Universe image Subito Texto Universe image Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent and Sami are starting high school. Together, they try to ease into a foreign world, full of promise but also fraught with worries!

Official sitefor Subito Texto
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Last Saturday Night Fever

Mélanie and Jean-Pierre are pretty proud of what the new condo is looking like. Jean-Pierre is going to be out for the night, so Mélanie decides to have little housewarming party behind his back. Things go south pretty quickly when two of the Dead-Poitras guys, who Maude invited to boost the party´s cool factor, show up almost three hours early. Mélanie manages to get things under control at first, but ends up being caught by her dad.



Réalisateur: Claude C Blanchard
Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Générique d'ouverture


Titre :
Subito texto


MÉLANIE et M. PRUD'HOMME sont dans leur nouveau condo. MÉLANIE guide M. PRUD'HOMME pour fixer un cadre sur un mur.


MÉLANIE

OK...

Stop!

(Regardant le mur)

Là.

Là, c'est malade!


M. PRUD'HOMME rejoint MÉLANIE. Les deux regardent le cadre.


M. PRUD'HOMME

Attends un peu.

Ah...

Hé, c'est chez nous!


MÉLANIE

Oui!


Une sonnerie de téléphone se fait entendre.


MÉLANIE

Oh!

(Parlant au téléphone)

Nouvelle résidence

Prud'homme, bonjour!

Oh, oui, un instant.

Je vous le passe.

(S'adressant à M. PRUD'HOMME)

C'est Stéphanie Allard.

Elle a l'air super excitée.


M. PRUD'HOMME

Ah.

(Parlant au téléphone)

Oui allô?


STÉPHANIE est chez elle, discutant au téléphone avec M. PRUD'HOMME.


STÉPHANIE

Oui, allô, M. PRUD'HOMME.

Écoute, je voulais t'inviter

à notre petite fête annuelle

du personnel scolaire.

On a toujours

tellement de plaisir.

Ben oui! C'est pour ça

que j'ai trouvé ça bien étrange

que rien soit organisé.

Donc j'ai décidé de faire ça

chez moi, ce soir.

Ça va être à 19 h.

Ouais, mais je vais avoir

préparé des petites bouchées.

C'est ça, à plus tard.

À ce soir!


STÉPHANIE raccroche. MAUDE pianote sur un ordinateur. AUDREY rejoint MAUDE et STÉPHANIE dans la pièce.


AUDREY

Comment ça, un party?


STÉPHANIE

Ah, c'est

une tradition.

On fait toujours ça au début

de chaque année scolaire.

Comme personne s'est proposé,

j'ai décidé

de prendre l'initiative.


AUDREY

OK, pis moi?


STÉPHANIE

Ah, ben...

tu peux rester, ma chouette.

T'es invitée!


AUDREY

Non merci,

mais je te rappelle que moi,

cet après-midi, j'ai

un entraînement pour ma compé',

pis après ça, un tapis rouge

organisé par le commanditaire.


STÉPHANIE

C'est vrai,

j'avais complètement oublié.

Je suis pas sûre

que t'aurais pu nous suivre.

Ç'a l'air de rien,

mais on swingue pas mal fort!


AUDREY

Ha! Des "monsieurs"

et des "madames" pompettes

qui essaient de danser

sur de la musique poche

des années 1980

sans se piler sur les pieds!


MAUDE s'esclaffe.


STÉPHANIE

Voyons!

C'est le fun!


AUDREY

Bon, moi, va falloir

que je me change à l'aréna

si je veux sauver du temps.

Là, avec mes patins,

mon maquillage pis ma robe...

Maman, je vais avoir besoin

d'un lift. Let's go!


MAUDE

T'as vraiment

besoin de tout ça?


AUDREY

De quoi tu te mêles, toi?


MAUDE

Hé! J'essaie

juste de t'aider!

Quelqu'un d'autre

peut aller te reconduire?


AUDREY

Non! Maman, faut que

je sois là maximum à 4 h.

Sinon, j'aurai jamais le temps

de me réchauffer

avant mon entraînement

et de me préparer après, hum?


STÉPHANIE

OK, les nerfs, on se calme!

Je vais y aller.

Mais je finis

mes invitations avant.


De retour au condo.


MÉLANIE

Hi! T'as l'air emballé,

c'est effrayant.


M. PRUD'HOMME

Ah...

C'est pas ça.

C'est juste que...

Comme personne s'était proposé

pour organiser

la petite fête de début d'année,

je m'étais dit...

je pourrais faire ça ici,

la semaine prochaine, mais...


MÉLANIE

Montrer ton nouveau palais

à tes collègues?


M. PRUD'HOMME

(Hésitant)

Non, non, pas du tout.

C'est pas juste pour ça!

C'est aussi pour...

Pour...

OK, oui, c'est pour ça.


MÉLANIE

T'as juste à lui dire que

tu veux que ça se fasse ici.

C'est toi le directeur,

quand même.

C'est toi

qui décides.


