Universe image Ciné TFO Universe image Ciné TFO

Ciné TFO

Watch the best movies on CinéTFO! Enjoy our selection of free movies to discover (again) classics and the best works of contemporary auteur films. For movies airing on TV, take a look at our CinéTFO Passport !

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Theeb (Wolf)

Young Theeb lives with older brother Hussein in a Bedouin camp in the middle of the desert. When his older brother escorts a British officer to an abandoned well, he tags along for the adventure, which will forever change him.



Réalisateur: Naji Abu Nowar
Acteurs: Jacir Eid, Hassan Mutlag, Hussein Salameh
Production year: 2014

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Ce film est présenté dans sa version originale iranienne parfois anglaise, sous-titrée en français. Seuls les sous-titres français sont retranscrits dans ce document.


Générique d'ouverture


VOIX D'HOMME

Celui qui nage dans la Mer Rouge

ne peut pas en connaître la profondeur.

Et il y a longtemps qu'un homme-loup

ait pu en atteindre le fond, mon fils.

Lorsqu'il est question de fraternité,

ne refuse jamais un visiteur.

Soit la main droite du juste

lorsque des hommes prennent position.

Et si les loups t'offrent leur amitié,

n'espère pas réussir.

Ils ne seront pas à tes côtés

si tu affrontes la mort.


Titre :
THEEB ''WOLF''


THEEB regarde une inscription sur une pierre dans le désert.


Une voix au loin appelle.


HUSSEIN

(Voix au loin)

Theeb! Theeb!

Viens ici.

Donne à boire aux chameaux.


THEEB marche vers l'oasis pour aller puiser de l'eau.


En arrivant au puits, HUSSEIN puise déjà de l'eau pour la vider dans les auges des chameaux.


THEEB

Laisse-moi l'autre chameau.


HUSSEIN

Ne traîne pas.


THEEB

Laisse-le moi.


HUSSEIN retourne puiser l'eau et THEEB ramène le chameau près de l'auge. Ensuite, c'est au tour de THEEB de puiser l'eau pour remplir l'auge.


HUSSEIN

C'est bien.


L'outre pleine d'eau est lourde et THEEB peine à la soulever. HUSSEIN lui donne un coup de main.


Plus tard, HUSSEIN et THEEB sont allongés sur le sable derrière une petite dune couverte de lichen. HUSSEIN pointe son fusil sur l'horizon.


HUSSEIN

Écoute attentivement.


THEEB tente de voir dans la mire et appuyant son visage sur l'épaule de HUSSEIN.


HUSSEIN

Tu vois ça?

Place la cible ici. Compris?


THEEB

Hum.


HUSSEIN

Ensuite, aligne-la avec cette mire.

Bien, maintenant observe comment

je fais.


HUSSEIN tire une cible qu'il a plantée plus loin dans le sable.


HUSSEIN

Bien.


HUSSEIN réarme le fusil et le donne à THEEB.


HUSSEIN

Viens ici.


Toujours allongé à plat ventre sur le sol, THEEB prend le fusil et pointe en alignant son regard sur la mire.


HUSSEIN

Place-le sur ton épaule.

Tiens le fusil correctement.

Continue.


THEEB

Bien.


HUSSEIN

Vas-y.


THEEB appuie sur la gâchette, mais rien ne se passe.


THEEB

Quoi?


HUSSEIN

Où est la balle?


THEEB

Où est-elle?


HUSSEIN

Pas de balle avant que tu vises

droit. C'est juste?


THEEB et HUSSEIN retournent vers l'auge des chameaux. Soudain, THEEB se met à courir.


HUSSEIN

(Attrapant la tunique de THEEB.)

Non.


Assis autour du pourtour du puits, THEEB joue avec un poignard. HUSSEIN et THEEB se tiraillent gentilment.


THEEB

Prends-le.


HUSSEIN

Attention, ça coupe.


HUSSEIN et THEEB s'amusent ensemble.


HUSSEIN se lève et tirant THEEB par le bras pour l'éloigner du puits.


THEEB

Attends!


HUSSEIN

Lève-toi, ne tombe pas dedans.


THEEB

Lâche-moi. Lâche-moi sinon!


THEEB est maintenant couché sur le dos.


HUSSEIN

Sinon quoi?


THEEB

Lâche-moi!


HUSSEIN prend THEEB, le soulève et le tient au-dessus du puits.


HUSSEIN

Dois-je t'y jeter?


THEEB

Hussein, non!


S'étant éloignés du puits, HUSSEIN ramène THEEB au calme.


HUSSEIN

On arrête de jouer, d'accord?


THEEB

D'accord.

Allons manger, j'ai faim.


HUSSEIN

Rentrons.


Au campement, les hommes jouent à un jeu de cailloux.


HOMME 1

Six!


SHEIKH

Tabb.

Il l'a eu.


VIEIL HOMME

Non, il n'a pas assez.


SHEIKH

Il a assez.


VIEIL HOMME

C'est Tabb.

N'y touche pas!


SHEIKH

C'est Tabb.


EDWARD discute son point en déplaçant les cailloux.


SHEIKH

C'est Tabb, sans discussion.


HOMME 1

C'est au tour de Abu Eid.


VIEIL HOMME

Or ottoman!


HOMME 1

C'est un deux.


HOMME 2

À toi, Sheikh.


SHEIKH

Combien?


HOMME 2

Un autre six.


SHEIKH

Six!


THEEB

Deux.


HOMME 2

Ton chien est mort.


VIEIL HOMME

Pas de chance.

Compte-les.


HOMME 2

Tu triches.


HOMME 1

Nous avons perdu.


SHEIKH

Pas encore.


HUSSEIN, qui regarde le jeu en retrait, se lève. [SHEIKH

Combien?


SHEIKH

Six, Sheikh.


SHEIKH

Absolument, six.


THEEB

Six!

HOMME 2

Il l'a eu.


Les hommes autour encouragent les joueurs.


THEEB se mêle aux hommes en s'avançant sur le jeu.


HOMME 2

Il a perdu.


HUSSEIN

Silence! Il y a quelqu'un

dehors.


Tous se taisent et regardent vers le désert.


HUSSEIN s'éloigne de la tente et avance dans le désert. THEEB, resté avec les joueurs, regarde au loin, inquiet.


HOMME 1

Qui est-ce, Hussein?


HUSSEIN revient vers le camp.


HUSSEIN

Nous avons de la visite.


HOMME 2

Ils sont les bienvenus.


Les hommes se lèvent pour accueillir les visiteurs.


MARJI

Que la paix soit avec vous.


