Universe image Ciné TFO Universe image Ciné TFO

Ciné TFO

Watch the best movies on CinéTFO! Enjoy our selection of free movies to discover (again) classics and the best works of contemporary auteur films. For movies airing on TV, take a look at our CinéTFO Passport !

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Before the Streets (OVFST)

Shawnouk is a young Atikamekw man who is having a hard time living away from his hometown. Jobless and with no foreseeable future ahead of him, he starts to hang out with some unsavoury types that pressure him into committing armed robbery. When someone is killed, the situation becomes a nightmare. Panicked, he flees into the forest. There he meets an old woman who helps him renew his ties with traditional First Nations spirituality.



Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Citation : Personne ne sait comment sont exactement les choses quand on ne les regarde pas.

- Hubert Reeves


Générique d'ouverture


SHAWNOUK joue du tambour et chante avec KWENA sur une petite estrade, au bord d'un lac.


Titre :
Avant les rues


ANITA est assise dehors avec une enfant qui s'amuse à faire répéter un jouet parlant.


JOUET PARLANT

Bonjour, bonjour.


ANITA

Encore. T'es bonne!


SHAWNOUK approche d'ANITA.


ANITA

T'as vu ta sœur?


SHAWNOUK

Non pourquoi?


ANITA

Elle n'est pas rentrée.


SHAWNOUK

Elle est où?


ANITA

Toi, t'es où quand t'es pas ici?

Elle doit s'occuper de sa fille.


SHAWNOUK

OK.


ANITA

Ramène-la ici.


SHANOUK repart en direction du village.


SHAWNOUK

OK.


SHANOUK est de retour à la cabane de chasse au bord du lac.


KWENA est assise sur un tronc d'arbre.


SHAWNOUK

Faut que t'ailles voir ta fille.


KWENA

Je sais.


SHAWNOUK

Qu'est-ce que t'as?


KWENA

Rien.

Wemotaci brûle.


SHAWNOUK

Je sais.

Ça a l'air qu'ils ont évacué tout

le monde.


KWENA

Il paraît que les chiens se sont

cachés en dessous du pont.


SHAWNOUK

Sais-tu si les feux ont brûlé

des maisons?


KWENA

Je ne pense pas.


SHAWNOUK

Y a eu un feu comme ça, il

y a dix ans.


KWENA

Y en a un tous les dix ans, on dirait.


Dans les rues de la ville, les enfants circulent à vélo. Les plus petits courent derrière les vélos.


SHAWNOUK et KWENA mangent dans la maison avec le reste de la famille.


KWENA

Câline, Miyona.


PAUL-YVES

C'est bon.


KWENA

OK, tu t'en occupes.


La télé est ouverte au bulletin de nouvelles.


RAOUL entre dans la maison.


RAOUL

Allo.

Salut Kwena.


KWENA

Salut.


RAOUL

On fait quelque chose ce soir?


SHAWNOUK

À qui tu parles, moi ou ma sœur?


RAOUL

À toi, toi.

Je vais t'attendre dehors.


ANITA

Il a un œil sur toi!


KWENA

Maman!


ANITA

Avoue-le.


SHAWNOUK

Je vais voir mon ami.

Merci.


KWENA

Je vais m'acheter des cigarettes.


ANITA

Ne rentre pas tard.


KWENA

Mais non.


Dehors, SHAWNOUK et RAOULD font brûler des feux de détresse fixés au bout d'une perche.


Un petit renard passe tout près.


SHAWNOUK

Y est rendu haut.


RAOUL

On n'a peur de rien.

On est armés. Ça va saigner!

C'est le combat final.


Les garçons sont masqués et utilisent leurs perches en guise d'arme.


SHAWNOUK tire à l'aide d'un fusil à lancer une fusée de détresse en direction de RAOUL caché derrière une butte.


Les garçons font éclater les fusées un peu partout sur le terrain vague qui leur sert de champ de tir.


KWENA

Regarde l'autre fou.

Méchant débile!


SHAWNOUK a allumé une fusée fixée au bout de la perche qu'il tient entre ses deux jambes et fait des cabrioles.


KWENA filme son frère et RAOUL avec son téléphone.


RAOUL

Kwena, c'est qui le meilleur?

C'est comme si je pissais des flammes.


Le lendemain SHAWNOUK va chercher RAOUL chez lui.


RAOUL

On y va.


SHAWNOUK

Où ça?


RAOUL

Au dep.


SHAWNOUK

(Pointant le garage)

On va là avant.


RAOUL

Pour quoi faire?


SHAWNOUK

Viens, on s'en roule un.


RAOUL

Fais ça vite.


Dans le garage, SHAWNOUK roule un joint et l'allume.


SHAWNOUK

Tu sais, la fois où on voulait aller

à la pêche?


RAOUL

Oui.


SHAWNOUK

On n'est jamais allés, hein?


RAOUL

Non.


SHAWNOUK

(Remarquant une fille sortir de la maison)

Pourquoi mon ex sort de chez vous?

T'es avec elle?


RAOUL

Je te ferais jamais ça.


SHAWNOUK

T'es sûr?


RAOUL

C'est mon frère.


SHAWNOUK

(Courant rejoindre son ex.)

Hé! Pourquoi tu sors de là?


EX DE SHAWNOUK

C'est pas de tes affaires.


