FLIP

FLIP presents funny videos, tutorials, game reviews, parodies, music performances and more! Follow PHILIPPE his fellow YouTubers - on our YT channel. To watch our show, tune in to TFO every thursday at 7 pm.

Share
Universe image FLIP Universe image FLIP

Video transcript

Flip Algorithm: Episode 27

From #TSOUDEBRAS to #MALAISE, follow the Algorithm and see where it takes you! Featuring Post Malone (LOL!), Pascal Boyer, Francesca and more of your favourite YouTubers!



Réalisateur: Isabelle Drouin
Production year: 2017

Accessibility
Change the behavior of the player

video_transcript_title-en

PHILIPPE LACROIX, dont le compte Instagram se trouve au @lacroixphil, est en studio et s'adresse au public de l'émission.


PHILIPPE LACROIX

(S'adressant au public de l'émission)

Bienvenue à Flip.

Aujourd'hui à l'émission,

Francesca entame un processus

de divorce avec son rasoir.


Un extrait est présenté.


FRANCESCA lève les bras.


FRANCESCA

Tadam! J'ai décidé de

laisser pousser mes poils.


L'extrait prend fin.


PHILIPPE LACROIX

Les pouilleux apprennent

le concept d'hygiène.


PHILIPPE incarne un personnage et chante une chanson.


PHILIPPE LACROIX

(Chantant)

♪ Tu dois te mettre

de l'antisudorifique ♪


L'extrait prend fin.


PHILIPPE LACROIX

Et on utilise les moyens du

bord pour traiter des brûlures

au sixième degré, genre.


Un extrait est présenté.


C'est le premier réflexe

qu'on a, hein, c'est

de boire de l'eau.


Ah, j'ai chaud! Je suis

en train de brûler.


L'extrait prend fin.


PHILIPPE LACROIX

Peu importe la plateforme,

le plus fou des algorithmes,

c'est par ici.


Générique d'ouverture


Titre :
Flip L'Algorithme


Intertitre :
#Tsoudebras


PHILIPPE LACROIX

Il y a rien de plus énervant

qu'avoir l'impression que notre

ami ou notre mère a un petit

quelque chose de changé, puis

on trouve pas c'est quoi.


FRANCESCA est à côté de PHILIPPE. Elle a les bras dans les airs.


PHILIPPE LACROIX

Puis là, Francesca... je trouve pas.

Qu'est-ce que t'as de changé?


FRANCESCA

Tadam! J'ai décidé

de laisser pousser mes poils.


PHILIPPE LACROIX

Ah, c'est ça! C'est ça.


FRANCESCA

Oui. En fait, je participe

un mois à l'avance au mouvement

Maipoils. Mai-poils.


L'adresse internet suivante apparaît: www.maipoils.com


FRANCESCA

Tu l'entends? Le mois de mai.


PHILIPPE LACROIX

OK, oui.


FRANCESCA

L'idée, en fait, c'est de se

laisser pousser les poils durant

tout le mois de mai, là, que

tu sois un homme ou une femme.

C'est un mouvement qui a été

initié par la comédienne Paméla

Dumont dans le but vraiment de

pousser la réflexion autour du

poil. Tu sais, genre: pourquoi

tu t'épiles depuis la puberté

sans te poser de question? Hein?


PHILIPPE LACROIX

Mais c'est une bonne question.


FRANCESCA

Ou genre: pourquoi toi, Phil,

en été, tu te balades les

aisselles à l'air plein de

poils, puis personne te regarde,

mais si moi, je le fais, là,

j'accroche tout de

suite les regards?


PHILIPPE LACROIX

C'est vrai.


FRANCESCA

Est-ce que le poil,

c'est normal? Est-ce que c'est

anormal? C'est genre vraiment

pour se demander: OK, on est

jolies avec ou sans poil.

C'est ça, l'affaire. C'est ça

l'idée derrière tout ça.


PHILIPPE LACROIX

Mais reste que je trouve ça...

C'est encore déstabilisant

de voir une fille avec des poils

sous les aisselles, puis je

trouve ça courageux en fait que

tu fasses ça parce que tu vas

à l'encontre de ce que

la société te dicte.


Des photos de femmes portant du poil sous les aisselles sont présentées.


FRANCESCA

Tellement à l'encontre

parce que le courant, là, de

l'épilation, ça date pas d'hier.

Depuis la préhistoire, on

s'épilait. On se coupait les

cheveux, là, avec du silex

parce que lors des batailles,

ça empêchait à l'adversaire

de trouver de quoi à t'agripper.

Mais moi, je soupçonne que

c'est à cause des bébittes, là.

Parce qu'ils devaient pas bien

se laver à la préhistoire, ils

avaient des bébittes, là. Mais

même en Égypte et en Grèce

antique, les instruments

qui étaient utilisés pour

l'épilation, on dirait des

instruments de torture.


Des photos de ces instruments, sortes de ciseaux ou de pinces, sont présentées.


FRANCESCA

Ils s'épilaient parce que le poil,

ça rappelait comme les

impuretés. Et en Grèce,

ils s'épilaient à la

lampe à l'huile.


PHILIPPE LACROIX

Ah, ils brûlaient?!


FRANCESCA

Bien oui.

Écoute, les techniques ont un

peu changé, ça a été développé,

mais n'empêche que les

industries se font vraiment

beaucoup d'argent sur le dos

des femmes avec la question du

rasage.


PHILIPPE LACROIX

Combien?


FRANCESCA

Une femme en Amérique,

ça dépense près de 20 000,

plus de 20 000 dans une vie

pour l'épilation. Mais voyons!


PHILIPPE LACROIX

Ouf! Hé, tu peux t'acheter

bien des choses avec 20 000 dollars.


FRANCESCA

Oui, de la crème glacée!

De la crème glacée!


PHILIPPE LACROIX

Mais en même temps, c'est

peut-être une bonne idée, non,

de s'épiler. Je me fais l'avocat

du diable. Mettons, d'enlever

le poil, ça garde la sueur,

ça garde les odeurs,

c'est dégueulasse.


FRANCESCA

Non, je suis pas d'accord,

parce que c'est comme les

cheveux, hein. Ça pue si tu les

laves proprement. Si t'as comme

un restant de gel de déodorant

ou de savon sur les aisselles

depuis la veille, OK, ça va

puer, c'est sûr. Mais moi, par

exemple, j'utilise un déodorant

sous forme de spray, fait que

ça évite de laisser un dépôt

de gel sous les aisselles.

