FLIP

FLIP presents funny videos, tutorials, game reviews, parodies, music performances and more! Follow PHILIPPE his fellow YouTubers - on our YT channel. To watch our show, tune in to TFO every thursday at 7 pm.

Share
Universe image FLIP Universe image FLIP

Video transcript

Flip Algorithm: Episode 22

From #PHOBIE to #ALLUMÉ, follow the Algorithm and see where it takes you! Featuring Vanessa Duchel, Simon Leclerc, Élie Pilon, Miro Belzil, Charlie Rousseau and more of your favourite YouTubers!



Réalisateurs: Emmanuel Nabet, Isabelle Drouin
Production year: 2017

Accessibility
Change the behavior of the player

video_transcript_title-en

PHILIPPE LACROIX s'adresse au public de l'émission. L'adresse suivante apparaît: «@lacroixPHIL». Tout au long de l'émission PHIL LACROIX sera nommé PHIL.


PHIL

Bienvenue à Flip.

Aujourd'hui à l'émission,

le jury affronte ses

plus grandes peurs.


Quelques extraits de l'émission sont présentés en rafale entrecoupée des introductions de PHIL. Un commentaire dans le cadre du Jury est présenté dans le premier extrait.


MANU

J'ai l'impression que l'odeur

colle à ta peau, puis ça

s'en va pas même quand

tu prends ta douche.


L'extrait se termine.


PHIL

(S'adressant au public de l'émission)

On teste des accents

et des [mot_etranger=EN] pick-up lines[/mot_etranger].

Dans cet extrait, PASCAL BOYER et AMÉLIE ST-ONGE jouent une rencontre dans un ascenseur.


PASCAL BOYER

J'aime la [mot_etranger=EN] way[/mot_etranger] que ta jupe, elle [mot_etranger=EN] hang[/mot_etranger].

L'extrait se termine.


PHIL

(S'adressant au public de l'émission)

Et un nain maléfique prend

possession de mon esprit.


Dans cet extrait PHIL grimace.


PHIL

Gna, gna, gna, gna, gna!


L'extrait se termine.


PHIL

(S'adressant au public de l'émission)

Peu importe la plateforme,

le plus fou des algorithmes,

c'est par ici.


Générique d'ouverture


Titre :
Flip L'algorithme


Intertitre :
#Phobie


SIMON LECLERC pousse un cri en direction du public de l'émission pour le surprendre, puis s'excuse.


SIMON LECLERC

Ah! Je m'excuse. C'était

pas gentil, surtout si

t'avais des écouteurs.


Titre :
Le jury Les phobies


Chacun des intervenants s'adresse individuellement au public de l'émission, à la manière d'un «vox-pop».


DIANDRA GRANDCHAMPS

Je sais pas pourquoi, mais

personne aime les araignées.


SIMON LECLERC

Incapable de les tuer,

incapable de le voir. Aussitôt

qu'il en voit une, il fige

puis tu es juste comme:

«[mot_etranger=EN] Dude[/mot_etranger],

elle est grosse de même.»


Un effet d'animation montre un dessin d'araignée qui descend de sa toile près de SIMON.


MANU

(Imitant quelqu'un qui lui parle)

«Manu, il y a une araignée!»

Bien c'est moi qui va...


MANU mime le fait d'attraper des araignées avec ses mains.


MANU

... cric, cric!

Gâcheuse d'arrêt de vie

d'araignée.


FILLE 1

Moi, j'ai peur de plusieurs

choses. J'ai peur du noir...


DIANDRA GRANDCHAMPS

J'ai très peur du noir.


DIANDRA GRANDCHAMPS se retrouve dans le noir.


DIANDRA GRANDCHAMPS

Ah! OK.


FILLE 1

... des serpents...


FRANCESCA

J'ai peur des insectes.


FILLE 1

... les «centipèdes»...


ÉLIE PILON

J'ai peur de rater ma vie.


FILLE 1

... l'eau comme ouvert

puis les requins.


ÉLIE PILON

C'est relié.


SIMON LECLERC

Il faut que mes orteils

bougent dans mes souliers.

Si ça bouge pas, je panique

solide. Peut-être la

«piéoclofophobie». Voilà,

c'est inventé, j'ai un brevet.


ÉLIE PILON

Le fait de vivre, ça fait

que j'ai plus peur de

comme tout rater ma vie.


MANU

J'ai été «chicken» vraiment,

vraiment longtemps.


L'image d'une poule apparaît avec la mention: «Poulet fru».


MANU

J'avais peur de tout avant.

J'avais peur du

noir, des araignées, des manèges

jusqu'à tant que mes amis

m'obligent à faire le Goliath à

La Ronde dans la première rangée

en avant. Puis j'ai comme eu

une épiphanie: Pourquoi

avoir peur des choses?


PASCAL BOYER BASTIEN

Étrangement, je connais

deux jumelles que les deux

ont une phobie des clowns.


SIMON LECLERC

Google les phobies les plus

(mot_etranger=EN)

weird[/mot_etranger]

au monde, puis il y

en a vraiment des [mot_etranger=EN] weird[/mot_etranger].

PASCAL BOYER BASTIEN

Quand t'as peur d'un truc

inanimé, «Ah, moi, j'ai peur

des arbres», je trouve ça un

peu bizarre. Je dis ça, mais

j'ai peur des cornichons.

J'ai pas rapport.


PASCAL BOYER BASTIEN

Ça veut dire qu'elle

est cucurbitophobe.


MANU

Pas juste, j'aime pas ça

en manger, j'ai un peu peur.


PASCAL BOYER BASTIEN

À chaque fois qu'on soupe

ensemble dans un restaurant,

elle va souvent me passer

son cornichon.


MANU

J'ai l'impression que l'odeur

colle à ta peau, puis ça s'en va

pas même quand tu prends

ta douche. Eurk!


GARS 1

Elle est dure à battre, hein?


SIMON LECLERC

Pour un million de dollars,

est-ce que je mets des souliers

qui me coincent les orteils

pendant un an?


FRANCESCA

Si on me donnait un million

de dollars pour manger

l'insecte le plus répugnant?


MANU

Oui. J'ai pas de valeur.


GARS 1

Ça dépend quel serpent aussi.


SIMON LECLERC

À quel point ils me

coincent les pieds aussi.


FILLE 1

Pour un million

de dollars?


FILLE 2

Oui.


SIMON LECLERC

Eille, un million,

c'est beaucoup d'argent.


FILLE 1

Je vais gaspiller le million

de dollars avec des rendez-vous

psychiatriques parce que

je vais être traumatisée.


FRANCESCA

S'ils sont grillés, pour

un million de dollars, ah oui,

oui, oui, j'en mangerais.


