Universe image Shutterbugs Universe image Shutterbugs

Shutterbugs

Flick the firefly is a reporter with an inquisitive mind, and he loves solving all sorts of mysteries and problems. Adventurous, creative and determined, this friendly bug finds a logical answer to everything!

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Don´t Hat It Till You Try It

Boris the Barber bee declares an odd new tradition—Ridiculously Large Hat Month! Thing is… Mona can´t get inside her house because of her enormous hat! Never fear! Flick and his gang will shed some light on the story!



Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

CLIC est une luciole qui vit dans un marécage et travaille pour un journal télévisé, en compagnie de ses deux acolytes, HERVÉ le moucheron et OPALE l’araignée.


Début chanson thème


CLIC LA LUCIOLE

Il est temps

d’éclairer ce monde.


CHŒUR

Clic et sa bande ♪

♪ La, la, la, la, la, la, la

Clic et sa bande ♪

♪ La, la, la, la, la, la, la

Clic et sa bande ♪

♪ Clic et sa bande ♪♪


Fin chanson thème


Titre :
Clic et sa bande Boris le coiffeur


CLIC est dehors et reçoit un appel de ROLAND sur sa lumi-montre.


ROLAND LE VER LUISANT

Clic! Tu es là?

Il va falloir que tu fasses

la lumière sur une affaire.


CLIC LA LUCIOLE

J’arrive

tout de suite, chef.


Plus tard, CLIC arrive en même temps que HERVÉ et OPALE aux locaux du journal.


CLIC LA LUCIOLE

Pile poil à l’heure,

les amis,

mais où est

Roland!


OPALE L’ARAIGNÉE

Où êtes-vous?


HERVÉ LE MOUCHERON

Roland?


ROLAND se cache sous un chapeau, un des éléments d’un tableau tout près de son bureau. ROLAND soulève le chapeau.


ROLAND LE VER LUISANT

Mes reporters!

Merci mille fois, d’être ici!


ROLAND rejoint les trois reporters.


ROLAND LE VER LUISANT

Êtes-vous

au courant?

La mairesse vient de faire une

annonce des plus inquiétantes.

Elle veut faire une fête

pour les énormes chapeaux.

Tout le marais de l’Arche

doit porter le plus grand

chapeau qu’il possède

pendant un mois

au complet.


ROLAND affiche sur l’écran du journal une image sur laquelle plusieurs habitants du marais portent des chapeaux haut-de-forme.


OPALE L’ARAIGNÉE

Qui a eu cette drôle d’idée?


ROLAND LE VER LUISANT

Boris le coiffeur.

Et c’est vraiment --


HERVÉ LE MOUCHERON

Génial!

J’adore porter le chapeau!


ROLAND LE VER LUISANT

Mais, pensez-y un peu! Comment

on se douche avec un chapeau

sur le crâne? Ou encore

comment partage-t-on un repas

autour d’une table?

C’est impossible!

C’est être

très mal élevé.


HERVÉ LE MOUCHERON

Minute, est-ce que ça veut

dire que je ne mangerai pas

pendant un mois?

(Paniquant)

Il faut qu’on arrête ça!

Maintenant!


HERVÉ s’apprête à sortir du bureau, mais OPALE le retient.


HERVÉ LE MOUCHERON

Ah!


CLIC LA LUCIOLE

Hervé, respire un coup. On a

juste besoin de notre primeur

et de faire la lumière

sur toute l’affaire.


Les trois VERS CHANTANTS sont à leur bureau et interviennent.


VER CHANTANT  2

À ce sujet...


VERS CHANTANTS  1 ET 3

On peut aider...


Les trois VERS CHANTANTS commencent leur chanson. La chanson est interprétée comme dans un vidéoclip.


VER CHANTANT  2

(Chantant)

Quand tu es dans l’noir ♪


VER CHANTANT  1

(Chantant)

Ou perdu dans les bois ♪


VER CHANTANT  1

(Chantant)

Oh-oh!


VER CHANTANT  3

(Chantant)

Quoi? Est-ce que

t’entends cette mouche?


VER CHANTANT  1

(Chantant)

Oh, mais r’garde

c’était quoi?


VER CHANTANT  1

(Chantant)

Demande-toi


LES VERS CHANTANTS

Quoi, qui, où, pourquoi,

quand et comment.


VER CHANTANT  1

(Chantant)

Oh oui!