SHAWNOUK

Ah non? Tu traînes ici

comme une vraie salope?


EX DE SHAWNOUK

Salope? Tu me traites de salope?

T'es-tu regardé?


SHAWNOUK

Prends-toi pas pour une autre,

c'est ce que t'es.



EX DE SHAWNOUK

Je suis pas comme toi, moi.

Quand j'aime, c'est vrai.


SHAWNOUK

Je t'aime pour de vrai, aussi.


EX DE SHAWNOUK

Trop tard.


SHAWNOUK

Où tu vas?


EX DE SHAWNOUK

(Enfourchant son vélo)

Va-t'en.


RAOUL est resté derrière près du garage. SHAWNOUK revient vers lui.


SHAWNOUK

Y est où?


RAOUL

Han?


SHAWNOUK

Y est où ton frère?


RAOUL

Y est parti, man.


SHAWNOUK monte sur un VTT et démarre.


RAOUL

Qu'est-ce que tu fais?


SHAWNOUK

S'il veut son quatre roues,

qu'il me cherche.


SHANOUK s'en va avec le VTT.


Le VTT est embourbé dans le sable. SHAWNOUK est appuyé dessus et regarde les nuages.


SHAWNOUK revient à la maison. ANITA enlève le linge de la corde à linge.


KWENA

Pourquoi tu l'as donné

cet argent-là?

Tu savais que c'était

à nous autres, ostie!

Pour une fois qu'on gagnait

au bingo!

Crisse de tabarnak!

Ça fait chier, ça.


SHAWNOUK

Qu'est-ce qui se passe?


KWENA

Elle lui a donné l'argent du bingo.


SHAWNOUK

Voyons, maman!


ANITA

Trouvez-vous une job!


SHAWNOUK

T'avais pas le droit!


KWENA

T'es tannée de nous?


SHAWNOUK

C'est notre argent.


KWENA

Pourquoi tu y donnes toujours raison?

Tu fais toujours tout ce qu'il veut.

Chaque fois.


SHAWNOUK

Y est où, lui?


KWENA

Oublie ça, il est parti avec.


SHAWNOUK

Y est où, ton chum?


KWENA

Parti par là.


SHAWNOUK

Je vais le trouver.


ANITA

Où vas-tu? Shawnouk!

Shawnouk, reviens ici tout de suite!


KWENA retourne dans la maison et SHAWNOUK part à la recherche de PAUL-YVES.



PAUL-YVES et sa COLLÈGUE sont debout à côté de leur camionnette stationnée en bordure de la route. PAUL-YVES porte l'uniforme des Peacekeepers.


SHAWNOUK

Où est notre argent?


SHAWNOUK s'attaque à PAUL-YVES qui le maîtrise rapidement en l'appuyant sur la camionnette de la police.


SHAWNOUK

Donne!


COLLÈGUE DE PAUL-YVES

Arrêtez!

Calme-toi!

C'est assez!


PAUL-YVES

On va régler ça à la maison.


SHAWNOUK

T'es pas mon père!


COLLÈGUE DE PAUL-YVES

Arrêtez!


SHAWNOUK

Lui, c'est un cochon sale!


PAUL-YVES

Un cochon qui paye ta bouffe.


COLLÈGUE DE PAUL-YVES

Va-t'en!


SHAWNOUK retourne vers la maison. Une femme l'interpelle lorsqu'il passe devant elle.


DÉLIMA

Qu'est-ce qui se passe?


SHAWNOUK

Rien.


DÉLIMA

Qu'est-ce qu'ils veulent?


SHAWNOUK

Rien.


SHANOUK entre dans la maison de DELIMA.


SHAWNOUK

Câlisse de crisse!

Crisse de tabarnak!


DÉLIMA

Ils voulaient quoi?


SHAWNOUK

Y m'a volé deux cents piasses!

Ostie de cochon sale!

Crisse d'ostie.


DÉLIMA

Comment ça?

Comment ça?

Hein?


Il y a plusieurs hommes chez DELIMA.


THOMAS DUGRÉ

Ça a passé proche en câlisse.


SHAWNOUK

Si ça avait pas été

de la crisse de vache, là.


THOMAS DUGRÉ

J'ai tout vu ça aller.

Tu t'es retenu, hein?

Tu aurais pu lui

en câlisser une.


SHAWNOUK

(S'adressant à DÉLIMA)

Me prêterais-tu une bière?


DÉLIMA

Faut que tu payes.

Je t'en prête pus, là.


THOMAS DUGRÉ

Donnes-y une bière, là.


DÉLIMA

C'est-tu toi qui vas payer?


THOMAS DUGRÉ

Oui, c'est moi qui la paye.

En ville, les frigidaires,

ils ont le congélateur

en bas asteure.



DÉLIMA

En bas de quoi?


THOMAS DUGRÉ

En bas du frigidaire.


SHAWNOUK prend sa bière.


THOMAS DUGRÉ

(S'adressant à SHAWNOUK)

Viens avec moi.


SHAWNOUK

Tu es qui toi, là?

Je t'ai jamais vu icitte.


THOMAS DUGRÉ

Si je te donne 100 piasses...

... peux-tu m'emmener

dans une couple de places?


SHAWNOUK

J'ai pas de char, moi.


THOMAS DUGRÉ

Moi, j'en ai un.