FILLE 1

Non, j'affronte pas mes peurs

pour rien au monde.


SIMON LECLERC

Peut-être... Ah, je sais pas.


DIANDRA GRANDCHAMPS

Pour vrai, pour 10 000 dollars,

vous pouvez me mettre dans un

sous-sol pendant un an, puis je

le fais. J'ai peur du noir, mais

monnaie, monnaie! Peut-être pas

un an, une semaine. Une semaine.


Intertitre :
#Horreur


PHIL est au bureau et attend devant le micro-ondes. CAMILLE LAM, une collègue, vient à sa rencontre.


CAMILLE LAM

Allô, Phil!


PHIL

Eille, salut!


CAMILLE LAM

Puis, aimes-tu

mon nouveau look?


PHIL

Euh, oui...


PHIL a la vision d'un nain de jardin s'adressant à lui d'un ton maléfique.


NAIN DE JARDIN

Dis-lui qu'elle est laitte. Tu

le sais que tu le veux. Dis-lui,

ça va lui rendre service.


PHIL

(S'adressant à sa collègue)

Non, c'est laitte.


CAMILLE part en pleurant. Le NAIN DE JARDIN dans la tête de PHIL ricane.


Plus tard, PHIL est au bureau de sa productrice.


PRODUCTRICE

Écoute, Philippe,

tu le sais qu'on t'aime.

T'es la face à Flip.


PHIL

Je le sais. Je le sais...


PRODUCTRICE

Explique-moi, s'il te plaît.

Je veux juste comprendre

qu'est-ce qui se passe avec

toi récemment. Camille...

a encore changé son look.


PHIL se tourne vers le bureau de CAMILLE, qui est en train de se couper elle-même les cheveux très courts. Elle regarde PHIL d'un air sévère, les yeux remplis de mascara coulant.


PRODUCTRICE

Puis là, il y a Francesca.

Pourquoi tu lui as fait ça?


PHIL entend le rire diabolique du NAIN DE JARDIN dans sa tête.


PHIL

Je sais pas.


La voix du NAIN DE JARDIN résonne dans la tête de PHIL.


VOIX DU NAIN DE JARDIN

Envoye, mon Philou, t'es

même pas game

de lui dire.


PHIL aperçoit le NAIN DE JARDIN sur le bureau de la productrice.


Texte narratif :
Deux jours plus tôt...


Dans la cuisine du bureau, PHIL ouvre le bureau et y trouve une boîte à lunch jaune. Il l'ouvre et s'empare d'un contenant de plastique contenant un sandwich. Il ouvre le contenant de plastique et vers une énorme quantité de sauce piquante dans le sandwich. Puis, il referme le plat, le remet dans la boîte à lunch et ferme le frigo.


Plus tard, FRANCESCA ouvre le frigo et prend une grosse bouchée de son sandwich. Elle grimace et hurle de douleur. Le ricanement diabolique du NAIN DE JARDIN se fait entendre.


L'action retourne au présent. PHIL est toujours au bureau de la productrice. PHIL s'adresse au NAIN DE JARDIN sur le bureau.


PHIL

Non, c'est pas moi. C'est

toi qui m'as fait faire ça.


Le NAIN DE JARDIN rit méchamment.


PRODUCTRICE

Philippe, regarde-moi. Je t'ai

jamais dit ça. Là, il va falloir

payer pour lui faire faire

la bouche au complet. Tous

ses plombages ont fondu.


NAIN DE JARDIN

Elle m'entend pas. Il y a

juste toi qui m'entends. Tu

sais, comme l'autre fois où...


Texte narratif :
Trois heures plus tôt...


VOIX DU NAIN DE JARDIN

... où t'as menti à propos

de l'heure.


Dans un retour en arrière, PHIL travaille à son ordinateur. PASCAL, un collègue, vient à sa rencontre.


PASCAL

Il est où, mon cell? Philou,

il est quelle heure? Il faut

absolument que je prenne

mes pilules à 2 heures 30 précise

sinon je peux mourir.


PHIL regarde son téléphone. Il est 2 heures 23. PHIL aperçoit le NAIN DE JARDIN sur son bureau.


VOIX DU NAIN DE JARDIN

Eille, fais-lui une petite joke.

Donne-lui la mauvaise heure.


PASCAL ressent une douleur à la nuque.


PHIL

Il est 2 heures.


PASCAL

Ah! Eille, fiou!

OK, j'ai encore du temps. Eille,

je vais aller me chercher

une bonne petite quiche aux

épinards. Tourlou, mon Philou!


Le NAIN DE JARDIN rit diaboliquement.


Peu après, un bouquet de fleurs est déposé à côté de la photo de PASCAL. Des cierges se trouvent également à côté de la photo. Une cloche mortuaire se fait entendre.


Texte narratif :
Quelques jours plus tôt...


PHIL fête son anniversaire. Il prend un sac-cadeau sur lequel il est écrit: «À Phil, de Anonyme». PHIL déballe le cadeau et trouve le NAIN DE JARDIN.


NAIN DE JARDIN

Je crois qu'on va

être des bons amis.


Le NAIN DE JARDIN rit méchamment.


L'action retourne au présent. PHIL est dans le bureau de la productrice.


PRODUCTRICE

Es-tu correct?


NAIN DE JARDIN

Imite-la.


PHIL

Quoi?!


PRODUCTRICE

Philippe, es-tu correct?


NAIN DE JARDIN

Imite-la. Niaise-la.

Moque-toi d'elle.


PRODUCTRICE

Écoute, tu le sais que tu peux

me parler. Je suis là pour toi.


PHIL ne répond rien.


NAIN DE JARDIN

Imite-la!


PHIL tente de résister.


NAIN DE JARDIN

(Autoritaire)

Imite-la!!


PHIL

(Imitant méchamment la PRODUCTRICE)

«Tu sais que tu peux me

parler. Je suis là pour toi.»


PRODUCTRICE

Bien, voyons donc.

Qu'est-ce qui te prend?


PHIL

(Imitant méchamment la PRODUCTRICE)

«Bien, voyons donc,

qu'est-ce qui te prend?»


PRODUCTRICE

Philippe Lacroix, tu m'arrêtes

ça tout de suite sinon j'ai pas

le choix de te renvoyer.


PHIL

Gna, gna, gna, gna, gna!


PRODUCTRICE

Phil!


PHIL est dans son lit et se réveille en sursaut. Il entend marcher près de son lit. Il se redresse et aperçoit le NAIN DE JARDIN qui grimpe sur le lit.


NAIN DE JARDIN

Allô, Philou.


PHIL hurle de terreur.