M. PRUD'HOMME

Ben non, voyons!

Il est trop tard.

Et elle avait l'air

tellement enthousiaste.


MÉLANIE

Et ça, ça va finir tard?


M. PRUD'HOMME

Si on se fie

à l'année dernière,

ça risque de s'étirer jusqu'aux

petites heures du matin.

Pourquoi?


MÉLANIE

Pour rien.

Juste... juste pour savoir.

Mais là, moi, je vais

faire quoi pour souper?


M. PRUD'HOMME

Ben là, ma chouette,

je sais pas.

Je vais te laisser des sous.

Tu te feras venir quelque chose.


MÉLANIE

OK!


De retour chez STÉPHANIE. MAUDE pianote toujours sur l'ordinateur, pendant que STÉPHANIE parle au téléphone.


STÉPHANIE

Oui, Nicole.

Contente que tu rappelles.

Ha! Oui, je sais que c'est

un peu dernière minute.

Oui. D'accord.

Ha! Oui, à ce soir!

C'est ça.


STÉPHANIE raccroche, composant immédiatement un nouveau numéro.


STÉPHANIE

Si tout le monde

est aussi enthousiaste,

on va avoir tout un party...


MÉLANIE rejoint STÉPHANIE et MAUDE.


MÉLANIE

Allô!


MAUDE

Hé, salut!


MÉLANIE

Bonjour, madame Allard.


STÉPHANIE

Bonjour, Mélanie!

(Parlant au téléphone)

Sylvie?

Stéphanie Allard.

J'espère que tu vas bien.


STÉPHANIE change de pièce, laissant MAUDE et MÉLANIE seules.


MÉLANIE

J'organise un party

chez moi ce soir.


MAUDE

Je sais, j'ai vu ton invitation.

Ton père est d'accord?


MÉLANIE

Mon père est pas au courant.

Non, il va être chez vous.

Pis là, je sais très bien

que tu vas me dire

que c'est une très mauvaise idée,

mais je m'en fous

et je veux pas t'écouter.


MAUDE

Non, non, non,

c'est cool.

De toute façon, j'en ai déjà

fait un, moi, party! Ha!


MÉLANIE

Ah oui!

Mais ça, c'était pas la fois

où ton père s'était pointé

au bout de 10 minutes?


MAUDE

Non, deux heures.


STÉPHANIE revient dans la pièce.


STÉPHANIE

De quoi vous parlez,

les filles?


MAUDE

De rien.


Une sonnerie de téléphone se fait entendre. STÉPHANIE répond, tout en changeant de pièce.


MÉLANIE

OK, t'es un vrai

aimant à parents.

Tu les attires même

quand c'est pas ton party.

Je pense que l'affaire la plus

utile que tu pourrais faire,

c'est juste te tenir à l'écart,

le temps que je trouve un moyen

de me débarrasser

de mon père plus tôt.


MAUDE

Non, c'est pas vrai!

Je veux vraiment t'aider.


STÉPHANIE revient dans la pièce.


STÉPHANIE

Je capote, je capote!

Personne me rappelle,

personne me répond!


Le téléphone sonne. STÉPHANIE répond.


STÉPHANIE

Allô?

Allô, Nicole!


STÉPHANIE change de pièce.


MAUDE

Mélanie, je pense

que j'ai trouvé le moyen

de faire décoller

ton père.


De retour au condo. M. PRUD'HOMME tente de démêler des câbles de branchement.


M. PRUD'HOMME

Voyons!

Non, là, je comprends rien.


MÉLANIE et MAUDE rejoignent M. PRUD'HOMME.


MÉLANIE

Hé, c'est vraiment fou,

comme la mère de Maude capote

à cause de son party, hein?


M. PRUD'HOMME

Ah oui?


MÉLANIE

Oui! Hein, Maude?


MAUDE

Ah oui, tu trouves?


M. PRUD'HOMME

C'est sûr

que c'est beaucoup d'ouvrage.

Surtout que

j'imagine que Stéphanie

a pas beaucoup d'expérience

dans le domaine.


MAUDE

Ah! C'est dur à dire,

vu que nous non plus,

on n'a vraiment pas beaucoup

d'expérience dans le domaine,

hein, Mélanie?


M. PRUD'HOMME

Ça va venir,

hein, j'en doute pas.


MAUDE

Euh, je vais

aux toilettes, moi.


MAUDE quitte avec empressement.


M. PRUD'HOMME

Euh... est-ce

qu'elle est correcte?


MÉLANIE

Oh! Oui, oui, oui.


MÉLANIE force un rire.


MÉLANIE

Euh... c'est juste

qu'elle se sent un peu mal

de te dire que sa mère

aurait vraiment besoin

que t'ailles lui donner

un petit coup de main.


M. PRUD'HOMME

Ah bon? C'est tout?


MÉLANIE

Oui. Non, mais sérieux,

madame Allard

est vraiment débordée.