Mais tu sais, le mouvement, là,

de garder ses poils, je l'ai pas

initié moi-même. Depuis quatre

ans, sur les réseaux, ça a été

courant, beaucoup de femmes avec

des poils sous les aisselles qui

ont été colorés ou même ils

ont ajouté des paillettes.

Lady Gaga a porté des faux poils

colorés au «MuchMusic

Awards» en 2011.


Une photo de Lady Gaga, agenouillée, portant du poil vert aux aisselles, est présentée.


PHILIPPE LACROIX

C'est beau... Mais je trouve

ça cool quand même des tendances

comme ça. Mais est-ce que t'as

l'impression que le regard des

gens a changé sur toi depuis que

tu te laisses pousser les poils?


FRANCESCA

Hum... Oui, mais ça me gêne

pas, Phil, parce que moi, j'ai

grandi en Haïti et c'est un pays

où les femmes n'ont aucune

pression sociale pour s'épiler

ou pas. Puis d'ailleurs, dans

certaines régions du mal...

du monde, pas du mal.


FRANCESCA et PHILIPPE rient.


FRANCESCA

Le mâle, comme toi. Dans

certaines régions du monde,

en fait, c'est rattaché à des

critères de beauté d'avoir des

poils. Genre, plus t'es poilu,

plus t'as des longs poils sous

les aisselles, plus t'as

des longs cheveux, donc

plus t'es féminine.


PHILIPPE LACROIX

C'est toute la signification

qu'une société donne

à ça, en fait.


FRANCESCA

C'est ça l'important. Donc,

toi, quel sens tu donnes à ça?

Est-ce que t'as des poils sous

les aisselles par exemple?


PHILIPPE LACROIX

Bien là, oui.


FRANCESCA

OK. Est-ce que ça te tenterait

une petite épilation à la cire?


FRANCESCA ouvre une enveloppe contenant une bande d'épilation à la cire.


PHILIPPE LACROIX

Non, non, non! Non, non, non!


FRANCESCA

Moi, je pense que

ça te ferait du bien.


PHILIPPE LACROIX

OK, non! Francesca!

Non, c'est pas drôle.


FRANCESCA

Oui, oui, oui!


PHILIPPE LACROIX

(Se sauvant)

C'est pas drôle! Tu m'épiles

pas! Tu ne m'épiles pas!


FRANCESCA

Ça te ferait bien!


Texte narratif :
#Poilu


Ce segment est la parodie de la chanson «Congratulations», du rappeur Post Malone. Le personnage du clip, nommé PHIL MALONE, est interprété par PHILIPPE LACROIX. Les paroles de la chanson apparaissent à mesure qu’elles sont prononcées.


Dans une télévision, le nom de PHIL MALONE apparaît, suivi du titre de la chanson: «Je pue».


PHIL MALONE est dans un studio d'enregistrement et fait une accolade à son amie, interprétée par FRANCESCA MERENTIÉ. L'amie de PHIL MALONE remarque sa mauvaise odeur. PHIL MALONE commence à chanter.


PHIL MALONE

(Chantant)

Ma mère m’appelle:

«On doit se parler, mon gars.

Ton corps y change

et t'es plus un enfant.»


PHIL MALONE est dans le studio et écoute sa propre chanson. Il en profite pour regarder son téléphone et lire des textos de sa mère.


PHIL MALONE (Narrateur)

(Chantant)

«Maintenant tu dois te laver

plus souvent.

Et n'oublie pas de mettre...»


Les derniers textos envoyés par la mère de PHIL MALONE sont: «Lapin», «Lave-toi», «Tu pues».


PHIL MALONE (Narrateur)

(Chantant)

«Tu dois mettre de l'antisudorifique.

Et non pas seulement

su déodorant.»


PHIL MALONE est debout au milieu de confettis rectangulaires qui tombent au ralenti.


PHIL MALONE (Narrateur)

(Chantant)

«Tu sues trop pour que

ça soit suffisant.»


PHIL MALONE tient un bâton d'antisudorifique.


PHIL MALONE (Narrateur)

(Chantant)

«Ça sent le swing dès que t'es là

et c'est pas plaisant.

Oh c'est pas plaisant.»


PHIL danse au milieu de ses amis, qui dansent eux aussi.


PHIL MALONE

(Chantant)

Avant je sentais rien, yeah.

Je me changeais pas

après l'gym, yeah.

Juste un bain à tous les trois jours, yeah.

Pis personne me chialait après, yeah.

Et soudain tout a changé, yeah.

Yo, ça me gratte un peu partout, yeah.

Pis mes cheveux sont full dégueux, yeah.

J'ai une odeur de fromage bleu, yeah.

Les filles me remarquent pas

dans les corridors.


Seul, PHIL MALONE est debout et crache au ralenti. Le crachant de PHIL MALONE est particulièrement long.


PHIL MALONE (Narrateur)

(Chantant)

Les gens me disent

que je sens comme la mort.


L'image revient en arrière et le crachat de PHIL MALONE revient dans sa bouche.


PHIL MALONE (Narrateur)

(Chantant)

Moi je me sens pas,

donc je me dis qu'ils ont tort.


PHIL MALONE danse à nouveau au milieu de ses amis.


PHIL MALONE

(Chantant)

Mais bon, je peux bien

mettre un peu d'efforts.


Seul, PHIL fait sortir le gel antisudorifique du bâton.


PHIL MALONE (Narrateur)

(Chantant)

Maintenant, je vais prendre des douches chaudes,

et à tous les jours.

Oui ça gosse,

mais je veux pas sentir

comme des vieux œufs.

Frotter mes fesses

dessous de bras

et puis aussi mes parties.

Enfin les filles vont peut-être

me regarder dans les yeux.


PHIL MALONE sort une bouteille de vaporisateur parfumé.


PHIL MALONE (Narrateur)

(Chantant)

Ma mère m'appelle:

«On doit se parler, mon gars.

Ton corps y change

et t'es plus un enfant.»


PHIL MALONE et ses amis dansent au milieu des confettis.


PHIL MALONE (Narrateur)

(Chantant)

«Maintenant tu dois te laver

plus souvent.

Et n'oublie pas de mettre...»


PHIL MALONE donne un coup de bâton de base-ball à la télévision du début.


PHIL MALONE (Narrateur)

(Chantant)

«Tu dois mettre de l'antisudorifique.

Et non pas seulement

su déodorant.»


En dansant avec ses amis, une vapeur verte émane du corps de PHIL MALONE.