PHIL se réveille à nouveau dans son lit. Le NAIN DE JARDIN est à côté de lui, couché sous les couvertures. Il s'exprime cette fois-ci d'un ton complètement différent et beaucoup plus gentiment.


NAIN DE JARDIN

Ça va, Philou?


PHIL

Oui, ça va. J'ai juste

fait un cauchemar.


NAIN DE JARDIN

Ah, mon petit coeur.


PHIL

Bonne nuit, je t'aime.


NAIN DE JARDIN

Moi aussi, je t'aime.


PHIL et le NAIN DE JARDIN se rendorment.


Intertitre :
#Nain


PHIL est dans les studios de la station de radio CIUT 89.5 FM. Il parle dans un micro avec le ton de voix d'un annonceur radio.


PHIL

Vous êtes toujours à l'antenne

de Flip FM. On vient tout

juste d'entendre le plus récent

succès d'Édith Piaf en duo

avec Lady Gaga. Soyez à l'écoute

parce que dans quelques

instants, je reçois

Charlie Rousseau ici

en studio. Restez là.


PHIL appuie sur un bouton de sa console. Rien ne semble se produire. La mousse de son micro tombe.


Plus tard, PHIL est en entrevue avec l'animatrice de radio CHARLIE ROUSSEAU. CHARLIE ROUSSEAU a un handicap: elle est sans bras gauche, avec un petit bras droit dont la main n'a qu'un pouce et elle n'a pas de genoux.


PHIL

Charlie, on t'a invitée

dans ta deuxième maison:

un studio de radio.

Et j'ai décidé de t'apporter une

petite surprise.


PHIL remet à CHARLIE ROUSSEAU un pot de miel et deux cuillères.


PHIL

J'ai entendu dire que parfois,

il y avait des pots de miel

qui disparaissaient

dans ton studio de radio.


CHARLIE ROUSSEAU

Ah mon Dieu!


PHIL

Fait que tu tripes

sur le miel.


CHARLIE ROUSSEAU

OK, là, je suis perturbée.


CHARLIE ROUSSEAU rit.


CHARLIE ROUSSEAU

Il y avait un concours et on

avait des pots de miel. Tu sais,

je voulais vraiment goûter

sans que ça paraisse. Puis là,

quand le pot est rendu aux trois

quarts, tu te dis: Oui, ça

paraît, là. On ne peut plus

le remettre aux auditeurs.


PHIL goûte à une cuillerée de miel et la savoure.


PHIL

T'es sûre que t'en veux pas?


CHARLIE ROUSSEAU

Je suis certaine.

Sinon, je finis le pot.


PHIL

On dit souvent de toi

que tu es quelqu'un qui

se laisse jamais arrêter.

T'as décidé d'aller dans

le milieu des médias, un milieu

qui, on s'entend, est vraiment

superficiel. C'est un milieu

où l'apparence est ultra

importante, et ça, malgré

ta différence. C'est

courageux, non?


CHARLIE ROUSSEAU

C'est dans mon sang.

C'est une porte grande ouverte

pour plusieurs autres choses.

Des projets télévision comme

actuellement on fait.

C'est un métier formidable:

c'est l'immédiat.


Des extraits vidéos montrant CHARLIE ROUSSEAU en train d'animer son émission de radio sont présentés.


CHARLIE ROUSSEAU

Je pèse sur un bouton, je peux

parler, je peux transmettre

de l'information, divertir des gens.

C'est magique.


PHIL

Moi, Charlie, la radio, je

connais pas vraiment ça. Je sais

que toi, c'est ta zone de

confort. Est-ce que tu pourrais

me faire un petit

coaching de radio?


CHARLIE ROUSSEAU montre l'équipement de son studio à PHIL.


CHARLIE ROUSSEAU

Ça, on appelle ça une console.

Ici, sur ton écran, c'est ce

qu'on appelle le VU-mètre.

Puis sinon, ça, c'est un

potentiomètre. Puis là, bien, ça

te permet de l'élever. Fait que

là, tu fais ça avec tes micros

par exemple. Puis, tu les

allumes et comme ça,

tu peux parler.


PHIL

Moi, Charlie, le souvenir

que j'ai de mon adolescence,

c'était que je m'arrêtais

souvent à ce que les autres

allaient penser de moi.

Toi, tu as fait du chant,

du théâtre, de la danse.

Ça t'a jamais arrêtée.


CHARLIE ROUSSEAU

Je sais pas, j'ai été élevée

comme ça. J'ai tout le temps

vécu comme ça dans le «Pas

capable est mort, son petit

frère s'appelle Essaye.»

Si t'as rien essayé, tu peux pas

dire: «Je suis pas capable.»


PHIL

Est-ce que ça t'agace que

les gens essayent de t'aider?


CHARLIE ROUSSEAU

Non, mais ça agace les gens de

mon entourage. Dès que je fais

une nouvelle rencontre, une

amie, mettons, de fille, on va

magasiner pour la première fois,

elle dit: «Ih, les gens nous

regardent, hein?» «Ah oui?

Les gens nous regardent?

Qui ça?» «Bien, eux, eux, eux.»

«Ah, j'ai pas remarqué.»

Puis, quand j'étais jeune,

je me disais que je virais ça

à l'envers, je me disais:

Ah, c'est parce que je suis

bien habillée.


PHIL

Est-ce que les gens viennent

te poser des questions?


CHARLIE ROUSSEAU

Bien oui. Puis, je suis pas

tannée d'y répondre parce que

comme je te dis, les réactions

sont différentes et j'éduque

un peu. Puis, ça te permet

justement de briser la barrière

du malaise entre toi et moi

et te dire: Bien finalement,

elle mange toute seule, elle

fait ça toute seule. Elle est

bien normale. Tu sais, j'ai

une voiture même si... Je suis

pas dangereuse, mais des fois...


CHARLIE ROUSSEAU rit.


PHIL

On peut tous l'être un peu

dangereux. Il s'agit d'être...


CHARLIE ROUSSEAU

C'est pas le handicap,

c'est juste la fille derrière

le volant.


PHIL et CHARLIE ROUSSEAU font comme s'ils enregistraient une émission de radio.


CHARLIE ROUSSEAU

T'es en ondes.


PHIL

Hein?


CHARLIE ROUSSEAU

Oui.


PHIL

Mais je sais pas quoi dire.


CHARLIE ROUSSEAU

Bien là, tu peux faire la

météo. Tu peux présenter une

chanson. C'est quoi ta chanson

de l'heure actuellement?


PHIL

Euh, je tripe

sur Charlie Puth.


CHARLIE ROUSSEAU

OK, laquelle?


