FLIP

FLIP presents funny videos, tutorials, game reviews, parodies, music performances and more! Follow PHILIPPE his fellow YouTubers - on our YT channel. To watch our show, tune in to TFO every thursday at 7 pm.

Share
Universe image FLIP Universe image FLIP

Video transcript

Flip Algorithm: Episode 19

From #QUIDDITCH to #GROSSEGAFFE, follow the Algorithm and see where it takes you! Featuring Pellep, the girls from 2e Peau, dancer Guillaume Côté and more of your favourite YouTubers!



Réalisateur: Emmanuel Nabet
Acteur: Pascal Boyer
Production year: 2017

Accessibility
Change the behavior of the player

video_transcript_title-en

PHILIPPE LACROIX s'adresse au public de l'émission. L'adresse suivante apparaît: «@lacroixPHIL». Tout au long de l'émission PHIL LACROIX sera nommé PHIL.


PHIL

Bienvenue à Flip.

Aujourd'hui, à l'émission, on

découvre les plus grands

secrets de mon frigo.


Dans un extrait de l'émission, PHIL est chez lui et ouvre son réfrigérateur.


PHIL

J'ai hâte de voir ça.


INVITÉE

Ih, OK.


L'extrait se termine.


PHIL

(S'adressant au public de l'émission)

Je me prépare à danser

dans «Casse-noisette».

(Faisant quelques tours sur une jambe)

♪ Hup hup hup hup ♪


Dans un extrait de l'émission, PHIL danse en compagnie de GUILLAUME CÔTÉ.


GUILLAUME CÔTÉ

Tombé, pas de bourrée.

Comme ça.


PHIL

Oh, OK, deux secondes.


L'extrait se termine.


PHIL

(S'adressant au public de l'émission)

Et Pellep nous partage ses

meilleurs conseils pour séduire.


Un autre extrait dans lequel PHIL est déguisé en femme et PELLEP tente de la séduire.


PELLEP

Euh, est-ce que tu voudrais

aller prendre un chocolat chaud

ou aller au Laser Quest?


L'extrait se termine.


PHIL

(S'adressant au public de l'émission)

Peu importe la plate-forme,

le plus fou des algorithmes,

c'est par ici!

Prrt! Voilà!


Générique d'ouverture


Titre :
Flip L'algorithme


Intertitre :
#Quidditch


Intertitre :
Défi Balais


PASCAL J. BOYER et PELLEP sont en compagnie de PHIL. Chacun porte des vêtements sport avec des chandails de couleurs différentes. PELLEP tient un balai et PASCAL tient un ballon de plage.


PHIL

(S'adressant au public de l'émission)

Attention à tous les fans de

Harry Potter, si vous connaissez

le quidditch sur le bout

de vos doigts, changez de poste

immédiatement parce qu'on est

sur le point de péter la magie.

Attention. Les gars, Pellep,

Pascal, on va jouer au quidditch

moldu. Vous connaissez ça?


PASCAL BOYER

Oh yeah!

Oh yeah!

Team Gryffondor.


PHIL

T'es un fan de Harry

Potter, toi? Tu tripes.


L'adresse suivante apparaît: Pascal Boyer @PascalJustinB.


PASCAL BOYER

Oui, j'ai toujours voulu être

Ron Weasley et en vieillissant,

Albus Dumbledore.


PHIL

Ça n'arrivera pas aujourd'hui.

Toi, tu connais ça ou pas?


L'adresse suivante apparaît: PELLEP @Petitpetitgamin.


PELLEP

Oh mon Dieu que je sais pas

dans quoi je m'embarque.

J'ai rien compris

de ce que Pascal a dit,

mais je suis motivé pour jouer.


PHIL

(S'adressant au public de l'émission)

Bienvenue dans le club.

Parfait. En fait, le quidditch

au sol, le quidditch moldu,

c'est vraiment un sport qui

existe. Les gens font ça pour

vrai. Ça se passe évidemment

sur le sol. Tu te promènes avec

un balai. Et là, aujourd'hui,

on a comme pas de terrain de

quidditch, donc on va faire un

exercice d'échauffement latéral.

Ça va moins bouger, mettons.

Il va falloir lancer le Souafle,

l'arrêter lorsqu'on est

sur un balai et moi,

je vais tenir le cerceau. OK?


PASCAL BOYER

OK.

Le cerceau qui est...

Le but.


PHIL

C'est ça.

Évidemment. Vous êtes prêts?


PELLEP

On est prêts.


PHIL

C'est parti!

Premier round, Pascal,

c'est à toi. Dix lancers.


PASCAL lance des ballons de plage vers le cerceau et PELLEP chevauche son balai en tentant d'intercepter le ballon.


PASCAL BOYER

Oh!


PELLEP

Non, non, tu l'as pas eu.


PASCAL BOYER

Oh!


PELLEP

Bien là, c'est parce que

je suis pas solide.

Mes petites mains sont molles.

Tu l'as pas eu.


PASCAL BOYER

Oh [mot_etranger=EN]yes[/mot_etranger]!

PELLEP

Hé, toi, t'es tout le temps

par là. Je vais être de même.


PASCAL BOYER

Oh!


PASCAL BOYER

Non, tu vas rest... Ah!

Yes!


PELLEP

Booya!


PHIL

Quel arrêt! J'ai eu

beaucoup trop de plaisir.


PASCAL BOYER

C'est-tu le fun, voler,

Pellep? T'es un vrai magicien.


PHIL

Ça marche pas, tu fais

juste varger sur mon...


PASCAL BOYER

La feinte! Oups!

(Lançant de nouveau)

Yes!


PELLEP

Hé, tabarouette.


PASCAL BOYER

(mot_etranger=EN)

My god[/mot_etranger],

Gryffondor va gagner.


PASCAL BOYER

Oooh!


PHIL

Ça, c'était beau.


PASCAL BOYER

Quel arrêt.


PELLEP

Yes!


Le compte apparaît: Gryffondor 5.


PHIL

OK, on passe au suivant.

Pellep, ça va être à toi

de lancer le Souafle.


PELLEP donne son balai à PHIL qui le remet à PASCAL et va prendre la place du lanceur de ballons.


