Universe image Highlights Universe image Highlights

Highlights

Fun, informative vignettes about Ontario and the Francophones that have made their mark throughout the years.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Northern Ontario´s Treasures

What child hasn´t heard the story of Fred La Rose, who, in 1903, threw his hammer to scare off a fox and happened upon Cobalt´s rich silver deposits? From Timmins gold to Sudbury nickel, this video shows us just some of the riches that Northern Ontario has to offer.



Production year: 2016

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Titre :
Les meilleurs moments Images et visages de l'Ontario français La richesse du nord de l'Ontario


FABIENNE LABBÉ et PATRICK ROMANGO discutent.


PATRICK ROMANGO

Fabienne, connais-tu l'histoire

du forgeron Fred LaRose?


FABIENNE LABBÉ

Hum... non!


Des photos et des animations illustrent le propos en alternance avec les apparitions brèves de FABIENNE et PATRICK qui s'adressent au public de l'émission.


PATRICK ROMANGO

En 1903, Fred LaRose

travaillait sur la construction

d'un chemin de fer dans

le nord de l'Ontario. Tout d'un

coup, il voit un renard!

Et pour l'éloigner,

il lui lance son marteau.


FABIENNE LABBÉ

Ah! Est-ce que le renard

est correct?


PATRICK ROMANGO

Bien oui! Mais au lieu

de frapper le renard, le marteau

frappe de la roche qui contient

un métal précieux: l'argent.


FABIENNE LABBÉ

Wow! Est-ce qu'il est

devenu riche?


PATRICK ROMANGO

Pas vraiment. Mais

sa découverte marque le début

de l'industrie minière

au Canada. À cause de Fred,

la ville de Cobalt est fondée.

Et dans les 60 années suivantes,

Cobalt va exporter plus

d'un million de tonnes d'argent.

Au début du XXe siècle, des

milliers de familles viennent

s'installer dans le nord

de l'Ontario avec l'espoir

de faire fortune.


PATRICK ROMANGO

Est-ce qu'eux sont

devenus riches?


FABIENNE LABBÉ

Non, pas vraiment. Mais

À cette époque-là, l'équipement

d'un mineur se limite,

entre autres, à un pic,

une pelle, un marteau

et une brouette.

Aussi, les compagnies sont

pressées de faire des profits.

Elles ouvrent donc des mines

sans prendre les précautions

nécessaires pour la sécurité

des travailleurs. Mais

petit à petit, les conditions

de travail s'améliorent.


PATRICK ROMANGO

Et plusieurs villes sont

fondées à cause de leurs mines.

Savais-tu que Timmins

est surnommée la "ville au coeur

d'or"? C'est parce qu'autrefois,

À Timmins, on y retrouvait

la plus grande mine d'or

de toute l'Amérique du Nord.

Et il y a pas juste l'or

et l'argent: il y a aussi

le cuivre, le zinc...


FABIENNE LABBÉ

Et bien sûr, le nickel!

Pour extraire le nickel

de la terre, les mineurs font

exploser de la dynamite

dans des trous. Ensuite,

ils font chauffer le minerai

pour en ressortir le nickel.

Ce qui reste après, on appelle

ça la slag. La slag, c'est

l'accumulation de toutes

les impuretés qu'on retrouve

dans le minerai.

Quand la slag sort du fourneau,

elle peut atteindre jusqu'à

1430 degrés Celsius: aussi chaud que

la lave qui sort d'un volcan!

La région de Sudbury

est reconnue comme étant

l'une des plus grandes sources

de nickel au monde.


FABIENNE LABBÉ

Et c'est pour ça qu'on surnomme

Sudbury la "capitale du nickel".


PATRICK ROMANGO

Et aujourd'hui, le nord

de l'Ontario, à cause

de ses mines, est reconnu

partout à travers le monde.


Générique de fermeture

Episodes of Highlights