SHEIKH

Et avec vous, bienvenu e.


MARJI

Comment allez-vous?


HOMME 3

Bienvenue.


MARJI

Que la paix soit avec vous.


HOMME 4

Bienvenue


MARJI

Comment allez-vous?


HOMME 5

Bien et vous?


MARJI salue tous les hommes présents au camp.


THEEB est toujours assis et regarde entre les hommes debout pour apercevoir l'homme européen.


HOMME 6

Bienvenue.


SHEIKH

Entrez.


HOMME 1

Asseyez-vous.


Tous sont sous la tente et s'assoient avec les étrangers, dont un Européen.


SHEIKH

Au nom de Dieu!


EDWARD

Comment allez-vous?


HOMME 7

Bien et vous?


EDWARD

Bonsoir


VIEIL HOMME

À vous aussi.


SHEIKH

Hussein, du café.


HUSSEIN

Ça vient.


MARJI

Bonsoir à tous.


HUSSEIN sert le café d'abord à MARJI qui boit. Ensuite, HUSSEIN sert EDWARD qui boit aussi.


MARJI

Longue vie à vous.


HUSSEIN

Et à vous.


SHEIKH

Le voyage a été long?


MARJI

Oui, cela a été un long

périple. Que Dieu vous

donne la force.


THEEB observe les nouveaux arrivants dans son coin.


UN HOMME

Comment va notre visiteur?


MARJI

Bien et vous?

Comment allez-vous?

Comment va la santé?


HUSSEIN

(Se levant pour sortir de la tente)

Viens, Theeb.


THEEB et HUSSEIN marchent dans le campement vers une autre tente.


THEEB

Qui est MARJI?


HUSSEIN

Je n'en sais rien.


THEEB

Qu'est-ce qu'il veut?


HUSSEIN

Silence, petit.


HUSSEIN et THEEB marchent près de l'enclos de moutons.


HUSSEIN

Choisis-en un.


HUSSEIN tient une lampe jetant une faible lueur sur les moutons.


HUSSEIN

Amène celui-là.

Bien.


THEEB mène un des moutons à l'extérieur de l'enclos. HUSSEIN le renverse sur le côté sur le sol.


HUSSEIN

Il est bien.


HUSSEIN et THEEB ligotent les pattes de l'animal.


HUSSEIN soulève l'animal qui commence à se débattre.


HUSSEIN

Au nom de Dieu.


HUSSEIN réussit à immobiliser l'animal et le remet par terre.


HUSSEIN

Tu veux le tuer?


THEEB

Oui.


HUSSEIN

D'accord, mais ne dis

rien au frère.


THEEB

Ne t'inquiète pas.


HUSSEIN sort un couteau.


HUSSEIN

Prends-le.

Dis une prière.


THEEB tient le couteau, debout près de HUSSEIN.


HUSSEIN

N'aie pas peur.

Tranche ici.


THEEB reste debout sans broncher.


HUSSEIN

(Prenant le bras de THEEB)

Dois-je le faire?


THEEB

Non.


HUSSEIN

Non, laisse-moi.


THEEB rend le couteau à HUSSEIN et s'éloigne.


HUSSEIN

Aide-moi à le tenir.


La bête se lamente.


HUSSEIN

Au nom de Dieu.


THEEB tient l'animal de son côté pendant que HUSSEIN l'égorge.


Autour d'un feu, les étrangers mangent. Plusieurs feux sont allumés dans le camp et les hommes sont par petits groupes.


THEEB est assis en retrait et cherche à voir ce qui se passe du côté des étrangers.


L'Européen se sert à manger. Puis il prend un morceau de viande et le tient dans sa main à l'arrière de son dos comme pour le tendre à THEEB.


EDWARD regarde en direction de THEEB.


SHEIKH

Mangez, mangez.

MARJI


EDWARD

C'était délicieux.


SHEIKH

Vous n'avez pas mangé.


UN HOMME

Voilà l'eau.


EDWARD se lève pour aller au puits.


HUSSEIN

THEEB, apporte-lui de l'eau.


THEEB se lève et guide EDWARD au puits.


THEEB verse l'eau sur les mains d'EDWARD pour les laver.


EDWARD et THEEB échangent des regards et un sourire. Puis, EDWARD s'éloigne.


De retour sous la tente, THEEB s'amuse avec les cailloux en écoutant les conversations au loin.


SHEIKH

D'où est ton ami?


MARJI

Il est anglais.


HUSSEIN ramasse les cailloux.


HUSSEIN

Arrête.


THEEB tente de récupérer les cailloux.


HUSSEIN

Je te renvoie chez notre mère.


On se rapproche de la conversation entre SHEIKH et MARJI.


MARJI

Où est la tribu de Sheikh Abu Hmoud?


SHEIKH

Vous êtes arrivés.


MARJI

Comment va le Sheikh?


SHEIKH

Il est mort.


MARJI

Qu'il repose en paix.


ENSEMBLE

Qu'il repose en paix.


MARJI

Il était un homme bon.


SHEIKH

Merci.


MARJI

A-t-il des fils?


SHEIKH

Oui.


L'AÎNÉ

Je suis l'aîné et voici

Hussein et Theeb.


MARJI

Je suis honoré.


SHEIKH

L'honneur est pour nous.


EDWARD

(S'adressant à SHEIKH)

Une cigarette?


THEEB se tourne vers HUSSEIN en chuchotant.


THEEB

Que dit-il?


HUSSEIN

Je ne sais pas.

Tiens-toi tranquille.


MARJI, SHEIKH et EDWARD prennent une cigarette.


SHEIKH

Prends une braise du feu.


MARJI

Il en a lui-même.


EDWARD prend son briquet et allume les trois cigarettes.


MARJI

Merci.


EDWARD fume en silence en regardant le feu brûler.


Plus tard, THEEB dort. Un toussotement réveille THEEB.


THEEB regarde dans la nuit, pour voir d'où provient la toux.


EDWARD est étendu sur sa couche et crie dans son sommeil, puis se rendort. Après un moment, THEEB se rendort aussi.


Au matin, EDWARD se rase sous l'oeil curieux de THEEB. EDWARD tend son miroir à THEEB pour qu'il le tienne pendant le rasage.


THEEB

Es-tu un prince?

Combien d'hommes as-tu tué?


EDWARD

(Reprenant son miroir)

Merci.


THEEB s'approche d'une table pour voir les objets appartenant à EDWARD et prend le briquet dans ses mains en essayant de l'allumer.


Ensuite, THEEB trouve une lunette d'approche et regarde par la lentille.