PASCAL BOYER

(S'amusant à chevaucher son balai)

Vrrr! Vrrr!

Je fais juste imaginer

les gens sur un vrai terrain.

Je vis un rêve.


PHIL

Mais les gens, mettons, dans

la vraie vie, ils prennent le

balai et ils courent comme ça?


PASCAL BOYER

Oui, oui, oui

et ils se donnent vraiment.


La partie commence. PELLEP lance le ballon.


PASCAL BOYER

Ah!


PHIL

C'est ça, mais là, attends.

Pascal, tu n'es plus

à la même place que Pellep.


PASCAL BOYER

J'ai pris sa place.


PHIL

Mais non, mais tu peux pas

bouger, là.


PASCAL BOYER

Bien oui, j'ai le droit.


PELLEP

Bien non, tu peux pas

parce qu'après ça,

il aura aucune chance.


PASCAL BOYER

OK, c'est bon?


PHIL

Il sait pas c'est quoi

le quidditch.

Donne-lui une petite chance.


PELLEP

Oh!


PHIL

C'est ridicule.

Bravo!


PELLEP

Oh!

La feinte! Ouf!

La feinte était folle.


PASCAL BOYER

C'est fou, là.


PELLEP

OK, attends. Je sais pas

si on fait ça au quidditch.


PELLEP tourne le bras en tenant le ballon, un peu comme un lanceur de criquet.


PASCAL BOYER

Direct sur le balai, merci!


PELLEP

Je l'ai lancé sur toi.


PASCAL BOYER

Tu l'as bloqué toi-même.


PELLEP

T'es sérieux au quidditch.


PASCAL BOYER

Paw!


PELLEP

Oh! C'est bon, ça. C'était fort.


La marque apparaît: Serpentard 3.


PHIL

C'était une belle performance.


PELLEP

Ah non!


PHIL

C'était sportif.


PELLEP

Ah oui, oui,

je suis essoufflé.


PHIL

Pellep, bravo, mais t'as

pas gagné. Je pense que la

victoire revient à Gryffondor.


PASCAL BOYER

Oui, parce que c'est toujours

Gryffondor qui gagne.

Gare à toi, Serpentard.


PELLEP et PHIL rient et PASCAL recommence à se promener sur son balai.


PASCAL BOYER

Vrrr!


PELLEP

Il s'est envolé.


PHIL

On l'a perdu.


Intertitre :
#Ballet


PHIL

(S'adressant au public de l'émission)

Il y a certaines disciplines

qui sont à mi-chemin entre l'art

et le sport. C'est le cas

du ballet, par exemple, un art

qui est extrêmement difficile

et qu'on associe habituellement

aux filles. Question d'oublier

les souliers de ballerine,

je découvre le côté masculin

du ballet avec un des meilleurs

danseurs au monde:

Guillaume Côté.


Des extraits vidéo fournis par Le Ballet National du Canada d'un spectacle de danse de GUILLAUME sont présentés, puis PHIL rencontre GUILLAUME pour une entrevue. L'entrevue est entrecoupée de nombreux extraits de numéros de danse.


PHIL

Guillaume, t'es danseur étoile

pour le Ballet national

du Canada.


L'adresse suivante apparaît: GUILLAUME CÔTÉ @GuillaumeCote.


GUILLAUME CÔTÉ

Hum, hum.


PHIL

Le ballet fait partie

de ta vie depuis

que t'as l'âge de 3 ans.


GUILLAUME CÔTÉ

Oui, je suis comme tombé

dedans quand j'étais petit

un petit peu.

C'est mes parents qui ont

commencé une école de danse

au nord du Québec,

au Lac-Saint-Jean.

Ma soeur dansait, fait qu'il y

avait pas vraiment de gardienne,

fait que j'ai automatiquement

fait ma jeunesse

dans le studio de la danse.


PHIL

Est-ce que tu dirais que

c'est plus un art ou un sport?


GUILLAUME CÔTÉ

C'est un art. C'est sûr

que c'est athlétique et aussi,

ce qu'on fait, c'est très

virtuose. Et ça, c'est le côté

que les gens connaissent

peut-être un petit peu moins.

C'est comme, dans le fond, tu

sais, jouer au hockey, c'est la

même affaire. Il faut te dédier

à la répétition.


Des extraits vidéo de répétitions mettant en scène plusieurs danseurs et danseuses sont présentés.


GUILLAUME CÔTÉ

Il y a un gros

côté athlétique qui m'a vraiment

attiré. Moi, j'aime beaucoup ça.

Et aussi, par-dessus ça,

c'est un art.

Il y a des personnages,

on interprète des choses. On

utilise les pas, on utilise tout

pour raconter les histoires,

pour communiquer les émotions.


PHIL

Dans l'univers du ballet, ce

qu'on demande aux gars, ce qu'on

demande aux filles, est-ce que

c'est la même chose? Est-ce que

c'est les mêmes chorégraphies?


GUILLAUME CÔTÉ

Il y a deux choses

qu'on fait au Ballet national.

C'est sûr qu'on fait de la danse

classique, ultra classique, et

dans ces ballets-là, les rôles

sont très casés. Les filles sont

sur pointes, et les garçons sont

en arrière des filles et ils

font le [mot_etranger=EN] partnering[/mot_etranger],

ils lèvent les filles. Les filles,

d'habitude, c'est comme

les stars et les garçons

sont plus comme retirés

en arrière un petit peu.


PHIL

(Étonné)

Ah oui? OK.


GUILLAUME CÔTÉ

Là, dans les 50 dernières

années, il y a la danse

contemporaine qui est arrivée et

la danse néoclassique aussi. La

danse néoclassique et la danse

contemporaine, ce qui est le

fun, c'est que tout est ouvert.


Des extraits de différentes places moins classiques sont présentés.


GUILLAUME CÔTÉ

Il y a eu une grosse mode

de pièces de répertoire qui ont

été développées pour les hommes.

Il y a des rôles qui sont

beaucoup plus forts

pour les femmes maintenant, plus

importants pour les femmes d'une

autre façon. C'est pas toujours

les femmes délicates. Il y a

des rôles que c'est plus

comme physique et athlétique

pour les femmes,

et les hommes, plus sensibles.

