Universe image Subito Texto Universe image Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent and Sami are starting high school. Together, they try to ease into a foreign world, full of promise but also fraught with worries!

Official sitefor Subito Texto
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Love Hits a Wall

Sami has been away on vacation for two months, and Jennifer is looking forward to seeing him again. She welcomes him enthusiastically, but soon deflates when she sees the Mazaris have brought back Aïcha, the neighbour from across the street in Le Val. Sami didn´t say a word about it! Furious, she teams up with Aïcha to teach Sami a lesson.



Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Début générique d'ouverture


Titre :
Subito texto


FRANCIS est seul chez les Mazari et arrose une plante. JENNIFER entre dans la maison et va à sa rencontre. elle transporte une grande affiche roulée.


JENNIFER

Francis, t'es là?


FRANCIS

Oui.


JENNIFER

Sami revient aujourd'hui,

j'en reviens pas!

T'arroses les plantes?


FRANCIS

Oui, pour la dernière

fois de l'été.


JENNIFER

Parce qu'ils reviennent

aujourd'hui!

Wouhou!


JENNIFER danse en sautillant.


FRANCIS

Toi, qu'est-ce que

tu viens faire ici,

à part pratiquer

tes danses zoulous?


JENNIFER

Je viens porter

un petit cadeau à Sami.

Je veux qu'il se souvienne

de cette journée-là

pour toujours.


JENNIFER pointe un trou mal rebouché sur le mur.


JENNIFER

C'est quoi, ça?


FRANCIS

(Nerveux)

De quoi tu parles?


JENNIFER

Ça, là... il y a comme...

un trou dans le mur.


FRANCIS

Non, non, il y a rien.

Touches-y pas!


JENNIFER

Francis, s'il y avait rien,

je pourrais pas y toucher.

Qu'est-ce qui s'est passé?


FRANCIS

Bien... c'est

avec l'arrosoir.

J'ai accroché le mur, puis...


JENNIFER

Un petit arrosoir en plastique

fait pas des trous dans le mur.

Ah! Je le sais!

C'est durant votre soirée

de geeks!


FRANCIS

Pas du tout,

il y a vraiment pas eu

de bagarre

ni de chicane...


JENNIFER

T'as tellement

l'air coupable!


FRANCIS

OK, là...

mais c'est pas de ma faute!

Ça s'est passé juste

après que tu sois partie.


L'action retourne en arrière. FRANCIS et BASTIEN sont à une soirée costumée organisée dans la maison des Mazari. FRANCIS est déguisé en magicien et BASTIEN en chevalier. Ils se disputent pour une fausse hallebarde. Chacun tire de son côté.


BASTIEN

Magicien, baillez-moi de suite

cette hallebarde!


FRANCIS

Que nenni, messire!

Elle est mienne et bien mienne.


BASTIEN

Mensonge,

que vous dites là!

Je la réservai naguère,

par texto, tantôt, là.


FRANCIS

Ha! Ha! Jamais parole ne fut

plus mensongère.

Elle me revient de droit!


JENNIFER va voir FRANCIS et BASTIEN. Elle porte un costume médiéval.


BASTIEN

C'est vraiment nul,

votre affaire.

Moi, je m'en vais. Bye.


FRANCIS

(S'adressant à BASTIEN)

Bravo, malheureux!

Vous avez fait fuir

la princesse Gwendolyne!


BASTIEN

Hé! Que nenni, là.

Rends-moi donc

la maudite hallebarde!


FRANCIS

Non!


BASTIEN

Hé...


FRANCIS

Ah, puis garde-la donc,

fatigant!


FRANCIS lâche la hallebarde, mais BASTIEN continue de tirer et la hallebarde transperce le mur.


FRANCIS

T'as pété le mur!


BASTIEN

Euh, c'est juste

un trou, là...


FRANCIS

C'est pas un trou, c'est

un cratère! Qu'as-tu fait?


BASTIEN

Je l'ai pas fait tout seul,

ce cratère-là!


L'action retourne au présent.


JENNIFER

Mais là, tu peux pas

laisser ça de même.


FRANCIS

Mais je comprends pas!

On a suivi les instructions

sur Internet...


JENNIFER

Bien, vous les avez

mal suivies...


FRANCIS

Bien là, toi, tu le vois

parce que t'as des super bons

yeux d'artiste visuelle...


JENNIFER

OK, parce que madame Mazari

voit pas bien, elle?


FRANCIS

Non, c'est vrai...

Elle, elle a des super bons yeux

d'étudiante en animation 3D.

Mais aujourd'hui, on devrait

avoir le temps de...


FRANCIS reçoit un appel Skype sur son téléphone. Il répond et parle à BASTIEN.


FRANCIS

Allô!


BASTIEN

Allô. Est-ce que

Jennifer est là?


JENNIFER

Oui? Allô!


BASTIEN

Oui, c'est parce que

t'as oublié ton cellulaire.

Puis tu viens

de recevoir un texto.


JENNIFER

Ah, c'est de qui?


BASTIEN

De Sami.


FRANCIS

Oh là là!

Un texto de Sami!


FRANCIS fait des bruits de baisers avec sa bouche.