M. PRUD'HOMME

Ha! Eh qu'il y en a qui sont

pas faits pour faire le party!

(Dansant)

Ha! ha! ha!


MÉLANIE

(Mal à l'aise)

Ouais...

Vas-tu y aller?


M. PRUD'HOMME

Ben oui, voyons, la pauvre!

Ah... surtout que je suis

en train de devenir fou

avec ces bébelles-là, moi.


MÉLANIE

Est-ce que... tu...

... préfères me donner l'argent

pour mon souper tout de suite,

ou tu comptes

revenir tantôt?


M. PRUD'HOMME

Hum, voilà.

(Donnant de l'argent à MÉLANIE)

Tiens.

Tu dis bye à Maude,

tu te couches pas trop tard.


MÉLANIE

Promis!


M. PRUD'HOMME quitte. MAUDE rejoint MÉLANIE.


MAUDE

Ha! ha! ha!

On a tellement réussi!


MÉLANIE lance un regard désapprobateur vers MAUDE.


MAUDE

C'était quand même

MA stratégie.

Est-ce qu'il y a d'autre monde

qui a confirmé pour le party?


MÉLANIE consulte son cellulaire.


MÉLANIE

Oui!

Oh, je les connais pas,

ces deux-là.

Je les ai pas invités.


MAUDE

Ah, c'est deux gars

des Dead Poitras.


MÉLANIE

OK...

Pis pourquoi

est-ce qu'ils écrivent:

"Hé! Ça se peut

qu'on vienne faire un tour!"


MAUDE

Je les ai peut-être

invités par erreur.

Non, mais je voulais

juste t'aider!

Je trouvais qu'il y avait pas

beaucoup de monde sur la liste.


MÉLANIE

Maude!


MAUDE

C'est sûr

qu'ils vont pas venir.


On sonne à la porte. MÉLANIE tend son verre d'eau à MAUDE.


MÉLANIE

Bon. Tiens-moi ça.


MÉLANIE va ouvrir. MORCEAU et TI-PWEL sont dans l'entrée.


MORCEAU

Salut! Moi, c'est Morceau.

Lui, c'est Ti-Pwel.

On est des Dead Poitras.

On vient pour le party.


MÉLANIE lance un regard furieux vers MAUDE.


De retour chez STÉPHANIE. STÉPHANIE écrit une liste d'épicerie, pendant qu'AUDREY attend dans le vestibule.


STÉPHANIE

Des oeufs, pain...

Ah! Faut que je passe

à la boulangerie absolument.


Une sonnerie de téléphone se fait entendre.


STÉPHANIE

(Décrochant)

Allô, Mona!

Ah! que c'est le fun!

Non, non, non, pas besoin

d'apporter tes petites quiches.

Oui, à ce soir!


STÉPHANIE raccroche.


AUDREY

Maman, tu fais

des sandwichs aux oeufs.

T'es pas obligée

de dévaliser l'épicerie.


STÉPHANIE

Pour qui tu me prends?

Je reçois pas

aux sandwichs aux oeufs.

C'est un tartare

d'oeufs de caille

sur croûton cru

et sa mayonnaise.


On sonne à la porte. AUDREY va répondre.


AUDREY

Bonjour, monsieur Prud'homme!


M. PRUD'HOMME

Bonjour!


AUDREY

Maman, c'est pour toi!


STÉPHANIE

Jean-Pierre?

Qu'est-ce qu'il y a?


M. PRUD'HOMME

Pas de panique,

c'est correct.

Ça me fait plaisir d'être là.


STÉPHANIE

Ah, ben moi aussi,

ça me fait plaisir de vous...

de te... de vous voir.


M. PRUD'HOMME

Je veux que tu te sentes

tout à fait à l'aise, hein?

Si tu préfères,

on peut très bien faire ça

dans mon tout

nouveau condo.

Moi, ça ne me pose

aucun problème.


STÉPHANIE

Euh, non.


M. PRUD'HOMME

Ah. Eh ben!

Ah non, c'est parfait.

Ça va me rappeler

mes premiers partys!

Ha! Dans le vieux sous-sol

chez mes parents!


STÉPHANIE

(Vexée)

Merci...


M. PRUD'HOMME

Oui, bon, qu'est-ce que

je peux faire pour toi?


AUDREY

Je veux pas interrompre

votre belle conversation,

mais moi, j'ai un entraînement

et un vrai party après.


STÉPHANIE

(S'adressant à M. PRUD'HOMME)

Penses-tu que

tu pourrais aller

reconduire Audrey à l'aréna?


M. PRUD'HOMME

Ah? OK...


STÉPHANIE

Super! Ça me laisserait

le temps d'aller à l'épicerie.

Allez, zou!

On y va!


De retour au condo. MÉLANIE et MAUDE préparent de la bouffe dans la cuisine. MORCEAU et TI-PWEL sont dans le salon, manipulant respectivement une guitare et une guitare basse.


