Universe image Subito Texto Universe image Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent and Sami are starting high school. Together, they try to ease into a foreign world, full of promise but also fraught with worries!

Official sitefor Subito Texto
Share

Video transcript

Dad Is Right

To keep Aïcha and Marc-O´s secret relationship a secret, Sami and Jennifer have to become their guardian angels. And today, things might get a little complicated!



Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

video_transcript_title-en

Générique d'ouverture


Titre :
Subito texto


Dans sa cuisine, SAMI prend une boîte à lunch dans le réfrigérateur. Il remarque et lit une note sur le comptoir.


SAMI

(Lisant)

"Belle journée, Bolbol,

Nadya, Aïcha, à ce soir."


SAMI entend un bruit qui provient du salon. Il va voir dans le salon. Il voit quelque chose qui l'étonne.


SAMI

Bien là, Aïcha!


Dans une classe, JULIE-PIER s'approche de MME CARDINAL qui classe des documents.


JULIE-PIER

Mme Cardinal?


MME CARDINAL

Deux secondes.

Dès que t'entends parler

d'un robot qui fait les horaires

et qui prépare les travaux

à la place des profs,

tu m'en parles, OK?


JULIE-PIER

Hum! Pour rentrer

dans le monde 2.0,

il faudrait déjà

gérer vos courriels.

Vous savez,

les messages virtuels

qui s'envoient

par la magie de l'Internet?


MME CARDINAL

Hé! La magie, tu dis?


JULIE-PIER

Oui! Je vous en ai envoyé un

il y a deux jours

et vous m'avez

toujours pas répondu.


MME CARDINAL

Oui, mais en tant

que femme préhistorique,

c'est normal que ça me prenne

un peu de temps, hein?


JULIE-PIER

Ah! Bien là, c'est parce que

je pars à Cuba demain

pour deux semaines

avec mes parents.

J'ai besoin de savoir si je suis

libérée de devoirs ou pas.


MME CARDINAL

Ah! Attends un peu.

(Faisant mine de réfléchir)

Comment je pourrais

te répondre...

Internet, tu dis, hein? Ah!


JULIE-PIER

Même pas besoin de cliquer;

je suis là,

je vous écoute.


MME CARDINAL

OK!

C'est non.


Dans son salon, SAMI se tient devant AÏCHA et MARC-O qui s'enlacent sur un fauteuil.


SAMI

(S'adressant à AÏCHA)

Tu l'as fait rentrer comment?


AÏCHA

Il y a une fenêtre

dans le salon.


MARC-O

Allo!


SAMI

T'aurais pu essayer

par le trou de la sécheuse

ou par la cheminée,

tant qu'à faire!


AÏCHA

Ça va,

Sami! Pas la peine de gueuler.


SAMI

Imagine si ma mère ou mon père

vous avait vus

en train de "frencher"

dans leur salon!


AÏCHA

Ah! C'est comme ça

qu'on dit

quand un Québécois sort

avec une Française, "frencher"?


MARC-O

Non, tu sais quand on...


MARC-O indique sa langue.


AÏCHA

Ah! Quand on se roule

des pelles!

"Frencher". Ah! J'adore!


SAMI

Je sais

que tu repars demain,

mais vous auriez pu attendre

de vous retrouver à l'école.


MARC-O

Attendre quand il nous reste

même pas 12 heures ensemble?


AÏCHA

Oh non! Je vais pas y arriver!

Je vais pas y arriver!

Reviens "frencher" ta

French,

mon Marco-Co!


AÏCHA et MARC-O s'embrassent. On entend le bruit d'une porte.


SAMI

Hé, c'est mon père!

C'est mon père, cachez-vous!


Dans la cuisine, SAMI s'approche de SAAD qui lit une lettre.


SAAD

Toujours pas parti

à l'école, Sami?


SAMI

Bien non, bien non,

je cherche mon efface.


SAAD

Tu devineras jamais ce que

j'ai trouvé dans le courrier.


SAMI

Quoi, des billets

pour une croisière?


SAAD

Ah! Ah! Mieux que ça!

On va enfin devenir

des citoyens canadiens!


SAMI regarde nerveusement vers le salon.


SAMI

Hé! Écoute,

c'est une super bonne nouvelle,

mais on en reparlera

ce soir.

Là, tu vas être en retard

à ton travail.


SAAD

Je peux au moins

prendre quelques minutes

pour savourer

la bonne nouvelle, non?

Aïcha est pas avec toi?


SAMI

Elle est partie pelleter.


SAAD

Quoi?


SAMI

Non, partie s'épiler.


SAAD

Ah! Je vous accompagne,

si tu veux.

Je vais vous reconduire

à l'école.


SAMI

Ah! Non, non.

Laisse faire ça.


SAAD

Non, non! Ça me fait plaisir,

mon Canadien!


Dans la classe, MME CARDINAL parle avec JULIE-PIER.


MME CARDINAL

Quand tu vas revenir

avec ton beau bronzage,

c'est moi qui vais

être prise

pour te faire faire

du rattrapage.

Je pense pas, non.


