


[WENDY:] Pfft! J'ai grandi dans cette

écurie, voyons. Je la connais

sur le bout des doigts. Et puis,

il faut dire que, chef d'écurie,

c'est quand même plus sympa

que plongeur dans un café.

Surtout quand c'est le jour

des nachos à volonté!


Ils rient en choeur. Le lendemain matin, le cadran de WENDY sonne à 6H30. Elle l'éteint et se traîne jusqu'à la cuisine. PATCH LE CHIEN s'approche d'elle en aboyant.


[WENDY:] Chut!

Bon, d'accord, tu peux venir avec moi.


Quelques instants plus tard, WENDY entre dans l'écurie avec PATCH LE CHIEN.


[WENDY:] Bonjour, ma petite Penny.

Oh, super! Flavio m'a laissé

son portable et... des instructions.

Ah! Il vient nourrir

les chevaux à 6 h!

J'ai déjà une heure de retard.

(Les chevaux hennissent alors bruyamment.)


[WENDY:] Oh! Bougez pas, mes grandes,

le petit-déj arrive!


WENDY court chercher des seaux de nourriture, mais trébuche sur PATCH LE CHIEN.



[WENDY:] Ah! Oh-ah! Ah... Patch!

(Un peu plus tard, WENDY parle au cellulaire alors qu'elle conduit un cheval par la bride.)


[WENDY:] Vous voulez réserver

une leçon? À quelle heure

souhaitez-vous... Oups!

(WENDY échappe le cellulaire, puis le reprend.)


[WENDY:] Allô? Oui, je suis en train

de noter dans le planning.


Un peu plus tard, alors que WENDY dépose du foin avec une fourche dans un box, la fourche métallique se détache du manche en bois.


[WENDY:] Oh, qu'est-ce que...

Ah, je rêve!


Quelques instants plus tard, WENDY entre dans la sellerie avec la fourche entre les mains.



[WENDY:] Un tournevis, où

est-ce que je peux trouver ça?

Ah-ah!


WENDY saisit un tournevis. La porte de la sellerie se referme à ce moment. Quand WENDY vient pour sortir, la poignée de la porte lui reste entre les mains. CARRIE passe à ce moment devant la sellerie. WENDY crie tout en lui faisant signe.


[WENDY:] Carrie!

Hé, par ici! Je peux pas sortir.


[CARRIE:] Wendy?

CARRIE ouvre la porte de l'extérieur et rejoint WENDY.


[CARRIE:] Qu'est-ce qui s'est passé?
[WENDY:] J'étais venue chercher

un tournevis pour réparer

la fourche et la poignée

de la porte a cassé.

Maintenant, j'ai ça à réparer

plus la poignée de la porte,

et j'ai pas fini de nettoyer les box.


[CARRIE:] C'est le travail de Flavio,

normalement.


[WENDY:] Oui, mais disons...

que je le remplace pour quelques jours

pendant deux heures tous les matins.

C'est pour me payer ma sortie VTT.


[CARRIE:] Chouette! Je le savais pas.
[WENDY:] Je veux faire la surprise

aux parents. Ils ne sont pas

au courant, d'accord? Il faut

surtout pas aller leur dire.


[CARRIE:] Compte sur moi. Tiens,

en parlant de ça, Juana et moi,

on a trouvé un moyen de gagner

de quoi nous payer les rollers.


[WENDY:] Ah, c'est vrai? Raconte.
[CARRIE:] Eh bien, il y a le salon du

cheval qui se tient cette

semaine. Comme on le sait, ce

genre de chose, c'est barbant

pour les tout-petits. Donc, on

va proposer des balades à poney.



[WENDY:] C'est une excellente idée.

(Le cellulaire de WENDY vibre à ce moment.)


[WENDY:] Ah, je dois y aller.

Il faut que je me dépêche

de finir, sinon je vais être

en retard au collège.


[CARRIE:] Tu n'auras pas le temps,

mais moi, je peux t'aider.


