Universe image Maya The Bee Universe image Maya The Bee

Maya The Bee

Maya is an inquisitive, adventurous and somewhat flighty young honeybee. She wants to explore the wide world and commits the unforgivable crime of leaving the hive. During her adventures, Maya, now in exile, befriends other insects and braves dangers with them.

Share

Video transcript

Second Class

Beeswax is terrified: two baby blue tits are born. He wants to form an army of bees.


Accessibility
Change the behavior of the player

video_transcript_title-en

Début chanson thème


VOIX FÉMININE

(Chantant)

♪ C'est une abeille

malicieuse ♪

♪ Intrépide espiègle

et courageuse ♪

♪ Elle n'a jamais peur de rien ♪

♪ Elle met de la joie

sur son chemin ♪

♪ Oh petite Maya l'abeille ♪

♪ Fais-nous encore

découvrir des merveilles ♪

♪ Oh joyeuse Maya l'abeille ♪

♪ Libre comme l'air

tu vas partout dans le ciel ♪

♪ Oh joyeuse Maya l'abeille ♪

♪ Libre comme l'air

tu t'envoles vers le soleil ♪


Fin chanson thème


Titre :
Maya l'abeille Deuxième classe


Le premier ministre CIREDABEILLE vole au-dessus de la prairie en compagnie des deux gardes royaux.


GONTRAN LE GARDE ROYAL

L'inspection de la prairie

est terminée, Monsieur

le premier ministre?


CIREDABEILLE

Presque. Je n'ai pas

encore inspecté un par un

les brins d'herbe en bas.


GONTRAN LE GARDE ROYAL

(Découragé)

Ah...


CIREDABEILLE

Allez, allez.


Un piaillement d'oiseau se fait entendre.


GONTRAN LE GARDE ROYAL

Qu'est-ce que cela?


FREDO LE GARDE ROYAL

Ah! Ça, je sais pas. Ça vient

de l'arbre de la mésange.


[CIREDABEILLE

(Apeuré)

La mésange?

Bon. Prenons

notre courage à deux mains

et allez voir ça de plus près.


GONTRAN LE GARDE ROYAL

Euh...


FREDO LE GARDE ROYAL

Ah?


CIREDABEILLE

Allez, allez. Exécution.


Les deux gardes se dirigent vers l'arbre.


CIREDABEILLE

(Les arrêtant)

Et qui reste

assurer ma sécurité, alors, hum?


FREDO revient vers CIREDABEILLE alors que GONTRAN vole vers l'arbre d'où proviennent les piaillements. Il y découvre un nid avec deux oisillons.


Un peu plus tard, à la ruche, CIREDABEILLE fait un compte rendu à la reine.


CIREDABEILLE

Majesté.

La situation est grave:

la terrible mésange a maintenant

deux oisillons dans son nid.

Et qui dit maintenant

oisillon dit plus tard oiseau.

Et qui dit oiseau dit danger.

Et qui dit danger dit...


REINE CHRISTINE L'ABEILLE

Ça va, Ciredabeille.

J'ai compris.

Que peut-on faire face

à ces futurs monstres à plumes?


CIREDABEILLE

À mon humble avis de personne

la plus importante de la

prairie, il faut que les

jeunes abeilles soient toutes

formées à l'art de la guerre.


REINE CHRISTINE L'ABEILLE

Et comment comptez-vous

vous y prendre, Ciredabeille?


CIREDABEILLE

En envoyant vos sujets

faire un service militaire

obligatoire chez les fourmis.


REINE CHRISTINE L'ABEILLE

En voilà une drôle d'idée.

Les abeilles savent

très bien se défendre.


CIREDABEILLE

Pas contre

une attaque d'escadrille

de mésanges, Majesté.


REINE CHRISTINE L'ABEILLE

Bon, d'accord. Je veux bien

faire un essai de service

militaire, mais avec

seulement deux sujets

et sur une courte période.


CIREDABEILLE

(S'inclinant pour la saluer)

Majesté.


MAYA et WILLY sont couchés dans une fleur au soleil.


MAYA L’ABEILLE

Ah! C'est vrai que c'est bien,

les journées où on ne fait rien.


WILLY L’ABEILLE

On fait quelque chose.

On bronze.


CIREDABEILLE les rejoint.


CIREDABEILLE

Félicitations!


MAYA ET WILLY LES ABEILLES

Hein?


CIREDABEILLE

Vous êtes tous les deux aptes

à faire votre service militaire.


