Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

Video transcript

Is Toronto an Accessible City? My Day as a Wheelchair User

Picture yourself running all your daily errands in the city, but with your mobility reduced. Toronto vlogger Julie Desgagnés took up the challenge and spent a whole day getting around in a wheelchair. Her goal was to live through the various obstacles faced by people with disabilities. She also met with some of the people trying to change things. In Ontario, one out of seven people is living with a disability, and with the aging population that number will only increase. Will our infrastructure be able to keep up with our growing needs?

Photos: StopGap Foundation, Luke Anderson.

Réalisateur: Andréanne Baribeau
Production year: 2016

Accessibility
Change the behavior of the player

video_transcript_title-en

JULIE DESGAGNÉS est à l'intérieur de son appartement elle se filme à l'aide d'une petite caméra.


JULIE DESGAGNÉS

Je m'appelle Julie Desgagnés.

J'habite à Toronto et j'ai plusieurs passions

dans la vie, dont vlogger,

pour faire découvrir la ville de Toronto

à mes abonnés mais aussi pour

la découvrir moi-même.


À l'intérieur du métro de Toronto se trouve un accès spécial pour les personnes en fauteuil roulant, sur le bord du quai.


JULIE DESGAGNÉS (Narratrice)

L'enjeu de l'accessibilité, c'est sûr que

c'est un projet qui me tient à cœur. C'est pas tous les commerces et tous les moyens de transport

qui sont accessibles. Donc je me suis donné

comme défi, au cours des prochaines semaines,

de me glisser dans la peau d'une personne

qui vit avec une situation de handicap

et de voir quels étaient les défis au quotidien.

J'ai hâte de voir à quel point il y a

de la complexité dans les petites choses

qu'on prend justement pour acquis.


JULIE DESGAGNÉS est dans un centre de réadaptation de Toronto, le Toronto Rehab Institute. ANDRÉE GAUTHIER vient à sa rencontre.


ANDRÉE GAUTHIER

Bonjour Julie.


JULIE DESGAGNÉS

Bonjour!


ANDRÉE GAUTHIER

Je suis Andrée Gauthier, ergothérapeute.


JULIE DESGAGNÉS

Super, enchantée.


ANDRÉE GAUTHIER discute avec JULIE DESGAGNÉS dans une salle d'examen.


ANDRÉE GAUTHIER

Tu vas passer une journée

dans un fauteuil roulant?


JULIE DESGAGNÉS

Oui.


ANDRÉE GAUTHIER

O.K. Ça c'est une clinique spécialisée.

On fait des sélections pour

les fauteuils roulants.

On vous demande beaucoup de questions

sur votre vie professionnelle et familiale.

Après, on fait une évaluation physique.

On vous mesure, pour que vous puissiez être

très supportée dans votre fauteuil roulant.


ANDRÉE GAUTHIER prend les mesures de JULIE DESGAGNÉS et lui présente un fauteuil roulant.


ANDRÉE GAUTHIER

Ça c'est un fauteuil roulant manuel. Ce n'est pas motorisé, et ça se plie pour entrer dans une auto aussi. Toujours, quand tu entres du fauteuil ou en sort, il faut mettre les freins, parce que ça va rouler.


JULIE DESGAGNÉS

Parfait. Donc maintenant je peux m'installer?


ANDRÉE GAUTHIER

Oui.


JULIE DESGAGNÉS s'assoit sur le fauteuil roulant.


ANDRÉE GAUTHIER

Tu peux mettre tes pieds là-dessus.

Vous enlevez les freins.


JULIE DESGAGNÉS

Pour avancer?


ANDRÉE GAUTHIER

Oui, pour avancer.


JULIE DESGAGNÉS avance de quelques centimètres.


JULIE DESGAGNÉS

Comme ça?


ANDRÉE GAUTHIER

Oui, c'est très bon.


JULIE DESGAGNÉS

Donc je suis capable de tourner

et de revenir où j'étais.

C'est pas si mal.


ANDRÉE GAUTHIER

Oui.


JULIE DESGAGNÉS et ANDRÉE GAUTHIER sortent de la salle.


ANDRÉE GAUTHIER

On va aller à droite.


JULIE DESGAGNÉS

À droite?


ANDRÉE GAUTHIER

Oui.


Texte narratif :
En Ontario, une personne sur sept vit en situation de handicap. Avec le vieillissement de la population, d'ici 2036, ce chiffre passera à une personne sur cinq.


JULIE DESGAGNÉS arrive face à un ascenseur.


ANDRÉE GAUTHIER

Merci, bonne journée.


JULIE DESGAGNÉS

Merci beaucoup à toi. À la prochaine.


JULIE DESGAGNÉS roule sur le trottoir en fauteuil roulant.


JULIE DESGAGNÉS

Je suis pas très «smooth», mais je pense

que les gens vont me pardonner.