THEEB fait le tour de tous les objets appartenant à MARJI et trouve un coffret de bois. THEEB cherche à ouvrir le coffret.


EDWARD se retourne et intervient brusquement.


EDWARD

On ne touche pas!


THEEB s'éloigne en courant et se réfugie dans la tente.


MARJI

J'ai une requête, Sheikh?


SHEIKH

Bien sûr.


THEEB observe la conversation, caché sous la tente.


MARJI

Le shérif m'a dit que vous

pouviez me guider jusqu'au

puits romain.


SHEIKH

Sur la piste du pèlerinage?

Cette piste a été abandonnée

depuis la venue du train.


MARJI

J'ai des gens là-bas.


SHEIKH

Avec tout votre respect,

il y a plus de brigands

que de pèlerins sur cette

piste.


MARJI

Le renom de votre père

nous a amenés ici.


SHEIKH

Et vous êtes arrivés.

Mon frère Hussein

vous guidera.


THEEB recule, un peu effrayé, en entendant les propos de SHEIKH.


Les voyageurs se préparent et chargent les chameaux.


HUSSEIN monte sur son chameau.


HUSSEIN

Au revoir, mon frère.


SHEIKH

Bientôt, si Dieu le veut!


THEEB reste en retrait et regarde la caravane commencer à s'éloigner.


MARJI

Avec votre permission, Sheikh.


SHEIKH

Allez-en paix.


HUSSEIN et les étrangers quittent le camp.


THEEB suit la caravane à dos d'âne. THEEB s'arrête en voyant la caravane disparaître derrière une dune. Puis il reprend le chemin en suivant les pistes des chameaux.


Au bout d'un moment l'âne refuse d'avancer et THEEB continue à pied. THEEB suit les traces jusqu'à la tombée de la nuit.


Épuisé, THEEB aperçoit enfin la lueur d'un feu de camp et court en appelant son frère.


THEEB

Hussein! Hussein!

Hussein!


HUSSEIN

Theeb?


Au matin, THEEB s'amuse à passer un bâton dans les crevasses d'un sol déshydraté. Au loin, MARJI discute avec HUSSEIN et EDWARD.


MARJI

On a besoin du frère

pour nous guider.


EDWARD

Et pour le garçon?

On ne peut pas le laisser.


HUSSEIN

Que dit-il?


MARJI

Attends.


EDWARD

Qui ramène le gamin?


MARJI

On a besoin de son frère

comme guide.


EDWARD s'éloigne.


HUSSEIN

Que dit-il?


MARJI

Tu dois venir avec nous.


HUSSEIN

Je le ramène et je reviens.


MARJI

Il veut partir maintenant.


HUSSEIN

Convainc-le.


MARJI

Il n'écoutera pas.


THEEB continue son jeu méditatif.


Plus tard, la caravane avance entre des parois rocheuses. THEEB est accroché à son frère sur le dos d'un dromadaire.


THEEB remarque des strates de pierres foncées dans les murs forgés par le temps. Après un moment, dans le canyon, la caravane débouche sur une vallée. Au loin, il n'y a que des montagnes.


HUSSEIN arrête la caravane.


MARJI

On y va?


HUSSEIN

Allons-y.


La nuit tombée, EDWARD montre sa montre de poche à THEEB. Il est 21h30. Le tic-tac impressionne THEEB qui prend l'objet dans sa main et la porte à son oreille. Dans le couvercle de la montre, EDWARD montre la photo d'une femme à THEEB.


THEEB veut reprendre l'objet, mais EDWARD le range dans sa poche.


THEEB

(Retournant s'asseoir près de HUSSEIN)

Qui est-elle?


EDWARD

Ma femme.


MARJI

Sa femme.


THEEB

Hussein veut se marier.


HUSSEIN

Sois pas impoli.


MARJI

Félicitations.


HUSSEIN

L'attente est longue.


THEEB

Pourquoi tu la regardes toujours?


HUSSEIN

Tais-toi, tu es effronté.


EDWARD

De quoi parlez-vous?


MARJI

Les femmes.


THEEB

C'est quoi?


HUSSEIN

Quand tu seras grand.


THEEB

Laisse ton ami chanter.


MARJI

Chante.


THEEB

Chante mon gars.


EDWARD

Non, non.


MARJI

Chante pour nous.


EDWARD

Non, non.


THEEB

Chante!


MARJI

Chante, chante.


EDWARD

Non, non.


MARJI s'allonge et commence à chanter.


MARJI

♪ Cela fait longtemps maintenant

que tu as quitté ton foyer. ♪


Le lendemain, la caravane repart dans un terrain plus ouvert.


LE CHANT DE MARJI 

♪ Où peux-tu trouver

un abri sur les terres étrangères?

Cela fait longtemps maintenant

que tu as quitté ton foyer. ♪


HUSSEIN et MARJI remarquent des pistes sur le sol.


MARJI

Qu'en penses-tu?


HUSSEIN

Six cavaliers.

Des pèlerins peut-être.


MARJI

Alors, avançons.


EDWARD

Il y a un problème, Marji?


MARJI

Non.


Plus loin entre deux murs de pierres, EDWARD et MARJI regardent une carte.


THEEB est assis plus loin avec son frère.


THEEB

Que veulent-ils du puits?


HUSSEIN

Je ne sais pas.

Nous les prenons et nous rentrons.


HUSSEIN prépare un repas pour lui et THEEB.


THEEB regarde les objets d'EDWARD.


THEEB

Qu'y a t-il dans la boîte?


HUSSEIN

La boîte?


THEEB

Il devient fou si tu la touches.


HUSSEIN

L'anglais garde son or dedans.

Je vais leur donner du pain.


THEEB profite du fait que son frère s'éloigne pour aller voir la boîte.


EDWARD

Je t'avais dit de ne jamais

la toucher!


EDWARD s'approche de THEEB et cherche à le frapper. HUSSEIN pousse l'Anglais pour l'éloigner de son frère.


EDWARD

Tu as osé la tripoter!


HUSSEIN

Ne le touche pas!


MARJI

Calme-toi.

Va là-bas!


EDWARD

Ne le touche jamais!


THEEB s'accroche à son frère, effrayé par l'Anglais. Tous les deux s'éloignent des étrangers et retournent au feu.


HUSSEIN

(S'adressant à EDWARD)

Ne touche jamais à mon frère!

Quoi qu'il ait fait.


MARJI

Il ne veut pas qu'on touche

à sa boîte.


HUSSEIN

Il ne le savait pas.


MARJI

Alors, dis-le lui.


HUSSEIN

Ne la touche plus. D'accord?


La caravane reprend le chemin du désert.