Je trouve qu'on fait une très

belle job au Ballet national

du Canada pour essayer de mixer

les deux et amener le ballet

dans la nouvelle génération

dans le fond.


PHIL

Les pointes?


GUILLAUME CÔTÉ

Oui?


PHIL

C'est juste les filles qui

font ça? Les gars les font pas?


GUILLAUME CÔTÉ

Non, les gars, jamais. Non.


PHIL

Fait que ça, ça veut dire

que t'as jamais besoin d'être

sur le bout de tes orteils?


GUILLAUME CÔTÉ

Non, vous verrez

pas ça aujourd'hui.

(Riant)

Nous, notre grosse affaire,

c'est les sauts. Les hommes,

on saute, tu sais, sur un show

de deux heures, tu sautes

tout le long quasiment.


Plus tard, dans le studio de danse, GUILLAUME enseigne à PHIL quelques mouvements de base.


GUILLAUME CÔTÉ

Tu plies.


PHIL

Oui.


GUILLAUME CÔTÉ

Et après ça, tu sautes

comme ça. Exact, bon.

Un, deux, trois, quatre.


GUILLAUME saute à répétition sur place. PHIL fait la même chose.


GUILLAUME CÔTÉ

OK?


PHIL

Bon, mes bras sont pas

restés beaux, là, mais...


L'entrevue se poursuit.


PHIL

Question un peu indiscrète: vous

portez des vêtements comme très,

très moulants. Des fois,

t'as même pas de chandail.

T'es pas gêné des fois?


GUILLAUME rit.


GUILLAUME CÔTÉ

Tu sais, ça prend un certain

courage aussi de rentrer

sur scène et d'être

comme à moitié nu devant

1000 personnes, quelque chose.


Des extraits d'un numéro durant lequel GUILLAUME est torse nu sont présentés.


GUILLAUME CÔTÉ

Mais c'est dans un contexte qui

est protégé. Comme quand tu vas

dans un musée, t'acceptes un peu

la nudité, t'acceptes les nus

ou les sculptures de nu.

Jamais tu vas te dire:

Hé, ce gars-là, il est nu.

Tu sais, c'est comme...

Non, ça fait partie du musée.

C'est sûr que si t'arrivais

pas de chandail et en petits

collants dans Union Station

à faire une danse, ça, c'est sûr

que ça serait un peu difficile

pour les gens et pour moi aussi.

Je trouve que ça serait

un peu difficile, mais dans

le contexte de la scène, ça va.


PHIL

Est-ce que je me trompe ou

souvent il y a des préjugés, il

y a des stéréotypes par rapport

aux gars qui font de la danse?


GUILLAUME CÔTÉ

C'est sûr que j'ai entendu

tous les stéréotypes normaux.


PHIL

C'est quoi?


GUILLAUME CÔTÉ

Que c'était quelque chose

d'un peu plus efféminé. La danse

classique, ça appartenait

vraiment aux femmes d'un côté.

C'était elles les stars.

Ça fait que peut-être

que c'est venu de ça, peut-être

à cause que les femmes, c'était

les stars, bien, c'est devenu

attaché à l'idéal de la femme:

le tutu, les pointes, la danse

ballet. C'est peut-être pour ça.

Mais je trouve qu'on vit

dans un monde où que, je pense,

le féminin devient de plus

en plus accepté, mais pas

seulement accepté, mais célébré.

Féminin veut pas nécessairement

dire homosexuel ou ne veut pas

vraiment dire hétérosexuel.

C'est juste l'acceptation

qu'on peut tous être délicats,

on peut tous avoir

un côté sensible. Moi, je suis

en amour avec ma femme

et j'ai deux enfants et tout ça,

mais je suis quand même

quelqu'un de très sensible.


GUILLAUME montre à PHIL un autre mouvement de base en se déplaçant de côté.


GUILLAUME CÔTÉ

Tombé, pas de bourrée.

Comme ça.


PHIL

Oh, OK, deux secondes.


GUILLAUME CÔTÉ

Tombé, pas de bourrée.

Exact. Changement, changement.

Et là, de l'autre côté.


L'entrevue se poursuit.


GUILLAUME CÔTÉ

Je pense que c'est la première

fois dans l'histoire de l'école

du Ballet national du Canada

que l'an dernier, il y a eu plus

de garçons que de filles qui ont

fait des auditions. Ça fait

que tout d'un coup,

le [mot_etranger=EN]shift[/mot_etranger]

est réel. Tu sais, d'un coup,

les jeunes garçons, ils trouvent

que c'est quelque chose

de le fun, de cool,

quelque chose à explorer.


PHIL

Merci tellement, Guillaume.


GUILLAUME CÔTÉ

Ça fait plaisir.


PHIL

Merci énormément. J'avais déjà

beaucoup d'admiration

pour ce que tu faisais, mais là,

je le comprends encore plus.

Eh là là...


Un dernier extrait où GUILLAUME danse seule et fait un saut magnifique termine l'entrevue.


Intertitre :
#Mouvement


PHIL est dans sa cuisine. Il lit une recette et vérifie qu'il a bien tous les ingrédients.


PHIL

OK, de la farine non blanchie,

du sucre blanc, du beurre,

de l'eau, de la cannelle,

des oeufs de l'Ontario, de la...

(Prenant un œuf)

Comment je fais pour savoir t'as

été pondu où, toi là? Ça change

rien qu'il soit pondu

chez le voisin ou au Japon.


CYNTHIA, nutritionniste apparaît comme par magie avec un petit tintement de clochettes. L'adresse suivante apparaît: @CYNTHIA.MARCOTTE.DTP.


CYNTHIA

Bien voyons, Phil, ça change

tout! Qu'est-ce que tu penses!


Texte narratif :
Mouvement Locavore


CYNTHIA

Sais-tu c'est quoi

l'alimentation locavore?


PHIL

Locavore? Honnêtement, je sais

pas pantoute. C'est quoi?


CYNTHIA

C'est vraiment super simple.

