Universe image King Lionel Universe image King Lionel

King Lionel

King Lionel grabs the bull by the horns: the best way to break into the music biz and get the career he wants is clear--become a celebrity!

Share

Video transcript

Best Go Back to Basics

After his trip to Cannes has him questioning his deeper motivations, King Lionel feels the need to refocus his creativity and return to his roots. His past as a children´s singer, his singing lessons… everything gets the axe, quite literally. On top of all that, King Lionel manages to pen a deep song along with his partners in crime.



Production year: 2017

Accessibility
Change the behavior of the player

video_transcript_title-en

«King Lionel» est une série sous forme de faux documentaire sur Patrick, un homme ayant pour nom d’artiste King Lionel. Il tente de faire décoller sa carrière. Plusieurs interventions des personnages s’adressent directement à la caméra du réalisateur de ce faux documentaire. Le costume de scène de KING LIONEL comprend une crinière de lion et des vêtements extravagants aux couleurs criardes.


Début émission


KING LIONEL porte des vêtements de course à pied. Il se rend au départ d’une course et effectue quelques exercices d’échauffement.


KING LIONEL

(S’adressant au réalisateur)

Non, mais, pour vrai, là,

c’est tôt, quand même.

Il est 7 h 40 déjà.

On ne commencera pas

avant 8 h 30.

Il faut que je me réchauffe

un peu avant, sérieusement.

Je me suis entraîné,

je suis prêt,

je suis content d’être là,

à matin, de me lever tôt,

de faire: «Ah, oui?

Je m’en vais-tu faire ça?»

Mets-en que

je m’en vais faire ça.

C’est juste 5 kilomètres.

Ça s’appelle quand même

le marathon.

Un bon marathonien fait ça

en 12 minutes, à peu près là.

Moi je devrais le faire

en 45. À peu près.


Chanson thème


Titre :
King Lionel Chapitre 5 Des fois, il faut manger ses pogos nature


PATRICK, qui ne porte pas son costume, est dans son local. Il essaie d’envoyer une balle dans le panier de basketball situé au-dessus de son lit.


PATRICK

Ah!... Voyons!...


PATRICK

(S’adressant au réalisateur)

Non, sérieux, je n’étais

pas un grand sportif.

Je faisais de l’impro dans

une ligue d’improvisation

à Québec.

Puis c’est un producteur

qui est venu me voir

après le spectacle.

«Je te vois aller...

J’aurais aimé ça monter

un projet de musique

pour enfants.»

Monter un projet

de musique pour enfants...

ce n’était pas du tout vers

là que je m’en allais.

Mais je me suis dit:

«Pourquoi pas?»

Puis, ben, on a monté

un groupe de musique

pour enfants, qui s’appelait

Lionel et les pattes velues.

Lionel de Lionel

et les pattes velues,

c’est King Lionel.


Des vidéos d’archives sont présentées.


Texte informatif :
Lionel et les pattes velues, février 2002


PATRICK, beaucoup plus jeune, s’adresse à un réalisateur.


PATRICK

Lionel et les pattes velues

c’est un groupe,

c’est de la musique qu’on fait,

ça fait un petit bout

qu’on fait ça.

Là, on est en tournée.

On est au Mont-Sainte-Anne,

à Québec,

c’est un gros show aujourd’hui,

on est au bas des pentes.

Le monde qui descend faire

du ski, il arrive là

pis il est comme absorbé

par notre musique...


Patrick et son acolyte portent maintenant leurs costumes. Patrick, devenu KING LIONEL, se rend à l’extérieur, au bas des pentes. Il parle dans un micro.


KING LIONEL

(S’adressant aux skieurs)

... On va tous danser ensemble

le rap, alors c’est bien simple,

on va lever nos genoux...


De retour au temps présent, dans son local, PATRICK continue de parler de ses débuts au réalisateur.


PATRICK

(S’adressant au réalisateur)

On faisait des shows, des shows,

parce qu’il n’y avait pas

beaucoup de groupes pour

enfants à cette époque-là.

On s’est promenés partout.

Écoute, là, l’album,

on l’a travaillé

super sérieusement.

Ne bouge pas là, mais,

je suis sûr que...


PATRICK fouille dans un tiroir et en sort des documents qu’il présente au réalisateur.


PATRICK

(S’adressant au réalisateur)

Ça, c’est tous les documents

qui avaient été montés

par un graphiste.

Ça, c’est la pochette du CD.

Ça là, c’était pour présenter

chaque personnage.

Ben, t’as Lionel,

le Roi la Jungle,

Zaltabar aux claviers.

Chico à la batterie,

puis Chatastrophe au saxophone.

Quand tu regardes les photos,

c’est la tête de King Lionel là,

tu le reconnais.

Bon, j’ai enlevé le nez,

ça c’est un de mes bons

moves,

de ne jamais remettre ce nez-là.


Dans un retour dans le passé, le jeune Patrick est en coulisse et se prépare pour son spectacle. Il ne porte qu’un nez pour costume. Il s'adresse à un réalisateur


PATRICK

Il faut que je sois vraiment

réchauffé de partout

pour ne pas me casser rien.

Les zèbres aussi

pis les chats aussi,

c’est la même affaire

pour tout le monde.

On se réchauffe,

parce qu’il faut être en forme.


