Universe image The Little Mosque Universe image The Little Mosque

The Little Mosque

The Little Mosque

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Eid´s a Wonderful Life

Sarah is blue remembering her Christmases past, so she and her daughter decide to decorate for Christmas as well as Eid, which this year are happening at the same time. Amaar and Reverend Magee fight over the limited parking available at the Church and Mosque. Reverend Magee believes that the Church will be packed, but Amaar tries (to no avail) to convince Magee to leave him a few spots too.



Production year: 2007

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT


Il neige sur la ville de Mercy. SARAH est dans son salon en compagnie de YASIR, son époux, et RAYYAN sa fille. SARAH regarde à la fenêtre.


SARAH

Vous avez vu les décorations

de Noël chez Hutchinson?

Ses rennes en plastique

à 2 francs sont plus à 2 francs.


YASIR

Chérie, depuis combien

de temps tu es musulmane?

Tu as passé plus de Noëls

à regretter Noël

que tu en as connu réellement.


SARAH

Ah, ça me manque, c'est tout.

Les descentes en luge,

les chorales,

la bûche aux fruits.


RAYYAN

Tu faisais vraiment

ces choses ou tu te souviens

des paroles

d'un chant traditionnel?


SARAH

Ah, je me rappelle

que j'aimais beaucoup.


YASIR

L'Aïd al-Adha est

pour bientôt. Ça, c'est fun!

Une grande fête musulmane.

On va tous dîner.


SARAH

Super. Je dîne tous les jours.


RAYYAN

Oui, mais cette année,

ça a lieu à la mosquée.


SARAH

Ça ne le rendra pas

plus marrant pour autant.


RAYYAN

Eh bien, l'Aïd tombe

très près de Noël cette année.

On pourrait peut-être ajouter

quelques décorations?

Un peu d'esprit de fête?


SARAH

Ah!


YASIR

Oui, mais les décorations,

ça me plaît pas.


RAYYAN

Il y a rien d'anti-islamique

dans les décorations.


YASIR

Je sais, mais je déteste

les mettre en place.


SARAH

Tu crois que Fatima

nous laisserait faire?

Elle déteste qu'on se mêle

de son dîner de l'Aïd.


RAYYAN

Ah, ça ira!


SARAH

Bonne idée, chérie.

Ça va être l'Aïd le plus

fantastique de ma vie.

Vous savez quoi?

Je vais vous préparer

une superbe bûche aux fruits.

Il reste un peu de pain

dans la maison?


YASIR

Je suis déjà nostalgique

de quand elle,

elle était nostalgique.


Titre :
La petite mosquée dans la prairie L'Aïd al-Noël


BABER et LAYLA, sa fille, mangent ensemble dans leur salle à manger.


LAYLA

Papa, je vais

te dire quelque chose

et je ne veux pas

que tu t'énerves.


BABER

Pourquoi tu pars du principe

que je vais m'énerver?


LAYLA

Il y a eu des précédents.

Enfin bref, il y a

un spectacle à l'école

et ils m'ont choisi

pour réciter un monologue.


LAYLA

Layla! Mais je suis

fier de toi!


BABER

Qu'est-ce que tu vas lire?


LAYLA

Oh, c'est un vieux bouquin

de Charles Dickens...

un truc de Noël...


BABER

(Jurant en arabe)

Astaghfiroullah!

Un chant de Noël?


LAYLA

C'est possible.

C'est un spectacle de Noël,

alors ça pourrait

être ça. À plus!


LAYLA se lève pour sortir, mais son père la rattrape.


BABER

Layla!

Tu es une musulmane.

Il n'y a pas de musulmans

dans un chant de Noël.


LAYLA

Tu es sûr? À mon avis,

il devait bien y en avoir

deux ou trois

dans les scènes de foule.


BABER

Ça suffit. Je mets un terme

à cette histoire.


LAYLA

Je vais devoir dire non

parce que mon père ne veut pas?

Qu'est-ce qu'il y a

de plus embarrassant?


BABER

Je vais à ton école dire

deux mots à ton principal.


BABER s'habille pour sortir et enfile un manteau et un chapeau qui est très semblable à une tuque de Père-Noël.


LAYLA

(Parlant du chapeau)

Ça, c'est encore

plus embarrassant.


AMAAR, l'imam de la mosquée de Mercy discute avec le RÉVÉREND MCGEE dans son église.


RÉVÉREND MCGEE

À propos, Amaar,

j'ai consulté votre agenda

et j'ai remarqué

un petit problème.


AMAAR

Oui, «meredi.»

C'est une faute de frappe.


RÉVÉREND MCGEE

Non, non, pas ça,

le dîner de l'Aïd.

C'est le même soir

que le récital de Noël

Dorémifasol

de la chorale anglicane.


AMAAR

(Riant)

La quoi?