JULIE-PIER

Tous les autres profs

m'ont dit

qu'ils me laissaient partir

tranquille, sauf vous.


MME CARDINAL

Hum! C'est peut-être ça

qui me rend spéciale, hein?

Je fais jamais rien

comme les autres!


JULIE-PIER

Spécial comme mes parents qui

achètent des forfaits vacances

de septembre parce qu'ils sont

moins chers?

Je suis sûre qu'on va avoir

des serviettes cheaps

et de la bouffe pas mangeable!


MME CARDINAL

Essaies-tu

de faire pitié, là?

Parce que tu partiras pas

sans un beau devoir, ma belle.


JULIE-PIER

Ah! Mais ça va être compliqué

de le faire

dans le sable

avec mon jus d'ananas!


MME CARDINAL

Si tu veux bronzer tranquille,

fais-le tout de suite.

Comme ça, quand tu vas revenir,

tu vas être à peu près

au même niveau que les élèves;

qu'est-ce que t'en penses?


JULIE-PIER hésite.


MME CARDINAL

Elle est pas 2.0,

mais elle est efficace pareil,

la madame, hein?

Je te le donne tantôt! Bye.


JULIE-PIER sort de la classe en colère.


Chez les Mazari, SAMI et SAAD attendent dans la cuisine.


SAMI

(En appelant)

Ça va être

encore long, Aïcha?

(S'adressant à SAAD)

Je pense que le mieux,

c'est que je l'attende

et que toi, tu t'en ailles.


SAAD

Avec le temps que tu perds

à l'attendre,

si je vous emmène,

ça va aller plus vite.


SAMI

Oui. Oui, logique.


JENNIFER arrive.


JENNIFER

Allo, Sami!

On fait le chemin ensemble?


SAAD

Jennifer, tu as devant toi

deux futurs Canadiens.


JENNIFER

Hein? Félicitations!


SAMI

Oui, on va avoir une cérémonie

puis tout.


SAAD

Ça, c'est si

on réussit l'examen

sur l'histoire du Canada.

Il paraît qu'il est très difficile.


JENNIFER

Vous êtes mieux d'étudier

comme il faut.


SAAD

Oui, oui, oui,

tout à fait.

Il faut très bien connaître

l'histoire

et la politique du Canada.

J'aurai pas beaucoup de temps

pour réviser.


SAMI

Sais-tu quoi? Jennifer est

super bonne en histoire!


JENNIFER

C'est parce que j'ai surtout

la meilleure prof en ville,

Mme Cardinal!


SAMI

Pourquoi vous faites pas le

chemin ensemble pour en parler?


SAAD

Tu veux dire que Jennifer

pourrait me tester

avec quelques questions?


JENNIFER

Bien, j'imagine!


SAMI

C'est une bonne idée,

allez-y!


JENNIFER

Pourquoi on y va pas

tous ensemble?


SAAD

C'est ce que je lui dis

depuis tout à l'heure,

il veut absolument

attendre Aïcha.


JENNIFER

Elle est pas encore prête?


SAMI

Elle doit être

en train de se peigner,

tu sais,

des tresses françaises.


SAAD s'éloigne.


JENNIFER

(Parlant fortement)

Veux-tu que je t'aide, Aïcha?


SAMI

Non, non, non.


JENNIFER

T'es sûr que ça va?


SAMI

(Chuchotant)

Je vais tout t'expliquer,

mais pars avec lui, OK?


SAAD revient.


JENNIFER

M. Mazari, ç'a l'air

qu'on part juste nous deux!

Et inquiétez-vous pas,

j'ai plein de colles

à vous poser sur le Canada.


SAAD

Bon! On va voir

si je suis prêt, hein?

À ce soir, mon futur Canadien!

Et soyez pas en retard, hein?

(Parlant fortement)

Bonne journée, Aïcha!


SAMI entre dans le salon à la recherche de ses amis.


SAMI

Aïcha! Marc-O!


SAMI remarque une fenêtre ouverte.


SAMI

Bien oui!

Pourquoi sortir par la porte

quand on peut sortir

par une fenêtre, hein?


Plus tard, dans un corridor de l'école. SAMI s'approche d'AÏCHA qui attend à côté d'une toilette.


SAMI

Hé, la cascadeuse qui passe à ça

de se faire prendre!


AÏCHA

Bien, justement,

on n'a pas été pris.

(Se parlant à elle-même)

Ah! Mon Marco-Co,

reviens vite!

Tu me manques trop.


On entend la voix de MARC-O qui provient de la toilette.


MARC-O

Je me dépêche,

mon Aïcha-cha, attends-moi!


SAMI

Ah! Tu le laisses même pas

faire son petit caca tranquille.

Ça, c'est de l'amour!


AÏCHA

Oh! Mais t'as rien vu.


SAMI

Profitez-en, ma mère vient pas

faire de bénévolat

à l'école aujourd'hui,

vous êtes libres.


AÏCHA

T'entends ça, Marco-Co?

On est libres!


AÏCHA entre dans la toilette pour hommes.


SAMI

Aïcha!


SAMI consulte un message texte sur son téléphone.