BASTIEN

Mais je l'ai pas regardé.

Parce que je sais

que c'est ta vie privée.


JENNIFER

Mais là, un texto de Sami!

Ah mon Dieu, il est peut-être

arrivé quelque chose! Lis-le!


BASTIEN

Bien, c'est...

c'est gênant, là, hein!


FRANCIS

Non, non, mais vas-y,

Bastien, lis-le donc.


BASTIEN

OK.

"Mon amour, donc,

tu vas être contente.

"On a un avion plus tôt

"et on vient d'atterrir

en sol canadien."


JENNIFER

Il va arriver plus tôt?

Wouhou!


JENNIFER recommence à danser.


FRANCIS

Ah non! Mais le mur!

Le mur!

On n'aura jamais le temps!


BASTIEN

Qu'est-ce qu'il a, le mur?

Pourquoi vous criez?

Euh... Francis? Jennifer?

Allô?


Plus tard, FRANCIS et BASTIEN sont dans la salle à manger des Beaucage.


FRANCIS

Il va falloir

réparer notre réparation

pendant qu'ils vont être

dans leur maison.

Comment on va faire pour

qu'ils s'en rendent pas compte?


BASTIEN

On a juste à mettre une

pancarte sur la porte d'entrée

qui dit: "Zone de radioactivité,

défense d'entrer."


FRANCIS

Bastien,

arrête de niaiser.


BASTIEN

Bien, je niaise pas, là!

Pour commencer, on va tasser

la table proche du mur,

à côté du trou,

et un de nous va travailler

en dessous, caché.


FRANCIS

Ouais...

Pas pire...


BASTIEN

Puis pendant ce temps-là,

l'autre leur parle

et les distrait.


FRANCIS

Non, il faut les éloigner

de la maison.


BASTIEN

Bien, bonne chance!

Ils vont être fatigués

et vouloir rester chez eux.


FRANCIS

C'est vrai...

puis madame Mazari va vouloir

se garrocher dans la bouffe

et dans le rangement.


BASTIEN

Puis le lavage, aussi.

Quand tu reviens de voyage,

t'as toujours

plein de linge sale.


FRANCIS

Oui, oui, oui!

Madame Mazari, elle haït ça,

la saleté!


BASTIEN

On pourrait peut-être...

je sais pas,

débrancher la laveuse,

comme ça, ils seraient obligés

d'aller à la buanderie.


FRANCIS

Mieux que ça. Il faut juste

trouver leur entrée d'eau.


BASTIEN

Hein?


FRANCIS

Trouver leur entrée d'eau!

Fais-moi confiance,

ça va marcher!


JENNIFER attend dans la cuisine des Mazari. FATIMA et SAAD entrent, valises en mains.


FATIMA

Ah!

Bonjour, Jennifer!


JENNIFER

Allô!


FATIMA

C'est gentil d'être venue

nous accueillir.


SAAD

Oui, accueillir

toute la famille.

Pas seulement Sami!


JENNIFER

Bien non!

Ça fait plaisir

de vous voir. Bon retour!


SAAD

Merci!

Bolbol, qu'est-ce que tu fais?

Dépêche-toi!


SAMI rentre chez lui. Il a plein de valises dans les mains.


SAMI

Je transporte les 42 000 sacs

de princesse Nadya,

qui a pas pu attendre

pour se garrocher chez Gaïa.


SAAD

C'est vrai, on peut

recommencer à dire "garrocher"

sans avoir à s'expliquer!


SAMI

(S'adressant à JENNIFER)

Allô!


JENNIFER

Allô...


SAMI prend JENNIFER dans ses bras.


FATIMA

C'est bien que tu sois là,

Jennifer,

tu vas pouvoir rencontrer Aïcha.


JENNIFER

Aïcha...


AÏCHA, une fille du même âge que JENNIFER, entre chez les Mazari avec ses valises.


AÏCHA

Salut, Jennifer!

Ravie de te rencontrer!


AÏCHA fait la bise à JENNIFER.


JENNIFER

(Perplexe)

Allô...


SAAD

C'est Aïcha, la fille

de nos amis français.

Elle vient passer

deux semaines chez nous

avant sa rentrée scolaire.


JENNIFER

Ah, bien...

C'est le fun, je savais pas!


SAMI

Ouais, bien,

ça s'est décidé

pas mal à la dernière

minute... hein?


FATIMA

Non, ça fait au moins

trois semaines

qu'on le sait, quand même.

Ah oui...

on a passé tellement

un beau temps cet été,

on n'a pas pu se laisser.

(En parlant de SAMI et d'AÏCHA)

Ah oui, et Bolbol et Chouchou

étaient inséparables!


JENNIFER

Ah bon...


SAMI

C'est parce qu'il y avait pas

beaucoup de monde, là-bas.


AÏCHA

C'est vrai! Chez moi,

c'est le bled total.

Un trou perdu

vraiment mortel!

C'était vachement sympa

d'avoir quelqu'un de mon âge

à qui parler.


FATIMA

Pour ça, ils ont pas arrêté

de parler: "Blablabla!

"Blablabla!" Ah oui, deux vrais

moulins à paroles!


SAMI

Bien, on parlait pas

tant que ça.


