Universe image Subito Texto Universe image Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent and Sami are starting high school. Together, they try to ease into a foreign world, full of promise but also fraught with worries!

Official sitefor Subito Texto
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Everybody Get Naked!

Mélanie doesn´t like Jean-Pierre and Mélany´s new family tattoo. Her new stepmom wants her to feel included and happy during this whole blended family process, and suggests that they go on a mystery outing. Not exactly thrilled at the thought, Mélanie invites Geoffroy to come along. But she is shocked when a clue leads her to believe that they´re actually headed to a nude beach! Wanting to avoid humiliation at all costs, she pretends to have her period. No luck. She tries another option: uninviting Geoffroy. But he´s already talked with Mélany. On top of that, he has a hard time understanding why Mélanie wouldn´t want to go… play paintball.



Production year: 2016

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Générique d’ouverture


Titre :
Subito texto


M. PRUDHOMME et MÉLANY arrivent en vêtements de sport au casse-croûte de l’aréna.


M. PRUD’HOMME

Ah...


M. PRUDHOMME et MÉLANY prennent place à une table en faisant des exercices d’échauffement.


MÉLANIE arrive aussi au casse-croûte et s’adresse à GEOFFROY.


MÉLANIE

Qu’est-ce qu’ils font?


GEOFFROY

Ton père pis sa blonde?


MÉLANIE

Personne a besoin de les voir

en camisole et en short.

Qu’est-ce qu’ils ont

à se gonfler les muscles

devant tout le monde?

C’est donc ben ridicule!


GEOFFROY

Ils montrent pas

leurs muscles.


MÉLANIE

Oh my God!

Mon père est carrément

en train d’enlever son haut.


GEOFFROY

Relaxe, il fait juste

montrer ses épaules.


MÉLANIE

Ses épaules? Pourquoi?

Il a à peu près

trois grammes de muscle.


MÉLANY et M. PRUD’HOMME sont maintenant en camisoles en gardant une main sur sur leur bras pour masquer quelque chose. [MÉLANY

Oh!

(S’adressant à MÉLANIE)

Mélanie. Viens.

Faut qu’on te montre

quelque chose.

Tu vas capoter!


MÉLANIE

OK.


MÉLANIE approche en affichant un sourire qui traduit gène et intérêt à la fois.


MÉLANY

(S’adressant à M. PRUDHOMME)

On y va à go?


M. PRUD’HOMME

OK.


MÉLANY

1, 2...

2 et demi...

3... go!


Ensemble, MÉLANY et M. PRUDHOMME découvrent leur tatouage en collant leurs bras pour compléter le dessin de l’autre.


MÉLANY

Ben moi, le coeur dit

Jean-Pierre,

et sa moitié

de coeur dit...


MÉLANIE

(Affichant un air de doute)

Mélany?


MÉLANY

Oui!


M. PRUD’HOMME

On le voit au complet juste

quand on est collés, collés!


MÉLANIE

Ah! c’est...


Dans la maison des Allard-Fraser, DAMIEN branche une laveuse à tapis dans le salon en se trémoussant sur la musique.


MAUDE entre dans la maison et comme elle entend du bruit se promène pour identifier d’où il vient.


MAUDE

Julien?

Damien?!


DAMIEN

Ah! Bonjour, Maude!


DAMIEN ferme la musique.


MAUDE

Qu’est-ce que tu fais ici?

Je veux dire,

comment t’as fait pour entrer?


DAMIEN

Stéphanie m’a dit

dans quelle boîte à fleurs

vous cachiez

la clé de secours.


MAUDE

Est-ce que ma mère sait

que t’es ici?


DAMIEN

Non! Faut pas lui dire,

c’est une surprise!

Je suis venu shampouiner

tous les divans et les tapis.

En fait, tout ce qu’il y a à shampouiner.


MAUDE

Euh, non, non. Je pense que

c’est mieux que je l’appelle.

Moi, les affaires de cachettes

et de surprises...


MAUDE prend le téléphone de la cuisine et commence à composer.


DAMIEN

Tu vas tomber sur sa boîte vocale.

Elle l’a mise à "ne pas déranger".

C’est vraiment la grosse tendance

dans l’offre de prévente

immobilière, présentement.

Tous mes clients

qui ont essayé ont adoré.

(Soufflant dans le tube de l’aspirateur)

En à peine trois ou quatre heures,

tous les divans et tous les tapis

redeviennent pratiquement neufs!


MAUDE

Quatre heures?!


DAMIEN

Oui! Ça nous donne juste

le temps de le faire

avant que Stéphanie revienne.


MAUDE soupire, désespérée.


MAUDE

Je suis vraiment pas sûre

que ma mère

serait à l’aise de savoir que

t’es tout seul dans la maison,

en train de shampouiner...


DAMIEN

Je suis pas tout seul.

T’es là, Maude!

Et la seule question

qui reste, c’est...

(Tenant deux contenants de détergent)

Est-ce qu’on choisit

"tendresse vanille lavande",

ou "vivifiant limette pin"?


MÉLANY et M. PRUDHOMME expliquent à MÉLANIE l’histoire de leur tatouage au casse-croûte de l’aréna.