PHIL MALONE (Narrateur)

(Chantant)

«Tu sues trop pour que

ça soit suffisant.

Ça sent le swing dès que t'es là

et c'est pas plaisant.

Oh c'est pas plaisant.»


La chanson se termine.


Un logo de Flip Karaoké apparaît.


Texte narratif :
#Çasentlswing


Intertitre :
Fliptubeur Huitième de finale


Texte informatif :
Le «Fliptubeur» de la semaine : Noah Bérubé


NOAH BÉRUBÉ est dans son salon et s'adresse au public de l'émission.


NOAH BÉRUBÉ

Hé, hé, hé! Ici Noah Bérubé

et cette semaine, on parle de

la transpiration. Dans la vie,

tout le monde transpire.

Que la cause soit manger

de la nourriture épicée...


Dans une mise en scène, NOAH est assis à table et mange des ailes de poulet. Comme elles sont trop épicées, il commence à grimacer avant de prendre un grand verre de lait.


La mise en scène se termine.


NOAH BÉRUBÉ

... le stress et la peur...


Dans une mise en scène, NOAH regarde un film et, à un moment, il pousse un cri de terreur et se cache sous une couverture.


La mise en scène se termine.


NOAH BÉRUBÉ

... ou faire de l'exercice.


Dans une mise en scène, NOAH court sur un tapis roulant. Satisfait de lui, il lève les bras, en oubliant qu'il est sur un tapis roulant. Ainsi, il tombe.


NOAH BÉRUBÉ

(Tombant)

Oh! Ah!


La mise en scène se termine.


NOAH BÉRUBÉ

La transpiration, ça sent pas

bon. Mais s'il y a une chose

qui pue, c'est des bas sales.

Allons faire un peu de science

pour trouver une solution.


NOAH est dans la cuisine. Il dépose un bas souillé dans un contenant de plastique.


NOAH BÉRUBÉ

On va commencer par quatre solutions.


NOAH ajoute du savon dans le contenant.


NOAH BÉRUBÉ

Savon à linge.


NOAH sent le bas.


NOAH BÉRUBÉ

Ça sent beaucoup mieux!

Mais pas super confortable.


NOAH verse du vinaigre sur un bas souillé.


NOAH BÉRUBÉ

Vinaigre.


NOAH sent le bas.


NOAH BÉRUBÉ

Non!


NOAH verse de l'eau sur un bas souillé.


NOAH BÉRUBÉ

De l'eau.


NOAH sent le bas.


NOAH BÉRUBÉ

Ça sent encore.


NOAH verse du bicarbonate de soude sur un bas souillé.


NOAH BÉRUBÉ

Bicarbonate.


NOAH sent le bas.


NOAH BÉRUBÉ

Hé, ça ne sent plus mauvais!

Mais je pense que ça va

devenir un peu trop pâteux.

Toute seule, il y en a

quelques-unes qui sont pas

pires, mais essayons des

combinaisons.


NOAH verse du savon et du vinaigre sur un bas souillé.


NOAH BÉRUBÉ

Savon et vinaigre.


NOAH sent le bas.


NOAH BÉRUBÉ

Ha! Ça, c'est mieux.

C'est gluant comme du savon

et ça sent le vinaigre...


NOAH s'apprête à verser du vinaigre et du bicarbonate de soude sur un bas souillé.


NOAH BÉRUBÉ

Vinaigre et bicarbonate?


Avant de verser le mélange, NOAH s'imagine une explosion.


NOAH BÉRUBÉ

Non!


NOAH verse de l'eau et du savon sur un bas souillé.


NOAH BÉRUBÉ

Eau et savon.


NOAH sent le bas et lève le pouce.


NOAH verse de l'eau et du vinaigre sur un bas souillé.


NOAH BÉRUBÉ

Eau et vinaigre.


NOAH sent le bas et lève le pouce.


NOAH verse de l'eau et du bicarbonate de soude sur un bas souillé.


NOAH BÉRUBÉ

Eau et bicarbonate.


NOAH sent le bas et lève le pouce.


NOAH BÉRUBÉ

J'espère que je vous ai fait

rire et que vous avez aimé

la vidéo. À bientôt!


Intertitre :
#Jaichaud


PASCAL JUSTIN BOYER et AMÉLIE ST-ONGE sont assis face à plusieurs bols de divers piments. AMÉLIE respire bruyamment et a le visage rouge.


PASCAL JUSTIN BOYER

Non. Veux-tu que

je te souffle dans la face?


AMÉLIE ST-ONGE

(Ouvrant la bouche)

Dans la bouche.


PASCAL lui souffle dans la bouche.


Titre :
Banc d'essai


AMÉLIE, PASCAL JUSTIN BOYER, L.P. et PELLEP sont maintenant réunis.


LP

Au banc d'essai, on essaie

différentes techniques pour

apaiser la douleur quand on

mange des piments forts.


LP croque dans un piment. Tous les autres sont surpris.


PELLEP

Ah non...


L'équipe est maintenant divisée en duo: LP et PELLEP puis AMÉLIE et PASCAL JUSTIN BOYER. Les deux duos sont isolés l'un de l'autre, mais leurs interventions sont présentées en alternance.


LP

(Pointant à PELLEP les différents piments)

Est-ce qu'il y en a un

en particulier que tu veux

goûter en premier?


PASCAL JUSTIN BOYER

(Pointant un piment de couleur orange)

Lui a l'air traître en maudit.


LP

(Pointant les piments de couleur orange)

Ça, c'est des [mot_etranger=ES] habaneros.[/mot_etranger]

PELLEP

C'est des [mot_etranger=ES] habaneros,[/mot_etranger] hein?

LP

C'est quand même

pas pire fort.


AMÉLIE ST-ONGE

Moi, je vais y aller

pour le poivron. Oui.

C'est pas un vrai poivron, là,

on me le dit tout de suite.


Une inscription indique qu'il s'agit d'un piment de cayenne.


PELLEP

(Saisissant un piment)

On y va comme ça.


LP

Habanero.


AMÉLIE ST-ONGE

Oublie pas: juste, mets pas

tes mains dans tes yeux.


Une image d'un bébé qui pleure apparaît.


Les quatre participants croquent dans un piment. Des dessins de feu apparaissent. Chacun des participants grimace ou agite les mains.


PELLEP

Ah, man, c'est instantané!


LP

Ah, c'est... OK, on va y aller

avec les verres d'eau.