Non, c'est les maudits

chemins icitte. Ça fait deux jours

que je tourne en rond.

J'ai entendu dire qu'il y avait

des gros chalets dans la ZEC

à côté. J'aimerais ça aller voir.

Aller checker voir

s'il y a pas du monde

qui sont partis

sans barrer leurs portes.


SHAWNOUK

J'ai jamais fait ça, moi.


THOMAS DUGRÉ

Ah, c'est pas compliqué.

Je te demande pas

d'aller voler chez ta mère.

Je te demande d'aller

dans des chalets de tarlas

plein de cash qui viennent

chasser sur ton territoire.

Si tu aimes mieux...

retourner sniffer du gaz

avec tes petits cousins...

... ça me dérange pas, moi.

Pis?


SHAWNOUK et THOMAS roulent dans le véhicule de THOMAS.


THOMAS DUGRÉ

Qu'est-ce que tu fais?


THOMAS ouvre la porte d'un garage et fouille. Ensuite, THOMAS défonce la porte d'un chalet. En s'éclairant avec un e lampe-torche, THOMAS visite et saccage les lieux.


SHAWNOUK

Shit! Qu'est-ce que tu fous?


THOMAS DUGRÉ

C'est pas un chalet, icitte,

c'est un... un ostie de

shack de pêche.


THOMAS DUGRÉ pousse un meuble et trouve un pistolet sur le plancher.


THOMAS DUGRÉ

Shit.

Cherche des balles.


SHAWNOUK

J'en ai une.

J'en ai une.


SHAWNOUK donne la balle à THOMAS qui la pose immédiatement dans le barillet.


THOMA prend des photos de SHAWNOUK qui tient le pistolet.


THOMAS DUGRÉ

Bon, ils sont où

les gros chalets?


SHAWNOUK

Il y a le chalet

du directeur de l'école.


THOMAS ET SHAWNOUK roulent de nouveau dans le 4 x 4 de THOMAS.


Le VUS s'enfonce dans la forêt, il fait très sombre.


SHAWNOUK et THOMAS font le tour du chalet en s'éclairant avec leurs lampes-torches.


SHAWNOUK regarde un buste de chef indien posé sur une table. THOMAS fait le tour de l'endroit et trouve un téléviseur à écran plat.


THOMAS DUGRÉ

All right!

Emmène du stock

sur le bord de la porte.

Je vais rapprocher mon truck.


SHAWNOUK trouve un petit magnétophone et appuie sur la touche « play ».


VOIX DE FEMME

Aucune étoile n'est éternelle.

Tôt ou tard, le combustible

stellaire s'épuise,

précipitant la fin.


Des phares éclairent la fenêtre.


SHAWNOUK dépose les objets volés dans le coffre du véhicule de THOMAS. Une autre voiture approche.


LE DIRECTEUR

Qu'est-ce qui se passe?

As-tu un problème

avec ton camion?


THOMAS DUGRÉ

Bouge pas, tabarnak!


SHAWNOUK

Hé. Wô! Wô! Wô!

C'est quoi tu fais,

man!


LE DIRECTEUR

Baisse ça. C'est

pas nécessaire.


SHAWNOUK

Ferme ta gueule.

Il y a-tu quelqu'un d'autre

avec toi dans le char?


LE DIRECTEUR

Non, non. Il y a personne,

il y a personne.


SHAWNOUK

Ah, ostie. Wô! Wô!


LE DIRECTEUR

Vous voulez quoi?


SHAWNOUK

Come on, man. Ostie.


THOMAS DUGRÉ

(Pointant l'arme sur le DIRECTEUR)

Bouge pas, ostie!


SHAWNOUK

(Poussant THOMAS pour l'éloigner)

Stie, crisse!

Come on, man.

Lâche-le, ostie.

C'est correct. On s'en va,

man.


THOMAS DUGRÉ

Il nous a vu la face.


LE DIRECTEUR

Non, non.

Je vais fermer ma gueule.


THOMAS DUGRÉ

On s'en câlisse!

Tu vas la fermer ta gueule.


LE DIRECTEUR

Je vais fermer ma gueule,

je te jure.


THOMAS DUGRÉ

Tu vas la fermer tout

de suite ta gueule.


SHAWNOUK

(S'interposant)

Non, non, non.


THOMAS DUGRÉ

Décâlisse, man!


SHAWNOUK

Fous le camp!


THOMAS pointe maintenant son arme sur SHAWNOUK.


THOMAS recule et se retourne vers le DIRECTEUR qu'il commence à frapper.


SHAWNOUK

Arrête. Fuck!


THOMAS frappe le directeur. Une bagarre se déclenche entre THOMAS et le DIRECTEUR.


Soudain un coup de feu est tiré.


Le DIRECTEUR se retourne vers SHAFWNOUK.


SHAWNOUK court dans la forêt en s'éclairant avec la lampe-torche.


SHAWNOUK

Fuck, ostie!

(Respirations paniquées)

Fuck! Fuck!


À l'aube, le directeur est assis sur une table de pique-nique. Le corps de THOMAS est par terre.


Les PEACEKEEPERS sont là. PAUL-YVES trouve le porte-monnaie de SHAWNOUK dans le VUS de THOMAS.


COLLÈGUE DE PAUL-YVES

Touche à rien, on attend.

La SQ est en route.


PAUL-YVES

Il vont encore nous dire comment

faire notre travail!


