Universe image Subito Texto Universe image Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent and Sami are starting high school. Together, they try to ease into a foreign world, full of promise but also fraught with worries!

Official sitefor Subito Texto
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Remotely Controlled

Francis and Bastien are preparing to compete in a prestigious ultra-light car competition. They´re pretty happy with themselves, until they learn Nadine is also competing. Worried that the level of the competition might be brought down by such an unknowledgeable participant, they go see Viateur, who cuts them down to size and assures them Nadine just might surprise them. Meanwhile, Hugo is worried because he doesn´t think about Audrey 24/7. To cheer him up, and also to sabotage Nadine´s car, Francis suggests Hugo and Nadine team up for the race. Unfortunately for him, Hugo and Nadine turn out to be a killer team, and Francis and Bastien feel threatened to the point of reconsidering their own car design.



Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Générique d’ouverture


Titre :
Subito texto


BASTIEN et FRANCIS sont dans la salle des pas perdus. Il n’y a plus de tables ni de chaises. FRANCIS et BASTIEN collent sur le plancher des bouts de rubans, selon un schéma très précis.


BASTIEN

Là, il faut que tu crées une

ouverture de 41,6 centimètres.


FRANCIS

41,6? T’es sérieux?

Ils avaient pas le goût de

marquer 42, tant qu’à faire?


BASTIEN

C’est ça qui est écrit,

les règlements sont archiclairs.

(Consultant un document)

Si on respecte pas

les mesures demandées,

on risque d’être disqualifiés

de la course.


NADINE arrive à ce moment et remarque le ruban au sol.


NADINE

Ah! Est-ce que c’est le tracé

pour la compétition provinciale

de voitures

téléguidées ultralégères?


BASTIEN

Euh... bien... oui.


NADINE

Hein? Je peux vous aider?


NADINE se précipite vers FRANCIS pour l’aider en marchant sur le circuit qu’ont commencé à faire BASTIEN et lui.


FRANCIS

Non, non, Nadine, attention.

Attention, recule.

Pied droit, pied gauche,

c’est bon! Non, merci.

C’est beaucoup trop compliqué.

Le trajet est super précis,

les angles sont calculés, tout...

Donc, c’est beaucoup mieux

s’il y a juste Bastien et moi

qui s’impliquent.

On est les seuls participants

de l’école, d’ailleurs.


NADINE

Ah, ah, ah! Non.

Moi aussi, je suis inscrite.

Je trouve ça tellement

cute, des petites autos!


FRANCIS

Ha! ha! ha!

Oui, c’est ça.


NADINE

C’est vrai que c’est

cute!

C’est comme des vraies autos,

mais en tout petit!


BASTIEN

Le but du concours,

c’est pas que les voitures

soient cute,

c’est qu’elles soient légères

pour avancer

le plus rapidement possible.


NADINE

Ah... Oui, mais un empêche pas

l’autre, hein?

C’est pas parce qu’on est

cute qu’on peut pas être vite!


BASTIEN

Euh...


FRANCIS

Ouais... Bon!

On a du travail à faire.


Pendant ce temps, MÉLANIE est dans un cours. Elle a reçu la copie de son travail, pour lequel elle a obtenu la note de 68 %. Elle lit le commentaire qui accompagne sa note.


MÉLANIE

"Pourrait faire mieux"...

Ah! Mais c’est pas si pire.

Au moins, je passe.

Je suis à deux points

d’avoir 70 %.


BRANDON-LEE

C’est sûr

que pour certaines personnes,

68 %, c’est considéré

comme une presque bonne note.


MÉLANIE

Ah, OK! Crache.

Combien t’as eu?


BRANDON-LEE

J’aime mieux pas

te le dire.

C’est pas cool de se vanter

devant ceux qui en arrachent.


MÉLANIE jette un coup d’œil à la copie de BRANDON-LEE. Il a obtenu la note de 92 %.


MÉLANIE

(Impressionnée)

Ah! Comment t’as fait

pour avoir ça?

C’est 15 points au-dessus

de la moyenne de la classe.


BRANDON-LEE

Mélanie, tu me connais.

Je suis juste...

naturellement brillant.

J’ai vraiment pas à me forcer.


MÉLANIE

(Riant)

Non!

J’achète pas ça!

Ah, c’est ça!

T’as payé quelqu’un pour faire

la recherche à ta place!


BRANDON-LEE

Payer pour faire des travaux

scolaires? T’as pas bien, toi.

Il y a des limites à garrocher

son argent par les fenêtres

pour des niaiseries.


De leur côté, FRANCIS et BASTIEN continuent de mettre en place le circuit pour les voitures téléguidées en s’assurant des mesures exactes indiquées sur le plan. NADINE est avec eux, mais ne les aide pas.


NADINE

Dans ma famille, on tripe

sur les courses de camions.

L’été passé, on est même

allés à Mississauga

pour en voir une vraie.


BASTIEN

OK! Mais je suis pas sûr

qu’on parle de la même affaire.

Il y a une différence entre

regarder une course de camions

et de construire

une voiture ultralégère

en s’inspirant des lois

de la physique.

Il y a comme un gros fossé!


NADINE

Hein?

(Consultant le plan)

Il va y avoir

un fossé?

C’est donc bien cool...


BASTIEN et FRANCIS baissent les yeux, découragés.