Au bout d'un moment, HUSSEIN fait arrêter les chameaux. Et tous descendent.


HUSSEIN

Voilà votre puits.


EDWARD

Où sont-ils?


MARJI

Ils viennent.


Le groupe marche vers le puits. THEEB s'assoit et attend. HUSSEIN remarque des pistes sur le sol.


Pendant qu'EDWARD et MARJI retirent le couvercle du puits, THEEB trouve une douille de fusil.


HUSSEIN de son côté explore les environs.


EDWARD puise de l'eau au puits et prend l'eau dans ses mains pour se laver le visage. Le seau ne contient que du sang.


EDWARD

Marji, du sang.


MARJI, HUSSEIN et THEEB s'approchent en courant pour constater qu'il y a des corps au fond du puits.


MARJI

Ils les ont tués.


HUSSEIN

Partons.


Le groupe retourne vers les chameaux en courant.


HUSSEIN

On nous observe.

Cela pourrait-il être vos hommes?


MARJI prend une poignée de sable qu'il laisse glisser entre ses doigts, comme un signal.


Au loin, un groupe d'hommes à dos de chameaux les observent.


Le groupe avance vers le puits.


MARJI

Partons d'ici.


HUSSEIN

Par là, par là.


EDWARD

Où allez-vous?

Nous allons par là.


MARJI

Ils ont tué nos hommes.


EDWARD

Non, nous continuons

et cherchons le groupe.


MARJI

Nos hommes sont dans le puits.


EDWARD

Non, nous devons trouver le reste.


HUSSEIN

Qu'arrive-t-il?


MARJI

Nous devrions être plus.


EDWARD commande à son chameau d'aller dans la direction opposée.


HUSSEIN

Il est fou.


HUSSEIN et MARJI suivent l'Anglais.


Une tempête de sable se lève.


Le groupe a trouvé refuge dans une grotte pour la nuit.


THEEB et HUSSEIN sont en retrait près du feu et écoutent la conversation en silence.


EDWARD

C'est la guerre. On ne peut pas

abandonner la mission pour

deux garçons, quel que soit leur

père.


MARJI

Je ne peux pas.


EDWARD

Dis-moi qu'on se comprend,

je t'en prie.


MARJI

Je ne les laisserai pas.


EDWARD

Ne comprends-tu pas

ce que tu fais là?

Qu'est-ce que tu as dans la tête?


MARJI

Nous les avons amenés ici.


EDWARD

Si on ne va pas jusqu'au chemin

de fer...


MARJI

Nous ne pouvons pas les laisser.

Je ne les abandonnerai pas!


EDWARD

… qu'ils vont envoyer

un train et assassiner ton frère!


MARJI

Plutôt mourir que les abandonner.


THEEB

Pourquoi se battent-ils?


HUSSEIN

Cela ne nous regarde pas.


EDWARD

Ne sais-tu donc pas ce

qu'est un pays?


HUSSEIN

La fraternité est plus importante

que votre chemin de fer.


EDWARD

Un roi? C'est pour cela

qu'on se bat!


Au matin, MARJI prend des vêtements et les apporte à l'Anglais.


HUSSEIN et THEEB regardent EDWARD et MARJI qui se préparent à partir.


HUSSEIN

Tu pars?


MARJI

Tu en as fait assez.

Tu fais honneur à la mémoire

de ton père.


EDWARD enroule sa tête et son visage d'une écharpe blanche. Il porte aussi une tunique par-dessus son uniforme. MARJI s'approche de THEEB et HUSSEIN.


MARJI

La paix soit avec toi.


HUSSEIN

Au revoir, Marji


MARJI

J'espère que nous nous

reverrons.


HUSSEIN

Si Dieu le veut. ADIEU.


EDWARD fait ses adieux.


MARJI

THEEB)

La paix soit avec toi.


HUSSEIN

Marji, je crains

que tu ne retrouves pas

le prochain puits.


L'ÉTRANGER

La piste est trop risquée

pour le gamin.

Au revoir.


MARJI et EDWARD s'éloignent. HUSSEIN prépare son chameau pour le départ.


HUSSEIN

Suivons-les.


THEEB

Pourquoi?


HUSSEIN

Aide-moi à emballer.


THEEB

Pourquoi?


HUSSEIN

Tu veux qu'ils meurent

de soif? On ne peut pas

les laisser.


THEEB

Je n'y vais pas.


HUSSEIN

Pourquoi m'as-tu suivi alors?

Peux-tu survivre tout seul?


THEEB

Je peux me débrouiller.


HUSSEIN

Alors maintenant tu peux

te débrouiller?

Pourquoi m'as-tu donc suivi?


THEEB

Tu n'es pas mon père.


HUSSEIN

Viens emballer nos affaires.

Cette piste est pour les hommes.


HUSSEIN suit la trace des étrangers et les rattrape rapidement.


HUSSEIN et les autres se reposent à l'ombre. MARJI avance entre les montagnes en éclaireur. MARJI descend de son chameau.


MARJI

Tout est clair!


La caravane reprend la route et s'approche d'un puits où MARJI attend.


MARJI

Les traces de hier.

Elles conduisent hors

des gorges.


Tous se départissent de leurs armes pour prendre un moment de répit, sauf HUSSEIN qui ne semble pas rassuré. MARJI reprend aussi son arme et observe les parois de la gorge aux multiples grottes.


MARJI

HUSSEIN)

Sens-tu quelques chose?


HUSSEIN

Non.


THEEB s'approche du puits et regarde au fond avant d'y puiser de l'eau.


MARJI

En arrière garçon!

Ne tombe pas.


MARJI lance l'outre dans l'eau limpide. MARJI remonte l'outre et boit. EDWARD boit à son tour. Soudain, un coup de feu retentit et EDWARD s'écroule.


D'autres coups de feu suivent, et très vite, HUSSEIN, MARJI et THEEB tentent de se mettre à couvert.


MARJI

Tu les vois?


L'écho des détonations entre les gorges est assourdissant. THEEB se bouche les oreilles du mieux qu'il peut, se tenant derrière son frère qui brandit son fusil.


MARJI

Sauve ton frère.


HUSSEIN

On ne te laissera pas.


MARJI

Va! Je vous couvrirai.


HUSSEIN

(Poussant THEEB)

Cours!


Sur les parois des gorges des hommes se tiennent en embuscade et tirent vers le fond de la gorge, où se trouve MARJI. HUSSEIN et THEEB courent pour battre en retraite pendant que MARJI tire en direction des embusqués.