COLLÈGUE DE PAUL-YVES

C'est la procédure, tu le sais.

La victime vient de Joliette.


PAUL-YVES

Oui, mais c'est aussi un voleur.

Et c'est notre territoire.

On connaît son identité?


COLLÈGUE DE PAUL-YVES

Il s'appelle Thomas Dugré,

le véhicule est à son nom.


Le DIRECTEUR raconte les événements.


LE DIRECTEUR

Celui qui...

Celui qui s'est fait tuer,

il est arrivé, il avait son gun...

J'étais certain qu'il était

pour tirer. Je le sentais.


COLLÈGUE DE PAUL-YVES

Qu'est-ce qui s'est passé?


LE DIRECTEUR

Finalement, celui

qui s'est sauvé, s'est...

Finalement, il s'est mis

devant moi, puis...

... il m'a protégé.

Il m'a vraiment protégé.


COLLÈGUE DE PAUL-YVES

Pourriez-vous l'identifier, l'autre?


LE DIRECTEUR

Non. Non.

Je m'en rappelle pas.


COLLÈGUE DE PAUL-YVES

Un Blanc ou un Atikamekw?


LE DIRECTEUR

Je le sais pas.

Il faisait noir.

J'étais loin.

J'avais les phares

de ma voiture dans les yeux.

J'étais loin. Je le sais plus.

Je le sais pas. Je le sais plus.


PAUL-YVES conduit sa voiture de PEACEKEEPERS vers le village.


PAUL-YVES

(Demandant à quelqu'un sur la route)

As-tu vu Shawnouk?


ADO

Shawnouk?


PAUL-YVES

Shawnouk.


ADO

Non je l'ai pas vu.


À la maison, ANITA s'occupe de sa petite-fille.


ANITA

Kwena, l'oiseau!

Grand-maman t'a dit de pas jouer

avec ça.


ANITA se lève et reprend la télécommande des mains de l'enfant.


ANITA

Kwena, viens t'occuper

de ta fille. De l'oiseau aussi.


PAUL-YVES

(Entrant dans la maison)

Est-ce que Shawnouk est rentré?


ANITA

Kwena, ramasse l'oiseau!


PAUL-YVES

(S'adressant à KWENA)

As-tu vu ton frère?


KWENA

Non.


PAUL-YVES

Tu l'as pas vu du tout?


KWENA

Non.


KWENA prend la perruche qui marche sur le sol.


PAUL-YVES est dans la chambre de SHAWNOUK. Il cherche.


SHAWNOUK marche dans la forêt. SHAWNOUK se repose près d'un vieux camp de chasse tombant en ruines.


SHAWNOUK se fait un feu.


Après un moment, SHAWNOUK décide d'écouter l'enregistrement du dictaphone qu'il a gardé.

VOIX DE FEMME

Quand vous regardez

une partie du ciel,

vous voyez un certain

nombre d'étoiles.

Ces étoiles-là, vous ne les

voyez pas au même moment.

Celles qui sont

les plus rapprochées,

c'est-à-dire

à 10 années-lumière,

vous les voyez telles qu'elles

étaient il y a 10 ans.

Celles qui sont un peu

plus loin, telles qu'elles

étaient il y a 20 ans.

Puis 30 ans. Vous avez

une somme d'événements

historiques devant vous

et plus vous regardez loin,

plus vous voyez des étoiles

qui ont émis leur lumière

il y a longtemps.

À un moment donné,

vont arriver les étoiles

les plus anciennes.

Et au-delà, il n'y en a pas.

Le fait que la nuit soit noire

est une des preuves que

l'Univers n'est pas éternel.

Au centre des...


SHAWNOUK retire les écouteurs et dépose le dictaphone sur la plate-forme où il est assis. SHAWNOUK tourne en rond, désemparé. Il prend un objet, le lance en criant.


SHAWNOUK

(Criant)

Aaah!


SHAWNOUK est seul en forêt. Des lumières étranges éclairent le ciel à travers les branches.


Au matin, SHAWNOUK a repris son chemin dans la forêt.


SHAWNOUK arrive à un camp de pêche. En poursuivant son chemin, SHAWNOUK arrive dans un lieu habité. Des roulottes et des chalets dans la forêt, puis une route sur laquelle se trouve une fille.


NIBISHA

Viens. Viens m'aider,

s'il te plaît. Viens m'aider.


SHAWNOUK court rejoindre NIBISHA.


NIBISHA, une jeune fille, tente de relever sa grand-mère près du feu. SHAWNOUK aide NIBISHA.


KOKOM marche péniblement jusque dans sa cabane.


NIBISHA ET SHAWNOUK aident KOKOM à s'asseoir.


KOKOM

Ça va. C'est beau.


SHAWNOUK

Voulez-vous que j'aille chercher

de l'aide?


KOKOM

Non, ça va, moi ça va.

Mais toi, tu sembles fatigué.

Tes mains sont très froides.

Assieds-toi. Assieds-toi.

Nibisha, tu devrais servir

celui qui est arrivé.

Il nous a aidées.


NIBISHA sert une assiette à SHAWNOUK.


KOKOM

Mange, mange à ta faim.


SHAWNOUK mange.


KOKOM

La nuit va tomber.

Tu peux dormir ici.


SHAWNOUK dort.