NADINE

Hé! Une fois,

j’ai même vu une course,

le camion sautait

par-dessus une voiture!


FRANCIS

Nadine, ce que tu comprends

pas, c’est qu’on essaie

de te dire que c’est

un concours scientifique.

Il faut calculer

la résistance de l’air

en se servant du carré

de la vitesse.


NADINE

Ah! La boîte de vitesse.


FRANCIS

Ah... Non, Nadine.

En ce moment, je te parle

d’aérodynamisme, OK?

Pour que la voiture

avance vite,

il faut qu’elle soit construite

d’une certaine façon.


NADINE

Bien non, Francis!

La voiture, là,

elle avance

avec un moteur, OK?

Et le concours, il le fournit

déjà, le moteur.

Tout ce qui reste à faire,

c’est de construire

la petite auto

pour le mettre dedans.


BASTIEN

Bien, justement, hein!

Si on a tous les mêmes moteurs,

ça fait que ce qui compte,

c’est la construction

de la voiture!


FRANCIS

Exactement! Et c’est pas mal

plus compliqué que tu penses

parce que non seulement, il faut

que la voiture aille vite,

mais en plus, il faut

qu’elle soit assez stable

pour pouvoir transporter

un œuf.


NADINE

Ah!

Hé! J’espère vraiment qu’on peut

le faire cuire, l’œuf.

Parce que sinon, il va y avoir

tellement de gaspillage

pendant mes essais!

Ha! ha! ha!


FRANCIS

Ah! Non, Nadine.

Le concours est demain.

Bastien et moi,

ça fait un mois

qu’on travaille

sur notre voiture.


BASTIEN

Il y a encore des détails

à régler.


NADINE

C’est pas grave, tout le monde

travaille à son rythme.

C’est pas parce que

ça vous prend plus de temps

que les autres

que vous êtes pas bons!


BASTIEN

Tut, tut, tut, là!

Si j’étais toi,

j’irais en parler à M. Nolin

parce que j’ai comme

l’impression que tu sais pas

dans quoi tu t’embarques.


NADINE

J’ai pas besoin;

M. Nolin,

c’est lui qui m’a convaincue

de m’inscrire!


BASTIEN ET FRANCIS

Quoi?


NADINE

En tout cas.


FRANCIS lance à BASTIEN un regard d’incompréhension.


De son côté, MÉLANIE essaie de convaincre BRANDON-LEE de lui dire la vérité au sujet de la note qu’il a obtenue.


MÉLANIE

Come on, Brandon-Lee!

Je veux savoir.

Tu sais que je lâcherai pas

le morceau.

T’es aussi bien de me le dire

tout de suite.


BRANDON-LEE

OK! Je me sers d’un service

d’aide aux devoirs sur Internet.


MÉLANIE

Prends-moi pas

pour une épaisse!


BRANDON-LEE

Quoi? C’est vrai,

je te le jure.


MÉLANIE

T’es en train

de me dire que t’as eu 92 %

grâce à leurs trucs

de méthodologie

et à leurs conseils débiles

du genre

"place une plante verte

sur ta table de travail"?


BRANDON-LEE

Non, non, non. Quand tu dis

que t’as vraiment de la misère,

ils t’ouvrent une boîte

pour "chatter" avec un tuteur.


MÉLANIE

OK...


BRANDON-LEE

Bien, c’est ça.

La mienne s’appelle Alexe,

et disons qu’elle a

jamais rencontré

un gars aussi gentil que moi.


MÉLANIE

Ha! Elle est

pas sortie souvent...


BRANDON-LEE

Non, je pense pas.

Mais tu sais,

il faut que je me force.

Je parle avec elle et tout.


MÉLANIE

En échange de...?


BRANDON-LEE

En échange de tous

mes devoirs d’histoire,

de maths et de sciences!


MÉLANIE

Non!


BRANDON-LEE

Méchant bon

deal, hein?


MÉLANIE

Mais ça, c’est pas de l’aide!

Elle le fait à ta place.

Toi, t’apprends rien,

tu fais rien.


BRANDON-LEE

Hé, hé! Il a quand même fallu

que je la travaille fort

pour qu’elle propose

de faire ça pour moi.

Puis il faut

que je recopie, aussi.


MÉLANIE

C’est pas juste!


BRANDON-LEE

Pour qui?


MÉLANIE

Pour la pauvre fille!

Tu te sers de sa naïveté pour

la faire travailler à ta place.

Ha! Tu devrais

avoir honte, Brandon-Lee.

Ça, c’est cruel! Hum, hum!

Arrête ça tout de suite et fais

tes devoirs comme tout le monde!


BRANDON-LEE

J’ai aucune envie de me tuer

à l’ouvrage pour avoir 68 %.

Mais sais-tu qu’est-ce

qui t’aiderait, Mélanie?


MÉLANIE

Quoi?


BRANDON-LEE

Une plante verte.

Paraît que c’est super bon

pour la concentration!

Ha! ha! ha!


MÉLANIE, offusquée, donne un coup sur l’épaule de BRANDON-LEE.


MÉLANIE

Ah!


BRANDON-LEE s’en va. MÉLANIE soupire.


De leur côté, BASTIEN et FRANCIS aperçoivent M. NOLIN dans le corridor près de la salle des pas perdus.


BASTIEN

Ah! M. Nolin!