JENNIFER

(Fâchée)

Eh bien... moi,

je vais y aller.

Puis j'ai quelque chose

dans ta chambre,

je vais aller le chercher...

excusez!


SAMI

Jenn, attends!


FATIMA

Ah non, non, Bolbol,

avant de faire quoi que ce soit,

tu ranges ta chambre!

C'est non négociable.


SAMI

Oui, oui, pas de trouble.


JENNIFER est partie dans la chambre de SAMI. Celui-ci la rejoint.


SAMI

Jenn...

Jenn, attends,

je vais t'expliquer.


JENNIFER

Il y a rien à expliquer.


SAMI

Oui, mais c'est vraiment

juste une amie.


JENNIFER

C'est pour ça que tu m'en as

pas parlé pendant deux mois?


SAMI

Bien, je savais pas

qu'elle reviendrait avec nous!


JENNIFER

OK...

Ça fait que

si elle était pas revenue,

j'aurais jamais su

qu'elle existe?


SAMI

Non, je t'en aurais parlé,

mais j'aurais attendu

le bon moment.


JENNIFER

Le bon moment?

C'est quand, ça,

le bon moment? Dans dix ans?


SAMI

Attends! Jenn, capote pas,

s'il te plaît.

Je vais t'expliquer mieux

puis tu vas comprendre.


Dans la cuisine, FATIMA discute avec AÏCHA.


FATIMA

Je m'excuse!

C'est pas toujours

en désordre comme ça.

Les plantes ne sont jamais

sur la table!


AÏCHA

Je la trouve géniale,

moi, votre maison.

C'est bien plus grand

que chez nous!

Un vrai château!


FATIMA

(Riant)

Un château!


FRANCIS et BASTIEN entrent chez les Mazari.


FRANCIS

Ah, allô!

Vous avez fait bon voyage?


FATIMA

Oui, mais contents

d'être de retour!


BASTIEN

Euh... bonjour,

monsieur Mazari.

Il y avait ça,

dans la boîte aux lettres.


BASTIEN remet une lettre à SAAD.


SAAD

Ah, merci...


FATIMA

Alors, Aïcha,

c'est Francis et Bastien,

des amis de la famille.

Francis, Bastien,

les garçons, c'est Aïcha,

la fille de nos amis

en France,

qui va rester

avec nous deux semaines.


BASTIEN

Allô.


AÏCHA

Salut!


FATIMA

Alors, vous vous êtes très

bien occupés de mes plantes.

Merci beaucoup.

Vous êtes venus leur dire

au revoir?


BASTIEN

Oui, mais il va falloir

les traiter, avant,

parce qu'on vient

de s'apercevoir

qu'il y a des champignons

très, très sournois,

qui menacent de se développer...


FATIMA

Mais elles ont l'air

très bien!


BASTIEN

C'est justement ça,

ils sont très, très sournois.


FATIMA

Mais c'est dégoûtant,

des champignons!

Aidez-moi à les sortir!


FRANCIS

Non, non!

On les sortira pas dehors...

C'est beaucoup trop frais.

Les pauvres petites plantes...

Je les ai arrosées tout l'été,

je me suis attaché.


BASTIEN

Mais on a tout

pour les sauver.

Des lingettes fongicides...

Hein, on va réussir

à les sauver, Francis?


FRANCIS

Oui, oui...

on s'en occupe.

Vous, en attendant... faites

le ménage, puis votre lavage...


SAAD

Pas de lavage tout de suite,

par contre!

On n'a pas d'eau!


FATIMA

Quoi?


SAAD montre la lettre remise par BASTIEN.


SAAD

Une lettre de la ville: l'eau

est coupée sur toute la rue.

Ça tombe mal, hein?


FRANCIS

C'est vrai, ils refont

des canalisations plus loin...


FATIMA

Mais oui, mais tous

nos vêtements sont sales!


SAAD

Je sais, je sais!


FRANCIS

Ah! Mais il y a

une solution!

Venez faire votre lavage

chez nous.


FATIMA

Non, non, non...

On va déranger tout le monde...


FRANCIS

Pas du tout. Mes parents sont

encore en voyage de noces.

Ma tante Brigitte est pas là...

Il y a personne qui lave rien.


FATIMA

Je sais pas trop.

(S'adressant à SAAD)

Qu'est-ce que

tu en penses, Sousou?


SAAD

C'est une bonne idée...


De son côté, SAMI discute dans sa chambre avec JENNIFER.


SAMI

La connexion était pas

super bonne, là-bas, en plus...

Puis c'est le genre de truc

qui s'explique mieux

quand t'as une bonne

connexion ou...

quand t'es en personne!


JENNIFER

Sais-tu, non...

je trouve pas que ça s'explique

mieux en personne.

Puis t'as plus l'air d'un gars

qui se cherche des excuses.


SAMI pointe l'affiche que JENNIFER a dans sa main.


SAMI

C'est quoi, ça?


JENNIFER

Une erreur.


SAMI

Bien, montre!


JENNIFER

Non.


SAMI

Jenn!


JENNIFER

Regarde. Là, Sami,

je vais sortir.

Puis tu vas pas me suivre, OK?

