Universe image ONFR Universe image ONFR

ONFR

Keep abreast of the most pressing issues at Queen's Park and in the francophone communities across Ontario and Canada.

Official sitefor ONFR
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Celebrating the Green and White Flag

All over the province, the green and white flag is hoisted in celebration of Franco-Ontarian Day. #ONfr interviews Marie-France Lalonde, the new Minister Responsible for Francophone Affairs, who asks Franco-Ontarians to put their trust in her even though many issues are still unresolved. The event coincides with the reopening of Parliament. Justin Trudeau´s government is expected to take action on various Francophone issues, including being more convincing when it comes to his ministers´ bilingualism on social media.



Réalisateur: Michel Plaxton

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

En studio ÉTIENNE-FORTIN GAUTHIER, animateur-reporter, s'adresse au public de l'émission.


ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER

Aujourd'hui à

#ONfr... Rentrée parlementaire

pour les députés fédéraux,

des unilingues anglophones

nommés à des postes clés

à Ottawa.


Sur l'écran on présente une publicité de la députée BARDISH CHAGGER dont l'affichage unilingue anglais dit : « Your member of parliament for Waterloo. »


ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER

Et entrevue avec la ministre

déléguée aux Affaires francophones

de l'Ontario.


Un aperçu d'un clip de reportage est présenté brièvement.


Titre :
#ONFR


ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER

Vos élus fédéraux sont de retour

au Parlement et l'agenda législatif

est très chargé cet automne.

Oui, on parlera beaucoup

d'économie, de changement

climatique et de santé,

mais plusieurs d'entre vous

espèrent qu'on n'oubliera

pas non plus les langues officielles.

J'en parle d'ailleurs avec

Benjamin Vachet à Ottawa.

Bonsoir, Benjamin.


BENJAMIN VACHET apparaît sur l'écran témoin.


BENJAMIN VACHET

Bonsoir, Étienne.


ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER

Dis-moi un peu, quelles

sont les priorités en matière de

langues officielles cet automne?


BENJAMIN VACHET

Il y a trois enjeux qu'on va

surveiller avec attention,

parce que ça risque de bouger de

ce côté-là. C'est la succession

du commissaire aux langues

officielles du Canada,

Graham Fraser, dont le mandat a été

prolongé jusqu'à décembre.


Texte narratif :
Remplacement du commissaire aux langues officielles 5% d'immigration francophone hors Québec


BENJAMIN VACHET (Narrateur)

Également, la nouvelle cible

d'immigration francophone

hors Québec de 5%. Elle a été

annoncée cet été. On va vouloir

savoir, eh bien, comment

le gouvernement fédéral compte

s'y prendre pour l'atteindre,

sachant que depuis 40 ans, la

moyenne est plutôt de 1,5% par

année. Et puis enfin, eh bien,

on va vouloir en savoir plus sur

la nouvelle mouture du Programme

de contestation judiciaire

qui avait été aboli par les

conservateurs en 2006 et que

les libéraux veulent restaurer.


Texte narratif :
Retour du programme de contestation judiciaire


ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER

Et du côté de l'opposition,

quelles sont leurs priorités?


Derrière SÉBASTIEN, on voit les couloirs du parlement. Ensuite on revient à l'écran témoin pour la réponse de BENJAMIN VACHET.


BENJAMIN VACHET

Bien, les priorités, c'est

surtout d'avoir des actions

concrètes et également peut-être

un petit peu plus de leadership

de la part de la ministre

du Patrimoine canadien, Mélanie

Joly. On écoute, sur cette

question, François Choquette.


FRANÇOIS CHOQUETTE, critique NPD, langues officielles se prononce en point de presse.


FRANÇOIS CHOQUETTE

Ce qui manque, c'est un peu de

leadership de la part de la part

de la ministre des Langues

officielles. C'est pas normal,

quand on lui pose des questions,

qu'elle dise: "Ah, c'est pas

moi, c'est le Conseil du trésor.

C'est pas moi, c'est le ministre

des Ressources naturelles."


ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER

Et depuis un an, les libéraux

ont effectué plusieurs

nominations d'unilingues, ce

qui a provoqué beaucoup de réactions.


BENJAMIN VACHET, reporter national, répond sur l'écran témoin.


BENJAMIN VACHET

Oui, la dernière en date,

c'est cet été,

la leader du gouvernement

à la Chambre des communes,

Bardish Chagger qui a été nommée

à la place de Dominic Leblanc.

