Universe image Subito Texto Universe image Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent and Sami are starting high school. Together, they try to ease into a foreign world, full of promise but also fraught with worries!

Official sitefor Subito Texto
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

MAF Day

It´s the night before Maude leaves for Paris to attend her book launch. Jean-Pierre decides to go all out to honour her at school, but Maude is uncomfortable with all the praise, even more so since Brandon-Lee is not getting any recognition for his major sports achievement the night before. To turn the attention to BL (and away from herself!), Maude tries to hide a banner and plaque bearing her name. But BL raises Jean-Pierre´s suspicions. And when Maude wants to include BL in an official photo, things go even more sour. She even goes as far as to fake choking so BL can pretend to save her and get—at long last—some positive attention!



Réalisateur: Sylvain Roy
Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Générique d'ouverture


Titre :
Subito texto


MAUDE descend de l'étage et arrive dans la cuisine où JACQUES, son père fait des mots croisés sur le comptoir. MAUDE dépose des chaussettes sur le comptoir.


JACQUES

Merci, t'es bien fine,

mais j'ai déjà déjeuné:

regarde.


MAUDE

Je les ai apportées pour que

tu les mettes dans ta valise.


JACQUES

Ah! Merci.


MAUDE

Valise que tu as déjà

commencée, bien sûr...

Papa, réponds-moi!


JACQUES

J'ai le temps en masse.


MAUDE

On part demain! Demain,

comme dans moins de 36 heures!


JACQUES

Veux-tu pas t'en faire avec ça?

Je la ferai aujourd'hui

quand je vais la trouver.


MAUDE

Quoi?


JACQUES

Elle doit être quelque part

dans le garage.


MAUDE

Va la chercher maintenant,

s'il te plaît! Go, go, go!


On frappe à la porte.


JACQUES

Bon, bon, bon... La porte!


MAUDE

Brandon-Lee chez moi,

à 8 h 15 du matin?


BRANDON-LEE

Maude, je viens

te faire une offre

que tu pourras pas refuser.


MAUDE

(Soupirant)

Viens t'en...


MÉLANIE regarde MONSIEUR PRUD'HOMME, son père, qui parle au téléphone dans son bureau, à l'école.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Oui, Viviane.

Oui, pas de problème.

Je vais aller conduire

Mélanie à la gare vendredi.

Ah bien, eille! C'est sûr!

Le lancement d'un nouveau

jeu vidéo,

ça va être tout un party!

Ah! C'est Lady Pirate

qui fait la musique.


MÉLANIE

Non?


MONSIEUR PRUD'HOMME

(Parlant au téléphone)

Oui?

C'est évident, Mélanie

pouvait pas manquer ça!

Non, regarde.

Je te la passe, hein!


MÉLANIE

Allô, maman? Eille, merci!

Merci full,

c'est tellement gentil!

Bon, là, il faut

que je sache: est-ce que...

Ah? Non, non. Pas de problème.

(S'adressant à son père)

Elle avait une autre ligne.


MONSIEUR PRUD'HOMME

(Voyant MARC-O entrer)

Ah, tiens!

Un fier jeune bénévole!


MARC-O

Bonjour. Je viens

vous montrer les dépliants

pour le grand bazar des JB.

C'est ce soir. Hein, Mélanie?


MÉLANIE

Je le sais.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Montre-moi ça!

OK... Ah, mais oui!

C'est parfait, ça!

Il va juste rester à les plier,

j'imagine?


MARC-O

Oui, c'est mieux,

si on veut les déplier.


MONSIEUR PRUD'HOMME

(Se levant en riant)

Tiens! Installe-toi ici.

Je serai pas beaucoup

à mon bureau aujourd'hui:

je vais être très pris

par la journée MAF.


MÉLANIE

MAF? C'est quoi, ça?


MONSIEUR PRUD'HOMME

C'est ce que toute l'école

va découvrir aujourd'hui.


MÉLANIE

(Parlant au téléphone)

Oui, maman! Non, écoute,

je veux juste savoir,

as-tu l'intention de mettre

ta jolie robe bleue?

Je mettrais ma bleue, moi aussi,

on serait comme coordonnées.

Ah? Non, c'est parce que je

pensais qu'on y allait ensemble,

mais si tu préfères y aller

avec Sean...

Mais oui! Je...

Mais oui.

Je pourrais très bien

demander à mon chum.

(Riant légèrement)

Écoute, je vais

lui demander, puis...

je te reviens là-dessus.

OK... Bye...