WILLY L’ABEILLE

Un service militaire?

Qu'est-ce que c'est que ça?


CIREDABEILLE

C'est un merveilleux projet de

moi, une formation pour devenir

militaire et pour apprendre

à se battre contre les mésanges.


MAYA et WILLY ont l'air inquiets.


CIREDABEILLE

Je compte sur vous.

Suivez-moi.


MAYA et WILLY suivent CIREDABEILLE jusqu'à la fourmilière où JEAN-MICHEL et JEAN-PIERRE les fourmis montent la garde.


JEAN-PIERRE LA FOURMI

Halte-là! Qui va là?


CIREDABEILLE

C'est moi, le premier ministre

de la ruche des Mille fleurs.


JEAN-MICHEL LA FOURMI

Prouve-le, espèce de cloporte.


CIREDABEILLE

Non, mais quel esclandre!

Comment osez-vous m'infliger

pareil camouflet?


JEAN-PIERRE LA FOURMI

C'est bon, c'est lui.


JEAN-MICHEL LA FOURMI

Oui. Il utilise que

des mots qu'on comprend pas.


CIREDABEILLE

Il suffit.

Je désire m'entretenir sur

le champ avec le colonel Paul.


JEAN-PIERRE LA FOURMI

Ah! Ça ne va pas être

possible, mon petit monsieur.


JEAN-MICHEL LA FOURMI

Le colonel est parti

en patrouille avec une cohorte.

D'ailleurs, il devrait pas

tarder à rentrer.


CIREDABEILLE

Ah! Soit.

(Leur présentant MAYA et WILLY)

Je vous confie ces deux

nouvelles recrues. Je vous

demande de les former afin

qu'ils deviennent des soldats.


JEAN-PIERRE LA FOURMI

Oh! C'est que ça?


[JEAN-MICHEL LA FOURMI:]]

C'est vrai, ça. Faut pas

vous énerver. On va faire de

vos deux abeilles de véritables

bê-bêtes de guerre.


CIREDABEILLE

Fort bien. Je vous fais

confiance.

(S'adressant à MAYA)

Bonne chance.


MAYA L’ABEILLE

Hum?


JEAN-PIERRE LA FOURMI

Détendez-vous,

tout va bien se passer.


Les deux fourmis donnent des casques à MAYA et WILLY.


JEAN-MICHEL LA FOURMI

Tenez.


JEAN-PIERRE LA FOURMI

Mettez ça.


JEAN-MICHEL LA FOURMI

C'est bon,

c'est la bonne taille?


MAYA L’ABEILLE

Euh! Oui, ça a l'air d'aller.


JEAN-MICHEL LA FOURMI

(Criant)

Alors, bougez-vous la bleusaille!


JEAN-PIERRE LA FOURMI

(Criant)

Allez, on n'est plus

chez les abeilles.


MAYA L’ABEILLE

Ha! Ha! Ha!


WILLY L’ABEILLE

Très drôle.


Les fourmis frappent MAYA et WILLY sur la tête. Ils cessent de rire.


MAYA L’ABEILLE

Aïe!


WILLY L’ABEILLE

Ça va pas, non?


JEAN-MICHEL LA FOURMI

Et à partir de maintenant,

vous vous appelez Jean-Maya

et Jean-Willy, compris?


MAYA L’ABEILLE

Ah bon?


JEAN-PIERRE LA FOURMI

Oui. Et vous avez

le grade le plus bas.


JEAN-MICHEL LA FOURMI

Deuxième classe.

On peut pas faire moins.


JEAN-PIERRE LA FOURMI

Primo, un bon soldat est

un soldat qui marche au pas.


JEAN-MICHEL LA FOURMI

Pour ça, c'est fastoche.

Vous devez tous les deux

commencer par le pied gauche.


JEAN-PIERRE LA FOURMI

Celui qui est du même côté

que les mains droites.


JEAN-MICHEL LA FOURMI

Non, que les pieds droits.


JEAN-PIERRE LA FOURMI

Voilà.


WILLY L’ABEILLE

C'est idiot, personne

n'a deux pieds droits.


JEAN-MICHEL LA FOURMI

Quoi? On fait son petit

mariole? On croit tout savoir

sur les pieds droits,

la bleusaille? Allez,

fais-moi dix pompes.


WILLY L’ABEILLE

Hein? Mais ça va pas la tête?


JEAN-MICHEL LA FOURMI

(Criant)

Vingt pompes!