On vient de croiser Nadine

tout à l’heure,

et elle semblait dire qu’elle

pensait qu’elle était inscrite.


M. NOLIN

Oui...


FRANCIS

Inscrite au concours

de demain.


M. NOLIN

Oui, c’est moi qui l’ai

inscrite ce matin!


BASTIEN

Mais elle suit même pas

les cours de sciences avancés.


M. NOLIN

La compétition est ouverte

à tous les élèves

de deuxième cycle.


BASTIEN

C’est parce qu’on parle

de Nadine, ici.


M. NOLIN

Et?


FRANCIS

Bien là!

Avouez que...

Nadine...


M. NOLIN

Exprimez le fond

de votre pensée, M. Francis.


FRANCIS

Hum! Non... rien.


M. NOLIN

Je trouve

votre attitude élitiste

vraiment déplorable, messieurs.

Non seulement Mlle Nadine

a le droit de participer,

mais je crois qu’elle pourrait

vous surprendre.


FRANCIS et BASTIEN s’en vont.


FRANCIS

Ayoye...

je comprends rien.


Plus tard, MÉLANIE est avec HUGO dans le local du journal. Elle lui donne un travail.


MÉLANIE

T’as juste à donner ça

à Brandon-Lee et à lui dire

que ça vient d’une fille

que tu connais pas

et qui a l’air un peu bizarre.


HUGO

Je sais pas.

J’aime pas bien ça, mentir.

C’est pas ma spécialité.


MÉLANIE

Non, mais c’est pas

un mensonge!

C’est plus comme une leçon

de vie qu’on lui donne.


HUGO

Il m’a rien fait à moi,

Brandon-Lee.

Je pense pas qu’il ait besoin

de ça, une leçon de vie.


MÉLANIE

Ah non?


HUGO

Non, je le trouve

bien correct,

moi, comme gars.


HUGO redonne son travail à MÉLANIE.


MÉLANIE

OK! Donc,

ce que tu me dis,

c’est qu’un gars

qui niaise une pauvre fille

en lui faisant croire qu’il

pense à elle tout le temps

alors qu’en fait,

c’est pas vrai,

pour toi,

ça, c’est correct?


HUGO

C’est peut-être pas

de sa faute, au gars.

Peut-être qu’il veut penser

à elle, mais c’est plus fort

que lui et qu’il pense

à une autre fille!


MÉLANIE

Hein? Non!

Il veut pas penser à elle.

Il se sert d’elle,

il la fait marcher.


HUGO

Peut-être qu’il veut!

C’est dur, se rappeler

de penser tout le temps

à quelqu’un

qui est jamais là!


MÉLANIE

C’est sûr...

Mais, tu sais,

si un gars dit à une fille

qu’il pense à elle,

il doit au moins faire l’effort

ou avoir l’intention

de faire l’effort

pour y arriver.


HUGO

Oui.


MÉLANIE

Donc, t’es d’accord avec moi.


HUGO

Euh...


MÉLANIE

Que c’est pas correct

de niaiser une fille.

Hein, qu’il y a rien de plus

important que l’honnêteté.

Puis ça, ça, c’est une leçon

de vie importante

pour Brandon-Lee.


HUGO

Oui.


MÉLANIE

Cool! Il sort de sa retenue

dans 20 minutes, local 215.


MÉLANIE redonne son travail à HUGO, puis elle s’en va.


MÉLANIE

Merci!


Plus tard, HUGO se rend dans une classe pour discuter avec FRANCIS qui est en train de travailler sur sa voiture téléguidée.


HUGO

Est-ce que tu penses que je

suis assez honnête avec Audrey?


FRANCIS

Hein?


HUGO

Penses-tu que je devrais

lui dire

que je suis pas tout le temps

en train de penser à elle?


FRANCIS

(Intrigué)

Parce que... c’est ça

qui se passe en ce moment?


HUGO

C’est dur de penser

à quelqu’un qui est jamais là!

Même, des fois, pas souvent,

mais des fois,

ça m’arrive de penser

à une autre fille.


FRANCIS

Oui, mais tu sais, Hugo,

c’est correct

de pas tout dire à Audrey.

On a tous notre jardin secret

et c’est bien parfait comme ça.


HUGO

Mais l’affaire, c’est

qu’avant, mon jardin secret,

c’était comme un petit,

petit cactus

sur le bord de la fenêtre.

Là, bien, c’est comme rendu

une grosse patente

avec des sentiers

et des bancs pour s’asseoir

avec des anges qui pissent!


FRANCIS

OK. Ça se peut

que ton jardin secret

devienne un petit peu

envahissant.


HUGO

Francis, il faut

que je te dise quelque chose.


FRANCIS

Ouais.


HUGO

La fille à qui je pense

parfois quand je suis pas

en train de penser

à bébé chat...

c’est encore Nadine,

je suis pas capable

de me la sortir de la tête.


FRANCIS

(Peu surpris)

Eh bien!


HUGO

Je fais tout ce que je peux:

je ne lui parle pas,

j’essaie de pas aller la voir,

de pas l’écouter...


FRANCIS

Hugo, c’est ça,

ton problème.

Tant que tu confrontes pas

Nadine au test de la réalité,

tu vas te mettre à t’imaginer

plein d’affaires

qui t’aideront pas.


HUGO

Comment ça?