MÉLANIE

En tout cas,

c'est vraiment gentil, les gars,

d'avoir apporté

vos instruments.


MORCEAU

Il y a rien là, man.

Dans le fond,

ça fait ben notre affaire.

On a du nouveau stock

à tester devant du monde.


MÉLANIE

OK, ouais.

Mais c'était vraiment pas

nécessaire. Hein, Maude?


MAUDE

(Chuchotant)

Ben ça peut mettre

de l'ambiance.


MÉLANIE

OK, là, c'est toi

qui les as invités ici,

c'est toi qui

les fais décoller.


MAUDE

Pourquoi?

C'est super cool!

T'as deux gars

des Dead Poitras chez vous.

Ton party va être écoeurant!


MÉLANIE reçoit une notification sur son cellulaire.


MAUDE

Hein? Tu vois?

(Regardant le cellulaire de MÉLANIE)

Depuis qu'ils ont confirmé

qu'ils venaient,

il y a déjà 15 personnes

qui se sont ajoutées.


TI-PWEL accroche un meuble en transportant un amplificateur.


MORCEAU

Ha! Excuse,

man.

On a juste un peu

accroché le divan.


MÉLANIE

OK...

(S'adressant à MAUDE)

Bon, mettons

qu'ils peuvent rester.

Mais il faut absolument que

j'aille acheter plus de bouffe.


MAUDE

Vas-y, il y a aucun problème.

Je reste ici les surveiller.


TI-PWEL accroche une table avec son amplificateur.


MORCEAU

Excuse, man.

On a juste un peu

accroché la table.


MÉLANIE

(Forçant un sourire)

OK! Ha!


MÉLANIE quitte en jetant un regard furieux vers MAUDE.


MAUDE

Hé!

Faites attention,

les gars, là.

S'il vous plaît.


Plus tard, AUDREY est dans le vestiaire de l'aréna, discutant au téléphone.


AUDREY

Oui, je viens de finir

de m'entraîner.

Ah non, tout le monde est parti.

Moi, je suis encore à l'aréna.

Je suis restée pour me changer.

J'ai hâte que tu vois ma robe:

elle est malade!

Toi, es-tu prête?

Comment ça, "non pas encore"?

Julie-Pierre, j'ai pas envie

d'être en retard à cause de toi.

Je veux bien,

mais j'ai pas envie

d'arriver la dernière non plus.

Regarde, si c'est

pour être long de même,

j'aime mieux

que tu viennes pas.

Non, sorry,ma belle.

On se reprendra.

Hé, faut que je te laisse,

mon cell va mourir.

OK, c'est bon.

À demain. Bye!


AUDREY veut quitter le vestiaire, mais la porte est verrouillée.


AUDREY

(Forçant)

Allô?

Allô!


De retour chez STÉPHANIE. STÉPHANIE discute au cellulaire.


STÉPHANIE

Ah... T'es sûre

que tu peux pas te libérer?


Le téléphone résidentiel de STÉPHANIE se met à sonner.


M. PRUD'HOMME

Stéphanie, t'es certaine que

tu veux pas que je réponde?


STÉPHANIE

Non, merci, Jean-Pierre.

(Discutant au téléphone)

Bon, ben écoute,

on se reprendra, Monique.

Bonne soirée!


STÉPHANIE raccroche. M. PRUD'HOMME jette un œil sur le système de son installé dans le salon de STÉPHANIE.


M. PRUD'HOMME

Stéphanie, est-ce que

je t'ai déjà parlé

de mon mini système de son

ambiophonique portatif?


STÉPHANIE

M. PRUD'HOMME, c'est ici

qu'on va faire la fête.


M. PRUD'HOMME

Non, mais c'est pas du tout

pour ça que je dis ça, là!

Non, non! Ha! ha! ha!

C'est tout petit,

mais oh! que ça sonne! Ouf!


STÉPHANIE

Dans le fond, là, peut-être

que si les gens viennent pas,

c'est parce qu'ils savent

que mon système de son

est pas assez bon.


M. PRUD'HOMME

J'osais pas le dire, mais...


STÉPHANIE

Il est tout petit,

ton système de son?


M. PRUD'HOMME

Oui, oui, tout petit,

mais oh! que ça sonne! Ouf!


STÉPHANIE

Qu'est-ce que tu dirais

d'aller le chercher?


M. PRUD'HOMME

Tu veux que

je l'apporte ici?


STÉPHANIE

Ben oui. La fête est ici.


M. PRUD'HOMME

Ah, ben, je vais aller

le chercher tout de suite.

Ça sera pas

trop long!


M. PRUD'HOMME quitte. Le cellulaire de STÉPHANIE se met à sonner.


STÉPHANIE

Allô, ma chouette.


AUDREY est toujours prisonnière du vestiaire de l'aréna.


AUDREY

Ah! Allô, maman.


STÉPHANIE

Attends,

ça sonne à la porte.


AUDREY

Non, non, attends, attends,

raccroche pas!


MONA entre chez STÉPHANIE.