MÉLANY

T’aurais dû voir la face

de la fille qui faisait les tatouages

quand on lui a demandé

ce qu’on voulait!


MÉLANIE

Ce que TU voulais,

tu veux dire?


MÉLANY

C’était mon idée,

mais Jean-Pierre--


MÉLANIE

Mon père supporte pas les tatouages.

Il a toujours détesté ça.


M. PRUD’HOMME

Ben non, mais les gens

changent, Mélanie.


MÉLANIE

OK, mais étais-tu obligé

de changer à ce point-là?

Je veux dire, come on, papa!

Une moitié de coeur

avec son nom dessus!


MÉLANY

Ben là, c’est cute,non?

C’est quoi le problème

avec les moitiés de coeur?


MÉLANIE

Sérieusement, là?


M. PRUD’HOMME

Ben oui, sérieusement, Mélanie.

Non, mais dis ce que t’as à dire.

Est-ce qu’il y a un problème?


MÉLANIE

Non, non, il y a pas de problème.


M. PRUD’HOMME

Alors, va falloir que

tu m’expliques ta réaction,

parce que visiblement, il y a

quelque chose qui te travaille.


MÉLANIE

Ben non, là.

C’est juste que...

je me... je me s...

En fait, j’ai l’impression...

C’est comme si

je perdais ma place.


MÉLANY

Ah non, Mélanie!

T’es tellement au coeur

de nos vies!

C’est sûr que t’as ta place,

une grosse place.


MÉLANIE

Pas comme avant.


M. PRUD’HOMME

Mélanie, c’est juste un tatouage.

Ça change rien.


MÉLANIE

OK, papa. Si tu le dis.


MÉLANY

Je le sais ce qu’il faut faire.

Ça nous prend une activité

juste nous trois.

Hein? Qu’est-ce

que t’en dis, Mélanie,

que ton père pis moi, on t’amène

quelque part de spécial?


MÉLANIE

Ben, pas besoin.

Vous avez sûrement plein

d’autres affaires à faire.


M. PRUD’HOMME

Ben non, ben non, ben non!

Hé, on va avoir du fun.

Même que ça va

nous permettre

de tisser des liens

plus solides, plus personnels.


MÉLANY et M. PRUDHOMME se rapprochent en souriant béatement.


MÉLANIE

(Hésitante)

OK... OK!


MÉLANY

Bon! Nous autres,

faut qu’on s’en aille.


M. PRUD’HOMME

Oui. On a un nouveau programme

d’entraînement en couple!


MÉLANY

Ça va être tellement intense!

Je te dis, après ça,

tu ne reconnaîtras

plus ton père!


M. PRUD’HOMME

Wou!


MÉLANY et M. PRUDHOMME s’en vont en joggant.


MÉLANIE

(Pas convaincue)

Wow...


GEOFFROY rejoint MÉLANIE qui est encore sous le choc.


GEOFFROY

Wow...

T’as rattrapé ça

comme une championne.

(Imitant MÉLANIE d’un ton geignard)

"Non, mais je veux vraiment pas

"juger vos tatouages.

"C’est juste que j’ai moins

de place qu’avant...

"Je fais pitié."


DAMIEN et MAUDE sont toujours dans le salon des Allard-Fraser. DAMIEN est presque prêt à commencer son nettoyage.


DAMIEN

Je pourrais t’emprunter

un linge à vaisselle?

J’ai tendance à faire

des réactions à la poussière.


MAUDE

Tu sais où ils sont...


DAMIEN

(Trop enthousiaste)

Oh! Oh! Hou!


MAUDE sort son téléphone de sa poche, avertie par la sonnerie d’un message entrant de MÉLANIE qui lui envoie une photo des tatouages de MÉLANY et son père.


MÉLANIE

(Par message texte)

Le pire? C’est un vrai!


MAUDE

(Par message texte)

Sincère sympathie!


DAMIEN passe près de MAUDE en faisant des pas de danse et retourne à sa nettoyeuse à tapis.


DAMIEN

Oh! Oh!


MÉLANIE

(Par message texte)

Les beaux-parents...


Le texte est accompagné de trois émojis de face en grimace.


HUGO entre dans la maison en faisant sursauter MAUDE.


HUGO

Hé, hé, hé!

C’est quoi, ça, là?

Les coussins, les divans

à mon Jack, à terre?


DAMIEN

(Portant un linge sur le visage)

Je vais passer la--


HUGO

On vous a jamais appris

à traiter les objets

des autres avec respect,

si on veut qu’ils fassent

pareil pour nous?


MAUDE

Damien, tu connais Hugo?

C’est comme un peu

le 6e membre de notre famille.

Pis, Hugo, tu connais Damien, hein?

C’est comme un peu un...

un agent immobilier

qui shampouine.


Dans les vestiaires de l’aréna, M. PRUDHOMME ET MÉLANY voient ensemble le programme d’entraînement.


MÉLANY

Après l’entraîneur,

on rencontre une nutritionniste.

Et à la fin de la journée,

t’as un rendez-vous avec le physio,

pour ton problème

de petit mollet faible.


M. PRUD’HOMME

Ah... OK.


MÉLANY

Ah...