FRANCIS

Tu sais,

c’est comme quand ils sortent

une nouvelle saveur de chips.

Tant que t’as pas ouvert le sac,

tu peux très bien t’imaginer

que des chips pain de viande,

bacon et fromage,

c’est la meilleure chose

que t’auras jamais goûtée

de ta vie, mais...


HUGO

Quand tu les essaies,

elles sont jamais aussi bonnes

que les chips au ketchup!

C’est mes préférées

depuis que j’ai six ans!


FRANCIS

Bon! C’est ça! En plus,

comme t’es un gars fidèle,

ça te prendrait

une sorte de chips

qui est vraiment,

vraiment extraordinaire

pour changer d’avis, non?


HUGO

C’est sûr.


FRANCIS

C’est pareil pour Nadine.


HUGO

Pareil! Euh...


FRANCIS

Si tu veux avoir l’occasion

de lui trouver des défauts

et d’arrêter de penser

qu’elle est extraordinaire,

il faut que t’arrêtes

de la fuir.


HUGO

T’es sûr de ça?


FRANCIS

Certain!

D’ailleurs, en ce moment,

elle participe au concours

de voitures ultralégères.

Je sais pas, mais tu pourrais

aller lui offrir ton aide.


HUGO

Oui! En plus,

je suis super bon là-dedans.

Je suis presque

toujours capable de prédire

qui va gagner les courses

de formule un.


FRANCIS

Nadine, elle tripe

sur les courses de camions.

Je suis persuadé

que vous allez trouver le moyen

d’être pas d’accord

sur plein d’affaires.


BASTIEN arrive dans le cadre de porte au moment où HUGO regarde sa montre et réalise qu’il doit partir.


HUGO

(Regardant sa montre)

Ha! Il faut vraiment

que j’y aille

si je veux pas

manquer Brandon-Lee.


FRANCIS

OK! Mais oublie pas

d’aller voir Nadine, hein?


HUGO

Non! C’est sûr que non!

Merci beaucoup, Francis.

Tu viens de sauver mon couple,

t’es vraiment un bon chum.

(Saluant BASTIEN avant de sortir)

Salut, Bastien.


BASTIEN

Ha! ha!


BASTIEN questionne FRANCIS par rapport à ce qu’il vient d’entendre.


BASTIEN

C’était quoi, ça?


FRANCIS

Je viens de mettre

un méga gros bâton dans

les roues de la compétition.


BASTIEN

Ah!


FRANCIS

Yes!


De son côté, BRANDON-LEE est avec MÉLANIE dans le local du journal. MÉLANIE tient une enveloppe dans ses mains que vient de lui remettre BRANDON-LEE. MÉLANIE sort de l’enveloppe la photo de BRANDON-LEE découpée en forme de cœur.


BRANDON-LEE

Il m’a dit que ça venait

d’une fille pas rapport.


MÉLANIE

Oh! Ha! ha! ha!

On dirait que t’as

une admiratrice secrète,

Brandon-Lee!


BRANDON-LEE

Regarde dans l’enveloppe.


MÉLANIE

Oh! Ha! ha!


MÉLANIE verse le contenu de l’enveloppe sur le bureau. Il s’agit de plusieurs petites photos de BRANDON-LEE toutes découpées en forme de cœur.


MÉLANIE

C’est sûr que c’est un peu

intense, hein?


BRANDON-LEE

Lis la lettre, là!


MÉLANIE

T’es sûr?

Je voudrais pas tomber

sur un truc un peu personnel.


BRANDON-LEE

C’est pas personnel,

ça vient d’Alexe.

Tu sais, la fille qui m’aide

pour mes devoirs?


MÉLANIE

Hum, hum!

(Lisant la lettre)

"Tu es comme un gros toutou

qui me réchauffe."

(Commentant)

Hein! Spécial, hein?

(Poursuivant sa lecture)

"Je voudrais qu’on puisse

être cousus ensemble

"et jamais nous séparer."

(Commentant)

Ah! En tout cas, on peut pas

dire que ça manque de passion.


BRANDON-LEE

Tu veux dire qu’elle est

complètement folle?


MÉLANIE

Bien... peut-être pas folle,

mais c’est sûr qu’elle a

pas l’air super équilibrée.


BRANDON-LEE

Ah! J’aurais dû le savoir!

Une fille qui est prête

à faire tous mes travaux

juste de même pour le

kick!

C’est sûr qu’elle a un boulon

de mal vissé.


MÉLANIE

Peut-être qu’elle ira

pas plus loin.

C’est quand même

juste tes photos

et une lettre

un peu weirdo.


BRANDON-LEE

Non, non. Ma grand-mère

a déjà eu affaire à un bonhomme

dans ce genre-là,

ça s’est super mal terminé.

À la fin, il lui envoyait des

bouquets de brocoli chaque jeudi

et il sonnait chez elle

à tout bout de champ

pour essayer de lui faire

goûter...

(D’un air un peu dégoûté)

sa trempette.


MÉLANIE

(Quelque peu dégoûtée)

Ah!

Mais tu sais, peut-être

que ça vaut la peine,

hein, pour les bonnes notes?


BRANDON-LEE

Quoi? Non, non, non.

Il faut que je casse avec elle.

C’est ça qu’il faut dire?

Penses-tu qu’elle pense qu’on...

qu’on sort ensemble?

Que je suis son chum?