JEAN-PIERRE LA FOURMI

Et au pas de course.


WILLY s'exécute et effectue des pompes puis s'effondre au sol.


JEAN-PIERRE LA FOURMI

«Deuxièmo»: un bon

soldat est un soldat

qui connaît la chanson.


JEAN-MICHEL LA FOURMI

Et il va les connaître toutes

par... Euh! Par quoi déjà?


MAYA L’ABEILLE

Par coeur?


JEAN-MICHEL LA FOURMI

Affirmatif. On va commencer

par la première strophe.


MAYA ET WILLY

(Chantant et marchant au pas)

Au travail soir et machin ♪

3, 2!

♪ C'est nous

qui veillons au bain ♪

1, 4!

♪ On patrouille

dans les fourmis ♪

2, 6!

♪ C'est nous

les petites prairies ♪

1, 1!


JEAN-PIERRE LA FOURMI

Pas mal du tout.


JEAN-MICHEL LA FOURMI

Tout compte fait, on va

peut-être faire de vous quelque

chose d'à peu près approximatif.


Les deux fourmis et les deux abeilles se trouvent maintenant devant un parcours d'entraînement composé de brins d'herbe et des brindilles disposées de façon à créer des obstacles à escalader ou à enjamber.


JEAN-PIERRE LA FOURMI

Avertissement: le parcours

du combattant, c'est pas

le thé dansant du côté

de la vieille flaque.


JEAN-MICHEL LA FOURMI

C'est une activité réservée

à la crème de l'élite.

Jean-Pierre, démonstration.


JEAN-PIERRE escalade un long brin d'herbe, puis il se cogne la tête et tombe au sol.


JEAN-PIERRE LA FOURMI

Aïe! Aïe!


Ensuite, JEAN-PIERRE enjambe des obstacles à la course et en brise un et chute au sol.


JEAN-PIERRE LA FOURMI

Aïe!


Puis, étourdi, JEAN-PIERRE tente de gravir une structure d'escalade et tombe en détruisant la structure. Il revient vers les autres en rampant.


JEAN-MICHEL LA FOURMI

Merci, Jean-Pierre. J'espère

que vous avez bien regardé,

car vous venez de voir tout

ce qu'il ne faut pas faire.


MAYA L’ABEILLE

Mais quand est-ce

qu'on apprend à se battre

contre une mésange?


JEAN-MICHEL frappe sur le casque de MAYA.


MAYA L’ABEILLE

Ouille!


JEAN-MICHEL LA FOURMI

Question idiote,

Jean-Maya. On ne se bat

pas contre une mésange.


JEAN-PIERRE LA FOURMI

Quand on en voit une

et qu'on est un soldat digne

de ce nom, on s'enfuit

en hurlant de terreur.


MAYA L’ABEILLE

Mais on est là pour apprendre

à affronter une mésange.


WILLY L’ABEILLE

Oui. On en a assez de faire

des exercices stupides.


MAYA L’ABEILLE

À partir de maintenant,

on n'obéira plus qu'aux ordres

du colonel Paul.

D'ailleurs, pourquoi

il n'est pas encore rentré?


JEAN-PIERRE LA FOURMI

Houlà! Ça sent la mutinerie.


JEAN-MICHEL LA FOURMI

Ouais. Vous me ferez 200

pompes chacun, et ensuite,

vous me récurerez la prairie

du sol au plafond.


MAYA jette son casque par terre.


MAYA L’ABEILLE

Ça suffit. On va

chercher le colonel Paul.

Hum!


MAYA et WILLY s'envolent.


JEAN-PIERRE LA FOURMI

Quoi? Vous désertez?


JEAN-MICHEL LA FOURMI

Ça peut vous mener au conseil

de guerre et à l'humiliation

suprême de la dégradation.


JEAN-PIERRE LA FOURMI

On sait de quoi on parle.

Ça nous est arrivé pas

plus tard que ce matin.


JEAN-MICHEL LA FOURMI

Avant, c'était le bon temps,

quand on était première classe.

Mais bon, comme on a été punis

pour une bête histoire

de refus d'obéissance,

on a été privés de patrouille.


MAYA et WILLY reviennent vers eux.


MAYA L’ABEILLE

Vous voulez dire que vous êtes

deuxième classe comme nous?


JEAN-PIERRE LA FOURMI

Bien, oui.


MAYA L’ABEILLE

Mais alors, ça veut dire qu'on

n'est pas obligés de vous obéir?