MONA

Bonjour! Oh!


STÉPHANIE

Qu'est-ce

que tu fais là?


MONA

Je viens pour le party.

Je dois être en retard!


AUDREY

Hé! J'entends Mona!

Maman, dis-lui qu'elle m'a

embarrée dans le vestiaire!


STÉPHANIE

Ben, pas vraiment, là.

Il est 5 h 45, j'avais dit 7 h.


AUDREY

Vite! Je n'ai presque plus

de batterie!


MONA

Oh, 7 h?

Ha! ha! ha!

J'avais compris 17 h!


AUDREY

Maman!


Le cellulaire d'AUDREY meurt.


MONA

Je faisais

la cantine à l'aréna,

mais il y avait pas un chat.

Donald m'a donné la permission

de mettre la clé

dans la porte plus tôt.

Je me suis garrochée chez nous

pour me changer.


STÉPHANIE

Ben oui, ben oui!

Hé, c'est beau, ton costume!


MONA

Oui! C'est mon kit

pour les occasions spéciales!

Bon! Qu'est-ce que je peux

faire pour t'aider?


MONA entre dans la cuisine, observant des linges à vaisselle.


MONA

Oh! Des beaux petits linges! Hé!


De retour dans le condo. MÉLANIE entre en trombe.


MÉLANIE

Oh! my God!

Alerte rouge!

Mon père s'en vient.

Faut tout cacher ça

dans ma chambre.

(S'adressant à MAUDE)

Go, aide-moi!


MÉLANIE décroche une affiche du groupe Dead Poitras, épinglée sur un mur du salon.


MORCEAU

Hé! Notre affiche,

man!


MÉLANIE saisit l'étui de guitare de MORCEAU.


MORCEAU

Tu t'en vas où

avec mon stock?


MÉLANIE

On va cacher ça

dans ma chambre.

Aidez-moi, go!


MÉLANIE entre dans sa chambre.


MORCEAU

Voyons,

elle capote ben raide!


MAUDE

C'est pas pour insister,

mais je pense

que ce serait mieux

d'écouter ce qu'elle dit.


MÉLANIE revient dans le salon.


MÉLANIE

Hé! Restez pas plantés là

comme deux piquets!

Vous aussi, faut que

vous alliez vous cacher!


MORCEAU

Hé,

man,regarde,

ça va faire, là,

la dictature fasciste!


MÉLANIE

OK, là, là,

si mon père vous voit ici,

il va vous étriper.

Ça fait que vous débarrassez

dans ma chambre tous les deux!

Tout de suite!


MORCEAU

Les nerfs, là.

T'avais juste à le dire.


MÉLANIE

Go!

Plus vite que ça!

Go, go, go, go!


MÉLANIE enferme MORCEAU et TI-PWEL dans la chambre. MÉLANIE rejoint MAUDE dans le salon.


MAUDE

Vite!


MÉLANIE et MAUDE prennent place sur le divan. M. PRUD'HOMME entre dans le condo.


M. PRUD'HOMME

Ah! Hé!

Salut, les filles!


MÉLANIE

Hé! Papa!

Qu'est-ce que tu fais ici?


M. PRUD'HOMME

Ah, je viens juste chercher

quelque chose pour le party.

Voyons, vous trouvez pas

que ça sent bizarre?

Il y a comme une odeur

de ficelle brûlée,

mélangée à de la sueur

de gars pas propres, hein?


MÉLANIE

Ah, c'est peut-être

juste les voisins.


M. PRUD'HOMME

Ouais...


M. PRUD'HOMME entre dans une pièce.


MAUDE

(Chuchotant)

Il s'en va où?


M. PRUD'HOMME

Ah! On dirait que ça sent

encore plus fort, ici!


M. PRUD'HOMME revient dans le salon avec un petit système de son.


M. PRUD'HOMME

Mélanie, on dirait

que ça vient de ta chambre.


M. PRUD'HOMME regarde l'un des murs du salon.


M. PRUD'HOMME

Mélanie?


MÉLANIE

Quoi?


M. PRUD'HOMME

Mélanie...

Où sont les trois cadres?


MÉLANIE

Oh!

Ha! Non, ça,

c'est parce que...

Je voulais

montrer à Maude

les crochets qu'on a utilisés

pour les poser.


M. PRUD'HOMME

Ah.

OK!

Bonne soirée, les filles.


MÉLANIE

Ha! Bye!


M. PRUD'HOMME quitte. MORCEAU et TI-PWEL rejoignent MÉLANIE et MAUDE dans le salon.


MORCEAU

Euh, vous avez

vu Crécelle?


MÉLANIE

C'est quoi ça,

Crécelle?


MORCEAU

C'est notre mascotte.

C'est un serpent.

T'as dû lui faire peur quand

t'as crié comme une folle,

man.


MAUDE

Il y a un serpent

dans le condo?


MÉLANIE

Oh! my God!