MÉLANIE

Bien...

Dans la lettre, il est écrit

que t’es l’amour de sa vie.

Donc, moi,

je dirais... oui.


BRANDON-LEE

Ah! Comment je vais faire ça?


MÉLANIE

T’as juste à pas lui répondre

quand elle veut "chatter",

c’est tout.


BRANDON-LEE

Mélanie, elle sait où je suis,

elle sait à quoi je ressemble.

D’un coup elle décide d’envoyer

des légumes à l’école? Ou pire!


BRANDON-LEE panique soudainement.


MÉLANIE

OK, woh!

Pas de panique, hein?

Viens chez nous

après l’école

et je vais t’aider

à casser en douceur.

Tu vas voir, tu recevras pas

de sac de patates.


Plus tard, FRANCIS et BASTIEN travaillent sur leur voiture et discutent.


FRANCIS

Bastien, je suis pas sûr

qu’on a le temps

d’améliorer la suspension.


BASTIEN

On a en masse de temps!

Demain, c’est pédago.


FRANCIS

Justement, il me semble

qu’on a mérité le droit

de dormir un peu.

Là, tu le sais comme moi:

si on se garroche

dans les modifications,

ça ne finira plus.


BASTIEN

Tu te rappelles

de ce que M. Nolin nous a dit?

Nadine va nous surprendre!


FRANCIS

Ça, c’était avant que je lui

envoie Hugo dans les pattes!


BASTIEN

C’était pas tant fin

de ta part, d’ailleurs.

Bon! Passe-moi les pinces.


FRANCIS

Mais j’ai vraiment fait ça

pour sortir Hugo de sa misère.


BASTIEN

Bien oui, bien oui...

Là, on a assez

de ressorts de coupés,

reste juste à les fixer sur

le plancher de la carrosserie.


FRANCIS

Mais j’ai peur que ça

alourdisse la voiture pour rien.


BASTIEN

Si Nadine...


FRANCIS

Non, regarde.

Si Nadine avait vraiment

ce qu’il fallait

pour nous battre,

maintenant,

avec l’aide d’Hugo,

c’est évident

qu’ils vont se planter.

OK...


Plus tard, BRANDON-LEE se rend chez MÉLANIE qui ouvre la porte et fait semblant d’être surprise en le voyant.


MÉLANIE

Hein? Entre!

J’ai installé le portable

dans le salon,

on va régler ça

en cinq minutes!


BRANDON-LEE

Bien là, t’as vu sa lettre?

Je suis l’homme de sa vie!

Elle veut vivre sur une île

déserte avec moi

et élever

des lapins sauvages!

Elle me laissera jamais partir!


BRANDON-LEE panique.


MÉLANIE

Bien, voyons!

Est-ce que ça va, toi?


BRANDON-LEE

Non! Comment elle a su

à quelle école que j’allais?


MÉLANIE

Tu lui avais pas dit?


BRANDON-LEE

Non!


MÉLANIE

Ah! Bizarre, hein?


BRANDON-LEE

J’ai relu sa lettre et il y a

plein de détails là-dedans.

Je pense qu’elle a "hacké"

mon Facebook.


MÉLANIE

OK. Pars pas en peur, hein?


BRANDON-LEE

Imagine ce qu’elle pourrait

me faire

si elle se rend compte

que je me suis servi d’elle!

Elle est déjà

complètement folle!

D’un coup

qu’elle devient enragée?


MÉLANIE

Non, non. On va s’arranger

pour la laisser tomber

en douceur.

Il faut juste qu’elle te trouve

moins attirant!

Ce qui devrait pas

être très compliqué.


De leur côté, NADINE et HUGO sont assis à une table dans la salle des pas perdus. Un camion construit à l’aide de bâtonnets à café en bois se trouve sur la table.


NADINE

Je suis tellement contente

de t’avoir pris dans mon équipe!

Jamais j’aurais pensé à

ce matériau de construction là.

C’est tellement simple

et tellement efficace,

en même temps!


HUGO

Il y a rien de plus léger,

c’est sûr.

Mais ça, c’est rien

comparé à ton idée

pour la forme

de la carrosserie.


NADINE

Ah! Ça m’est venu

naturellement, là!

Mais je vois pas

comment on pourrait

faire tenir

l’œuf autrement.


NADINE essaie de faire tenir l’œuf dans l’espace aménagé sur la camionnette, mais celui-ci ne tient pas très bien. Il manque de stabilité.


HUGO

Aucune idée!

Tout ce qui reste à faire,

c’est de s’arranger

pour que l’œuf traverse

la section de gravelle.


NADINE

Oui... Je pense

que j’ai une idée.

C’est un peu fou, fou, mais...

ça vaut la peine d’essayer.


HUGO

OK...


NADINE

OK...


NADINE détache ses cheveux et utilise son élastique à cheveux pour assurer plus de stabilité à l’œuf. Il lui suffira d’y déposer l’œuf et ce dernier ne bougera plus. Pendant ce temps, HUGO ne peut détacher son regard de NADINE.


NADINE

Comme ça.

Ta-da!


HUGO

Wow...


NADINE

Oui! C’est efficace, hein?


HUGO

Ah! C’est génial!

Wow! Comment tu...

Ha! ha! Wow!

C’est comme si t’avais

une solution à tout

et t’avais même pas besoin

d’y penser. Ah! C’est débile!