PATRICK effectue quelques mouvements de danse.


PATRICK

T’sais je danse là,

tu comprends-tu?

Mettons que je suis un lion,

je fais comme...


PATRICK s’accroupit et effectue des mouvements de gauche à droite.


PATRICK

(Commentant ses mouvements)

mais, je ne le fais pas

sur le

stage vraiment,

mais, c’est comme

l’énergie du lion...


Plus tard, des vidéos d’archives présentent KING LIONEL au bas des pentes alors qu’il est accompagné de deux membres de son groupe. Ils interprètent une chanson.


KING LIONEL

(Chantant)

Je mets ma main devant,

je mets ma main derrière,

je mets...


De retour au temps présent, dans son local, PATRICK continue de parler de ses débuts au réalisateur.


PATRICK

(S’adressant au réalisateur)

Si on continuait,

puis si on sortait l’album

de Lionel et les pattes velues,

ça aurait été un succès.

Sauf que moi,

j’avais peur d’être étiqueté

chanteur pour enfants.

Parce que mon vrai but

c’était de toucher

tout le monde.

Je pensais que,

la seule façon

de me détacher de ça,

c’était de ne plus jamais

remettre la tête de lion.

Plusieurs années plus tard,

je me suis rendu compte que non.

C’était cette tête-là qui

me permettait d’être aussi

spectaculaire et de toucher

autant de monde.


Plus tard, PATRICK est en voiture sur l’autoroute et s’adresse au réalisateur.


PATRICK

(S’adressant au réalisateur)

Je vais aller chanter

ma nouvelle chanson au concours

Fais-moi ta toune.


PATRICK effectue quelques exercices pour échauffer les muscles de sa mâchoire.


PATRICK

Brrrbrrrbrrr...

(Commentant ses exercices)

Plus la lèvre est souple,

mieux je prononce en fait.

(Effectuant d’autres exercices)

Brrrbrrrbrrr...

(S’adressant au réalisateur)

Je ne suis jamais allé faire

de shows à Saint-Eustache,

donc, en même temps,

je pense que ça peut être

un développement, je vais

développer un nouveau public.


Dans un montage parallèle, PATRICK est dans son local et s’adresse au réalisateur.


PATRICK

T’sais, King Lionel,

j’ai jamais arrêté d’y croire.

Sauf qu’à un moment donné,

il faut que tu t’obliges

à faire quelque chose pour

qu’il se passe des affaires.

C’est comme quand tu veux

te remettre en forme,

tu t’inscris dans un gym,

pis tu y vas.

Ben là, je me suis inscrit

dans un concours.

Je sors la tête de la boîte,

je remets King Lionel

sur les rails,

puis let's go!


Texte narratif :
Concours Fais-moi ta toune! Février 2016


PATRICK est assis au milieu d’un centre d’achats, endroit où se déroule le concours. Un présentateur est sur scène, devant quelques spectateurs.


PRÉSENTATEUR

J’inviterais Lionel King

s’il vous plait.

Dans la catégorie

auteur/compositeur.

Bonjour Lionel.


PATRICK se rend sur scène et il enfile son costume de scène. Il devient alors KING LIONEL.


KING LIONEL

(S’adressant aux spectateurs)

OK, Saint-Eustache,

tu te lèves debout

pis tu brasses ton popotin.

Envoye, pas de niaisage!

Come on! Come on,

on se lève, là!

Alright!


KING LIONEL, devant les quelques spectateurs qui demeurent impassibles, interprète une chanson rythmée en effectuant des mouvements de danse. La chanson se termine.


KING LIONEL

(S’adressant aux spectateurs)

Saint-Eustache, c’est le plus

beau 3 minutes que j’aie vécu

aujourd’hui avec vous autres.


PRÉSENTATEUR

Lionel, Lionel,

Lionel, bravo Lionel!


KING LIONEL

Eille, merci, merci...


PRÉSENTATEUR

Mesdames et messieurs,

une bonne main pour Lionel King!


KING LIONEL prend ensuite quelques égoportraits avec les rares spectateurs derrière lui.


Chez lui, PATRICK se rend dans la cuisine pour se servir un verre d’eau. Il discute avec le réalisateur et revient sur sa performance et ce qui en a découlé.


PATRICK

(S’adressant au réalisateur)

C’est comme l’effet papillon.

Une action en amène une autre.

C’est toujours comme ça

que ça fonctionne,

pour vrai là.

Mais l’affaire,

moi, que je m’attendais,

mais trop pas là... Le Carnaval

de Québec, je reçois un email.

«King Lionel, on sait

que tu viens de Québec.

On t’invite à faire la parade.»

«Oui, oui, tu veux que j’aille

marcher pendant trois heures

au froid, à cause que

mon costume est éclaté, t’sais.»

Mais non.

Ils voulaient faire faire

un char allégorique aux couleurs

de King Lionel,

parce qu’ils veulent

que j’ouvre la parade

du Carnaval.


Texte narratif :
Carnaval de Québec, 2013


Des images présentent KING LIONEL à bord d’un char allégorique, lors de la parade du Carnaval.


Dans un montage en parallèle, PATRICK commente la parade du Carnaval depuis la cuisine, puis dans son local, en s’adressant au réalisateur


PATRICK

(Commentant depuis la cuisine)

Le Carnaval de Québec n’invitait

pas le chanteur, mais invitait

King Lionel, l’icône.