(Hochant la tête)

Tu me fais tellement penser

à ta fille, des fois!

Elle m’a fait exactement

le même air quand je lui ai

parlé de la sortie spéciale.


M. PRUD’HOMME

Justement, peut-être qu’on

s’est trop avancés là-dessus.

Là, elle va s’attendre à quelque

chose d’extraordinaire.

Pis moi, j’ai aucune idée.


MÉLANY

Ça tombe bien, parce que moi,

je sais exactement où l’amener.

(Sortant un dépliant de son sac)

Mathis a ramené ça

quand il est allé

à la fête de Patrick,

il y a deux semaines.


M. PRUD’HOMME

En camping?


MÉLANY

Oui!

Pis c’est pas rien que ça.

En plus d’organiser des partys,

ils ont toutes sortes

d’affaires sur place:

il y a des Tyroliennes,

des parcours d’hébertisme,

un mur d’escalade,

du go-kart...


M. PRUD’HOMME

C’est parce que Mélanie

est pas très plein air,

si tu vois ce que je veux dire.


MÉLANY

Mais c’est pas tout, là.

Je t’ai pas dit le meilleur.

Il y a même un grand terrain

extérieur et intérieur

pour faire du... paintball!


M. PRUD’HOMME

Du paintball?

Dans le sens de...


MÉLANY

Oui! Jouer à la guerre

avec des fusils

qui garrochent de la peinture!

100% garanti. Il y a pas un ado

qui peut résister à ça.


MÉLANIE discute de son problème avec GEOFFROY, au casse-croûte.


MÉLANIE

Ils sont tellement quétaines.

J’en reviens toujours pas

que mon père ait accepté

de se faire tatouer

le nom de sa blonde.

C’est le plus gros

cliché au monde.


GEOFFROY

Ben là, Mélanie,

t’as "Nina-Cerise"

de tatoué sur le bras.


MÉLANY

Ouais, pis?


GEOFFROY

C’est censé être le nom de ta soeur.

Comme... le même principe.

Non?


MÉLANY

Non, pas pantoute.

C’est comme deux affaires

complètement différentes!

J’en reviens pas.


MÉLANIE aperçoit MÉLANY qui se dirige vers les machines distributrices.


MÉLANIE

Je vais être obligée de passer

toute une journée pognée

avec eux autres.

Je te gage qu’on va

se ramasser au minigolf. Arke.


GEOFFROY

Oh! Mais c’est pas si pire,

le minigolf!


MÉLANIE

Ah oui?

Ben, viens donc

avec nous autres!

Si tu trouves ça

si sympathique que ça, toi,

cuire sur du gazon synthétique

en essayant de faire rentrer

des petites balles fluo

dans des décors en plastique!


GEOFFROY

Ben oui, si tu m’invites,

je vais venir.


MÉLANIE

Ah oui?

(Se tournant vers MÉLANY)

Mélany!


MÉLANY

Ah!


MÉLANY prend une bouteille d'eau dans une machine distributrice et rejoint MÉLANIE à sa table.


MÉLANIE

Je me demandais...

Est-ce que ça dérange

si j’invite Geoffroy

à notre sortie spéciale?


MÉLANY

Ben non!

C’est une super bonne idée!

Ça va être encore plus le fun

s’il vient!


MÉLANIE

Cool.


GEOFFROY

Est-ce que vous savez déjà

où on va aller?


MÉLANY

Certain que je le sais!

(Montrant le dépliant tout en le gardant pour elle-même)

Mais je vous le dirai pas!

C’est une surprise!


MÉLANY s’en va sans se rendre compte que le dépliant est tombé par terre.


MÉLANIE remarque le dépliant et le ramasse. Le dépliant est intitulé : « Plage nature Familiale ». Une famille nue de dos est illustrée.


GEOFFROY

C’est quoi?


HUGO ramasse tous les coussins du salon des Allard-Fraser en les remettant sur les divans. MAUDE observe HUGO pendant que DAMIEN défend son point de vue.


DAMIEN

Si on veut pouvoir

laver le divan en profondeur,

il faut pouvoir passer

l’aspirateur avant.


HUGO

C’est pas une raison pour

mettre les coussins par terre.


DAMIEN

Maude, est-ce que

tu peux aider Hugo

avec ce qu’il a à faire?

Hein, Hugo?

Ta présence ici a un but précis,

ou si t’es juste venu pour me...

pour passer le temps?


HUGO

Mon Jack m’a demandé

d’aller porter vos boîtes de dons

au centre d’entraide.

Pis vous, qui vous a

demandé de shampouiner?


MAUDE

Ah! Personne. Imagine-toi donc

qu’il a décidé de faire

une surprise à ma mère.


HUGO

Pourquoi?


DAMIEN

Parce que...

je voulais lui faire plaisir.


HUGO

Oui, mais pourquoi?


DAMIEN

Parce que je...

je voulais rendre service.


HUGO

Mais encore, pourquoi?


DAMIEN

Parce que...

parce que c’est une amie pis...

Est-ce que j’ai des comptes

à te rendre, moi, Hugo?


HUGO

(Se tournant vers MAUDE)

J’aime pas ça.