[WENDY:] C'est vrai? C'est vraiment

très gentil. Tu me sauves

la vie. Merci, soeurette.


Un peu plus tard, alors que la PROFESSEURE est sur le point de fermer la porte de la classe, WENDY approche et repousse la porte.


[WENDY:] Non, attendez, je suis là,

madame! Excusez-moi pour le retard.



[PROFESSEURE:] J'espère que ça ne se

reproduira pas, Wendy.

(WENDY va s'asseoir à sa place, près de BIANCA et JERRY.)


[BIANCA:] Ça a été, alors?
[WENDY:] Jerry avait raison;

chef d'écurie, c'est pas rien

comme travail. Demain matin,

je mets mon réveil à 5 h 30.


WENDY soupire et s'affaisse sur son bureau.


JERRY (chuchotant)

Hé, Bianca!

Tu sais ce qu'on pourrait faire?


Le lendemain matin, le réveil de WENDY sonne à 5H30. WENDY bâille, se lève et se rend à la cuisine. Elle se rend ensuite à l'écurie. Quand elle ouvre les portes de l'écurie, JERRY et BIANCA sont debout à l'intérieur.


[JERRY:] Équipe d'assistants

prêts à travailler!


[BIANCA:] Oh, vous êtes venus m'aider?
[JERRY:] On voit bien tout le mal

que tu te donnes pour

te payer la sortie VTT.


[BIANCA:] Mais si chacun met la main

à la pâte, ce sera du gâteau.


[WENDY:] Oh, vous êtes adorables!

Ils rient en choeur. Un peu plus tard, le cellulaire de FLAVIO sonne. BIANCA répond.


[BIANCA:] C'est bon, je m'en occupe.

Oui, allô? Vingt bottes de foin

livrées ce mercredi?

C'est la livraison habituelle?

Oui, parfait, c'est noté.

On vous appelle si on veut

modifier la commande.


Un peu plus tard, WENDY amène SULTAN dans l'enclos.


[WENDY:] Sur ses notes, Flavio a écrit

"sortir Sultan et mettre

la chaise". Tu as une idée

de ce que ça veut dire?


[JERRY:] Ça veut dire qu'il l'a écrit

quand il était mal réveillé.


[WENDY:] Ha! Ha! Oui, j'imagine.

Je vais chercher la brouette.

On se retrouve dans l'écurie.


Les deux amis quittent l'enclos. Quelques instants plus tard, SULTAN s'approche du loquet de la clôture de l'entrée, puis l'ouvre avec sa bouche. Un peu plus tard, JERRY marche dans l'écurie en lisant le carnet de FLAVIO.


[JERRY:] Hein? "Vingt bottes de foin

mercredi." Mais c'est demain!


JERRY compose un numéro sur le cellulaire de FLAVIO.


[JERRY:] Bonjour, ici le club équestre

Rose Vallée. Nous avons besoin

de vingt bottes de foin

pour demain... Tout à fait,

en plus du reste. Merci.

(Plus tard, les trois amis terminent de balayer l'écurie.)


[WENDY:] On a tout fini et on vingt

minutes d'avance. On assure,

vous trouvez pas?


Un grognement se fait soudain entendre.


[EN CHOEUR:] Hein?
[JERRY:] Mince, qu'est-ce qui

se passe?


Les trois amis courent vers l'enclos à cochons. SULTAN est tout près.


[WENDY:] Comment Sultan peut sortir

de son enclos? Tout doux, mon beau.


Alors que Wendy s'approche, SULTAN hennit, puis se cambre et part au galop. CHRISTIAN s'approche alors et parvient à saisir SULTAN par la bride et à le calmer.


[CHRISTIAN:] Sultan! Wô-wô-wô!

Je peux savoir ce qui se passe?


[WENDY:] Je sais pas pourquoi

ni comment, mais il s'est

échappé de son enclos.



[CHRISTIAN:] Quoi, Flavio n'avait pas

mis la chaîne au portillon?