JULIE DESGAGNÉS manque de perdre le contrôle en arrivant face à une petite pente descendante. Elle pousse une petite exclamation.


JULIE DESGAGNÉS

Ça a bien été avec Andrée.


JULIE DESGAGNÉS sort un horaire de transports en commun de son sac à main.


JULIE DESGAGNÉS

Prochaine étape,

on doit se rendre à Queen et Spadina.

(Consultant l'horaire)

À Eglinton, il y a un petit fauteuil roulant,

donc je pense que ça va être correct.

Mais à Spadina, il n'y en a pas.

Donc j'imagine qu'on va voir rendu là!


Texte narratif :
La moitié des stations de métro de Toronto sont accessibles aux fauteuils roulants, mais seulement trois lignes de tramway (sur 15) le sont.


JULIE DESGAGNÉS prend le métro en fauteuil roulant.


JULIE DESGAGNÉS

Juste le fait de naviguer dans la station et tout, de repérer où je fois m'en aller, il faut que j'ajuste

mon champ de vision vers le haut parce qu'il n'y a plus rien à la hauteur de mes yeux.


JULIE DESGAGNÉS se rend à la station de métro Bloor-Yonge. Elle se trouve devant l'ascenseur à l'intérieur du métro.


JULIE DESGAGNÉS

Donc là je suis rendue à l'ascenseur,

mais il faut que j'aille de l'autre côté

pour aller chercher l'autre ascenseur

qui lui, va jusqu'à la ligne 2.

Donc on va faire ça.


JULIE DESGAGNÉS reprend le métro et se rend à la station Spadina. La porte du wagon s'ouvre et le fauteuil roulant de JULIE DESGAGNÉS reste coincé entre le wagon et le quai.


JULIE DESGAGNÉS

Oh! Je suis prise!


Un homme aide JULIE DESGAGNÉS à sortir du wagon.


JULIE DESGAGNÉS

(Propos en anglais)

Oh my God!


Un homme aide JULIE DESGAGNÉS à entrer dans un autre wagon muni d'une rampe pour les fauteuils roulants.


Plus tard, JULIE DESGAGNÉS est à bord d'un tramway équipé de rampes pour fauteuils roulants. Elle appuie sur un bouton pour demander un arrêt.


Une fois descendue, JULIE DESGAGNÉS roule dans la rue.


JULIE DESGAGNÉS

J'ai peur!


JULIE DESGAGNÉS a de la difficulté à embarquer sur le trottoir. Un passant pousse son fauteuil roulant pour l'aider.


JULIE DESGAGNÉS

Merci.


Une fois arrivée chez elle, JULIE DESGAGNÉS installe une caméra devant elle et s'adresse à elle.


JULIE DESGAGNÉS

Tout un défi, honnêtement, jusqu'à date.

Juste le fait de me promener dans la ville,

monter et descendre du trottoir,

je suis restée prise à plusieurs reprises.

Les gens s'offraient assez rapidement

pour venir m'aider donc ça c'était

vraiment super.

Garder aussi la navigation en ligne droite,

ça a l'air facile, mais c'est très difficile

et je commence à ressentir la fatigue

dans les épaules, dans les bras,

même dans les mains.

Je pense que je vais peut-être avoir

des petites ampoules demain.

Mais la journée est pas terminée.


Plus tard, JULIE DESGAGNÉS rencontre LUKE ANDERSON, directeur exécutif de Stopgap foundation. LUKE ANDERSON est lui aussi en fauteuil roulant.


JULIE DESGAGNÉS

(Propos traduits de l'anglais)

Salut, moi c'est Julie.


LUKE ANDERSON

(Propos traduits de l'anglais)

Bonjour Julie, Luke.


Texte narratif :
Luke Anderson est le fondateur de Stopgap, un organisme qui distribue gratuitement des rampes temporaires aux commerces et boutiques de la ville.


LUKE ANDERSON

(Propos traduits de l'anglais)

Tu viens de vivre une aventure!

Ça se voit sur ton visage.


JULIE DESGAGNÉS

(Propos traduits de l'anglais)

Tous les problèmes que j'aurais pu avoir

se sont concrétisés.


LUKE ANDERSON

(Propos traduits de l'anglais)

Ce sont les obstacles

auxquels font face les gens

en situation de handicap,

de façon quotidienne.


JULIE DESGAGNÉS et LUKE ANDERSON entrent dans un café équipé d'une rampe fournie par Stopgap.


LUKE ANDERSON

(Propos traduits de l'anglais)

Nous avons, à Toronto, près de 600

rampes d'accès pour les propriétaires

de commerces dont l'entrée comprend

une marche. C'est important

que ces rampes soient temporaires,

puisqu'il existe des lois municipales

empêchant les propriétaires

d'installer une structure extérieure permanente.

Nous apprécions nos rampes,

mais nous aimerions éventuellement

voir une solution à long terme.