T’sais, tu ne proposes pas

à n’importe quel chanteur

de lui faire un char allégorique

sur mesure, non, sérieusement.

Tu ne dis pas à

Louis-Jean Cormier:

«Louis-Jean Cormier, on va te

faire un char allégorique

sur mesure juste pour toi.»

T’sais. Il va être brun

avec, en jeans...

C’est rien contre

Louis-Jean Cormier, juste que,

tu ne fais pas un char

allégorique à n’importe

quel chanteur;

tu fais un char allégorique

à King Lionel parce que

c’est une icône.


PATRICK

(Commentant depuis son local)

Le succès vient tellement

rapidement à King Lionel,

pis ça fait peur,

moi ça me fait peur.

Ça ne me fait plus peur autant

que ça me faisait peur,

c’est juste que, ça m’a fait

peur sur le coup, j’ai fait:

«Oh! Ça va vite!»

(Imitant le son du moteur d’une voiture)

Vroum... c’est comme vroum...

c’est comme, voyons, hein!

Pour vrai, il y a des voitures,

tu fais: «Ah, oui, t’sais...»

Ouum... Regarde,

ce n’est pas ça,

là c’est vroum... vroum...

c’est difficile à retenir.

Moi je fais du 0-100 en...

je ne sais pas,

deux secondes?

Je ne sais pas

ce qui est rapide...

Tu vas trop vite, t’sais!

Tu vas trop vite King Lionel.


Plus tard, PATRICK est avec KATEE JULIEN, professeure de chant et amie, et il effectue des vocalises, d’une voix très grave.


PATRICK

Aaaa...


KATEE JULIEN

L’attaque directe sur

ta note si tu peux.


PATRICK

Oui, mais je ne chante jamais

bas de même là, c’est vrai...


KATEE JULIEN s’adresse ensuite au réalisateur.


KATEE JULIEN

(S’adressant au réalisateur)

Eille, ça fait,

je pense quasiment 20 ans

qu’on se connaît,

mais ça faisait 6, 7 ans

qu’on ne s’était pas vus.

Parce qu’il est super occupé,

puis moi ben je suis allée

chanter un petit peu partout

avec Dancing, pis les projets

de carrière. Pis les soupers,

ben, de moins en moins,

mais là c’est super le fun

de se voir aujourd’hui.


PATRICK et KATEE JULIEN discutent ensuite.


PATRICK

J’ai juste besoin de faire

juste une mise à jour,

un peu dans tout là.


KATEE JULIEN

Oui.


PATRICK

Parce que là, si je pars,

pis que je fais les 50 shows...


KATEE JULIEN

T’sais... ta voix

il faut qu’elle te suive

dans tout ça aussi là, t’sais.

C’est super important.


KATEE JULIEN joue une note au piano. Pendant ce temps, PATRICK consulte son téléphone cellulaire.


PATRICK

Ça ne sera pas long,

il faut juste que je prenne là,

il faut juste que je...


KATEE JULIEN

O.K. Bon, hydrate c’est bon?

Texto c’est bon?


PATRICK

C’est fait.


KATEE JULIEN

OK, t’sais, focus, là.


PATRICK

Regarde, allons-y,

excuse-moi.


KATEE JULIEN donne la note et PATRICK fait des vocalises.


PATRICK

La la la...


KATEE JULIEN

On va refaire celle-là,

ça coince un petit peu...


Le téléphone cellulaire de PATRICK sonne.


PATRICK

Oh! Donne-moi une seconde.


KATEE JULIEN

O.K.


PATRICK répond au téléphone.


PATRICK

Allô!... Ah, oui...

ben oui.

Parfait, c’est super!


Quelques instants plus tard, PATRICK reprend ses vocalises.


PATRICK

La la la...


PATRICK et KATEE JULIEN s’arrêtent quelques instants pour discuter.


KATEE JULIEN

O.K.

Patrick, je ne le sais pas

ce qui se passe, mais...

T'es-tu confortable

là-dedans?

Ton raz-de-marée,

qui est en train de se passer?


PATRICK

Ben oui, ça va,

pour vrai, écoute...


KATEE JULIEN

C’est ça que tu veux?


PATRICK

... ça roule, ça roule raide,

non non, ça roule.

En ce moment, là,

c’est comme si tout se passe...


KATEE JULIEN

Oui.


PATRICK

Mais, mais, mais,

je ne sais pas tout

ce qui se passe en même

temps, tellement il y a

des choses qui se passent.

Ça va super bien.

Ça va vraiment super bien.

Ça ne va pas... c’est

weird.

Je ne sais pas

comment le dire...

T’sais, Katee,

tu la connais Maude.


KATEE JULIEN

Oui, ça va-tu bien, ou...?


PATRICK

Ah, oui, ça va.

Ça va, correct.

J’aimerais ça que tu l’appelles

pis que tu lui dises

que c’est normal que

je sois occupé, pis que...

Tu le sais toi,

tu l’as vécu,

tu as été en tournée

beaucoup, t’sais...


KATEE JULIEN

Ben c’est parce que t’sais Pat,

si je l’appelle, ça fait combien

d’années que je... t’sais...

«Salut, c’est Katee,

pour te dire que...»


