Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Lettering and Calligraphy, More Popular than Ever

In Toronto, restaurants and stores are increasingly turning to local artists to give them a unique style with hand lettering. Calligraphy classes are also growing in popularity. The Ottawa Calligraphy Society, who used to attract mainly retirees, now boasts more and more budding calligraphers in their twenties. What´s the difference between these two art forms, and what explains their burgeoning appeal? Two artists, a calligrapher and a letterer, give us the word on their passion for letters.



Réalisateur: Andréanne Baribeau
Production year: 2016

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

MARTHA STOJANOVIC et CHRISTOPHER ROULEAU sont tour à tour brièvement présentés dans leur environnement de travail. Pour MARTA, il s’agit de sa cuisine, tandis que pour CHRISTOPHER, c’est un bureau dont les murs sont garnis de plusieurs œuvres de calligraphie.


MARTA STOJANOVIC (Narratrice)

Moi, j’ai passé des heures

et des feuilles et des feuilles

à juste écrire

une ligne verticale.


CHRISTOPHER ROULEAU (Narrateur)

(Propos traduits de l’anglais)

La plupart du temps, je dois faire

plusieurs versions d’un projet

avant d’être satisfait.


Titre :
La passion des lettres


CHRISTOPHER ROULEAU, artiste en lettrage, accorde une entrevue.


CHRISTOPHER ROULEAU

(Propos traduits de l’anglais)

Le lettrage à la main est apparu

dans le contexte des agences

publicitaires et de design

graphique durant les années 40

et 50, avant l’arrivée des ordinateurs.


Quelques enseignes de commerces utilisant différents lettrages sont présentées.


MARTA STOJANOVIC, de la société de calligraphie d’Ottawa, accorde une entrevue.


MARTA STOJANOVIC

Il y a des bases

qu’il faut apprendre

avant de briser les règles.


CHRISTOPHER ROULEAU

(Propos traduits de l’anglais)

La calligraphie est une forme

plus traditionnelle de lettrage,

avec plusieurs règles dictant

l’inclinaison et la façon de produire

les lettres.


La pointe d’une plume est passée au-dessus de la flamme d’un briquet, puis cette plume est utilisée pour tracer des lettres.


MARTA STOJANOVIC

Mon père avait une belle

écriture. Il m’a fait copier

les journaux puis c’est comme ça

que j’ai appris à écrire.


MARTA remplit un réservoir d’encre et trace des lettres sur une feuille.


CHRISTOPHER ROULEAU

(Propos traduits de l’anglais)

J’ai toujours aimé l’alphabet,

les lettres, les chiffres,

les techniques et la pratique.

Pendant ce temps, la demande

a explosé à Toronto.

Soudainement, les gens étaient prêts

à me payer pour faire ce que j’aime.


MARTA poursuit l’entrevue. Elle est assise à sa table de travail et présente les outils qu’elle utilise.


MARTA STOJANOVIC

Quand j’ai commencé à

calligraphier en Serbie, c’était

la guerre en Yougoslavie, des

sanctions des Nations Unies...

On n’avait pas vraiment beaucoup

d’outils. Ce genre de stylo,

c’est le stylo que j’ai utilisé

quand j’ai commencé.


CHRISTOPHER ROULEAU

(Propos traduits de l’anglais)

J’aime la touche de chaos présente

dans ce travail. Il y a de l’imprévisibilité.

Tu ne sais pas toujours à quoi va

ressembler le résultat final.


CHRISTOPHER place une feuille au-dessus d’une boîte lumineuse et, en utilisant un pinceau, il trace des lettres.


Des cartes réalisées par MARTA sont présentées, alors qu’elle poursuit l’entrevue.


MARTA STOJANOVIC

Dans les sociétés de

calligraphie à Ottawa, on voit

qu’il y a des jeunes, des jeunes

dans la vingtaine, 25, qui

arrivent dans la société.

D’habitude, c’était plutôt les

gens qui étaient à la retraite

qui reprenaient un hobby.


Des enseignes de commerce sont présentées, tandis que CHRISTOPHER poursuit l’entrevue.


CHRISTOPHER ROULEAU

(Propos traduits de l’anglais)

Je vois de plus en plus de lettrage

à la main dans les logos,

les mots-symboles, la signalisation,

les menus et l’art dans les restaurants

et boutiques. Je crois que les gens

aiment l’allure de ce qui est fait à la main.

C’est plus authentique et intemporel.


CHRISTOPHER montre une œuvre qu’il a réalisée. Il s’agit d’une carte de Toronto sur laquelle il a calligraphié les noms des quartiers.


MARTHA poursuit l’entrevue, assise dans sa cuisine, tandis qu’elle trace d’autres lettres en utilisant une technique différente.


MARTA STOJANOVIC

Moi, je cherche la balance entre

la technologie de l’informatique

puis la nature. Parce que c’est

naturel, pour nous, de créer.

Et puis, si on le fait pas,

il y a une partie

de notre âme qui souffre.


Episodes of TFO 24.7

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season
  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par