Il sait pourtant que Sultan

essaie toujours de se sauver.


[WENDY:] Oh, "une chaîne"!

Et moi, j'avais lu "chaise".

Je suis désolée, Christian,

c'est entièrement de ma faute.

Je ne savais pas pour la chaîne.



[CHRISTIAN:] C'est une chance

que j'ai décidé de m'arrêter ici

avant d'aller en cours.

Sultan aurait pu se retrouver

au milieu de la route.

Et puis, d'abord, pourquoi

Flavio n'est pas là?


[WENDY:] Je remplace Flavio le matin

pour me faire de l'argent de poche.


[CHRISTIAN:] Super! C'est très

réconfortant. Mon cheval

se balade comme un vulgaire

chat de gouttière pour que tu

puisses t'offrir une pauvre

sortie en vélo.


[WENDY:] Je me suis excusée.

Je fais de mon mieux,

mais c'est pas facile.


[CHRISTIAN:] Hum! Si ça, c'est ce

que tu fais de mieux,

je crains le pire.


[WENDY:] Évidemment, tu peux pas

comprendre, toi!

Parce que t'es un fils à papa!

Mais certains travaillent dur

pour avoir de l'argent.


Un peu plus tard, CARRIE et JUANA sont dans un enclos avec des poneys.


[CARRIE:] Et voilà, on est prêtes

à faire des affaires.


[JUANA:] Et je crois que nous avons

déjà une petite cliente.

Bon, tu te souviens, hein?

Il faut faire preuve

de professionnalisme.

(Une fillette s'avance à ce moment avec sa mère.)


[FILLETTE:] Regarde, maman,

des poneys!


[CARRIE:] Tu veux faire une balade?

C'est le truc le plus sympa

à faire dans tout le salon.


ANNONCEUR (voix hors champ)

Votre attention, s'il vous

plaît! Le salon du cheval d'Old

Bury est heureux d'accueillir

cette année la troupe des

Voltigeurs de l'extrême!


[JUANA:] Une troupe de voltigeurs?

ANNONCEUR (voix hors champ)

Le spectacle commence

dans cinq minutes

sur la piste centrale.

Venez prendre vos tickets!


[FILLETTE:] Viens, maman, on va voir

le spectacle.

(La FILLETTE s'éloigne alors avec sa mère.)


[JUANA:] Le truc le plus sympa à faire

dans tout le salon? Tu parles!


[CARRIE:] C'est pas juste! Comment

veux-tu qu'on rivalise

avec de la voltige?


Le lendemain matin, le réveil de WENDY sonne à 5H. Elle marche péniblement dans la cuisine, puis rejoint BIANCA et JERRY à l'écurie.


[WENDY:] La livraison de foin vient

d'arriver. Ils sont en train de décharger.


[BIANCA:] Je vais t'aider à les ranger.
[JERRY:] Oui, moi aussi.

Vingt bottes, ça devrait aller vite.


[WENDY:] Attends, comment tu sais

qu'on en attend vingt?


[JERRY:] Je les ai commandées.

Il y avait écrit qu'il fallait

vingt bottes de foin.


[BIANCA:] Non, il y avait écrit qu'ils

devaient nous livrer vingt

bottes de foin aujourd'hui.

Tu en as commandé vingt de plus?


[WENDY:] Euh, une seconde.

Moi aussi, j'ai commandé

vingt bottes de foin.

(Ils sortent de l'écurie en courant. Un camion s'éloigne à ce moment.)


[BIANCA:] Arrêtez-vous!
[WENDY:] Attendez!
[JERRY:] Non, revenez!
[WENDY:] Soixante bottes de foin!

Où est-ce qu'on va les mettre?

Papa va devenir fou s'il voit

ça! Bon, il faut absolument

les faire disparaître. Tout de suite.


Un peu plus tard, les trois amis finissent de mettre les bottes de foin dans la grange.


[JERRY:] Bon, ça suffit!

La grange est archi-pleine!