PHIL

Avec «How Long».


CHARLIE ROUSSEAU

Parfait. As-tu une information

que tu connais sur ce

chanteur-là? Tu l'aimes?


PHIL

(Pointant son sourcil)

Bien, il lui manque

un peu des poils ici.


CHARLIE ROUSSEAU

(Parlant dans un micro)

Actuellement, vous êtes

de Flip FM. Il est 15 heures 42 minutes.

Dans les prochaines minutes,

on aura Shakira en musique,

un succès souvenir de Bon Jovi,

mais tout de suite, c'est celui qu'il lui

manque un petit bout de sourcil

dans l'oeil, Charlie Puth,

la chanson «How Long».


PHIL

Moi, je dirais comme:

«OK, salut, tout le monde.

J'espère que ça va bien.»


CHARLIE ROUSSEAU

Non, parce qu'ils peuvent pas

te répondre. T'encourages les

gens. Le but, pourquoi les gens

écoutent la radio, c'est pour

avoir de la compagnie. Pour

pas se sentir seuls. Parce

que sinon, ils vont mettre

la musique dans leur

téléphone cellulaire.


PHIL poursuit son interview avec CHARLIE ROUSSEAU.


PHIL

Oui, évidemment, tu te

spécialises beaucoup en radio.

Mais t'as fait un projet télé

qui s'appelait

«Gang de malades».


Des extraits de l'émission «Gang de malades» dont la réalisation est de Francis Paquette et produite par KOTV Inc. sont présentés.


PHIL

Est-ce que ça a le même impact

dans ta vie? Parce que là,

l'image est là.


CHARLIE ROUSSEAU

Personne m'avait prévenue que

ça avait cet impact-là. Je ne

peux plus aller à l'épicerie pas

maquillée avec une toque

sur la tête et me dire: Ah,

personne va me reconnaître.

Bien, c'est parce que j'ai une

petite différence qui fait en

sorte que toi, si tu te mets

des lunettes de soleil et une

cagoule, d'après moi, personne

te reconnaît, mais moi,

c'est plus difficile.


PHIL

Est-ce que tu trouves que dans

les médias, on voit assez de

personnes qui ont des handicaps?


CHARLIE ROUSSEAU

Absolument pas. Moi, je veux

voir un métier que n'importe qui

ferait et de pas voir sur un CV

qu'il a un handicap physique,

intellectuel, peu importe,

puis de le mettre à la poubelle

parce que c'est non. Si j'ai été

porter mon CV, c'est parce que

d'après moi, je suis capable

de faire la job.


PHIL

Oui.


CHARLIE ROUSSEAU

Au cinéma, le seul obstacle,

c'était peut-être la machine

à pop-corn qui est un peu trop

haute. Donne-moi un petit

banc et je suis correcte.


PHIL

Je trouve que t'es un exemple

de quelqu'un qui a pas beaucoup

de limites dans le fond.


CHARLIE ROUSSEAU

C'est quoi le mot limite?


PHIL et CHARLIE ROUSSEAU poursuivent leur simulation d'émission de radio.


CHARLIE ROUSSEAU

Merci beaucoup d'avoir écouté

Flip FM. Dès maintenant, on va

continuer en musique, mais

on sera de retour à partir

de demain. Manquez pas cette

nouvelle émission. Ciao!


Intertitre :
#Viveladifférence


PHIL est en studio, il s'adresse au public de l'émission. Il est en compagnie de VANESSA DUCHEL @Duchelle.


PHIL

(S'adressant au public de l'émission)

Le mot «différence» est

probablement le mot le plus

gossant sur la planète Terre.

C'est fou parce que souvent,

on a l'impression que c'est

négatif, mais en même temps,

il y a plein, plein de personnes

qui utilisent ça, qui se vantent

d'être différents. Vaness,

est-ce que je me

trompe ou ça sonne

un peu gros comme mot?


VANESSA DUCHEL

Tu te trompes, Phil. C'est

vrai que le mot «différent»,

ça sonne vraiment lourd parce

qu'en fait, ça veut dire qu'on

est hors norme, donc on est en

dehors des conventions sociales.

Moi, j'ai découvert que j'étais

différente quand je suis entrée

à l'école. Donc, je côtoyais

d'autres jeunes puis là, j'avais

mon afro, j'étais dodue, j'avais

pas les mêmes goûts que les

autres. Puis, je vais t'avouer

que je suis restée cachée dans

les recoins de la cour d'école

pendant des jours avant que

quelqu'un vienne me chercher

parce que je m'identifiais pas à

personne. Puis, à l'école, c'est

super important parce qu'on

veut se sentir intégré.

Puis, qu'est-ce qui est drôle,

c'est qu'une fois qu'on est à

l'intérieur de cedit groupe là,

on veut se dissocier, on veut

se différencier, on veut

montrer sa couleur.


PHIL

Un coup que tu t'es trouvé

une gang, finalement, tu te dis:

Non, j'aimerais ça être

différent. Le pire, c'est qu'on

est tous pareils là-dessus.

Est-ce que tu penses que

nécessairement, être différent,

c'est quelque chose qu'on subit

ou ça peut être aussi un choix?


VANESSA DUCHEL

Ça peut être les deux. Donc,

on peut subir la différence

parce que, admettons, t'as une

couleur de peau différente ou

une classe sociale dans laquelle

tu nais. Ça peut être ton

orientation sexuelle ou une

maladie par exemple. Ou sinon,

on peut choisir la différence.

Donc, on fait un choix conscient

d'être différent. Dans le fond,

tu vas décider d'assumer

tes goûts, tes rêves. Ça peut

se voir à travers ton look,

admettons, ou ça peut être

tes cheveux, des piercings,

des tatouages. Tes passions,

tu sais. Puis moi, j'avais ce

problème-là parce qu'à un moment

donné, à long terme, quand t'es

différent, ça devient pesant.

Tu viens à te sentir anormal.

Puis là, j'ai voulu régler ce

problème-là et là, ce que j'ai

fait, c'est que j'ai commencé

à faire des recherches sur

des gens qui se démarquaient

grâce à leur différence.


PHIL

Et en même temps, on a

accès à plein, plein, plein

de personnes qui sont

inspirantes parce qu'elles sont

différentes. Non seulement à la

télé, le cinéma, mais maintenant

avec tous les réseaux sociaux,

tu peux en trouver plein,

des gens qui sont différents,

qui assument leur différence,

puis ils sont [mot_etranger=EN] hot[/mot_etranger].

VANESSA DUCHEL

Bien oui.