Imagine s’il rate son coup

et il shampouine mal

et que les divans moisissent?


MAUDE

Ah mon Dieu!

J’avais pas pensé à ça.

Les divans de ton Jack

qui sentent le moisi.

Ça, ça serait...


DAMIEN

Ça serait impossible.

Je sais comment

shampouiner des divans.

Je connais mon affaire.


HUGO

Connais-tu ce divan

personnellement?


DAMIEN

Que veux-tu dire?


HUGO

T’es-tu déjà assis dessus?


DAMIEN

Oui.


MAUDE

Ah! Mais pas autant que toi,

Hugo, ça, c’est sûr.


DAMIEN

Oui, bon, OK, mais quand on a

shampouiné un divan,

c’est comme si on les avait

tous shampouinés.


MAUDE

Quoi? Es-tu en train de dire

que t’auras pas besoin de faire

attention parce que nos divans

sont comme les vieux divans

de n’importe qui

qui traînent dans la ruelle

depuis trois semaines?


DAMIEN

C’est pas du tout

ce que j’ai dit.


HUGO

Inquiète-toi. Je vais rester,

je vais le surveiller.


DAMIEN

Pas besoin d’être surveillé.


HUGO

Je vais te surveiller pareil.


MAUDE regarde son téléphone.


MÉLANIE est maintenant dans la chambre de MAUDE qui tient le dépliant trouvé par MÉLANIE à l’aréna.


MÉLANIE

S’il te plaît, dis-moi

que ça veut pas dire

ce que je pense

que ça veut dire.


MAUDE

Je veux ben, mais avec le logo,

il y a pas vraiment de doute.

C’est une plage de nudistes.


MÉLANIE

(Outrée)

Oh my God!

En plus, elle m’a laissé

inviter Geoffroy.

Non seulement

elle est assez pas dedans

pour penser

que ça me tente, moi,

d’aller me baigner toute nue

avec mon père...

Oh my God!

(Catastrophée)

Oh my God,non!

Mon père et Geoffroy ensemble,

tout nu sur la plage...


MAUDE

OK, Mélanie,

ça se peut juste pas.

Je suis certaine

que ta sortie

n’a rien à voir

avec ça.


MÉLANIE

Non, non.

Je l’ai vu, le dépliant.

C’est là qu’on s’en va.

Et demain, on est quoi?

On est quoi?

On est le deuxième

dimanche du mois.


MAUDE

Bon, qu’est-ce que tu dirais

d’appeler ton père

et de lui poser

directement la question?

Je suis sûre

que tu t’énerves pour rien.


MÉLANIE

Ouais.

C’est parce que j’ai...

J’ai comme un peu insulté

sa blonde, ce matin,

sans faire exprès.

C’est pas... c’est pas vraiment

le bon moment pour moi

de faire la difficile

sur l’activité

qui est censée me faire sentir

au coeur de leur vie.


Dans le salon, HUGO et DAMIEN sont encore en conflit.


HUGO

En tout cas, moi,

j’aimerais pas ça

qu’un étranger

arrive chez nous en cachette

et qu’il vienne s’infiltrer

dans mon intimité

et laver mes objets personnels

sans ma permission.


DAMIEN

Je suis loin

d’être un étranger!


HUGO

OK, mais je t’ai jamais vu

à la maison,

ça fait que t’es pas

un ami intime.


DAMIEN

Je veux pas t’offenser, Hugo,

mais je pense que tu mesures mal

la place que j’occupe

dans la vie de Stéphanie.

Pis d’Audrey pis de Maude

pis tout ça.


HUGO

Moi, je mesure mal?!

Je pense pas, non. Regarde, moi,

je suis là depuis des années.

Je suis un intime. J’ai déjà

lavé leur salle de bain...


DAMIEN

T’as déjà lavé

leur salle de bain?


HUGO

Oui!

Pis j’ai déjà plié du linge

une fois avec Audrey.

Je pense que

je suis mieux placé

pour mesurer

ce qui leur rend service

ou ce qui leur rend pas

service, OK?


DAMIEN

OK, OK, Hugo.

Je vais me fier à toi.


HUGO

Enfin!


DAMIEN

Maintenant, on va

commencer par se contenter

de passer l’aspirateur

sur les coussins.


HUGO

De quoi? Commencer?


DAMIEN

Ben, c’est sûr

que tu vas être

d’accord avec moi

pour dire qu’il y a personne,

depuis l’invention

des mottons de poussière,

qui a jamais été fâché

qu’on passe l’aspirateur

à sa place, non?


HUGO

Non?


DAMIEN

Et voilà!

On est d’accord!


DAMIEN commence à passer l’aspirateur sur les coussins.


Dans la chambre de MAUDE, MÉLANIE cherche une solution à son problème.


MÉLANIE

Bon, là, si tu trouves que

j’ai pas l’air assez subtile,

tu me donnes un petit

coup de pied discret.


MAUDE

Oui, grouille. Moi,

j’ai Damien et Hugo à gérer.


MÉLANIE

Oui, oui, relaxe.

Mon père haït ça parler

sur Skype, ce sera pas long.


MÉLANIE prend son téléphone et active l’application d’appel vidéo. Le visage de MÉLANY apparaît sur l’écran.