Un homme sort de derrière les rochers vers lesquels HUSSEIN et THEEB courent. HUSSEIN tire THEEB pour l'amener à rebrousser chemin.


Les tirs continuent. MARJI prend le corps inerte d'EDWARD et le traîne jusqu'à une grotte.


HUSSEIN se met à couvert avec THEEB.


MARJI

Pourquoi es-tu revenu?


MARJI

C'est un piège.


THEEB accroupi au sol regarde en direction de la gorge, mais un coup de feu l'oblige à se cacher derrière le rocher, comme HUSSEIN qui pointe son fusil pour se défendre.


MARJI abandonne EDWARD près d'une paroi rocheuse.


MARJI

Affrontons-les.


MARJI tombe sous les balles à son tour et s'effondre tout près du corps d'Edward.


THEEB est terrorisé. HUSSEIN continue de tirer en direction de la gorge.


Un homme se cache derrière un buisson. HUSSEIN tire.


HUSSEIN

Je l'ai eu!


HUSSEIN prend son frère par l'épaule et court.


HUSSEIN

Cours!


HUSSEIN prend le fusil de MARJI et s'éloigne des deux corps en courant, suivi de THEEB.


THEEB et HUSSEIN grimpent sur le chameau, mais un vagissement les avertit de l'arrivée imminente de leurs agresseurs.


HUSSEIN

Grimpe dans la montagne.


HUSSEIN et THEEB s'éloignent et commencent à grimper pour avoir vue sur la gorge.


Trois hommes arrivent à dos de chameau. Leurs voix font écho. Un quatrième homme arrive à pied.


L'EMBUSQUÉ

Où sont-ils?

Je les ai perdus.


LE CHEF

Vous êtes cernés.

Rendez-vous et vous aurez

la paix.

Ce n'est pas vous

que nous voulons.

Nous ne voulons

que les chameaux.


Le CHEF s'approche du chameau de l'Anglais et prend l'arme qu'EDWARD y avait laissée.


HUSSEIN

Si on perd les chameaux,

on meurt.


HUSSEIN se prépare à tirer.


Le CHEF trouve la boîte de l'Anglais, mais HUSSEIN l'atteint d'une balle. Le CHEF s'effondre sur le sol, mettant en alerte les autres assaillants.


L'EMBUSQUÉ

Tu vas bien?


ASSAILLANT 1

Tuez-les!


L'EMBUSQUÉ

Je les aurai.


Un échange de tirs commence. THEEB tient son fusil en se cachant la tête sous le bras.


Les assaillants réussissent à se mettre à couvert.


Un des hommes disparaît derrière une paroi. HUSSEIN se tient aux aguets.


Un silence de mort couvre la gorge. HUSSEIN et THEEB gardent leur position.


Le jour tombe rapidement.


L'EMBUSQUÉ

Faites vos prières, pèlerins.


ASSAILLANT 1

Hé mes frères.


L'EMBUSQUÉ

Quoi?


ASSAILLANT 1

La vue est plus belle

depuis ici. Nous voici.


L'EMBUSQUÉ

On vient pour vous,

mes garçons.

Vous feriez mieux de fuir!


Les hommes invisibles rient sadiquement et leurs voix résonnent dans la gorge. THEEB se tient aux aguets.


L'EMBUSQUÉ

Trop tard pour les prières,

vous êtes déjà morts.


Les voix viennent de tous les côtés.


HUSSEIN

Ne les écoute pas.


THEEB

Je n'ai pas peur.


HUSSEIN

Rappelle-toi ton père.

« Le fort avale le faible. »

Nous sommes plus

forts qu'eux.


L'EMBUSQUÉ

Dormons un peu, mes frères.


HUSSEIN et THEEB ne sont pas dupes et restent bien en position.


La nuit enveloppe la gorge sous une lune pâle. Seules les voix des embusqués résonnent dans la noirceur qui s'épaissit.


L'EMBUSQUÉ

Ne dormez pas petits toutous!


ASSAILLANT 1

Hé, je crois qu'ils

dorment vraiment!


L'EMBUSQUÉ

Ils rêvent.


ASSAILLANT 1

Hé, les gars...

On ne dort pas au pays

des bandits.

Ne dors pas.


L'EMBUSQUÉ

Hilayal, réveillons-les.


ASSAILLANT 1

Bonne idée.


Des pas avancent vers la paroi, les embusqués approchent en scandant une rumeur qui résonne.


HUSSEIN

Écoute.

Si quelque chose arrive,

grimpe dans la montagne.

Quand c'est sûr, attends

au puits. Quelqu'un viendra.


La rumeur monte et les assaillants tapent des mains pour accompagner leur clameur que répercute l'écho.


HUSSEIN

Tu entends?

Tu entends?


Les voix amplifient et se rapprochent de la paroi où sont nichés HUSSEIN et THEEB.


THEEB

J'ai entendu.


Les voix se taisent. Quelques cris semblent indiquer que des hommes se tiennent au loin.


Un coup de feu retentit dans la nuit. HUSSEIN et THEEB se redressent aussitôt. Puis un second coup de feu alerte HUSSEIN.


HUSSEIN

Grimpe, Theeb!


HUSSEIN et THEEB marchent à tâtons sur la paroi rocheuse. Un nouveau coup de feu fait trébucher HUSSEIN qui se remet sur pieds rapidement.


HUSSEIN et THEEB avancent. HUSSEIN tire en l'air pour effrayer leurs assaillants.


Un homme est touché par le tir de HUSSEIN qui, reprenant confiance, avance en tirant sur les ombres qu'il perçoit.


THEEB court derrière HUSSEIN qui se rapproche du puits. Une balle atteint HUSSEIN.


THEEB

Hussein!


Une main empoigne THEEB qui se débat pour se déloger.


L'EMBUSQUÉ

Il s'est enfui, tue-le!


THEEB court vers le puits et tombe dans l'eau.


Remontant à la surface, THEEB reprend son souffle en guettant l'ouverture du puits.


Dehors, les assaillants cherchent THEEB.


L'EMBUSQUÉ

Où est le gamin?


THEEB, écoute les voix, en tenant bien l'outre du puits.


Un ombre apparaît dans l'ouverture et pointe son fusil vers le fond du puits.


L'EMBUSQUÉ

Petit toutou?


THEEB est terrorisé et tente de se tenir près de la paroi.


L'EMBUSQUÉ

Il et dans le puits.

(Armant son fusil)

Pourquoi te caches-tu,

petit toutou?


L'EMBUSQUÉ tire un premier coup vers le fond du puits.


THEEB ne peut refréner un petit cri de frayeur, en s'accrochant à la corde qui le tient hors de l'eau.


