Universe image Ciné TFO Universe image Ciné TFO

Ciné TFO

Watch the best movies on CinéTFO! Enjoy our selection of free movies to discover (again) classics and the best works of contemporary auteur films. For movies airing on TV, take a look at our CinéTFO Passport !

Share

Video transcript

My Wife Is an Actress

Sports journalist Yvan is married to Charlotte, a famous actress. One day, after a friend mentions that living with an actress means sharing a life with a woman that other men kiss and audiences undress with their eyes, he grows suspicious and jealous.



Réalisateur: Yvan Attal
Acteur: Charlotte Gainsbourg
Production year: 2001

Accessibility
Change the behavior of the player

video_transcript_title-en



Générique d'ouverture


Titre :
Ma femme est une actrice


Défilent des images de Paris.


YVAN (Narrateur)

Paris, 2 125 246 habitants

dont 1 153 702 femmes.

Soit une proportion

de 1,4 femme pour un homme.

Pas mal. Mais ridicule

à côté de New York

où la proportion est

de 5,2 femmes pour un homme.

Enfin, revenons chez nous.

J'ai recensé dans les Pages jaunes

que l'on dénombrait

259 professions libérales

parmi lesquelles "Actrices".

Elles sont environ 10 000

sur Paris et franchement,

elles sont toutes givrées.


Défilent des images d'une jeune actrice qui grimace en criant.


YVAN (Narrateur)

Moi, je m'appelle Yvan.

J'ai 35 ans.

Je suis journaliste sportif

et je partage mon temps

entre le stade

et ici où je monte mes sujets

pour la rédaction d'Info

Sports, une chaîne du câble.

La probabilité pour moi

de tomber sur l'une

de ces actrices

était environ

d'une chance sur 120.

Quand j'ai rencontré Charlotte,

j'ai écouté personne

et depuis, je me rends compte

que vivre avec une actrice,

c'est un truc de fou.


CHARLOTTE, YVAN, NOÉMIE et VINCENT sont au restaurant le soir. CHARLOTTE et NOÉMIE fument la cigarette.


VINCENT

C'est quoi que tu écris

quand tu signes un autographe?


CHARLOTTE

Ça dépend.

"Amitié", "Bisou".

"Love".


YVAN

Quoi, "Love"?


CHARLOTTE

"Sexe".


YVAN

Arrête tes conneries.


CHARLOTTE rit.


CHARLOTTE

Tu es jaloux, hein?


YVAN

Mais non, je suis pas jaloux.


CHARLOTTE

Arrête.


YVAN

Si je te vois écrire "Sexe"--


CHARLOTTE

Jaloux! Me dis pas que quand

je vais partir à Londres,

tu vas pas... t'imaginer...


YVAN

Pas du tout.


NATHALIE

C'est génial que tu partes à

Londres travailler avec lui.

J'adore cet acteur.


YVAN

Ce babo-là?


VINCENT

Oh, il est génial.


YVAN

Quoi? Il est génial?

Non mais il est génial!

Ça va, je ne parle plus.


CHARLOTTE

Tu vois?


NATHALIE

Il est sublime.


YVAN

Mais quoi! Il n'a plus

de cheveux sur la tête.


VINCENT

(Faisant allusion à sa propre calvitie)

Merci...


CHARLOTTE

Détends-toi un peu, mon chéri.

Tu vas être tonton.


YVAN

Tonton...


CHARLOTTE

Tonton Yvan.


YVAN

Tonton. Ça vient d'où ce mot

"tonton" d'ailleurs?

Comme on dit chez toi,

on dit "oncle".


NATHALIE

L'embête pas.


YVAN

Je t'embête pas.


VINCENT

Si tu étais un bon tonton, tu

lui dirais d'arrêter de fumer.


NATHALIE

Tu vois comment t'es?

Je te défends--


YVAN

(S'adressant à NOÉMIE)

Il a raison, tu

devrais t'arrêter de fumer.


NATHALIE

Arrêtez, c'est horrible.

Ça va, je me sens coupable.


YVAN

Là, tu peux justement.


NATHALIE

Quoi?


YVAN

Ça va, tu t'es toujours sentie

coupable de tout, toi.


VINCENT

Tu vois, tu es plus

juif que ton frère, hein!


NATHALIE

Quel rapport?


VINCENT

Quel rapport?


NATHALIE

Tu peux m'expliquer

le rapport?

Coupable-juif, juif coupable,

ils sont mariés ou quoi?

C'est dingue, ça!

De quoi on est coupables?


VINCENT

J'ai pas dit que les

Juifs étaient coupables.


NATHALIE

Il faut toujours que

tu ramènes ça aux Juifs.

Il faut toujours que quelqu'un

d'ailleurs la ramène sur les Juifs.

Il y a 50 tables dans ce resto.

À toutes les tables, ils brûlent

d'envie de parler des Juifs.


VINCENT

Ça va pas bien toi. Quand je

vous dis qu'elle a un problème.


NATHALIE

Toi, tu as un problème.


VINCENT

J'ai aucun problème.


NATHALIE

Si. Comme avec les prénoms.

C'est...


Une femme et sa fille s'approchent de la table.


FEMME

On pourrait avoir un

autographe, s'il vous plaît?


CHARLOTTE

Oui, bien sûr.

(S'adressant à la petite fille)

Ton nom?


PETITE FILLE

Rachel.


NATHALIE

Il aime Jean ou Jules.


CHARLOTTE

Vous allez avoir un garçon?

Vous le savez?


NATHALIE

Non, on sait pas encore,

mais bon.


CHARLOTTE signe un autographe et le remet à la petite fille.


CHARLOTTE

Tiens.


PETITE FILLE

Merci.


CHARLOTTE

De rien.


NATHALIE

J'aime bien Abraham.


CHARLOTTE rit.


YVAN

Non, mais tu es drôle, toi!


NATHALIE

Ben quoi?


CHARLOTTE

C'est juste qu'on a

l'impression qu'il va

naître avec une barbe!


VINCENT

(Riant)

Eh bien, Moïse aussi.


NATHALIE

Je trouve ça viril.

Je trouve ça viril, Moïse.


CHARLOTTE se lève.


YVAN

Où tu vas?


CHARLOTTE

Je peux aller aux toilettes

ou ça pose un problème?


VINCENT

Encore?


YVAN

Elle boit dix litres d'eau

par jour pour sa ligne.


CHARLOTTE

Elle te plaît pas, ma ligne?


YVAN

Elle me plaît, ta ligne.


NATHALIE

C'est toujours

comme ça, les autographes?

Ça te fait pas chier?


YVAN

Ça me fait pas chier...

Je te jure, j'en ai ras

la moule, tu veux dire.

C'est un métier de jobards.

À mon avis, je dois être

encore plus dingue

pour supporter tout

ce cirque. Je me demande

combien de temps ça va durer.



NATHALIE

Fais le malin. Tu es fou

d'elle, alors tu supportes.


YVAN

(S'adressant à VINCENT)

Hé, tu l'aimes ma soeur?

Eh bien, tu supportes.


VINCENT

C'est pas elle qui signe

les autographes.


VINCENT ET YVAN

Et qui boit dix

litres d'eau par jour

pour sa ligne!


Ils rient tous les trois.


YVAN

Des fois, je me

dis, le prochain qui lui demande

un autographe, je l'attrape--


HOMME

Excusez-moi. C'est bien

Mlle Charlotte...?


YVAN

Euh, madame.


HOMME

Vous pensez qu'elle

pourrait m'écrire un petit mot?

C'est pour ma fille.


YVAN

Pas de problème,

elle va revenir.

Euh... Qu'est-ce qu'on disait déjà?


VINCENT

Le prochain, tu l'attrapes.


VINCENT et YVAN sourient.


YVAN

(S'adressant à l'HOMME)

Vous l'attendez ici?


HOMME

Ma fille est malade. Elle a

une sclérose latérale

amyotrophique.


YVAN

Ah, très bien. En fait...

Non, enfin, je veux dire,

je comprends.


YVAN semble légèrement altéré par l'alcool.


YVAN

Pardon, excusez, on est...

Bien... Elle va...

Elle va arriver.


VINCENT retient son rire.


Tous les quatre marchent maintenant sur la rue.


VINCENT

On pourrait aller au foot?


YVAN

Quand tu veux, on y va.


VINCENT

Ça me fera plaisir vraiment.

Je te l'ai dit...


YVAN

Écoute, avec plaisir.


VINCENT

Tu m'appelles. Allez, ciao.


YVAN

Ciao.

À bientôt. N'hésite pas.


VINCENT et NOÉMIE s'apprêtent à entrer dans un taxi.


YVAN

(S'adressant à la blague à VINCENT)

Tu ouvres pas

la porte à ma soeur? C'est

comme ça que tu la traites?


VINCENT

Allez, toute la petite famille

à l'intérieur.


YVAN

À bientôt.


VINCENT

Ciao!

À plus!


YVAN

Rentrez bien.


CHARLOTTE

Salut!

(S'adressant à YVAN)

Tu as pas envie de marcher?


YVAN

(Pointant un taxi)

Attends, il y en a un

qui arrive, regarde.


CHARLOTTE

Oui, mais viens,

j'ai envie de marcher.


CHARLOTTE s'éloigne.


YVAN

On est obligé de

marcher aussi vite?


CHARLOTTE

Bien j'ai envie de pisser!


VINCENT et NOÉMIE sont dans leur taxi.


VINCENT

Excusez-moi, monsieur, est-ce

que je peux fumer,

s'il vous plaît?


NATHALIE

(Indiquant un avertissement écrit dans le taxi)

Tu sais pas lire?


VINCENT le regarde. NOÉMIE sourit.


NATHALIE

Tu fais la gueule.


VINCENT

Tu crois pas que c'était

lourd, tout à l'heure, tes

histoires de prénoms?


NATHALIE

Tu vois, tu fais la gueule.


VINCENT

Je fais pas la gueule,

mais franchement, putain,

pour qui tu me fais passer?

C'est pas moi qui ai un

problème; "on" a un problème.

Pourquoi tu veux pas qu'on en

parle avec ton frère, justement?


NATHALIE

On peut pas attendre d'être

arrivés à la maison pour

parler de ça?


VINCENT

Je comprends pas pourquoi

tu veux pas qu'on lui en parle.


NATHALIE

Parce qu'il y a rien à dire.

Il y a pas de problème. Non.

Que tu le veuilles ou non,

si c'est un garçon,

il sera circoncis.


CHAUFFEUR

Vous pouvez fumer

si vous voulez.


CHARLOTTE et VINCENT marchent toujours dans la rue.


CHARLOTTE

C'est toujours quand je me

sens mieux à Paris qu'il faut

que je m'en aille travailler.


YVAN

Ça va, Londres,

c'est pas à des millions

de kilomètres non plus.


CHARLOTTE

Pourquoi tu

viens pas avec moi?


YVAN

Bien parce que je travaille.

Mais je vais venir.

Je viendrai te voir.


CHARLOTTE

Pourquoi tu viendrais pas

à partir du 12?


YVAN

À partir du 12?

Pourquoi le 12?


CHARLOTTE

Tonton, c'est bien, mais papa,

c'est mieux, non?

C'est quoi le problème?


CHARLOTTE et YVAN croisent trois jeunes adultes.


JEUNE HOMME

Charlotte, j'y crois pas!

C'est Charlotte!


JEUNE FEMME

Putain, c'est Charlotte!


JEUNE HOMME

C'est super de tomber sur toi!

Tu peux nous donner

un autographe?


YVAN s'éloigne, embêté.


JEUNE FEMME

C'est possible

de faire une photo, Charlotte,

s'il te plaît?


JEUNE HOMME

Voilà, une photo!


JEUNE FEMME

(S'adressant à YVAN)

Vous pouvez

nous faire une photo, SVP?

Vous appuyez sur le bouton

et vous ouvrez la petite porte.


YVAN

J'ouvre la petite porte?


JEUNE HOMME

C'est Joséphine

qui va pas en revenir!