(Un peu plus tard, les trois amis entassent les bottes de foin dans les box des chevaux et derrière des obstacles. WENDY empile enfin les trois dernières bottes de foin dans une brouette.)


[JERRY:] Arrête, t'en as mis

beaucoup trop!


[WENDY:] Mon père va se lever

d'une minute à l'autre.

Il doit encore rester de la

place dans le manège.


WENDY soulève difficilement, la brouette, puis la renverse sur la voiture de son père. Le système d'alarme de la voiture s'active à ce moment. Le PÈRE DE WENDY sort de la maison en courant. Il remarque que la brouette a éraflé la portière de sa voiture. FLAVIO s'approche à ce moment.


[FLAVIO:] Ah?
[WENDY:] Euh, surprise!

(Quelques instants plus tard, dans la cuisine de la maison, le PÈRE DE WENDY discute avec WENDY et FLAVIO.)


[PÈRE DE WENDY:] Vous me décevez

autant l'un que l'autre.

Wendy, comment as-tu pu

tenter une chose pareille

sans même m'en parler?

Et Flavio, comment as-tu pu

confier de telles

responsabilités à une jeune

fille de quinze ans?

Je ne sais lequel de vous

est le plus inconscient.


[FLAVIO:] Moi, monsieur.

Je suis vraiment désolé.

Je n'ai pas du tout réfléchi

aux conséquences.

Je vous rembourserai

les réparations.



PÈRE DE WENDY

Non, ce n'est pas à toi

de payer. Ce n'est pas toi

qui as renversé cette brouette.


[FLAVIO:] Mais en attendant, je suis

le chef d'écurie, donc je suis

le seul fautif dans l'histoire.

Je tiens à réparer mes erreurs.



PÈRE DE WENDY

Bien, puisque tu insistes.

Mais que ce soit clair

entre nous, je ne te laisserai

pas donner le moindre centime

de ta paie à Wendy.

C'est moi qui embauche

les gens à Rose Vallée.

Ce n'est pas le rôle de Flavio.

C'est bien compris?


[WENDY:] Oui, papa.

Quelques secondes plus tard, FLAVIO et WENDY sortent de la maison.


[WENDY:] Flavio, je suis désolée

de ce qui s'est passé.

Je peux peut-être t'aider

à payer les réparations.


[FLAVIO:] Tu as déjà payé puisque

tu as travaillé à ma place gratuitement.


[WENDY:] Mais ça va coûter bien plus

que ce que j'aurais dû gagner.


[FLAVIO:] Ne t'en fais pas,

j'ai l'argent pour ça.


[WENDY:] C'est vrai?
[FLAVIO:] Oui, c'était pour m'inscrire

au championnat, mais...


[WENDY:] Non, Flavio! Tu ne peux pas

renoncer à cette compétition

à cause de ça.

Ça ne serait pas juste.


[FLAVIO:] C'est la vie,

on n'y peut rien.

Tu ferais mieux d'y aller.

Tu vas être en retard, sinon.


FLAVIO s'éloigne. WENDY regarde le sol d'un air triste. Un peu plus tard, WENDY entre de justesse dans sa classe.



PROFESSEURE

C'est déjà la deuxième fois

cette semaine.



[WENDY:] Je suis désolée. Veuillez

m'excuser, madame Betty.

(WENDY s'asseoit à sa place.)


[BIANCA:] Ça va, Wendy?
[WENDY:] Non, ça va pas, c'est affreux.

Je n'ai pas le droit d'être

payée, donc je peux faire

une croix sur le VTT.


[JERRY:] Ah non, c'est pas vrai!
[WENDY:] Mais il y a encore pire

que ça, Flavio va utiliser

l'argent de son inscription

pour payer les réparations.


[BIANCA:] Oh! C'est horrible!

Pauvre Flavio!


[WENDY:] Oui, je sais bien.

Et tout ça, c'est de ma faute.

Oh, je donnerais n'importe quoi

pour que ça s'arrange.