MÉLANY

Mélanie?


MÉLANIE

Allô!

Est-ce que je pourrais parler

à mon père, s’il te plaît?


MELANY parle avec MÉLANIE avec l’application d’appel vidéo sur son téléphone dans le casse-croûte de l’aréna.


MÉLANY

Non... Il est en train

de se faire mesurer

le gras abdominal

par le nutritionniste,

mais je peux lui dire

de te rappeler.


MÉLANIE

Euh, non, non,

ce sera pas nécessaire.

Je voulais savoir,

pour demain...


MÉLANY

Oh! Essaie pas de me tirer

les vers du nez.

Tu sauras rien de plus,

c’est une surprise.


MÉLANIE

Ah! Ha! OK.

Mais... je me demandais...

Comment est-ce qu’il faut

que je m’habille?


MÉLANY

Oh! Ha! ha! ha!

S’il y a une place

où ç’a vraiment

aucune importance

ce que tu portes,

c’est bien là où on s’en va.

Énerve-toi pas avec ça.


MÉLANIE

Ah. Et t’es certaine

que c’est une bonne idée

d’inviter Geoffroy?


MÉLANY

(Parlant dans l’écran de téléphone de MÉLANIE)

Oui, 100%!

Il y a pas un gars

qui triperait pas à mort!

Crois-en mon expérience,

il va te remercier à genoux

de l’avoir laissé venir.


MÉLANIE

Ah, OK.

Bon, là, Mélany,

faut que je sache.


MÉLANY

Faut que je te laisse,

c’est à mon tour.


MÉLANIE

Hein? Ah, OK.


MAUDE

OK, j’avoue.

T’es peut-être mieux d’essayer

de carrément t’en sortir.


MÉLANIE

(Désespérée)

Oh my God...


Au salon des Allard-Fraser, HUGO et DAMIEN discutent de méthodologie de ménage.


DAMIEN

On n’a pas le choix.

Faut pousser le divan

si on veut pouvoir passer

l’aspirateur en dessous.


HUGO

Voyons, tirer les meubles!

On les soulève,

tout le monde sait ça.


DAMIEN

Oui, avec les petits

morceaux, ça va,

mais pour des gros morceaux

comme celui-là...


HUGO

Pas capable de le soulever?

C’est correct, je vais le faire.


DAMIEN

Je suis parfaitement capable

de soulever le divan,

c’est juste que c’est moins

commode que de le pousser.


MAUDE descend de sa chambre et observe HUGO et DAMIEN avec un air de scepticisme.


HUGO

C’est correct, je comprends

que quand on vieillit,

on n’a plus la même forme physique

que quand on était jeune,

surtout si on arrête

de s’entraîner.


DAMIEN

J’ai jamais arrêté

de m’entraîner.

J’ai aucun problème

à le soulever.


HUGO

Oui, mais si

on veut passer

un aspirateur

en dessous du divan,

faut le lever d’une main.


DAMIEN

Tu vas pas tenir

le divan d’une main

pendant le temps que tu vas

passer l’aspirateur de l’autre.


HUGO

Certainement.

Voulez-vous voir?


HUGO soulève aisément le divan d’une seule main.


HUGO

Le divan ici...

Maintenant,

tout ce qu’il reste à faire,

c’est prendre le manche de l’appareil, OK?

Faut juste se rendre comme ça.

(Pliant les genoux en étirant un bras vers le manche d’aspirateur.)

C’est loin un peu.

Hip!


HUGO laisse tomber le divan sur le pied de DAMIEN qui se tord de douleur. MAUDE assiste à la scène sans dire un mot.


Au casse-croûte de l’aréna, M. PRUDHOMME mange un genre de pudding vert. MÉLANY, elle croque une dragée. Les deux grimacent en mangeant. MÉLANIE arrive à leur table.


MÉLANIE

Qu’est-ce que c’est ça?


M. PRUD’HOMME

Ça, c’est notre nutritionniste

qui nous les a vendus.

Il paraît qu’il faut améliorer

notre performance macroalimentaire.

En veux-tu?


MÉLANIE

Non, non, merci.

En fait, j’ai... J’ai mal au ventre.

J’ai... j’ai mes règles,

hein, ça fait que...

Je pense qu’on peut

s’entendre pour...

Hum! Pour dire qu’on va oublier

la petite sortie, hein?


M. PRUD’HOMME

Parce que t’as mal au ventre?


MÉLANIE

Ben, oui, mais c’est surtout,

je veux dire, c’est...

C’est du gros bon sens, là,

quand on y pense concrètement.


MÉLANY

Ouais, c’est peut-être pas

l’idéal, si elle est menstruée.


M. PRUD’HOMME

Voyons donc! Ben non,

tu dis toujours toi-même

que pour les crampes, il y a

rien comme l’activité physique.


MÉLANIE

Papa, je pense que tu te rends

pas compte à quel point

ça va être gênant pour moi

de me promener-


M. PRUD’HOMME

Voyons donc, Mélanie!

Gênée... Il y a rien

de gênant là-dedans.

C’est complètement dépassé, être

gênée par ses menstruations.