(S'adressant à MARC-O qui la questionne du regard)

Toi, pas un mot.



BRANDON-LEE est toujours avec MAUDE, chez elle.


MAUDE

Mais je pars demain à Paris.


BRANDON-LEE

Justement!

Je veux que la grande

journaliste internationale

fasse une entrevue

exclusive avec moi:

la grande star du match d'hier.


MAUDE

Je sais même pas

de quoi tu parles.


BRANDON-LEE

Hier, j'ai compté quatre buts.

L'équipe a gagné à cause de moi.


MAUDE

Je suis super

contente pour toi--


BRANDON-LEE

On a rapporté la coupe

à Victoire-Desmarais!

Première fois depuis 10 ans!

Je pense que je mérite

une entrevue.


MAUDE

Je connais rien au hockey.


BRANDON-LEE

Je vais te dire quoi écrire.


MAUDE

Euh, non. Personne n'écrit

mes articles à ma place.

Là, il faut que j'y aille.


BRANDON-LEE

Je vais te convaincre.


JACQUES remonte de la cave avec un panache d'orignal en imitant le cri de l'orignal.


JACQUES

Ha, ha! Regarde ce que j'ai

trouvé en cherchant ma valise!


MAUDE

Papa!


JACQUES

Veux-tu pas t'en faire?

Ça me prend pas de temps

de faire mes bagages.


MAUDE

T'es mieux. Bye.


JACQUES

Cool, hein!


BRANDON-LEE

Vraiment beau...


MAUDE

Brandon-Lee!


JACQUES

En 1980... 1986?


MÉLANIE parle au téléphone, dans le bureau de son père.


MÉLANIE

Mais oui, c'est ça.

C'est le lancement du jeu...

MegaCrash SuperStar,

quelque chose.


MARC-O

MegaStarCrash Extreme?


MÉLANIE

Marc-O? C'est parce

que je suis au téléphone. Merci.

Ah, mais oui!

C'est plate pour toi, Geoffroy.

C'est sûr, des billets pour

le hockey, ça se refuse pas.

Excuse-moi,

j'ai un autre appel. Bye!

(S'adressant à MARC-O)

Des billets pour le hockey?

Qui va être libre

pour venir avec moi

à Toronto cette fin de semaine?


MARC-O

Il y a sûrement

quelqu'un qui peut...


MÉLANIE

Je vois vraiment pas qui.


MARC-O

Mais moi! Moi, moi!

Je suis le plus grand fan

de MegaStarCrash Extreme!

La nouvelle version 5.1,

tout le monde l'attend!


MÉLANIE

Toi, ça? Mais...

Tu sais, Marc-O,

c'est un party super glamour,

très branché, très chic...

Puis toi...


MARC-O

Mélanie, s'il te plaît!

Je ferais tout pour y aller.


MÉLANIE

Serais-tu prêt... à changer de look?


MARC-O

Mais oui! Déguise-moi

en mascotte si tu veux.


MÉLANIE

OK, mais... Ça va être

un très gros défi, mais...

Je vais essayer.


MAUDE et BRANDON-LEE arrivent à l'école.


MAUDE

Arrête! Je peux pas l'écrire,

ton article.


BRANDON-LEE

Maude, j'ai besoin

d'un article exceptionnel

écrit par une journaliste...

exceptionnelle.


MAUDE

Euh... c'est quoi ça?


MONSIEUR PRUD'HOMME accueille MAUDE dans la salle des pas perdus. Une banderole est suspendue, on y lit : Journée Maude Allard-Fraser Hommage à notre vedette internationale.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Hein! Hein, Maude!

Prête pour la journée MAF?


MAUDE

Je sais pas c'est quoi.


BRANDON-LEE

Maude Allard-Fraser?


MONSIEUR PRUD'HOMME

C'est ça! Mais oui!

Je trouve ça très

important de souligner

tous les bons coups

de tous nos élèves.


BRANDON-LEE

Oui, justement. J'ai--


MONSIEUR PRUD'HOMME

Non, Brandon-Lee.

Tu peux pas m'interrompre

comme ça, me couper la parole.

C'est très impoli.

Comme je disais,

c'est une journée complète

à célébrer ton exploit.


MAUDE

Monsieur Prud'homme,

c'est trop.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Mais non, voyons! Ton livre

va être publié en France!

Si c'est pas un exploit,

je me demande bien ce que c'est!