PATRICK

Non non! Ben là! Ce n’est

pas ça que je veux dire...

À la limite, tu viens souper

à la maison, bla-bla,

je monte en haut,

j’ai un email à faire,

peu importe,

tu vois le genre,

pis là t’es toute

seule avec elle...


KATEE JULIEN

Ah, oui, je vois

le genre, oui.


PATRICK

O.K... je ne suis pas

venu pour ça.

Je suis venu pour ça

en même temps.

Mais je ne suis pas venu

juste pour ça.


KATEE JULIEN

O.K.


PATRICK reprend les vocalises.


PATRICK

OK, on y va!

La la la...


KATEE JULIEN

Détends, détends,

détends...


PATRICK

La la la...


PATRICK arrête de faire ses vocalises.


PATRICK

OK, je te dis

quelque chose là.


KATEE JULIEN

Hm, hm.


PATRICK

En ce moment, j’aimerais ça

que ce soit King Lionel

qui soit ici. Patrick,

il n’en fait pas de shows.

C’est King Lionel

qui fait le show.


Plus tard, PATRICK a enfilé son masque de KING LIONEL.


KATEE JULIEN

Je te suis, O.K?


KING LIONEL

O.K.


KATEE JULIEN

On y va.


KING LIONEL

La la la...


KATEE JULIEN

Oui, rouvre en haut là,

rouvre!


KING LIONEL

La la la...

C’est cool...


KATEE JULIEN

Oh, ben, c’est pas

une grande différence là.

C’est pas ta voix le problème.

Pis c’est pas King Lionel

le problème non plus.

C’est quelque chose

en dedans de toi.


KING LIONEL

Les problèmes extérieurs, je ne

les sens plus quand je chante...


KATEE JULIEN

Tu ne les sens plus, mais ils

sont là, ils sont dans ta tête.

T’as vraiment besoin

de sortir le méchant.


Plus tard, KING LIONEL et KATEE JULIEN se retrouvent dans un endroit où l’activité consiste à lancer des haches sur une cible.


KING LIONEL

Ça, c’est mon genre

de cours de chant.

(Chantant)

Na na na! Aaah!

On y va!


KATEE JULIEN

(Criant)

Ouah!

Tu vois-tu, quand on fait ça,

comment ça vient de...


KING LIONEL

Eille, ça vient du bas-ventre.


KATEE JULIEN

Du ventre!


KING LIONEL

Ça vient du bas-ventre.


KATEE JULIEN

Exactement!


KING LIONEL

Je te le dis,

là je connecte.


KING LIONEL ET KATEE JULIEN

Ouah!!!


KING LIONEL

Yeah!


KATEE JULIEN

Ouah!


KING LIONEL

Hein? Eille, Katee, c’est juste

débile, ça fait du bien là!

Je sens là que, je pogne

tout le poison... Chraw!


KATEE JULIEN

Yes mon Pat!


KING LIONEL

Oui, yes!


KATEE JULIEN

Je suis vraiment

contente.


KING LIONEL

J’aimerais ça que tu m’appelles

King Lionel par exemple.


Plus tard, PATRICK est dans son local et, s’adressant au réalisateur, il commente l’activité du lancer de la hache.


PATRICK

(S’adressant au réalisateur)

Eille, tirer de la hache,

ça réveille la bête t’sais.

Moi, pour être en action,

pour être en forme,

il faut que j’aie du fun,

il faut que ça soit tripant.

Ça, c’était tripant.

Ça m’a donné le goût de faire

tellement d’autres choses,

de bouger comme un fou!

Je me suis même inscrit

au Marathon de Montréal.

C’est sûr que là,

c’est juste un 5 kilomètres,

mais ça s’appelle quand même

un marathon. C’est 5 kilomètres,

mais, avec la tête.


Texte narratif :
Marathon Rock ’n’ roll Oasis, Montréal


KING LIONEL, en tenue de jogging, effectue quelques échauffements.


KING LIONEL

(S’adressant au réalisateur)

T’sais, il y en a tellement

d’artistes qui se donnent

le style de l’ivrogne fumeurs;

froc de cuir, délinquant,

mais moi ce n’est pas ça.

King Lionel, il est étincelant!

King Lionel, il est éclatant!

King Lionel, il est flamboyant!

Pis ça, je ne peux pas l’être

si je ne suis pas

en pleine forme,

si je ne suis pas

en pleine capacité

de mes moyens.


KING LIONEL prend des photos avec différents participants à la course.


KING LIONEL

(S’adressant au réalisateur)

Eille, depuis tantôt,

je me promène

à travers la foule;

tout le monde prend

des selfies avec moi.

Qu’est-ce que tu penses que

ça projette comme image?

Tout l’espace virtuel

Montréal Marathon,

on va voir des photos

de King Lionel partout qui est

en train vraiment de promouvoir

les bonnes valeurs,

les saines habitudes de vie,

d’être en santé

pis de se sentir

bien dans sa peau.

T’sais, moi je fais ça pour

mon image personnelle

au départ en me disant:

«Regarde, je veux me sentir

bien dans ma peau,

je veux me sentir beau.»

Quand je me sens beau,

je suis beau.

C’est ça l’affaire,

c’est bon pour tout le monde ça.

Regarde, lui, il se sent beau,

il est beau!

Depuis tantôt que je cherche,

je suis le seul artiste.