JEUNE FEMME

Tu m'étonnes!


JEUNE HOMME

Ne bougez plus, les filles.


YVAN pend une photo.


JEUNE HOMME

Merci, Charlotte!


YVAN (Narrateur)

Franchement, j'exagère pas.

Par moments,

c'était vraiment lourd.

Mais j'en apprenais sur

les gens qui étaient

parfois curieux.


Au travail, une collègue habillée sexy dévore des yeux YVAN.


YVAN (Narrateur)

Cette jeune femme, par exemple,

n'aurait jamais été

sensible à mon charme,

à mon côté bombe sexuelle.


COLLÈGUE

Ça va?


YVAN (Narrateur)

Si je n'avais pas été

l'homme d'une femme célèbre,

et que du coup, je devenais

moi aussi un objet de fantasme.


COLLÈGUE

La parité, je vois bien

l'idée, mais j'y vois surtout

quelques désavantages.


YVAN

Ah oui?

Je suis assez d'accord.


La COLLÈGUE s'approche très près de sa bouche en lui parlant.


COLLÈGUE

Tu vois ce que je veux dire?


YVAN

Euh... Très bien, oui.


YVAN (Narrateur)

J'en profitais pas.

En tout cas, pas comme ça.


YVAN et CHARLOTTE sont en voiture. Il aperçoit un barrage policier.


YVAN

Et merde...

Ah, putain...


POLICIER

Bonsoir. Papier du véhicule,

s'il vous plaît.


CHARLOTTE

Bonsoir.


POLICIER

Oh, bonsoir!


CHARLOTTE sourit.


POLICIER

Le véhicule vous appartient?


YVAN

Oui. À moi et à ma femme, mais c'est

écrit sur les papiers justement.


POLICIER

D'accord.

Je peux voir vos papiers,

madame, s'il vous plaît?


CHARLOTTE

Oui, bien sûr.

Tenez.


POLICIER

Merci beaucoup.


CHARLOTTE

Tu peux pas t'empêcher, hein?


YVAN

Attends, mais c'est des

mongols, ces mecs, franchement.


Les deux policiers se parlent au loin.


YVAN

Regarde-les.

Putain, j'y crois pas.

Oui, patati et patata.

Ils ont l'air

de bien s'amuser, hein?


POLICIER

Merci, madame.


CHARLOTTE

Merci.


POLICIER

Monsieur. Bon bien ça va

pour cette fois, d'accord?


YVAN

Merci beaucoup.


POLICIER

Dites-moi, mettez votre

ceinture quand même.


CHARLOTTE

Oui.


YVAN

Merci.


CHARLOTTE

Merci.


CHARLOTTE et le POLICIER se sourient.


YVAN

Eh bien, bonsoir.


POLICIER

Bonsoir.


CHARLOTTE est au restaurant avec une femme.


FEMME

Vous avez

un film qui sort.

Vous partez tourner en

Angleterre. Là, c'est... Euh...


CHARLOTTE

Demain.


FEMME

Demain? Vous arrêtez pas!

Bon, là, vous allez travailler

avec un acteur pff!

Extraordinaire!

Il est très séduisant aussi.

Je sais pas pourquoi je dis ça!

(Riant)

Enfin, bon, ça fait rien. Euh...

Oui, non, c'est aussi un

artiste, un vrai artiste, quoi.

Je veux dire, c'est

un artiste complet parce que...

il peint aussi, je crois, non?


CHARLOTTE

Oui, mais j'ai pas eu

l'occasion de voir

ce qu'il fait.


FEMME

Ça vous fait quoi de partager

l'affiche avec lui?


CHARLOTTE

Ça m'excite beaucoup.


C'est maintenant un homme qui est assis face à CHARLOTTE. La femme n'y est plus.


HOMME 1

Ça vous fait quoi de partager

l'affiche avec lui?


CHARLOTTE

Ça m'excite beaucoup.


Les interlocuteurs se succèdent.


HOMME 2

Et ça te fait quoi de partager

l'affiche avec lui?


HOMME 3

Ça fait quoi de partager

l'affiche?


HOMME 4

Et de partager

l'affiche avec lui?

(Allumant son dictaphone)

Merde! Excusez-moi, je...

C'est con, ça!

Ça arrête toujours

quand il faut pas, ça.

Hum, hum.

(Faisant allusion à son dictaphone)

Ça vous dérange pas de...

Alors, ça vous fait quoi

de partager l'affiche avec lui?


CHARLOTTE

Ça m'excite beaucoup.


YVAN entre à la maison.


YVAN

C'est moi! Tu es là?


CHARLOTTE apparaît derrière lui en criant.


CHARLOTTE

Je suis là!


YVAN

Putain, tu m'as fait peur!

Ça va?


CHARLOTTE

Et toi?


YVAN

Tant que tu rentres le soir

à la maison, tout va bien--


YVAN la serre dans ses bras.


CHARLOTTE

(Évitant de renverser la tasse qu'elle tient)

Ah, attention!


YVAN

Qu'est-ce que tu fais?


CHARLOTTE

Je fais ma valise.


YVAN

Tu as fait à manger?


CHARLOTTE

Je suis crevée, hein!


YVAN

Ah...

Attends, il y a des femmes qui

font un vrai travail

vraiment dur

et qui font à manger le soir

quand elles rentrent.


CHARLOTTE

Oui et des hommes, non?


YVAN

Hum, je déconne.


CHARLOTTE

Eh bien, j'aime pas

quand tu es comme ça.


YVAN

Je déconne, putain!


CHARLOTTE

En plus, non, je suis sûre

que tu déconnes pas.

Tu en as rien à foutre

de ce que je fais.


YVAN

C'est pas vrai.


CHARLOTTE

Tu as été voir le film?


YVAN

Attends...


CHARLOTTE

Tu vois, tu as même pas

été voir le film.


YVAN

Je vais y aller.

Je vais y aller.

Oh, je vais y aller, je te dis!

Comme tu es mignonne

avec ce bonnet.

Mmm...


YVAN la serre dans ses bras.


CHARLOTTE

Attends.

Tu veux pas appeler

Chez Lorette et réserver?


YVAN

On sort?


CHARLOTTE

Mais je pars demain!


YVAN

Justement, on reste là,

tous les deux, peinards.

Je te fais un bon petit dîner.


CHARLOTTE

Oh, j'ai envie de dîner dehors.

Fais vite.


YVAN

Ah, putain...


YVAN compose un numéro au téléphone.


YVAN

(S'adressant au téléphone)

Allô? Oui, bonsoir.

J'aimerais réserver une table,

s'il vous plaît, pour...

Pas avant minuit?

OK, c'est bon, merci beaucoup.

(S'adressant à CHARLOTTE)

Avant minuit,

et après, il se touche.


CHARLOTTE

(S'adressant au téléphone)

Allô? Oui, bonsoir,

c'est Charlotte.

Très bien et vous?

Oui, c'est possible d'avoir

une table pour ce soir?

Vers 21h?

Ah super, super.

Merci beaucoup.

À ce soir, au revoir. Tiens.


YVAN

J'en reviens pas de ça.

Putain. J'en reviens pas.

Ça me prend la tête.

Ça me prend la tête

ce genre de trucs, putain!


CHARLOTTE

Tu veux pas mettre ton petit

costume? Celui que j'aime bien.


Plus tard, YVAN se regarde dans le miroir.


CHARLOTTE

Ce que t'es coquette!


YVAN

Mais non, je suis

pas coquette. Je me fais

beau pour toi, putain!


CHARLOTTE

Viens ici. Viens ici!

La cravate avec les pingouins,

c'est pas génial.

Et la chemise non plus.


YVAN

Qu'est-ce qu'elle a ma

chemise? Elle est toute simple.


CHARLOTTE

Je sais pas...


YVAN

Je change de chemise?


CHARLOTTE

Oui.


YVAN

Fais vite, toi.


CHARLOTTE

Tu devrais enlever

le pantalon aussi.

On reste ici.


Ils se couchent sur le lit.


CHARLOTTE

Tu m'aimes?


YVAN est maintenant au cinéma. Les voix que l'on entend proviennent du film. CHARLOTTE y joue une scène d'amour. YVAN est mal à l'aise.


VOIX DE CHARLOTTE

Tu m'aimes?


VOIX D'HOMME

Bien sûr que je t'aime.

Je t'aime tellement.

C'est ça.


Dans le film, CHARLOTTE pousse des gémissements de plaisir.


VOIX DE CHARLOTTE

Mon amour...


YVAN est au travail. Il répond au téléphone. La conversation qui suit a lieu avec CHARLOTTE qui elle, est en pause sur un plateau.


YVAN

Allô?


CHARLOTTE

C'est moi.


YVAN

Ah...


CHARLOTTE

Quoi?

Tu as vu le film?


YVAN

Euh, oui. Oui, oui.


CHARLOTTE

Et alors?


YVAN

C'est super.

Vachement bien, même.


CHARLOTTE

Bon.


YVAN

Quoi?


CHARLOTTE

Non, rien.


YVAN

Si!


CHARLOTTE

Bien, je sais pas, tu pourrais

m'en dire plus.


YVAN

Mais je te dis, c'était bien.

c'était vachement bien. Tout

le monde te trouve très bien.


CHARLOTTE

C'est vrai?


YVAN

Si je te dis!


Une assistante réalisatrice vient chercher CHARLOTTE.


ASSISTANTE

(Propos traduits de l'anglais)

On est prêts.


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

J'arrive.


YVAN

Quoi?


CHARLOTTE

Je parlais à un assistant.


YVAN

Qui c'est celui-là?


CHARLOTTE

Une assistante.

(S'adressant à l'ASSISTANTE)

Oui, j'arrive!


L'ASSISTANTE reste à ses côtés en souriant


CHARLOTTE

(Chuchotant à YVAN au téléphone)

Putain, elle me prend

la tête. Elle est lourde.

Elle me colle du matin jusqu'au

soir. On dirait qu'elle a peur

que je m'envole.


YVAN

Et John, il est comment?


CHARLOTTE

Vachement gentil.


YVAN

Qu'est-ce que tu veux dire?


CHARLOTTE

Arrête...


CHARLOTTE se dirige vers le plateau. JOHN, l'acteur est assis et dessine un croquis de CHARLOTTE. Un assistant-réalisateur vient chercher JOHN.


ASSISTANT

(Propos traduits de l'anglais)

On est prêts, John.

Sexy! Non, je veux dire, votre

dessin est génial.


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

Merci.


ASSISTANT

(Propos traduits de l'anglais)

Non, vraiment.


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

Parfois, je suis tenté

d'arrêter ce métier pour me

consacrer au dessin et à la

peinture, à l'art, quoi. Parce

que ce qu'on fait ici...


ASSISTANT

(Propos traduits de l'anglais)

J'adorerais bavarder, mais on

est en retard, ils nous

attendent. J'adore votre dessin.


CHARLOTTE est toujours au téléphone avec YVAN.


CHARLOTTE

Bon, faut que je te laisse,

ils m'attendent.


YVAN

Je t'embrasse.


CHARLOTTE

Moi aussi, je t'embrasse.


DAVID le réalisateur parle au téléphone. Tous ses propos sont traduits de l'anglais.


DAVID

(Parlant au téléphone)

Écoute, chéri, appuie sur

"Décongélation".

(S'adressant à quelqu'un sur le plateau)

Maria?

Je voudrais mes biscuits, au

gingembre.

(Parlant au téléphone)

Oui, t'appuies sur

"Décongélation".

Maintenant, sur "Marche". Ça

marche toujours pas? J'y peux

rien, j'ai un film à faire,

attends que ta mère rentre,

c'est tout.


DAVID

(S'adressant aux acteurs)

On refait exactement

la même, alors vous refaites

"exactement la même".


CHARLOTTE et JOHN répètent en choeur la phrase de DAVID.


DAVID

OK, places please.


CHARLOTTE et JOHN sont costumés en pilote et en hôtesse de l'air. Ils attendent avant la scène.


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

T'as froid?