J'ai besoin d'avoir la paix

pendant un bout de temps.


SAMI

Mais tu comprends pas!


JENNIFER

Non, je pense

que je comprends très bien.


De leur côté, SAAD, FATIMA, FRANCIS et BASTIEN poursuivent leur discussion.


SAAD

Là, moi, je prendrais bien

une bonne douche, hein!


FRANCIS

Notre douche

est super puissante!

Elle fait des massages, en plus.

Il y a une fonction...

gouttes de pluie...

averse printanière...

il y a pas de problème!


SAAD

(S'adressant à FATIMA)

On accepte?

Merci, Francis, on accepte!


FRANCIS

Ça fait plaisir.


FATIMA

C'est gentil.


SAAD

Bon, je vais aller chercher

les valises!


JENNIFER sort de la chambre de SAMI et se dirige vers la sortie.


FATIMA

Attends, Jennifer!

Dis-moi, tu veux bien

t'occuper de Chouchou?


JENNIFER

Pardon?


FATIMA

C'est que nous, on va aller

faire la lessive chez toi.

C'est pas très intéressant

pour Aïcha.

Et Bolbol fait encore

le ménage de sa chambre.

Tu pourrais lui montrer

les environs!


AÏCHA

Oh, ce serait chouette!

J'adorerais manger

une pitoune.


BASTIEN

Aïcha...

je pense que tu voulais dire:

"une poutine", oui.


AÏCHA

C'est ça.

Tu veux bien, Jennifer?

On pourrait bavarder...

tu pourrais m'apprendre

des mots québécois!


JENNIFER s'aperçoit que FATIMA lui lance un regard de supplication.


JENNIFER

OK, d'abord... Allons-y!


FATIMA

Merci, Jennifer!


JENNIFER et AÏCHA s'en vont.


FRANCIS

Nous autres,

on s'occupe des plantes...

(À voix basse)

Bastien, c'est correct

si je te laisse

avec les plantes

et le fongicide?


BASTIEN

Mais je serai pas tout seul.

Sami reste ici...

Mais fais-moi confiance.

Les champignons sont pas mieux

que morts.


FRANCIS

Oui!


Plus tard, JENNIFER et AÏCHA sont au casse-croûte de l'aréna.


AÏCHA

Dis donc, c'est méga grand,

la patinoire!

Et c'est là que joue Sami?


JENNIFER

(Froide)

Ouais, c'est ça.


AÏCHA

Et la grosse machine,

la "jamboni"...


JENNIFER

Zamboni.


AÏCHA

Ouais, c'est ça...

Ah, je kiffe!

Carrément...

je kiffe grave!

Vous dites pas ça,

"kiffer", ici...


JENNIFER

Bien, Sami me l'a expliqué,

ça veut dire que tu "trippes".

Veux-tu boire quelque chose

de chaud...

ou quelque chose

de froid?


AÏCHA

Hum... non.

C'est assez froid

comme ça ici.


JENNIFER

Ah! à cause de la glace?


AÏCHA

Non.

De toi.

On dirait que t'es furieuse

contre moi.

J'aimerais vraiment

que tu me dises pourquoi.


JENNIFER

Bien, je suis pas fâchée

contre toi...

c'est juste que j'en veux

un peu à Sami

de pas m'avoir parlé de toi.


AÏCHA

Ça alors!

Il t'a pas dit

que j'existais?


JENNIFER

Non, pas un mot.


AÏCHA

Bien, c'est trop injuste!

Parce que lui, il me parlait

de toi tout le temps.


JENNIFER

Ah oui?


AÏCHA

Je te jure.

Du coup, il en était même

un peu rasoir...

Rasoir...

je veux dire... agaçant.


JENNIFER

Je te crois, Aïcha.

C'est juste que...

j'aurais aimé ça

qu'il m'en parle, mais là...

j'ai comme été prise

par surprise.


AÏCHA

Il mérite une leçon.

Tu devrais le rendre

un peu jaloux!

Pas pour te venger, mais...

pour qu'il voie

ce que ça fait.


JENNIFER

Oui, mais je suis pas

super bonne pour mentir.


AÏCHA

Jennifer...

Pendant deux mois,

une fille canon comme toi?

Et il y a pas un mec

qui t'a draguée?


JENNIFER

Bien...

il y a peut-être Gauvin...

Il voulait vraiment que

je vienne à la soirée de geeks,

mais je suis juste

venue cinq minutes.


AÏCHA

Tu vois?

Du coup,

si tu dis qu'un mec

t'a tourné autour,

ce sera pas un mensonge.


JENNIFER

Oui, mais je suis pas sûre...


AÏCHA

Je vais t'aider!

Ça va lui donner

une bonne leçon.

Et quand il t'aura

demandé pardon...


JENNIFER

Pas demander pardon à genoux,

juste qu'il dise

qu'il regrette

et qu'il a pas été correct.


AÏCHA

C'est ça!

Dès qu'il a dit ça, du coup,

on lui dit la vérité.

Tu vois? Fastoche.

Euh... facile.


JENNIFER

T'es vraiment

convaincante, Aïcha...

(Avec un accent français)

Du coup, je dis oui!


AÏCHA rit.