Sérieux là?

Elle est où Marie-Mai?

Il est où Sylvain Cossette?

C’est malade là.

Je suis toujours habillé

en rouge moi. Là tout le monde,

regarde: c’est des chandails

rouges aujourd’hui

pour le marathon.

Fait que moi,

ce que je sens là,

c’est King Lionel

et son crew.


KING LIONEL lève la main à un passant pour que ce dernier la lui tape, mais le passant l’ignore complètement.


KING LIONEL

Hééé! En tout cas.

(S’adressant au réalisateur)

Et son crew, tu comprends

ce que je veux dire?


Des extraits de la course de KING LIONEL sont présentées.


KING LIONEL

(S’adressant au réalisateur)

(Commentant après coup)

C’est malade le marathon.

Je me sentais comme,

comme la reine fourmi

avec plein de petites fourmis

qui courent vers le même but.

Toutes les petites fourmis.

Là, c’était malade!

Des fois je me disais:

«On va trouver une

grosse pièce de viande,

pis on va tous la ramasser

pis on va l’amener

dans notre terrier.»

On était tous unis

dans un même but.


À la fin de la course, KING LIONEL reçoit sa médaille.


KING LIONEL

Ça là, c’est ça

mon bling aujourd’hui...


À cause de sa crinière, KING LIONEL peine à mettre la médaille autour de son cou.


KING LIONEL

Bon, je l’ai. C’est juste

comme une grosse pyramide

de positif. C’est du positif,

sur du positif, avec du positif

par-dessus, plus du positif,

pis au sommet de ça,

il y a du positif.

C’est ça un marathon.

Je ne veux pas me comparer

là, mais c’est un peu

comme Terry Fox,

ce qu’il a fait.

Lui, il s’est dit:

«Je pars pis je cours.»

Moi aussi, je suis parti,

je suis parti à courir

pis je n’ai pas arrêté.


Plus tard, PATRICK est chez lui. Il s’adresse à sa conjointe, MAUDE.


PATRICK

Maude?


MAUDE

Quoi?


PATRICK

Sais-tu où elle est ma boîte...

la seule boîte que

j’ai avec des photos dedans?


MAUDE

Je ne sais pas là.


PATRICK et MAUDE vont chercher dans la maison. MAUDE aperçoit une boîte au-dessus d’une armoire.


MAUDE

C’est-tu ça là?


PATRICK

Ah, oui. Merci.


PATRICK entreprend d’examiner le contenu de sa boîte en plaçant les objets sur la table de cuisine.


PATRICK

(S'adressant au réalisateur)

T’sais, j’ai plein

d’affaires là-dedans là.

(Montrant une photo d’un jeune garçon)

C’est qui ça?

C’est un bébé lion.


Plus tard, PATRICK est assis à la table et discute avec le réalisateur.


PATRICK

Moi je ne me suis jamais vu

comme un grand chanteur

à texte, parce que, regarde,

moi je vais te le dire là,

ce que j’écris quand

je fais des chansons,

c’est plus comme,

on a du fun...

c’est plus des chansons

pop, des chansons...


MAUDE

Oui, oui, t’as du fun,

c’est ça.


PATRICK

Mais là, je pense que je suis

prêt à écrire des chansons

qui transmettent celui

que je suis aujourd’hui.


PATRICK montre une autre photo d’un jeune garçon


PATRICK

(S’adressant au réalisateur)

La vois-tu cette photo-là?

Ça c’est moi, O.K?

J’étais un peu plus jeune

qu’Edmond. Vois-tu Edmond?


PATRICK montre la photo de son fils Edmond sur la porte du réfrigérateur.


PATRICK

Lui c’est mon moi de demain.

Tu comprends-tu, oui?

Le passage. En ce moment,

je me sens comme ça.

J’ai besoin de passer.

Il est temps que

j’écrive une chanson

qui peut passer à l’histoire.

Il faut qu’au départ

tu veuilles qu’une de

tes chansons devienne un grand

classique pour qu’elle devienne

un grand classique.

Tu la composes comme étant

un grand classique. Pis moi,

ben, je ne le sais pas...

ce n’est pas ça que

je fais d’habitude.

J’ai essayé de travailler

avec un de mes chums,

Éric Desranleau. Éric Desranleau

était dans Mes Aïeux.

(Fredonnant la chanson)

«L’arrière-arrière-grand-père»

«Les cennes noires...» là,

la chanson de...

«Les cennes noires...»

c’est ton temps..

c’est que..

c’est ton temps mon ti gars..

Tu comprends-tu là, bon...

Il est capable,

il a l’oreille, pis il n’a pas

seulement l’oreille,

il a l’oreille, mais en

même temps il a le doigté

pour créer des classiques.


Plus tard, KING LIONEL rencontre KATEE JULIEN et ÉRIC DESRANLEAU.


KING LIONEL

Pour qu’une chanson passe

à l’histoire, non seulement

il faut que le

hook soit là,

mais il faut que ça te rentre

dans la tête, que ça te

rentre dans l’oreille,

pis que ça tourne

tourne tourne...

mais en plus, j’aimerais

vraiment ça que le message

soit vraiment porteur.


KATEE JULIEN

(Commentant après coup)

J’étais super contente

qu’il veuille qu’on crée

ensemble,

de faire de la création

ensemble.