PHIL

Moi, par exemple, si je pense

à quelqu'un que j'aime beaucoup,

bon, il y a mettons Pink, la

chanteuse. Bon, j'avoue que

je tripe pas nécessairement

sur sa musique, c'est bon,

mais c'est surtout son style

ou comme sa personnalité.

J'ai l'impression qu'il y a rien

qui va lui piler dessus, puis

qu'elle va comme toujours

faire ce qu'elle veut.


VANESSA DUCHEL

Elle rock. Pink, d'ailleurs,

qui a fait un beau discours au

«Video Music Awards» pour sa fille

qui se trouvait plus laide et

plus masculine que les autres.

Elle lui a dit, en fait, qu'il

fallait pas se changer pour

les autres, mais il fallait les

aider à voir la beauté dans la

différence. Hein? Tu sais, c'est

beau. Je pense aussi à Albert

Einstein qui a gagné un prix

Nobel de physique malgré qu'il

avait le syndrome de l'autisme.


PHIL

Hein! Je savais pas.


VANESSA DUCHEL

Ah oui. Il y a aussi Winnie

Harlow, qui est une mannequin

qu'on peut voir sur Instagram.

En fait, elle a le vitiligo.

Donc, elle a plein de taches sur

sa peau et elle, elle assume ça

à 100 miles à l'heure. C'est

tellement beau à voir.

Elle prône la diversité.


PHIL

Elle est jolie.


VANESSA DUCHEL

Bien oui.

Bien oui, vraiment. Il y a aussi

Barack Obama, qui est le 44e

président et premier président

afro-américain des États-Unis.

Quand même, il faut le faire.


PHIL

Brillant.


VANESSA DUCHEL

Mets-en. Il y a

aussi Marie-Mai.


PHIL

Ah oui?


VANESSA DUCHEL

Marie-Mai, cinq albums

en carrière avec un TDAH.

Quand même, il faut le faire.


Texte narratif :
Troube déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité


PHIL

Hein, je savais même pas!


VANESSA DUCHEL

Bien oui. C'est fou quand

même. Et celle qui m'a le plus

inspirée, Adele. Parce que

c'est une chanteuse qui est

voluptueuse et qui a réussi à

faire sa place dans le showbiz.

C'est quand même fou

à travers un monde de

silhouettes uniformes.


PHIL

Oui, tout le monde est pas mal

(mot_etranger=EN)

slim[/mot_etranger] dans

le show-business.

Mais vraiment, ça, je trouve ça

cool parce que je trouve qu'il y

a plein de moyens d'être inspiré

puis ces personnes-là célèbrent

la différence et ça fait

quelque chose de positif.


VANESSA DUCHEL

Il faut y penser: grâce à

la différence, tout le monde

évolue. Puis, si on était tous

pareils, ça serait plate

en tabarouette. Vive

la différence, Phil.


PHIL

(mot_etranger=EN)

Yes[/mot_etranger]!

Intertitre :
#Diversité


Dans cette capsule qui vise à faire entendre différents accents francophones, les propos sont tant en français qu'en anglais et certains mots sont inventés et propres à certaines régions de la francophonie.


FRANCESCA entre dans un ascenseur avant que les portes de celui-ci se ferment, puis s'excuse auprès des trois personnes qui se trouvent déjà à l'intérieur.


FRANCESCA

Ah! Excusez.


LP DION consulte son téléphone.


LP DION

Il fait vraiment pas

beau dehors, hein?


AMÉLIE ST-ONGE

Il mouille à «siaux». Puis

en plus, il fait «frette», hein?


FRANCESCA tient des propos en créole. PASCAL BOYER est nommé Fred dans la capsule.


PASCAL BOYER

Il fait [mot_etranger=EN] right laitte[/mot_etranger].

L'ascenseur s'arrête.


AMÉLIE ST-ONGE

Qu'est-ce qui se passe?


PASCAL BOYER

Bien voyons, elle

ne veut plus [mot_etranger=EN] starter[/mot_etranger]!

FRANCESCA tient des propos en créole.


LP DION

Eille, [mot_etranger=EN] chill[/mot_etranger], ça va être

correct.


LP DION essaie d'utiliser son téléphone pour appeler de l'aide.


LP DION

(Soupirant)

Ah... J'ai pas de

service. Bien, écoute, on va

attendre. Quelqu'un va sûrement

venir [mot_etranger=EN] checker[/mot_etranger] faire sûr

qu'on est corrects, là.


AMÉLIE ST-ONGE

Bien voyons, tu parles donc

bien bizarre. Tu viens d'où?


LP DION

De Toronto. De quoi

est-ce que tu parles de?


AMÉLIE ST-ONGE

Bien non, mais comme,

tu parles français, fait

que tu viens du Québec.


PASCAL BOYER

Je la «slapperais» elle tout

de suite. En tout cas, pas mal

sûr qu'on va être [/mot_etranger] stuck[mot_etranger=EN] icitte

pour une «escousse». Aussi

bien se mettre [mot_etranger=EN] well[/mot_etranger].

AMÉLIE ST-ONGE

Bien oui, on va

se tirer une bûche.


La AMÉLIE ST-ONGE s'assoit par terre.


Texte narratif :
30 minutes plus tard...


Les quatre personnes sont assises par terre.


LP DION

(mot_etranger=EN)

So[/mot_etranger], c'est comme ça que

ma mémère est morte. Je te dis

que c'était [mot_etranger=EN] awkward[/mot_etranger] à Noël.

AMÉLIE ST-ONGE

(Se regardant dans un miroir)

J'ai donc bien l'air

de la chienne à Jacques.


FRANCESCA

Chienne?


FRANCESCA tient des propos en créole.


LP DION

(mot_etranger=EN)

Guys[/mot_etranger],

on a pas essayé

le bouton d'urgence.


FRANCESCA tient des propos en créole.


PASCAL BOYER appuie sur le bouton d'urgence, puis la voix de QUENTIN leur parvient via le haut-parleur sur le panneau de l'ascenseur. QUENTIN, l'agent de sécurité, est dans un bureau équipé d'écrans.


VOIX DE QUENTIN

Gestion des édifices.

Ici la sécurité, mon nom

est Quentin. Comment

puis-je vous aider?


Paniqué, tout le monde parle en même temps.


LP DION

(langue_etrangere=EN)

Two, number two[/langue_etrangere].

FRANCESCA tient des propos en créole.


FRANCESCA

OK? S'il vous plaît.


QUENTIN

Oh là là! C'est relou tout ça.

J'ai absolument rien compris.

C'est un truc de ouf.


AMÉLIE ST-ONGE

Écoute-moi bien, là, big.

On est pognés dans l'ascenseur

numéro 2 depuis un bout.

Puis là, on commence à être

pas mal écoeurés.