NADINE

Et comme ça,

elle est super stable

et c’est sûr

qu’il renversera pas.

Il bougera pas du tout,

c’est super aérodynamique.


FRANCIS et BASTIEN sont cachés derrière un muret près de la salle des pas perdus et écoutent la conversation.


HUGO

Hum! Non, c’est ça.


BASTIEN

(Chuchotant)

Mais c’est quoi,

leur matériau super léger?

À quoi on n’a pas pensé?


FRANCIS

(Chuchotant)

La carrosserie

pour tenir l’œuf?

On a pris des semaines, nous,

avant de trouver une solution!


BASTIEN

(Chuchotant)

On en a arraché avec ça.


M. NOLIN se rend à la table de NADINE et de HUGO et commente leur réalisation.


M. NOLIN

Oh! Mais c’est un design

vraiment original!


HUGO

C’est génial, vous voulez

dire, M. Nolin!


NADINE

Ou les deux!

"Ori-génial"!


M. NOLIN

Enfin,

c’est certainement unique.

Vous trouverez rien de

comparable au niveau provincial.

Pourquoi vous allez pas au local

de récup terminer en paix?


NADINE

Ah! Mais c’est parce que

Francis et Bastien sont déjà là.


M. NOLIN

Ah! MM. Francis et Bastien

doivent apprendre à partager.


NADINE

OK! Merci, M. Nolin!


M. NOLIN

Allez-y!


NADINE

Viens, Hugo!


HUGO et NADINE s’en vont. M. NOLIN également. FRANCIS et BASTIEN sortent de leur cachette.


FRANCIS

OK! Là, là, il faut pousser

notre voiture plus loin.

La carrosserie

qui soutient l’œuf,

il faut trouver

une meilleure idée.


BASTIEN

Oui, pas question qu’on arrive

derrière Nadine et Hugo.


FRANCIS

Non, surtout pas.

Sors ton manuel de physique!


Pendant ce temps, MÉLANIE continue de donner des conseils à BRANDON-LEE.


MÉLANIE

Fais comme si

j’étais Alexe

et fais-moi ton Brandon-Lee

le plus basique.


BRANDON-LEE

OK! OK.


MÉLANIE

Bon. Hum!


MÉLANIE prend alors une voix très aiguë.


MÉLANIE

Ah! Brandon!

J’ai ton prochain devoir

de maths! Ha! ha! ha!


BRANDON-LEE

Merci, Alexe,

mais après celui-là,

ça va être beau, hein.

J’ai décidé d’aimer les maths.

Ha! ha! ha!


MÉLANIE

T’as décidé

d’aimer les maths...

Voyons! Que c’est ça?

C’est la pire excuse

que j’ai jamais entendue!


BRANDON-LEE

Mon prof de maths a décidé

de ne plus donner de devoirs.


MÉLANIE

Bien là!


BRANDON-LEE

Euh... J’ai trouvé

quelqu’un d’autre

pour faire mes devoirs

à ta place.


MÉLANIE

Tu me niaises? Tu fais exprès

de trouver les pires excuses!


BRANDON-LEE

Excuse-moi d’être

sur le gros nerf!

Après tout, on parle juste

d’une maniaque surdouée

en informatique qui risque

de ruiner ma vie

et de m’en vouloir à mort!


MÉLANIE

OK. Là, là,

tu délires complètement!


BRANDON-LEE

Je m’en fous. Il est

pas question que j’essaie

de me débarrasser d’elle,

c’est trop dangereux.


MÉLANIE

Mais là, elle pense

que t’es son chum, hein?

Donc, si tu fais rien,

elle va continuer à t’envoyer

des photos et des lettres

et peut-être même aussi...

des légumes.


BRANDON-LEE

Oui, bien,

elle fera ça.

Si c’est ma blonde,

je pourrais lui demander

de faire mes devoirs

de français aussi.


MÉLANIE

Hein? Non.

OK. Brandon-Lee?

Là, je comprends que tu capotes,

hein, tu capotes vraiment trop.

(riant nerveusement)

Et t’as peut-être juste besoin

d’un petit coup de main!

Tu sais quoi?

Je vais me sacrifier.


NADINE et HUGO sont maintenant dans une classe pour continuer de travailler sur leur camionnette. NADINE tient un œuf dans sa main. Elle lui a collé deux yeux et dessiné une bouche. HUGO est dans la lune et regarde NADINE amoureusement.


NADINE

(S’adressant à l’œuf)

Tu sais que t’es pas mal beau, toi,

avec ta petite face ronde

et tes yeux croches!


HUGO

(Sortant de la lune)

Hein? Hum!


NADINE

Ha! ha! ha!

Pas toi, l’œuf!


HUGO

Ah! OK...


NADINE

(Flattant l’œuf)

Hum...

T’es tellement doux, là...


HUGO ferme les yeux et se laisse bercer par la voix de NADINE.


NADINE

Penses-tu que ce serait mieux

avec un chapeau?

Hugo!


HUGO

(Ouvrant les yeux)

Hum? Hum, hum!


NADINE

Un chapeau ou...

une cravate?


HUGO

Non, merci.

J’aime pas les affaires

qui serrent la gorge.


NADINE

Ha! ha! ha!

Pas toi, l’œuf!


HUGO

Ah, OK! L’œuf!

Hum!