En fait, les aliments doivent

être cultivés ou en tout cas

produits près de chez vous.

Donc, tout ce qui se trouve

dans un rayon vraiment très près

de chez toi, donc environ

200 kilomètres, c'est locavore.


Un cercle se forme en animation, à l'intérieur il est écrit: 200 km maximum.


PHIL

C'est quoi les avantages

de manger local?


CYNTHIA

En fait, ce qui est le fun,

c'est que les aliments qui sont

plus locaux vont contenir un peu

plus de nutriments parce qu'il y

a pas de transport. Ça, ça va

être vraiment bénéfique parce

qu'on va avoir des aliments

qui vont être encore plus frais,

qui vont contenir encore plus de

nutriments. Ce qu'on va réduire

aussi, c'est la quantité de

carburant qui est utilisée par

les camions et par les bateaux.

On va aussi réduire

l'empreinte sur notre planète.


Une image de la terre apparaît.


NARRATRICE

Dans le fond, les locavores

se disent que si quelque chose

est produit au Canada, il y a

pas de raison pour laquelle

on l'achèterait d'ailleurs

dans le monde.


PHIL

Un aliment, par exemple, qu'on

va chercher à l'autre bout de

la planète, avant qu'il se rende

ici dans ma cuisine,

quelle distance il a parcourue?


CYNTHIA

Généralement, je vais donner

comme exemple, par exemple,

les pommes qui ont été produites

au Chili, ça va être 9000 kilomètres,

en fait, qui vont avoir été parcourus.


PHIL

Et là, si les aliments

qui sont dans ma cuisine, en ce

moment, dans mon garde-manger,

dans mon frigo, est-ce

qu'ils sont locaux?


CYNTHIA

Bien, il faudrait regarder.


Texte narratif :
Investigation du frigo de Phil


PHIL ouvre son frigo.


CYNTHIA prend une bouteille. Une étiquette apparaît: 9685 km.


CYNTHIA

Ih! Chili. États-Unis.

L'Espagne. Pakistan. Italie.


Ensuite, selon la provenance, les kilomètrages sont indiqués comme suit: 13 850 km, 24 740 km, 31 920 km.


PHIL

Ça, c'est pas

vraiment clair, hein?


CYNTHIA

Je pense pas que ce soit

produit ici, malheureusement.


PHIL

Des arachides, oui.

Si je veux des aliments locaux,

comment je fais

pour m'en procurer?


Des fines herbes sont présentées.


CYNTHIA

Premièrement, si t'as le pouce

vert, bien sûr, de faire pousser

des petites fines herbes, des

tomates, des choses comme ça,

chez toi, directement à la

maison. Tu pourrais aussi aller

visiter des producteurs dans des

marchés locaux et tu pourrais

aussi aller sur Internet te

commander un panier avec plein

d'aliments qui viennent d'ici,

qui sont super frais, super

bons. Dernière chose, ça serait

peut-être d'aller en épicerie

aussi, fait que si tu veux,

je peux t'amener avec moi

et te montrer ça.


PHIL

Oh! [mot_etranger=EN] Yes[/mot_etranger]!

C'est parti!


Texte narratif :
Épicerie Locavore «The Sweet Potato» 108 avenue Vine, Toronto


NARRATRICE

Si t'as pas d'épicerie

spécialisée comme

«The Sweet Potato»

autour de chez toi,

inquiète-toi pas, la plupart

des épiceries offrent

plein de produits locaux.


PHIL et CYNTHIA se rendent à l'épicerie locavore. Puis ils sont devant un comptoir de légumes frais.


PHIL

Comment on fait pour savoir

qu'un aliment est local?


CYNTHIA

C'est d'abord, en fait, un peu

la liste des produits qui sont

de saison généralement. C'est

assez difficile l'hiver, pour

être bien franche, de trouver

des légumes, des fruits de

saison parce que c'est sûr qu'à

ce temps-ci de l'année, il y a

moins de production. Les champs

sont un peu en pause, hein.

C'est la neige, tout ça.


PHIL

C'est ça.


CYNTHIA

Donc, on se tient souvent

dans les légumes racines. Par

exemple, ici, on a des carottes

du Québec, on a nos beaux radis

ici qui sont vraiment

super originaux, donc des radis

melon d'eau. On en voit souvent

dans les [mot_etranger=EN] poke bowls[/mot_etranger].

Et là, ce qui est vraiment

cool à regarder aussi, c'est les

logos. Donc, ça nous donne une

bonne indication de si c'est un

produit d'ici. Quand on arrive,

c'est super fun à regarder. Ici,

on peut voir celui de «Foodland».


Le logo de «Foodland Ontario» apparaît.


CYNTHIA

Donc, c'est assez clair. Un

petit logo vert comme ça qui est

quand même très visible. Donc,

ça, ça vient de l'Ontario, on

est certains que c'est le cas.


PHIL

Là, j'imagine que dans

la section fromages, on va en

avoir des bons fromages d'ici?


CYNTHIA

Effectivement. Moi, la chose

que je regarde principalement,

c'est le logo, donc c'est

un autre logo, pour les produits

laitiers du Canada ici. Donc, on

peut voir le petit logo, avec la

vache bleue, donc le lait 100 %

canadien.


Le logo du Lait 100 % Canadien apparaît.


CYNTHIA

Ici, on le retrouve

sur le fromage, mais on peut le

retrouver aussi sur le yogourt,

sur le lait, des choses

comme ça. Sur tous les produits

laitiers généralement,

on peut voir ce logo-là.


Texte narratif :
Cuisiner local


CYNTHIA

Je me dis que ça serait

peut-être le fun si je te

lançais un défi de faire

un sandwich 100 % local.


PHIL

Mais oui! Tu vas m'aider?


CYNTHIA

Oui, oui.


Une liste d'ingrédients apparaît: Tomates, verdure, œufs, viande froide, pain, fromage mayonnaise pendant que PHIL choisit ses ingrédients.


PHIL

C'est parti.

Ça fait que là,

on a des tomates.

(Choisissant de la verdure)

Fait que ça, ça va être bon?

Des nutriments, c'est parti.


CYNTHIA

C'est parti.