QUENTIN

Nickel, nickel. C'est bon,

j'ai tout compris. Du coup, il

faut pas pousser mémé dans les

orties non plus. Détendez-vous

et prenez un [mot_etranger=EN] chewing-gum[/mot_etranger], merde!

LP DION

On est pognés dans

l'ascenseur! On est [mot_etranger=EN] stuck[/mot_etranger]!

QUENTIN

Soyez pas vénères,

arrêtez de râler un peu.

On envoie des secours.

Ils devraient arriver

avant le dîner. Ça vous va?


LP DION

Avant dîner?

Il est 4 heures de l'après-midi!


QUENTIN

Pardon? Il est déjà 16 heures?


QUENTIN se tourne vers ses collègues.


QUENTIN

Hé, les mecs, vous avez vu

l'heure? Du coup, on a fini

le taf. On va pécho des meufs?

Ça vous dit avant si on

se fait un [langue_etrangere=EN] before[/mot_etranger]?

COLLÈGUE 1

Ah oui!


COLLÈGUE 2

Grave!


AMÉLIE ST-ONGE

(Ne comprenant pas)

Hein?


Texte narratif :
3 heures 47 minutes plus tard...


PASCAL BOYER n'est plus dans l'ascenseur. Il est monté dans le plafond pour essayer de trouver une sortie.


AMÉLIE ST-ONGE

Puis? Tu vois-tu quelque chose?


VOIX DE PASCAL BOYER

Il fait noir comme

sur le «yâble».


LP DION

Tu peux-tu «reach» la porte?


PASCAL BOYER

«Reacher»... Ah,

je suis pas capable!


PASCAL BOYER hurle de peur.


AMÉLIE ST-ONGE

Fred?


VOIX DE PASCAL BOYER

(langue_etrangere=EN)

Just kidding![/langue_etrangere]

AMÉLIE ST-ONGE

Maudit taouin! Elle est

même pas drôle, ta joke!


VOIX DE PASCAL BOYER

Bon, bon, bon. J'ai trouvé

la «clotche». Je «l'enwèye»,

puis j'arrivions.


FRANCESCA dort.


Texte narratif :
17 secondes plus tard...


PASCAL BOYER accueille les autres dès que les portes de l'ascenseur s'ouvrent.


LP DION

Eille, je suis pas fâché

de sortir d'ici, moi, hein.


PASCAL BOYER

Eille, t'aimerais-tu ça aller

manger des [langue_etrangere=EN] lobster rolls? My treat[/langue_etrangere].

AMÉLIE ST-ONGE

Bien oui. Tiens.


PASCAL BOYER

Ah, [mot_etranger=EN] by the way[/mot_etranger] , j'aime la [mot_etranger=EN] way[/mot_etranger] que ta jupe, elle [mot_etranger=EN] hang[/mot_etranger].

AMÉLIE ST-ONGE

T'es bien «smatte». Merci...


AMÉLIE ST-ONGE ne comprend pas les propos de PASCAL BOYER, mais fait semblant.


FRANCESCA se réveille et réalise que les portes de l'ascenseur sont ouvertes. Dès qu'elle se lève pour sortir, les portes se referment. Elle tient des propos en créole.


Intertitre :
#Rrroulersesrrr


Derrière une grille, dans un couloir extérieur en pierre, protégé de la neige par un toit, un homme revêt un capuchon et des lunettes fumées se met du baume à lèvres, puis chante à la manière d'un rappeur en roulant les lettres «R».


RICARDO

(Chantant)

Je mets mon «R» à la poubelle

J'embrasse ma vie de rebelle

Moi mon nom c'est Ricardo

Sans mon «R» c'est Icado


RICARDO pointe un jeune homme souriant et portant un casque médiéval qui se tient à ses côtés.


RICARDO

(Chantant)

Lui c'est mon frère Richard

Sans son «R», ça fait Ichad

Ichad et Icado

C'est vraiment tellement plus «Yo»


RICARDO danse.


RICARDO

(Chantant)

J'aime pas la lettre «R»

Je trouve que c'est laid


VOIX MASCULINE

C'est laid!


RICARDO

(Chantant)

Mon père et ma mère

La roulaient comme moi

J'ai pas le contrôle

J'ai grandi comme ça

À force d'entendre:


VOIX MASCULINE

(Imitant une voix de femme qui roule ses «R»)

Ricardo, Ricardo!


RICARDO

(Chantant)

Je mets mon «R» à la poubelle

J'embrasse ma vie de rebelle

Moi mon nom c'est Ricardo

Sans mon «R», c'est Icado


RICARDO montre la photo d'un chat mécontent sur son écran d'ordinateur.


RICARDO

(Chantant)

Lui c'est mon chat Aurore

Sans son «R», ça fait «Auoe»

«Auoe» et Icado

C'est vraiment tellement plus «Yo»

Je ne ferai pas la même chose à mes «flos»


VOIX MASCULINE

Pas la même chose


RICARDO

(Chantant)

Je vais prévenir ma femme quand j'en aurai une

que j'ai même fait ma liste de prénoms sans «R»

Je vais vous la lire


RICARDO tient une feuille de papier dans ses mains.


RICARDO

(Chantant très rapidement)

Alex

Angèle

Baptiste

Éloi

Damien

Hugo

Billie

Bob

Evan

Angie

Pascale

Huguette

Aline

Emma

Lucie

Jean

David

Kevin

Cécile

Guillaume

Tony

Émilie

Clémence

Adèle

Célestin

Valentin

Capucine

Émilie

Madeleine

Mikael

Clémentine

Natacha

Théophile

Jean-Baptiste

Élodie

Joséphine

Fabiano

Nicolas

Augustine

Laetitia

Samantha

Filomène

Jonathan

Ismael

Oussama

Isabeau

Mélanie

Vanessa

Louis-Philippe

Jessica

Pénélope

Océane

Noémie

Samuel

Benjamin

Kamélia

Hélène et Julie

Benoit

Thomas


Intertitre :
#Thomas


Intertitre :
Dessine-moi Thomas Edison


Dans cette capsule, une série de dessins illustrent les propos en narration.


NARRATEUR

(S'adressant au public de l'émission)

Tu le connais

peut-être pas, mais Thomas

Edison est partout dans

ta maison.


Thomas Edison est dessiné.


NARRATEUR

En fait, c'est

une figure de style.

(S'adressant au public de l'émission)

Il est pas

littéralement là derrière toi.

Ce que je veux dire, c'est que

les ampoules, qui éclairent

ta maison ou encore la radio

de l'auto, seraient pas là

sans Thomas Edison.


Différentes sources de lumière sont dessinées.


