Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Asexuality: A Lack of Sexual Desire

Asexuality is defined as the absence of sexual desire towards others. Few people understand what this sexual orientation truly is, and that it´s not simply a choice or a phase. Nor is it that asexual people simply lack libido or haven´t felt genuine desire or attraction before. Justine Kennis, an asexual woman from Ottawa, and Brian Langevin, founder of Asexual Outreach, provide some insight into their experience in order to demystify what exactly asexuality is.



Réalisateurs: Jean-Philippe Bélanger, Joanne Belluco
Production year: 2016

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

JUSTINE KENNIS accorde une entrevue.


JUSTINE KENNIS

Beaucoup de mes amies,

je sentais qu’il y avait de

l’attirance vers les gars, et

moi, j’avais pas encore vécu ça.

Je pensais que j’étais juste

en retard. Comme on dit

en anglais, je pensais

j’étais un

late bloomer.


Texte informatif :
La sexualité L’asexualité


JUSTINE KENNIS est assise à un bureau et dessine.


JUSTINE KENNIS (Narratrice)

La façon que j’ai appris que

j’étais asexuelle, c’était

vraiment comme un processus.

Je commençais à parler avec

un de mes amis d’enfance. Je

sentais qu’il voulait que notre

relation soit plus que des amis,

et longue histoire courte,

c’est même lui qui était

mon premier baiser.


JUSTINE KENNIS poursuit l’entrevue et affiche un air de dégoût.


JUSTINE KENNIS

Incroyablement inconfortable.

Une des affaires les...

Quelque chose clochait. Quelque

chose fonctionnait pas.


JUSTINE KENNIS consulte son ordinateur.


JUSTINE KENNIS (Narratrice)

Durant ce temps-là, j’ai réfléchi, j’ai

commencé à regarder des vidéos

sur YouTube et un de mes

youtubeurs préférés,

il avait mentionné

le spectre de la sexualité.


Des images de ce YouTubeur sont présentées.


YOUTUBEUR

(Propos traduits de l’anglais)

Vous savez maintenant que la sexualité,

dont l’asexualité, se situe sur un spectre.


Texte narratif :
Qu’est-ce que le spectre de la sexualité?


JUSTINE KENNIS

(Poursuivant l’entrevue)

Pour les orientations de

certaines personnes, il y a deux

spectres. Il y a le spectre

romantique et il y a le spectre

sexuel. Mettons, on va prendre

le spectre sexuel. Non

seulement, il y a un spectre

entre être hétérosexuel et

homosexuel, il y a un spectre

entre être sexuel

et être asexuel.


En animation, les mots hétérosexuel et homosexuel apparaissent d’un côté. Entre ces deux spectres, se trouvent les termes bisexuel et pansexuel. Ces deux termes oscillent entre hétérosexuel et homosexuel. De l’autre côté, ce sont les mots asexuel et sexuel qui apparaissent et, oscillant entre ces deux mots, se trouvent les termes graysexuel et demisexuel.


Texte narratif :
Et le spectre romantique?


Texte informatif :
L’orientation sexuelle se définit comme l’attirance sexuelle que l’on éprouve pour des personnes tandis que l’orientation romantique désigne l’attirance romantique. Chaque personne se situe à la fois sur le spectre sexuel et sur le spectre romantique. Par exemple, on peut être...


JUSTINE KENNIS est dans sa chambre et elle tient un carton. Les termes suivants apparaissent sur son carton : aromantique et bisexuel; homoromantique et homosexuel; homosexuel et hétéroromantique; bisexuel et hétéroromantique; demisexuel et panromantique; asexuel et hétéroromantique


BRIAN LANGEVIN, directeur exécutif de Asexual Outreach, accorde une entrevue.


BRIAN LANGEVIN

(Propos traduits de l’anglais)

Une personne asexuelle est une personne

qui ne ressent pas d’attirance sexuelle

envers d’autres personnes.


JUSTINE KENNIS est dans sa chambre et se maquille.


JUSTINE KENNIS (Narratrice)

Peu à peu, j’ai réalisé que,

oui, ce mot-là, c’est moi là

et que je m’identifiais avec

ce terme-là: l’asexualité.


BRIAN LANGEVIN poursuit son entrevue.


BRIAN LANGEVIN

(Propos traduits de l’anglais)

L’absence d’attirance sexuelle est

la première couche. Je peux ne pas vouloir

de relations sexuelles avec une autre personne,

mais je pourrais vouloir une relation romantique.


JUSTINE KENNIS

(Poursuivant son entrevue)

Puis moi, personnellement,

je suis hétéroromantique. Fait

que je ressens de l’attirance

romantique envers

d’autres personnes.


BRIAN LANGEVIN poursuit son entrevue.


BRIAN LANGEVIN

(Propos traduits de l’anglais)

Selon l’estimation officielle, environ 1 %

de la population serait asexuelle.

C’est une communauté diversifiée

qui a beaucoup de couleurs et de saveurs.

Asexuel Outreach a été fondé pour

réunir toutes ces personnes,

pour nous permettre de partager

nos ressources et pour travailler

ensemble pour se faire reconnaître.


JUSTINE KENNIS

(Poursuivant son entrevue)

Il y a plusieurs préjugés

qui existent pour l’asexualité.

Le monde pense que c’est comme

un problème biologique soit

au niveau des hormones ou que

c’est un problème de libido. On

n’est pas capable de ressentir

l’émotion pour les autres. On

n’est pas capable d’empathie

et qu’on va toujours vivre

des vies solitaires.


BRIAN LANGEVIN poursuit son entrevue.


BRIAN LANGEVIN

(Propos traduits de l’anglais)

Les gens s’imaginent que les asexuels

ne souhaitent qu’avoir des relations

normales, alors que certains

n’en veulent pas.


JUSTINE KENNIS

(Poursuivant son entrevue)

Les préjugés,

c’est toujours blessant.


BRIAN LANGEVIN poursuit son entrevue.


BRIAN LANGEVIN

(Propos traduits de l’anglais)

La vision à long terme est une société

dans laquelle les asexuels peuvent

grandir asexuels en sachant

ce que cela signifie, sans discrimination.


JUSTINE KENNIS

(Poursuivant l’entrevue)

Personnellement, j’ai jamais

vécu différemment, fait que je

pourrais pas dire la différence.

Mon orientation sexuelle ne

domine pas ma vie, et toute

l’espèce humaine, incluant

les asexuels, on est tous cool.


JUSTINE KENNIS rit.


Episodes of TFO 24.7

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season
  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par