PROFESSEURE

Et moi, je donnerais n'importe

quoi pour pouvoir commencer mon

cours sur les équations. Alors,

puis-je avoir votre attention?


Plus tard, WENDY et BIANCA marchent en ville.


[BIANCA:] Écoute, j'ai réfléchi à la

situation. Il reste deux jours

pour s'inscrire au championnat

de Mayfield, pas vrai?

Donc, tu peux encore aider Flavio.


[WENDY:] Tu veux dire en gagnant

de quoi lui payer l'inscription?


[BIANCA:] Mais tu devras sans doute

prendre un boulot qui sera pas rigolo.


[WENDY:] Je m'en fiche complètement.

Là où j'en suis, je suis prête

à faire n'importe quoi.


[BIANCA:] C'est courageux de ta part.

Allez, c'est parti, on va

te trouver du travail!


Les deux amies vont dans plusieurs commerces. WENDY discute enfin avec un HOMME dans un enclos.


[HOMME:] Je dois y retourner.

L'HOMME s'éloigne de WENDY. WENDY s'approche de BIANCA, puis lui fait un signe de pouce levé.


WENDY (enjouée)

Ha!
[BIANCA:] Oui!

Elles rient en choeur. Un peu plus tard, WENDY ramasse des déchets avec un pique-papier autour d'un enclos. CHRISTIAN et JERRY s'approchent d'elle.


[CHRISTIAN:] T'en as oublié un, là.

C'est quand même dingue.

Avant, tu ramassais des tas

de trophées sur les pistes.

Maintenant, tu ramasses...

des ordures.


[WENDY:] Faux, je ramasse des détritus.

Et ça s'appelle "travailler".

Cherche le mot dans le dico.


[JERRY:] Oui, sois pas méprisant,

y a pas de sot métier.

Moi, je trouve ça génial.


[CHRISTIAN:] Ouais, t'as bien raison.

J'ai jamais rien vu d'aussi drôle!


Un peu plus loin, CARRIE et JUANA sollicitent les passants.


[CARRIE:] Balades à poney,

c'est par ici!


[JUANA:] Un délicieux gâteau à la

crème offert pour chaque balade.

(Un GARÇON vient vers elles en courant. Il s'apprête à prendre un gâteau lorsque la FILLETTE passe à ses côtés avec une pomme d'amour.)

[GARÇON:] Ah! Euh...

Dis, où est-ce que t'as eu

ta pomme d'amour?


[FILLETTE:] Au spectacle des Voltigeurs

de l'extrême. Ils en offrent

à tous les enfants.


[CARRIE:] En plus, ils les font

même pas payer.


[JUANA:] Ça veut dire qu'on a passé

des heures pour rien à faire

ces gâteaux à la crème?


[CHRISTIAN:] Wow! Il faut croire

qu'ils sont spécialistes

des boulots pourris

chez les Thorburn.


[JERRY:] Christian!
[CHRISTIAN:] Je plaisante, voyons.

Ça peut rapporter gros,

les balades à poney.

Il faut pas qu'elle jette

l'éponge, sinon ça sera

à Wendy de la ramasser. Ha!


[WENDY:] J'espère qu'après ta journée

de vélo, tu auras une horrible

crampe à la jambe.


En prononçant ses paroles, WENDY donne un coup de pique-papier vers l'arrière et blesse l'HOMME qui l'a embauché.


[WENDY:] Ah! Je vous avais pas vu,

monsieur. Je suis désolée!

(Le soir venu, CARRIE discute avec WENDY en mangeant des gâteaux.)


[CARRIE:] Il t'a renvoyée comme ça,

dans la seconde?


[WENDY:] Oui. Apparemment, planter

un pique-papier dans la cuisse

de son patron, c'est mal vu.


[CARRIE:] Au moins, tu as travaillé

quelques heures. Moi, j'ai pas

eu un seul client pour les

poneys. On fait pas le poids

face à des spectacles de voltige

et des pommes d'amour gratuites.