KOKUM fait brûler de la sauge. Puis elle prend des herbes et fabrique une tisane.


SHAWNOUK se réveille le lendemain.


KOKOM

Tu as fait un cauchemar.

Tu parlais dans ton sommeil.


SHAWNOUK

Qu'est-ce que j'ai dit?


KOKOM

Ça ne faisait aucun sens.

Tu es épuisé.


SHAWNOUK

Je dois m'en aller.


KOKOM

Ne pars pas dans cet état.

Tu ne vas pas bien.

Tu as besoin de repos.

Dors encore un peu.


SHAWNOUK marche dehors. NIBISHA dessine sur une tablette. [NIBISHA

Tu as dormi toute la journée.


SHAWNOUK

Comment ça?

Il est quelle heure?


NIBISHA

Tu sais pas lire dans le soleil?


Dans la cabane, KOKOM découpe un morceau de tissu.


SHAWNOUK

(Rentrant dans la cabane)

Alors... Je veux vous dire merci.

De m'avoir nourri. De m'avoir fait

dormir. Il est temps que je parte.


KOKOM

(Pointant le fond de la pièce)

Peux-tu m'apporter la boîte

en métal? Celle qui est là-bas.


KOKOM prend des herbes dans la boîte et les dépose sur le carré de tissu. Puis, KOKOM tend la pochette d'herbes qu'elle vient de fabriquer à SHAWNOUK.


KOKOM

Nibisha va t'amener en bateau.

Là-bas à l'île des loups.


SHAWNOUK

À la tente de sudation?


KOKOM

Oui.

(S'adressant à NIBISHA)

Nibisha, va préparer le bateau.


SHAWNOUK

C'est correct, je vais marcher.


SHAWNOUK sort de la cabane. Arrivé, près de NIBISHA, SHAWNOUK retire son collier et le donne à NIBISHA.


SHAWNOUK part.


Chez ANITA, PAUL-YVES est songeur, seul à table.


À la télévision, le bulletin de nouvelles passe des images d'un feu de forêt près de la collectivité de WEMOTACI. On indique que 1300 personnes évacuées ont fait leur inscription au refuge de La Tuque.


SHAWNOUK arrive près du village. Près de la maison, SHAWNOUK voit ANITA et PAUL-YVES sur le balcon qui discutent. SHANOUK reste caché derrière une cabane et observe la scène.


PAUL-YVES part avec sa COLLÈGUE dans la camionnette des PEACEKEEPERS.


SHAWNOUK entre chez lui et change de vêtements. SHAWNOUK sort de la maison.


Le lendemain, KWENA est avec SHAWNOUK au camp de pêche.


KWENA

Qu'est-ce qui se passe?

Tu ne viens pas à la maison?


SHAWNOUK

Je ne rentrerai plus.


KWENA

Mais pourquoi? Tu vas aller où?

Pourquoi ce sac à dos?


KWENA serre son frère dans ses bras.


SHAWNOUK

OK.


KWENA rentre à la maison avec sa fille. PAUL-YVES coupe des légumes.


PAUL-YVES

Allo les filles!


KWENA

J'ai vu Shawnouk.


PAUL-YVES

Shawnouk?


KWENA

Hum.


PAUL-YVES

Où ça?


KWENA

Il n'avait pas l'air bien.


PAUL-YVES

Il était où?


KWENA

Il est parti sur le chemin derrière.

Qu'est-ce qui se passe?


PAUL-YVES

Rien.


KWENA

Qu'est-ce qu'il a, mon frère?


PAUL-YVES

Rien.


PAUL-YVES conduit sa voiture à la recherche de SHAWNOUK.


SHAWNOUK marche sur la route. Soudain il aperçoit la camionnette de PAUL-YVES et se met à courir.


PAUL-YVES ne tarde pas à le rattraper et descend de sa voiture pour parler à SHAWNOUK.


PAUL-YVES

T'as oublié ton portefeuille.

As-tu tué un homme?

Tu as tué un homme?

Avec qui t'étais?


SHAWNOUK

J'étais seul.


PAUL-YVES

Avec qui?


SHAWNOUK

Personne!


PAUL-YVES

Pourquoi t'as fait ça? Pourquoi?


SHAWNOUK

C'est pas de ma faute.

C'est pas de ma faute!

J'ai pas fait exprès.

J'ai pas fait exprès.


PAUL-YVES

Allez, viens-t'en!

Embarque.


PAUL-YVES ET SHAWNOUK montent dans la camionnette.


SHAWNOUK

Ça s'est passé tellement vite...


PAUL-YVES roule sur une route dans la forêt.


Dans un site de coupe de bois, PAUL-YVES marche loin de la voiture.



PAUL-YVES

(S'adressant à SHAWNOUK encore dans la voiture)

Sors!


SHAWNOUK

Qu'est-ce qu'on fait ici?


PAUL-YVES

Sors!

(Tirant SHAWNOUK hors de la voiture)

Sors tout de suite!


SHAWNOUK

Lâche-moi.


PAUL-YVES

Tu vas faire ce que je dis.

Tu iras travailler demain.

Si on te demande ce que t'as fait

l'autre soir... Tu vas répondre:

«On a pris le bateau à Justin.»

Celui au fond du village.

Près du vieux tipi.

Tu vas t'en souvenir?


SHAWNOUK

Pas besoin de ton putain d'alibi.