De retour chez STÉPHANIE. Le soir venu, MONA et M. PRUD'HOMME prennent un verre dans le salon. M. PRUD'HOMME tente de faire fonctionner son système de son.


MONA

Stéphanie, t'es certaine

que tu veux pas que je t'aide?


STÉPHANIE

Non, merci, Mona.


STÉPHANIE entre dans le salon en transportant un plateau de nourriture.


M. PRUD'HOMME

Je comprends pas.

Ça fonctionnait tellement bien,

chez moi!


STÉPHANIE

Quelle surprise!


MONA

Oh! Des petits

sandwichs aux oeufs!


STÉPHANIE

Non, c'est un tartare d'oeufs

de caille sur croûton cru

et sa mayonnaise.


MONA

Dans mon livre à moi,

on appelle ça

un petit sandwich aux oeufs.


M. PRUD'HOMME

Finalement, est-ce qu'il y a

du monde qui va venir?


On sonne à la porte. Pendant que STÉPHANIE va répondre, MONA prend une bouchée de tartare et la recrache aussitôt.


MME PRÉFONTAINE

Bonjour, Stéphanie!


STÉPHANIE

Bonjour, Nicole! Entre.


MME PRÉFONTAINE

Dis-moi pas que la fête

a été annulée?


STÉPHANIE

Ben non, voyons!

Ça commence tranquillement.


STÉPHANIE et MME PRÉFONTAINE entrent dans le salon.


MME PRÉFONTAINE

Ah! Bonjour, Jean-Pierre.

Bonjour, Mona!

Wô! Des petits

sandwichs aux oeufs!

C'est trop mignon!


STÉPHANIE

Non, c'est pas

des sandwichs aux oeufs.


M. PRUD'HOMME réussit à mettre en marche son système de son. Une musique country se fait entendre.


M. PRUD'HOMME

Ah! Ça marche!

Hein? Ha! ha! ha!

Ça sonne!


MONA

Non, il y a

personne qui sonne.


MME PRÉFONTAINE

Qui d'autre

est censé venir?


STÉPHANIE

Euh, pas mal tout le monde

s'est décommandé, sauf Sylvie.


Une sonnerie de téléphone se fait entendre.


STÉPHANIE

(Discutant au téléphone)

Allô?

Non?

Bon, ben...

c'est pas plus grave que ça.

Ben, on se revoit à la rentrée.

C'est ça.


STÉPHANIE raccroche.


M. PRUD'HOMME

C'était Sylvie?


STÉPHANIE

(Découragée)

Hum.


M. PRUD'HOMME

Mais ça veut pas dire

qu'on n'aura pas de fun,

par exemple, mon Jean-Pierre!


STÉPHANIE saisit la manette du système de son des mains de M. PRUD'HOMME. STÉPHANIE syntonise une musique entraînante.


STÉPHANIE

Celle-là, c'est bon.

(Dansant)

Oui!


De retour dans le vestiaire de l'aréna. AUDREY écrit une lettre.


AUDREY

(Lisant)

"Si vous tombez sur ceci,

"vous êtes peut-être en train

de lire mes dernières paroles.

"Selon mes calculs,

"je suis enfermée

depuis bientôt cinq heures.

"Je commence à ressentir

"les effets de la solitude

et de la faim.

"J'ai la tête qui tourne,

"je suis confuse.

"Si seulement je pouvais

manger quelque chose,

"je survivrais peut-être

jusqu'à l'arrivée des secours."


AUDREY jette un œil sur une poubelle placée dans le vestiaire.


De retour au condo. MÉLANIE cherche Crécelle en regardant sous des meubles.


MÉLANIE

Crécelle...

Minou, minou, minou, minou!


MAUDE

C'est un serpent,

pas un chat, Mélanie!


MORCEAU et TI-PWEL branchent leurs guitares. Un retour de son se fait entendre dans le condo.


MÉLANIE

Oh! Arrête ça!


Une panne de courant plonge le condo dans le noir.


MORCEAU

Ah, euh, je pense

que votre électricité a lâché.


MÉLANIE

Comment ça?


MORCEAU

Je sais pas.


MAUDE et MÉLANIE font de la lumière en ouvrant leurs cellulaires.


MAUDE

Je pense que le serpent

vient de frôler ma jambe!


De retour chez STÉPHANIE. STÉPHANIE danse seule.


STÉPHANIE

Hé, vous allez pas rester

assis là toute la soirée?

Venez-vous-en!

Venez danser!

Elle est le fun, la musique!


MONA et MME PRÉFONTAINE se lèvent et dansent avec STÉPHANIE.


STÉPHANIE

Elle est super bonne,

cette musique-là!


MME PRÉFONTAINE

Jean-Pierre, tu devrais

venir nous rejoindre!

C'est tellement

libérateur!


M. PRUD'HOMME refuse d'un geste de la main. Une panne de courant plonge la maison dans le noir.


M. PRUD'HOMME

Ah ben là...