BRANDON-LEE

Puis compter plusieurs buts

en une soirée aussi--


MONSIEUR PRUD'HOMME

Non, Brandon-Lee. Regarde:

on accorde déjà beaucoup

d'espace au sport.


MAUDE

Monsieur Prud'homme,

c'est quoi exactement,

la journée MAF?


MONSIEUR PRUD'HOMME

Ça, c'est plein d'activités festives.

À part la banderole, il y a

une prise de photo officielle,

il y a un gâteau,

une plaque commémorative-


MAUDE

Vous voulez pas en donner

un peu à Brandon-Lee?

Lui aussi, il a fait quelque chose-


MONSIEUR PRUD'HOMME

Maude? Maude!

Il faut que tu profites

pleinement de ton grand moment!

Profiter de l'élan pour aller

encore plus loin.


MAUDE

Oui, oui.

Mais Brandon-Lee--


MONSIEUR PRUD'HOMME

Laisse faire Brandon-Lee,

c'est ta journée à toi!

La journée MAF!


MAUDE

Brandon-Lee,

il faut que tu m'aides.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Tu voulais pas m'aider

pour mon article.


MAUDE

Je veux pas être

la vedette du jour, OK?

Toi aussi, t'as fait un exploit.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Bon!


MAUDE

(Parlant de la banderole)

OK. Ça, c'est vraiment pas

discret... Enlève-la.

Pendant ce temps-là,

je vais trouver quelque chose

pour exposer ton trophée,

que tout le monde le voie.


BRANDON-LEE

Super.


MONSIEUR PRUD'HOMME entre au local du journal étudiant et s'adresse à MADAME PRÉFONTAINE.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Ah, Nicole!

As-tu vu la belle plaque

commémorative pour Maude?


Sur la porte du local, on lit sur une plaque : C'est dans ce local que Maude Allard-Fraser a écrit la majeure partie de son roman « Tu ne rêves pas, Mia ».


MADAME PRÉFONTAINE

Oh, bien oui!

C'est vachement bath!


MONSIEUR PRUD'HOMME

Pardon?


MADAME PRÉFONTAINE

J'essaye de parler

comme les Parisiens.

Ça paraît peut-être pas comme ça,

Jean-Pierre, mais je suis...

Oh! Je suis nerveuse!


MONSIEUR PRUD'HOMME

Ça paraît un petit peu.


MADAME PRÉFONTAINE

Je suis vachement contente

que Maude ait le goût

que je me retrouve là-bas avec elle.

Mais vous savez,

c'est la première fois

que je prends l'avion.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Ah? Ouin,

c'est pas évident, ça.


MADAME PRÉFONTAINE

Depuis que je me suis décidée,

je lis plein de blogues,

je visionne plein de vlogues,

je consulte des avis

sur les forums,

mais malgré tout,

j'ai peur de faire des erreurs.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Pourtant, il y a

des millions de personnes

qui prennent l'avion

chaque jour.


MADAME PRÉFONTAINE

Oui, puis je sais pas

comment ils font.

J'ai peur que mes bagages

soient considérés comme suspects.

Puis là, ça va débouler.

Je vais me faire arrêter

par les douaniers,

je vais me faire

expulser de l'aéroport,

je vais me faire... débarquer

de l'avion en plein vol!

Oh, merdouille.

Oh, c'est dur.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Mais non, Nicole. Mais non.

(Apercevant MAUDE dans le couloir)

Ah, Maude! Maude!

As-tu vu? Regarde, la belle

plaque commémorative pour toi!


MAUDE

Euh... Oui, c'est...

C'est... C'est...

C'est...


MONSIEUR PRUD'HOMME

Comme dirait Nicole,

c'est vachement bath!


MADAME PRÉFONTAINE

Ça veut dire:

c'est vraiment bien.

Maude, je m'excuse, je suis pas

particulièrement enthousiaste,

c'est parce que je suis très

stressée à cause de mes bagages.


MAUDE

Enfin quelqu'un

qui est stressé

à propos de ses bagages!


MADAME PRÉFONTAINE

Pardon?


MAUDE

Mais oui! Mon père est

vraiment trop relax.


MADAME PRÉFONTAINE

Comment il fait? Moi...

Je pète les plombs!


MAUDE

Il dit qu'il a vraiment

beaucoup voyagé,

qu'il y a rien, là.

Bla-bla-bla, bla-bla-bla...


MADAME PRÉFONTAINE

Ah bien! Il pourrait peut-être

me donner un conseil ou deux.

Je n'en finis plus de faire

puis défaire ma valise.