JOHN réchauffe CHARLOTTE avec ses mains et met visage dans son cou sans gêne. CHARLOTTE est mal à l'aise. L'ASSISTANTE surgit.


ASSISTANTE

Charlotte, n'oublie pas...

(Voyant les rapprochements physiques)

Oh, pardon.


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

Ça va mieux?


DAVID

(Propos traduits de l'anglais)

OK, on va y aller.


CAMÉRAMAN

(Propos traduits de l'anglais)

Moteur...


DAVID

​[Propos traduits de l'anglais]

Pluie!


Il se met à pleuvoir dans le studio.


DAVID

(Propos traduits de l'anglais)

​Action.


CHARLOTTE et JOHN marchent maintenant sur la rue.


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

Tu devrais visiter la Tate

Modern. C'est ouvert depuis

quelques mois. C'est une annexe

de la Tate Gallery. Il y a une

extraordinaire collection d'art

moderne. Et le bâtiment est

formidable. C'est l'ancienne

centrale électrique au bord de

la Tamise. C'est intéressant,

Londres, tu sais.


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

Encore!


JOHN

​[Propos traduits de l'anglais]

Pardon. J'arrête ça.

D'ailleurs, je sais que tu

changeras jamais d'avis sur

Paris.


CHARLOTTE

​[Propos traduits de l'anglais]

C'est la plus belle ville du

monde.


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

Tout le monde est d'accord.


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

En revenant de voyage, je suis

toujours surprise du plaisir que

j'ai. Dès que le taxi arrive à

Paris, je regarde les toits, les

immeubles, les monuments. La

tour Eiffel, tiens, c'est idiot,

mais j'adore la tour Eiffel.


JOHN

​[Propos traduits de l'anglais]

Tout le monde l'adore.


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

Je suis comme tout le monde.


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

C'est pas ce que...


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

Si, si, tu peux le dire.


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

Le bar est encore ouvert. Tu

bois quelque chose?


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

Je suis un peu fatiguée... Je

dois apprendre mon texte.


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

OK.


CHARLOTTE

​[Propos traduits de l'anglais]

C'est... un vrai plaisir de

travailler avec toi.


JOHN

​[Propos traduits de l'anglais]

Merci. Avec toi aussi.


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

Non, je suis sincère.


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

Moi aussi.


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

À demain?


JOHN

​[Propos traduits de l'anglais]

demain.


CHARLOTTE entre à l'hôtel et salue la réceptionniste.


CHARLOTTE

​[Propos traduits de l'anglais]

Des messages?


RÉCEPTIONNISTE

(Propos traduits de l'anglais)

Non, désolée.


YVAN et sa soeur sont dans un café.


NATHALIE

Tu ne peux plus

jouer la comédie

quand tu attends un enfant.

Tu ne peux plus te mentir.


YVAN

T'inquiète pas,

ça va s'arranger.

Je comprends pas comment

vous avez pas pensé à ça avant.

Pourquoi vous demandez pas si

c'est un garçon ou une fille?


NATHALIE

Ça change rien.


YVAN

Tu vas pas circoncire

ta fille quand même!


NATHALIE

Comprends ce que je veux dire.

Le problème est là.


YVAN

Vous n'avez pas de problème.

Vous avez un problème

si c'est un garçon.

Et pour l'instant,

vous en savez rien.

Alors, à la prochaine écho,

vous demandez.

Si c'est une fille,

au moins, vous remettez

votre problème à plus tard.

Vous avez une chance sur deux.


NATHALIE

Tu as peut-être raison.


YVAN

Non, j'ai raison.


NATHALIE

(Voyant entrer GEORGES)

Oh là là!


GEORGES la salue.


NATHALIE

(Riant)

Il est lourd, lui!

J'aurais dû me marier avec lui.


YVAN

Quoi?


NATHALIE

Qu'est-ce qu'il

m'a draguée celui-là!

Un bon Juif comme il faut.

J'aurais pas eu de problèmes.


GEORGES: s'approche.


GEORGES

Nathalie!

Ça va?


NATHALIE

Ça va et toi?


GEORGES

Ça fait longtemps, hein!

Mais qu'est-ce que tu fais là?


NATHALIE

Bien je prends un thé

avec mon frère.


GEORGES

Salut!


YVAN

Salut.


NATHALIE

Yvan, Georges. Georges, Yvan.


GEORGES

Georges.


YVAN

Salut.


GEORGES

On s'est déjà rencontrés.

Chez une copine de Sandrine.


YVAN

Ça y est!


GEORGES

(Faisant allusion à la grossesse de NOÉMIE)

Ça fait combien de temps?


NATHALIE

C'est depuis mars.


GEORGES

Scorpion?

J'aurais voulu être le papa.

(S'adressant à YVAN)


J'ai vu le film de ta nana,

hier soir.


YVAN

Et alors, ça t'a plu?


GEORGES

Oui, oui, c'est

vachement bien.

Je peux te demander un truc,

d'ailleurs?

Ça te fait pas chier

que ta nana soit actrice?


YVAN

Pourquoi? Qu'est-ce

qu'elle fait, ta nana à toi?


GEORGES

Elle est dentiste.

Grâce à Dieu!


YVAN

Ça te fait pas chier?


GEORGES

Elle couche pas

avec plein de types.


YVAN

Et la mienne,

elle couche avec plein de types?


GEORGES

Je sais pas, c'est son métier.


YVAN

Je crois que tu confonds

avec les putes.


GEORGES

Mais non, sans déconner,

ça m'intéresse.

Je te jure,

ça m'intrigue le fait

que tu sois avec une actrice.


YVAN

Il est con ce mec ou quoi?


NATHALIE

J'aurais dû t'épouser, Jojo.


GEORGES

Non, je déconne pas.


YVAN

C'est quoi qui t'intrigue?


GEORGES

Mais franchement, ça te

fait pas chier

de voir ta nana embrasser

un mec dans un film?

Même coucher avec lui?

Surtout qu'en plus, ils

refont la scène plusieurs fois.


YVAN

Tu as envie de me

prendre la tête ou quoi?


GEORGES

Je te jure, ça m'intrigue.


YVAN

Ça m'intrigue.

C'est pour de faux!


GEORGES

Quoi? Qu'est-ce

qui est pour de faux?


YVAN

C'est pour de faux,

c'est pas vrai, c'est du cinéma.


GEORGES

Me prends pas pour un con.

J'en ai vu des films.

Quand ils s'embrassent,

ils s'embrassent. Ils

se roulent des pelles.

Ils se fourrent la langue

dans la bouche. C'est pas faux!


YVAN

Je te connais depuis

dix minutes, et tu me dis ça!


GEORGES

Je veux pas te faire

chier, mais c'est un truc

que je trouve incroyable.


YVAN

Écoute.


GEORGES

Oui.


YVAN

Quand un mec flingue

un autre mec au cinéma--


GEORGES

Mais c'est pas--


YVAN

Attends, ça t'intrigue?

Je t'explique, OK?


GEORGES

OK.


YVAN

Le mec a un revolver.

Toi, tu crois que

c'est un vrai, mais c'est

un faux. Il n'a pas de balles.

Le mec fait semblant de tirer.

L'autre fait semblant de mourir.

On lui met du faux sang, mais en

vérité, le mec, il est pas mort.

C'est du cinéma.


GEORGES

Attends, je suis pas débile.


YVAN

Ah oui?


GEORGES

Tu peux pas comparer deux mecs

qui se tirent et deux autres

qui se roulent des pelles.


YVAN

Deux mecs qui se roulent

des pelles, c'est dégueulasse.


GEORGES

Non, je veux dire un mec et

une nana! Tu peux pas comparer!

C'est leur vraie bouche,

leur vraie langue.

Ça n'a rien à voir

avec tes flingues.

Hier soir, dans la salle,

j'avais la trique.

Tu imagines l'acteur,

la gaule qu'il devait avoir!

Non, je te jure, c'est un

truc que je trouve incroyable.

Enfin, moi, je pourrais pas.


Il y a un long silence.


YVAN

Je suis content de savoir

que ma nana te file

la trique.


NATHALIE

Je vais demander de l'eau chaude.


GEORGES

Je veux bien un café, moi.

Tiens, attends, ça te fait pas

chier que ta nana se trimballe

à poil dans le film?

Tu vois, juste ça. Juste le fait

que tout le monde puisse la

voir. C'est pas faux, ça.

C'est vraiment elle.

Ça te fait pas chier?


YVAN

Non, ça me fait pas chier. OK?


GEORGES

OK, d'accord,

tu le prends mal.

Ça m'intriguait, c'est tout.


YVAN

Maintenant, ça ne t'intrigue

plus. Je te le répète, ça

me fait pas chier.

Je peux te demander un truc

maintenant?


GEORGES

Oui, oui.


YVAN

Ta nana, elle est dentiste?


GEORGES

Oui.


YVAN donne un coup de poing à GEORGES.


YVAN et CHARLOTTE marchent sur la rue le jour.


YVAN

Est-ce que je me trimballe

à poil au bureau?


CHARLOTTE

Pour ce qu'on verrait

de toute façon...


YVAN

Arrête de déconner, merde!

Non mais tu m'écoutes

quand je te parle?

Je te parle

sérieusement, putain!


Ils entrent dans un magasin de musique.


CHARLOTTE

Ça te gêne vraiment?


YVAN

Bien sûr que ça me gêne!

Ça te plairait que je me fasse

des filles toute la journée?

Hein? Que je me trémousse.


CHARLOTTE

Tu es malade ou quoi?

Vas-y, traite-moi de pute

pendant que tu y es!


YVAN

C'est quoi la différence?


CHARLOTTE

C'est quoi la différence?

Quand tu embrasses

un mec dans un film...

Sois pas ridicule, enfin!

Tu l'embrasses pas vraiment.


YVAN

Dis pas que tu l'embrasses pas

vraiment, s'il te plaît.

C'est toi physiquement

qui embrasses une autre

personne physique. C'est réel.


CHARLOTTE

Tu veux que je te dise:

tu as raison.

Quand j'embrasse un mec dans

un film, je l'embrasse, putain!

Et j'y mets tout mon coeur.

Si tu crois que c'est facile.


CHARLOTTE et YVAN montent maintenant à une chambre d'hôtel.


YVAN

Comme si c'était difficile.

Je me ferais bien payer pour

embrasser des gonzesses.


CHARLOTTE

Mais oui, c'est difficile!

Attends, c'est pas toi

qui le choisis, l'acteur.

Tu peux pas t'imaginer

que des fois,

tu as pas envie de l'embrasser,

le mec avec qui tu joues?

Tu vois, j'ai dit

"avec qui tu joues".


YVAN

Avance.


CHARLOTTE

Attends! Laisse-moi finir.

Et quand tu tournes une scène

d'amour à 8h du matin,

et que le mec, il arrive

avec une haleine de pourriture

et que tu dois faire semblant

de l'aimer.

Ah, mon amour...

Et que le mec te souffle son

haleine de couche-culotte dans

la bouche, tu as pensé à ça?

Eh bien là, je peux te dire

que tu regrettes d'être actrice.

Quand j'embrasse un acteur

dans un film,

c'est pas forcément lui que j'ai

envie d'embrasser à 8h du matin.

Si c'est ça ton problème.


CHARLOTTE entre à toute vitesse dans la chambre d'hôtel. YVAN reste enfermé dehors et frappe sur la porte.


YVAN

Charlotte?

C'est qui que tu as envie

d'embrasser à 8h du matin?


CHARLOTTE

Je ne te parle plus!


YVAN

C'est qui que tu as envie

d'embrasser à 8h du matin?

C'est moi?

Embrasse-moi, alors.


CHARLOTTE

(Ouvrant la porte)

Toi, embrasse-moi.


Plus tard, CHARLOTTE et YVAN mangent dans un café de Londres.


YVAN

Et si l'acteur,

c'est Robert de Niro?


CHARLOTTE

Alors là, je trouve que je

fais le plus beau métier

du monde

et j'en profite,

même à 8h du matin.


