Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Self-Publishing: How to Do It

Have you ever dreamed of making a book out of that idea you´ve had floating around your head for years? If you answered yes, you´re not alone. More and more people want to become writers, but getting picked up by a publishing house is nothing short of a miracle these days. The alternative lies in publishing your own books. Julien Redelsperger, author of the Le Papillon Rose trilogy, did just that. Today, he tells us all about the challenges and advantages of self-publishing. Marc Haentjens, director at Éditions David, also chimes in on the phenomenon.



Réalisateur: Jean-Philippe Bélanger
Production year: 2016

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Sur un écran d'ordinateur, quelqu'un écrit : «Le papillon rose par Julien Redelsperger Auteur autopublié»


JULIEN REDELSPERGER

Ce projet d'écriture, il

a commencé à peu près il y a une

dizaine d'années dans ma tête.

C'est un roman policier, un

polar assez noir, assez dense.


JULIEN lit à haute voix une phrase de son roman.


JULIEN REDELSPERGER

(Lisant)

"Une simple provocation était en

train de dégénérer dans

la cour."


JULIEN REDELSPERGER

J'ai donc envoyé

un manuscrit à un certain nombre

d'éditeurs. Je me suis rendu

compte que c'était assez

difficile de toucher directement

ces éditeurs parce qu'il sont

très sollicités, parce que c'est

difficile de sortir du lot.


Le texte suivant apparaît, tel que rédigé par Julien : «Il était deux heures du matin lorsque Léa et Olivier...»


JULIEN lit maintenant à haute voix une lettre reçue.


JULIEN REDELSPERGER

(Lisant)

"Votre manuscrit a été examiné

avec attention. Malheureusement,

il n'a pas emporté l'adhésion de

notre comité de lecture et nous

ne pouvons donc en envisager

la publication."

(Lisant une autre lettre)

"Malheureusement, notre comité

de lecture n'a pas retenu..."

(Lisant une autre lettre)

"Notre maison publie

très peu de livres...

Une quinzaine par année..."


JULIEN REDELSPERGER

Au bout d'un certain temps,

en ayant pas de réponses ou des

réponses négatives, j'ai étudié

la voie de l'autoédition. Et je

me suis lancé via la plateforme

Amazon. Et ça a été pour moi

une révélation, une découverte.


Intertitre :
Chapitre 2


MARC HAENTJENS est directeur des Éditions David.


MARC HAENTJENS

Moi, j'ai rien contre

les auteurs autopubliés, parce

que je pense que c'est une façon

pour certains auteurs de trouver

une façon de publier leur texte.

C'est considérable comme

travail, d'écrire un livre.

Alors, évidemment, on veut le

voir publier, même si c'est pour

une petite diffusion auprès des

amis, des parents. C'est déjà

très bien.


On montre des images de MARC HAENTJENS qui consulte des manuscrits.


JULIEN REDELSPERGER

En fait, le processus

d'autoédition, ça consiste

à prendre la casquette à la fois

de l'écrivain et de l'éditeur.

C'est-à-dire de publier mon

livre via des plateformes,

et les gens peuvent acheter

directement en ligne, sans

passer par l'intermédiaire d'un

éditeur. Moi, ça me coûte rien

de mettre mon livre sur Amazon,

tout simplement parce que

la version électronique est

automatiquement téléchargée

auprès des gens qui ont une

liseuse. Et la version papier

est elle, imprimée à la demande.

C'est-à-dire que quand une

personne commande mon livre sur

Amazon, automatiquement, quelque

part dans le monde, que ce

soit en Europe ou en Amérique du

Nord, mon livre est

imprimé et ensuite envoyé.


Une image montre le livre «Le papillon rose» en vente sur Amazon. On voit ensuite des pages imprimées, puis des colis postaux envoyés.


JULIEN REDELSPERGER

Le principal inconvénient,

évidemment, c'est la notoriété.

C'est-à-dire que quand on a

la chance d'être appuyé par un

éditeur puissant, c'est lui

qui fait tout le travail de

promotion, de relation presse.


MARC HAENTJENS

La chaîne, ça commence avec

évidemment, l'auteur a un bout,

le lecteur à l'autre bout. Mais

entre les deux, il y a les

libraires, les bibliothécaires,

les salons du livre. Il y a

plein d'intervenants.

Et l'éditeur est vraiment, je

dirais, la clé de voûte,

la charnière dans

tout ce processus-là.


JULIEN REDELSPERGER

Quand on est auteur

indépendant, c'est nous

qui faisons ce travail-là.

C'est-à-dire que c'est à nous de

faire connaître notre oeuvre, de

connaître les bonnes personnes

et de assurer qu'on ait

suffisamment de lecteurs.


MARC HAENTJENS

De pouvoir le faire à

l'occasion de ces présentations,

ça peut être des écoliers. S'il

se présente individuellement,

les salons du livre. Mais comme

c'est très difficile de s'y

présenter de façon individuelle.

C'est pas comme s'il y avait

un stand, on fait

partie d'une équipe.


Des images montrent JULIEN REDELSPERGER assis à une table, présentant son livre, discutant avec des lecteurs.


JULIEN REDELSPERGER

C'est jouer avec le bouche à

oreille. Et puis, moi, j'ai créé

tout un ensemble d'outils de

communication qui vont permettre

d'appuyer, justement,

mes ventes.


Une image montre un site internet consacré au livre «Le papillon rose».


Intertitre :
Chapitre 3


JULIEN REDELSPERGER

Ça m'a pris quasiment six à huit

mois pour vendre pas loin de 400

livres. Donc, j'en suis très

fier et je suis très content.


JULIEN REDELSPERGER marche devant l'ambassade de France.


Texte informatif :
Julien fait présentement de la recherche pour le 3e tome du Papillon rose.


JULIEN parle dans l'interphone à l'entrée de l'Ambassade.


JULIEN REDELSPERGER

Bonjour, j'ai rendez-vous

avec Stéphane Schorderet.


MARC HAENTJENS

Peut-être que ça peut marcher.

On voit qu'il y a parfois des

histoires à succès avec YouTube

ou des publicités virales.


Texte informatif :
Certains auteurs autopubliés ont vendu des millions d'exemplaires. Mais ils représentent moins de 0,5% des auteurs autopubliés.


Des images montrent divers livres autopubliés.


JULIEN REDELSPERGER

Je suis parfaitement conscient

que j'en ferai pas mon métier.

En tout cas, pas dans

l'immédiat, c'est pas ce que

je recherche. C'est vraiment

une passion. C'est vraiment la

manière de toucher un public et

de se faire lire. Je crois qu'il

y a rien de pire pour un

écrivain ou un aspirant écrivain

de pas être lu. Et même si c'est

parfois un petit peu effrayant

de se lancer dans le grand bain,

j'encourage toutes les personnes

qui ont des envies d'écriture

de se lancer, notamment

via l'autoédition.


JULIEN est assis devant son ordinateur. L'image d'un papillon rose passe devant ses yeux. Il rédige le mot «fin» sur son clavier.



Episodes of TFO 24.7

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season
  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par