LES VERS CHANTANTS

(Chantant)

C’est l’temps

d’faire la lumière!

Un rayon d’lumière

Sur tous ces mystères

Oh oui! Il est temps

d’faire la lumière!

Ouh-Ouh!


VER CHANTANT  2

Oui!


LES VERS CHANTANTS

(Chantant)

Aujourd’hui

tout s’ra plus clair!


VER CHANTANT  1

(Chantant)

Faire la lumière!


La chanson se termine.


Quelques instants plus tard, les trois reporters sont à l’extérieur.


CLIC LA LUCIOLE

Très bien les amis, commençons

par ce que nous savons? Qui?


HERVÉ LE MOUCHERON

Boris le coiffeur! Quoi?


OPALE L’ARAIGNÉE

Il veut tous nous faire porter

d’énormes chapeaux. Et où?


CLIC LA LUCIOLE

Sur la tête. Quand?


HERVÉ LE MOUCHERON

Aujourd’hui et pour un mois,

et même au dîner. Pourquoi?


OPALE L’ARAIGNÉE

C’est l’élément qui manque

à notre histoire. Comment?


CLIC LA LUCIOLE

En interviewant l’abeille qui

a commencé toute cette bisbille.

C’est-à-dire Boris.

Allons-y!


Les trois reporters se dirigent vers une ruche géante où sont rassemblés les habitants du marais. BORIS L’ABEILLE leur distribue des chapeaux.


FOURMI

Trop chouette, cette abeille

donne des chapeaux!


BORIS L’ABEILLE

Un chapeau pour tout le monde.

Même vous!


ESCARGOT

Magnifique!


Les trois reporters s’approchent de BORIS.


CLIC LA LUCIOLE

Salut, Boris.


BORIS L’ABEILLE

Les reporters!

Un chapeau peut-être?

Vous êtes à la bonne place.


CLIC LA LUCIOLE

Euh, alors oui, à propos

de ça, à quoi ça rime?


BORIS L’ABEILLE

Quoi? Vous n’aimez pas ça?

Vous n’aimez pas avoir

l’air classe?

Regardez-le lui,

comme il a fière allure!


Un INSECTE porte un chapeau trop grand pour sa tête. Celui-ci lui descend sur les yeux. Ainsi, l’INSECTE ne voit pas où il va et fonce dans un poteau.


INSECTE

Aïe, je ne t’avais pas vu!


BORIS L’ABEILLE

D’accord, il est classe,

mais pas malin.

Ne faites pas

attention à lui.

Venez, faites le tour de la

ville pour vous faire une idée.

Les chapeaux sont un succès.

Vous verrez bien.

Oh! Et n’oubliez pas

les vôtres!


BORIS leur lance chacun un chapeau.


CLIC LA LUCIOLE

Eh bien, c’est vrai

qu’on doit prendre des photos.


Des insectes portant des chapeaux trop grands essaient d’entrer dans un autobus, mais sont coincés dans la porte.


CLIC LA LUCIOLE

Ha! Ha! Une super image

pour notre reportage!


CLIC prend une photo.


Un bruit d’effort se fait entendre.


OPALE L’ARAIGNÉE

Hein? Vous entendez ça?


Les trois reporters vont voir d’où provient ce bruit. Il s’agit de MONA LE MILLE-PATTES qui essaie d’entrer dans le café, mais à cause de son chapeau trop grand, elle n’y arrive pas. CLIC et OPALE vont voir MONA, tandis que HERVÉ trébuche et se retrouve les pattes l’air et la tête au fond de son chapeau.


OPALE L’ARAIGNÉE

Mona, qu’est-ce qui t’arrive?


MONA LE MILLE-PATTES

Qu’est-ce qui m’arrive?

Je ne parviens pas

à rentrer à cause

de l’énorme chapeau

sur ma tête.

Je vais être privée de sortie,

c’est sûr. Aide-moi, Hervé!


OPALE L’ARAIGNÉE

C’est Opale.


MONA LE MILLE-PATTES

Oh, pardon. Eh bien,

je ferais mieux de réessayer.


CLIC aide HERVÉ à se relever et à sortir de son chapeau.


HERVÉ LE MOUCHERON

Hé!


CLIC LA LUCIOLE

Ça devient préoccupant.


HERVÉ LE MOUCHERON

Ça c’est vrai!

C’est déjà l’heure du dîner.