J'en suis à mon quatrième brouillon.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Relaxe, Nicole! Relaxe!

Tout va s'arranger, OK?

À tantôt!


MAUDE

Appelez-le: je suis sûre

qu'il va pouvoir vous aider.

Puis si vous allez le voir, ça

va peut-être le stresser un peu.


MADAME PRÉFONTAINE

Ah bon?


MAUDE

Dans le bon sens.

Bon, il faut que j'y aille.

La cloche va sonner.


BRANDON-LEE finit de décrocher la banderole dans la salle des pas perdus quand MONSIEUR PRUD'HOMME arrive.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Brandon-Lee

Saint-Pierre-Saint-Martin!

Voyons! Qu'est-ce

qui te prend, toi?


BRANDON-LEE

C'est Maude

qui me l'a demandé.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Franchement!

Me prends-tu pour une valise?

Je te donne un avertissement!


MAUDE

(Arrivant dans la salle des pas perdus)

Monsieur Prud'homme? C'est

vraiment moi qui lui ai demandé.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Franchement, Maude, c'est bien

beau de vouloir te sacrifier,

mais penses-tu vraiment

que je vais te croire?


MAUDE

S'il vous plaît, donnez-lui

pas un avertissement!

Ça va trop gâcher ma journée...


MONSIEUR PRUD'HOMME

Bon...

J'oublie ce que j'ai vu.

Mais là, allez à vos cours.

Je vais replacer ça tantôt.


MAUDE

Tu vas l'avoir, ta journée, OK?

Passe-moi ton trophée! Enweye!

Mais oui, vas-y!

Passe-moi ton trophée.


BRANDON-LEE sort son trophée d'un grand sac.


MÉLANIE entre dans le bureau du directeur et trouve MARC-O en train de jouer à son jeu-vidéo.


MÉLANIE

Eille, t'es là!

Qu'est-ce que tu fais?


MARC-O

Je joue MegaStarCrash Extreme,

la vieille version,

ça va me permettre d'être bon

quand je jouerai à la nouvelle.


MÉLANIE

OK, oui. Il y a des choses

plus importantes que ça.

Arrêt de jouer, écoute-moi.

Hum... T'es au courant

que ma mère va penser

que t'es mon chum.


MARC-O

Ah oui. Ça me dérange pas.


MÉLANIE

J'aimerais ça qu'on soit

crédibles en tant que couple.

Ce serait le fun qu'on s'entende

sur quelques gestes d'affection.


MARC-O

Quelles sortes de gestes d'affection?


MÉLANIE

Je t'ai préparé une liste: regarde.

Quand on va arriver au party,

ce serait le fun que tu me tiennes

par la taille.


MARC-O

OK. Par la main, ce serait pas assez?


MÉLANIE

Non, voyons. Pour un couple

ensemble depuis assez longtemps,

la main, ce serait correct.

Mais pour un jeune couple,

c'est mieux la taille.


MARC-O

On pourrait pas faire

moitié-moitié?


MÉLANIE

Écoute, si tu m'embrasses

assez souvent,

on n'a peut-être pas besoin

de se tenir par la taille.


MARC-O

S'embrasser? Sur la bouche?


MÉLANIE

Pas sur le front certain.

Puis pendant dans le repas,

tu me mettras une ou deux

petites bouchées dans ma bouche.


MARC-O

Tu veux que je te nourrisse?


MÉLANIE

Mais oui!

C'est tellement cute!

Marc-O?

Ça te tente, oui ou non,

d'être un des premiers à tester

MegaExtreme CrashStar?


MARC-O

MegaStarCrash Extreme.


MÉLANIE

Hum-hum.


MARC-O

Mais oui, ça me tente au bout!

Je vais faire tout ce que tu veux.


MÉLANIE

Bon! On se retrouve à 11 h 40

devant l'entrée?

On va au Carrefour 2000, il faut

vraiment s'occuper de ton look.

Salut!


MARC-O consulte la liste de MÉLANIE en soupirant.


MADAME PRÉFONTAINE est chez JACQUES avec sa valise.


JACQUES

Ça, c'est votre valise?


MADAME PRÉFONTAINE

Oui! J'ai décidé d'en apporter

une seule, finalement.


JACQUES

J'ai trouvé la mienne.

Voilà! C'est ça.


MADAME PRÉFONTAINE

Elle est toute petite.

Elle doit avoir tout ce qu'il vous faut.


JACQUES

Amplement.


MADAME PRÉFONTAINE

Mais à Paris, la météo est

changeante, souvent pluvieuse.

