Universe image FLIP Universe image FLIP

FLIP

FLIP presents funny videos, tutorials, game reviews, parodies, music performances and more! Follow PHILIPPE his fellow YouTubers - on our YT channel. To watch our show, tune in to TFO every thursday at 7 pm.

Official sitefor FLIP
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

An Illustrated History of... Cybersecurity!

Our favourite right hand is here to draw everything you need to know about cybersecurity.



Réalisateur: Louis-Philippe Gallant-Caron
Production year: 2017

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Une main dessine sur un tableau blanc, les outils électroniques avec lesquels on utilise internet.


NARRATEUR

Ce n'est plus un secret pour

personne: Internet fait partie

de notre quotidien. En moyenne,

on passe six heures par jour

en ligne.


Le dessinateur continue de faire des dessins qui illustrent les propos. Personnage dormant avec son téléphone ou déjeunant avec son ordinateur portable ou allant aux toilettes avec sa tablette.


NARRATEUR

On se réveille en

regardant notre «feed Facebook»,

on déjeune en lisant notre

journal sur une application

mobile. On fait même des achats

en ligne sur nos cellulaires

en faisant notre numéro 2.

Mais là, jugez-moi pas.

Je suissûr que je suis pas le seul

à faire ça. L'Internet, c'est

bien, bien cool. Ça nous permet

de faire plein de choses plus

rapidement. Mais il y a quand

même un côté plus «dark»

à cette invention-là: les «hackers» et les

virus, alias les pirates du web.


Le dessinateur dessine des icônes illustrant les liens entre les activités possibles sur Internet et les utilisateurs. Un des utilisateurs est dessiné en noirs et pollue les lignes qui constituent les liens. Ensuite, les dessins continuent d'illustrer les propos.


NARRATEUR

C'est Bob Thomas qui a créé le

premier virus surnommé Creeper

en 1971. Il avait été programmé

pour se promener d'un serveur

à l'autre dans une entreprise.

Ray Tomlinson, l'inventeur du

premier courriel, s'est inspiré

de ce concept-là pour inventer

le premier «worm» sur Internet,

appelé Reaper. Ce virus-là

se multipliait et ralentissait

les serveurs. Bon, à cette

époque-là, les virus étaient

assez inoffensifs. On pourrait

les comparer à la varicelle.

Ça se propage vite, mais avec

un onguent puis un peu de temps,

ça finit par disparaître. Mais

c'était la même chose avec les

virus. Un bon logiciel antivirus

suffisait à les chasser.

Dans les années 80, on voit

apparaître les premiers

vrais «hackers» qui tentaient

d'espionner les gens ou les

entreprises par l'entremise

du web. Les codes d'accès ont

donc été inventés pour protéger

les utilisateurs et pour barrer

les infos personnelles avec

un genre de cadenas virtuel.

En 1986, le «hacker» allemand

Markus Hess surprend les

internautes en accédant à des

informations secrètes. Mais pas

n'importe lesquelles, là. Elles

provenaient de 400 ordinateurs

militaires américains et même

de certains ordis du Pentagone.

Il a vendu ces informations-là

à des espions soviétiques,

l'ennemi numéro 1 des

Américains. À partir de ce

moment-là, ça ne fait plus

de doute: les cadenas virtuels,

ça peut convenir à la majorité

des utilisateurs, mais pour

des grandes entreprises ou des

gouvernements, c'est pas assez.

Un vrai système de

cybersécurité s'impose contre

les cyberattaques. L'Internet,

c'est comme un énorme terrain

de jeu pour les «hackers» et

les virus s'y propagent comme

des bactéries. Une chance qu'il

existe aussi des moyens de se

protéger. Premièrement, on dit

que 39% des ados ont un profil

Facebook totalement ou

partiellement public.

Ça, ça veut dire que tout le monde

y a accès. Et quand je dis tout

le monde, c'est pas juste ton

prof de maths avec qui tu veux

vraiment pas être amis Facebook.

Fait que si t'aimes pas trop

l'idée que n'importe qui puisse

voir tes photos ou ta date

de naissance, pense donc à aller

modifier les paramètres de

confidentialité de ton profil.

Deuxièmement, si t'as à

te connecter à un Wi-Fi dans

un lieu public, utilise un Wi-Fi

protégé par un mot de passe.

Parce que les réseaux Wi-Fi

publics sont l'endroit

de prédilection des «hackers»

pour propager des virus

sur des appareils électroniques.

Puis finalement, pour ce qui est

du choix de ton mot de passe,

plus il est long, plus

il est changé régulièrement,

plus tu peux te vanter

d'être la personne la plus

cybersécuritaire. Fin.




Episodes of FLIP

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age
  • Category Season
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Report

Résultats filtrés par