[WENDY:] Oui, c'est trop dur. On dirait

que tout est fait pour qu'on

gagne pas un sou.


[CARRIE:] Ah! Peut-être qu'on devrait

laisser tomber, on n'a pas

vraiment besoin de cet argent.


[WENDY:] Flavio en a besoin, et peu

importe les efforts que ça

demande, il est pas question

que j'abandonne.


[CARRIE:] D'accord, mais qu'est-ce que

tu comptes faire?


[WENDY:] Je vais te donner un petit

coup de main parce que

si on s'entraide, on peut être

toutes les deux gagnantes.


Le lendemain, WENDY est assise sur PENNY avec une longue robe de princesse. Une femme s'approche de CARRIE et JUANA avec sa jeune fille.


[CARRIE:] Bonjour, madame. Ça plairait

à votre fille d'être prise

en photo à cheval avec une princesse?



WENDY (chuchotant à JUANA)

J'espère que ça va marcher.



[JEUNE FILLE:] Dis oui, maman, s'il te plaît!

(La mère donne alors de l'argent à CARRIE.)


[JUANA:] Bravo! Tu es un génie, Wendy!
[WENDY:] Merci, mais attention, moi,

c'est princesse Wendy.

(La JEUNE FILLE s'approche de WENDY.)


[WENDY:] En selle, jeune fille.

Plus tard, dans la maison du ranch, WENDY, CARRIE et JUANA comptent l'argent gagné dans la journée. JERRY est à leurs côtés.


[WENDY:] ...47, 48...
[JERRY:] Vous avez gagné tout

cet argent en une journée?


[JUANA:] Grâce à l'idée de Wendy.
[WENDY:] Et grâce à la superbe robe

que Bianca a empruntée

au club de théâtre.

Si demain, on arrive à en

gagner autant, Flavio pourra

s'inscrire au championnat.

(CHRISTIAN entre à ce moment.)



CHRISTIAN

Princesse Wendy! accompagnée

de ses deux servantes!


[WENDY:] Oh non, c'est pas vrai,

on t'a raconté?


[CHRISTIAN:] Raconté? J'ai vu des photos

de toi déguisée. Tu t'es pas dit

que c'était pas très malin

d'utiliser un cheval de

compétition comme un jouet

pour enfants?


[WENDY:] Ça ne fait aucun mal à Penny.
[CHRISTIAN:] Non, c'est certain, mais ta

fierté, elle, doit en prendre un

sacré coup. C'est vrai, c'est

la honte de faire ce genre de

pitrerie pour quelques dollars.


[WENDY:] Pense ce que tu veux.

Moi, je dois aller nettoyer une

tache de sucette sur ma robe.


[JUANA:] On t'accompagne en bonnes

servantes qu'on est.


Elles sortent ensemble. JERRY et CHRISTIAN restent dans la maison.


[JERRY:] Pourquoi tu trouves ça

si méprisable que Wendy

cherche à gagner de l'argent?


[CHRISTIAN:] J'en sais rien. Pourquoi elle

trouve ça si méprisable que je

n'aie pas besoin d'en gagner?

C'est pas parce que je peux me

payer la sortie VTT et qu'elle,

elle doit travailler qu'on doit

tout lui pardonner.


[JERRY:] Christian, c'est pas pour la

sortie qu'elle fait ça. C'est

pour pouvoir payer à Flavio

son inscription au championnat

de Mayfield.


[CHRISTIAN:] Quoi? Pourquoi?
[JERRY:] C'est un peu compliqué

comme histoire. Toi, tu penses

peut-être que c'est dégradant

de se déguiser, mais pour elle,

aider Flavio est une question

d'honneur.


[CHRISTIAN:] Hum. Je pourrais... Je

pourrais lui avancer l'argent.



[JERRY:] Oublie tout de suite.

Elle n'acceptera pas

si ça vient de toi,

surtout après t'être montré

si insultant avec elle.