Intertitre :
Remède numéro 1 L'eau


LP

Moi, je pense pas que ça sert

à grand-chose.

Ça va juste brûler plus.


Les quatre participants boivent une gorgée d'eau.


LP

Comment tu te sens?


PASCAL JUSTIN BOYER crie de douleur.


LP ET PELLEP

Ça brûle.


AMÉLIE ST-ONGE

C'est le premier réflexe

qu'on a, hein,

c'est de boire de l'eau.


LP

Ah, j'ai chaud!

Je suis en train de brûler.


PASCAL tousse et le dessin d'un pouce vers le bas apparaît.


Intertitre :
Remède numéro 2 Le pain


LP

Du pain, apparemment,

ça fonctionne bien.


PELLEP

Amène le pain.


PASCAL JUSTIN BOYER

J'ai comme l'impression

que ça doit être bon.


Les quatre participants mangent un bout de pain.


LP

Ça marche.


PASCAL JUSTIN BOYER marmonne indistinctement la bouche pleine de pain.


PELLEP

Ça marche temporairement.


AMÉLIE ST-ONGE

Je pense vraiment

que ça fonctionne.


PASCAL fait «non» de la tête.


PELLEP

Ça brûle! Ça brûle!


Un dessin de pouce vers le bas apparaît.


PASCAL JUSTIN BOYER

Ma langue fait mal.


PELLEP

J'ai l'oreille qui bouche.


Intertitre :
Remède numéro 2 Le lait


Quelqu'un tend des verres de lait aux participants.


PASCAL JUSTIN BOYER

Oh, oui!


Les quatre participants boivent du lait.


LP

Je pense que ça marche.


PELLEP

Ah, ça, ça marche.


AMÉLIE recrache son lait dans son verre, ce qui fait rire PASCAL.


LP

Ah non, non. Ça repogne.


AMÉLIE ST-ONGE

OK, je vais vomir,

c'est dégueulasse.

Le lait, ça marche pas avec

de l'[mot_etranger=ES] habanero.[/mot_etranger]

Un dessin de pouce vers le bas apparaît.


AMÉLIE ST-ONGE

(Se levant)

Ah, mon Dieu!


PASCAL JUSTIN BOYER

Tu coules-tu du nez

autant que...

(Criant de douleur et sortant la langue)

Ah!


PELLEP

Pas mal la seule chose qui

fonctionne à date que, comme...


AMÉLIE grogne.


PELLEP

Il se passe quelque chose

de bien, là.


PASCAL se mouche.


Intertitre :
Remède numéro 4 Le cube de sucre


LP

On le met dans le café

d'habitude, mais là, on va juste

les mettre dans la bouche.


PELLEP

Direct?


LP

Oui.


AMÉLIE ST-ONGE

Je peux-tu avoir du pain?


PASCAL JUSTIN BOYER

Apparemment.

Ça, ça fonctionne vraiment bien.

(Lui donnant des cubes de sucre)

Mets-toi z'en deux.


LP

Pas pire, hein?


PELLEP

Pas pire.


LP

Pas pire.


AMÉLIE ST-ONGE

Ah! Non.


Elle recrache un cube de sucre.


LP

Attends, je vais en prendre

un autre. Ah, ça recommence.


PELLEP

Ça repart.


LP

Ça repart.


PELLEP

Ça repart, câline!


AMÉLIE respire bruyamment. PASCAL lui lance une tranche de pain.


PELLEP

Hé, «man», ça repart!


LP

(Avalant un cube de sucre)

Moi, j'en prends un autre.


AMÉLIE ST-ONGE

Ah, mon Dieu! Ça empire.

Ça fait comme... ouah!


PELLEP rit tristement en s'essuyant les yeux.


Un dessin de pouce vers le bas apparaît.


PASCAL JUSTIN BOYER

Moi, je me sentais

comme si mon bout de langue

transpirait plus fort,

mais que du jus d'[mot_etranger=ES] habanero.[/mot_etranger]

LP

Pourquoi?


PASCAL JUSTIN BOYER

C'est qui dans l'équipe

qui a eu cette idée-là?


AMÉLIE ST-ONGE

C'est moi.


Intertitre :
Remède numéro 5 La crème glacée


Les quatre participants mangent de la crème glacée.


PASCAL JUSTIN BOYER

Hum...


AMÉLIE ST-ONGE

Ah oui.


LP

Ça, je pense que ça aide

parce que ça gèle

la langue en plus.


PELLEP

Ça gèle tout.


PASCAL JUSTIN BOYER

On dirait que la crème glacée,

elle sait...


AMÉLIE ST-ONGE

... que c'est chaud.


PASCAL JUSTIN BOYER

... que c'est chaud.

(Imitant la crème glacée)

«Hé, je m'en vais là, moi.»


PELLEP

Ah, bien là, ça fait du bien.

Ça «patche» on dirait,

ça fait comme un petit mur

dans la bouche.


Un dessin de pouce vers le haut apparaît.


AMÉLIE ST-ONGE

Pour vrai, meilleur remède:

de la crème glacée.


PASCAL JUSTIN BOYER

Oui.


AMÉLIE ST-ONGE

Oublie pas: juste, mets

pas tes mains dans tes yeux.


Un peu plus tard...


PASCAL JUSTIN BOYER

Puis je viens

de me toucher les yeux.


Un dessin de bébé en larmes apparaît.


AMÉLIE verse le contenu d'un verre d'eau dans les yeux de PASCAL. L'eau lui coule dans le cou. Ils rient puis PASCAL crie.


Texte narratif :
#Çachauffe


PHILIPPE est en studio avec KRYSTEL DESCARY, dont le compte Instagram se trouve au @kysteldescary.


PHILIPPE LACROIX

À moins de s'appeler Donald

Trump, on est tous préoccupés

par les changements climatiques,

et on est tous à la recherche de

solutions pour améliorer le sort

de notre planète. Krystel, toi,

ça te préoccupe beaucoup, non?


KRYSTEL DESCARY

Bien oui, surtout quand on

regarde les impacts auxquels

on fait face. Je veux dire,

la montée des eaux, il y a des

villes entières qui pourraient

disparaître.


Des photos d'inondations défilent.


KRYSTEL DESCARY

On parle aussi

d'augmentation de cyclones, puis

d'ouragans, puis l'intensité

de ceux-ci peut être encore

plus dévastatrice. Puis on parle

aussi qu'en 2050, il risque

d'avoir à peu près 250 millions

de migrants climatiques.