NARRATEUR

C'est aussi le fondateur de la compagnie

«General Electric».


Le logo de la compagnie est dessiné.


NARRATEUR

Il y a des

fortes chances que tes parents

aient un électroménager

de cette marque-là à la maison.


Des électroménagers sont dessinés.


NARRATEUR

Thomas est né en 1847 à Milan.


Une carte de l'Italie, sur laquelle Milan est situé, est dessinée.


NARRATEUR

Mais pas en Italie, l'autre

Milan, celui aux États-Unis.


Une carte des États-Unis, sur laquelle Milan en Ohio est situé, est dessinée.


NARRATEUR

Déjà à 10 ans, Thomas a

un laboratoire dans le sous-sol

de ses parents. Mais quelques

années plus tard, il est atteint

d'une scarlatine. La scarlatine,

c'est une maladie caractérisée

par un gros mal de gorge, une

fièvre vraiment intense et des

taches rouges dans la bouche.

De nos jours, c'est super simple

à guérir avec des antibiotiques,

mais pauvre Thomas, il est né

environ 100 ans avant que les

antibios soient commercialisés.


Un jeune Thomas Edison malade, thermomètre en bouche, est dessiné. Des pots de pilules sont également dessinés autour de lui.


NARRATEUR

En tout cas, tout ça pour dire

qu'il s'en est sorti, mais pas

indemne. La maladie le rend

sourd. Ça lui fait justement

comprendre l'importance que

le son et la lumière peuvent

avoir dans la vie de quelqu'un

et ça le pousse à s'intéresser

aux différentes manières

de communiquer.


Le jeune Thomas observe un couple qui discute, puis une personne qui donne à son chat un bol de nourriture.


NARRATEUR

En 1862, il se promène et

il voit un jeune homme qui joue

sur le chemin de fer alors que

le train était pas très loin.

Prenant son courage à deux

mains, Thomas va chercher

le jeune homme et le sauve d'une

mort certaine. Quand le père du

jeune homme lui demande comment

il pourrait le remercier,

Thomas lui répond qu'il aimerait

apprendre l'alphabet morse.

Bon, moi, j'aurais demandé

un PS4, mais chacun ses goûts.

Au fil du temps, il découvre non

seulement qu'il aime ça, mais

en plus, il est super bon. C'est

comme ça qu'il ouvre en 1874 son

premier centre de développement

des technologies industrielles.

Il avait 60 employés et

40 projets sur lesquels

il travaillait en même temps.

Seulement 12 ans plus tard,

le tout petit centre

de développement est devenu

un véritable complexe avec

14 bâtiments et pas moins

de 5000 employés. Ah!

Ça fait du monde à messe, ça.

On accorde à Edison l'invention

de l'ampoule incandescente. Ça,

c'est l'ampoule avec un petit

fil de fer dedans qui, avec

le courant électrique, produit

une petite lumière rouge-orange.


Ce type d'ampoule est dessiné.


NARRATEUR

Mais bon, ce type d'ampoule

est tranquillement remplacé

par les ampoules écoénergétiques

qui permettent plus de lumière,

mais avec une consommation

énergétique moindre que

l'ampoule incandescente.


Ce type d'ampoule est dessiné.


NARRATEUR

On lui donne aussi l'invention

du phonographe, qui est un peu

comme l'ancêtre de «Spotify».


Un phonographe est dessiné.


NARRATEUR

Thomas a aussi été l'un des

pionniers du cinéma parce qu'il

a inventé une manière d'utiliser

la lumière pour faire bouger les

images. C'est comme ça qu'il a

gagné son Oscar. Oui, oui,

un Oscar en 1930. Disons que

le [mot_etranger=EN]timing[/mot_etranger] était pas pire

pantoute parce que c'est en 1931

que Thomas meurt dans son bureau

du complexe qu'il avait bâti.

Il laisse dans le deuil

sa femme, ses enfants ainsi

que des centaines d'ampoules

incandescentes partout

dans le monde. Fin.


Intertitre :
#Électricité


Intertitre :
Défi électricité


PHIL s'adresse au public de l'émission dans le studio de Flip.


PHIL

Il y a de l'électricité dans

l'air. Préparez-vous parce

que c'est le temps d'un défi

électrique.


À chaque bout d'un comptoir, FRANCESCA MÉRENTIÉ @Francescamerentiertv et VANESSA DUCHEL @Duchelle.


PHIL

(S'adressant aux filles)

Francesca, Vanessa,

on va déterminer laquelle

de vous deux est la plus

électrisante à l'aide d'un défi.

Vous allez devoir utiliser

l'électricité statique et l'électricité

de la magie de Noël.


VANESSA DUCHEL

Ah, OK...


PHIL

C'est deux types

d'électricité. Premièrement, en

fait, la première étape du défi,

c'est de gonfler des ballounes,

les sceller et les coller sur le

mur à l'aide de l'électricité

statique. Et ensuite de ça,

il y a toujours un moment dans

l'année où il faut démêler

notre fil de lumières

parce qu'on le sort et c'est

Noël. Et voilà, c'est ça que

vous allez devoir faire.

La première de vous deux qui

termine ces deux étapes-là

gagne. Vous êtes prêtes?


VANESSA DUCHEL

Non.


PHIL

Es-tu bonne pour

démêler des fils?


VANESSA DUCHEL

Non.


PHIL

(Se tournant vers FRANCESCA)

Toi?


FRANCESCA

J'haïs faire ça.

Je déteste ça.


PHIL

C'est pas mal la

frustration qu'on vit tous.

Attention, soyez prêtes

dans trois, deux, un, c'est parti!


Les filles s'attaquent aux ballons à gonfler.


PHIL

Oh, OK, on a une méthode, là.

Vanessa qui étire ses ballounes

avant de les gonfler. Oh.


FRANCESCA

Pourquoi j'arrive pas

à gonfler juste un ballon?


VANESSA DUCHEL

Il y a pas un max

de «gonflure»?


PHIL

Ah, tu le gonfles

autant que tu veux.


FRANCESCA

Ah, ça fait mal!


VANESSA DUCHEL

Ah, arrête de chialer.


PHIL

OK, scelle-le.


VANESSA DUCHEL

Mon Dieu Seigneur.


PHIL

Ah oui, puis là, en plus, ça

prend des petits doigts. Il faut

comme pas avoir des longs

ongles. Moi, d'habitude,

ça fonctionne bien, mais...


FRANCESCA

Non!


PHIL

T'as déjà fait le noeud?


FRANCESCA

Oui.


PHIL

Ça colle!


FRANCESCA

Ça colle, ça colle, ça colle!


PHIL

Wow! OK, là, tu m'étonnes.