YVAN

Sale pute.


CHARLOTTE

Tu devrais en profiter pour

aller à la Tate Modern

pendant que tu es là.


YVAN

La quoi?


CHARLOTTE

C'est un musée. Il parait

qu'il y a une collection

d'art moderne sublime.


YVAN

Qu'est-ce que tu veux

que j'aille foutre au musée?


CHARLOTTE

Toi, à part le football...


YVAN

Oui, à part le football,

et à part toi, mon amour...

il y a rien qui m'intéresse.

Ça va, tu crois que j'ai

le temps d'aller au musée?


CHARLOTTE

Oui, tu as que ça à foutre.


YVAN

​À foutre, c'est ça.


CHARLOTTE

Tu vois, quand tu parles comme

ça, tu ressembles à ta soeur.


NOÉMIE et VINCENT sont à leur échographie.


MÉDECIN

Bon alors,

c'est sûr, vous voulez savoir?

Je vous le dis?


VINCENT

Bien, oui.


NATHALIE

Oui.


MÉDECIN

C'est un petit garçon.

Tout va bien.

Vous pouvez vous rhabiller.


VINCENT

Génial, non? Un petit garçon!


NATHALIE

Fais pas semblant

d'être heureux.


MÉDECIN

C'est vrai que pour un papa,

une petite fille, c'est

irremplaçable.


NATHALIE

C'est pas ça, docteur.

Votre nom est Djaoui.

Vous êtes juif.


VINCENT

Tu déconnes ou quoi?


NATHALIE

Comment?


VINCENT

Tu veux de parler

de ça maintenant?


NATHALIE

Tu veux

pas l'avis d'un médecin?


VINCENT

Et celui d'un médecin goy?


NATHALIE

Ça existe?


Le MÉDECIN sourit.


NOÉMIE et VINCENT sont maintenant chez eux.


NATHALIE

Laissons-lui le choix.

Si plus tard, il se sent juif,

je veux pas qu'en plus,

il se sente infirme.


VINCENT

On lui laisse le choix.

Il décidera s'il veut être

circoncis ou pas.


NATHALIE

Avoue quand même qu'à un

certain âge, c'est une décision

difficile à prendre.


VINCENT

Ce sera une décision à la

hauteur de son envie

d'être juif.


NATHALIE

Tu serais capable de le faire,

toi, à ton âge?


VINCENT

J'ai aucune raison de me faire

couper la bite, enfin!


NATHALIE

Mais si, puisque tu veux

la même que ton fils.


VINCENT

Je veux pas la même que mon

fils. Je veux que lui ait

la même que moi.


NATHALIE

Ah, tu veux faire ton fils

à ton image. Tu te prends

pour qui? Pour Dieu?


VINCENT

Je vois pas pourquoi mon fils

aurait pas la même que

la mienne...


NATHALIE

Fais-toi circoncire.

Je suis très sérieuse.


VINCENT

Je vais peut-être y aller,

ce soir, en rentrant du foot.

Passe-moi le téléphone, je

vais prendre rendez-vous.


NATHALIE

(Lui donnant le téléphone)

Tiens.


VINCENT

Tu cherches dans quoi

dans les Pages jaunes?


Le téléphone sonne. VINCENT répond.


VINCENT

Allô? Tu fais bien d'appeler,

toi. Tu as une soeur

complètement folle!


NATHALIE

Passe-le-moi. Hé!

(Parlant au téléphone)

Allô?


YVAN

(Au téléphone)

Oui, c'est moi, alors?


NATHALIE

Super, c'est un garçon.


YVAN lui parle au cellulaire. Il est dans un musée d'art.


YVAN

C'est super.


VINCENT

(Hurlant)

Elle est folle!


NATHALIE

(Hurlant à VINCENT)

Tu me parles pas comme ça!


YVAN

OK. C'est bon, je crois que je

vais vous laisser entre vous.


NATHALIE

Oui, c'est ça.

C'est chacun sa merde, hein.


YVAN

Oh, arrête-toi deux secondes.


NATHALIE

Je te connais, dès que tu

auras besoin de moi,

tu rappelleras.


YVAN

Putain, mais c'est quoi

ton problème là!?


NATHALIE

J'ai pas de problème, moi.

Tu as un problème, toi?

Non? Allez, salut.


YVAN

OK. Salut.


YVAN et NOÉMIE raccrochent le téléphone. CHARLOTTE et JOHN sont assis et regardent des dessins sur un mur.


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

C'est touchant.


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

Merci.


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

J'y connais pas grand-chose,

mais je trouve ça touchant.


JOHN

​[Propos traduits de l'anglais]

Pas besoin de s'y connaître,

question de sensibilité. Cette

série, en fait, c'est un

exercice. J'ai essayé de

retrouver la spontanéité d'une

enfant. T'as des enfants?


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

Non


JOHN

​[Propos traduits de l'anglais]

Moi non plus. Ma femme n'en voulait

pas.


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

Yvan non plus, je crois. C'est

un peu bizarre. Je sais pas où

il est. Je croyais qu'il

viendrait.


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

Il est ici? à Londres?


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

Yeah.


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

Hum... Ma femme vient pas sur les

tournages. Elle "laisse passer

l'orage". C'est un bon exemple,

parce qu'on se voit plus

beaucoup. On est plus ensemble.


CHARLOTTE

​[Propos traduits de l'anglais]

Ah bon?


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

Oui, enfin... "Plus

ensemble"... tu vois ce que je

veux dire. C'est plus ça, quoi.


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

Je suis désolée.


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

Faut pas. Ça fait 30 ans que

je fais ce métier, c'est

toujours aussi dur.

Les gens comprennent pas ce

qu'on fait. Elle m'a jamais

compris.


CHARLOTTE

​[Propos traduits de l'anglais]

C'est comme Yvan, il... il

s'imagine... Non, rien.


JOHN

​[Propos traduits de l'anglais]

Si, vas-y.


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

Non, c'est juste que... Tiens,

la scène qu'on tourne demain, je

suis sûre qu'il s'imagine... Je

sais pas. Enfin, je dis ça, mais

moi aussi...


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

Ça te fait peur? Tu veux qu'on

en parle?


CHARLOTTE

​[Propos traduits de l'anglais]

Non, non, enfin... Oui, c'est

juste que je suis pas très à

l'aise avec ça...


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

C'est rien. Enfin, presque

rien. Il suffit de se laisser

aller, d'oublier son corps.


CHARLOTTE et YVAN font l'amour. Plus tard, elle quitte le lit.


CHARLOTTE

À tout à l'heure.


YVAN

Travaille bien.


CHARLOTTE arrive sur le plateau et salue l'équipe.


DAVID

(Propos traduits de l'anglais)

Charlotte, you OK?


CHARLOTTE

​[Propos traduits de l'anglais]

Je peux te parler?


DAVID

(Propos traduits de l'anglais)

Bien sûr.


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

Non, je voulais juste... Je

suis un peu gênée avec cette

scène...


DAVID

(Propos traduits de l'anglais)

T'inquiète pas.


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

Et donc... je voudrais qu'on

en parle.


DAVID

​[Propos traduits de l'anglais]

Pas de problème.


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

Je veux pas... Quand tu

peux... enfin, si tu peux éviter

de me montrer nue.

Je veux dire, fais-le quand

c'est vraiment nécessaire.


DAVID

(Propos traduits de l'anglais)

Vous êtes quand même censés

faire l'amour.


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

Je sais, mais... tu vois ce

que je veux dire.


DAVID

(Propos traduits de l'anglais)

Je vois très bien ce que tu

veux dire. Mais cette scène

existe et je veux pas me sentir

censuré. L'amour, c'est la vie

et c'est ça que...


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

J'essaie juste d'expliquer...


DAVID

(Propos traduits de l'anglais)

Je vois le problème, mais...


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

Mais quoi?


DAVID

(Propos traduits de l'anglais)

Laisse-moi parler.


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

Toi, laisse-moi parler. Me dis

pas que je te censure. Je dis

juste que... que tu peux

suggérer au lieu de montrer.


DAVID

(Propos traduits de l'anglais)

Bref, tu me censures pas, tu

me dis comment je dois filmer.

Tu m'imposes ta vision, ta

vision des choses. C'est encore

mon film! Et je pense que

l'amour, c'est beau, que t'es

belle et que j'ai envie de

voir...


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

De voir quoi?


DAVID

(Propos traduits de l'anglais)

Laisse-moi parler. Tu veux que

je mette un carton "Ils font

l'amour!" Je veux pas suggérer,

je veux montrer.


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

Tu veux voir quoi? Dis-le-moi.


DAVID

(Propos traduits de l'anglais)

Écoute, t'es trop énervée.

C'est manifestement un problème.


De gros projecteurs s'allument sur eux.


DAVID

(Propos traduits de l'anglais)

On va pas discuter ici.


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

T'as envie de me voir à poil,

hein? Mais vas-y, dis-le, sois

honnête. Je veux te voir aussi.

Je me déshabille si tout le

monde le fait.

Pourquoi j'en profiterais pas

moi aussi?


CHARLOTTE s'éloigne.


DAVID

(Propos traduits de l'anglais)

T'es folle. T'es folle!


CHARLOTTE est dans sa loge. On cogne à la porte. C'est l'habilleuse. Leur conversation est traduite de l'anglais.


CHARLOTTE

Entrez.


HABILLEUSE

J'ai laissé un peignoir dans

l'armoire. Ça va?


CHARLOTTE

Très bien.


YVAN achète un bouquet de fleurs et monte dans un taxi.


YVAN

(Propos traduits de l'anglais)

Pinewood, s'il vous plaît.


On cogne à la porte de la loge.


CHARLOTTE

(Propos en anglais)

Come in.



ASSISTANTE

(Propos traduits de l'anglais)

On est prêts.


CHARLOTTE marche dans le corridor avec l'ASSISTANTE. Celle-ci est nue. DAVID, le réalisateur, communique avec elle sur son walkie-talkie.


DAVID

(Propos traduits de l'anglais)

Qu'est-ce que vous faites?


ASSISTANTE

(Propos traduits de l'anglais)

On arrive.


CHARLOTTE rigole. L'ASSISTANTE lui jette un regard très sérieux.


CHARLOTTE

(Propos en anglais)

Sorry.


CHARLOTTE croise un technicien, lui aussi nu.


TECHNICIEN

Cool!


CHARLOTTE arrive sur le plateau. Tout le monde est nu.


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

C'est une blague?


ASSISTANT

(Propos traduits de l'anglais)

C'est ce que tu voulais, non?

Alors on y va.


YVAN marche dans les corridors du studio, un bouquet de fleurs à la main. Pendant ce temps, sur le plateau, CHARLOTTE et JOHN sont maintenant nus dans un lit.


DAVID

(Propos traduits de l'anglais)

On va y aller!


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

J'adore le cinéma.


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

(Riant)

Arrête.


YVAN entre sur le plateau en faisant du bruit. Il découvre toute l'équipe nue.


DAVID

(Propos traduits de l'anglais)

J'ai demandé le silence!


YVAN observe la scène avec stupéfaction. Il voit le personnage de CHARLOTTE dans le moniteur qui joue à faire l'amour. Toute l'équipe dévisage YVAN qui s'évanouit.


Plus tard, YVAN est dans le train. Il s'adresse à une autre passagère.


YVAN

Ma femme fait partie

d'une secte.

La secte du septième art.

La "grande" famille du cinéma.

J'ai... J'ai pas compris

la "grande" famille du cinéma,

maintenant, ça m'a...

Maintenant, j'ai compris.


YVAN assis à la maison, écoute un film où un personnage joué par CHARLOTTE se marie. Son téléphone sonne. YVAN répond. Il semble saoul.


YVAN

Allô?


CHARLOTTE

C'est moi.


YVAN

Ça va?


CHARLOTTE

Et toi?


YVAN

J'allais t'appeler.


CHARLOTTE

Je t'ai laissé 300 messages.


YVAN

J'allais t'appeler, je te dis.