JEAN-MICHEL LA FOURMI

Bien, non.


MAYA prend son casque sur le sol et le remet sur sa tête.


MAYA L’ABEILLE

Viens, Willy. On s'en va.


MAYA et WILLY s'envolent. Les fourmis courent derrière eux.


JEAN-PIERRE LA FOURMI

Non, mais attendez-nous! Hé!

Si le colonel apprend qu'on

vous a laissés filer, on va

encore avoir des problèmes.


Ils se trouvent maintenant tous les quatre un peu plus loin.


MAYA L’ABEILLE

Mais c'est pas vrai.

Elle est passée par où,

la cohorte de Paul?


JEAN-MICHEL LA FOURMI

Hum! C'est bizarre quand même.


MAYA L’ABEILLE

Quoi?


JEAN-MICHEL LA FOURMI

Bien, il y a mes traces

de pas devant moi,

alors que normalement,

elles devraient être derrière.


Sur le sol devant JEAN-MICHEL, se trouvent de nombreuses traces de pas.


MAYA L’ABEILLE

Mais non, Jean-Michel. Ce ne

sont pas tes traces de pas.

Ce sont celles du colonel Paul

et de sa cohorte.


JEAN-MICHEL LA FOURMI

Ah! Je me disais aussi

que j'ai pas assez de pieds

droits pour faire

autant de traces.


WILLY frappe JEAN-MICHEL sur la tête.


JEAN-MICHEL LA FOURMI

Aïe!


Ils avancent tous les quatre dans la forêt et soudain, une mésange surgit au-dessus d'eux. Ils partent à courir en criant et la mésange les poursuit en tentant de les attraper avec son bec. MAYA aperçoit une ouverture à la base d'un arbre et y guide le groupe.


MAYA L’ABEILLE

Par ici.


Ils se réfugient dans le tronc d'arbre et la mésange reste à l'entrée, tentant de les attraper avec son bec. Puis, elle s'envole un peu plus loin.


Un groupe de fourmis guidé par le colonel apparaît. Ils se trouvent aussi à l'intérieur du tronc d'arbre.


MAYA L’ABEILLE

Colonel!


JEAN-PIERRE LA FOURMI

Ah! Vous tombez bien, vous.

Peut-être que vous pourrez

nous aider à trouver le colonel

Paul et sa cohorte.


Le colonel PAUL frappe JEAN-PIERRE à la tête.


JEAN-PIERRE LA FOURMI

Ouille!


COLONEL PAUL LA FOURMI

C'est moi, imbécile.


JEAN-MICHEL LA FOURMI

C'est pas la peine de vous

énerver, colonel. Si vous voulez

pas nous aider, vous nous

aidez pas et l'affaire est...


Le colonel PAUL frappe JEAN-MICHEL à la tête.


JEAN-MICHEL LA FOURMI

... Aïe!


MAYA L’ABEILLE

Mais qu'est-ce que

vous faites là, colonel?


COLONEL PAUL LA FOURMI

Pendant notre patrouille,

on a été surpris par la mésange.

On s'est réfugiés dare-dare

dans ce trou. Depuis, dès qu'on

essaie de filer, la bestiole

veut nous attraper

pour nous donner

à boulotter à ses rejetons.


WILLY L’ABEILLE

Du coup, on est

tous coincés ici.


COLONEL PAUL LA FOURMI

J'en ai bien peur.


JEAN-MICHEL LA FOURMI

(Chuchotant à JEAN-PIERRE)

Hé! Jean-Pierre, regarde

comment on récupère son grade

de première classe.

(S'adressant au colonel PAUL)

Moi, j'ai une solution

pour sortir d'ici, colonel.


MAYA L’ABEILLE

Moi aussi!


JEAN-MICHEL LA FOURMI

Moi en premier.


COLONEL PAUL LA FOURMI

Ah... D'accord.

Deuxième classe Jean-Michel,

c'est quoi, votre idée?


JEAN-MICHEL LA FOURMI

Il faut envoyer un soldat

pour détourner l'attention

de la mésange. Comme ça, tous

les autres pourront se faire

la malle. Allez, je vais

le désigner au hasard.


JEAN-MICHEL pointe en alternance les différents insectes présents en récitant une comptine.