Ensuite, PHIL choisit des œufs, puis une viande froide.


PHIL

Ontario.

C'est du Manitoba.


CYNTHIA choisit un pain.


PHIL

Le choix de Cynthia.


CYNTHIA choisit un fromage.


PHIL

Je te fais confiance

pour le choix du fromage.


CYNTHIA

Ça va être bon.


Finalement, PHIL cherche une mayonnaise locale.


PHIL

On y est arrivé! Faut juste

le préparer maintenant.


CYNTHIA

Oui.


PHIL

On y va. On y va.


Texte narratif :
Est-ce que Phil a réussi?


PHIL et CYNTHIA sont de retour chez Phil.


PHIL

On a fait une belle épicerie.


CYNTHIA

Oui, ça a bien de l'allure.


PHIL

On a tout ce qu'il faut ici.

Donc, tous des produits qui

viennent du Canada. La majorité

vient de l'Ontario. On a

les oeufs, on a le fromage, on a

les petites pousses ici qui vont

rajouter de la verdure.

On a des tomates, de la mayo,

du pain. Et on a la viande ici

qui vient pas de l'Ontario,

mais qui vient du Manitoba.


CYNTHIA

Oui, ça a de l'allure, ça.


PHIL

Ça rentre encore dans le local

en principe. Santé!


PHIL et CYNTHIA goûtent leur sandwich.


PHIL

C'est super bon, c'est local

et en plus ça diminue

mon empreinte écologique.


CYNTHIA

Yeah!


PHIL

J'adore ça!


Intertitre :
#Cestécolo


Intertitre :
Dessine-moi... L'empreinte biologique


Une main dessine au marqueur sur un tableau blanc pendant une narration.


NARRATEUR

Que ce soit pour nous

habiller, manger ou nous loger,

on consomme tous

des ressources naturelles.

Oui, la Terre est remplie

de ressources extraordinaires,

mais malheureusement

pas inépuisables.


La main dessine une Terre après avoir dessiné quelques exemples de ressources naturelles et des produits fabriqués avec elles.


NARRATEUR

En fait, les chercheurs

estiment que la

capacité biologique de la Terre,

autrement dit, l'ensemble

des surfaces de la planète

que l'humain peut exploiter,

est d'environ 12 milliards

d'hectares. Oui, c'est grand.

Mais est-ce que c'est assez

grand pour 7,55 milliards de

tatas? Si on divise la capacité

biologique de la Terre par le

nombre d'humains, ça donne 1,58.


La main fait un calcul sur le tableau blanc.


NARRATEUR

Fait que ça, ça veut dire

qu'il y a à peu près

1,6 hectare de surface

exploitable par habitant.

Pour savoir quelle surface

de la Terre est nécessaire pour

subvenir à mes besoins, il faut

que je calcule mon empreinte

écologique. L'empreinte

écologique, c'est un concept qui

a été inventé en 1990 par deux

chercheurs canadiens:

Mathis Wackernagel et William Rees.


La main dessine des portraits des deux hommes.


NARRATEUR

Ils voulaient mieux comprendre

l'impact de notre consommation

sur l'environnement.

Ça correspond à la surface

terrestre ou aquatique dont

une population ou un individu

a besoin pour subvenir à ses

besoins et éliminer ses déchets.


Un bonhomme se tient debout entre une maison et une montagne de déchets.


NARRATEUR

Elle est calculée en

additionnant la surface occupée

par la population, la surface

qu'il nous faut pour produire

les ressources nécessaires

pour soutenir notre mode de vie

et celle nécessaire

à l'élimination des déchets.

En 2015, l'empreinte écologique

mondiale était de 2,6 hectares

par personne. Ça, c'est

un hectare de plus que ce que la

Terre a à nous offrir. En 2017,

le Canada arrivait en cinquième

position du palmarès

des empreintes écologiques

les plus élevées par habitant.

Cris de joie! Hourra! Champions!

Hé, il y a vraiment pas de quoi

fêter, là. Si tout le monde

vivait comme les Canadiens,

il faudrait 5,1 planètes

pour répondre aux besoins

de la population mondiale.

Au Canada, notre territoire

est tellement grand et notre

population relativement faible

qu'on a seulement besoin

de la moitié de nos ressources

pour soutenir notre population,

mais c'est pas le cas dans tous

les pays. Quand un pays consomme

plus que ce qu'il peut obtenir

en exploitant son territoire,

on dit qu'il a un déficit

écologique. C'est comme si la

planète nous donnait une carte

de crédit. Un jour ou l'autre,

il va falloir rembourser nos dettes.

Ka-ching! Suivant.

Chaque année, l'organisme

«Global Footprint Network»

dévoile la date du dépassement

de la Terre.

Ça, ça correspond à la journée

où elle a épuisé le budget

écologique de la planète,

donc toutes les ressources que

la Terre peut renouveler dans

l'année. En 2017, ce jour-là

était le 2 août, six jours

plus tôt qu'en 2016. Après ce

jour-là, on puise de façon

irréversible dans les ressources

de la Terre. À ce rythme-là,

il va falloir se trouver

une autre planète où déménager.

Mais ce serait peut-être un peu

plus simple de réduire notre

empreinte écologique, hein?

Qu'est-ce que t'en penses?

Woochs! Fin!


Intertitre :
#Superficiel


FRANCESCA et LP sont assis à une table comme s'ils étaient au restaurant. Ils jouent un couple. LP tient un téléphone et ne semble pas écouter FRANCESCA.


FRANCESCA

Mais toi, qu'est-ce que t'en

penses? Est-ce que le Parlement

devrait voter pour ou contre?


Comme LP ne répond pas, elle siffle dans son oreille. Le son est semblable à un souffle dans une longue bouteille.


FRANCESCA

(S'adressant au public de l'émission)

Ça t'est déjà arrivé d'avoir eu

des conversations qui semblent

aller nulle part? Ou genre,

qu'il est difficile d'aller

en profondeur avec certaines

personnes? Des fois, on associe

cette réalité-là à ce qu'on

appelle la superficialité.


LP

Hé hé hé!