JENNIFER

(Par message texte)

Rien compris tantôt.

C'est quoi l'affaire?


SAMI commence à écrire sur son téléphone.


SAMI

(Par message texte)

Faillait pas que mon père...


SAAD arrive.


SAAD

Sami!


SAMI

Qu'est-ce que tu fais ici?


SAAD

Écoute l'idée

que j'ai eue.

J'ai discuté avec Jennifer

dans l'auto-


SAMI

Tu vas vraiment

être en retard à ton travail.


SAAD

Non, non. Je me suis dit

que puisque Mme Cardinal

est la meilleure

prof d'histoire en ville,

je devrais en profiter

pour suivre son cours, hein?

Je lui en ai parlé,

et elle est d'accord!


SAMI

C'est super!

Tu vas passer l'avant-midi ici?


SAAD

Ha! Pas juste l'avant-midi,

Bolbol; toute la journée!

J'ai pris un congé spécial,

tant qu'à faire!

Et vive le Canada!


SAAD s'éloigne.


SAMI écrit sur son téléphone.


SAMI

(Par message texte)

SOS!!!


SAMI soupire et s'appuie contre la porte de la toilette qui s'ouvre. Dans la pièce, MARC-O et AÏCHA s'embrassent. SAMI s'éloigne.


Dans un corridor, JULIE-PIER parle dans un téléphone.


JULIE-PIER

Je le sais pas, moi!

Dis-lui que je fais une allergie

ou un burnout!

Ou que j'ai une maladie

qui m'oblige

à partir au soleil

sans rien faire!


MME CARDINAL s'approche de JULIE-PIER et écoute sa conversation.


JULIE-PIER

Oh non, je sais! Dis-lui

que c'est de l'abus de pouvoir

et que tu vas la dénoncer

au prochain conseil de parents!


MME CARDINAL

Julie-Pier,

à qui tu parles?


JULIE-PIER

(S'adressant à MME CARDINAL)

À ma mère.


MME CARDINAL

Est-ce que je peux

lui parler?


JULIE-PIER hésite puis donne son téléphone à MME CARDINAL.


MME CARDINAL

Merci.

(Parlant dans le téléphone)

Oui! Bonjour. Oui.

Oui, c'est moi la professeure

qui abuse de votre fille

en lui donnant un gros devoir

à faire, oui.

Ha! ha! ha!

C'est ça que je me disais aussi.

Hum, hum! Bon.

OK, merci!

Bonne journée!

Bon voyage, là, hein?


MME CARDINAL raccroche redonne le téléphone à JULIE-PIER.


JULIE-PIER

Elle a dit quoi?


MME CARDINAL

Que j'avais raison.

Dommage, hein?


JULIE-PIER

Mais on peut encore

en discuter!


MME CARDINAL

Oui! Comme ça,

je vais pouvoir t'annoncer

que ça va être

un gros devoir,

quelque chose de crunchy

sur l'histoire du Canada.


JULIE-PIER

(Suppliante)

Mme Cardinal...


MME CARDINAL

Essaies-tu encore

de faire pitié?


JULIE-PIER soupire tristement.


Dans le local du journal, SAMI et JENNIFER rencontrent MARC-O et AÏCHA.


SAMI

OK, c'est une catastrophe.


JENNIFER

Peut-être pas, mais c'est

comme l'état d'urgence.

On va vous aider,

on va vous donner des trucs.


SAMI

Si mon père

vous voit ensemble,

dites-lui

que vous êtes juste des amis.


JENNIFER

Trouvez une excuse

pour passer du temps ensemble.


MARC-O

Comme faire de la philatélie.


SAMI

Bien non, pas ça!

C'est notre idée à nous.


JENNIFER

Et c'était vraiment compliqué.


SAMI

Encore mieux:

à la place, dites-lui

que vous vous connaissez pas.


AÏCHA

Oui, mais nous,

on n'est pas comme vous.


MARC-O

Pourquoi on se cacherait?


AÏCHA

Notre amour,

il est pur.


AÎCHA et MARC-O s'embrassent.


SAMI

Si mon père l'apprend,

on est faits et vous aussi

parce qu'il risque

de le dire à tes parents.


JENNIFER

Oui. Et là, c'est sûr que vous

ne pourrez plus vous revoir,

même pas par Internet.


MARC-O

Séparé de mon Aïcha-cha?

Non, jamais!


AÏCHA et MARC-O s'enlacent.


AÏCHA

Ah! Personne pourra

nous séparer, mon Marco-Co!


JENNIFER et SAMI discutent à voix basse.


JENNIFER

Ça sera pas aussi simple

que je pensais.


SAMI

À deux, on va être

plus efficaces, là.

Occupe-toi d'elle,

je m'occupe de lui.


JENNIFER

Aïcha! J'ai pensé

à ce qu'on pourrait faire

pendant que Marc-O

va à son cours de musique,

vu que tu repars ce soir

pour Le Val.


AÏCHA

Marc-O, non!


JENNIFER

Tu pourrais lui faire

un petit quelque chose.