Ça, c'est des gens qui doivent

quitter leur pays

parce que les conditions

climatiques ne seront plus

favorables. Ils ne pourront plus

se nourrir, ils ne pourront

plus vivre là-bas.


PHILIPPE LACROIX

C'est trop dangereux

de rester là.


KRYSTEL DESCARY

Oui, vraiment.


PHILIPPE LACROIX

Mais là, qu'est-ce qu'on peut

faire d'abord pour, je sais

pas, trouver des solutions?


KRYSTEL DESCARY

Bien, il y a plusieurs

solutions qu'on connaît, mais

aujourd'hui, j'avais envie de

vous en proposer une un peu plus

exotique et plus concrète, et

je parle de manger des insectes.


PHILIPPE LACROIX

Tu m'écoeures.


KRYSTEL DESCARY

Je le sais!


PHILIPPE LACROIX

Je savais que ça s'en venait,

ça se pouvait pas. Ah!


KRYSTEL DESCARY

Écoute, c'est une super

solution, c'est tendance

présentement, mais est-ce que

tu savais que 80 % de la planète

se nourrit déjà d'insectes?


PHILIPPE LACROIX

Hein, pour vrai?

En tout cas, pas ici.


KRYSTEL DESCARY

Hein?


PHILIPPE LACROIX

Pas ici.


KRYSTEL DESCARY

Non, nous, c'est plus rare,

mais ça commence à infiltrer nos

marchés. Mais il y a plusieurs

raisons pour ça. En fait, la

culture d'insectes, c'est un

élevage qui a un faible impact

environnemental. En plus de ça,

c'est une nourriture qui est

plus saine. Il y a beaucoup

moins de risques de mutation,

de virus. Donc, ça, c'est

intéressant pour l'Homme.

C'est aussi... Bien, en fait,

c'est une alternative à la

cruauté envers les animaux.

Et puis, surtout,

c'est super protéiné.


PHILIPPE LACROIX

Wouh!


KRYSTEL DESCARY

On dit qu'à peu près

12 grillons, ça équivaut à peu

près à trois oeufs, quand même.

Donc...


PHILIPPE LACROIX

Douze grillons!


KRYSTEL DESCARY

Oui. Alors, bien, écoute,

on va aller plus loin,

je te dirais. On va goûter

à des insectes. On va y aller

en douceur. Je nous ai

préparé des smoothies.


Texte informatif :
1 banane 10 fraises congelées Lait d'amande au goût Quelques gouttes d'extrait de vanille Un peu de sirop d'érable 2 cuillères à thé de poudre de grillons


PHILIPPE LACROIX

OK.


KRYSTEL DESCARY

Un petit smoothie matinal

dans lequel j'ai ajouté de

la poudre de grillons. Santé.


PHILIPPE LACROIX

Santé.


KRYSTEL DESCARY

Mmm!


PHILIPPE LACROIX

Ah, ça goûte pas.

C'est très bon en fait.


KRYSTEL DESCARY

C'est très bon. Mais c'est une

poudre en fait que vous pouvez

mettre partout à la maison.

Il y a déjà... J'ai lu, en fait,

qu'il y a plein d'athlètes

qui se nourrissent déjà de...


PHILIPPE LACROIX

Ah oui.


KRYSTEL DESCARY

... de cette protéine-là.


PHILIPPE LACROIX

Besoin de protéine.


KRYSTEL DESCARY

Oui. Maintenant, on corse

les choses.


PHILIPPE soupire.


KRYSTEL DESCARY

Je nous ai fait

des «Rice Krispies» avec des

ténébrions, qui sont des

genres de petites larves.


Texte informatif :
¼ de tasse de beurre 40 grosses guimauves 1 cuillère à thé d'extrait de vanille (facultatif) 6 tasses de céréales «Rice Krispies» Ajouter des Ténébrions au goût


KRYSTEL DESCARY

Et puis voilà. Ah...


KRYSTEL rigole en regardant PHILIPPE manger. Ce dernier ne semble pas particulièrement apprécier.


KRYSTEL DESCARY

Bien...


PHILIPPE LACROIX

Comme un petit dessert

protéiné. Ça rajoute

du croustillant.

Ça va, ça goûte pas.


KRYSTEL DESCARY

Exactement. En fait, c'est ça

que j'ai essayé de faire. Je me

suis dit: Pour qu'on s'habitue,

je vais camoufler

un peu les textures,

croustillant-croustillant.

Qu'est-ce que t'en penses?


PHILIPPE LACROIX

Moi, je trouve que ça marche

très bien. C'est super bon en

fait. C'est toi qui l'as fait?


KRYSTEL DESCARY

Oui. J'ai fait ça

avec amour pour toi.


PHILIPPE LACROIX

Et là, il reste ça ici, là.


KRYSTEL DESCARY

Oui. Alors, un guacamole

sur laquelle j'ai déposé

des grillons à saveur

de crème sûre et oignon.


Texte informatif :
2 avocats 1 lime 2 gousses d'ail Sel et poivre Grillons assaisonnés crème sure et oignons


PHILIPPE LACROIX

Vas-y.


KRYSTEL DESCARY

Si jamais vous voulez être

original à la maison pour

votre prochain party.


PHILIPPE LACROIX

OK. Ça va rajouter du petit

croustillant, ça aussi.


KRYSTEL DESCARY

Eh boy, boy! Oui.

OK, t'es prêt?


PHILIPPE LACROIX

Oui, vas-y.


KRYSTEL DESCARY

Bien...


PHILIPPE LACROIX

Ça goûte pas.


KRYSTEL DESCARY

Non! Pour vrai,

je suis assez...


PHILIPPE LACROIX

J'en reviens pas que

j'aie mangé ça, Krystel.


KRYSTEL DESCARY

OK. Bien, en terminant, j'ai

juste envie de dire aux gens

à la maison que vous pouvez être

curieux, c'est super important,

mais si vous avez pas envie de

vous nourrir d'insectes, bien,

je vous invite à être

un citoyen responsable.


PHILIPPE LACROIX

Mmm! C'est bon, sérieux!


KRYSTEL DESCARY

C'est bon? Ha, ha!


PHILIPPE semble être le premier étonné à aimer ça.


Cinq mots-clics sont présentés sous forme de constellation, dont «#jedi» et «#êtredanslalune». Trois d'entre eux sont reliés par un trait qui progresse de «#sauverlaplanète» à «#espace» à «#stationspatiale».


Des dessins au feutre sur un tableau illustrent les propos en narration.