All right, bon!

Une petite cravate

pour l’œuf...


HUGO prend l’œuf et commence à dessiner une cravate. NADINE se colle contre HUGO pour regarder ce qu’il dessine.


HUGO

Ton... shampoing,

il sent vraiment

les fraises, hein?


NADINE

Oui!

Fraise kiwi.

C’est bon, hein?


HUGO

Non. Euh... oui.

Ça sent les fraises.


NADINE

Moi, j’adore les fraises.


HUGO

Oui. Le kiwi, j’ai toujours

trouvé ça moyen, par contre.


NADINE

Ah! Bien là...

ça sent trop les kiwis?


NADINE approche sa tête du nez de HUGO pour qu’il sente ses cheveux.


HUGO

Ah... Non, non. Ça...

Ça sent juste

les bonnes fraises.


NADINE prend l’œuf dans sa main.


NADINE

On pourrait l’appeler Hugo.


HUGO

Junior!


NADINE

Oui. Comme son...


HUGO

Comme son papa.


NADINE

Oui!


HUGO

Oui, c’est ça.


NADINE et HUGO, complices, rient.


HUGO s’adresse ensuite à l’œuf comme s’il s’agissait de son enfant à NADINE et à lui.


HUGO

Si tu gagnes la course,

on va te donner plein, plein,

plein de bonnes fraises!


NADINE

C’est sûr qu’il va gagner...

il est comme toi.


HUGO

C’est le meilleur!

Ha! ha! ha!


Plus tard, FRANCIS et BASTIEN sont dans la salle des pas perdus. M. NOLIN y est et consulte son ordinateur.


M. NOLIN

Il suffit d’entrer

le nom des équipes

sur le site

de la compétition.

On va se servir du chronomètre

du site pour mesurer vos temps.

Comme ça, on pourra voir

les résultats

de tous les participants

de la province en temps réel

dans la petite fenêtre

de classement.


BASTIEN

Et vous avez pas le goût

de vérifier que notre voiture

ne ressemble pas à celle

de Hugo et Nadine?


M. NOLIN

Pas besoin!

(Riant)

Juste à la voir,

je peux vous assurer qu’il y a

aucune comparaison possible!


FRANCIS

Oui, mais si je peux

me permettre,

on a apporté des modifications

de dernière minute

vraiment simples

et efficaces.


M. NOLIN

Ah oui?


FRANCIS

Oui.


BASTIEN

Afin de maximiser

la stabilisation de l’œuf,

ce qu’on a fait,

à la place de le mettre debout,

on l’a mis

à l’horizontale!


FRANCIS

Et c’était très simple:

tout ce qu’on avait à faire,

c’était modifier

la direction des roues.

Donc, maintenant,

au lieu d’avancer comme ça,

la voiture avance...

comme ça.


FRANCIS utilise sa voiture pour démontrer qu’elle ne se déplace plus comme elle le ferait normalement. L’orientation des roues ayant été changée, la voiture se déplace maintenant de côté, un peu comme le ferait un crabe.


BASTIEN

Comme elle

est plus stable,

c’est beaucoup plus facile

dans les tournants.


M. NOLIN

Des tournants très serrés,

dans un espace limité que vous

avez vous-mêmes dessiné,

selon des règlements

spécifiques... hum?


M. NOLIN, BASTIEN et FRANCIS se déplacent pour se rendre près du parcours.


BASTIEN

Ah! Francis!

La voiture va jamais réussir

à faire les tournants, là!

Elle est beaucoup

trop large!


FRANCIS

Oh, boy...


NADINE et HUGO arrivent à ce moment.


NADINE

On arrive! On arrive.

Commencez pas sans nous!


BASTIEN

(Apercevant leur voiture)

Hein? Une cabane

à moineaux roulante!


NADINE

Oui!


FRANCIS et BASTIEN semblent découragés.


De son côté, MÉLANIE est assise devant son ordinateur chez elle et elle a une conversation avec Alexe. BRANDON-LEE est avec elle et approuve ce qu’elle dit. MÉLANIE pleure tandis qu’elle parle à Alexe.


MÉLANIE

Je suis tellement désolée

de m’être fait passer

pour Brandon-Lee!

C’est parce que

je suis pas intéressante

et j’ai pas d’amis!

Et t’étais fine avec moi

et t’avais l’air tellement cool!

Puis...

C’était juste plus facile de

mentir que de dire la vérité!

Alexe!


MÉLANIE met fin à sa conversation et se tourne vers BRANDON-LEE.


MÉLANIE

Bon! Tu vois?

C’était zéro compliqué!

Elle m’a pas endurée deux

minutes avant de raccrocher!

Finie, la Alexe! Tu n’en

entendras plus jamais parler.


BRANDON-LEE

All right!


MÉLANIE

Ha...


BRANDON-LEE et MÉLANIE se tapent dans la main.


Plus tard, dans la salle des pas perdus, NADINE contrôle la voiture téléguidée, pendant que HUGO lui donne des indications. BASTIEN et FRANCIS regardent la course, tandis que la voiture s’apprête à passer sur un chemin de gravier.


HUGO

Lâche pas le piton!

Lâche-le pas!

Come on, vas-y!

Let’s go, let's go!


NADINE

Hé, ça brasse,

c’est fou!


HUGO

Come on, come on!