Tu sais, comme un petit souvenir

pour qu'il pense à toi.


MARC-O

Oui, Aïcha-cha!

J'aimerais "cha". Ça.


JENNIFER

Je m'en vais au cours d'arts

plastiques, je vais t'aider.


AÏCHA

Si c'est pour mon Marcounet,

je veux bien.


MARC-O

À tantôt,

ma Frenchie d'amour.


AÏCHA

Oh!


JENNIFER prend AÏCHA par la main et la fait sortir du local.


SAMI

Marc-O, Marc-O.


SAMI pose son bras sur les épaules de MARC-O.


SAMI

Il faut

que je t'explique quelque chose.

Aïcha, c'est ta

première blonde, hein?


MARC-O

Oui.


SAMI

Bon. Crois-en

ma grande expérience,

les filles, ça aime pas ça,

les gars qui collent trop.


MARC-O

Ta grande expérience?

Jennifer, c'est ta première

blonde aussi.


SAMI

Écoute ce que je te dis,

"focusse".

Le meilleur moyen pour garder

votre amour vivant longtemps,

bien, c'est d'être

un petit peu plus indépendant.


MARC-O

On se reverra pas

avant des mois!


SAMI

Bien, justement!

Il faut y aller progressivement.


MARC-O

Ah bon.


SAMI

Oui, tu restes séparé d'elle

une demi-heure, puis une heure,

puis 1,5 heure,

puis après-


MARC-O

Après, il nous reste

presque plus de temps!


SAMI

Marc-O! Je te dis ça

pour ton bien, là.

Pour le bien

de ton couple, hein.


Dans une classe, MME CARDINAL enseigne à des étudiants. SAAD est assis à un pupitre.


MME CARDINAL

Bonjour, tout le monde!

Vous avez remarqué la présence

de notre petit nouveau.


SAAD

Ha! Pas si petit que ça,

après, tout, hein?


MME CARDINAL

M. Mazari va assister

au cours aujourd'hui.

C'est notre étudiant

d'un jour.


SAAD

Ah! Ça me rappelle

des souvenirs!


MME CARDINAL

Alors, on plonge tout de suite

dans la bataille...


SAAD aiguise un crayon à l'aide d'un aiguisoir électrique. Le bruit interrompt MME CARDINAL.


MME CARDINAL

OK. Ha!

Dans la bataille

des plaines d'Abraham.


SAAD

1659.


MME CARDINAL

Ah non, 1759.


SAAD

Ah oui, évidemment!


MME CARDINAL

Donc, 1759...


SAAD lève une main.


MME CARDINAL

Oui, M. Mazari?


SAAD

Si vous pouviez

me donner le nom

des généraux français et

anglais, j'aimerais les noter.


MME CARDINAL

Il faut que je vous précise

que M. Mazari est ici

parce qu'il prépare un examen

sur l'histoire du Canada

afin d'obtenir sa citoyenneté.


Les élèves applaudissent dans la classe.


JULIE-PIER

Bravo, bravo!

Bravo, M. Mazari!

C'est vraiment génial!


JULIE-PIER se lève et donne un livre à SAAD.


JULIE-PIER

Tenez! Je peux même vous prêter

mon livre d'histoire.


SAAD

Ah, merci!


JULIE-PIER se rassoit à sa place.


MME CARDINAL

Donc, 1759. On va...


SAAD lève une main.


MME CARDINAL

Oui, M. Mazari?


SAAD

Si vous pouviez m'éclairer

sur la déportation des Acadiens,

ça m'aiderait.


MME CARDINAL

On va voir

ce qu'on peut faire

avec le temps qu'on a, hein?


SAAD utilise de nouveau son aiguisoir bruyant.


Devant des casiers, JENNIFER parle avec SAMI.


JENNIFER

Bon! Là, ça va,

ils sont au salon étudiant.

Ton père ira jamais là.


SAAD arrive.


SAAD

Sami! Tu me fais une

petite place dans ton casier?


SAMI

Bien oui, installe-toi!


SAAD place son manteau dans un casier.


SAAD

Dites donc,

auriez-vous ça...

un sac à dos?

Il me semble que ça me donnerait

un air plus étudiant, hein?


JENNIFER

J'en ai un, moi,

mais il est rose.


SAAD

Non, on va

laisser faire, merci.

Je me cherche aussi un endroit

pour réviser mes notes de cours

avant le prochain cours

de Mme Cardinal.

Je veux dire, pour "chiller".

Le salon étudiant,

c'est bien par là?


SAAD indique une direction.


JENNIFER

Non.


SAMI

Je peux

te passer des cartables,

si tu veux avoir l'air

plus étudiant.


JENNIFER

Moi, il faut que j'aille

chercher quelque chose

dans cette direction-là,

justement. Au revoir!


JENNIFER s'éloigne.


SAAD prend des cartables dans le casier de SAMI.


SAAD

Bon, si tu dis que ça me donne

un air étudiant, hein!

Merci, à tantôt!


SAMI

Attends, attends! Papa!

Si tu veux te fondre

dans la masse,

il faudrait que t'apprennes

à marcher comme un étudiant.