Vraiment pas besoin!


PAUL-YVES

À vingt heures.

On est partis en bateau.

Jusqu'à... minuit.

On n'a rien attrapé.

Tu diras ça.


SHAWNOUK

Pourquoi tu fais ça?


PAUL-YVES

Certainement pas pour toi.


SHAWNOUK

Pour qui alors?


PAUL-YVES

Ta mère.


SHAWNOUK

Tu lui as dit?


PAUL-YVES

Elle ne sait rien. Personne ne sait.

Juste moi.


SHAWNOUK et PAUL-YVES rentrent à la maison.


ANITA

T'étais où, toi?

Pourquoi les policiers

blancs sont venus ici?


PAUL-YVES

C'est rien, je m'en occupe.

Va te coucher.


ANITA

T'occuper de quoi?

(Regardant le cou de SHAWNOUK)

Qu'est-ce que t'as eu?


SHAWNOUK

Ça va, c'est rien.


ANITA

Qu'est-ce qui t'est arrivé?

Dis-le-moi.

(S'adressant à PAUL-YVES)

Tu vas t'occuper de quoi?

Qu'est-ce que vous me cachez?

J'ai manqué quelque chose?


SHAWNOUL vide son sac et prend son téléphone pour effacer la photo de lui avec le pistolet.


Le lendemain, PAUL-YVES et SHAWNOUK se dirigent vers un garage où se trouvent déjà plusieurs hommes du village.


PAUL-YVES

Attends-moi.


RAOUL aperçoit SHAWNOUK et l'approche.


RAOUL

Qu'est-ce que tu fais ici?

(Pointant PAUL-YVES)

Et lui?


SHAWNOUK

Pas grand-chose.


PAUL-YVES

(S'adressant à une femme)

J'ai un service à te demander.


FEMME

Quoi?


PAUL-YVES

Shawnouk doit travailler.


À l'extérieur du garage, RAOUL et SHAWNOUK sont ensemble, mais il y a un froid.


RAOUL

T'étais où?


SHAWNOUK

Pas très loin.


PAUL-YVES sort du garage.


PAUL-YVES

Ils vont te donner du travail.

Fais ça comme il faut.


Un groupe de personnes attend dans le garage.


FEMME

Toi, toi, toi, allez couper le bois

en arrière.

Hum... Ti-Caille avec Raoul...

Vous allez faire le ménage

dans la cour.

Euh... Marie-Pierre, tu vas faire

le ménage au centre de santé.

Pour les autres, il n'y a pas grand-chose

que vous pouvez faire.

Revenez demain, il y aura peut-être

du travail. C'est beau?

Shawnouk, tu vas prendre

le balai, puis tu vas faire

le ménage. C'est beau?


SHAWNOUK commence à balayer le sol du garage maintenant vide.


PAUL-YVES et sa COLLÈGUE sortent de l'épicerie. Une voiture de la SQ arrive dans le stationnement près de la camionnette des PEACEKEEPERS.


PAUL-YVES

Ah, les mouches à marde.


PAUL-YVES monte dans la camionnette des PEACEKEEPERS.


PAUL-YVES

Ils sont venus chez moi hier.

Je ne sais pas pourquoi.

Tu sais quelque chose?


COLLÈGUE DE PAUL-YVES

J'ai entendu dire que le fils de ta

blonde traînait chez Délima quand

la voiture du Blanc était là.

Shawnouk pourrait être impliqué?


PAUL-YVES

Impossible, on était ensemble

ce soir-là.


COLLÈGUE DE PAUL-YVES

Vous étiez ensemble?

Vous êtes allés où?


PAUL-YVES

C'est un interrogatoire officiel?


COLLÈGUE DE PAUL-YVES

Ben, non. Franchement, Paul-Yves.


SHANOUK est dehors et rassemble des pièces de métal dans la cour.


Trois hommes sont assis à le regarder faire.


HOMME

Shawnouk!

Force-toi pas le cul,

tu donnes le mauvais exemple!


SHAWNOUK ne tient pas compte de la remarque et poursuit son travail.


Le soir, SHAWNOUK se repose dans sa chambre en écoutant de la musique. SHAWNOUK regarde une vidéo de son ex-copine sur son téléphone.


Le lendemain, SHAWNOUK retourne chercher du travail au garage.


FEMME

Il n'y a pas d'ouvrage. Tout ce que j'ai

pour toi, c'est l'escouade

d'intervention canine.


SHAWNOUK

C'est quoi ça?


FEMME

Chez Martial.


SHAWNOUK est avec MARTIAL. Un chien est étendu au milieu d'une route de terre.


MARTIAL

Viens m'aider. Reste pas planté là.

Il s'est fait frapper.


Les deux hommes mettent le cadavre du chien dans un sac-poubelle.


MARTIAL

Aide-moi.


MARTIAL dépose le sac à l'arrière de sa semi-remorque.


MARTIAL

Embarque. C'est la vie.


La semi-remorque démarre et reprend la route.


MARTIAL et SHAWNOUK s'arrêtent chez MARTIAL.


SHAWNOUK

On fait quoi des chiens?


MARTIAL

On va les jeter au dépotoir

plus tard. Viens.


Dans une cabane, des chiens en cage aboient.


SHAWNOUK

Qu'est-ce que je dois faire ici?


