Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Stéphanie Cayouette, Passionate Woodworker

We meet up with Stéphanie Cayouette in her shop to talk about her passion for woodworking. Although she has encountered more than a few surprised reactions to her being a woman woodworker, she says that more and more women are working in the field. She loves meeting women who share her professional experience! Fortunately for her, most of the men she´s dealt with have been supportive and admiring of the job she does.



Réalisateur: Chantal Villemaire
Production year: 2016

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

STÉPHANIE, ébéniste, travaille dans un atelier. Elle coupe des planches sur la scie à bois.


STÉPHANIE CAYOUETTE

J'ai pas un métier

traditionnel, j'ai un métier...

J'ai choisi ce métier-là

vraiment parce que ça me

permettait d'être créatrice.

Je suis paisible quand je

travaille le bois. Souvent, je

mets mes coquilles et je tombe

dans ma bulle. Et tu fais

les choses et tu penses à ta

prochaine étape et ça va bien,

tu sais, c'est plus...

Je flotte.

J'ai jamais eu peur des outils.

Je pense que j'ai toujours été

à l'aise avec les outils, et la

formation que j'ai eue était

vraiment faite

pour te sécuriser.


Des images montrent l'extérieur de son studio d'ébénisterie nommé «Dans le sens du grain».


STÉPHANIE CAYOUETTE

Je me souviens d'un monsieur

qui... Mais c'était positif

quand même parce qu'il était

tout là, tout surpris, c'était

comme: "Regarde ce qu'elle fait!

Elle utilise la scie!" Tu sais?

Donc il était vraiment

impressionné de voir qu'une

femme pouvait faire ça. De

nos jours, ça devient de plus en

plus commun, mais c'est tout le

temps le fun. Quand je rencontre

une femme qui travaille dans

la construction ou dans

l'ébénisterie et qui se promène

avec ses bottes de construction,

là, et qui s'assume.


ALAIN ROUTHIER, le conjoint de STÉPHANIE, travaille le bois avec elle dans le studio.


STÉPHANIE CAYOUETTE

J'ai toujours rencontré

des hommes qui m'ont appuyée

et qui... Peut-être les quelques

fois que ça m'est arrivé d'avoir

des réactions plus négatives, je

dirais, elles étaient plus d'un

certain bout d'âge, tu sais.

Souvent, les hommes, ils

t'écoutent pas. Faut que ça

vienne... Bien là, avec mon

conjoint Alain, souvent, les

hommes, s'ils te voient, ils

te regardent et: "Non, ça marche

pas." Et là, ils regardent Alain

et là, Alain va juste

répéter ce que j'ai dit.

Parce que ça serait cool de

pouvoir remettre le tiroir.


ALAIN ROUTHIER

Ça arrive souvent, je dirais, qu'ils

pensent que c'est moi et je suis

le premier à pas prendre

le mérite. Non, non, c'est

mademoiselle qui est l'ébéniste.

Et il y a une petite réaction de

surprise, mais en général: "Oh

oui?" Des fois, je vais arriver

À des places et ils voient que

c'est Stéphanie qui vient

pour une installation:

"Oh mais là, je vais t'aider."

Non, non! Elle est capable

de tenir son bout.


STÉPHANIE CAYOUETTE livre un meuble en bois dans une maison en construction.


STÉPHANIE CAYOUETTE

C'est un travail quand même physique,

et puis tu peux pas rivaliser

avec ce qu'un homme est capable

de faire tout seul. Mais

des fois, t'as des

qualités ailleurs.


ALAIN ROUTHIER

Je te dirais, elles sont peut-être

plus minutieuses et le souci du

détail surtout. C'est vraiment

la chose que je vois.

Pour ce qu'elles peuvent manquer en

force, elles le compensent avec

toutes les habilités et tout.


STÉPHANIE CAYOUETTE

Être femme et ébéniste,

oui, c'est possible. Oui, il y a

aucun problème avec ça. Je pense

que les clients même, sont très

réceptifs. Les employeurs aussi

sont très réceptifs à ça. Il

faut pas que tu aies peur,

par exemple, de t'imposer

sur le marché.

Comme femme, souvent, on essaie

de prendre le coin le plus

discret possible. Mais non, il

faut pas avoir peur de se mettre

en avant-plan et puis de

prendre sa place.


Episodes of TFO 24.7

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season
  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par