SAAD

Ha! ha! Je pense

que je sais déjà faire ça.


SAMI

Non, mais un étudiant,

ça marche plus comme ça.


SAMI marche en balançant le corps.


SAAD

Genre relax?


SAMI

Oui! Oui!

Si tu veux, tu peux rajouter

un mouvement d'épaules comme ça.


SAMI marche en balançant les épaules.


SAAD

Euh... comme ça?


SAAD marche en sautillant.


SAMI

Ouais! Ouais, ouais!

Là, t'as l'air d'un étudiant.


SAAD

Yo! Dis-moi,

pour le dîner,

j'hésite entre le casse-croûte

et la cafétéria.

T'en penses quoi, toi, yo?


SAMI

Casse-croûte. Définitivement.

C'est la meilleure place

pour "chiller", comme tu dis.


SAAD

Ça "groove", c'est super, mec!

Yeah! Chill!


SAMI

Papa, papa!

Pas trop, quand même.


SAAD s'éloigne.


SAMI écrit sur son téléphone.


SAMI

(Par message texte)

Il arrive!


Dans une classe, JULIE-PIER feuillette un paquet de feuilles.


JULIE-PIER

Ah... Ça...

Ça fait

beaucoup de pages, hein?


MME CARDINAL

Ça couvre à peu près

toute la matière

que tu vas manquer

durant ton voyage. Bon bronzage!


MME CARDINAL s'assoit. JULIE-PIER reste immobile.


MME CARDINAL

Autre chose?


JULIE-PIER

Oh non, non. Ça va.

Je me demandais juste,

est-ce qu'il va assister

à tous vos cours aujourd'hui,

notre élève d'un jour?


MME CARDINAL

M. Mazari? Absolument.

Il m'a même demandé du mentorat

privé sur l'heure du midi.

Il prend vraiment ça à coeur,

son examen.


JULIE-PIER

Ah... Je me disais juste

que je pourrais

lui donner un coup de main.


MME CARDINAL

Pour vrai, tu ferais ça?


JULIE-PIER

Hum, hum!


MME CARDINAL

C'est sûr que ça me

permettrait de souffler un peu.

J'ai pas arrêté

de courir depuis ce matin.

Mais j'imagine

que tu vas me demander

quelque chose

en échange.


JULIE-PIER

Ah, bien non. Bien non.

Je veux juste vous donner

des petites vacances.


MME CARDINAL

(Riant)

T'es pas la seule

à en avoir besoin.

Euh... je dis pas non,

Julie-Pier.


JULIE-PIER

Tant mieux!

Et en plus,

ça va me faire réviser

la matière!

Hum!


JULIE-PIER s'éloigne.


MME CARDINAL

Julie-Pier? T'as pas tort.

Laisse-moi penser à ce que

je peux faire pour toi.


JULIE-PIER

OK. Comme...

Comme vous voulez.


JULIE-PIER sort de la classe.


JULIE-PIER

Yes!


Au café étudiant, SAMI et JENNIFER discutent à une table.


JENNIFER

Bon, le suspect

papa Mazari est pas là?


SAMI

On va pouvoir relaxer un peu.


MARC-O et AÏCHA arrivent au café.


JENNIFER

Oui.

Et eux aussi

vont pouvoir se relaxer.


SAMI

Hum! Pour le moment.


SAAD arrive avec un cabaret.


SAAD

Allo, Sami!

Tu me fais une petite place?


SAMI

Papa? T'es pas

au casse-croûte?


SAAD

Mais non, imagine-toi

que le cours d'histoire

passe tellement vite

que j'ai demandé

du mentorat privé ce midi.


SAAD s'assoit à la table. JENNIFER se lève.


SAMI

OK, ça fait que tu partiras

jamais de l'école.


SAAD

Tu trouves que je prends

trop de place, c'est ça?

Je peux vous laisser

entre jeunes, si tu préfères.


SAAD se lève. JENNIFER revient en tenant AÏCHA par la main.


JENNIFER

Non, non, non!

C'est correct, M. Mazari. Ça va.


SAAD

Ah! C'est

chill, d'abord!


JENNIFER et AÏCHA s'assoient à la table.


SAAD

Aïcha! Comment se passe

ta dernière journée?


AÏCHA

Bien...


JENNIFER

Ça se passe super bien.


MARC-O

Numéro un!


SAAD

Tant mieux, hein!

C'est nice!

Ça "groove",

c'est chill, hein?


SAMI

Papa! Papa!


AÏCHA et MARC-O se font tendrement signe de la main.


JULIE-PIER arrive.


JULIE-PIER

M. Mazari?


SAAD

Yo! Je veux dire,

oui, Julie-Pier?


JULIE-PIER

Mme Cardinal m'a demandé

de vous aider

pour votre examen de citoyenneté

de ce midi.

On peut se voir dans la classe

quand vous aurez fini de manger?


SAAD

C'est très gentil

de ta part, Julie-Pier.

Oui, je finis mon dîner

et j'arrive.


JULIE-PIER

Parfait!


JULIE-PIER s'éloigne.