Presque toutes les femmes

sont menstruées à un point

ou à un autre de leur vie.

C’est tout à fait naturel.

Mélany est menstruée,

Mélany est menstr...

Voyons, tout le monde

est menstrué!


MÉLANIE quitte le casse-croûte.


MÉLANY

Je pense qu’elle a pas

vraiment envie

de faire une activité

avec nous autres.


Dans le salon des Allard-Fraser, DAMIEN retire sa chaussette pour voir la gravité de sa blessure.


HUGO

Je m’excuse vraiment.


DAMIEN a une marque rouge en forme de carrée sur le dessus du pied.


DAMIEN

Non, j’attraperai pas

la gangrène.

Il y a pas de plaie ouverte.


MAUDE qui est toujours présente malgré qu’elle reste en retrait s’interpose.


MAUDE

On sait jamais!

Moi, je pense

qu’il faut être prudent,

et tu devrais partir à la clinique.

Tout de suite, maintenant.


HUGO

C’est peut-être pas

nécessaire.

À force de m’entraîner,

j’ai pu ramasser

une couple de compétences

presque de médecine sportive.


DAMIEN

Ah oui?


HUGO

Oui.

Genre là, je sais qu’il faut

à peu près mettre de la glace.


DAMIEN

Bon réflexe, ça, Hugo!

T’as entendu ça, Maude?

De la glace!


HUGO

Oui.


MAUDE

Moi, je pense que le mieux,

ce serait que tu partes.

À la clinique. Ha!


HUGO

Ou que t’ailles au dépanneur

chercher de la glace pendant que

je m’occupe de Damen.


MAUDE

OK...

OK, oui, oui, bonne idée.

Je vais vous laisser

tout seuls encore un peu.

Damien, tu vas pouvoir en profiter

pour donner des nouvelles

d’Audrey à Hugo.


DAMIEN

Ça va me faire plaisir.

J’ai justement reçu

un courriel ce matin!


HUGO

Hein? Comment ça?

Elle m’a envoyé un texto

il y a à peu près un mois,

et elle a le temps d’écrire

à tout le monde sauf à moi!


Au vestiaire de l’aréna, MÉLANY se confie à GEOFFROY pendant que celui-ci nettoie le plancher.


MÉLANY

Elle me fait

pas confiance.

Elle pense

que je veux la traîner

dans une activité poche

pis que ça va être plate.


GEOFFROY

Peut-être pas plate,

mais juste pas son genre.


MÉLANY

Si je te dis où on va,

tu pourrais pas,

je sais pas, moi,

t’arranger pour qu’elle soit

un peu excitée?

Si elle voit que toi, t’as super hâte?


GEOFFROY

Ça dépend c’est quoi.


MÉLANY

Tu promets

de garder la surprise?

Tu lui diras pas c’est quoi?

Juste que c’est ben, ben le fun?


GEOFFROY

Oui, tant que c’est pas

du minigolf.


MÉLANY

Non, franchement, du minigolf!

Ben non, on s’en va

dans un camping

pour un après-midi de paintball!


GEOFFROY

Du paintball?


MÉLANY

Oui! Il y a quatre terrains!

Il y en a même un à l’intérieur

qui recrée des zones de combat

avec des vieux autobus,

des carcasses de Jeep,

des ponts de cordes...


GEOFFROY

OK, ç’a l’air complètement malade!


MÉLANY

Peux-tu t’arranger

pour qu’elle ait le goût?


GEOFFROY

Ben oui! Oui!


Plus tard, GEOFFROY retourne au casse-croûte avec son seau. MÉLANIE l’attend et l’interpelle dès son arrivée.


MÉLANIE

Geoffroy!


GEOFFROY

Mélanie!

Je te cherchais.


MÉLANIE

Je te cherchais.

C’est à propos de demain.


GEOFFROY

J’ai super hâte!


MÉLANIE

Hein? Pourquoi? Tu sais que

ça va être super poche?

Ha! Euh... Regarde,

j’ai bien pensé à mon affaire,

pis je me suis rendu compte

que ç’a vraiment pas d’allure

de t’imposer ça,

donc je te désinvite.


GEOFFROY

Hein? Ben non!

J’ai dit que j’irais, j’y vais.


MÉLANIE

Non, Geoffroy,

tu comprends pas, OK?

Écoute-moi.

Tu veux pas savoir où Mélany

a l’intention de nous amener.


GEOFFROY

Parce que toi, tu sais?


MÉLANIE

J’ai comme un peu deviné.


GEOFFROY

Comment?


MÉLANIE

Mélany a laissé tomber

un feuillet publicitaire

du Camping Nature.


GEOFFROY

Ah...

Mélany va être super déçue.

Elle m’avait fait promettre

de garder le secret.


MÉLANIE

Elle te l’avait dit?


GEOFFROY

Oui. Va falloir

que tu sois surprise.

Quand on va arriver au camping,

je veux que tu sautes,

que tu t’énerves...


MÉLANIE

Euh, euh, non.

Es-tu en train de me dire

que tu veux y aller?


GEOFFROY

Oui! Ç’a l’air super cool!

Come on,ça va être

tellement le fun!