Chez les Beaucage, FATIMA vide ses valises dans la salle à manger. Elle regarde d'un air mauvais la vaisselle sur le comptoir.


FATIMA

Ah, ce sont

les dernières valises?


SAAD et FRANCIS arrivent avec d'autres valises.


SAAD

Ouais. J'ai encore plus chaud

que dans le sud de la France!


FRANCIS aide SAAD à mettre une grosse valise sur la table.


SAAD

Merci, Francis...

Dis donc, Francis.

On avait parlé d'une douche,

tout à l'heure...


FATIMA

Sousou, attends un peu,

on va déjà

utiliser assez d'eau chaude

comme ça.


FRANCIS

Mais il y a aucun problème!

Ça peut être une longue douche.


SAAD ouvre grand sa valise.


FATIMA

Hé! Hé! Je travaille,

moi, ici.


SAAD

Et qu'est-ce que je fais,

d'après toi?


FRANCIS

Il y a aucun problème...


FATIMA

(S'adressant à SAAD)

Je fais les couleurs,

pas les blancs!


SAAD

(S'adressant à FRANCIS)

Tu disais?


FRANCIS

Je disais que vous pouvez

prendre votre temps.

Ça peut être une très longue

douche, vous prenez votre temps.


SAAD

Je vais peut-être

même abuser, hein,

parce que la douche, à Le Val,

était glaciale.


FATIMA

Ah! Qu'il est douillet!


SAAD

Moi, douillet?

Je viens de transporter toutes

les valises une deuxième fois

en moins d'une heure!

En plus, j'étais mal assis,

dans l'avion.


SAAD se prend le dos en gémissant.


FRANCIS

Si vous avez mal au dos,

vous savez qui serait bon?

Un bon bain!


SAAD

Mais je suis pas

très bain, moi.


FRANCIS

Mais pour le dos,

je vous jure, c'est magnifique.

Le nôtre, il envoie

des jets "niagaresques"!

Ça fait "Frrr...", ça va

vous relaxer les lombaires

le temps de dire:

"hernie discale".


SAAD

"Niagaresques", hein?


FRANCIS

Oui.


SAAD

Bien, je vais peut-être

me laisser tenter.


FRANCIS

(Taquine)

Avec de la petite mousse,

peut-être?

Et des petits sels de bain

aux abricots?


FRANCIS

J'en ai!

Ma mère en a...

Ça va lui faire plaisir,

puis après ça, vous allez être

en super forme

pour tout ramener ça chez vous.


SAAD

Je suis convaincu!

Mais je vais laisser faire,

pour les sels de bain

aux abricots.

Parce que je suis pas

un poulet...


FATIMA

Ah, mais tu es

mon petit poulet à moi!


SAAD imite le poulet et s'en va. FATIMA rit.


FATIMA

Hum, oui... bon, alors,

pendant cette brassée,

je vais avoir le temps

de rentrer à la maison

pour voir la liste

de ce qui me manque.


FATIMA

Oui.

(Paniqué)

Non!


FATIMA

Non?


FRANCIS

Je... hum... bien...

En fait, j'aimerais beaucoup

voir vos photos de voyage.


FATIMA

Vraiment?


FRANCIS

Oui.

Le sud de la France est une

région qui m'intéresse beaucoup.

Qu'est-ce que vous avez fait

là-bas?


FATIMA

Ah! On a fait

plein de choses!

On est allés visiter

un champ de lavande.

Et puis on a vu

un pâtissier

qui se spécialise

en calissons.


FRANCIS

Wow! Des calissons?


FATIMA

Oui, tu connais?


FRANCIS

Non, mais ça m'intéresse!


Chez les Mazari, BASTIEN essaye de réparer le trou discrètement. SAMI sort de sa chambre et ouvre le robinet.


SAMI

Bon, bien, l'eau est pas

encore revenue...


BASTIEN

Ah... excuse-moi!

Je veux dire, c'est plate.


SAMI

Mets-en, j'ai soif!


AÏCHA rentre chez les Mazari.


AÏCHA

Salut.


SAMI

Euh... t'es pas avec Jennifer?

Mais tu lui as expliqué,

donc elle n'est plus fâchée...


AÏCHA

Je l'ai laissée

au casse-croûte.

Elle a pas l'air

particulièrement fâchée.


SAMI

OK, mais pourquoi

t'es pas avec elle?


AÏCHA

Elle m'attend.

Je suis revenue chercher

mon argent canadien.


SAMI

OK, mais...

comme ça,

elle est correcte, là?

Elle n'est plus fâchée?


AÏCHA

Non, elle va bien.

Tu lui as envoyé

plein de SMS...

Ça lui a fait plaisir.


SAMI

Je l'ai pas textée...


AÏCHA

T'avais rien à lui dire?


SAMI

Bien, c'est pas ça,

mais c'est parce que...

quand elle est fâchée,

je la laisse respirer un peu,

j'attends...

Mais tu dis qu'elle a reçu

plein de textos?


AÏCHA

Des tonnes!

Elle les lisait

en souriant.

Alors, du coup,

je me disais que...


SAMI

Ça doit être Maude...

elles se textent tout le temps.


AÏCHA

Possible.