Ça vous prend un imperméable,

des bottes de caoutchouc...


JACQUES

Non: un parapluie,

c'est suffisant.

On part seulement 5 jours.

(Ouvrant la valise)

Bon, montrez-moi ça.


MADAME PRÉFONTAINE

Alors, ça prend

des vêtements chics

pour le lancement,

des vêtements relax pour

quand on visite les musées

et puis des vêtements

entre deux pour quand

on gueuletonne

dans un bon petit boui-boui

sur le Boul' Mich'!

Ça veut dire le Boulevard

Saint-Michel.


JACQUES

(Tenant un sèche-cheveux)

Oui... Vous avez vraiment

besoin d'un séchoir à cheveux?


MADAME PRÉFONTAINE

Mais Jacques! Les Parisiennes

sont tellement coquettes!

Je peux pas me promener dans Paris

avec les cheveux

n'importe comment.


JACQUES

D'où le fer à friser

et les trois bouteilles

de shampooing?


MADAME PRÉFONTAINE

Pardon, c'est du revitalisant.

J'ai les cheveux un petit peu secs.


JACQUES

Vous savez qu'on charge

un supplément pour les valises

trop lourdes?


MADAME PRÉFONTAINE

Ah? Vous pensez que ma valise

est un peu lourde?


JACQUES

Je suis certain que votre valise

est beaucoup trop lourde.

Tenez, on va la peser.


MADAME PRÉFONTAINE

Comment on fait ça?


JACQUES

(Tenant un pèse-personne)

Avec ça.

J'ai pesé la mienne tantôt.

D'accord?


MADAME PRÉFONTAINE

Mais si vous mettez

ma valise là-dessus,

vous ne verrez pas

les chiffres.


JACQUES

Mais non, je vais vous peser

avec la valise et ensuite,

on vous pèse seulement, ensuite,

on fait la soustraction.

Et là, on trouve son poids.


MADAME PRÉFONTAINE

Mais là...

Je peux pas faire ça ici.


JACQUES

Vous avez pas--


MADAME PRÉFONTAINE

Je veux pas que vous sachiez

combien je pèse.


JACQUES

Vous avez pas traîné

votre valise jusqu'ici pour--


MADAME PRÉFONTAINE

Je vais faire ça chez moi.

Je vais y aller.


À l'école MONSIEUR PRUD'HOMME réinstalle la banderole.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Ah! Maude! Tiens!

Jette un oeil là-dessus.

Dis-moi: c'est toujours droit?


MAUDE

C'est surtout trop gros.

Il est où, le trophée?


MONSIEUR PRUD'HOMME

Ah? Il est là, il traînait.

Je vais le ranger

avec les autres tantôt.

Pour l'instant, je vais aller

chercher ma caméra.


MAUDE

Pourquoi faire?


MONSIEUR PRUD'HOMME

Pour faire la photo officielle de toi!


MAUDE

Ah. C'est pas nécessaire,

monsieur Prud'homme...


MONSIEUR PRUD'HOMME

Voyons, Maude!

Tu m'as toujours pas dit

comment tu avais trouvé

ma plaque commémorative.


MAUDE

Un peu grosse, elle aussi.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Modeste! Comme tous les génies...

OK! à tantôt pour... clic-clic!

(Voyant arriver BRANDON-LEE)

Brandon-Lee!


MAUDE

Ouin, je sais...

Je t'expliquerai.

Monsieur Prud'homme veut faire

une photo officielle de moi

puis je veux que tu sois dedans.


BRANDON-LEE

Je peux pas être

dans la photo. Il voudra pas.


MAUDE

Oui, tu peux!

Parce qu'on va faire...

Comment ça s'appelle quand

quelqu'un arrive tout d'un coup

pendant que quelqu'un

d'autre prend une photo?


BRANDON-LEE

Un photobomb.


MAUDE

Oui! C'est ça!


BRANDON-LEE

Je pense pas que monsieur

Prud'homme va aimer ça.


MAUDE

Voyons donc!

Il va adorer!

Il aime ça, les blagues, non?

Je veux que tu sois

dans la photo.


BRANDON-LEE

Avec mon trophée,

mon chandail,

mon casque puis mes patins?


MAUDE

Ça, c'est peut-être un peu trop.


MADAME PRÉFONTAINE est de retour chez JACQUES avec une nouvelle valise.


JACQUES

Bon, vous vous êtes

acheté une nouvelle valise?