Mme Chagger ne parle pas

français. Et justement,

c'est pas la première entorse

du gouvernement libéral

au bilinguisme. Je me suis

penché sur cette question.


Une successions d'images du parlement et des parlementaires illustrent le propos.


BENJAMIN VACHET (Narrateur)

Cet été, à la suite d'un mini

remaniement ministériel, la

nomination de Bardish Chagger

a suscité quelques réactions.

Cette nomination suit celle de

l'unilingue George Furey comme

président du Sénat en décembre

2015 et l'histoire des

communications unilingues de

plusieurs ministres libéraux sur

les médias sociaux. Ces épisodes

rappellent les nominations

controversées du gouvernement

de Stephen Harper. Pourtant,

à la différence, les critiques

aujourd'hui restent rares.



FRANÇOIS ROCHER, politologue de l'université d'Ottawa témoigne.


FRANÇOIS ROCHER

Chez les libéraux, on n'a pas,

je dirais, cette même attention,

cette même volonté de suivre

à la trace ce que le

gouvernement fait.

Parce qu'ils bénéficient,

je dirais, des réalisations

des gouvernements

libéraux antérieurs.


De retour dans les couloirs du parlement, on rencontre BERNARD GÉNÉREUX, critique du PCC, langues officielles.


BENJAMIN VACHET (Narrateur)

Le porte-parole aux Langues

officielles du Parti

conservateur préfère ironiser.


BERNARD GÉNÉREUX

Moi, sincèrement, j'ai des

questionnements à savoir: est-ce

que véritablement c'est juste

de la frime aux yeux,

c'est juste... Ils essaient de nous

enfirouaper, comme on dit en bon

québécois, avec ses histoires

de "oui, oui, on est le parti de

la francophonie, on est le parti

du bilinguisme", mais dans

les faits, c'est pas ça qu'ils

démontrent du tout, du tout.


JUSTIN TRUDEAU et son cabinet ministériel se présente en conférence de presse.


BENJAMIN VACHET

Le gouvernement libéral insiste,

pour sa part, sur le fait qu'il

compte 14 ministres sur 29, soit

48%, qui disent posséder une

solide connaissance de l'anglais

et du français. C'est mieux

que le cabinet de M. Harper

qui comptait 40% de ministres

bilingues. La situation

se serait donc améliorée

selon ces chiffres, mais

la méfiance reste de mise.

(On revient au commentaire de FRANÇOIS ROCHER à l'université d'Ottawa.)


FRANÇOIS ROCHER

Alors, on a eu la saga

concernant le service

de traduction, par exemple.

Et les libéraux n'ont pas eu

une position qui était

plus généreuse à l'endroit

de ce corps d'emploi, si on

veut, que les conservateurs

l'avaient eue antérieurement.

Donc, déjà là, ça aurait dû

sonner une certaine cloche.

Il y a pas de gestes symboliques

forts qui ont été posés pour

montrer justement cette rupture

des libéraux par rapport

à l'ancien régime.


BENJAMIN VACHET (Narrateur)

Ce sera donc sur les faits qu'il faudra

juger le gouvernement de

Justin Trudeau. Et pour l'instant,

les attentes demeurent.


On retourne en studio avec ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER.


ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER

Développement important

dans le dossier de la future

université franco-ontarienne.

Le gouvernement a annoncé

au cours des dernières heures

la nomination de Dyane Adam

à titre de présidente du Comité

consultatif qui permettra

la naissance de ce nouvel

établissement universitaire.

Par le passé, Mme Adam a été

commissaire aux langues

officielles du Canada

et principale du Collège de Glendon.

En début de semaine,

on a rencontré Marie-France Lalonde,

la nouvelle ministre déléguée

aux Affaires francophones de l'Ontario.

Et vous vous en doutez bien,

on l'a notamment questionnée sur

l'université franco-ontarienne.

Voici notre échange.


MARIE-FRANCE LALONDE, ministre déléguée aux Affaires francophones, reçoit ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER dans son bureau.


ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER

Mme Lalonde, on a l'impression

qu'il y a plusieurs dossiers

francophones qui sont bloqués,

qu'on parle de l'université

franco-ontarienne, qu'on parle

de la Maison de la francophonie

à Toronto ou même de

la désignation d'Oshawa.

Pourquoi est-ce qu'il y a

un tel blocage en apparence?