FRANCESCA

(S'adressant au public de l'émission)

Parce que, justement,

les conversations demeurent

en surface ou superficielles.

Avec des émissions comme

«Occupation Double», ou pire

encore, «Jersey Shore»,

on dirait qu'on amène la

superficialité à un tout autre

niveau. On en fait la promotion.

On associe aussi ce genre

de conversations là à un type

de personnes en particulier,

qui s'intéressent à d'autres

aspects de la vie, précisément

leur corps. Mais ce qui

m'énerve encore plus,

c'est ce manque d'authenticité.

On dirait qu'on n'a jamais

accès à la vraie personne

parce que cette personne

n'accepte de se présenter

que sous une seule forme, celle

qu'elle pense être parfaite.


LP

Hein?


FRANCESCA

(S'adressant au public de l'émission)

D'un autre côté, est-ce que

la superficialité ne cacherait

pas un malaise beaucoup plus

profond? Quelque chose qui est

difficile qui fait que ces

gens-là préfèrent se réfugier

dans une zone de confort?

On a tous déjà eu un moment

comme ça. On a peur de prendre

une décision, on a peur de dire

ce qu'on pense, alors on préfère

ne rien dire. Tout ça justement

parce qu'on a un malaise.

Mais ce qu'on oublie souvent,

par contre, c'est que dans

la vie, c'est le fun de prendre

des risques. Prendre le risque

de prendre position, prendre

le risque de manifester son

opinion. Mais attention: prendre

des risques, ça veut aussi dire

prendre le risque de se planter.


LP

Hein?


FRANCESCA

(S'adressant au public de l'émission)

Et puis après?

Bien, si on se plante, on n'a

qu'à en apprendre des leçons.

Donc, c'est ça,

la superficialité. Et c'est non.

T'as compris?


LP

(Prenant son téléphone)

Eh. Selfie.


Une parodie du compte Instagramm de Joe 6ixpack apparaît. Le texte se lit comme suit: Ce soir je suis sur une «date»! #jsuisbeau #restaurant #datenigt #jelaime #me #moi #beau #gars #boy #male #dude #muscles #tattoo #selfie #blingbling #camisole #photo #picoftheday #igmuscles #mood #nouvellechix. Le texte est affiché au-dessus d'une photo de LP et FRANCESCA.


Intertitre :
#Likemoi


Intertitre :
Quiz BBQ


Sur le comptoir du studio se trouve, deux clochettes et deux hot-dogs placés à chaque bout du comptoir. Au centre, un plateau tournant sur lequel se trouvent huit contenants opaques. PHIL est le maître de jeux. Il porte un tablier et une toque de cuisinier.


PHIL

(S'adressant au public de l'émission)

C'est la saison du barbecue,

c'est la saison du quiz!


Les participants au questionnaire du jour sont PELLEP et PASCAL BOYER.


PELLEP ET PASCAL

Oooh!


PHIL

(S'adressant au public de l'émission)

Le quiz BBQ, vous le savez,

c'est un quiz de connaissances

générales où chaque cuistot doit

concocter le hot-dog le plus

dégueulasse pour son adversaire,

rajouter le plus d'ingrédients

possible, parce qu'à la fin, le

perdant doit manger le hot-dog

du gagnant. Et aujourd'hui,

à mon party BBQ, j'ai invité

Pascal et Pellep.

Vous êtes en forme?


PELLEP

Oui!


PHIL

Aujourd'hui, sur le gril,

on va mettre la thématique

Facebook. On va griller Facebook

un peu. Vous connaissez

bien Facebook?


PELLEP

Très bien.


PASCAL BOYER

Hum, hum?

C'est ce qu'on va voir.


PELLEP

Parfait, ça.


PHIL

Peut-être moins

que vous pensez.

Première question:

Combien de fois les utilisateurs

de Facebook ont-ils utilisé le

bouton like? A: 500 millions

de fois, B: 1,5 milliard de fois

ou C: 1,13 trillion de fois?


PASCAL BOYER

Argh!

Euh... Trillion... Chose.


PHIL

Donc, C?


PASCAL BOYER

Oui.


PHIL

1,13 trillion de fois.

Bonne réponse! Tu peux ajouter

un ingrédient. Hé, ça, c'est 18

zéros après le premier chiffre.


PASCAL choisit une bouteille et verse son contenu sur le hot-dog.


PELLEP

Moi, je pensais

que c'était exagéré, ça.

Jamais j'aurais répondu ça.


PHIL

Oh, la petite grenadine.


PELLEP

Ah non, c'est pas du ketchup?


PHIL

Non, c'est pas du ketchup.

C'est très liquide

et très transparent.

Non, mais c'est bon. C'est bon,

quand même, une grenadine.


PELLEP

Oui, dans le bon contexte.


PHIL

On y va avec une deuxième

question. Facebook est

disponible dans plusieurs pays

et donc dans plusieurs langues.

Quelle langue parmi les

suivantes est offerte? Il y en a

deux qui sont pas offertes et

il y en a une qui est offerte.

A: en franco-ontarien,

B: en québécois ou C: en pirate?


PELLEP

C.


PHIL

En pirate, bonne réponse!

Tu peux rajouter un ingrédient.

C'est pas encore possible

d'avoir son Facebook en français

adapté pour le Québec

ou l'Ontario. Tu peux rajouter

un ingrédient, Pellep. Mais

un Facebook en langage pirate

reflète la réalité des pirates

avec des expressions comme:

«Argh», «News Ahoy» et «Cap'n»

pour désigner l'utilisateur.


PELLEP verse des flocons de maïs sur le hot-dog.


PHIL

Oh, des petits Corn Flakes.


PASCAL BOYER

Bien oui.


PHIL

C'est très doux, ça.

On est soft. Ça goûte rien.

On y va avec une troisième:

Si le site de Facebook plante,

combien la compagnie

perdra-t-elle à chaque minute?

A: 25 000 $, B: 100 000 $

ou C: 750 000 $?


PASCAL BOYER

100 000 $.


PHIL

Malheureusement,

c'était A: 25 000 $. Tu peux

rajouter un ingrédient, Pellep.


PELLEP choisit un ingrédient mystère et le verse sur le hot-dog.


