Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

Video transcript

Life on the Reserve: Toronto Students React

“When they heard about the suicide rates on some Aboriginal reserves, the kids at Gabrielle-Roy School in Toronto, many of them of immigrant backgrounds, were not about to be quiet about the issue. Teacher Ioana Murray´s class decided to make gift boxes and write letters to be delivered to students on reserves in the James Bay region. The effort is part of the national I Love First Peoples gift box campaign, which distributes donations to 20 or so Aboriginal communities across the country.

Photos: I Love First Peoples, Josée Lusignan, Trudy Ferguson. “

Réalisateur: Andréanne Baribeau
Production year: 2017

Accessibility
Change the behavior of the player

video_transcript_title-en

Dans une salle de classe de 5e et sixième année, des élèves placent plusieurs boîtes à chaussures sur une table.


Texte narratif :
Ces boîtes à chaussures peuvent paraître ordinaires, mais elles ont une mission très spéciale...


Un des élèves de la classe place une lettre dans une boîte de carton.


Texte narratif :
...Celle d'apporter du réconfort à des élèves habitant dans les réserves autochtones.


IOANA MURRAY, enseignante à l'école Gabrielle-Roy, est interviewée.


IOANA MURRAY

Les boîtes à chaussures sont

un projet initié par les élèves.


Des boîtes se remplissent peu à peu d'objets. On y trouve des articles divers, tels du dentifrice, un jeu de Monopoly, du baume à lèvres et des vêtements pour bébé.


IOANA MURRAY (Narratrice)

Il s'agit de dons d'objets

de toutes sortes. On essaye

d'inclure des objets relaxants,

des jeux éducatifs et toutes

sortes d'autres cadeaux,

en fait. Cette année,

les élèves ont décidé d'utiliser

leur argent personnel

pour aller acheter des cadeaux.


CYPRIEN FIGUÈRE, un élève de sixième année, donne des exemples de ce qui peut se trouver dans les boîtes.


CYPRIEN FIGUÈRE

On a des crayons, des jeux

comme ça, du dentifrice,

des vêtements, et on les met

dedans et puis on ferme

les boîtes et après,

on les envoie avec une lettre.


Des photos d'enfants autochtones recevant les boîtes sont présentées.


Texte narratif :
Ces cadeaux seront remis à des jeunes qui habitent la régie de la Baie-James. Le projet fait partie de la campagne des boîtes cadeaux de l’organisme J'aime Les Premiers Peuples.



IOANA MURRAY

Les élèves de 5e et 6e,

puisqu'ils sont déjà assez

grands, ils s'intéressent

beaucoup aux nouvelles

et l'année dernière,

ils ont entendu parler

d'un suicide à Fort Albany.


Une carte représentant avec certains endroits annotés se trouve dans la classe. Vis-à-vis le nord de la Saskatchewan, il est écrit «Alerte suicide».


Texte narratif :
Le suicide de Garrett Tomagatik, 13 ans, avait créé une onde de choc dans la communauté crie du Nord-est ontarien.


IOANA MURRAY

C'était aux nouvelles et ça les

a vraiment frappés parce que

c'était des élèves de leur âge.

Et ils voulaient faire quelque

chose pour ces jeunes-là.


IOANA MURRAY s'adresse à ses élèves.


IOANA MURRAY

Est-ce que vous voulez composer

un message en anglais puis

ensuite, on va juste utiliser

l'écriture syllabique, c'est ça?


MARIANNE GOETZKE-COBUN, une élève de 6e année, est interviewée.


MARIANNE GOETZKE-COBUN

On voulait que les Cris, ils

sachent qu'il y a des personnes

qui pensent à eux et on voulait

aussi que les personnes autour

de nous, elles apprennent. Comme

ça, on peut les sensibiliser

et les éduquer pour qu'ils

puissent aider les Cris et se

rendre compte de la situation.

Ils ont des conditions de vie

pas très bien dans quelques

réserves. Il y a des réserves

où comme l'eau est pas potable,

il y a de la pollution,

ils sont isolés, il y a pas

de route pour arriver à eux.


KALTOUM DAOUD, une élève de 6e année, lit une lettre à voix haute.


KALTOUM DAOUD

(Propos traduits de l'anglais)

Chers amis cris.

Je m’appelle Kaltoum et j'ai 11 ans.


CHINENYE EKPELIBE, une élève de 6e année, lit une lettre à voix haute.


CHINENYE EKPELIBE

(Propos traduits de l'anglais)

Je ne suis pas certaine de qui tu es,

et tu dois sûrement te poser

la même question à mon sujet.


KALTOUM DAOUD

(Propos traduits de l'anglais)

Je suis Canadienne,

mais mon peuple vient du Djibouti.


IOANA MURRAY (Narratrice)

Nos élèves de l'école

Gabrielle-Roy, étant donné qu'on

a énormément de familles issues

d'une immigration très récente,

ils ont surmonté des difficultés

incroyables. Donc, les traumas

et tous les problèmes qui

existent sur les réserves cries

les font résonner et ils sont

très sensibles aux problèmes de

nature sociale. Ils ont appris

par eux-mêmes à s'impliquer

et à faire quelque chose,

à ne pas rester passifs.


Les élèves de la classe mettent les boîtes dans une camionnette.


Texte narratif :
La classe a confectionné 73 boîtes, qui s'ajoutent à celles des autres écoles et individus qui participent à la campagne.


Des photos de membres de l'organisme J'aime Les Premiers Peuples sont présentées.


Texte narratif :
L'organisme J'aime Les Premiers Peuples compte se rendre dans 20 communautés autochtones à travers le pays.



BRUCE SHISHNEESH, l'ancien chef de la première nation d'Attawapiskat et administrateur de J'aime Les Premiers Peuples est interviewé.


BRUCE SHISHNEESH

(Propos traduits de l'anglais)

J'aurais bien aimé recevoir

une boîte-cadeau quand j'étais jeune.


Des photos d'élèves de la classe soulevant leur boîte sont présentées.


BRUCE SHISHNEESH

(Propos traduits de l'anglais)

Les boîtes-cadeaux touchent

profondément nos élèves.

Ça leur fait quelque chose,

puisqu'ils réalisent qu'il y a

des gens qui tiennent à eux,

qui pensent à eux

et qui les aiment pour qui ils sont.


Des photos d'enfants autochtones recevant leur boîte sont présentées.


IOANA MURRAY

Ce que j'espère qu'ils vont

retenir, c'est qu'ils peuvent

faire une différence dans la

société et j'espère qu'ils vont

être vraiment des citoyens

actifs, engagés et généreux.


IOANA MURRAY prend une photo des élèves de sa classe, avec les boîtes.


IOANA MURRAY

Trois, deux, un!


ÉLÈVES

(Propos en langue étrangère)

Adwachiyeh!


Episodes of TFO 24.7

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season
  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par