Si on rentre pas

dans le resto de Larva,

comment va-t-on ne serait-ce

que s’approcher d’une table?

(Paniquant)

C’est notre fiiin!


CLIC LA LUCIOLE

Ne paniquons pas

pour le moment, Hervé!

On peut toujours voler

jusqu’à l’épicerie pour acheter

un en-cas. Pas besoin

de table pour ça, Hervé.


HERVÉ LE MOUCHERON

Tu es un génie!


Plus tard, les trois reporters arrivent devant un magasin. FRED LA MOUCHE en sort.


FRED LA MOUCHE

Je ne peux pas y croire!

Je ne peux pas y croire!


OPALE L’ARAIGNÉE

Fred? Qu’y a-t-il?


FRED porte également un chapeau trop grand et n’y voit rien.


FRED LA MOUCHE

Euh? Euh! C’est toi Hervé?


OPALE L’ARAIGNÉE

Ça commence à devenir lourd.


CLIC LA LUCIOLE

Je crois comprendre.

Tu n’arrives pas à entrer

dans le magasin?


FRED LA MOUCHE

Euh, non. Les portes,

c’est pas le problème,

mais plutôt le règlement

«Pas d’antennes, pas de service»

c’est comme ça.

Et j’ai cet immense chapeau

qui couvre mes antennes.


HERVÉ LE MOUCHERON

Euh, Fred. Tu crois que moi,

ils me laisseraient acheter?


FRED LA MOUCHE

Portes-tu un chapeau?


HERVÉ LE MOUCHERON

Euh oui.


FRED LA MOUCHE

Alors non, nada.

On ne peut rien

acheter, aujourd’hui.

Enfin avec un chapeau.


CLIC LA LUCIOLE

Vous savez quoi? Ce chapeau

n’est pas juste peu pratique,

ça empêche les gens de vaquer

à leurs occupations.


Plusieurs insectes volent, mais comme ils portent tous un chapeau trop grand, ils ne voient pas où ils vont, ce qui crée une grande confusion.


OPALE L’ARAIGNÉE

Qu'est-ce

qu'on va faire?

On ne peut même plus

retourner au journal,

c’est trop dangereux! Il faut

que la police nous accompagne.


Une sirène se fait entendre et un gyrophare émet une forte lumière. DEBBIE LA LIBELLULE tombe du ciel à côté des trois reporters. Elle porte également un chapeau trop grand.


LES TROIS REPORTERS

Détective Debbie!


DEBBIE LA LIBELLULE

Est-ce que c’est vous, les

reporters? Désolée du retard!

Je ne vois rien

du tout avec ce chapeau

qui n’arrête pas de gigoter

comme un asticot.


OPALE L’ARAIGNÉE

Debbie, as-tu une idée

de comment --


DEBBIE LA LIBELLULE

Hervé? Est-ce que

c’est toi?


OPALE retient sa colère.


HERVÉ LE MOUCHERON

(Modifiant sa voix)

Oui, c’est moi, Hervé!

On me dit souvent que

j’ai une très belle... hum!

Oui, même superbe voix.

Je ne comprends pas non plus

pourquoi on doit porter ces

énormes et drôles de chapeaux.

Tout le monde devient...


OPALE retient sa colère.


HERVÉ LE MOUCHERON

... même Opale,

très énervée.


CLIC LA LUCIOLE

Est-ce que tu as découvert

quelque chose, Debbie?


DEBBIE LA LIBELLULE

Eh bien, voici ce que

je peux te dire, mon bonhomme.

D’ordinaire, quand

un truc étrange se produit

sans qu’on s’y attende,

c’est qu’il y a des gens

qui cachent des affaires.

Ils ont un secret.


Le walkie-talkie de DEBBIE se met à marmonner.


DEBBIE LA LIBELLULE

O.K., compris.

Désolée les reporters,

je dois filer.

Bonne chance pour le reportage.

Deb s’en va!


DEBBIE s’envole, mais perd l’équilibre aussitôt et tombe au fond de son chapeau, avant de rouler et de disparaître.


DEBBIE LA LIBELLULE

Aaah!


CLIC LA LUCIOLE

Ils ont un secret? Il faut

qu’on en comprenne le sens.

En utilisant nos cinq sens!


Les VERS CHANTANTS interviennent pour chanter une chanson, interprétée à la manière d’un vidéoclip.


VER CHANTANT  1

Ooooh,


VER CHANTANT  2

On va vous y aider.