BASTIEN

Est-ce qu’ils sont

encore les derniers?


M. NOLIN

(Consultant son ordinateur)

Oui, oui. La plupart

des participants ont terminé,

mais je pense pas

que ça change.


FRANCIS

Je vous le donne: c’est vrai

que Nadine est surprenante,

mais personne

pouvait s’imaginer

qu’elle irait construire

un bolide en bois.


NADINE

Envoie, t’es

capable, Hugo Junior, vas-y!


M. NOLIN

Oui, j’avoue que j’avais

mal mesuré

l’ampleur de sa créativité.


NADINE

Allez, Hugo Junior!

T’es capable!


HUGO

M. Nolin, regardez ça,

regardez ça!

On finit là, là!


M. NOLIN

Oui, bravo!

Bravo, Hugo!

C’est très important de finir!


NADINE

Oh!

On est combientièmes?


M. NOLIN

Euh... 86e.


NADINE

Sur combien?


M. NOLIN

86.


NADINE et HUGO sont fous de joie.


NADINE

Wouh!


HUGO

Tape là-dedans!


BASTIEN

Je ne peux plus regarder ça,

ça fait trop mal.


NADINE

Équipe de feu!

Oh yeah!

86! Wouh ouh!


Chez MÉLANIE, BRANDON-LEE la remercie avant de s’en aller.


BRANDON-LEE

Merci encore de m’avoir aidé,

je sais pas

ce que je ferais sans toi.


MÉLANIE

De rien. Mais là, j’espère

que t’as appris ta leçon, toi.


BRANDON-LEE

Mets-en!

À partir de maintenant,

quand j’approche une fille

sur Internet,

je vérifie qu’elle est

pas trop intelligente.


MÉLANIE

Hum, hum!


MÉLANIE reçoit une alerte sur son téléphone.


MÉLANIE

Bien, voyons!


BRANDON-LEE

Quoi?


MÉLANIE

(Lisant le message)

"Yo, c’est Alexe.

"Tu mérites une

BFF

"parce que tu fais

un peu pitié

"et que t’es biz’

comme moi."


MÉLANIE ne semble pas du tout heureuse de la tournure des événements.


MÉLANIE

(S’adressant à BRANDON-LEE)

Comment elle a eu mon numéro

de téléphone?


BRANDON-LEE

Je vais y aller et je vais

te laisser régler ça.


MÉLANIE

Non, non, non!


BRANDON-LEE

Merci encore

de t’être sacrifiée

pour moi, bonne chance!


MÉLANIE

Brandon-Lee, laisse-moi pas

toute seule! Brandon-Lee!


BRANDON-LEE s’en va. MÉLANIE reçoit plusieurs messages texte d’affilée.


ALEXE

(Par message texte)

Mélanie?

??

Je te skype!


MÉLANIE

Ah...

Non, non, non.

Ah...


MÉLANIE commence à paniquer et à regarder partout autour d’elle.


Après la compétition, FRANCIS et BASTIEN sont assis dans une classe. HUGO vient le rejoindre.


HUGO

Les gars, je voulais juste

vous dire bravo.


BASTIEN

Sérieux, là?


HUGO

Votre voiture

était superbe!

Si elle avait été capable

de tourner les coins,

elle aurait peut-être eu des

chances de battre notre camion!


BASTIEN

C’est bon, c’est pénible,

je veux rentrer chez nous. OK!


FRANCIS

Je me charge d’aller porter

le moteur à M. Viateur.

Je te texte plus tard!


BASTIEN s’en va.


HUGO

Tu sais quoi?

J’ai réalisé quelque chose

aujourd’hui, grâce à toi.


FRANCIS

Ah oui?


HUGO

Je veux dire,

grâce à toi et Bastien.


FRANCIS

Ah oui?


HUGO

Moi et Nadine,

c’est comme toi et lui!


FRANCIS

Euh... non.

Je suis pas mal sûr

que c’est pas la même chose.


HUGO

Je te dis,

man, on est de même!

(Croisant les doigts)

Exactement comme toi

et Bastien!

Écoute, j’ai passé

la journée à rire

et j’ai comme l’impression

qu’on se comprend

sans même faire d’effort!

Ah! Et je te dis,

elle sent vraiment bon!

Ça veut dire que c’est juste

mon amie, ça?


FRANCIS

Euh... pfft!

Ça dépend.

Je... Je sais pas.

Oui, j’imagine que je pourrais

sûrement dire

la même affaire de Bastien.


HUGO

Justement,

parlant de Bastien,

ce gars-là,

il a une bonne hygiène, hein?

On aime ça que nos chums

aient une bonne hygiène!


FRANCIS

Oui, mais oui.


HUGO

Nadine, c’est pareil.

C’est comme un... un champ

de fraises en juillet

quand le soleil se lève

et que ça plombe

avec une petite brume

qui s’évapore!


FRANCIS

Là, ce que tu me dis,

c’est que c’est juste

une amie, c’est ça?


HUGO

Oui,

man. Je te jure,

c’est juste une amie.


Fin épisode


MAUDE

(S’adressant au public de l’émission)

Pour jouer

ou revoir des émissions,

visite le site Web

de Subito texto.


L’adresse internet suivante apparaît: «tfo.org/subitotexto».


Générique de fermeture

Episodes of Subito Texto

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season
  • Category Fiction

Résultats filtrés par