MARTIAL

Quoi, on te l'a pas dit?

Je ramasse les chiens malades,

ceux qui mordent, ceux qui sont

à personne. C'est ce que je fais.

Je les mets là-dedans et je les gaze.

C'est ça.


SHAWNOUK

Moi je... Je serai obligé de faire ça?



MARTIAL

Commence par les nourrir et

nettoie les cages.


Le soir, SHAWNOUK est dans sa chambre. SHAWNOUK n'arrive pas à dormir.


Au matin, SHAWNOUK est dans la cuisine avec le reste de la famille.


ANITA

Shawnouk!

Shawnouk. Ça brûle.


KWENA

Shawnouk. Tes oeufs!


SHAWNOUK s'occupe de ses œufs trop cuits.


Près de la cabane des chiens, SHAWNOUK fume une cigarette.


SHANOUK nettoie les cages.


MARTIAL

Ça va? Tu vas être correct?


SHAWNOUK

Je peux finir plus tôt?


MARTIAL

OK, reviens demain à huit heures.

Ça ira mieux demain.


SHAWNOUK

À demain.


KWENA et SHAWNOUK fument un joint dans leur cabane.


KWENA et SHAWNOUK rentrent à la maison. PAUL-YVES est déjà là.


PAUL-YVES

T'étais où?

Pas capable de travailler?

C'est trop dur?


KWENA

Il veut quoi lui?


PAUL-YVES

Ta gueule!


KWENA

Toi, ta gueule!


PAUL-YVES

Tu dois travailler!

T'as déjà oublié?


KWENA

Je t'ai dit de...


PAUL-YVES

T'es pas capable?


KWENA

Lâche mon frère, toi, man!

T'as même pas d'affaire

à le toucher.

T'as même pas un ostie

de droit sur lui.

T'es de la police,

mais on s'en fout!


PAUL-YVES

Retourne travailler!


KWENA

On s'en fout de toi.

Ostie! Lâche-le!


SHAWNOUK

Lâche-moi!


ANITA arrive dans la cuisine et sépare les deux hommes sur le point de se battre.


PAUL-YVES

(S'adressant à ANITA)

Laisse-moi faire.


PAUL-YVES

Tu veux ressembler à ça?


ANITA

Ça suffit.


KWENA

Va chier!


PAUL-YVES

Va-t'en!


SHAWNOUK

Touche pas à ma mère.


PAUL-YVES

Je veux parler à ton fils.


KWENA

Crisse!

T'es même pas capable

de parler comme il faut.


PAUL-YVES

Il réfléchit pas.

Y a rien là-dedans.


ANITA

Lâche-le.


PAUL-YVES

(Repoussant ANITA)

Lâche-moi.


SHAWNOUK

(Saisissant un couteau)

Touche pas à ma mère!

Tu m'entends? Tu touches pas

à ma mère. Jamais!

Tu la touches pas.


PAUL-YVES

Lâche le couteau. Lâche-le.


SHAWNOUK

Tu la touches pas.


PAUL-YVES

Lâche le couteau, j'ai dit.


SHAWNOUK recule de quelques pas sans lâcher le couteau.


SHAWNOUK

Tu touches pas à ma mère.


PAUL-YVES

Va chercher ta fille.

C'est pas aux autres à l'élever.


De retour dans sa chambre, SHAWNOUK fait les 100 pas.


SHAWNOUK visse un crochet sur le mur. Puis il retire un cordon de son chandail à capuchon.


Dans l'autre pièce, KWENA s'occupe de sa perruche.


SHAWNOUK glisse le cordon noué autour de son cou et se laisse tomber pour se pendre.


Dans la cuisine un son sourd annonce une chute dans la chambre de SHAWNOUK.


PAUL-YVES se précipite dans la chambre et trouve SHAWNOUK inconscient.


ANITA hurle.


ANITA

Non! Non!


PAUL-YVES prend le corps de SHAWNOUK et le jette sur le lit.


ANITA approche de son enfant en pleurant.


KWENA pleure aussi.


SHAWNOUK se cache la tête sous son oreiller.


KWENA prend son frère dans ses bras. Allongée à côté de SHAWNOUK, KWENA lui caresse les cheveux. ANITA s'allonge aussi avec ses enfants. PAUL-YVES caresse ANITA.


KWENA

Reste avec moi.


KWENA chante dehors.


SHAWNOUK est à la cabane de chasse. Son EX-COPINE vient le retrouver.


EX DE SHAWNOUK

Ta sœur est venue me chercher.

Je ne comprends pas.

Pourquoi t'as fait ça?

Le gars que je connaissais,

il voulait faire plein de choses.

Il avait du respect pour lui-même.

Qu'est-ce qui s'est passé?


SHAWNOUK

Il n'y a plus de respect ici.

Plus du tout. Du tout.

Je suis perdu. Je ne veux plus...

Je ne peux plus me regarder en face.


EX DE SHAWNOUK

Il faut que tu fasses quelque chose,

Shawnouk. Il faut que tu te relèves.


SHAWNOUK marche en forêt et se rend près d'un campement où quelques hommes sont réunis.


SHAWNOUK tend la pochette d'herbes que KOKOM lui avait donnée à un des hommes.


HOMME

Merci. Va ranger tes affaires

dans la tente.

C'est là que tu vas dormir.


AUTRE HOMME

Tu sais comment ça marche ici?