CHARLOTTE

C'est ridicule tout ça, Yvan.


YVAN

Pour toi, peut-être.

Pas pour moi.


CHARLOTTE

Bon, je peux t'expliquer?

Je peux t'expliquer?


YVAN

Oui, je t'écoute, oui.


CHARLOTTE

Je me suis engueulée

avec David.

C'est une idée de con,

c'est idiot.

J'étais angoissée

par cette scène d'amour.

J'étais gênée, tu vois.

Je suis allée voir David et je

lui ai demandé d'éviter de...

Enfin, il m'a dit qu'il voyait

pas pourquoi il filmerait

pas cette scène, et...

je lui ai dit que j'acceptais

de me déshabiller

si tout le monde

se déshabillait, mais

je déconnais, enfin, je...

C'était pas sérieux, quoi.

Allô?


YVAN

Je t'écoute.


CHARLOTTE

Non, mais c'est tout. Voilà.

C'est aussi bête que ça.

Tu comprends?


YVAN

Non.

Voilà, honnêtement,

je te dis,

je comprends pas, hein, mais...

Mais bon, moi, je suis pas

un artiste, hein?

Je suis un esprit peut-être

un tout petit peu...

étroit, tu vois, et...

Je comprends pas, voilà.

Tu fais un métier...

un tout petit peu bizarre.

Faut que je m'y fasse.


CHARLOTTE

J'aime mon métier, Yvan.


YVAN

Bien oui, je comprends.

Un métier où tout

le monde se fout à poil.


CHARLOTTE

Putain, arrête...

Je t'aime, mais je veux

continuer à faire

ce que je fais.

Ah, putain,

j'aime pas le téléphone.

Tu m'entends?

Je t'ai dit que je t'aime.


YVAN

Moi aussi, je t'aime.


Le matin, CHARLOTTE monte dans une voiture.


CHAUFFEUR

Bonjour, Charlotte. Ça va?


CHARLOTTE

Ça va.


CHARLOTTE est maintenant sur la chaise de la maquilleuse.


MAQUILLEUSE

(Propos traduits de l'anglais)

T'as pas beaucoup dormi.


CHARLOTTE

​[Propos traduits de l'anglais]

C'est pas ce que tu crois.


MAQUILLEUSE

(Propos traduits de l'anglais)

T'es pas allée dîner avec

John?


CHARLOTTE

​[Propos traduits de l'anglais]

Il se passe rien avec John,

c'est quoi, cette histoire? Mais

je te jure, enfin!


MAQUILLEUSE

(Propos traduits de l'anglais)

T'as des cernes, ce matin.


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

Ça, c'est mon mec. C'est pas

John.


MAQUILLEUSE

(Propos traduits de l'anglais)

Il est revenu?


CHARLOTTE

​[Propos traduits de l'anglais]

Non, justement.


MAQUILLEUSE

(Propos traduits de l'anglais)

Vous vous êtes engueulés?


CHARLOTTE

​[Propos traduits de l'anglais]

Ça va pas, en ce moment, on se

comprend plus. Il supporte pas

que je sois actrice. Il a pas

supporté, hier... tout le monde

à poil.


MAQUILLEUSE

(Propos traduits de l'anglais)

C'était bizarre.


CHARLOTTE

​[Propos traduits de l'anglais]

J'ai essayé de lui expliquer.

Je suis sûre qu'il croit qu'on a

fait une partouze géante.


MAQUILLEUSE

(Propos traduits de l'anglais)

Ça en avait l'air. On t'en a

voulu.

Mais tu sais, bizarrement, ça a

rapproché l'équipe. L'ambiance

est géniale depuis, non?


CHARLOTTE

​[Propos traduits de l'anglais]

Je sais pas comment je vais

pouvoir jouer devant vous. Je

verrai plus que des corps

enveloppés de vêtements.


La maquilleuse rit. On cogne à la porte. Une femme apporte un paquet.


FEMME

(Propos traduits de l'anglais)

Pour Charlotte, de la part de

John.


CHARLOTTE découvre une boule de vitre avec une tour Eiffel à l'intérieur.


La maquilleuse la regarde en souriant.


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

Quoi?


MAQUILLEUSE

(Propos traduits de l'anglais)

C'est bon, tu peux y aller.


CHARLOTTE tourne une scène du film. Elle joue une hôtesse de l'air dans un avion. Un message en anglais indique les sorties d'urgence.


DAVID

(Propos traduits de l'anglais)

Coupez.


YVAN est chez lui avec sa sœur.


YVAN

Tu t'imagines même pas

la vision d'horreur.

Ils étaient tout nus.


NATHALIE

C'est pas possible.


YVAN

Je te jure sur la vie de

maman. Et il y avait un enfant.

Viens chéri, on va passer voir

maman au travail.

Métier de jobards, ça.

Hystériques.

Je te jure, je m'inscrirais

bien dans un cours de théâtre,

pour voir, tu vois,

pour comprendre le trip.


NATHALIE

Tu devrais, oui,

c'est une bonne idée.


NOÉMIE semble déprimée. Elle fume. VINCENT entre.


VINCENT

Salut, Yvan. Ça va?


YVAN

Et toi?


VINCENT

Oui.


VINCENT

Salut.


NATHALIE

Salut.


VINCENT embrasse NOÉMIE. Elle reste distante. VINCENT regarde YVAN d'un air interrogateur.


YVAN

Je sais pas ce qu'elle a, mais

c'est vrai que tu es pas

très chaleureuse, hein!


NATHALIE

Toi, je vais te dire,

tes histoires d'acteurs

tout nus, j'en ai rien à foutre.

Et que tu le veuilles

ou non, ton fils, il sera juif.

Sa mère est juive, il est juif.


VINCENT

Oui, d'un point

de vue juif, oui.


NATHALIE

Et d'un point de vue goy aussi

parce que ça aurait suffi

à le déporter.

Qu'est-ce que tu as?


YVAN

Sale juive.


YVAN s'en va. Il est maintenant sur une petite scène de théâtre devant une professeure qui l'interroge.


PROFESSEUR DE THÉÂTRE

Pourquoi vous voulez

faire du théâtre?


YVAN

Parce que... Parce

que j'aime bien le théâtre.


PROFESSEUR DE THÉÂTRE

Bien.

Vous allez... C'est une sorte

de tradition, ici.

Nous commençons toujours

par une sorte d'improvisation.


YVAN

Oui.


PROFESSEUR DE THÉÂTRE

Vous allez nous faire

la naissance d'une fleur.


YVAN

La naissance d'une fleur?


PROFESSEUR DE THÉÂTRE

Exactement.


YVAN

N'importe quelle fleur...


PROFESSEUR DE THÉÂTRE

Celle de votre choix.


YVAN

Il fait chaud.


YVAN enlève son manteau.


YVAN

Il fait très chaud.


YVAN enlève un chandail.


YVAN

Euh...


YVAN s'installe en boule sur le plancher et mime la naissance d'une fleur en bougeant délicatement ses mains puis en s'élevant et se balançant avec un air niais. Une jeune fille , GÉRALDINE, le remarque dans l'assistance. À sa sortie du théâtre, la jeune fille le rattrape.


GÉRALDINE

Hum, excuse-moi.

Euh, c'était vachement bien,

ta fleur.


YVAN

Ah oui?


GÉRALDINE

Mais oui, vraiment, oui.


YVAN

Eh bien, super.


GÉRALDINE

Mais je te jure,

j'étais sur le cul, quoi.


YVAN

Bien... J'avais...

jamais fait de fleur avant.

Enfin, c'est la première fois.


GÉRALDINE

Non!


YVAN

Que je fais une fleur, oui.


GÉRALDINE

Mais justement, tu avais

une sorte de fraîcheur, enfin,

un truc, je sais pas.

Et je me disais qu'on pourrait

peut-être, enfin, oui,

si tu veux,

on pourrait peut-être répéter

une scène ensemble.


YVAN

Ah oui, avec plaisir.

Avec plaisir, oui.


GÉRALDINE

Eh bien, tu veux venir boire

un café avec nous?


YVAN

Ah, là, je peux pas, mais...

La prochaine fois?


GÉRALDINE

Hum. Bien,

la prochaine fois, alors.


YVAN

Eh bien, OK.


GÉRALDINE

Salut.


YVAN

Salut.


Une femme croise YVAN et le salue en souriant.


FEMME

Salut!


YVAN

Salut.


CHARLOTTE et JOHN sont face à face. Des techniciens font des retouches. On commence à tourner la scène et leurs personnages s'embrassent passionnément.


DAVID

(Propos traduits de l'anglais)

And... cut!

Merci, très bien. Merci. On la

refait! Silence!


Sur une scène de théâtre amateur, des jeunes gens se pratiquent. YVAN et GÉRALDINE qui l'avait abordé plus tôt les regarde jouer.


JEUNE HOMME 1

Et moi, je suis charmé

de vous rencontrer, Colette.


JEUNE FILLE 1

Ça est bien obligeant.


JEUNE HOMME 1

Ne vous êtes-vous pas aperçue

du plaisir que j'ai à vous voir?


JEUNE FILLE 1

Oui, mais je n'ose pas

bonnement m'apercevoir

de ce plaisir-là à cause que

j'en prendrais aussi.


JEUNE HOMME 1

Doucement, Colette.

Il n'est pas décent de

se déclarer si vite.


JEUNE HOMME 2

Voyez en effet

comme elle se presse!

On dirait qu'elle y va

de bon jeu, là. Je crois

que ça m'annonce du guignon.


JEUNE FILLE 2

Je n'aime pas trop

cette saillie-là non plus!


JEUNE FILLE 1

Pourquoi me chicanez-vous?


JEUNE HOMME 1

Pourquoi te hâtes-tu tant

d'être amoureuse de M. Merlin?

En sens-tu, de l'amour?


JEUNE FILLE 1

Mais vraiment! Je suis bien

obligée d'en sentir!

Je suis obligée d'en

prendre dans la comédie.

Comment faire autrement?


JEUNE HOMME 2

Et par-dessus, on se raille de

ma personne dans cette peste de

jeu-là, notre maîtresse,

Colette, y fait

semblant d'avoir le

coeur tendre pour M. Merlin.

M. Merlin de lui céder le sien.

Et malgré la comédie,

tout ça est vrai.

Car ils font semblant

de faire semblant!


Plus tard, toute la troupe est dans un café.


YVAN

Bravo, vraiment,

sans déconner, c'était

vachement bien.


GÉRALDINE

Je te jure!


JEUNE FILLE 1

Mais arrêtez,

vous êtes gênants.


YVAN

Mais non, au contraire

pourquoi? Vous étiez super!

Franchement, je me suis éclaté.

Toi, ton personnage à toi,

c'est incroyable. Enfin,

c'est pile ça, quoi.

C'est juste.

C'est pas con, Marivaux!


GÉRALDINE

Toi, c'est marrant, tu m'as

fait penser à Charlotte...

... à des moments.

Fais pas cette tête.

Elle est géniale, cette fille.


JEUNE HOMME 1

Oui, elle

est trop bonne, elle.


GÉRALDINE

Faut pas exagérer non plus.

Tu la trouves sexy, sérieux?


JEUNE HOMME 1

Elle est trop bonne.


JEUNE FILLE 1

Tu as vu avec qui elle tourne?


GÉRALDINE

Ah... Alors, lui,

il est sexe, putain.


JEUNE FILLE 1

Tu m'étonnes.


GÉRALDINE

Mais c'est "le" mec.


JEUNE FILLE 1

"Le" mec.


YVAN quitte la café.


JEUNE FILLE 1

Mais attends,

il s'est barré, là?


GÉRALDINE

Apparemment.


JEUNE FILLE 1

Écoute, je sais pas ce que

tu lui trouves à ce mec.

(Regardant YVAN qui court sur la rue.)

Non mais regarde!

On dirait un malade.


GÉRALDINE sourit.


YVAN est dans le train. Puis, il monte dans un taxi et fait signe au chauffeur de s'arrêter devant le plateau.