C’est quoi, là,

as-tu peur que ton cardio

soit pas à la hauteur?


MÉLANIE

Mon cardio?

C’est quoi le rapport?


GEOFFROY

Ben là, Mélanie!

Est-ce que tu penses que je vais

me priver parce qu’on est amis?

Ha! Non, non!

T’es mieux d’être prête à courir,

parce que tu pourras pas

te cacher tout le long.


MÉLANIE

Mais t’es donc ben dégénéré!


GEOFFROY

Mets-en!

Moi, dans ces affaires-là,

je n’ai plus aucun sens moral.

Tu peux être ma mère,

mon meilleur ami

ou un petit chien

cute, dès que je t’ai dans le viseur,

je ne te lâche plus jusqu’à ce

que tu cries: "Pardon mononcle!"


MÉLANIE

Mais c’est quoi ton problème?

Penses-tu vraiment que mon père

va te laisser faire?


GEOFFROY

Voyons, Mélanie,

t’es ben naïve.

Évidemment que ton père

va me laisser faire.

Dans ces affaires-là,

c’est tout le temps

les gars contre les filles.


MAUDE revient chez elle. DAMIEN et HUGO sont dans la cuisine.


MAUDE

J’arrive avec de la glace.


HUGO fouille dans une boîte en expliquant ce qu’il y a dedans.


HUGO

Ça, c’est un CD de musique

qu’on écoutait sans arrêt

quand on s’est rencontrés. On a

fait une chorégraphie là-dessus.


DAMIEN

Adorable!


MAUDE

Qu’est-ce qui se passe ici?


HUGO

C’est les vieilles affaires

d’Audrey.


MAUDE

Ouais, on a fait

le ménage du garde-robe

avant qu’elle parte en tournée.

D’ailleurs, Hugo,

savais-tu que sans Damien,

Audrey serait jamais

partie en tournée?

C’est lui qui a

trouvé le contrat,

qui a tout arrangé...


HUGO

Ah oui?


MAUDE

Hum-hum! Certain.

Oui, c’est Damien

qui a convaincu Audrey

que ce serait le fun de partir

pendant presque trois mois,

aller explorer, rencontrer

du nouveau monde...


HUGO

Tu sais quoi?

Je pense que Damen

ici présent mérite d’être promu

officiellement comme un membre

intime de la famille.

Écoute, il fait le ménage,

il aide Audrey à ré-


MAUDE

OK!

Hugo, j’ai besoin d’aide.

Dans ma chambre, tout de suite.


HUGO

OK.


Avant de monter, MAUDE donne un sac de glace à DAMIEN.


MÉLANIE rejoint son père et MÉLANY dans les vestiaires de l’aréna. MÉLANY et M. PRUDHOMME portent un équipement de boxe. GEOFFROY accompagne MÉLANIE.


MÉLANIE

Bon, là, papa,

je suis désolée,

mais je vais pas me taire.

Il est hors de question que

je participe à ta sortie débile.

Toi, je sais vraiment pas

ce qui t’es passé par la tête,

mais c’est comme si

tu me connaissais pas pantoute.

Comment tu peux la laisser

m’humilier de même?


GEOFFROY

Wô, Mélanie, tu capotes.

Elle voulait juste te faire plaisir.


MÉLANIE

Ah! En m’amenant

au Camping Nature?

Je pense pas, non.


GEOFFROY

OK, c’est correct

que tu trouves ça poche.

Mais là, je dois te le dire,

t’agis comme un bébé gâté

et c’est pas cool.


MÉLANIE

Un bébé gâté?! Pardon?!


GEOFFROY

Je m’excuse, Mélanie,

mais t’as des parents

vraiment cool,

et tu les mérites juste pas.


MÉLANIE

(Outrée)

Ah!


HUGO entre dans la chambre de MAUDE.


HUGO

Pourquoi tu me fais venir ici?


MAUDE

OK, c’est comme une secte.

On peut pas le laisser

tout seul avec personne.

Il trouve toujours

le point faible à exploiter

pour se faire aimer.


HUGO

Non, moi, j’ai pas

de points faibles, Maude.

J’ai juste des points forts.

Quand tu commences

à lui parler, à Damen,

tu vois que ce gars-là

est ben correct.


MAUDE

OK, pis comment tu penses

que ton Jack va se sentir

quand il va voir que

tu l’as remplacé par Damen?

Il te considère presque

comme son deuxième fils!


HUGO

Damen a un fils?


MAUDE

Non, pas Damien, Hugo.

Mon père!


HUGO

Ah! Je veux pas le remplacer.


MAUDE

Ben va falloir

que tu choisisses.

C’est mon père ou c’est Damien.

Tu peux pas avoir les deux.


HUGO

C’est sûr que c’est mon Jack

qui gagne.


MAUDE

OK! Une bonne affaire

de réglée!

Bon, maintenant,

faut juste que tu me promettes

que tu vas être ferme

avec Damien.

Il fait pas partie de la famille.


HUGO

C’est pas un ami intime.


MAUDE

Exactement!


HUGO

Oui!


Dans les vestiaires de l’aréna, MÉLANIE n’en revient toujours pas.