SAAD

(S'adressant à AÏCHA)

Alors, qu'est-ce

que t'as prévu

pour ta dernière journée

au Canada?


AÏCHA

Améliorer mon French.


SAAD ne comprend pas. JENNIFER fait semblant de rire.


SAMI

C'est très drôle, ça.

Non, elle veut dire

améliorer son anglais.


JENNIFER

Oui, dans

le cours d'anglais.


SAAD

Hum! OK!


SAAD remarque MARC-O qui est assis seul à une table.


SAAD

Mais c'est Marc-O

là-bas tout seul!

(Appelant)

Marc-O! Viens te joindre

à nous, allez!


MARC-O arrive et s'assoit entre AÏCHA et SAAD.


MARC-O

Ah! Merci!

(S'adressant à AÏCHA)

Donc, toi, t'es une amie des

Mazari, c'est ça? Une Frenchie?

Je veux dire, une Française.


SAAD

Ah, Aïcha!

J'ai oublié de te dire.

Ce soir, avant que je

t'accompagne à l'aéroport,

Fatima a prévu

un merveilleux souper,

pour que tu gardes

un bon souvenir

de ton passage

dans notre famille.


AÏCHA

Ça veut dire

que vous allez jamais me lâcher?


SAAD est confus.


SAMI

Euh... Ha! ha! ha!

Bien non! On va pas se lâcher

parce qu'on est des vrais amis!


SAAD acquiesce.


AÏCHA

Oui! Mais personne

ne me demande mon avis, à moi?


JENNIFER

Hé, Aïcha! J'ai besoin de

te montrer quelque chose là-bas.

C'est vraiment cool.

Viens, viens!


JENNIFER se lève et emporte AÏCHA en la tirant par une main.


SAAD

Mais voyons,

est-ce que j'ai dit

quelque chose qui l'a choquée?


SAMI

Non, non.


MARC-O

Elle est tellement sensible!

Je la connais pas,

mais je suis sûr

que c'est une fille

très sensible.


SAAD

(S'adressant à SAMI)

Il s'est passé quelque chose?


SAMI

Bien non!


MARC-O

Bien, en fait... Bien--


SAMI

Non!

Hé, papa, mange,

c'est super bon.


SAMI indique l'assiette de SAAD.


SAMI

Spécialité de Mme Danièle.

C'est pas mauvais, ça, hein?


Dans la salle du journal, AÏCHA et JENNIFER discutent.


AÏCHA

On se cache encore...

comme des criminels!


JENNIFER

Mais on n'a

pas trop le choix!


JENNIFER pose un dessin sur une table.


JENNIFER

Regarde, on va continuer

à travailler sur ton dessin

pour Marc-O en attendant

que M. Mazari s'en aille, OK?


AÏCHA

Ah! Un jour,

ils vont faire un film

sur ma vie.

Un drame romantique.


JENNIFER

(Riant)

Oui!

Les aventures de Marco-Co

et de Aïcha-cha au Canada?

Ha! ha! ha!


AÏCHA regarde tristement JENNIFER.


JENNIFER

J'essaie de te faire rire.


AÏCHA

Ah! C'est de l'humour

québécois, j'imagine?

Ah! Je sais!

Il faut que tu fasses inviter

Marc-O ce soir chez les Mazari!


MARC-O entre dans la salle du journal.


MARC-O

Aïcha! Je n'en pouvais plus

de pas te voir!


AÏCHA

Oh! Marcounet!


MARC-O et AÏCHA s'enlacent.


MARC-O

C'est tellement dur de faire

semblant de pas te connaître!


AÏCHA

Ah, je sais!

T'es si courageux!


JENNIFER

Tu vois? Je pense pas qu'on

peut inviter Marc-O ce soir.

Vous êtes pas capables

de vous lâcher deux minutes.


AÏCHA

Alors, tant pis!

On vivra notre drame romantique

à notre façon.


AÏCHA ouvre la porte du cagibi.


AÏCHA

(S'adressant à MARC-O)

Tu viens?


MARC-O rejoint AÏCHA dans le cagibi.


JENNIFER

OK, bien, moi,

je vais surveiller au cas où.


JENNIFER s'assoit à un bureau.


JENNIFER

Je vais rester ici.

Ça fait plaisir!


Dans une classe, SAAD lit un livre en compagnie de JULIE-PIER.


SAAD

C'est fascinant,

mais c'est mêlant, hein?

Avec les Français, les Anglais,

les Amérindiens, les Acadiens...

Et toutes ces dates à retenir!


JULIE-PIER

C'est bien, bien,

bien fascinant. Hum!

Le meilleur moyen

pour tout retenir,

c'est vraiment de faire

des exercices, je pense.


SAAD

Je suis d'accord,

mais je sais pas trop

où trouver ça.


JULIE-PIER

Ça tombe bien!

J'en ai justement

sous la main! Magie!


JULIE-PIER donne à SAAD le paquet d'exercices qu'elle doit faire en devoir.


SAAD

Ah! Ha!


SAAD consulte le document.


SAAD

Oh! Ça couvre vraiment...

plein de matière, hein?