Je ne savais pas

où ça allait aller.


KING LIONEL continue de discuter avec ÉRIC DESRANLEAU.


KING LIONEL

J’aimerais ça parler de paix.


ÉRIC DESRANLEAU

Oui.


KING LIONEL

J’aimerais ça parler

de l’environnement.


ÉRIC DESRANLEAU

O.K.


KING LIONEL

J’aimerais ça parler

des enfants, de ce

qu’on leur laisse,

du legs, du respect...


ÉRIC DESRANLEAU

C’est ton

We are the world…


KING LIONEL

Tellement. T’sais c’est un genre

de Imagine...


KATEE JULIEN

Oui.

Imagine, c’est ça que

je pensais aussi.


ÉRIC DESRANLEAU

Oui. Plus simple,

plus dépouillé.


ÉRIC DESRANLEAU, musicien et ami, commente sa rencontre avec KING LIONEL en discutant avec le réalisateur.


ÉRIC DESRANLEAU

(S’adressant au réalisateur)

Moi ça fait longtemps

que je connais Pat.

Ça doit faire au moins 15 ans.

On n’a jamais

travaillé ensemble,

depuis le temps

qu’on se connaît.

T’sais c’est un petit peu

comme quand t’as une blonde

puis tu tripes sur une fille

qui tripe sur toi,

puis que là quand

t’es rendu célibataire,

c’est rendu qu’elle a un chum...

c’était tout le temps ça.

C’était ça, ça ne pouvait

jamais adonner parce que

j’avais un projet,

il avait un projet,

mais là, je suis vraiment

content de pouvoir enfin

faire quelque chose avec lui,

et, Pat m’inspire énormément,

énormément.


La rencontre entre KING LIONEL, KATEE JULIEN et ÉRIC DESRANLEAU se poursuit.


KING LIONEL

Je ne veux pas faire pleurer

les gens pour les faire pleurer.

Je veux les faire pleurer...


KATEE JULIEN

Parce qu’ils sont touchés,

c’est ça?


KING LIONEL

Exactement.


KATEE JULIEN

Oui.


KING LIONEL

La chanson, il faut

qu’elle parle aux âmes,

d’abord et avant tout.


ÉRIC DESRANLEAU

Je suis curieux de savoir

ta première phrase,

c’est ça qui va

me partir, là.


KING LIONEL

Écoute,

La terre est à nous,

il n’en tient qu’à vous, euh..


KATEE JULIEN

De la protéger.


KING LIONEL

La terre est à nous,

il n’en tient qu’à vos

de la protéger.

La terre est à vous...


KATEE JULIEN

Oui.


KING LIONEL

Il n’en tient qu’à nous...


KATEE JULIEN

Oui.


KING LIONEL

Simplement de l’aimer.


KATEE JULIEN

Oui.


KING LIONEL

T’sais, un truc

comme ça là.


ÉRIC DESRANLEAU joue de la guitare et chante.


ÉRIC DESRANLEAU

(Chantant)

La terre est à nous,

il n’en tient qu’à vous...


KING LIONEL CHANTE

De la protéger..


ÉRIC DESRANLEAU

C’est beau ça!


KING LIONEL

Oui?


ÉRIC DESRANLEAU

Et...


KING LIONEL et KATEE JULIEN chantent, tandis que ÉRIC DESRANLEAU joue de la guitare.


KING LIONEL ET KATEE JULIEN

(Chantant)

La terre est à vous,

il n’en tient qu’à nous,

simplement de l’aimer...


KATEE JULIEN

Ah! C’est beau ça!

Le deuxième accord!


KING LIONEL

Oui...

C’est juste du beau...

Là, il faut trouver...


KATEE JULIEN

Oui oui oui...


KING LIONEL

(Chantant)

Les rivières, les montagnes...

quelque chose et les oiseaux.


KATEE JULIEN

Ben... c’est parce que vu

qu’on parle de la terre,

moi c’est drôle, je dirais,

ses rivières, ses montagnes.


KING LIONEL, KATEE JULIEN ET ÉRIC DESRANLEAU

(Chantant)

Ses rivières, ses montagnes,

le ciel et ses oiseaux...


Après la chanson, KING LIONEL propose une nouvelle phrase.


KING LIONEL

Euh, un trésor, nanana...


ÉRIC DESRANLEAU

Ah, j’aime ça.


KATEE JULIEN

Ah! Un trésor,

c’est bon ça.


KING LIONEL, KATEE JULIEN ET ÉRIC DESRANLEAU

Un trésor, un joyau, c’est tout

ce qu’on a de plus beau...


Plus tard, PATRICK est à sa table et commente la chanson qu’ils ont créée.


PATRICK

(S’adressant au réalisateur)

On était en train de la créer

la chanson, pis je le savais

déjà que c’était un classique.

T’as vu les yeux à Katee?

T’as vu les yeux à Éric?

T’as vu mes yeux?

Instant classic.

Classique instantané.

Moi je ne fais jamais

écouter mes choses avant

que je sois vraiment prêt.

Si tu parles d’une idée trop tôt

à quelqu’un, il y a des chances

que tu te fasses voler ton idée.

C’est sûr que ça vient de ça.

Je ne veux pas faire écouter

des portions de chansons

là pis... non non!

Écoute ma chanson.