MÉLANIE

OK, je suis

une fille vraiment ingrate

et je mérite vraiment pas

une belle-mère aussi cool.

Ç’a l’air que je mérite pas

un minimum de respect.

Vous voulez me voir toute nue?

Pas de problème.

On va régler ça tout de suite!


M. PRUD’HOMME

Non, Mélanie, non, non!


MÉLANIE

OK, c’est correct au camping,

mais pas dans les vestiaires,

c’est ça?


M. PRUD’HOMME

Mais de quoi tu parles?


MÉLANIE

(Sortant le dépliant)

On va pas...

à l’événement nudiste

du deuxième dimanche du mois?


MÉLANY

(Éclatant de rire)

Ha! ha! ha!

Non! Mélanie!

Ben non, voyons! Pour voir!

Ça serait une méchante

surprise à te faire.

C’est pas mon genre!


MÉLANIE

Ah non?


MÉLANY

Non!

(Riant)

Ha! ha! ha!


MÉLANIE

(Riant nerveusement)

Ah! OK!


M. PRUD’HOMME

Ben moi, moi,

je trouve pas ça

drôle, OK?

Je comprends pas pourquoi

t’es pas venue m’en parler

au lieu de te monter

toute une histoire comme ça.

Pis là, c’est comme si

c’était obligatoire

de me faire mettre le chapeau

du père qui a pas d’allure

et qui t’exclut de la famille

parce que...

(Trop serré dans son casque protecteur)

Je ne suis plus

capable de parler!


MÉLANY

(Retirant le chapeau)

Ah!


M. PRUD’HOMME

Alors que je fais des efforts

constants et considérables

pour plaire à tout le monde,

et pis franchement,

c’est pas évident

à tous les jours!

(Frappant sur la table)

Ayoye!


M. PRUDHOMME sort des vestiaires sous le regard désolé de MÉLANIE.


DAMIEN entre dans la chambre de MAUDE sans frapper.


DAMIEN

Je vais avoir besoin

des muscles d’Hugo

pour déplacer les divans,

parce qu’avec mon pied comme ça,

je pourrai pas le faire tout seul.


HUGO

Il y a pas de trouble.


MAUDE

Non.

Hum! Hugo, tu te souviens pas...

ce que tu viens de me dire?

T’as quelque chose

de vraiment important à faire,

genre t’es déjà en retard.


HUGO

Ah! Oui, oui, j’oubliais.

Ça me sort de la tête.


DAMIEN

Ah, si tu peux pas m’aider,

c’est ben correct.

C’est Jacques qui va être déçu.


HUGO

Mon Jack?


DAMIEN

Ben oui!

Il vient de téléphoner,

j’ai pris la liberté de répondre.

Il était complètement

extatique à l’idée

de voir ses divans

reprendre une apparence neuve.

Et ce, complètement gratuitement!


HUGO

C’est sûr que je vais l’aider.

Si c’est pour Jack Statik.

On peut pas refuser,

vu que c’est pour Jack Statik.


MAUDE

Bon, va déplacer les divans, Hugo.


HUGO

Comme si c’était déjà fait!


DAMIEN

(S’adressant à MAUDE)

Il y a pas à dire, j’ai

vraiment le tour avec les ados.


Au casse-croûte, MÉLANIE se retrouve assise à une table avec son père, MÉLANY et GEOFFROY.


MÉLANY

C’était peut-être un peu trop,

pour commencer.

L’entraîneur, les cours de boxe,

le nutritionniste, les tatouages...


MÉLANIE

Ben non, c’est pas

le changement, le problème.

J’aurais dû vous laisser

le bénéfice du doute

et savoir que vous alliez pas me forcer

à me faire bronzer toute nue.


GEOFFROY

Et moi, je tiens juste à dire aussi

que... j’ai jamais pensé qu’on

irait sur une plage de nudistes.

Sinon, je me serais pas

invité avec Mélanie.


M. PRUD’HOMME

J’espère bien.


GEOFFROY

Non, c’est sûr.


MÉLANIE

Mais là, il vient quand même

avec nous à la plage.

Je veux dire, tu vas pas

me forcer à mettre un t-shirt

par-dessus mon bikini,

quand même.


GEOFFROY

Mais on va pas à la plage.

On va au paintball.


MÉLANIE

Au paintball?

Tu veux dire qu’on va aller

se perdre dans la forêt

en habit laid,

et qu’on va se courailler

après comme des sauvages

en se garrochant de la peinture

avec des fusils?


MÉLANY

Oui!


M. PRUD’HOMME

Oui!


MÉLANIE

(Avec un faux enthousiasme)

Yeah!


M. PRUDHOMME et MELANY, eux, sont vraiment contents.


Fin épisode


JULIEN B s’adresse au public de l’émission avec un panier sur la tête dans la cuisine de sa maison pendant que l’adresse suivante apparaît.


Texte informatif :
tfo.org/subito.texto


JULIEN B

T’as envie de t’amuser?

Rejoins-nous sur le site

de Subito texto!

Ha! Oh!


JULIEN B. se cache derrière le comptoir en entendant quelqu’un arriver.


Générique de fermeture

Episodes of Subito Texto

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season
  • Category Fiction

Résultats filtrés par