NARRATEUR

On a tous parfois

besoin d'un peu de support de

la part d'un ami, d'un membre

de la famille ou d'un

animal domestique.


Trois personnages et un chien sont dessinés.


NARRATEUR

Mais les astronautes, eux,

qu'est-ce qu'ils font quand

ils ont besoin de support?

Heureusement pour eux, ils

peuvent toujours compter sur

leur ami, le bras canadien.


Un astronaute en orbite est relié à la navette spatiale par le bras canadien.


NARRATEUR

Le Shuttle Remote Manipulator

System, mieux connu sous

le nom de bras canadien, est

une invention bien de chez nous

qui date de 1974. Il aura fallu

environ sept ans pour concevoir

cet outil-là. Durant les années

80, cinq bras canadiens ont été

construits dans le but d'être

installés sur des navettes

spatiales.


Cinq biceps sont dessinés, puis rapidement effacés.


NARRATEUR

Un jour, la NASA a

arrêté d'envoyer des navettes

dans l'espace, puis s'est

concentrée sur la Station

spatiale.


La Station spatiale est dessinée.


NARRATEUR

Le Canada a alors

construit un sixième bras

canadien, nommé Canadarm2,

qu'on a installé sur la station

de manière permanente.


Un dessin de ce bras est annexé à celui de la Station spatiale.


NARRATEUR

Ce nouveau bras-là mesure

18 mètres de long. Ça, c'est

la hauteur d'un édifice de six

étages. Pour sa conception,

les ingénieurs ont étudié

le meilleur modèle de motricité

et de dextérité observable

en nature, c'est-à-dire

le bras humain.


Un bras humain est dessiné.


NARRATEUR

Mais contrairement à notre bras,

le bras canadien possède sept

articulations. Hé yoyoye!

Tout ce que je pourrais faire

avec cette articulation! Ha!

C'est fou! Mais là, je vous

entends déjà me dire: «à quoi

ça sert un bras dans l'espace?»

Eh bien, comme pour nous,

le bras a plusieurs fonctions.

Il peut déplacer des objets dans

l'espace, comme des capsules

de la Station internationale par

exemple.


Le dessin du bras canadien annexé à la Station spatiale est animé pour illustrer les mouvements qu'il peut effectuer.


NARRATEUR

Il est aussi vraiment

utile pour les travaux

d'entretien. Si un astronaute

doit aller à l'extérieur de

la Station, il s'attache au bout

du bras, puis les autres

astronautes peuvent alors

le contrôler de l'intérieur

afin de le déplacer où il veut

sans sombrer dans le fin fond de

l'univers.


Un astronaute tient la télécommande d'un jeu vidéo et regarde un écran. Sur cet écran, un astronaute se tient au bout du bras canadien.


NARRATEUR

Mais c'est pas tout.

En 2008, le Canada a ajouté

ce qu'il manquait désespérément

au bras canadien: une main.

Le Manipulateur agile

spécialisé, mieux connu sous

le nom de main canadienne, est

un robot qui a deux bras de

3 mètres de long extrêmement

flexibles et précis.


Cette «main» est dessinée.


NARRATEUR

On l'appelle la main canadienne

parce que ce robot-là est

généralement installé au bout du

bras canadien pour effectuer des

missions qui requièrent un grand

niveau de précision.

Ingénieux, hein? Hum-hum!

Fin.


Texte narratif :
#Doigts


PHILIPPE est en studio avec PASCAL JUSTIN BOYER.


PHILIPPE LACROIX

Pascal, grand explorateur des

contrées ontariennes, t'es allé

à Ottawa récemment et t'as

rencontré quelqu'un de

bien spécial. C'était qui?


PASCAL JUSTIN BOYER

Oui. Philou, est-ce que

tu t'es déjà posé la question:

comment tu réagirais si

tu perdais un de tes sens?


PHILIPPE LACROIX

Ih... Je serais dévasté.


PASCAL JUSTIN BOYER

Bien, justement, je suis allé

rencontrer Marianne, une fille

à qui c'est arrivé, elle a perdu

la vue. Puis elle, ce qu'elle

nous raconte, c'est que quand ça

t'arrive, il y a comme 10 000

questions qui te «popent»

en tête. En plus, il faut que tu

réapprennes ton alphabet si tu

choisis d'apprendre le braille,

mais il y a aussi les gens

autour de toi qui se posent

énormément de questions.

Marianne a décidé de nous

accueillir et de nous

en parler ouvertement.


PASCAL est dans une rue et s'adresse au public de l'émission.


PASCAL JUSTIN BOYER

(S'adressant au public de l'émission)

Vous êtes-vous déjà posé

des questions à propos des

malvoyants, mais qui demeurent

sans réponses à cause que vous

connaissez pas de malvoyants?

On est à Ottawa et on rencontre

Marianne, une malvoyante qui va

répondre à toutes nos questions.


MARIANNE sort de chez elle, en tenant une canne, et rejoint PASCAL dans la rue.


MARIANNE

Et voici un bandeau pour

que tu puisses vivre ma réalité.


PASCAL met le bandeau sur ses yeux.


PASCAL JUSTIN BOYER

(langue_etrangere=EN]Let's go![/langue_etrangere)

Wouh!


PASCAL avance rapidement vers la maison, puis ralentit aussitôt. Du bout du pied, il tâte une plaque de glace au sol.


Texte informatif :
La cécité est la perte partielle ou totale de la vision. Certains aveugles ne voient rien, d'autres perçoivent les couleurs.


PASCAL et MARIANNE sont dans la chambre de cette dernière. PASCAL a toujours les yeux bandés.


PASCAL JUSTIN BOYER

Marianne, on va régler quelque

chose tout de suite: c'est quoi

le bon terme si on veut pas

froisser personne?

Est-ce que c'est aveugle,

malvoyant, non-voyant?


MARIANNE

Je vois pas,

donc qu'on m'appelle malvoyante,

non-voyante ou aveugle,

ça change pas grand-chose.


PASCAL JUSTIN BOYER

T'as vu pendant 13 ans.

Aujourd'hui t'as 16 ans, ça fait

trois ans que t'as perdu la vue.

Qu'est-ce qui est arrivé?


MARIANNE

C'était lorsque j'étais en

septième année, pendant le congé

de mars. Donc, au début du congé

de mars, je voyais très bien,

puis en l'espace de trois,

quatre jours, je ne voyais

plus rien. Depuis, je fais

plein de tests, je rencontre

plein de spécialistes,

puis au moment où je vous parle,

j'ai toujours pas de diagnostic.