Mais, en même temps,

elle disait...

(En riant)

"Ah, il est fou!"

Est-ce que les filles

se parlent

au masculin, chez vous?


SAMI

Non, non,

non, non...

Sais-tu quoi? J'ai soif, moi.

Puis j'ai pas le goût de boire

du jus de pommes tiède.


AÏCHA

Ah bon...


SAMI

Une bonne limonade

au casse-croûte

ça va me faire du bien.


SAMI s'en va.


AÏCHA

Alors, Bastien?

Les champignons,

ça se passe bien?


BASTIEN

Ah oui, ça gaze, là!

Full vachement pas pire...


AÏCHA

Dis donc, c'est du papier

abrasif, que t'as là?


BASTIEN

Un petit peu, là...

Mais c'est la seule façon

de se débarrasser

des gros champignons.


AÏCHA s'en va.


AÏCHA

À tout'!


BASTIEN

Salut, là.


Chez les Beaucage, FATIMA et FRANCIS poursuivent leur discussion.


FATIMA

Mais je vais pas te montrer

de photos de calisson.

Je vais t'en faire goûter!


FRANCIS

Ah, OK! Ça se mange?


FATIMA

Oui, j'en ai rapporté.

Ils doivent être à la maison,

dans une autre valise.

Je vais aller les chercher.


FRANCIS

Non!

J'ai pas faim tout de suite...


FATIMA

Mais c'est pas grave,

tu les auras pour plus tard.


FRANCIS

J'aimerais ça

que vous restiez.

J'ai quelque chose

à vous demander.


FATIMA

Ah... Ah!

Ah, c'est pour ça

que tu es bizarre depuis tantôt?


FRANCIS

Oui.

Oui, en fait, je...


FATIMA

Dis-moi.


FRANCIS

Oui. Hum...

J'avais promis à mes parents

que tout serait propre

quand ils reviendraient.


FATIMA

C'est gentil, ça.


FRANCIS

C'est ça! C'est ça...

J'aimerais ça faire

la vaisselle. Puis...


FATIMA

C'est une très bonne idée!


FRANCIS

Oui! Je voudrais juste

m'assurer qu'il y aura pas de...

de cernes

ni de traces de savon.

Il y a des verres de cristal

vont pas au lave-vaisselle...

Pourriez-vous me donner

vos trucs?


FATIMA

Ah! Mais bien sûr,

ça va me faire plaisir!

Viens, on va le faire ensemble!

Ça va être plus simple.


FRANCIS

Ah! Mais là, ça me gêne...


FATIMA

Ah non, honnêtement!

Depuis que je suis arrivée que

ce tas de vaisselle me dérange!

Allez, on y va.


FRANCIS

Vous me sauvez la vie,

madame Mazari!


SAMI et AÏCHA rejoignent JENNIFER au casse-croûte.


JENNIFER

(S'adressant à SAMI)

Hum!

T'as fini de faire

le ménage de ta chambre?


SAMI

Oui, bien, j'avais soif

puis il y a juste du jus

de pommes tiède chez nous.


SAMI se dirige vers la machine distributrice.


AÏCHA

(S'adressant à JENNIFER)

J'ai oublié de prendre

une photo de la "jamboni"!


JENNIFER

Zamboni.


AÏCHA

C'est ça. Je reviens!


AÏCHA fait un clin d'oeil à JENNIFER et s'en va. SAMI s'assoit à la table de JENNIFER.


SAMI

Hum, hum!

T'es partie vite,

tantôt, puis...

on n'a pas eu le temps

de parler de toi!

Est-ce que t'as passé

un bel été?


JENNIFER

Oui. Pas pire.


SAMI

Aïcha m'a dit que t'avais reçu

beaucoup de textos, tantôt.


JENNIFER

Ouais.


SAMI

Bien, c'était pas de moi.


JENNIFER

Bien non...


SAMI

Je peux savoir

c'était de qui?


JENNIFER

Ah... un gars, là.


SAMI

Un gars...

Quel gars?


JENNIFER

C'est pas important qui...


SAMI

J'ai pas dit

que c'était important...


JENNIFER

De toute façon,

il s'est rien passé.

Bien là... presque rien.


SAMI

Presque rien?


JENNIFER

Bien... il me faisait

de l'oeil un peu.

C'était flatteur,

si on veut.

Mais je l'ai pas encouragé.


SAMI

Puis le gars...

il était beau?


JENNIFER

Bien... c'est pas

un monstre, là.

Mais il était surtout fin,

drôle... très gentil.


SAMI

Wow... puis c'est tout?


JENNIFER

C'est tout.


SAMI

Tu m'en as pas parlé?


JENNIFER

Bien... j'attendais

le bon moment, mettons.

Tu peux comprendre ça.


SAMI

(Froid)

Au bout.

Bon...

Je vais aller continuer

le ménage de ma chambre, moi.


SAMI s'en va. AÏCHA rejoint JENNIFER.


AÏCHA

Et puis?


JENNIFER

Bien, il était pas content.

Mais il s'est pas excusé

et il a pas dit

qu'il regrettait.


AÏCHA

Laissons-lui le temps.