YVAN

(Propos en anglais)

Combien... Euh...

how much I owe you?

Take it, thank you.


YVAN s'avance sur le plateau.


YVAN

(Propos traduits de l'anglais)

Vous savez où est Charlotte?


MAQUILLEUSE

(Propos traduits de l'anglais)

Sa caravane est là.


YVAN

(Propos traduits de l'anglais)

Charlotte...


ASSISTANTE

(Propos traduits de l'anglais)

Non, c'est pas moi!


YVAN

(Propos traduits de l'anglais)

Oui, ça, je sais. Elle est...?


ASSISTANTE

Oh, sorry... Pardon.

Elle, ici.


YVAN cogne à la porte du véhicule où se trouve la loge de CHARLOTTE.


CHARLOTTE

Come in!


YVAN

Yes!


YVAN entre. CHARLOTTE jouait aux échecs avec JOHN.


CHARLOTTE

Oh, qu'est-ce que tu fais là?


YVAN

Bonsoir.


JOHN

Hi.


YVAN

Ça va?


CHARLOTTE

Oui, toi?

(Les présentant)

Sorry, John, Yvan. Yvan, John.


YVAN

(Propos traduits de l'anglais)

Je suis un de vos fans.


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

Je vous reconnais.

(Indiquant des photos d'YVAN sur le mur.)

Elle vous emmène partout où elle va. Elle

vous aime, hein? Je vous laisse.

Vous arrivez au bon moment.

J'allais me faire avoir.


YVAN

J'ai rien compris

de ce qu'il a dit.

Il a peu de cheveux,

mais il a l'air sympa.


CHARLOTTE

Très sympa.


YVAN

Sympa.


CHARLOTTE

C'est cool que tu sois venu.


YVAN

Oui, je sais pas,

je me suis dit:

Allez, pourquoi pas.

Elle est bien, cette caravane.

(Regardant sa propre photo sur le mur)

Il a raison, tu m'aimes, alors?

Et ça... Ah, d'accord.


YVAN regarde des dessins représentant CHARLOTTE.


CHARLOTTE

Quoi?


YVAN

C'est lui qui fait ça, là?

C'est lui qui fait ces dessins?


CHARLOTTE

Qu'est-ce que tu veux que je

fasse? Il me donne ces dessins.


YVAN

Attends, il te drague.


CHARLOTTE

Mais non.


YVAN

Attends, d'où on dessine

les filles et on leur donne

les dessins, comme ça?


CHARLOTTE

Mais arrête.


YVAN

Mais enfin, sois pas naïve.


CHARLOTTE

Mais il dessine

tout le monde, hein!


YVAN

Bien, il drague

tout le monde, justement!

Ça s'appelle d'un dragueur.


CHARLOTTE

Qu'est-ce que tu veux

que je fasse? Attends.

Je le vois tous les jours,

on travaille ensemble.

Je vais pas les jeter

à la poubelle.

Franchement, si tu crois

qu'ils me plaisent...

Regarde ce dessin.

C'est super naïf!


CHARLOTTE lui tend un dessin abstrait qui ressemble à celui d'un enfant.


YVAN

Non? Fais voir.

Attends, c'est lui qui fait ça?


CHARLOTTE

Je sais, c'est atroce.


YVAN

Non, c'est pas vrai.

Attends, il te demande de lui

poudrer les fesses aussi?

Avec un pouce dans la bouche?


CHARLOTTE

Tu es con!


YVAN

J'en reviens pas, putain!

Tiens, il a oublié sa casquette.


CHARLOTTE

Tu as pas faim?


YVAN

J'ai la dalle.


Plus tard, YVAN et CHARLOTTE mangent de le bus restaurant sur le plateau.


YVAN

C'est cool de dîner

comme ça dans un bus.


CHARLOTTE

Hum, c'est sympa.


YVAN

Non, sans déconner,

je te jure, je trouve ça cool.

Non, non, je te jure. Enfin,

il va pas se passer un truc...

Bien, un truc incroyable.

Traumatisant, du genre... Enfin,

c'est bon? Je peux me détendre?


CHARLOTTE

Mais oui, tu peux te détendre.


YVAN

Je vais aller me chercher

du pudding, alors. Tu en veux?


CHARLOTTE

Non, merci.


YVAN attend en ligne pour la cantine.


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

Yvan? Yvan?

Pas la peine de faire la queue.


YVAN

(Propos traduits de l'anglais)

Ça va, merci.


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

Sûr?


JOHN va s'assoir avec CHARLOTTE. YVAN les rejoint.


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

Le pudding est bon, hein?


YVAN

Yes.


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

Vous venez d'arriver?


YVAN

Yes.


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

Par l'Eurostar?


YVAN

Yes.

(Propos traduits de l'anglais)

Pardon si je suis pas bavard,

c'est à cause de l'anglais.


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

Pas de problème Yvan.


YVAN

(Propos traduits de l'anglais)

Non, mais je sais que

Charlotte va me dire "T'aurais

pu faire un effort..."


CHARLOTTE fait signe que non.


YVAN

Non, c'est vrai.

(Propos traduits de l'anglais)

Mais ça va. C'est pas parce

que je dis rien que je suis pas

là. C'est même le contraire.

Quand on parle pas une langue,

on dirait que ça vous donne une

espèce de... Je vois mieux,

j'observe et... je capte mieux.

Vous comprenez?


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

T'inquiète pas, Yvonne.


YVAN

(Propos traduits de l'anglais)

C'est pas Yvonne, Yvan.


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

Y... vonne.


YVAN

(Propos traduits de l'anglais)

Ouvrez la bouche.

An. An. Désolé.


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

An.


YVAN

That's it.


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

C'est pareil pour moi quand je

suis en France. Mais votre

anglais est bien meilleur que

mon français.


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

Tu connais bien la France?


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

J'adore la France.

Je rate jamais une occasion d'y

aller. Paris est la ville la

plus romantique du monde.

J'adore la tour Eiffel. C'est

idiot, je sais, mais je peux

rester des heures à la regarder.

And le "Champ-umar".


YVAN

De-Mars.


JOHN

Mars.

(Propos traduits de l'anglais)

J'ai jamais fait autant de sport

que là-bas.


YVAN

(Propos traduits de l'anglais)

Vous faites du sport?


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

Tous les jours. C'est vrai,

vous êtes dans le sport.


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

Quand tu tournes, tu fais

comment?


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

Là, je suis tous les matins à

Green Park à 6h30.


CHARLOTTE

(Propos traduits de l'anglais)

6h30!


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

Thaï Chi, tous les matins à

6h30. Mais en France, comme je

disais, on mange tellement qu'il

faut éliminer. Alors je vais au

Champ-de-Mars. Je me gave de

pain et de fromage. C'est

terrible. Vous avez de ces

fromages...

(En français)

Brebis... Roquefort.

And the "bridemo".


YVAN

(Propos traduits de l'anglais)

The what?


JOHN

Bridemo.


YVAN

Ah, le Brie de Meaux!


JOHN

That's it.

J'adore. J'adore ce Brie de

Meaux!


Plus tard, dans la chambre d'hôtel, YVAN: se moque de JOHN.


YVAN

"I love that Brie de Meaux."

Le mec, il est dans tous ses

états pour un morceau

de fromage.

Débile, ce mec...

La France, c'est

le fromage, tu vois!


CHARLOTTE

Arrête, Yvan.


YVAN

Quoi? Me dis pas

que c'est pas un crétin...


CHARLOTTE

Non, c'est pas un crétin.


YVAN

"Non, c'est pas un crétin."

Tu veux que je te dise, c'est

un attardé mental, voilà.

Tu as vu ses dessins.


CHARLOTTE

Quoi, ils sont très bien,

ses dessins.


YVAN

Ah, je suis pas sûr qu'on

parle de la même personne, hein.

C'est pas Michel-Ange

que j'ai rencontré, ce soir.


CHARLOTTE

Arrête de faire le malin.


YVAN

Ah, toi, arrête.

On dirait que tu es folle

de lui, franchement.

(Imitant JOHN)

"Je fais le taïchi,

tous les matins à 6h30."

(Imitant CHARLOTTE)

"6h30?!

Oh, c'est mon héros!

Il fait du taïchi tous

les matins, à 6h30."

On dirait que tu as un truc

avec lui.


CHARLOTTE ne dit rien.


YVAN

Tu as un truc avec lui?

Je te parle.

Tu as un truc avec lui?


CHARLOTTE

J'en sais rien.


YVAN

Quoi, tu en sais rien?

Qu'est-ce que ça veut

dire "j'en sais rien"?


CHARLOTTE

J'en sais rien.


YVAN

Tu as couché avec lui?


CHARLOTTE

Non.


YVAN

Tu as couché avec lui?


CHARLOTTE soupire.


YVAN

Bien vas-y, dis-moi la vérité.

Tu as couché avec lui?


CHARLOTTE

J'ai pas couché avec lui.

Putain, il y a que ça

qui t'intéresse?


YVAN

Non, il y a la botanique

aussi. Mais là, en l'occurrence,

oui, c'est ça qui m'intéresse!


CHARLOTTE

Non, j'ai pas couché avec lui!

Tu veux me reposer la question?

Non, j'ai pas couché avec lui!


YVAN

Alors, quoi?


CHARLOTTE

J'en sais rien, Yvan.

Il est tard, je me

lève tôt demain.


YVAN

Il est tard?

Attends, je vais dormir

tranquille, là et attendre

demain, à la fin de journée,

pour savoir si je suis toujours

avec ma femme?!


CHARLOTTE

Yvan, je sais pas.


YVAN

Quoi, tu sais pas?

Tu sais pas quoi?


CHARLOTTE

Je sais pas. Ça va pas

entre nous depuis un moment.

Tu es trop jaloux.

Tu supportes rien.


YVAN

(Doucement)

Je t'aime. Je t'aime.

Tu vas te barrer avec ce mec?

Tu vas te barrer avec ce mec?

Hum!

(Criant)

Tu vas pas tomber amoureuse

de cette tête de con, là!


CHARLOTTE

C'est toi qui m'as mis ça

dans la tête.

À force d'être parano, à force

de poser des questions, à force

de parler que de ça!

On dirait que tu l'as cherché.


YVAN s'habille.


CHARLOTTE

Où tu vas?


YVAN quitte.



YVAN marche sur la rue le soir. Ensuite, il boit dans un bar. Puis, le lendemain, prend un café à la gare. Il regarde sa montre.


JOHN fait du Taï Chi au parc. YVAN s'approche avec un brie de meaux et lui écrase au visage.


C'était un rêve. En vérité, YVAN dort dans le train et il est réveillé par la sonnerie du cellulaire d'une autre passagère, une jeune fille célèbre. Elle répond.


JEUNE FILLE CÉLÈBRE

Allô? Oui.

Non, je suis désolée.

Là, je peux pas te parler.

Non, mais je suis dans un train.

Oui, ça t'ennuie pas si...

Je peux te rappeler plus tard?

OK. Je t'embrasse. Ciao, merci.


Une femme s'approche d'elle.


FEMME

Excusez-moi, je

pourrais avoir un autographe,

s'il vous plaît?


JEUNE FILLE CÉLÈBRE

Voilà.


FEMME

Merci.


La JEUNE FILLE CÉLÈBRE soupire et parle à son compagnon. YVAN les écoute.


JEUNE FILLE CÉLÈBRE

J'en étais où? Ah oui.

Ce n'est plus possible.

Je n'en peux plus.

Je n'en peux plus.

Je n'en peux plus.


COMPAGNON

Calme-toi.


JEUNE FILLE CÉLÈBRE

J'ai envie tous les jours.

J'ai envie de me faire sauter

tous les jours.

Me regarde pas comme ça!

Dis quelque chose.


COMPAGNON

Va te faire enculer.


JEUNE FILLE CÉLÈBRE

Voilà, c'est exactement ça

dont je te parle.


COMPAGNON

C'est bon, tu le sais

ton texte, hein.