L'EMBUSQUÉ

Je l'ai raté.


ASSAILLANT 1

Coupe la corde.


THEEB entend le frottement de la lame sur la corde. Puis, la corde lâche son le poids de THEEB qui s'enfonce dans l'eau. [THEEB réussit à s'accrocher à la paroi de pierre et se terre en entendant les voix s'éloigner.


Le jour venu, THEEB a découvert une ouverture dans la paroi et la lumière du jour éclaire la grotte du puits.


THEEB escalade la paroi jusqu'à l'ouverture du puits et se hisse sur la terre ferme au bout d'une pénible ascension.


À bout de force, THEEB s'endort sous le soleil cuisant.


Au plus fort de la journée, THEEB se réveille et court en voyant le corps affalé de son frère blessé.


THEEB

Hussein!


THEEB tente de réveiller son frère, sans succès. THEEB tente ensuite de retourner son frère pour voir son visage, mais n'y arrive pas non plus.


THEEB

Hussein. Réponds-moi,

Hussein.


THEEB essaie encore de retourner le corps de son frère.


THEEB

Hussein!


Cessant de s'acharner, THEEB prend la tête d'HUSSEIN entre ses mains.


THEEB

Hussein. Hussein.


THEEB pleure, mais reste auprès du corps d'HUSSEIN mort.


Très vite les mouches commencent à faire leur travail sur la plaie vive d'HUSSEIN. Le vol des mouches réveille THEEB qui tente de le chasser.


THEEB commence à entasser le sable sur le corps de son frère pour lui offrir une sépulture.


THEEB rassemble ensuite des pierres. Après avoir enseveli convenablement HUSSEIN. THEEB s'assoit. L'attente commence.


La nuit tombée, THEEB entend des bruits. Puis des grognements l'alertent suffisamment pour le mettre en fuite. THEEB grimpe la paroi rocheuse.


Les grognements sont presque humains. THEEB est suspendu agrippé à la paroi rocheuse et garde le silence.


Au matin, THEEB est au-dessus du puits et regarde l'eau au fond. THEEB laisse tomber une pierre pour évaluer la profondeur de l'eau.


THEEB s'endort. Les cris d'un vautour le réveillent. Soudain, THEEB voit une silhouette penchée sur un chameau approcher dans la gorge.


THEEB s'approche et appelle.


THEEB

Par ici! Par ici!

Je suis ici.


L'HOMME ne répond pas et le chameau s'arrête pour brouter de l'herbe.


THEEB court vers la bête qui s'est arrêtée.


L'HOMME reste penché malgré l'approche de THEEB.


THEEB prend la bride du chameau et prend la main de l'HOMME qui reste inerte. [THEEB

Hé! Hé!

Je t'en prie.

Hé!

Réponds-moi.

Je t'en supplie, réponds.


THEEB guide le chameau jusqu'au puits.


THEEB tente de faire coucher le chameau rétif.


THEEB

Hhi hhi hhi!


Au bout d'un moment, le chameau abdique et s'affale sur le côté pour laisser tomber le corps inconscient de l'HOMME.


Une fois au sol, THEEB, tourne le corps sur le dos pour bien voir l'homme qui porte une ceinture de grosses balles.


THEEB voyant les balles, recule et cherche dans les bagages du voyageur pour trouver de l'eau.


THEEB trouve l'outre vide du voyageur et va puiser un peu d'eau pour se désaltérer.


Après avoir bu, THEEB se repose. Au bout d'un moment, THEEB monte sur le chameau et tente de le faire lever. Mais le chameau ne bronche pas.


THEEB fouille les affaires de l'HOMME toujours inconscient et trouve la boîte de l'anglais.


THEEB a trouvé le briquet de l'anglais et se fait un feu, le soir venu.


Au matin, THEEB se réveille et voit l'HOMME qui le regarde, tourné sur le côté.


L'EMBUSQUÉ

De l'eau.


THEEB hésite.


L'EMBUSQUÉ

De l'eau.


THEEB regarde la tombe de son frère et ne bouge pas.


THEEB prend l'outre et marche lentement vers l'EMBUSQUÉ.


L'EMBUSQUÉ

Laisse-moi boire.


L'HOMME boit et THEEB profite de l'occasion pour récupérer l'arme cachée sous sa ceinture. C'est l'arme de l'Anglais.


L'EMBUSQUÉ

Amène-moi la.

Amène-moi la.


THEEB s'approche et dès qu'il est à portée de main L'EMBUSQUÉ tente de l'attraper.


THEEB s'éloigne en courant.


L'EMBUSQUÉ

Je te jure que je te retrouverai!

Je te jure que je te tuerai!


L'EMBUSQUÉ tente de se lever, mais une blessure à la jambe l'en empêche.


THEEB

À l'aide!


L'EMBUSQUÉ

Je t'aurai petit chien.

Il n'y a personne d'autre ici.


THEEB court vers la vallée désertique et crie pour que son cri répercute les parois de la gorge.



THEEB

Au secours!


L'EMBUSQUÉ

Je suis le seul qui puisse t'aider.


THEEB

À l'aide!


THEEB regarde le plus loin possible, mais aucune âme ne semble vivre dans ce décor.


À la nuit tombée, THEEB gratte le bois de la boîte pour graver un dessin.


Un bruit attire l'attention de THEEB.


L'EMBUSQUÉ

C'est dangereux!


L'EMBUSQUÉ rampe jusqu'à THEEB.


THEEB prend l'arme.


THEEB se lève et pointe l'arme sur l'EMBUSQUÉ qui continue de ramper pour s'approcher du feu, puis de la boîte.


L'EMBUSQUÉ

N'aie pas peur.

N'aie pas peur.

N'aie pas peur.

Pourquoi étais-tu avec l'Anglais?


THEEB

Tais-toi.


L'EMBUSQUÉ

(Avec fermeté)

Silence.

Est-ce moi qui t'ai amené ici?

Tes amis t'ont mis dans ce merdier.


THEEB

(Pointant son fusil sur l'embusqué)

Tu les as tués.


L'EMBUSQUÉ

N'ai-je pas dit :

« Rendez-vous et

vous aurez la paix. »?

Et qu'est-ce que vous avez fait?

Vous m'avez tiré dessus!

Ne me blâme pas.

Dieu m'a envoyé pour

que les bêtes ne te mangent pas.


THEEB

Je n'ai pas besoin de toi.


L'EMBUSQUÉ

En es-tu sûr?

Tu n'as pas besoin de moi?

La piste est nette.

Prends mon chameau comme

prix du sang.