Chez les Mazari, Bastien repeint le mur à l'endroit où le trou a été rebouché. SAMI rentre chez lui et BASTIEN prend vite une plante et fait comme si il la peinturait.


SAMI

Bastien?


BASTIEN

Oui, c'est moi!


SAMI

Dis-moi franchement: est-ce

qu'il s'est passé quelque chose

ici, pendant que

j'étais en France?


BASTIEN

Je sais pas. Quelque chose?

Non, pas vraiment...


SAMI

Quelque chose qui pourrait

m'intéresser, mettons?


BASTIEN

Est-ce que tu serais

au courant de quelque chose?


SAMI

Bien, je sais pas.

Jennifer m'en a parlé tantôt.

Mais elle a pas voulu

me dire qui.


BASTIEN

C'est pas grave, qui!


SAMI

Bien... oui!

Oui, c'est grave.


BASTIEN

Je te jure

que je fais mon possible

pour que ça paraisse pas.


SAMI

Quoi?

Tu protèges quelqu'un, là?

Est-ce que c'est

quelqu'un que je connais?


BASTIEN

Peut-être que oui, là...


SAMI

C'est Gauvin, hein?

J'y fais pas confiance, à lui.

Attends que je lui parle

dans le casque!


BASTIEN

Gauvin a rien fait!

Le coupable, là...

C'est moi.


Chez les Beaucage, FATIMA termine la vaisselle. FRANCIS la rejoint.


FRANCIS

C'est quand même mieux

comme ça, hein?


FRANCIS

Excusez-moi de vous avoir

laissée toute seule...


FATIMA

Il y a pas de problème,

mon petit Francis.

De toute façon,

j'étais pas toute seule,

il y a Sousou

qui est venu m'aider.


FRANCIS

Soussou?


FATIMA

Oui.


FRANCIS

Monsieur Mazari?

OK, c'est ça! Bon... il a fini

de prendre son bain, lui?


FATIMA

Il a fini de mariner.

De toute façon,

j'avais besoin de lui.


FRANCIS

OK. Il est où, présentement?


FATIMA

Je lui ai demandé d'aller

chercher les calissons,

pour que tu goûtes.


FRANCIS

Mais je l'ai pas

entendu sortir!


FATIMA

Je voulais te faire

une surprise...


FRANCIS

(Mal à l'aise)

C'est tellement gentil!


FATIMA

Ah... c'est toi qui es gentil

mon petit Francis!


FATIMA entend une minuterie sonner. Elle s'éloigne et FRANCIS envoie un texto.


Chez les Mazari, SAMI interroge BASTIEN.


SAMI

Mais comment t'as pu

me faire ça?


BASTIEN

C'est un accident, là!

C'est Francis qui m'a poussé.


SAMI

De quoi il se mêle, lui?


BASTIEN

Mais regarde, je te jure

que ta mère s'en apercevra pas.


SAMI

Attends, mais je m'en fiche,

de ma mère! Ça m'écoeure!


BASTIEN

Dis pas ça!


Le cellulaire de BASTIEN vibre.


BASTIEN

Viens voir, c'est beau,

beau, beau!


SAMI

Arrête. Tu te cales.


SAMI s'en va.


BASTIEN

Mais pourquoi tu t'en vas?


SAMI

Il faut que j'aille parler

à Jennifer.


BASTIEN

Je te le dis,

elle a rien fait, elle!

Je suis le seul

et unique coupable.

Peut-être avec l'aide

de Francis, bien évidemment...


SAMI

J'ai pas fini avec toi,

Bastien Jacques...


SAMI sort de chez lui. BASTIEN lit le texto envoyé par FRANCIS.


FRANCIS

(Par message texte)

911! M. Mazari s'en vient!

Dépêche-toi!


BASTIEN

Ah non! Non...

Non, non, non, non...

Non, non, non!


SAAD entre chez lui.


SAAD

Alors, ça va bien,

les plantes?


BASTIEN

Ah! Ça va super bien!


SAAD

Qu'est-ce que tu fais

avec un pinceau?


BASTIEN

Je suis en train d'étaler

le fongicide...

Eh oui...


BASTIEN pousse un petit rire gêné.


Au casse-croûte, JENNIFER et AÏCHA terminent un repas.


JENNIFER

Pas trop déçue qu'il n'y ait

plus de fromage en crottes

pour pas manger

ta première poutine?


AÏCHA

Bah, je me reprendrai demain!

Et le pâté chinois,

c'est pas vilain du tout!


SAMI arrive au casse-croûte.


AÏCHA

(S'adressant à JENNIFER)

C'est un peu lourd,

mais, bon, ça va...

Euh... je vais aller

dans les vestiaires, tiens!

Pour voir s'ils sont

comme ceux de chez nous.


AÏCHA s'en va.


SAMI

Qu'est-ce qui s'est passé

exactement avec Bastien?


JENNIFER

Rien.


SAMI

Il m'a tout raconté.


JENNIFER

Hein?

Il y a rien à raconter, c'est

Gauvin qui me faisait de l'oeil.


SAMI

Attends,

il y a Gauvin aussi?


JENNIFER

Non, juste lui.


Chez les Mazari, BASTIEN termine la réparation du mur. FRANCIS le rejoint.