Sauf que c'est pas "sauter",

c'est "baiser".

C'est "j'ai envie de me faire

baiser tous les jours."


JEUNE FILLE CÉLÈBRE

J'ai envie de me faire

baiser tous les jours.


COMPAGNON

La qualité du texte

est importante, mon amour.


JEUNE FILLE CÉLÈBRE

J'ai envie de me faire baiser.

J'ai envie de me faire baiser.

Je vais aux toilettes.


COMPAGNON

Encore?


JEUNE FILLE CÉLÈBRE

Encore.


JEUNE FILLE CÉLÈBRE embrasse son compagnon et va à la toilette.


YVAN

Bon courage.


COMPAGNON

Hein?


YVAN

Je vous souhaite bon courage.


COMPAGNON

Bon courage de quoi?


YVAN

Non, rien. Pardon.

Je disais bon courage

parce qu'il en faut pour

vivre avec une fille comme ça.


COMPAGNON

C'est quoi ton problème à toi?


YVAN

Mais j'ai aucun problème.

Je suis de ton côté, moi.


COMPAGNON

Non, tu es pas de mon côté.

Retourne vers ta petite lampe

et ferme ta gueule.


YVAN

Attendez, je vous ai pas mal

parlé, moi, hein.


COMPAGNON

Je t'ai dit ferme ta gueule.


YVAN

Non, je fermerai pas

ma gueule!


Plus tard, YVAN a manifestement reçu un coup. Sa lèvre est fendue.


JEUNE FILLE CÉLÈBRE

(Chuchotant à YVAN)

Je suis désolée.


YVAN fait signe que c'est ok.


Sur le plateau, JOHN s'assoit près de CHARLOTTE. Leur conversation est traduite de l'anglais.


JOHN

Je peux m'asseoir?


CHARLOTTE

Bien sûr.


JOHN

Désolé, tu dormais.


CHARLOTTE

C'est rien. Faut que je me

réveille.


JOHN

Moi aussi, je suis fatigué,

aujourd'hui. Ça va?


CHARLOTTE

Oui, bien sûr. Tu veux qu'on

revoie le texte?


JOHN

Non. Je crois que je le sais.

À moins que toi...


CHARLOTTE

Moi, ça va. Comme tu veux.


JOHN

Comme tu veux, toi.


Ils rient.


JOHN

Alors, allons-y.


CHARLOTTE

OK. Vas-y alors.


JOHN

Qu'est-ce que tu fais ce soir?


YVAN parle au téléphone avec sa COLLÈGUE sexy qui le draguait plus tôt.


YVAN

Qu'est-ce que tu fais ce soir?


COLLÈGUE

Ça dépend. Qu'est-ce

que tu me proposes?


YVAN compose un numéro de téléphone.


YVAN

(Au téléphone.)

Oui, bonsoir. J'aimerais

réserver une table ce soir,

pour dîner, s'il vous plaît.

Pas avant minuit?

C'est le souper, ça.

OK, tant pis. Merci.


YVAN recompose le numéro et change sa voix pour lui donner un accent.


YVAN

Oui, bonsoir.

J'aimerais réserver une table de

la part de Charlotte...

S'il vous plaît.

Oui, ce soir, à 21h.

Formidable.

Grazie very much.


YVAN raccroche.


YVAN

Connasse...


YVAN est au restaurant avec sa collègue. Il y a une troisième chaise à leur table.


SERVEUSE

Vous êtes deux ou trois?


YVAN

On est trois. Je sais pas

ce qu'elle fait!


On va peut-être commander.

Ça va la faire venir.


COLLÈGUE

Quoi? On attend quelqu'un?


YVAN

Non, non.

Je réserve toujours pour trois.

On peut mettre les manteaux.

Alors...


La COLLÈGUE fait les yeux doux à plusieurs célébrités dans la salle. YVAN est mal à l'aise.


YVAN

Qu'est-ce que tu prends?


COLLÈGUE

Quoi?


YVAN

Qu'est-ce que tu manges?


COLLÈGUE

Je sais pas. Choisis pour moi.


YVAN soupe chez ses parents avec sa sœur.


PÈRE DE YVAN

C'est trop cuit,

évidemment.


NATHALIE

Je trouve ça très bon.


PÈRE DE YVAN

La preuve, regarde,

ton fils, il mange rien!


MÈRE DE YVAN

Mange.


YVAN

Je t'ai déjà dit, ça n'a rien

à voir avec la cuisine.

J'ai mal.

J'ai mal, tu comprends?


PÈRE DE YVAN

Elle t'a pas raté, hein?


MÈRE DE YVAN

Comment elle va, elle?


YVAN

Très bien.


Le cellulaire de NOÉMIE sonne. Elle répond.


NATHALIE

Allô?


MÈRE DE YVAN

On l'a vue à la télé, il y a

pas longtemps, elle était

très belle.


NATHALIE

(Au téléphone)

Franchement, c'est pas l'idéal

pour parler, là.


MÈRE DE YVAN

C'est pas trop dur, pour elle,

toute seule à Londres?


YVAN

Non, c'est pas trop dur.


MÈRE DE YVAN

Elle finit quand?


YVAN

Je sais pas, bientôt.


NATHALIE

(Au téléphone)

Il y a plein

de gens pas juifs.

On peut très bien le faire

circoncire par un médecin

et pas par un rabbin.


MÈRE DE YVAN

Quand elle rentre, je

te prépare un bon dîner.


YVAN

Maman, on s'est engueulés!


MÈRE DE YVAN

Vous n'êtes plus ensemble?


YVAN

Non!


PÈRE DE YVAN

T'en fais pas mon fils, les femmes,

c'est comme les autobus,

il y a toujours le prochain.


MÈRE DE YVAN

Ne lui fais pas de mal, hein?


YVAN

Tu peux t'imaginer deux

secondes qu'elle aussi, elle

est capable de me faire du mal?


MÈRE DE YVAN

Ça va s'arranger.


NATHALIE

Et moi, ça va s'arranger?

Il y en a que pour lui. Il y en

a toujours eu que pour ton fils!

Mais alors, depuis qu'il est

avec cette actrice, alors là,

c'est the man on the moon!

C'est incroyable!

Je suis enceinte. Je

vais accoucher d'un garçon.

Je me dispute avec son

père tous les jours à propos

du plus grave problème du monde

et ce qui compte,

c'est la vie des acteurs?

Les gueux,

on en a rien à foutre?


MÈRE DE YVAN

Si j'avais parlé à ton père

comme tu parles à ton mari...


YVAN

Non mais ça va, arrête.


NATHALIE

Toi, rien à foutre

de tes problèmes.

Quand on aura déporté

six millions d'actrices,

là, tu pourras me parler.


YVAN

Ça va pas, toi, ou quoi?

Attends!


NATHALIE quitte la table, YVAN la suit.


PÈRE DE YVAN

Passe-moi les poivrons. Passe!


MÈRE DE YVAN

Tu me dis "s'il te plaît", OK?

Je t'ai rien fait, moi.


PÈRE DE YVAN

Si! Tu m'as fait deux dingues.


NATHALIE est couchée avec VINCENT. Ils s'embrassent langoureusement. Elle va sous la couverture pour lui faire une fellation.


VINCENT

Fabuleux le prépuce, hein?


NATHALIE

Gros con!


NATHALIE gifle VINCENT.


YVAN et VINCENT regardent un match de soccer au stade.


YVAN

Fais ça pour elle.

Franchement, ça te

dérange tant que ça?


VINCENT

Évidemment que ça me dérange.

Je suis ni juif, ni religieux.


YVAN

Alors, qu'est-ce que

tu en as à foutre?!


VINCENT

Il y a quand même un caractère

religieux, reconnais.

Franchement, c'est ridicule.

Elle va une fois par an

à la synagogue.


YVAN

C'est pas religieux,

c'est sentimental.

Depuis quand on doit être

tous pareils? Tous blancs,

tous pas circoncis?


VINCENT

On est tous pareils.


YVAN

Ah oui? Va leur expliquer

aux idiots rasés, là-bas.


VINCENT regarde une fille passer.


YVAN

Tu mates les filles, toi!

T'es marié avec ma soeur!


VINCENT

Elle est pas mal, hein?


YVAN

C'est une femme de joueur, ça.


VINCENT

Et alors?


YVAN

Et alors, ils attrapent

ce qu'ils veulent.


VINCENT

Bien non.


YVAN

Surtout les Français,

ils sont champions du monde.


VINCENT

Je crois pas à ça.


YVAN

C'est des héros "nationals"

nationaux, comme tu veux!


YVAN regarde la fille en question qui s'est assise près d'eux.


YVAN

C'est une bombe, putain!


VINCENT

Elles en ont à rien à foutre

de ça, les filles. Elles aiment

les mecs cultivés.


YVAN

Fais circoncire ton fils,

toi d'abord, après on parle.


VINCENT

Les footballeurs, c'est rien.

C'est rien, les footballeurs.

Les filles, elles aiment

les acteurs, tiens.


YVAN

Me dis pas ça, putain.


VINCENT

Les acteurs font ce qu'ils

veulent. Ils disent trois mots,

elles sont toutes comme ça.


VINCENT imite une fille en admiration.


CHARLOTTE écoute JOHN réciter. Elle semble avoir la même expression d'admiration que celle qu'imitait VINCENT.


JOHN

(Propos traduits de l'anglais)

"Apprends à lire ce qu'écrit

l'amour silencieux. Il

appartient d'entendre avec les

yeux au fin esprit d'Amour."


CHARLOTTE et une autre FEMME sont assises avec JOHN. Ils boivent du vin. Leur conversation est traduite de l'anglais.


FEMME

C'est magnifique.


JOHN

Magnifique.


FEMME

Et celui qui...


JOHN

Celui de la métaphore du

piano.


FEMME

C'est mon préféré.


JOHN

Écoutez. C'est magnifique.

This is beautiful.

(Récitant en regardant CHARLOTTE)

"Souvent quand toi, ma musique,

joues. Sur le bois béni dont le

mouvement sonne. De sous tes

doigts chéris. Tu remues

doucement. Des cordes

l'harmonie, qui confond mon

oreille. J'envie ces touches

avec agilité sautant pour baiser

le tendre intérieur de ta main.

Mes pauvres lèvres qui devraient

cueillir la moisson. Par la

hardiesse du bois rougissent

devant toi!"

Et ce n'est pas tout...


Plus tard,CHARLOTTE quitte la chambre de JOHN. Leur conversation est traduite de l'anglais.


JOHN

Où tu vas?


CHARLOTTE

Non, dors, il est encore tôt.

À tout à l'heure.


JOHN

OK.


CHARLOTTE quitte la chambre et marche dans les rues de Londres au petit matin. Elle se couche dans sa chambre.


YVAN (Narrateur)

J'aimais ma femme.

Elle me manquait.

Son corps me manquait.

Sa nuque me manquait. Ses yeux,

ses mains, sa bouche.

Je rêvais d'elle.

Je rêvais qu'elle me rappelait.

Je rêvais que je ratais

l'autobus. J'errais.


CHARLOTTE est sur le plateau de tournage.


DAVID

(Propos traduits de l'anglais)

On éteint son portable!


YVAN (Narrateur)

J'essayais de comprendre

comment ça avait pu arriver,

qui avait mis le ver

dans la pomme.


YVAN revoit une phrase lancée par GEORGES.


GEORGES

Ça m'intriguait, c'est tout.


YVAN (Narrateur)

Je me rendais bien compte que

j'avais pu exagérer.


YVAN interview un sportif dans le vestiaire. Le sportif est nu.


YVAN

Ça va?

Alors... Tu peux juste remettre

ton short pendant

qu'on se parle?


YVAN (Narrateur)

Que j'avais même sous-estimé ce

qu'était réellement le métier

de ma femme.


GÉRALDINE joue sur scène avec YVAN. Son personnage est en larmes.


GÉRALDINE

J'ai besoin de tes yeux!

J'ai besoin de ta voix!


YVAN (Narrateur)

Mais en attendant, je n'avais

plus aucune nouvelle.