À part Maude. Elle, elle entend

tout ce qu’on fait. Maude?


MAUDE

Hm?


PATRICK

Viens ici.

Viens écouter ça.


MAUDE

Attends un peu là.


On retrouve KING LIONEL, KATEE JULIEN et ÉRIC DESRANLEAU qui discutent.


KING LIONEL

C’est malade.


ÉRIC DESRANLEAU

C’est bon!


KING LIONEL

C’est fou!


KATEE JULIEN

C’est super!


KING LIONEL

Ça te vibre-tu?


KATEE JULIEN

Ben oui, ben oui, ça me vibre.


KING LIONEL

Ben moi ça me vibre,

ça me vibre tellement là.


KATEE JULIEN

Parce que ce que j’aime

là-dedans c’est la simplicité

de la chose, c’est direct,

c’est simple, c’est...


KING LIONEL

Qui n’aime pas la terre? Ça fait

triper tout le monde la planète.

Le show de King Lionel,

c’est des explosions,

c’est de l’éclairage,

c’est une troupe de danse,

c’est du cirque,

c’est des dragons en 3D,

des géants robots, t’sais.

C’est plein d’affaires.

Mais, imagine, tout s’arrête.

Le décor a l’air de tomber,

comme des petites feuilles...

le décor qui tourne

tranquillement. Éric arrive

seul avec sa guitare.

Moi je trouve que...

(S’adressant à ÉRIC DESRANLEAU)

t’arrives avec ta guitare,

tout le monde fait:

«Il a ben l’air

smatte ce gars-là.»

T’as l’air

smatte...


ÉRIC DESRANLEAU

Oui, oui.


KING LIONEL

T’as un capital de sympathie,

tout le monde fait:

«Eille, il est ben l’air

smatte lui,

ça pourrait être mon frère.»

Pis vous commencez

tous seuls... comme si

on n’était plus dans le show

de King Lionel.

Pendant ce temps-là

je vais me changer.

Je pourrais revenir

tout en blanc avec un lama,

pour vrai là ça marche!

Éric et Katee arrivent,

ça commence.

Je vous laisse

commencer tous seuls,

je vais venir

vous rejoindre.


KATEE JULIEN

O.K.


KATEE JULIEN et ÉRIC DESRANLEAU chantent.


KATEE JULIEN ET ÉRIC DESRANLEAU

(Chantant)

... seront là jusqu’à demain...


La chanson s’arrête.


KING LIONEL

... qu’à demain bro...


ÉRIC DESRANLEAU

Veux-tu partir sur

un rap là?


KING LIONEL

Sérieux, c’est ça là...


ÉRIC DESRANLEAU

Là c’est là que

tu pars sur,

toutes les raisons

pour lesquelles...


KING LIONEL fait du rap.


KING LIONEL

Sauvons la terre, mon frère,

les enfants, nanana...


KATEE JULIEN fait du rap.


KATEE JULIEN

Oui...

Trop de guerres...


KING LIONEL

(Faisant du rap)

Il ne faut plus la faire...


KING LIONEL

(S’adressant à ÉRIC DESRANLEAU)

C’est ça le bridge dans le fond,

c’est une espèce de rap...


KATEE JULIEN

Oui.


ÉRIC DESRANLEAU

C’est ton moment.


KATEE JULIEN

Oui.


ÉRIC DESRANLEAU

C’est le moment King Lionel.


Plus tard, PATRICK est dans son local. Il met en marche un métronome.


PATRICK

Alright bro, come on bro…

(Commentant)

C’est complètement

improvisé ça,

complètement improvisé.

Je me laisse emporter

par le rythme

pis les mots viennent tout

seuls. T’sais tu pars...

(Faisant du rap)

Sur la terre, mon frère,

il y a la lumière,

mais il ne faut pas se taire,

les problèmes sont...


PATRICK arrête son improvisation.


PATRICK

(S’adressant au réalisateur)

Tu comprends

ce que je veux dire.

(Montrant son métronome)

Ça là maintenant,

moi je le traîne partout.

C’est un petit

métronome de poche là,

parce qu’en même temps,

tu ne le sais jamais

quand une bonne idée arrive,

pis je veux tout de suite

pouvoir la mettre sur un beat.


On retrouve KING LIONEL, KATEE JULIEN et ÉRIC DESRANLEAU qui pratiquent la chanson.


KING LIONEL

(Imitant le son d’un disque sur une table tournante)

Chk, ta, chekapatou...


KATEE JULIEN ET ÉRIC DESRANLEAU

(Chantant)

La terre est à nous,

il n’en tient qu’à vous

de la protéger...


KING LIONEL

(Imitant le son d’un disque sur une table tournante)

Yo ka yo...


KATEE JULIEN ET ÉRIC DESRANLEAU

(Chantant)

La terre est à vous


KING LIONEL

(Imitant le son d’un disque sur une table tournante)

chk...


KATEE JULIEN ET ÉRIC DESRANLEAU

(Chantant)

il n’en tient qu’à nous


KING LIONEL

(Imitant le son d’un disque sur une table tournante)

chkka...


KATEE JULIEN ET ÉRIC DESRANLEAU

(Chantant)

simplement de l’aimer...


KING LIONEL

(Imitant le son d’un disque sur une table tournante)

chk chk...