PASCAL JUSTIN BOYER

Ça a dû être difficile

comme réalisation.


MARIANNE

Au début, c'était très,

très frustrant parce que tu veux

savoir ce qui se passe, surtout

que beaucoup de docteurs te

donnent différents diagnostics,

donc t'as un espoir.

Puis là, finalement, deux

semaines, trois semaines après,

ça s'avère que ce n'est plus ça.

Puis il y a certains docteurs

qui pensaient que c'était

des problèmes psychologiques.


PASCAL JUSTIN BOYER

Ah oui?


MARIANNE

Donc, là, ça te remet

tout en question. À travers tous

les rendez-vous de docteurs,

il y en a beaucoup qui pensaient

que j'inventais tout.

Donc, ça aussi, c'est une autre

frustration, surtout

quand t'as aucune réponse.


PASCAL JUSTIN BOYER

Bien oui. C'est comme si

t'avais à faire un deuil, genre?


MARIANNE

Oui, puis c'est pas juste moi

qui dois faire un deuil, c'est

aussi toutes les personnes qui

m'entourent, de savoir que je ne

peux plus faire certaines choses

comme je le faisais avant.


PASCAL JUSTIN BOYER

Et tu t'es adaptée.

Je dois dire, là, j'en [mot_etranger=EN]skip[/mot_etranger]

des grosses parties, mais t'as

fait des voyages humanitaires,

t'es une musicienne,

t'es une peintre, tu fais

des conférences, tu fais

du plongeon. Où est-ce que

tu trouves cette

(mot_etranger=EN]drive[/mot_etranger)

-là?

MARIANNE

J'ai toujours été une personne

qui travaillait fort,

qui voulait toujours faire plus.

J'ai développé

beaucoup de persévérance

et de résilience à travers ça.


Des photos de MARIANNE défilent.


MARIANNE

Mais je pense que ça fait juste

partie de ma personne de savoir

qu'il y a toujours quelque

chose de bon derrière toute

chose.


Une vidéo de MARIANNE qui effectue un plongeon est présentée.


MARIANNE

Même si j'ai perdu la

vision, j'ai gagné tellement de

choses à travers ça. J'aimerais

pas faire certaines choses

si j'étais pas la personne

que je suis aujourd'hui.


PASCAL JUSTIN BOYER

Fait que là, toi, t'as dû

apprendre le braille, ce qui est

l'équivalent de réapprendre

un alphabet au grand complet.


MARIANNE

Ça s'est quand même

bien passé. J'étais motivée à

l'apprendre aussi. C'est quelque

chose que je voulais vraiment

faire, puis je pense que quand

on veut vraiment, ça permet

de faire de très grandes choses.


PASCAL JUSTIN BOYER

Serais-tu capable

de m'enseigner

comme les bases du braille?


MARIANNE

Mais oui.


Texte informatif :
Le braille a été créé en France en 1825 par Louis Braille


Plus tard, PASCAL, qui a retiré son bandeau, est avec MARIANNE près d'une table. Un gros instrument qui ressemble à une dactylo est sur cette table.


PASCAL JUSTIN BOYER

Oh wow! C'est quoi ça?


MARIANNE

Ça s'appelle une Perkins, qui

est l'instrument qu'on utilise

pour taper le braille.


PASCAL JUSTIN BOYER

Ça fait penser

comme à une dactylo. Tu sais,

l'ancêtre de l'ordinateur.


MARIANNE tient dans sa main une espèce de cube muni de boutons.


MARIANNE

Donc, ça, c'est une cellule

braille. C'est six points.

Chaque lettre, chiffre

ou symbole correspond à

une combinaison de points. Donc,

les six points correspondent

aux six touches de la machine.


PASCAL JUSTIN BOYER

Le «F», c'est les trois

dans le coin comme ça,

fait que j'enlèverais tout,

sauf ces trois-là.


PASCAL reproduit sur le cube muni de boutons ce qu'il voit sur sa feuille guide où chacune des lettres de l'alphabet est représentée.


MARIANNE

C'est ça. Donc, là,

il va falloir que tu pèses

sur les trois points

en même temps sur la machine.


PASCAL appuie ensuite sur les trois touches de la machine.


MARIANNE

C'est bon. Et ça a fait

le «F».


PASCAL JUSTIN BOYER

Wow!


PASCAL reproduit ensuite une autre lettre sur le cube en déplaçant les boutons et en se fiant à sa feuille guide.


PASCAL JUSTIN BOYER

Ça, c'est le «L».

C'est trois d'un bord, comme ça.


MARIANNE

Exactement.


Ensuite, PASCAL s'apprête à reproduire la lettre «I» et valide l'information auprès de MARIANNE.


PASCAL JUSTIN BOYER

En diagonale comme ça?


MARIANNE

C'est ça.


PASCAL appuie sur les touches de la machine.


PASCAL JUSTIN BOYER

(S'adressant au public de l'émission)

On a un «I».

C'est bien cela?


MARIANNE

Oui.


PASCAL appuie longuement sur les touches de la machine.


PASCAL JUSTIN BOYER

Ah! J'ai-tu besoin de peser

aussi longtemps que ça?


MARIANNE

Non.


PASCAL JUSTIN BOYER

Non, hein?

Mais là, cette machine-là,

je veux dire, ça fait comme si

elle sortait des années 1930.

Il y a-tu quelque chose

d'un petit peu plus récent?


MARIANNE

Oui, donc en fait, on a

l'Apex, qui est comme un petit

ordinateur avec lequel on peut

taper le braille, puis il y a

une infinité de possibilités.


MARIANNE dépose devant elle cette machine.


PASCAL JUSTIN BOYER

Puis en fait, je remarque

que c'est exactement les mêmes

touches, mais c'est sur quelque

chose qui peut se connecter

à un ordi, c'est ça?


MARIANNE

C'est ça, exactement.


PASCAL JUSTIN BOYER

OK.

(mot_etranger=EN]Alright![/mot_etranger)


Un tableau représentant toutes les lettres de l'alphabet et leur équivalent en braille est présenté.


MARIANNE

Donc, la première chose

qu'on fait pour lire du braille,

c'est vraiment de toucher toute

la feuille pour savoir où est

notre braille, combien on en a.

On va utiliser juste un doigt,

puis on va aller une lettre

à la fois, puis avec l'autre

doigt, on va cacher la lettre

qu'on vient de lire

pour pas se tromper

ou se mélanger dans les lettres.