Le lendemain, WENDY, CARRIE et JUANA sollicitent les passants.


[CARRIE:] C'est calme aujourd'hui.

Je sais pas à quoi c'est dû.

(Un GARÇON et son père s'approchent alors d'elles.)


[JUANA:] Bonjour. Tu veux faire

un tour de cheval avec

cette jolie princesse?

[GARÇON:] Les princesses,

c'est un truc de filles.

(Le GARÇON et son père s'éloignent.)


[WENDY:] J'espère qu'ils vont pas tous

nous dire ça. Il ne me reste

plus que quelques heures

pour gagner l'argent qu'il manque.

(JERRY s'approche à ce moment d'elles déguisé en prince charmant.)


[JERRY:] Bonjour, mesdames.

Auriez-vous une place

pour un prince charmant

et son fier destrier

tout aussi charmant?


[WENDY:] Ah, Jerry! [GARÇON:] Est-ce que c'est

une véritable épée?



[JERRY:] Une vraie de vraie.

C'est indispensable pour terrasser

les méchants dragons.

[GARÇON:] Papa, je peux faire un tour

avec le prince? S'il te plaît!


[WENDY:] Je vous engage sur-le-champ,

seigneur.


Un peu plus tard, WENDY revient au ranch avec sa robe. Elle s'approche de l'écurie où travaille FLAVIO.


[FLAVIO:] Ah?!

Wow! Je crois que je suis

resté au soleil trop longtemps.


[WENDY:] Non, c'est bien moi.

Livraison en mains propres

par princesse express. C'est

l'argent pour que tu puisses

t'inscrire au championnat.


[FLAVIO:] Quoi? Mais comment est-ce

que tu... Enfin, je veux dire...

Je ne sais pas quoi dire.


[WENDY:] Dis-moi au revoir

et va t'inscrire avant qu'il

ne soit trop tard. Il ne te

reste plus qu'une heure.


[FLAVIO:] Mais comment as-tu...

Enfin, je veux dire...

(Le PÈRE DE WENDY approche à ce moment.)


[PÈRE DE WENDY:] Allez, file, Flavio.

Dépêche-toi. Tu te dois

d'obéir à son altesse.


[FLAVIO:] Merci.

[PÈRE DE WENDY:] Je suis fier de toi,

ma petite princesse.


Plus tard, dans la salle de classe, WENDY, BIANCA, JERRY et CHRISTIAN discutent avec leur valise à la main.


[WENDY:] Quand tu as débarqué avec ton

costume, ça m'a tellement

surprise que j'ai failli tomber.


[BIANCA:] Tu as assuré, Jerry,

c'était vraiment une super idée.


[WENDY:] C'était trop fort! Je sais pas

comment te remercier.


[JERRY:] L'important, c'est que Flavio

ait pu s'inscrire au championnat.


[WENDY:] Et que Carrie et Juana aient

pu s'acheter leurs rollers et

que je puisse participer

à la sortie VTT.



[BIANCA:] Tu peux pas imaginer

comme ça me fait plaisir. Ça aurait pas

été la même chose sans toi.



JERRY (chuchotant à CHRISTIAN)

Ça me gêne d'être le seul

à être remercié. Est-ce que je

peux dire à Wendy que c'est toi

qui m'as soufflé l'idée?


[CHRISTIAN:] Non, je t'assure,

c'est pas la peine.

Et puis, c'est pas pour elle

que je l'ai fait, tu sais.

C'est juste pour te voir avec

ce déguisement ridicule.

(Ils rient en choeur.)


[JERRY:] Petit crétin, va.
[BIANCA:] Le bus est arrivé!

[EN CHOEUR:] Ouais, c'est parti!

(La PROFESSEURE entre alors dans la classe.)


[PROFESSEURE:] Excusez-moi, je suis

en retard. Ma voiture

ne voulait pas démarrer.


[WENDY:] C'est pas grave, madame Betty,

mais que ça ne se reproduise pas.


Ils rient en choeur.

Générique de fin

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par