VER CHANTANT  1

(Chantant)

Oh dis-moi tout

sur les sens.


VER CHANTANT  2

La vue.


VER CHANTANT  3

L’ouïe.


VER CHANTANT  1

(Chantant)

Oh oui dis-m’en,

dis-m’en plus.


VER CHANTANT  2

L’odorat.


VER CHANTANT  3

Le goût.


VER CHANTANT  1

(Chantant)

Il y a un autre

sens encore.


VER CHANTANT  2 ET 3

Oh oui, le toucher.


VER CHANTANT  1

(Chantant)

Oh les cinq sens

prennent tout leur sens!


LES VERS CHANTANTS

La la la la,

la la la la


VER CHANTANT  1

(Chantant)

Sers-toi donc

de tous tes sens.


VER CHANTANT  2

Oh oui!


LES VERS CHANTANTS

La la la la,

la la la la


VER CHANTANT  1

Ça prend...


VER CHANTANT  2

Vraiment...


VER CHANTANT  3

Vraiment...


LES VERS CHANTANTS

Tout son sens!


La chanson se termine.


CLIC appuie sur un bouton de sa lumi-montre, faisant apparaître des lunettes permettant aux trois reporters de mieux voir.


CLIC LA LUCIOLE

Il faut retrouver Boris.

Je crois qu’il y a

un petit détail

qu’il ne nous a pas dit

la première fois.


Les trois reporters arrivent près de la maison de BORIS. Ils se cachent pour l’espionner. BORIS tient un miroir et retire son chapeau. Les trois reporters remarquent alors qu’il manque à BORIS des cheveux sur le dessus de sa tête.


CLIC LA LUCIOLE

Les amis, regardez ça!


CLIC prend une photo.


CLIC LA LUCIOLE

Vous voyez ce que je vois

sous le chapeau de Boris?


OPALE L’ARAIGNÉE

Ses cheveux sont --


HERVÉ LE MOUCHERON

Affreux.

Hé Boris,

pourquoi est-ce que

tu as fait ça à tes cheveux?


BORIS sursaute et remet tout de suite son chapeau.


CLIC LA LUCIOLE

Hé, une seconde!

Le chapeau, c’est juste

pour couvrir tes cheveux?


BORIS L’ABEILLE

Je suis désolé,

les reporters.

Je porte le chapeau pour cacher

la coupe ridicule

que je me suis faite.

C’est terrible!


CLIC LA LUCIOLE

Alors, tu demandes au reste

de la ville de faire pareil.


BORIS L’ABEILLE

Comme ça, personne ne m’aurait

demandé pourquoi je porte

un drôle de chapeau.

S’ils me l’avaient demandé,

je l’aurais enlevé,

ils auraient alors vu ma coupe

et j’aurais dû mettre

la clé sous la porte!


CLIC LA LUCIOLE

(Enlevant le chapeau de BORIS)

Boris, c’est vraiment

pas si mal.


HERVÉ LE MOUCHERON

Oui ça l’est!


OPALE L’ARAIGNÉE

À vrai dire,

c’est plutôt chouette!


BORIS L’ABEILLE

Euh, vraiment?


CLIC LA LUCIOLE

Tout à fait!

Peut-être que si tu le voyais

sous un autre angle,

tu pourrais convaincre d’autres

insectes que c’est tendance.


OPALE L’ARAIGNÉE

Et lancer une nouvelle mode.


CLIC LA LUCIOLE

Après tout, ce qui compte

c’est pas ta coupe de cheveux,

mais plutôt

comment tu te vois.


BORIS L’ABEILLE

Ah... J’imagine

que c’est vrai.


CLIC LA LUCIOLE

Et n’oublie pas Boris,

si toute la ville porte le

chapeau pendant un mois complet,

au revoir la coupe de cheveux.

C’est pas bon pour tes affaires!


BORIS L’ABEILLE

Nom d’un nid de bourdons!

Je n’avais pas pensé à ça.

Alors, c’est une urgence!


CLIC LA LUCIOLE

Pas de souci,

il faut juste annuler

le mois des énormes

chapeaux et-


BORIS L’ABEILLE

Non! Tu ne comprends pas!

La seule qui peut annuler

le mois des énormes chapeaux,

c’est la mairesse! Et depuis

que la fête a commencé,

personne ne reconnaît plus

qui que ce soit,

donc c’est impossible

de la trouver.