JULIE-PIER

Ah oui!

Et pour vraiment bien vous

pratiquer pour votre examen,

je vous suggère de répondre

à un maximum de questions

avant 13 h, OK?


SAAD

Super défi!

J'accepte.


JULIE-PIER consulte son téléphone.


SAAD

Tu regardes pas ça avec moi?


JULIE-PIER

Bien là, si je vous aidais

à trouver les réponses,

ça serait pas

bien, bien utile.


SAAD

Ah oui...

T'as raison.


SAAD fait les exercices de JULIE-PIER. Il aiguise plusieurs fois son crayon.


SAAD

Bon, voyons!

La séparation du Bas-Canada

avec le Haut-Canada.


JULIE-PIER regarde son téléphone.


JULIE-PIER

15 ou 30?


SAAD

Quelle année, tu dis?


JULIE-PIER

Quoi, ça?


SAAD

Le Bas-Canada, 1815 ou 1830?

Je suis pas sûr que ce soit

la date exacte.


JULIE-PIER

Je sais pas, moi,

je parlais de la crème solaire.

De la 15 ou de la 30?


SAAD

Ça existait pas en 1830,

la crème solaire, voyons!


JULIE-PIER

Si vous le dites.


SAAD

Sinon, pour le Bas-Canada?


JULIE-PIER

(Impatiente)

Allez voir sur Internet.


SAAD consulte son téléphone.


Dans la salle du journal, JENNIFER entend des rires gênés qui proviennent du cagibi. Elle se lève et sort.


Dans le cagibi, MARC-O et AÏCHA s'embrassent.


MARC-O

Euh... Aïcha,

c'est peut-être mieux

qu'on reste chacun

de notre côté,

qu'on prenne nos distances

un peu? Juste pour une heure.


AÏCHA

Tu ne veux plus

me voir, Marc-O?


MARC-O

Non, c'est pas ça, Aïcha.

C'est Sami qui...

C'est pour le bien

de notre couple.


AÏCHA

Le bien de notre couple,

c'est de pas se voir?


MARC-O

Non. Oui, mais juste

pour une heure. Pour s'habituer.


AÏCHA

Mais...

(En sanglotant)

Mais dis-le,

si tu ne m'aimes plus!


MARC-O

Bien non.


AÏCHA sort de la petite pièce en sanglots. Elle regarde le dessin qu'elle a fait pour MARC-O.


Dans la classe, SAAD consulte son téléphone en compagnie de JULIE-PIER.


SAAD

Ça prend un mot de passe

pour le Wifi?


JULIE-PIER

Oui. Je pense qu'il est

affiché quelque part, là.

Dans le local du journal.


SAAD

Je vais faire ça vite,

si je veux réussir mon défi!

Bon!


SAAD se lève et sort.


Dans le corridor, JENNIFER rencontre SAAD.


JENNIFER

M. Mazari?

Vous allez où, comme ça?


SAAD

Au local du journal.


JENNIFER

Non, en fait,

vous pouvez pas,

parce qu'il y a eu

une inondation.


SAMI arrive.


SAMI

Qu'est-ce qui se passe?


JENNIFER

Ton père veut aller au local

du journal, mais il peut pas.


SAMI

Non, il peut pas.

Il y a des souris.


SAAD

Quoi? En plus de l'inondation?

Il faut que j'aille voir!


JENNIFER

Non, non, non!


SAMI

Non, non.


AÏCHA arrive et jette son dessin sur le sol.


SAAD

Mais c'est une inondation

ou des souris?

Qu'est-ce qui se passe? Hum?


MME CARDINAL arrive dans la classe où JULIE-PIER attend. JULIE-PIER s'assoit à la place de SAAD et fait semblant de travailler.


MME CARDINAL

Ta séance de travail

avec M. Mazari est déjà finie?


JULIE-PIER

Oui. Ç'a pas été long,

mais ç'a été efficace.

J'ai même pu

avancer mon devoir.

Il est pas facile,

facile, hein?


MME CARDINAL

Non, mais un coup que tu vas

avoir passé au travers,

tu vas pouvoir bronzer

tranquille! Je peux voir?


MME CARDINAL regarde le document sur lequel JULIE-PIER travaille.


JULIE-PIER

C'est parce que j'ai pas

tout à fait fini.


MME CARDINAL

Julie-Pier, je vous demande

d'écrire vos réponses au stylo,

d'habitude, tu le sais.


JULIE-PIER

Oui, mais je me suis servie

du crayon de M. Mazari.

C'est pas grave,

je vais recopier.


MME CARDINAL

Oui, pas juste

de son crayon à mine, hein.

On dirait que tu t'es servie

de lui aussi.


JULIE-PIER

Moi? Bien non! Ha!


MME CARDINAL

Julie-Pier, il a écrit son nom

en haut de la feuille.


JULIE-PIER

Ah oui?

Ah, c'est parce qu'il a vraiment

insisté pour écrire son nom,

parce que son nom à côté du mot

"Canada", ça lui donnait...

de la confiance

pour sa citoyenneté, genre.