PASCAL JUSTIN BOYER

Fait que là, je reçois

une feuille, je touche.


MARIANNE

Hum-hum.


PASCAL JUSTIN BOYER

Ah, il y a rien. Il y a rien.

Ah, juste un petit mot.


MARIANNE

Il faut vraiment utiliser

le bout du doigt pour essayer

d'avoir tous les points.


PASCAL JUSTIN BOYER

Fait que là, j'en ai

comme trois en coin genre.

C'est-tu ça? Le «F».


MARIANNE

Oui.


PASCAL JUSTIN BOYER

J'ai le «L» qui a l'air

d'un «L» parce que c'est

trois toc-toc-toc comme ça. OK.

Là, je suis perdu.

C'est les deux en diagonale, ça.


MARIANNE

C'est ça.


PASCAL JUSTIN BOYER

C'est notre «I»?


MARIANNE

Oui.


PASCAL JUSTIN BOYER

(mot_etranger=EN]Alright![/mot_etranger)

Je suis un pro!

Mais sérieux, le braille, là,

c'est pas fait pour des gens

qui ont des gros doigts, hein?


MARIANNE

Mais c'est pour ça que

c'est très important d'utiliser

vraiment le bout du doigt

pour essayer d'aller chercher

tous les petits points.


Le mot «Flip» apparaît à l'écran, ainsi que sa version en braille.


Trois mots-clics sont présentés sous forme de constellation, dont «#lireaveclesdoigts», «#goûteravecsesyeux» et «#toucheravecsonart».


FRANCESCA MERENTIÉ est assise à un bureau et joue le rôle de PATRICIA, une productrice.


PATRICIA

Flip, c'est comme un train.

Puis si c'est un train, moi,

je suis la [mot_etranger=EN]track[mot_etranger=EN]

de chemin de fer.

Parce que je suis là pour mener

tout le monde à bon port.


PATRICIA est devant quelques employés et elle écrit un mot sur un tableau sous leur regard attentif.


PATRICIA

Ou à bonne gare.

Flip,

c'est comme un oiseau

qui vole dans le ciel

et moi, je suis le ciel.

Flip,

c'est une émission de télé et

moi, je suis la productrice.

Je suis toujours à la recherche

d'idées créatives capables

de créer une atmosphère très

le fun, jeune et dynamique.

Au départ, je m'étais dit que

j'allais donner la permission à

tout le monde de venir au bureau

avec leurs animaux de compagnie.


MÉLODIE, directrice des ressources humaines, se prononce sur cette idée.


MÉLODIE

Quand on nous a présenté

cette idée-là, on trouvait ça

très bien. Mais là, on a eu

peur des gens qui ont des

allergies aux animaux.

De plus, il faut s'assurer

que l'espace de travail respecte

les standards tel que stipulé

dans la Loi sur les normes

du travail, à l'article 6,

alinéa 27.

Mais c'est là qu'elle nous a

dit: «Ça a pas besoin d'être

un animal de compagnie. Ça peut

être un humain de compagnie.»


PATRICIA s'adresse aux employés dans le cadre de la réunion.


PATRICIA

Un chat... humain.


MÉLODIE

J'ai pas vraiment compris

que ça voulait dire.


PASCAL JUSTIN BOYER joue le personnage de BRANISLAV SLOVSKI, un danseur qui incarne un chat. Il se présente au bureau d'un employé de Flip et miaule à quelques centimètres de son visage.


BRANISLAV SLOVSKI

Miaou!


BRANISLAV se lèche, puis il est assis dans le corridor et se présente.


BRANISLAV SLOVSKI

Je m'appelle Branislav Slovski,

je suis un danseur contemporain,

je viens de la Lettonie.

Mon art m'amène à être

un chien ou un chat

pour donner à l'humain

l'important sentiment

de relaxation que procure

un animal de compagnie.


BRANISLAV est auprès d'un employé et lui flatte le visage.


BRANISLAV SLOVSKI

Les gens me posent souvent

la question: «Branislav,

quelle est ta plus grande fierté

dans ton travail?» Je réponds

que ma plus grande fierté

dans mon travail est quand

j'arrive à me camoufler

entièrement dans mon personnage.


BRANISLAV est auprès d'une employée qui agite un jouet au-dessus de lui tout en continuant de travailler. Ce dernier, couché sur le dos, donne des coups sur le jouet.


BRANISLAV SLOVSKI

Il n'y a plus Branislav,

plus chien, plus chat,

juste danse et amour.


BRANISLAV marche à quatre pattes dans le corridor entre les bureaux des employés. Il s'arrête dans l'embrasure d'une porte et reçoit une boîte de mouchoirs sur la tête.


PATRICIA

Pour moi,

le bien-être de mes employés

est une chose très importante.

Branislav amène à notre équipe

un sentiment de relaxation,

de détente, ce qui est très

propice à la créativité.


PATRICIA flatte BRANISLAV.


BRANISLAV fait tomber différents objets près du bureau d'un employé. Ce dernier asperge BRANISLAV d'eau, ce qui le fait feuler.


MÉLODIE

On croit en ça,

nous, la zoothérapie,

mais en autant que ça respecte

les politiques gouvernementales.

Et puis maintenant, on a

un environnement complètement

hypoallergène, sans poil et une

belle présence dans le bureau.


BRANISLAV vient se coller à MÉLODIE et il se frotte contre son bras. Elle essaie de le repousser, visiblement mal à l'aise.


Texte narratif :
#Malaise


PHILIPPE et KRYSTEL sont en studio et lèchent chacun une sucette.


PHILIPPE LACROIX

C'est vraiment bon, hein?


KRYSTEL DESCARY

Hum-hum. Mmm...


FRANCESCA vient les rejoindre.


FRANCESCA

Ah là là! Ça a l'air bon.

Qu'est-ce que vous mangez?


KRYSTEL DESCARY

Des suçons avec

des insectes dedans.


PHILIPPE LACROIX

Ça goûte le ciel.


FRANCESCA

Je peux en avoir un?


KRYSTEL DESCARY

Non, désolée.


PHILIPPE LACROIX

Non, mais on a mieux.

Oui, un smoothie fait à base

de poudre de poils d'aisselle.

Bon appétit!

(S'adressant au public de l'émission)

À la semaine prochaine!


Texte narratif :
#Fin


Générique de fermeture

Episodes of FLIP

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season
  • Category Entertainment
  • Category Report

Résultats filtrés par