MADAME PRÉFONTAINE

Il fallait. J'ai trouvé

une méthode sur YouTube.

C'est une méthode

qui a changé ma vie.


JACQUES

Attendez...


MADAME PRÉFONTAINE ouvre sa valise.


JACQUES

Oh! OK! Vous avez fait

de l'origami avec vos vêtements?


MADAME PRÉFONTAINE

C'est vraiment génial!

Avec cette méthode de pliage,

c'est étonnant la quantité de vêtements

qu'on peut réussir à faire

tenir dans sa valise.

Je vais vous montrer.


JACQUES

Non, non. J'ai pas besoin

de ça. Non, c'est...


MADAME PRÉFONTAINE

Oui, peut-être

vous en avez pas besoin,

mais je pensais ça, moi aussi.


JACQUES

Oui...


MADAME PRÉFONTAINE

(Pliant un vêtement pour la démonstration)

Finalement, regardez ça.

Comme ça, comme ça...


JACQUES

Oui...


MADAME PRÉFONTAINE

Et puis ensuite, on roule!


JACQUES

Oui, mais moi, j'ai tellement

peu de vêtements...


MADAME PRÉFONTAINE

Il va vous en falloir

un peu plus, hein!


JACQUES

Ouais...


MADAME PRÉFONTAINE

Oh! Vous serez pas en jeans

au lancement de votre fille!


JACQUES

Euh... Je pensais, oui.


MADAME PRÉFONTAINE

Alors que Maude et moi,

on va être très élégantes?

(Roulant le jeans de JACQUES)

Allons, oh! Sacrebleu!


JACQUES

Nicole, c'est vraiment

pas nécessaire...


MADAME PRÉFONTAINE

Non, non!

Ça me fait plaisir!

J'aime ça... rouler.


JACQUES

Ah. Oui... Moi aussi...


À l'école, MAUDE est debout sous la banderole et MONSIEUR PRUD'HOMME prépare la caméra.


MONSIEUR PRUD'HOMME

OK, Maude! Alors...

Tu me prépares ton plus beau

sourire, s'il te plaît, hein?

Fais-moi des... petits exercices

de joue, comme ça, hein?

Des exercices d'étirement de...

Vas-y! C'est beau, souris!


MAUDE envoie un message texte à BRANDON-LEE. « Oublie le photobomb!!! Réponds stp ».


MONSIEUR PRUD'HOMME

Un petit peu plus à ta gauche,

s'il te plaît. Non, l'autre gauche.

Oui, c'est ça. OK!

Tu ne bouges plus,

ne bouge plus, OK!

(Se plaçant à côté de MAUDE)

Le petit oiseau va sortir dans 10...

9, 8, 7... 6, 5, 4, 3...


BRANDON-LEE

(Se plaçant pour la photo)

Photobomb!

Euh, monsieur Prud'homme? Vous

savez c'est quoi, un photobomb?


MONSIEUR PRUD'HOMME

Non!


BRANDON-LEE

Eh bien, c'est ça!

C'est drôle, hein?


MONSIEUR PRUD'HOMME

Non, c'est pas drôle!

La photo va être ratée, grr!


MAUDE

T'as pas eu mes textos?


BRANDON-LEE

Non, mon cell

n'a plus de batterie.


MAUDE soupire, désespérée.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Non, non! Non!

Je voulais une photo sérieuse!

Pas une bouffonnerie!

Toi, tu peux te compter chanceux

que Maude ait plaidé en ta faveur,

parce que ç'aurait été

ton troisième avertissement

pour avoir volontairement

saboté ma photo.

Et tu sais ce que ça veut dire,

trois avertissements?

Ça veut dire: retenue!


MAUDE

Mais monsieur Prud'homme,

c'est moi qui avais suggéré--


MONSIEUR PRUD'HOMME

Ah non! Tu vas pas encore

le défendre, Maude!

(S'adressant à BRANDON-LEE)

Toi, va réfléchir à tes actions,

OK? Bon, attention.

On reprend.

Sors, sors... Sors!

(Se plaçant près de MAUDE)

6, 5, 4...

3... On va sourire!

Bon! Ça, c'est une photo!


MÉLANIE peaufine la nouvelle tenue de MARC-O dans le bureau de son père.


MÉLANIE

Et voilà...


MARC-O

C'est pas un peu trop?


MÉLANIE

Non, c'est comme pas assez.

On va te mettre

la casquette.


MARC-O

Voyons!

Je ne vois plus rien.