MME CARDINAL regarde par-dessus ses épaules.


MME CARDINAL

Hé, j'ai beau regarder,

mais non, j'ai pas ça,

moi, une poignée dans le dos.

Une chance que j'ai

d'autres copies,

tu vas pouvoir recommencer du

début; ça va t'occuper à Cuba.


MME prend un autre document sur son bureau et le donne à JULIE-PIER.


JULIE-PIER

Je pourrai pas!

Il y a vraiment trop

de recherches à faire.

J'aurai même pas Internet

à mon hôtel là-bas.


MME CARDINAL

Oh non! Dis-moi pas

qu'en plus, il va falloir

que tu fasses de la place

dans tes valises

pour des gros, gros livres

de bibliothèque

bien, bien pesants?


JULIE-PIER fait une grimace.


MME CARDINAL

Essayais-tu de faire pitié?


JULIE-PIER

Non. Je fais pitié

pour vrai.


JULIE-PIER s'assoit avec colère à un pupitre.


Dans le corridor, SAMI et JENNIFER parlent avec SAAD.


JENNIFER

En fait, on peut tout

expliquer; c'est juste que...


SAMI

C'est que Aïcha

veut te dire quelque chose

de super important, mais elle

sait pas comment le faire.


JENNIFER

Elle s'est fait plein d'amis

durant la semaine passée ici,

et ça lui fait de la peine

de les quitter.


SAAD regarde le dessin que AÏCHA a laissé tomber.


SAAD

C'est ça qu'elle veut exprimer

avec son dessin?


JENNIFER

Oui...


SAAD

Le "M", c'est pour...?


SAMI

Pour "Mazari", évidemment.


JENNIFER

Oui, puis Maude, Mélanie.

Et le "O",

c'est pour... Octave, Océanne.


SAMI

Puis Oscar.


JENNIFER

Oui. Puis Olive, aussi.


SAAD

C'est des amis

qu'elle s'est fait ici?


JENNIFER

Oui, c'est ça. Ça lui fait

de la peine de penser

qu'il ne lui reste

presque plus de temps,

qu'elle ne les reverra plus.


SAAD

Et moi qui lui prépare

un souper à la maison ce soir!

Ça fait vraiment

comme si on veut

la garder pour nous tous.

Elle a sûrement plus envie

d'être avec ses amis, hum?

Bon! On va annuler le souper

de ce soir, et on va la laisser

fêter son départ avec ses amis.

C'est une bonne idée, ça?


JENNIFER

Je pense que ça lui ferait

vraiment plaisir!


SAMI

Et à Ovide aussi.


JENNIFER

Et Océane et Octave!


SAMI

Puis Olive.

Ils vont se faire une petite

fête, ça va être... intime.


JENNIFER

Oui, très intime.


SAAD

Mais on peut quand même

venir faire un tour

avec Fatima et Nadya, hein?


SAMI et JENNIFER hésitent et font signe que « non » avec leurs têtes.


Dans le local du journal, MARC-O et AÏCHA s'enlacent.


MARC-O

Je voulais pas

te "rusher" tantôt!


AÏCHA

C'est toi mon rocher,

mon Marcounet!


MARC-O

Oui, oui.

Là, on ne se lâche plus

jusqu'à ton départ, OK?


AÏCHA

T'as raison.

Comme vous dites,

il y a un "boutte"

à "toute".


AÏCHA embrasse MARC-O. JENNIFER arrive.


JENNIFER

Dites-nous merci,

les amoureux!


AÏCHA

Pourquoi, merci?


JENNIFER

Parce que pour vous laisser

votre soirée en amoureux,

Sami et moi,

on a été obligés d'inventer

que vous aviez une fête d'amis.


AÏCHA

Rassure-moi,

c'est pour de faux.


JENNIFER

Oui, c'est pour

de faux, comme tu dis.

Pour être sûrs

que toute la famille viendra pas

faire son tour, on a dit

à M. Mazari qu'on allait rester

pour l'aider à préparer

son examen de citoyenneté.


AÏCHA

(Imitant l'accent québécois)

Bon! Là, tu vois,

pas besoin de capoter, Jennifer!


MARC-O

Wow! On dirait vraiment

que t'es Québécoise!


JENNIFER

En tout cas. La seule affaire

que je vous demande,

c'est d'attendre que M. Mazari

soit sorti de l'école

pour vous minoucher.

Il devrait être parti

d'ici 15 minutes.


MARC-O

Ah... Là, Jennifer,

on sera jamais capables.


AÏCHA

Notre amour est trop fort.


JENNIFER

Vous voulez dire qu'il faut

encore que je vous surveille?


MARC-O

Bien...


AÏCHA

En fait... oui!


AÏCHA et MARC-O s'enlacent. JENNIFER sort.


Fin de l'épisode


MÉLANIE

Savais-tu qu'on a

un blogue, maintenant?

Visite-le en allant sur le site

de Subito texto.


L'adresse internet suivante apparaît: «tfo.org/subitotexto».


Générique de fermeture

Episodes of Subito Texto

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season

Résultats filtrés par