Aucune.


CHARLOTTE est dans sa loge. JOHN la rejoint. Leur conversation est traduite de l'anglais.


JOHN

Ça va?


CHARLOTTE

Et toi?


JOHN

Qu'est-ce que tu fais ce soir?


CHARLOTTE

Je vais essayer d'attraper un

train. Je tourne pas demain. Je

vais rentrer à Paris pour la

journée.


JOHN

Ça va?


CHARLOTTE

Yeah. Yeah.


JOHN

Bon voyage.


CHARLOTTE

Merci.


JOHN sort de la loge de CHARLOTTE. Il aperçoit l'assistante.


JOHN

Et toi, qu'est-ce que tu fais

ce soir?



ASSISTANTE

(Très contente)

Moi? Rien!


JOHN s'éloigne. L'assistante soupire.


CHARLOTTE est dans le train. Elle semble réfléchir. Puis, elle s'endort.


YVAN et GÉRALDINE discutent dans une voiture.


YVAN

Tu te trompes.


GÉRALDINE

Ne me dis pas

que je me trompe.

Dis-moi que je suis pas jolie...


YVAN

Ça n'a rien à voir, tu es très jolie.


GÉRALDINE

Oui, mais alors?


YVAN

Alors, tu es très jolie.

Ça va, tu le sais.


GÉRALDINE

Alors quoi?


YVAN

Euh... Alors, je crois

qu'il vaut mieux que

je rentre chez moi.

Hein? Allez.

Salut.


YVAN sort de la voiture. GÉRALDINE le suit.


GÉRALDINE

Mais... Hé!

Si tu es pédé,

tu peux me le dire, hein?


YVAN

Arrête, je te dis

que tu te trompes.

C'est à cause de cette scène,

c'est tout.

Tous les jours, tu me regardes,

tu me dis que tu m'aimes.

Tu finis par y croire.


GÉRALDINE

Mais non, je suis pas débile.

C'est des conneries, tout ça.

Embrasse-moi.


YVAN

Arrête.


GÉRALDINE

Embrasse-moi!

Allez, juste une fois.


Ils s'embrassent. CHARLOTTE descend d'un taxi et les aperçoit. Elle remonte dans le taxi. Elle boit dans un bar.


Plus tard, YVAN s'amuse à faire un château de cartes sur le comptoir d'un café. Il fait mine de déposer sa bière sur le château de cartes. Il semble saoul.


YVAN

(Riant seul.)

Non!


YVAN croise GEORGES et sa femme sur un coin de rue. Il est saoul.


YVAN

Oh oh?

Oh oh!

On se connait, non?

Si, si, si, on se connait!


GEORGES

Il est lourd, lui.


FEMME DE GEORGES

Tu le connais?


GEORGES

Oui. J'ai pas envie

de le voir.


YVAN

Je sais pas si je dois t'en

coller une ou te remercier!


GEORGES

Non, non, remercie-moi.


YVAN

Tu veux que je te dise,

grâce à toi, j'ai tout compris.



GEORGES

Tu vois!


YVAN

Ça va?


GEORGES

Ça va.


YVAN

Tu m'as bien, bien, bien pris

la tête avec ma femme,

la dernière fois, toi, hein!

Oh là là, vous êtes tous lourds

avec ma femme.


GEORGES

Oui, tu as raison. Le type au

catogan, il est vraiment

lourd hein.


Dans le bar, un homme tente de séduire CHARLOTTE.


CHARLOTTE

Vas-y, vas-y, je t'admire.


HOMME

Tu m'admires?

Tu m'admires?


L'HOMME va danser. CHARLOTTE le regarde.


De retour à GEORGES et YVAN sur la rue.


YVAN

Tu as vu ma femme au Bartok?


GEORGES

Non, j'ai rien vu.


YVAN

Tu as vu ma femme au Bartok?!


GEORGES

Là, il y a dix minutes.



YVAN se dirige vers le bar où CHARLOTTE se trouve.


YVAN

Bonsoir.


PORTIER

Désolé, c'est privé.


YVAN

Oh, ça, je connais.

Je suis déjà

rentré plusieurs fois.


PORTIER

Maintenant, c'est privé.


YVAN

Ma femme qui est là,

je vais la rejoindre.


PORTIER

Circulez, s'il vous plaît.


YVAN

Oh... Je circule.

Attends, te fais pas plus bête

que ce que tu en as l'air!

Arrête!


PORTIER

Attention à votre vocabulaire.

Laissez passer!


Le PORTIER laisse passer des gens.


YVAN

Eux... Ils rentrent!

Eux, ils rentrent,

et moi, je rentre pas!


PORTIER

Vous correspondez pas.


YVAN

Je corresponds pas?

Je co... Attends, mais c'est

grave de dire des trucs pareils.

C'est grave de dire-


PORTIER

Ça suffit.


YVAN tente d'entrer en courant alors que LE PORTIER parle à d'autres personnes. Le PORTIER le rattrape.


YVAN

Arrête! OK, c'est bon! Pardon.

Pardon!

Je peux te demander un

truc gentiment? Juste

poliment, comme ça?

Est-ce que tu peux aller voir

ma femme à l'intérieur

et lui dire que je suis là

et que je peux pas entrer?


PORTIER

Tu sais combien il y a

de femmes là-dedans?


Plus tard, CHARLOTTE sort rejoindre YVAN.


CHARLOTTE

Qu'est-ce que tu fais là?


YVAN

Toi, qu'est-ce que tu fais là?


CHARLOTTE

Je suis venue te voir.


YVAN

Ici?


Le gérant du bar sort pour s'excuser.


GÉRANT

Qu'est-ce que c'est que

cette histoire? Je suis désolé.


YVAN

Pas de problème.


GÉRANT

Vous voulez pas rentrer?

On sera mieux dedans.


YVAN

Je crois pas, non.


GÉRANT

Mais si. Allez, je vous

offre le champagne.


YVAN

Tu peux te la mettre au cul,

ta bouteille. J'entrerai pas.

Je corresponds pas.

Je rentre pas.


GÉRANT

Je suis désolé,

mais il a des instructions.


YVAN

C'est quoi ces instructions?


CHARLOTTE

Il laisse pas entrer les mecs

qui flirtent sur le trottoir

devant la maison.


CHARLOTTE s'en va. YVAN la poursuit.


YVAN

Quoi?!

Attends! Attends!

Attends! C'est pas toi qui peux

me reprocher quoi que ce soit.


YVAN et CHARLOTTE sont maintenant dans une rue déserte.


CHARLOTTE

C'est qui cette fille?


YVAN

J'ai pas d'histoire

avec cette fille.


CHARLOTTE

Tu embrasses une fille et tu

me dis que tu as pas d'histoire?


YVAN

J'ai pas d'histoire.

J'en ai rien à foutre.

Je suis pas amoureux!


CHARLOTTE

Moi non plus,

je suis pas amoureuse.


YVAN

C'est pas pareil.


CHARLOTTE

C'est exactement pareil.


YVAN

Non, j'ai pas couché

avec elle, moi.


CHARLOTTE

Moi non plus, j'ai

pas couché avec lui.


YVAN

Tu as pas couché avec lui?


CHARLOTTE

Non.


YVAN

Regarde-moi dans les

yeux. Tu as couché avec lui?



CHARLOTTE

Tu es bourré ou quoi?


YVAN

Réponds-moi, dis-moi la

vérité. Tu as couché avec lui?


CHARLOTTE

Non.


YVAN

Tu as pas couché avec lui?


CHARLOTTE

Non.


YVAN

Tu veux que je te dise?

Tu es une grande actrice, toi.


YVAN s'éloigne. CHARLOTTE le rattrape, ils s'embrassent.


Plus tard, le jour, CHARLOTTE et YVAN admirent le bébé de NATHALIE.


NATHALIE

Ça s'est

super bien passé.


YVAN

Il était là, Vincent?


NATHALIE

Il a été super. Djaoui,

il a été génial aussi.


CHARLOTTE

C'est vrai?

Il a l'air génial, ce mec.


Le téléphone de NATHALIE sonne. Elle répond.


NATHALIE

Allô?

Comment tu vas, maman?


YVAN

C'est qui, Djaoui?


CHARLOTTE

C'est son gynéco.


NATHALIE

Super.



VINCENT entre.


VINCENT

Alors, il est pas beau,

mon fils?


YVAN

Ça y est, tu parles

comme une mère juive, toi!


NATHALIE

(Au téléphone)

Je te laisse.

Vincent vient d'arriver.


CHARLOTTE

Salut, Charlotte.

Il faut que je m'habitue, on va

faire circoncire le petit.

Je me suis jamais autant coupé

en me rasant.


NATHALIE

Aussi vite fait que de te la

couper une bonne fois

pour toutes.


YVAN

OK, c'est bon.

On va vous laisser en famille.


NATHALIE

On va pas s'engueuler, hein.


YVAN

C'est bon, il faut

qu'on y aille de toute façon.


CHARLOTTE admire encore le bébé.


YVAN

Faut qu'on y aille.


CHARLOTTE

Oui, bon, d'accord.

(Aux parents)

Il est super mignon, hein.


YVAN

C'était maman?


NATHALIE

Oui.


YVAN

Ils vont bien?



VINCENT

Ils vont très bien.

Ils sont là tous les jours...


NATHALIE

Les tiens, c'est

exactement pareil.


YVAN

OK, on y va, hein?


NATHALIE

C'est dingue que tu sois

malhonnête à ce point!


YVAN

Non! Non! Non!

Attendez qu'on soit partis.

Charlotte.


CHARLOTTE

(S'adressant au bébé)

Au revoir, Moïse.

(S'adressant aux parents)

Salut!


VINCENT

Salut.


NATHALIE

Et jamais tu m'embrasses?


VINCENT l'embrasse. VINCENT et NATHALIE rient.


CHARLOTTE et YVAN sont dans le corridor de l'immeuble.


CHARLOTTE

Qu'est-ce qu'il est mignon!


YVAN

C'est moi quand j'étais petit.

Même tête!


CHARLOTTE et YVAN sont maintenant en voiture.


YVAN

On a tout?


CHARLOTTE

Oui.


CHARLOTTE et YVAN rentrent à la maison.


YVAN

Ça change tout d'avoir un

enfant. On ne peut plus

rien faire.

On ne peut plus rien faire. On

est prisonniers. On ne dort

plus. On est à la maison.

On peut pas sortir.


CHARLOTTE

Les babysitteurs, ça existe.


YVAN

Ah voilà les femmes

d'aujourd'hui...

C'est pas moi qui ai les clés.

Moi, ma mère, elle m'a gardé.


CHARLOTTE

Non, j'ai pas les clés.


YVAN

C'est toi qui as les clés.


CHARLOTTE

J'ai pas les clés.

J'ai les clés!


CHARLOTTE et YVAN écoutent un message sur le répondeur.


VOIX D'HOMME

(Propos traduits de l'anglais)

C'est Paul, j'ai un script

pour toi. Un rôle fabuleux. Faut

faire vite. Ils veulent un bout

d'essai avec Di Caprio.

Rappelle-moi très vite. Bonjour

à Yvonne!


CHARLOTTE

(Criant)

C'est génial!


YVAN

Génial...


CHARLOTTE

C'est génial!

Si ça pouvait m'arriver!


CHARLOTTE le serre dans ses bras.


YVAN

Ce serait super.


CHARLOTTE

Je crois que

tu te rends pas compte.


YVAN

Je me rends très compte.


CHARLOTTE

(Montrant le test de grossesse)

Mais non, gros babou, je suis

enceinte! Je suis enceinte!

(Criant)

Je suis enceinte!


YVAN semble très troublé. Il se regarde dans le miroir.


CHARLOTTE avec un coussin en guise de ventre, mime les respirations de l'accouchement.


CHARLOTTE

Tadam!

Ouh!


CHARLOTTE rit.


Générique de fermeture





Movies

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Cinéma
  • Category Fiction

Résultats filtrés par