PELLEP

J'aime le peu de confiance

que t'as eu, ce coup-là.


PASCAL BOYER

C'est toute ma contenance.


PHIL

Mais c'est pour ça

que Facebook fait attention

à protéger... Ah, une sauce au

chocolat. Facebook doit protéger

sa plate-forme parce qu'il y a

600 000 tentatives

de [mot_etranger=EN] hacking[/mot_etranger]

qui se font contre Facebook

chaque jour.


PELLEP

Mon Dieu.

Tu veux pas perdre

de l'argent de même.


PASCAL BOYER

Non, non.


PELLEP

OK, prochaine question.

Vrai ou faux? Environ la moitié

de la population mondiale

utilise Facebook

au moins une fois par mois.


PASCAL BOYER

Vrai!


PHIL

Faux! Tu peux rajouter

un ingrédient, Pellep.

Facebook a environ 2,2 milliards

d'utilisateurs actifs à chaque

mois et la planète compte

environ 7,5 milliards d'humains,

fait que c'est pas la moitié,

on est plus proche du quart.


PELLEP verse un ingrédient.


PASCAL BOYER

C'est quoi, ça?


PHIL

C'est de la farine!


PELLEP

C'est un hot-dog dessert.


PASCAL BOYER

Ouache!


PELLEP

Arrête, c'est super bon.

Yo, moi, je le mangerais.


PHIL

On y va vite, vite pour voir

si on rajoute un autre.

Le réseau social Instagram a été

acheté par Facebook en 2012.

Au moment de l'achat,

combien y avait-il d'employés

chez Instagram? A: 13, B: 55

ou C: environ une centaine?


PELLEP

B.


PHIL

Malheureusement, c'était

A: 13. Tu peux rajouter un

ingrédient. Mais de toute façon,

c'est toi qui vas manger

le hot-dog de Pellep. Avec de

la farine, mais attends, tu vas

peut-être t'étouffer avec ça.


PASCAL ajoute un ingrédient sur le hot-dog.


PELLEP

Bien non, arrête, ça va être

super doux pour les papilles.


PHIL

(S'adressant à PASCAL)

T'as quelques secondes

pour manger ça.


PASCAL BOYER

OK...


PHIL

Ouvre grand, ouvre grand.


PELLEP

Aspire pas.


PASCAL BOYER

C'est dégueulasse.

Oh, c'est dégueulasse...


PELLEP

Yes!


PASCAL BOYER

(Parlant la bouche pleine)

Il y a comme le crunchy

des céréales et le sucré

du chocolat.


PHIL

On comprend rien.


Intertitre :
#Jaime


Intertitre :
Fliptubeur Équipe Pellep


Dans un cadre genre photo, LUC et AMY apparaissent. Au-dessus du cadre il est écrit: Le fliptubeur de la semaine. Au bas du cadre il est écrit: Suivez la compétition sur youtube.com/fliptubeurTFO.


LUC

Allô, c'est Luc et Amy

et aujourd'hui, on va

vous parler de la...


AMY

Romance.


LUC

Nous allons vous montrer

comment est-ce que les gars

«flirtent» avec les filles...


AMY

Puis comment est-ce qu'une

fille «flirte» avec un gars.


LUC (Narrateur)

Le premier rendez-vous.


AMY et LUC jouent un premier rendez-vous. Ils sont face à face de part et d'autre d'une table.


AMY (Narratrice)

La fille se maquille beaucoup,

elle se prépare les cheveux

et elle s'habille vraiment bien.


LUC (Narrateur)

Le gars, lui, il se prépare

les cheveux, il se parfume

et il paye tout.


Un autre garçon joue au serveur qui apporte l'addition à la table.


LUC

Ah non, non, c'est bon.

Il paye vraiment tout.


LUC (Narrateur)

Le comportement social.


Une autre mise en scène commence. Des jeunes sont assis autour de tables dans une salle de classe. Les gars sont autour d'une table et les filles occupent une autre table.


AMY (Narratrice)

La fille, elle va parler

beaucoup de son rendez-vous

avec ses amies et elle va avoir

tendance à être gênée

devant le gars.


LUC (Narrateur)

Quoi ne pas faire.

Manger ses mots


Dans une autre mise en scène, LUC répond au téléphone.


LUC

A... A... Allô?

Euh, ah... ah... oh...

Ah, euh, peut-être. Euh, oui.


LUC (Narrateur)

Avoir mauvaise haleine.


AMY souffle dans sa main pour sentir son haleine. Elle s'étouffe en respirant son odeur.


LUC (Narrateur)

Être sur son téléphone.


AMY écrit des messages textes sur son téléphone.


VOIX FÉMININE

Amy, viens souper!

Amy, viens souper!


AMY continue d'envoyer des messages textes.


LUC (Narrateur)

À faire.

Être à l'heure.]


AMY est sur son téléphone. LUC arrive chez elle.


Les mises en scène se terminent. LUC et AMY s'adressent au public de l'émission dans le cadre.


AMY

Bien, merci, tout le monde

d'avoir été là. J'espère que

vous avez aimé notre vidéo...

À la prochaine!


LUC ET AMY

Bye!


Intertitre :
#Romance


Un décompte de 5 jusqu'à 1 commence.


Intertitre :
Top 5


PHIL

(S'adressant au public de l'émission.)

Quand on a un oeil

sur quelqu'un, c'est pas

toujours facile de savoir

comment l'approcher. Tu sais,

lui démontrer notre intérêt sans

se planter, c'est pas facile.

Bon, évidemment, pour moi, j'ai

pas ce problème-là. Évidemment,

les gens viennent à moi, je

pogne tellement, j'ai pas besoin

de faire les premiers pas.

Mais pour les gens normaux

comme vous, je me suis dis:

pourquoi pas demander

les conseils de Pellep?


PELLEP

Mon Dieu, mon Dieu! Cette

introduction-là, wow, Phil!


PHIL

Tu me crois pas?


PELLEP

Bien oui, oui, j'y crois,

mais écoute, écoute, pour nos

téléspectateurs, aujourd'hui,

je vais donner cinq façons

pour approcher son [mot_etranger=EN] crush[/mot_etranger].