OPALE L’ARAIGNÉE

C’est vrai qu’on

se ressemble tous

vu qu’on porte exactement

le même chapeau.


BORIS L’ABEILLE

Si on ne trouve pas

la mairesse,

la fête ne finira

jamais. Et...


HERVÉ LE MOUCHERON

(Paniquant)

Je ne mangerai

plus jamais!


HERVÉ commence à pleurer.


CLIC appuie sur un bouton de sa lumi-montre et affiche la photo que leur a montrée ROLAND plus tôt, celle où les habitants du marais portent des chapeaux.


CLIC LA LUCIOLE

Hé! Regardez ça!

Vous voyez comment le chapeau

de la mairesse est plus grand

que les autres? On n’a

qu’à chercher le plus

grand chapeau en ville.


OPALE L’ARAIGNÉE

C’est les sept différences,

mais grandeur nature.

C’est facile

comme tout!


Quelques instants plus tard, les trois reporters et BORIS se promènent parmi les habitants à la recherche de LA MAIRESSE.


CLIC LA LUCIOLE

Madame la mairesse?

Mairesse?


BORIS L’ABEILLE

Mairesse,

je suis si désolé.

J’ai changé d’avis.

Je vous en prie, faites annuler

le mois des énormes chapeaux?

S’il vous plaît?


LA MAIRESSE CARLA LA LIBELLULE

Oh quel soulagement, oui.

Je n’ai pas arrêté de me perdre

toute la journée.

Oh oui!


Tous les habitants lancent leurs chapeaux en l’air en guise de soulagement.


Plus tard, dans les bureaux du journal, CLIC termine le montage du reportage sur un écran tactile.


CLIC LA LUCIOLE

Et on est prêts!

Hervé, ouvre le toit.


HERVÉ LE MOUCHERON

Oui!


HERVÉ utilise sa lumi-montre pour ouvrir le toit.


LES TROIS REPORTERS

C’est l’heure des

infos-lumière!


Le toit s’ouvre et un écran apparaît dans le ciel. À l’intérieur de l’écran, les trois VERS CHANTANTS animent un journal télévisé.


VER CHANTANT  1

Sortez bien vos antennes!


Sur l’écran, des photos résumant l’aventure des trois reporters se succèdent pendant que les VERS CHANTANTS chantent une chanson.


VER CHANTANT  1

(Chantant)

Ils avaient

plein de questions.


VER CHANTANT  3

(Chantant)

Fallait qu’ils passent

à l’action.


LES VERS CHANTANTS

(Chantant)

Faire la lumière

sur la situation.


VER CHANTANT  2

Dernières nouvelles.


VER CHANTANT  3

Elles vous couperont

le souffle.


LES VERS CHANTANTS

(Chantant)

Quoi, qui, où,

pourquoi, quand...


VER CHANTANT  2

(Chantant)

Et comment!


VER CHANTANT  3

(Chantant)

Ils ont cherché partout

et trouvé la réponse.


VER CHANTANT  2

(Chantant)

En se servant

de leurs cinq sens!


VER CHANTANT  1

(Chantant)

Ils font la une.

Oh oui la une.


VER CHANTANT  2 ET 3

(Chantant)

Une! ♪


VER CHANTANT  1

Dernière heure...


VER CHANTANT  2

Ils ont percé l’mystère!


VER CHANTANT  1

Oui!


VER CHANTANT  2

Ils font la une ♪


VER CHANTANT  2 ET 3

(Chantant)

Une!


VER CHANTANT  3

Oh oui, la une!


VER CHANTANT  2 ET 3

(Chantant)

Une, une!


VER CHANTANT  1

Dernière heure!

C’était les infos-lumière!


La chanson se termine.


Aux bureaux du journal, ROLAND félicite les trois reporters.


ROLAND LE VER LUISANT

Beau travail,

les reporters!

Je suis si content qu’en ville

tout soit revenu à la normale.

Je m’inquiétais vraiment

à savoir si on pourrait

vraiment manger

tous ensemble à table.


CLIC LA LUCIOLE

Nous aussi! Je comprends

que vous soyez heureux,

tu l’es pas Hervé?


HERVÉ LE MOUCHERON

Je suis heureux!


HERVÉ s’empiffre de nourriture.


HERVÉ LE MOUCHERON

Et je me trouve fabuleux!


Générique de fermeture

Episodes of Shutterbugs

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age

Résultats filtrés par