Qu'attends-tu?

Parce que tu es un pauvre

lapin.

Pire, parce qu'un lapin

peut survivre seul.

Je pourrais laisser

les bêtes te manger.

Jusqu'au matin.


L'EMBUSQUÉ rabat sa tunique sur son visage et s'endort.


Au matin, THEEB s'est endormi en tenant l'arme. L'EMBUSQUÉ s'approche en silence et d'un geste rapide reprend l'arme et la pointe sur l'enfant.


L'EMBUSQUÉ rengaine l'arme.


L'EMBUSQUÉ

Dors.


L'EMBUSQUÉ retourne près de la boîte, rabat sa tunique et se rendort. THEEB dort aussi.


L'EMBUSQUÉ tasse les braises sur le feu et en sort un objet plat. Puis il réveille THEEB.


L'EMBUSQUÉ

Nettoie le pain.


L'EMBUSQUÉ s'assoit et s'adosse sur la paroi de pierre.


THEEB nettoie le pain en le battant sur une pierre.


L'EMBUSQUÉ

Dieu les punit de n'avoir

pas soigné ma blessure.


THEEB

Qui?


L'EMBUSQUÉ

Ils n'ont jamais apprécié

la valeur de la fraternité.


THEEB tend le pain à L'EMBUSQUÉ.


L'EMBUSQUÉ coupe le pain et partage avec THEEB.


L'EMBUSQUÉ

Ne me trahis pas.


THEEB dévore le pain.


L'EMBUSQUÉ mord dans une lanière de cuir et tente d'extirper la balle encore logée dans sa cuisse.


THEEB s'arrête de manger et observe l'EMBUSQUÉ.


L'EMBUSQUÉ

Viens ici.


THEEB se lève et s'approche.


L'EMBUSQUÉ

Prends la dague et retire

la balle.

Retire-la avec la pointe.

Utilise la pointe de la dague.


Des dizaines de mouches s'envolent quand THEEB approche la dague.


L'EMBUSQUÉ mord dans la lanière de cuir et THEEB bouge lentement la lame dans la plaie.


L'EMBUSQUÉ

(Souffrant)

AH! Argh! Argh!


THEEB retire la balle de la plaie.


L'EMBUSQUÉ

Mets-la dague dans le feu.


THEEB plante la dague dans la braise et souffle pour attiser la flamme.


Après un moment THEEB retire la dague du feu.


L'EMBUSQUÉ

Tendant la main.

Viens ici.

Laisse cela.


THEEB remet la lame dans la braise.


L'EMBUSQUÉ

Viens ici.


L'EMBUSQUÉ prend l'arme sous sa ceinture et montre à THEEB l'intérieur du barillet.


L'EMBUSQUÉ

Il est chargé.

S'il m'arrive quelque chose,

protège-nous.

Prends-le.

Donne-moi la dague.


THEEB tend la dague à l'EMBUSQUÉ, qui serre déjà la lanière de cuir, prêt à cautériser la plaie avec la lame brûlante.


L'EMBUSQUÉ

(Hurlant de douleur)

Argh!


L'EMBUSQUÉ s'évanouit.


THEEB attend que l'homme se réveille, perché sur une avancée dans la paroi rocheuse.


L'EMBUSQUÉ est réveillé, il mange un peu de pain en chassant les mouches encore attirées par les coulées de sang.


L'EMBUSQUÉ

Tu nous as bien nourris.]


L'EMBUSQUÉ fouille ses poches, sort l'étui à cigarettes de l'Anglais et tend une cigarette à THEEB.


THEEB

Non.


L'EMBUSQUÉ

Non?


L'EMBUSQUÉ s'allume avec le briquet de l'Anglais.


THEEB

C'est à l'Anglais.


L'EMBUSQUÉ

Comment t'appelles-tu?


THEEB

Theeb.


L'EMBUSQUÉ

Theeb?

C'est la marque de ta tribu

sur la boîte?


THEEB acquiesce.


L'EMBUSQUÉ

Qu'est le Sheikh Abu Hmoud

pour toi?


THEEB

Il est mon père.


L'EMBUSQUÉ

Le loup engendre le loup.

(Lançant le briquet)

Prends ça.


L'EMBUSQUÉ s'étend pour se reposer et THEEB observe le briquet.


L'EMBUSQUÉ

(Chantant)

♪ Loup,

Je t'implore, ne mange pas

le loup.

Combien de nuits t'a-t-il

nourri quand tu étais affamé? ♪

Chante avec moi, Loup.

(Chantant)

♪Loup,

Je t'implore, ne mange pas

le loup.

Combien de nuits t'a-t-il

nourri quand tu étais affamé? ♪


Sur la pierre qui marque la tombe de HUSSEIN, le symbole du clan de THEEB est gravé.


THEEB lisse le sable sur la sépulture de HUSSEIN.


L'EMBUSQUÉ

Les défunts ne reviennent

jamais.


L'EMBUSQUÉ est assis sur le chameau. THEEB est agenouillé devant la sépulture de son frère.


THEEB rejoint l'EMBUSQUÉ et monte sur le chameau qui se lève et s'éloigne des gorges.


La nuit venue, le voyage continue.


THEEB

Comment t'orientes-tu avec

les étoiles?


L'EMBUSQUÉ

Place l'étoile du Nord entre

tes yeux.

(Pointant à l'opposé)

Et l'étoile du Sud entre

tes épaules.

(Dirigeant le chameau)

Quelle est notre direction?


THEEB

L'Ouest.


L'EMBUSQUÉ

C'est juste.


THEEB

(Entendant un bruit)

C'est quoi ça?


L'EMBUSQUÉ

L'âne d'acier.

THEEB

Quoi?


L'EMBUSQUÉ

Tu verras.


Au matin, le chameau marche en parallèle de la voie ferrée.


L'EMBUSQUÉ

C'est ce qui nous a détruits.


THEEB

Qu'est-ce que c'est?


L'EMBUSQUÉ

Le chemin de l'âne d'acier.


THEEB

À quoi ça sert?


L'EMBUSQUÉ

Pèlerins et soldats ottomans

l'utilisent.

Un mois à dos de chameau

prend maintenant une semaine

en train.


Un coup de feu retentit et un homme approche à cheval, suivi de plusieurs cavaliers.


L'EMBUSQUÉ se met à l'écart, mais les cavaliers ont tôt fait de l'encercler.


RÉVOLUTIONNAIRE

Nous ne sommes pas des

brigands.


L'EMBUSQUÉ

Vous êtes des révolutionnaires.


RÉVOLUTIONNAIRE 2

Si tu nous connaissais...