T'es le dernier arrivé. Alors tu fais

la vaisselle. Et le lavage aussi.

Tu vas même laver mes bas.

Je te niaise!


VIEIL HOMME

Écoute-le pas, il blague tout le temps.

Tu veux boire quelque chose?


SHAWNOUK

Non, ça va.


SHAWNOUK s'installe dans la yourte.


Plus tard, SHAWNOUK et l'HOMME sont devant un arbre.


HOMME

Cet arbre-là, il va t'aider aujourd'hui.

Tu vas le frapper. Et penser pendant

que tu frappes. À ce qui te fâche,

ce qui te dérange, ce qui te fait mal,

ce qui te tourmente. Tu vas travailler

là-dessus.


SHAWNOUK

Je ne pense pas qu'un arbre peut

m'aider.


HOMME

Tu ne penses pas? J'ai marché

là où tu marches. Je pensais

la même chose que toi.

J'ai commencé par un, ensuite

deux, puis trois. Jusqu'à ce que

je comprenne pourquoi je frappais.

Tu le remercieras avant qu'il ne tombe

parce qu'il y laisse sa vie.


SHAWNOUK affile la lame d'une hache et frappe l'arbre pour l'abattre.


Le soir dans la tente, les hommes témoignent.


AUTRE HOMME

On m'a dit que je suis

incapable de m'occuper

de mes enfants. Ce matin

encore, je pensais à eux.

Je voudrais les voir et les ramener.

C'est pas facile. Ce que je porte

est lourd. Merci de m'écouter.


JEUNE HOMME

Merci.


L'HOMME tend une corne à plumes à SHAWNOUK.


JEUNE HOMME

J'ai pensé qu'en venant ici,

je pourrais changer. Chaque fin

de semaine, je bois. Le lendemain...

Toujours malade. J'ai... J'ai perdu

quelqu'un que j'aimais parce que je

ne vivais pas comme il faut. Elle

me manque.


SHAWNOUK

Vos problèmes sont ridicules.

Ce que je porte est bien plus lourd.


HOMME

Tu vas écouter ce qu'on dit ici.

Tu ne peux pas briser le cercle.

On ne ferait jamais ça.

Tu veux changer, hein?

Alors, assieds-toi.


SHAWNOUK se rassoit.


HOMME

Merci.


Le lendemain, SHAWNOUK donne des coups de hache dans l'arbre.


Les HOMMES montent une tente.


HOMME

C'est ça, comme ça.

Peux-tu tirer? Tire encore.


Ensuite, SHAWNOUK est préparé. Son corps est enfumé avec les herbes.


Le soir venu, on prépare un feu. [HOMME

Les grands-pères sont prêts.


ENSEMBLE

Bonsoir, grand-père!


On dépose des pierres fumantes sous la tente.


SHAWNOUK

La porte.


La tente est fermée.


Il fait noir dans la tente. On entend le son de l'eau qui s'évapore sur la pierre.


HOMME

Ça va?

Ouvre la porte!


On ouvre la porte de la tente.


SHAWNOUK

Ça fait du bien!


Dans le ciel, la pleine lune éclaire la nuit.


HOMME

C'est bien.


Au matin, SHAWNOUK renoue avec la nature.


SHAWNOUK joue du tambour à la cabane du lac.


SHAWNOUK s'arrête de chanter. Sa gorge lui fait mal. Puis, il reprend son chant.


Tous les membres du village se retrouvent au Pow-wow. Des chants et des danses sont exécutés dans les costumes traditionnels.


Au village, ANITA est sur le balcon.


ANITA

(S'adressant à PAUL-YVES)

Shawnouk est là.

(Entrant dans la maison)

Kwena, ton frère est là.

Il vient d'arriver.


PAUL-YVES va à la rencontre de SHAWNOUK qui arrive par un sentier.


KWENA serre son frère dans ses bras.


KWENA

Contente de te voir.


SHAWNOUK

Moi aussi.


ANITA

Viens dans mes bras.

J'avais tellement hâte de te voir.

C'était long.


SHAWNOUK

Juste quelques jours...


ANITA

As-tu mangé?


SHAWNOUK

Oui, j'ai déjà mangé.


ANITA

Attends, raconte-nous.

Comment c'était?


SHAWNOUK

J'ai rien à raconter.

Je vais garder ça pour moi.

J'ai trop besoin d'une douche.


ANITA

Vas-y.


SHAWNOUK

Je vais me laver, OK?


ANITA et KWENA rentrent avec SHAWNOUK.


PAUL-YVES reste dehors.


SHAWNOUK fume une cigarette seul dehors. PAUL-YVES le rejoint.


PAUL-YVES

Je me sens mal. Pour toi.

Si ce que tu portes devient

trop lourd... Si tu veux le dire...

C'est ta décision. Je prendrai

ma part de responsabilité.

Pour toi.


SHAWNOUK

Je vais y réfléchir.


PAUL-YVES retourne à l'intérieur.


Plus tard, SHAWNOUK est avec sa sœur. Ils sont tous les deux dans la chambre de SHAWNOUK.


SHAWNOUK

Tu te souviens de...


SHAWNOUK commence à chanter. KWENA chante avec SHAWNOUK.


Générique de fermeture




Movies

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Cinéma
  • Category Fiction

Résultats filtrés par