MÉLANIE

Marc-O, arrête de niaiser,

s'il te plaît, OK?


MÉLANIE

Hum... On va rajouter le foulard.

Voilà!

Comme ça...


MARC-O

Tu trouves ça vraiment mieux?


MÉLANIE

Oh, oui!

Mais tu sais quoi? Il manque

encore une petite affaire.


MONSIEUR PRUD'HOMME fait un discours dans la salle des pas perdus où un gâteau trône sur une table.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Chers élèves de Victoire-Desmarais,

c'est le moment de célébrer

le succès de votre consoeur,

Maude Allard-Fraser! Bravo!

À moins, bien sûr,

que vous soyez venus

plutôt pour le gâteau, hein? Ah!

Bon, eh bien, je pense qu'on va

faire des petites portions.

Mon couteau est trop petit.

Attendez un peu, je reviens.


MAUDE

Brandon-Lee! J'ai une idée!


BRANDON-LEE

Toi puis tes idées...


MAUDE

Non, celle-là, ça va marcher,

c'est sûr. Tu vas me sauver la vie.


BRANDON-LEE

OK... Comment je fais ça?


MAUDE

Je ferai semblant

de m'étouffer avec le gâteau.

Tu vas me faire

la manoeuvre de Heimlich.


BRANDON-LEE

La manoeuvre de quoi?

Tu te mets derrière moi,

puis tu presses sur mon ventre

en soulevant.


BRANDON-LEE

Je vais te faire mal!


MAUDE

Non, je serai pas étouffée pour vrai.

Après, je vais faire

semblant d'aller mieux.

Ça va marcher, c'est sûr.

Monsieur Prud'homme

va voir ton exploit.


BRANDON-LEE

OK, c'est bon. Je vais le faire.


MAUDE

Yes, OK.


MONSIEUR PRUD'HOMME revient avec un plus gros couteau.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Bon! Non, mais je vais opérer

bien mieux avec un gros scalpel.

OK... Alors...

À tout seigneur, tout honneur...

Le premier morceau va à...

C'est pour toi, Maude.


MÉLANIE est toujours avec MARC-O dans le bureau de son père.


MARC-O

(Parlant de la brosse à mascara)

C'est quoi, ça?


MÉLANIE

Du mascara! Bouge pas!


MARC-O

Tu vas pas me maquiller?


MÉLANIE

Mais non! Pas un maquillage

total, franchement!

Juste un peu de mascara

pour accentuer le regard.


MARC-O

Comment? Non, non!

Marc-O!


MÉLANIE

C'est juste un peu de mascara!


MARC-O

Non!


MÉLANIE

Ôte pas le foulard!

C'est beau!

Arrête de bouger sinon, je vais

te le rentrer dans l'oeil,

ça va être très désagréable.


MARC-O

Ouin...


MÉLANIE

Non, ôte pas le foulard!

Je viens de te dire

que c'est beau!


MAUDE commence à manger son gâteau.


MAUDE

Hum...


MAUDE commence à tousser.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Ah? C'est l'émotion, ça.


MARC-O

Maude est en train de s'étouffer?


BRANDON-LEE s'approche de MAUDE mais MARC-O se rue vers elle.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Attention!

Maude, ça va?


MARC-O

(Arrivant en sauveur)

C'est beau, je suis capable.

Je suis là, c'est beau.


MAUDE

(Repoussant MARC-O)

Non, pas toi...


BRANDON-LEE

(Poussant MARC-O)

C'est moi!


MARC-O

C'est bon, je suis capable,

je suis capable!

Ça va aller, Maude.

Je suis là.


BRANDON-LEE

Tasse-toi!

Qu'est-ce que tu fais?


MONSIEUR PRUD'HOMME

Voyons! Brandon-Lee!

Es-tu en train d'essayer

d'empêcher Marc-O d'aider Maude?


MAUDE

Ah! Ça va mieux, c'est passé.


MARC-O profite de la diversion pour fuir MÉLANIE.


MÉLANIE

Mais Marc-O!


BRANDON-LEE

C'est moi qui devais la sauver.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Ah oui, hein?

C'est pas un avertissement que

je te donne, c'est une retenue.


À la maison de la famille ALLARD-FRASER, JACQUES et MADAME PRÉFONTAINE ont terminé leurs bagages.


JACQUES

Voilà, je suis prêt!


MADAME PRÉFONTAINE

Oh! Je vais voir Paris!

Je vais voir Maude!

Je vais voir Maude à Paris!