Hé, décidément,

ma pauvre Stéphanie,

ce party-là est

vraiment pas dû pour lever!

Si vous voulez,

on peut aller chez moi.

Le système électrique

est neuf.


MONA

Coudonc, M. PRUD'HOMME!

À t'entendre,

on dirait que t'as pas

vraiment envie d'être ici.


M. PRUD'HOMME

Ben non, non,

c'est pas ça du tout.

Je me disais simplement

qu'on serait bien

dans ma piscine chauffée.


MONA

Hein? Elle est chauffée,

la piscine?!

Je savais pas ça!

Hi! Ça doit être le fun!


M. PRUD'HOMME

Oh...


MONA

Hé, Stéphanie, t'as peut-être

deux maillots à nous prêter?


De retour dans le vestiaire, AUDREY mange un restant de pouding. Soudainement, une panne de courant plonge le vestiaire dans le noir.


AUDREY

Je veux sortir!


De retour au condo. M. PRUD'HOMME entre, suivi de MONA, STÉPHANIE et MME PRÉFONTAINE. Le condo est toujours plongé dans le noir.


M. PRUD'HOMME

Ah! Eh bien,

les filles doivent être parties

se chercher un truc au resto.

Bon, attendez,

donnez-moi deux secondes,

j'ouvre la lumière.

1, 2... Ben voyons?


STÉPHANIE

Une petite panne

d'électricité ici aussi, hein,

dans ton beau condo,

Jean-Pierre?


M. PRUD'HOMME

C'est parce que ça doit être

une panne généralisée.


L'électricité revient.


M. PRUD'HOMME

Ah!

Tadam!


MME PRÉFONTAINE

C'est beau, Jean-Pierre!


MONA

Ah oui!

C'est vrai que c'est beau,

mais c'est drôle,

il y a comme une bizarre

d'odeur. C'est comme...

un mélange de chaussette sale

et de vinaigre.


M. PRUD'HOMME

Oui, non, ça, ça doit venir

des voisins, c'est ça.

Si vous voulez

mettre votre maillot,

la salle de bain est ici.

Ah, voilà.


MME PRÉFONTAINE entre dans la salle de bain.


M. PRUD'HOMME

Pis, Stéphanie, hein?

Qu'est-ce que

t'en penses?


STÉPHANIE

Oui, c'est très bien.


M. PRUD'HOMME

Ah!


MME PRÉFONTAINE pousse un cri d'effroi. MME PRÉFONTAINE rejoint les autres dans le salon.


M. PRUD'HOMME

Voyons...


MME PRÉFONTAINE

Il y a un serpent

dans la toilette!


M. PRUD'HOMME

Voyons donc,

un serpent!


MME PRÉFONTAINE

Je vous jure!


MONA

(Saisissant un balai)

Je m'en occupe!


MORCEAU sort de la chambre de MÉLANIE.


MORCEAU

(S'adressant à MONA)

Hé! Man!

Si tu touches à Crécelle,

je te jure

que ça va mal aller!


MME PRÉFONTAINE

(S'adressant à MORCEAU)

Valentin?

Valentin Beauséjour?


MORCEAU

Non, vous pouvez m'appeler

Morceau, Mme Préfontaine.

C'est...

c'est mon nom d'artiste.


M. PRUD'HOMME

Qu'est-ce que tu fais

dans mon condo,

Morceau Beauséjour?


MÉLANIE sort de la chambre.


MÉLANIE

Pas de panique!

Je suis là!


MONA lance le balai vers M. PRUD'HOMME.


MONA

Ah!


M. PRUD'HOMME menace MORCEAU avec le balai.


MORCEAU

Qu'est-ce que tu faisais

avec ma fille?!


STÉPHANIE

Voyons, Jean-Pierre!

Il y a sûrement une explication.


MÉLANIE

Wô, OK!

Les nerfs avec ton balai!


MAUDE et TI-PWEL sortent de la chambre.


MÉLANIE

On faisait rien de mal.

On vous a vus arriver

et on s'est juste cachés

en espérant que vous partiriez.


M. PRUD'HOMME

OK, et pourquoi?


MAUDE

Mélanie est...

On a organisé un party.

Il y a 30 personnes

qui s'en viennent.


M. PRUD'HOMME

Quoi? Un party, ici?

Êtes-vous

complètement malades?


MÉLANIE

Quoi?!

Vous aussi,

vous en organisez un, party!

Pis si t'avais eu l'idée

avant madame Allard,

t'aurais invité tout le monde

ici, ça fait que...


M. PRUD'HOMME

C'est pas du tout la même

chose, hein, Stéphanie?


MÉLANIE

Euh, en fait,

c'est exactement

la même chose, papa.


MAUDE

On est juste

un peu plus douées que vous

pour attirer des gens.


M. PRUD'HOMME

Oui, bon,

peut-être, peut-être.


MÉLANIE

Ça veut dire

qu'on peut quand même--


M. PRUD'HOMME

Il est pas question que

30 personnes s'en viennent ici!