RÉVOLUTIONNAIRE

Qui es-tu?


L'EMBUSQUÉ

Je suis un guide de pèlerins.


RÉVOLUTIONNAIRE

N'es-tu pas démodé?


L'EMBUSQUÉ

Je suis le dernier.


RÉVOLUTIONNAIRE

Qui est ce pèlerin?


L'EMBUSQUÉ

C'est Hmoud?


RÉVOLUTIONNAIRE

Allez-vous à La Mecque,

Hmoud?


THEEB

Oui.


RÉVOLUTIONNAIRE

La Mecque est derrière vous.


L'EMBUSQUÉ

Je l'emmène au train.


RÉVOLUTIONNAIRE 2

Mauvaise idée.


L'EMBUSQUÉ

Cela ne te regarde pas.


RÉVOLUTIONNAIRE

Où as-tu eu ce pistolet?


L'EMBUSQUÉ

Qu'y a-t-il d'étrange à porter

une arme?


RÉVOLUTIONNAIRE

Il n'y a pas de pistolets anglais

par ici.


L'EMBUSQUÉ

Je l'ai acheté en Égypte.


RÉVOLUTIONNAIRE

As-tu vu un Anglais?


L'EMBUSQUÉ

J'ai acheté l'arme à l'un d'eux

en Égypte.


RÉVOLUTIONNAIRE

Et Hmoud, as-tu vu un Anglais?


THEEB

C'est quoi un Anglais?


L'EMBUSQUÉ

Notre chemin est encore long.

Il est temps de partir.


RÉVOLUTIONNAIRE

Évitez le train,

nous avons des histoires

avec les Ottomans.

Allez en paix.

Que votre voyage soit sûr.


Le soir venu, L'EMBUSQUÉ et THEEB se reposent au bord d'un feu.


L'EMBUSQUÉ

J'ai rencontré toutes sortes

de gens.

Du sage au marchand.

J'ai même amené

un capitaine de bateau

à La Mecque.


THEEB

C'est quoi un capitaine

de bateau.


L'EMBUSQUÉ

Ils guident les gens sur la mer.


THEEB

Je n'ai jamais vu la mer.


L'EMBUSQUÉ

J'en ai vu deux.

La Mer Rouge

et la Mer de Palestine.

J'ai voyagé partout.

J'ai vu Jérusalem

et El-Sham.

Partout, depuis Bagdad

jusqu'à Al-Medina

Al-Munawarra.


THEEB

Pourquoi t'es-tu arrêté?


L'EMBUSQUÉ

Ils m'ont arrêté.

Le train est venu et

a tout ruiné.

Tous mes ancêtres

guidaient les pèlerins.

Ils nous ont laissés dans

les ténèbres, sans moyen

ni possibilités.

Et alors, les frères tuèrent

les frères.


L'EMBUSQUÉ se tait et ferme les yeux pour dormir.


THEEB reste songeur.


THEEB

Le fort avale le faible.


Au matin, le chameau suit la voie ferrée.


L'EMBUSQUÉ

Ceux-là sont les amis

de ton Anglais.


THEEB regarde autour de lui. Qu'est-il arrivé? [L'EMBUSQUÉ

Le train.

Ces fous.

On n'arrête pas une lance

avec la main.


Des corps jonchent la voie ferrée. THEEB se voile les yeux, horrifié par le spectacle.


Arrivé à un poste ferroviaire, L'EMBUSQUÉ décharge son chameau.


L'EMBUSQUÉ

Mets la selle et le

reste avec le chameau.

Je ne serai pas long.


L'EMBUSQUÉ avance en boitant jusqu'au poste ferroviaire.


Un gardien sort la tête de son poste de garde, près de la porte.


GARDIEN

Que veux-tu?


L'EMBUSQUÉ

Le lieutenant.


GARDIEN

Vas-y.


L'EMBUSQUÉ entre dans le poste ferroviaire.


THEEB approche du poste de garde et regarde par la porte pour voir ce qui se passe. THEEB voit des militaires qui jouent aux dés. Un homme se rase devant un miroir et L'EMBUSQUÉ attend pour lui parler.


Le SERGENT met sa veste et s'assoit devant une table.


SERGENT

Avance.


L'EMBUSQUÉ avance péniblement et dépose les objets ayant appartenu à l'Anglais sur la table : un cahier, une montre de poche et la boîte.


Le SERGENT évalue chaque objet.


SERGENT

(Parlant de la boîte)

Où l'as-tu eu?


L'EMBUSQUÉ

D'Égypte.


Le SERGENT prend une clé et ouvre la boîte. Dans la boîte il y a un piston. C'est un détonateur.


Le SERGENT referme la boîte et prend de l'argent dans une bourse en faisant signe à THEEB de s'approcher.


L'EMBUSQUÉ

C'est mon fils.


THEEB s'arrête d'avancer et regarde l'EMBUSQUÉ, choqué par ce qu'il vient d'entendre.


L'EMBUSQUÉ

Reste avec le chameau.


SERGENT

Quel est son nom?


L'EMBUSQUÉ

Theeb, mon bras droit

sur la route.


Le SERGENT prend une pièce et la met de côté.


SERGENT

Ici, Theeb.


Le SERGENT dépose un tas de pièces devant l'EMBUSQUÉ.


L'EMBUSQUÉ

Prends-le, Theeb.

Prends-le, Theeb.


THEEB s'approche et repousse la pièce.


L'EMBUSQUÉ

Va au chameau,

je te suis.]


Le train approche.


THEEB prend le pistolet resté sur le chameau et l'arme. THEEB pointe l'arme en direction de la porte.


L'EMBUSQUÉ boite en avançant vers THEEB en comptant son argent. En voyant l'arme, l'EMBUSQUÉ s'arrête. THEEB tire.


Des soldats accourent.


UN SOLDAT

Jette l'arme!


SOLDAT 2

Jette l'arme, mon garçon!


Le SERGENT sort du fort, arme à la main. Plusieurs soldats pointent leur arme sur THEEB.


THEEB

Il a tué mon frère.


SERGENT

Rentre chez toi.


THEEB court vers le chameau.


SERGENT

Débarrassez-vous de lui.


Les soldats soulèvent le corps de l'EMBUSQUÉ et l'emportent.


THEEB s'en va avec le chameau. Au loin, une locomotive tire deux wagons en crachant une fumée noire.


THEEB s'éloigne de la voie ferrée et retourne vers les montagnes.


Dédicace : À la mémoire d'Ali Maher


Générique de fermeture



Movies

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Cinéma
  • Category Fiction

Résultats filtrés par