JULIE DESGAGNÉS

(Propos traduits de l'anglais)

Tu as eu un accident,

qui a complètement chamboulé ta vie.

Est-ce que tu peux m'en parler?


LUKE ANDERSON

(Propos traduits de l'anglais)

À une époque, j'étais un grand sportif.

Mais un accident de vélo m'a causé

une lésion de la moelle épinière.

Ça m'a soudainement fait découvrir

ce monde mal adapté aux gens

en fauteuil roulant. Tous ces magasins

que nous avons passés en chemin,

avec des marches à l'entrée,

ont contribué à ma frustration.

Je voulais donc que les gens

commencent à parler

de ce grave problème et à réfléchir

à des solutions, pour faire tomber les barrières

qui affectent une panoplie de personnes.

Une partie de mon cheminement

a été de surmonter la gêne et la peur

qui viennent avec le fait de sortir

et de rencontrer des obstacles,

et de ne pas laisser ces barrières m'abattre

et m'empêcher d'apprécier cette ville magnifique.


Plus tard, JULIE DESGAGNÉS se rend devant l'entrée de son bureau.


JULIE DESGAGNÉS

Bienvenue à mon lieu de travail!

Je vais essayer d'entrer.


JULIE DESGAGNÉS n'arrive pas à atteindre la poignée de porte. Une femme l'aide à entrer.


JULIE DESGAGNÉS

Merci.


À l'intérieur du bureau, JULIE DESGAGNÉS se retrouve devant un escalier.


JULIE DESGAGNÉS

Oups, on a un problème.

J'ai comme un obstacle de taille

pour me rendre à mon bureau.

Je pense qu'il va falloir qu'on trouve

un autre chemin.


Texte narratif :
En Ontario, l'accessibilité pour les personnes handicapées est régie par la loi. La province vise l'accessibilité pour tous d'ici 2025.


JULIE DESGAGNÉS entre par la porte arrière de son bureau et prend un ascenseur.


Texte narratif :
Entre-temps, l'organisme Le Phénix œuvre à favoriser l'inclusion des francophones en situation de handicap.


JUDITH PARISIEN, directrice générale de l'organisme Le Phénix, entre au bureau de JULIE DESGAGNÉS.


JUDITH PARISIEN

Bonjour Julie.


JULIE DESGAGNÉS

Bonjour Judith, ça va bien?


JUDITH PARISIEN

Oui ça va bien.

C'est un défi rentrer ici!


JULIE DESGAGNÉS

Comment t'as trouvé ça?


JUDITH PARISIEN

C'est pas tellement accessible.

Dans les vieux immeubles,

c'est une réalité où l'accessibilité

n'est pas idéale.


JULIE DESGAGNÉS

Je me demandais s'il y avait

des obligations pour les employeurs

pour rendre, justement, les immeubles

accessibles pour les personnes

en situation de handicap.


JUDITH PARISIEN

Bien, un bâtiment récent devrait, dès le départ, par le code du bâtiment, être accessible.

Par contre, certains bâtiments,

par exemple celui dans lequel nous sommes,

c'est un bâtiment dont la construction

date de plus de 30 ans.

Donc, tant qu'il n'y aura pas

de modification au bâtiment, il n'y a pas

d'obligation de le rendre accessible.

Ça revient à l'importance de sensibiliser

et de changer la perception d'un employeur.

Donc, ça prend une volonté.


Texte narratif :
Selon la province, l'Ontario est confrontée à une pénurie croissante d'employés dans plusieurs secteurs. Les personnes handicapées constituent un grand bassin de travailleurs potentiels qui restent généralement plus longtemps en poste. Pourtant, 70% des petites entreprises déclarent n'avoir jamais embauché une personne handicapée.


JUDITH PARISIEN

Par contre, depuis qu'il y a

la Loi sur l'accessibilité

pour les personnes handicapées

de l'Ontario, je dois vraiment dire

que j'ai vu le changement d'attitude

et cette volonté-là d'être beaucoup plus

accessible. Maintenant, on va encore

plus loin et on parle d'inclusion.

Je pense qu'il est grand temps

qu'on reconnaisse qu'il y a 15%

de notre population qui vit

avec une limitation, et qu'il faut étudier

et argumenter la réalité de cette population.


De retour chez elle, JULIE DESGAGNÉS parle à sa caméra.


JULIE DESGAGNÉS

La journée tire à sa fin.

Quelle journée ce fut, remplie d'embûches

et de défis. Je pense que la leçon à tirer,

c'est qu'il reste encore beaucoup

de travail à faire pour que les personnes

en situation de handicap soient égales.

Et c'est vraiment la base, l'égalité.

Donc une belle journée,

je vais aller me coucher,

je pense que je suis fatiguée.

Puis j'en tire de grandes leçons aujourd'hui.


JULIE DESGAGNÉS se lève de son fauteuil roulant.


Episodes of TFO 24.7

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season
  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par