JEAN-MICHEL LA FOURMI

♪ Am stram gram ♪

♪ Pic et pic et colégram ♪

♪ Bour et bour et ratatam ♪

♪ Am stram gram ♪


La comptine s'arrête alors que JEAN-MICHEL a son doigt dirigé vers lui-même. Il avale sa salive avec crainte.


COLONEL PAUL LA FOURMI

Bravo, Jean-Michel. Au nom

du régiment, je te remercie pour

ton courage. Et je te promets

de te redonner ton grade

de première classe

si tu es toujours là

après cette aventure.

Garde-à-vous!


JEAN-MICHEL s'avance vers la sortie du trou avec crainte. Il sort.


JEAN-MICHEL LA FOURMI

C'est bon, les copains. Hé!

Il y a plus rien à craindre.


La mésange saisit JEAN-MICHEL entre ses pattes et s'envole avec lui.


MAYA L’ABEILLE

Vite, il faut

sauver Jean-Michel!


COLONEL PAUL LA FOURMI

Hélas, Maya, il est trop tard

pour le sauver. Ce ne serait pas

prudent. Soldats, rendons

hommage au première classe

Jean-Michel dont le sacrifice

n'aura servi à rien.


Le colonel fait semblant de jouer de la trompette en mimant avec ses pattes.


MAYA L’ABEILLE

Viens, Willy.


MAYA et WILLY sortent du trou dans le tronc d'arbre.


VOIX DE JEAN-MICHEL LA FOURMI

(Criant faiblement au loin)

À l'aide!


WILLY L’ABEILLE

Je m'occupe de la mésange.


MAYA L’ABEILLE

Et moi, de Jean-Michel.


La mésange emporte JEAN-MICHEL jusqu'à son nid et le dépose dans le bec d'un de ses oisillons. JEAN-MICHEL réussit à maintenir le bec de l'oisillon ouvert avec ses pieds.


JEAN-MICHEL LA FOURMI

Non!


WILLY s'approche du nid et distrait la mésange.


WILLY L’ABEILLE

Hé! Par ici, l'emplumé!


JEAN-MICHEL saute du nid pour s'enfuir et MAYA le rattrape. Elle le tient par les antennes et lui permet d'atterrir au sol en douceur.


JEAN-MICHEL LA FOURMI

Merci, Maya. J'ai bien cru que

je regagnerais jamais mon grade.


WILLY vole, poursuivi par la mésange. Les fourmis sortent de l'intérieur du tronc pour assister à la scène.


WILLY L’ABEILLE

Allez, viens

te battre, l'emplumé.


WILLY prend son élan et frappe la mésange au front avec son casque. Étourdie, la mésange tombe dans son nid.


WILLY L’ABEILLE

Youpi!


TOUTES LES FOURMIS

Bravo!

Bravo!

Bravo!


COLONEL PAUL LA FOURMI

Pour Maya et Willy,

hip! hip! hip...


TOUTES LES FOURMIS

...Hourra!


COLONEL PAUL LA FOURMI

Quant à toi, deuxième classe

Jean-Michel, pour récompenser

ton admirable courage,

je te nomme première classe.


JEAN-MICHEL LA FOURMI

Oh! Oh! Colonel, laissez-moi

vous embrasser.


JEAN-MICHEL serre PAUL dans ses bras. PAUL le frappe à la tête.


JEAN-MICHEL LA FOURMI

Aïe!


COLONEL PAUL LA FOURMI

On ne fait pas de bisou à son

colonel. Vous êtes rétrogradé

deuxième classe, Jean-Michel.


JEAN-MICHEL LA FOURMI

Oh... Non!


Plus tard, dans la salle royale de la ruche...


CIREDABEILLE

Je vous l'avais bien dit, Majesté. Grâce

à mon idée de service militaire,

ces deux petites abeilles

ont réussi à se comporter

en véritables héros face

à la terrible mésange.


REINE CHRISTINE L'ABEILLE

Maya et Willy ont été

héroïques. À eux deux, ils ont

réussi à sauver le colonel Paul

et sa cohorte de fourmis, ce qui

prouve bien que les abeilles

n'ont pas besoin de faire

un quelconque service militaire.


CIREDABEILLE

Hein? Euh!

Oh!

(S'inclinant)

Majesté.


MAYA L’ABEILLE

Merci, Majesté.


MAYA et WILLY lancent leurs casques dans les airs.


WILLY L’ABEILLE

À la quille!


Générique de fermeture


Episodes of Maya The Bee

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age
  • Category Season

Résultats filtrés par

Coloring of Maya The Bee

6 images