MARIE-FRANCE LALONDE

En apparence. Puis je vais

être très claire avec vous,

aujourd'hui. Il y a beaucoup

de travail qui se fait.

Lorsque je dis que la jeunesse,

pour moi, c'est une priorité,

c'est super important, donc

c'est certain que le dossier

d'une université francophone,

ça fait partie de mes grandes,

grandes priorités.


ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER

Certaines personnes nous

disent en coulisse que ce sera

soit l'université franco-ontarienne,

soit la Maison de la francophonie.

Est-ce que c'est vrai?


MARIE-FRANCE LALONDE

Moi, c'est pas du tout

ce que j'entends. Moi, ce que

je me suis engagée, ce que

notre gouvernement s'est engagé,

c'est au niveau du comité de

planification pour l'université.

Et lorsque je pense à ce que

je viens de vous dire au niveau

de qui je suis comme personne,

bien, c'est la jeunesse.


ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER

Le commissaire, donc,

aux services en français

de l'Ontario exige que la Loi 8

soit complètement transformée,

mise à jour. Est-ce que

c'est un dossier qui est

prioritaire pour vous?


MARIE-FRANCE LALONDE

J'ai lu et vu les recommandations

que le commissaire avait...

Il nous a donné le rapport

en début juin. Donc, on est en train

d'analyser, d'explorer

les recommandations en vue

d'actions prochaines.


ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER

Mme Lalonde, amenez-nous

un peu dans le Conseil

des ministres avec vous. Quel

travail est-ce que vous devez

faire pour convaincre les autres

ministres de penser au français

lorsqu'ils développent

des politiques dans

chacun de leur ministère?


MARIE-FRANCE LALONDE

Donc, je vais vous

le dire: aucun travail.


ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER

Non?


MARIE-FRANCE LALONDE

Je me sens pas du tout

en défensive avec mes collègues.

Je me sens appuyée.

C'est certain que mon rôle,

c'est de rappeler à certains niveaux,

et je vais continuer ce rôle-là.

Mais je me sens appuyée au

Conseil des ministres

et je vous dirais

au sein de mon caucus.


ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER

Depuis longtemps, les

francophones d'Ottawa demandent

qu'Ottawa soit bilingue.

Votre gouvernement a pris un pas

de recul et de la distance

par rapport au maire d'Ottawa.

Est-ce que vous... Pourquoi

est-ce que vous faites pas

plus de pression sur lui

pour qu'il y ait des

changements à ce niveau-là?


MARIE-FRANCE LALONDE

C'est certain que moi, je suis

pour la désignation d'Ottawa,

ville bilingue. Et je dis

toujours à la communauté et

aux conseillers de se mobiliser

en vue de faire une demande

à la province. Et c'est certain

que pour nous, on va...

approuver et aider dans le processus.


ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER

Votre successeur à titre d'adjoint

parlementaire, Peter Milczyn,

publie rien en français

sur Facebook, rien sur Twitter

en français. Son site Web

n'est même pas bilingue.

C'est pas un problème?


MARIE-FRANCE LALONDE

Il était et il est encore dans

Toronto un grand francophone,

un grand francophile si vous

me permettez de le dire.


ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER

Mais peut-être qu'il doit

en faire plus la promotion

d'une manière visible.


MARIE-FRANCE LALONDE

On travaillera avec lui.

Mais je vous dirais que:

ne négligez pas Peter.

Peter est un bon francophile.


On retourne en studio avec l'animateur ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER.


Des extraits d'archives montrent les journées des Franco-Ontariens des années passées.


ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER

(S'adressant au public de l'émission)

Ce sera dimanche la journée

des Franco-Ontariens. Depuis

six ans, l'événement est célébré

à l'occasion de dizaines

de levers de drapeau dans

toute la province. Plusieurs

se dérouleront dès vendredi,

notamment à Toronto et à Ottawa.

Nous serons d'ailleurs sur les lieux

pour des diffusions en direct

sur Facebook. Alors, soyez du

rendez-vous. Suivez-nous sur

notre site Internet également

et sur les réseaux sociaux.


Les adresses suivantes apparaissent : @ONFR_TFO et TFO.ORG/ONFR


ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER

(S'adressant au public de l'émission)

Voilà, c'était #ONfr.

À la semaine prochaine.


Générique de fermeture


Episodes of ONFR

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season
  • Category Report

Résultats filtrés par