JACQUES

Maude est tellement contente

que vous soyez prête

à faire ce voyage pour assister

à son grand moment.


JACQUES

Puis... moi aussi,

je suis content.


MADAME PRÉFONTAINE

Ça me fait vraiment plaisir.


JACQUES

Vous avez votre passeport?


MADAME PRÉFONTAINE

Oh? Mon passeport! Ah!


MARC-O a repris son activité de pliage de dépliants dans le bureau de MONSIEUR PRUD'HOMME.


MÉLANIE

(Apportant un morceau de gâteau)

Peut-être que le maquillage

est un peu de trop.


MARC-O

Peut-être?


MÉLANIE

Sûrement.

Mais j'aurais vraiment aimé ça

avoir un chum super glamour.


MARC-O

Mélanie, pourquoi

tu te fais pas accompagner

par une marionnette géante?


MÉLANIE

Pardon?


MARC-O

Penses-y!

Tu pourrais lui mettre

les vêtements que tu veux,

le maquillage que tu veux.

Elle t'obstinerait pas,

elle ferait ce que tu veux

et te ferait pas honte.


MÉLANIE

Tu t'es senti comme ça?


MARC-O

Un peu. J'ai pas aimé ça.

C'est bien tentant ton party,

tout ça.

J'ai dit que j'étais prêt

à tout, mais finalement, non.


Le téléphone de MÉLANIE sonne.


MÉLANIE

Allô, maman?

Ouais, non, j'ai demandé

à mon chum.

Finalement,

il n'est pas disponible.

Mais à la place, je vais

emmener un très bon ami.

Oh oui, il adore

ExtremeCrash DegaStore.



MARC-O

MegaStarCrash Extreme.


MÉLANIE

C'est ça.

(Parlant à sa mère)

Non, c'est pas mon chum,

mais il est très sympathique.

C'est ça. Bye-bye.


MARC-O

C'est très gentil

ce que t'as dit, Mélanie.

Puis pour te remercier...


MARC-O offre à MÉLANIE de partager le gâteau. MÉLANIE s'approche pour être nourrie.


Au local du journal, MAUDE entre pendant que MONSIEUR PRUD'HOMME s'assure que la plaque est solide sur la porte.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Tiens! Mon auteure préférée!

Pour bien terminer

la journée MAF,

j'ai un petit quelque

chose pour toi.


MAUDE

Merci, monsieur Prud'homme,

mais je suis mal à l'aise

de recevoir toute l'attention

quand Brandon-Lee en mérite aussi.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Pff! Brandon-Lee! Hé!

Il a quand même pas écrit

un livre qui va être

publié en France.


MAUDE

Non, mais il a compté quatre

buts en une seule partie,

puis ç'a permis à Victoire-Desmarais

de récupérer un trophée qu'elle

avait pas gagné depuis 10 ans.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Hein? Mais voyons!

Comment ça se fait

que personne m'a dit ça?



MAUDE

Brandon-Lee a essayé

de vous le dire.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Quoi? Tout ça parce que

je vous ai pas écoutés?


BRANDON-LEE

Monsieur Prud'homme, pouvez-

vous me dire ma retenue,

c'est où puis quand?

Ça sera réglé.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Je vais te donner autre chose,

pas une retenue.

Brandon-Lee, c'est pour toi,

avec toutes mes excuses

et mes félicitations.


BRANDON-LEE

Une médaille avec une plume...

C'était pas pour Maude?


MAUDE

Non, c'est pour toi.

Hum... Une plume,

comme sur une aile.

T'es ailier, non?


BRANDON-LEE

Tu connais ça?


MAUDE

J'ai commencé mes recherches

parce que... je vais faire

un article sur toi.

Je vais l'écrire dans l'avion.


BRANDON-LEE

Merci, Maude.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Eille, bravo! Attendez!

Parce que moi aussi,

j'ai une bien bonne idée!

La photobomb, on va la publier.

C'est un très bonne photo,

très drôle.

En plus dessus, il y a

les deux plus grands héros

de Victoire-Desmarais!

Come on!


MONSIEUR PRUD'HOMME tend les poings pour recevoir un petit coup de MAUDE et BRANDON-LEE.

Fin de l'épisode


JENNIFER

(S'adressant au public de l'émission)

Viens sur le site web

de l'émission!

Il y a un jeu super cool

à découvrir.


L'adresse internet suivante apparaît: «tfo.org/subitotexto».


Générique de fermeture


Episodes of Subito Texto

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season
  • Category Fiction

Résultats filtrés par