Écoute, on niaisera pas. On y va

tout de suite avec la première

façon, c'est Instagram.


PHIL

Oh, bien oui.


PELLEP

Donc, le but...

Ah, tu la connais?


PHIL

Bien oui, tu

(mot_etranger=EN]likes[/mot_etranger)

deux, trois photos.


PELLEP

Non, non, tu [mot_etranger=EN] likes[/mot_etranger] plusieurs

photos en fait. Donc, tu

commences par cinq et, une heure

après, tu en [mot_etranger=EN] likes[/mot_etranger] une dizaine.

Et puis après, si tu veux

vraiment avoir son intérêt,

tu vas à sa première photo

et tu la [mot_etranger=EN] likes[/mot_etranger] et tu commentes.

PHIL

Ça, c'est très, très bizarre.

Moi, je dirais non.

Moi, je dis non pour ça.

Une autre idée peut-être?


PELLEP

J'en ai une autre, OK?

J'en ai une autre. C'est d'être

ami avec sa meilleure amie,

en fait. Donc, écoute, toi,

t'es sa meilleure amie.


PHIL

OK, oui.


PHIL se met une perruque de cheveux longs sur la tête.


PELLEP

Moi, qu'est-ce que je veux

avoir, c'est de l'information.


PHIL

(Prenant une voix aiguë)

Je suis Cindy!


PELLEP

Allô, ma belle Cindy! Écoute,

Philippa, qu'est-ce qu'elle aime

comme musique?

(Touchant et flattant le bras de PHIL)

Qu'est-ce qu'elle

aime manger? Où elle aime...

Est-ce qu'elle aime le cinéma?


PHIL

OK, tu flattes

comme ça, Cindy?


PELLEP

Oui, bien, c'est pour vraiment

me rapprocher d'elle, pour avoir

de l'information,

c'est super important.


PHIL

Oui, mais si j'étais Philippa,

probablement que je me dirais

que t'es en train

de cruiser sa meilleure amie.


PELLEP

OK, ouais, peut-être.

Écoute, j'ai une autre idée.

C'est l'accident, en fait. On

voit ça souvent dans les films.

Les deux acteurs se percutent

en automobile et là, il y a

comme un événement, il y a

une situation qui se passe.


Pendant que PELLEP explique la situation, PHIL s'habille en fille.


PELLEP

Et puis ils développent

de l'amour. C'est surprenant,

en fait. Et puis le but,

c'est de créer un accident

avec Philippa aujourd'hui.


PHIL

(Parlant avec une voix aiguë)

Bonsoir! Je suis Philippa.


PHIL tient un téléphone. PELLEP fait un faux mouvement pour faire tomber le téléphone.


PELLEP

Allô, Philippa! Oupelaye!

Oh mon Dieu, mon Dieu!

Oupelaye. Oh, il est tombé par

terre. Et voilà ton cellulaire.


PHIL

Tu l'as cassé?


PELLEP

Euh, oui, mais moi,

c'est Pellep.


PHIL

T'as cassé mon cellulaire?


PELLEP

Oui, oui, oui...


PHIL

Pellep, tu peux pas casser

mon cellulaire pour me

(mot_etranger=EN)

cruiser[/mot_etranger].

PELLEP

OK, OK, euh...

Non, c'est vrai, c'est bizarre.

Écoute, j'ai une autre méthode,

j'ai une autre méthode pour toi.

C'est la lettre anonyme.

C'est d'écrire un beau message

où tu donnes un rendez-vous

à l'autre et puis tu déposes

ta petite lettre

sur le pupitre à l'école

de celle que tu veux avoir.


PHIL

(Changeant sa voix qui redevient normale en lisant)

C'est charmant, c'est

mystérieux.

«Rendez-vous ce

soir à 10 heures au cimetière.

Viens toute seule.

Signé: Mystérieux inconnu.»

Pellep, ça... Voyons!

Ça fait peur, tes affaires.


PELLEP

Ça fait peur?

Bien, cimetière, c'est isolé.


PHIL

J'irais pas toute seule.


PELLEP

Écoute, j'en ai une dernière

méthode pour toi, Phil.

Écoute... Mais j'y crois pas

vraiment, mais c'est

la méthode courageuse.

Donc, tu vas voir la personne

et puis tu lui dis clairement

que t'aimerais

la connaître davantage.


PHIL

OK.


PELLEP

(Changeant sa voix)

Écoute, salut, Philippa.

Hi, hi, hi!

Je suis un petit peu gêné.

Est-ce que tu voudrais aller

prendre un chocolat chaud

ou aller au «Laser Quest»?


PHIL

Mais tu vois, t'as l'air

un peu timide, mais ça me tente

plus, ça. Moi, je jetterais

les autres stratégies et

c'est ça que je prends. On y va.

Envoye un chocolat chaud.


PELLEP

Ah bien, tabarouette. Je le

savais que c'était la meilleure.


PHIL

Viens! On y va!


PELLEP

(mot_etranger=EN)

Go[/mot_etranger]!

Intertitre :
#PELLEP+PHILIPPA


PELLEP est avec PHIL dans le studio, PASCAL les rejoint en chevauchant son balai. PHIL a encore sa perruque de PHILIPPA.


PHIL

T'es tellement bon

au «Laser Quest»!


PELLEP

Paw! Paw!


PASCAL BOYER

Vrrr! Wô!

Hé, Philippa, un petit quidditch

(mot_etranger=EN)

and chill[/mot_etranger],

ça te tente-tu?


PHIL

Ça dépend. As-tu un bon balai?


PASCAL BOYER

Oui, il est pas mal rapide.

Je suis attrapeur.


PHIL

On va regarder ça!


PHIL sort en courant, suivi de PASCAL qui chevauche son balai.


PASCAL BOYER

Vrrr!


PELLEP

Hé, wô, wô, les gars, les gars!

Décrochez de votre rôle, là!

C'était juste des personnages.


Intertitre :
#FIN


Générique de fermeture

Episodes of FLIP

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season
  • Category Entertainment
  • Category Report

Résultats filtrés par