MONA

(Regardant son cellulaire)

Oh! J'ai peut-être

une solution!


De retour dans le vestiaire. La poubelle est renversée par terre. Plusieurs contenants de nourriture vides jonchent le sol.


AUDREY

Je veux sortir.

Je veux sortir!


Une musique se fait entendre dans l'aréna. La porte du vestiaire s'ouvre. MONA et MÉLANIE entrent dans le vestiaire.


MONA

Hein! Qu'est-ce

que tu fais là?


AUDREY

Je me prépare

pour mon party.

Faut que j'y aille,

je vais être en retard.


STÉPHANIE entre dans le vestiaire.


STÉPHANIE

Audrey, qu'est-ce

que tu fais là?


AUDREY

J'ai pas le temps,

je vais être en retard.


STÉPHANIE

Qu'est-ce qui

est arrivé?


AUDREY et STÉPHANIE quittent.


MÉLANIE

OK! Ça, c'était

vraiment bizarre.

En tout cas, merci, Mona,

de nous laisser faire ça ici.

Vous me sauvez la vie.


MONA

C'est Donald

qu'il faut remercier.


MONA ramasse la poubelle.


MONA

Voyons! C'est une vraie

soue à cochons, ici!


MÉLANIE

Non, non, laissez ça là.

Je vais tout ramasser après,

avec le reste.


MONA

Qu'est-ce que t'attends?


MÉLANIE

Les clés.


MONA

Ah! Tu penses quand même pas

que je vais te donner

les clés de l'aréna?


MME PRÉFONTAINE entre dans le vestiaire. MME PRÉFONTAINE et MONA se mettent à danser.


MME PRÉFONTAINE

Hé! Ça déménage,

cette musique-là!


MONA

Oui!


MÉLANIE

Vous restez ici?!


De retour chez STÉPHANIE, AUDREY dort sur le divan du salon. STÉPHANIE et MAUDE entrent.


MAUDE

Je pensais que vous étiez

censés rester dans le vestiaire!


STÉPHANIE

Es-tu folle?

Enfermés

comme des animaux en cage?


AUDREY

Hein?

Qui est enfermé?


MAUDE

Qu'est-ce que tu fais là?


AUDREY se réveille.


AUDREY

Excusez,

je me suis endormie.


MAUDE

As-tu mangé

toutes les bouchées?


AUDREY

Euh, oui, j'avais faim.


MAUDE

Ben là, il y avait pas de bouffe

à ton party tapis rouge fancy?


AUDREY

Euh, pas vraiment.

Pis... vous, votre party?


MAUDE

Comment tu sais qu'on a fait

le party ensemble?


STÉPHANIE

J'imagine que c'est

parce qu'on est arrivées

en même temps, hein, Audrey?


AUDREY

Oui, c'est ça.

Bon, bonne nuit.


AUDREY monte à sa chambre.


STÉPHANIE

Ç'a pas l'air facile!

J'ai hâte

qu'elle nous raconte ça.


STÉPHANIE met en marche le répondeur. La voix d'AUDREY se fait entendre.


VOIX D'AUDREY

Allô? Maman, c'est moi!

Je suis embarrée

dans le vestiaire de l'aréna!

Réponds! Allô!


STÉPHANIE

Qu'est-ce qui s'est passé?


MAUDE

Audrey, peux-tu revenir ici,

s'il te plaît?

J'aimerais vraiment ça

que tu me racontes

ta belle soirée!

Audrey!


De retour dans le condo. MÉLANIE et M. PRUD'HOMME discutent.


MÉLANIE

Vous aviez promis

de rester dans le vestiaire.


M. PRUD'HOMME

Arrête donc!

Tout le monde avait l'air

super content de danser

avec le directeur.


MÉLANIE

Euh, non. C'était pas

de la danse, c'était un trash.

Tout le monde était content

de "trasher" avec le directeur

pour pouvoir

se défouler sur lui.


M. PRUD'HOMME

Ouais? Ben ton vieux père

s'est bien défendu,

et madame Préfontaine aussi.

Ha! ha! ha!

Je te dis qu'on donne pas

notre place dans un party!


MÉLANIE

Peut-être,

mais c'est la dernière fois

que vous me faites

honte de même.

Une chance qu'il y avait pas

beaucoup de lumière

et que c'est pas tout le monde

qui vous a reconnus.

Ah... Pis en passant, papa,

danser le limbo,

c'est vraiment pas cool.


M. PRUD'HOMME s'endort sur le divan.


MÉLANIE

Papa? Eh que c'est pas

tout le monde qui est fait

pour faire le party, hein?


Fin de l'épisode


JENNIFER

(S'adressant au public de l'émission)

Tu veux en apprendre plus

sur Subito?

Visite notre site web!


L'adresse internet suivante apparaît: «tfo.org/subitotexto».


Générique de fermeture

Episodes of Subito Texto

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season
  • Category Fiction

Résultats filtrés par