FRANCESCA

J'étais quand même en retard.


PHIL

(S'adressant à VANESSA)

Ça marche-tu?

Dans tes cheveux.


VANESSA a des dreadlocks et il semble qu'il y a moins d'électricité statique générée dans ses cheveux. Pourtant FRANCESCA, elle, a des tresses.


VANESSA DUCHEL

Je sais pas. On va voir.


PHIL

Ih, ça colle pas.

Ça colle pas, Vaness.


VANESSA DUCHEL

Bien non, mais

ça va marcher.


PHIL

OK, frotte-le sur moi.


VANESSA DUCHEL

Ça va marcher.


PHIL

(mot_etranger=EN)

Yes[/mot_etranger]!

OK, première balloune.

Oh, oh, oh! Francesca est

déjà à la deuxième.


FRANCESCA

Moi, je suis pas mal sûre

que ça va marcher, là.

Ça colle!


PHIL

Ça a bien collé.

Tu l'as frottée sur

tes fesses, on a remarqué.


VANESSA DUCHEL

C'est pas le temps

de rire, là.


PHIL

Ah, bien là, [mot_etranger=EN] come on[/mot_etranger].

(Riant)

OK. À date, Francesca

a de l'avance.


VANESSA DUCHEL

Hein?


PHIL

Bien, elle est déjà

à faire sa troisième balloune.


VANESSA DUCHEL

Bien là, arrête, Phil.

Je peux-tu gonfler l'autre

tout de suite?


PHIL

Bien, si tu veux.


FRANCESCA

Ah, j'ai mal aux lèvres.


VANESSA DUCHEL

Continue de parler, toi.


FRANCESCA

Wa, wa, wa, wa.


VANESSA DUCHEL

(Parlant de sa balloune)

Elle est bloquée! On me l'a

bloquée! C'est du sabotage!


FRANCESCA

Eille, j'ai rien touché.


PHIL

On a bloqué ta balloune?

Sa balloune est bloquée. Est-ce

qu'on a une autre balloune?


VANESSA DUCHEL

C'est du sabotage!


FRANCESCA

(Cherchant à frotter sa balloune sur PHIL)

Allez, viens ici, Phil.


VANESSA DUCHEL

Mutinerie!


FRANCESCA

Guili, guili, guili!


PHIL

Attends, attends,

attends! OK, vas-y.


FRANCESCA

Guili, guili, guili!


PHIL

Ah, mes cheveux doivent

être remplis de statique.

Ah, ça fait mal.


FRANCESCA

Ah! Hoho!


PHIL

Troisième balloune? OK,

parfait. Il faut que tu passes

au fil électrique. Eh là, là,

là, là! Vite, Vaness, vite!


VANESSA DUCHEL

(Riant)

Je supporte pas

la pression, Phil.


PHIL

As-tu une méthode, Francesca,

pour démêler un fil?


FRANCESCA

Ma méthode, c'est d'y aller

pêle-mêle... Oui! Ah, c'est ça.


VANESSA DUCHEL

La vie est trop facile

pour Francesca.


PHIL

Ça colle-tu?


VANESSA DUCHEL

C'est-tu correct

pour toi, Phil?


PHIL

Oui, ça va, ça va,

ça va.

(S'adressant à FRANCESCA)

Tu y es arrivée?


FRANCESCA

Oui.


PHIL

Mais là, on dirait

que t'es en deux parties.


VANESSA revient frotter le ballon sur les cheveux de PHIL.


FRANCESCA

Ah. Ah non.


PHIL

Bien, Vaness, bravo pour

l'effort, mais je pense

que Francesca a gagné.


FRANCESCA

Ça s'emmêle encore.


PHIL

Ah, non, attends, c'est

vrai, c'est encore...

C'est tout croche.


FRANCESCA

J'en ai encore tout croche.

(mot_etranger=EN)

Man[/mot_etranger], là.

PHIL

Non, tu l'as, Francesca.


FRANCESCA

Non, je l'ai pas!

C'est tout mêlé.


PHIL

Vite, Vaness!


VANESSA DUCHEL

Bien là, ça marche pas.


PHIL

Ça colle pas pantoute!


FRANCESCA

C'est trop long comme fil!


PHIL

OK. Là, de toute façon,

Francesca, t'as gagné. Donc, je

vous invite à me «guirlander».


FRANCESCA

Tadam!


VANESSA DUCHEL

Oui, mais là, il faut

que je le démêle mon fil

pour te «guirlander».


PHIL

«Guirlandez-moi». Bien non,

fais un beau motton de lumières.

Envoye, [mot_etranger=EN] go[/mot_etranger]. Il nous reste

quelques secondes. De toute

façon, Francesca, t'as gagné.

Je te laisse l'honneur.


FRANCESCA met la guirlande lumineuse sur PHIL. VANESSA aussi, mais la sienne, elle la pose sur la tête de PHIL.


FRANCESCA

Allez, danse, Phil,

tourne-toi, tourne-toi.

Tourne sur toi-même.


PHIL

Vite, il nous reste quelques

secondes. Branche-le,

branche-le!


VANESSA DUCHEL

Branche-le, je fais le tour.


FRANCESCA

Le fil est où?


VANESSA DUCHEL

Ouvre la bouche.


FRANCESCA

Je l'ai, je l'ai, je l'ai!

Non, mais là, là!


VANESSA DUCHEL

Il faut le brancher.


PHIL

Est-ce que... Oui!


FRANCESCA finit par brancher la guirlande lumineuse.


VANESSA DUCHEL

Voilà!


PHIL

Joyeux Noël!


Intertitre :
#Allumé


PHIL s'adresse au public de l'émission avec VANESSA et FRANCESCA. Les lumières s'éteignent et seule la guirlande lumineuse encore sur PHIL reste allumée.


PHIL

Et voilà, c'est tout pour

aujourd'hui. Merci beaucoup

d'avoir été là. On se re...


Toutes les lumières s'éteignent.


PHIL

Voyons, qu'est-ce que c'est ça?

OK, [mot_etranger=EN]guys[mot_etranger=EN], sérieux, c'est pas drôle.

VANESSA DUCHEL

Coudonc, c'est-tu

l'électricité des ballounes

qui a fait péter les fusibles?


FRANCESCA

Bien non, ça se peut pas, ça.


PHIL

Non, moi, je pense savoir

c'est qui le coupable.


Le nain de jardin apparaît.


PHIL

Hein?


PHIL hurle d'horreur sur les rires diaboliques du nain de jardin.


Générique de fermeture


♪♪♪

Episodes of FLIP

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season
  • Category Entertainment
  • Category Report

Résultats filtrés par