KATEE JULIEN ET ÉRIC DESRANLEAU

(Chantant)

Ses rivières, ses montagnes,

le ciel et ses oiseaux...


KING LIONEL

(Chantant)

ses oiseaux...


KATEE JULIEN ET ÉRIC DESRANLEAU

(Chantant)

Un trésor, un joyau,

c’est tout ce qu’on a

de plus beau...


KING LIONEL

(Imitant le son d’un disque sur une table tournante)

Ka chaka kacha bro!


KATEE JULIEN ET ÉRIC DESRANLEAU

(Chantant)

C’est une poignée de terre...


KING LIONEL

(Chantant en anglais)

rock, rock, rock … the earth


KATEE JULIEN ET ÉRIC DESRANLEAU

(Chantant)

qu’on tient dans sa main...


KING LIONEL

(Chantant en anglais)

keep it, keep it

in your hand, bro.


KATEE JULIEN ET ÉRIC DESRANLEAU

(Chantant)

Celle qu’on appelle la terre...


KING LIONEL

(Chantant en anglais)

call it, call it,

call it earth…


KATEE JULIEN ET ÉRIC DESRANLEAU

(Chantant)

sauvons-la jusqu’à demain...


KING LIONEL entreprend un rap.


KING LIONEL

La pollution c’est non,

c’est pas bon, c’est pas bien,

Il faut pas faire la guerre,

non plus la guerre,

Les enfants ne font pas

la guerre, peu importe d’où

tu viens, C’est pas vrai,

y a des enfants

qui font la guerre au loin,

Il faut plus, il faut que

ça arrête, il faut que ça cesse,

Ces enfants travaillent

dans des usines pour nous,

Nous ne savons pas,

nous ne sommes pas au

courant de tout, de tout,

Il faut arrêter les violences,

arrêter la guerre,

Il faut arrêter la pollution,

arrêter mon frère,

Il faut s’unir, tous unis,

tous unis pour un but,

pour un seul but,

C’est d’aimer la terre,

aimer la terre,

aimer la terre...


On retrouve PATRICK qui fait entendre sa chanson à MAUDE qui semble découragée.


KATEE JULIEN ET ÉRIC DESRANLEAU

(Chantant)

C’est une poignée de terre...


KING LIONEL

rock, rock, rock...


KATEE JULIEN ET ÉRIC DESRANLEAU

(Chantant)

qu’on tient dans sa main...


KING LIONEL

(Chantant en anglais)

keep on, keep on…


MAUDE

C’est une blague,

c’est comme une parodie,

mettons.


PATRICK arrête la chanson.


PATRICK

Ben non. C’est une nouvelle

chanson de King Lionel là.

Je veux dire, je veux

essayer autre chose.

J’aimerais ça sortir un peu

de ce que je suis habitué.

Je veux sortir de mes vieilles

bottines, je veux juste faire

autre chose de nouveau.


MAUDE

OK, mais ce n’est pas,

donc, ce n’est pas une blague,

mettons.


PATRICK

Ben non, ce n’est

pas une blague.

Écoute, as-tu entendu

la voix à Katee,

et la guitare là-dessus,

il n’y a pas de blague là.

Ce que je veux

dire c’est que...

Ç’a l’air d’une blague

pour toi ou...?


MAUDE

Ben les...

les paroles.


PATRICK

Ben quoi, les paroles...

La terre est à nous...

il n’en tient qu’à nous

de la protéger...

C’est une chanson

qui parle, de la terre,

de conserver la terre,

de conserver ses ressources

pis de faire attention

aux humains et aux animaux

qui sont sur cette terre-là.

Et la terre là, je ne sais pas

si tu le sais,

mais c’est la seule qu’on a.

Pis, pour vrai là,

si à un moment donné

on se met à l’user à la corde,

il n’y en aura plus là.

Ce n’est pas une question

de dire: «Euh... on se trouvera

une autre terre...»

Non! Je suis sérieux.


MAUDE

Mais Pat, Non, mais je suis

d’accord avec toi là,

je suis d’accord

avec le message là.


PATRICK

Bon! Si t’es d’accord

avec le message,

tu ne seras pas la seule

à être d’accord...

c’est un message universel.

Ce n’est pas une blague,

il n’y a rien

de drôle là-dedans.

Ce n’est pas...

C’est sérieux. C’est senti.


MAUDE

Hm. Ben... C’est sûr que

si ça sort sur les réseaux

sociaux là

ça ne sera pas

drôle par exemple.

Moi je... Ben, j’ai peur

que tu te fasses intimider

avec ça moi.


PATRICK

(Offusqué)

C’est beau, merci

pour ton conseil...


Plus tard, PATRICK est dans son local et discute avec le réalisateur.


PATRICK

(S’adressant au réalisateur)

Là, la chanson n’est pas

enregistrée en studio.

Je n’ai trouvé personne,

qui, pour l’instant,

veut l’enregistrer.

Ce n’est pas grave parce que

je n’arrête pas de créer.

Ça, c’est un projet que

je laisse un peu sur la glace.

Je travaille sur

un autre projet.

C’est une question thématique.

Là, j’essaie de cibler

plus précis.

Ma prochaine chanson,

c’est une chanson d’amour.

Qui n’aime pas l’amour?


Générique de fermeture

Episodes of King Lionel

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season

Résultats filtrés par