FRANCIS

Ça va?


BASTIEN

Oui!

Monsieur Mazari est en train

de chercher les pâtissons.


FRANCIS

Les calissons.


BASTIEN

Peu importe.

Est-ce que t'as reparti l'eau?


FRANCIS

Oui. La peinture est sèche?


BASTIEN

Oui. Ça s'en vient bien, là...


FRANCIS

OK. Génial.

Aide-moi, on va

replacer la table.


FRANCIS et BASTIEN s'apprêtent à replacer la table, lorsque FATIMA arrive.


FATIMA

Alors, docteur Bastien?

Comment ça se passe,

avec le traitement?

Ah, elles ont quand même l'air

d'avoir souffert un peu,

les pauvres petites...


BASTIEN

C'est parce que c'est

un traitement assez puissant.

Ça magane un peu.


FATIMA

Hmm... Il est où, Sousou?


BASTIEN

Je pense qu'il cherche

des polissons.


FRANCIS

Des calissons.


BASTIEN

Oui!


SAAD

Il les cherche

et il les trouve!

Venez goûter à ça,

les garçons.

Vous allez voir,

c'est délicieux.


FATIMA

Allez, allez, vas-y!


En dirigeant FRANCIS vers SAAD, FATIMA se comme le dos au mur fraîchement réparé.


SAAD

Allez Bastien, goûte-moi ça.


BASTIEN

Merci.


FRANCIS et BASTIEN goûtent aux calissons de SAAD.


SAAD

Alors?


FRANCIS

Hmm, c'est bon!


BASTIEN

C'est tendre.


SAAD

Prenez-en d'autres!

On vous doit bien ça.

Après tout ce que vous avez fait

pour nous!


FATIMA

Oui, vous avez été

tellement gentils!

Prenez-en une boîte,

on en a plusieurs!


FATIMA quitte la pièce. FRANCIS et BASTIEN remarquent que FATIMA a de la peinture sur le bas de son chandail. SAAD remet une boîte de calissons à FRANCIS et BASTIEN.


SAAD

Voilà!


FATIMA

Hmm... bien, moi,

je n'ai plus faim.

Ça bourre, hein?


BASTIEN

Oui, c'est "bourratifique"!


FRANCIS

C'est bourratif. Bourratif...


BASTIEN

Oui, exactement.


FRANCIS

On va y aller. J'ai acheté

un nouveau jeu vidéo...

Merci beaucoup,

monsieur Mazari!


FRANCIS et BASTIEN s'en vont à la hâte.


Au casse-croûte, SAMI et JENNIFER poursuivent leur discussion.


JENNIFER

Non, c'est juste Gauvin,

qui me faisait de l'oeil

à la soirée de geeks.

C'était tellement niaiseux

que j'avais oublié.


SAMI

OK, mais pourquoi

tu m'en as parlé?

Puis pourquoi Aïcha m'a dit

qu'un gars t'avait envoyé

plein de textos!


JENNIFER

Les textos,

c'était pas vrai.

C'était juste un plan

qu'on a monté ensemble.

C'était juste...

pour que tu saches

ce que ça fait

de se faire mentir.


SAMI

Bien, c'est pas cool!


JENNIFER

Regarde, moi, j'ai pas aimé ça

que tu me caches des choses.

Puis j'ai pas aimé ça

te mentir non plus.


SAMI

D'accord, je suis cave...

Maintenant, on se dit tout,

tout le temps?


SAMI et JENNIFER se font un câlin.


SAMI

Ah! Je me suis tellement ennuyé!


JENNIFER

Moi aussi!


JENNIFER embrasse SAMI.


SAMI

Oh! Tu goûtes

le pâté chinois.

Bien quoi, on se dit tout

tout le temps.


JENNIFER

Tiens, ton cadeau,

même si tu le mérites pas.


SAMI

C'est quoi?


SAMI déroule l'affiche de JENNIFER. Il y a une photo de SAMI jouant du claver et son nom en grosses lettres au-dessus de lui.


JENNIFER

J'ai imaginé l'affiche

de ton premier spectacle.

Il reste juste

à mettre la date.


SAMI

Wow! Elle est vraiment belle!

Merci.


SAMI embrasse JENNIFER. AÏCHA arrive pile à ce moment-là.


AÏCHA

Ah!

Ça va mieux,

à ce que je vois!


JENNIFER

Oui, tout est arrangé.

Je suis vraiment

full contente

que tu sois là, Aïcha.


AÏCHA

Et moi, je suis...

full contente aussi

de te connaître, Jennifer.

Bon!

Je suis prête

pour mon dessert!


JENNIFER

Bien là, attends,

tu viens pas de manger

une grosse assiette

de pâté chinois?


AÏCHA

Hé! Oh! T'en as mangé

presque la moitié.

Hmm...

Dites-donc: un pogo...

c'est pas trop sucré?


JENNIFER rit.


Fin de l'épisode


JENNIFER

Pour jouer ou revoir

des émissions,

visite le site web

de Subito Texto.


L'adresse internet suivante apparaît: « tfo.org/subitotexto».


Générique de fermeture

Episodes of Subito Texto

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season

Résultats filtrés par