RÉVÉREND MCGEE

C'est très populaire.

Il y aura pas assez de parkings.


AMAAR

On est au milieu des Prairies.

C'est un immense parking!


RÉVÉREND MCGEE

Essayez un peu de claudiquer

par -20 sur un chemin de terre

avec de mauvaises articulations.


AMAAR

Attendez, je ne vois pas

le problème.

Le parking a 30 places

et nous n'en occuperons que 20.


RÉVÉREND MCGEE

Amaar, je n'ai peut-être pas

la foule d'autrefois.

Mais je peux faire

salle comble pour Noël.

Il faut reprogrammer

votre... truc.


AMAAR

C'est pas un truc.

C'est l'Aïd al-Adha.

La fête islamique du sacrifice.

C'est une tradition

qui remonte à plus de 1000 ans.


RÉVÉREND MCGEE

Est-ce que vous pouvez

la reporter?

C'est le même soir

que Dorémifasol.


AMAAR

Je ne veux pas mettre en péril

votre «Rémidolasol».


RÉVÉREND MCGEE

On dit Dorémifasol.

Combien de fois dois-je répéter?


AMAAR

On ne bouge pas l'Aïd.


RÉVÉREND MCGEE

Je ne veux pas

mettre l'Aïd en péril,

mais le parking est à nous.

Ne touchez pas à Noël!


AMAAR

Bien vous, ne venez pas

nous chatouiller l'Aïd.


RÉVÉREND MCGEE

Chatouiller?


AMAAR

OK, c'était pas très drôle,

mais ça change rien.


RÉVÉREND MCGEE

Hum!


SARAH et RAYYAN sont avec FATIMA à la mosquée.


RAYYAN

(S'adressant à FATIMA)

Donc, maman et moi,

on se disait:

On pourrait faire

un dîner de l'Aïd

un peu plus fantaisiste

et mettre des décorations.


FATIMA

Mais on a toujours eu

des décorations.


SARAH

Oui.


FATIMA ouvre une boîte dans laquelle se trouvent des banderoles de papier.


RAYYAN

Ah...


SARAH

Oh, regarde,

une guirlande de ronds

faite à partir

de papier d'emballage doré.


FATIMA

Correction: deux guirlandes

de roues faites à partir

de papier d'emballage doré.


RAYYAN

Oh, super.


SARAH

On avait pensé

que cette année,

on pourrait faire encore plus.

De belles guirlandes argentées,

lumineuses même.


FATIMA

Mais on fait quoi

de mes ronds?


SARAH

Oh oui, les ronds...

les ronds sont indispensables.

Ils vont représenter le lien

entre l'ancien et le meilleur.


RAYYAN

Le nouveau!


SARAH

Ils sont parfaits.


SARAH

Oui.


SARAH et RAYYAN s'en vont.


BABER est en discussion avec le directeur de l'école, M. BOWMAN. LAYLA est aussi présente.


BABER

M. Bowman,

je ne suis pas à l'aise

avec la participation de

ma fille au spectacle de Noël.


M. BOWMAN

Mais c'est un spectacle

de fête et toutes les croyances

sont les bienvenues.


BABER

Vous l'accepteriez

dans un numéro

qui raconterait l'histoire

de l'Aïd-el-Kebir?


M. BOWMAN

Oh... Ah ça,

ce serait merveilleux.

Vous feriez cela?


LAYLA

Non!


BABER

Je pourrais jouer avec elle!


M. BOWMAN

Oh, encore mieux!


LAYLA

Oh non, ça ne va pas arriver!


BABER

M. Bowman, ça va arriver.


M. BOWMAN

M. Siddiqui,

bienvenue dans le spectacle.


Les deux hommes se serrent la main en riant. LAYLA n'en croit pas ses yeux.


AMAAR vient prendre conseil auprès de YASIR dans son bureau.


AMAAR

Qu'est-ce que

je dois faire maintenant?

Dire aux gens de venir

à pied au dîner de l'Aïd?


YASIR

Je resterai à la maison.

Une voiture de moins à garer.


AMAAR

Vous ne voulez pas

aller à l'Aïd?


YASIR

C'est pas que je ne veuille

pas allez à l'Aïd.

C'est que...

je ne veux pas venir.


AMAAR

Est-ce que vous allez

au récital Dorémifasol?


YASIR

Non!

Je veux éviter de voir Boutros.


AMAAR

Boutros?


YASIR

Oui.

C'est un autre entrepreneur

de la ville.

Il vient à la mosquée

juste pour l'Aïd

et tous les ans, il me coince

et il me soûle avec ses potins.


AMAAR

Il a une voiture?


YASIR

Oui.


AMAAR

Je l'aime pas non plus.


YASIR

Écoutez, si vous voulez

obtenir quelque chose

de McGee, il faut

trouver le moyen

de le flatter.


AMAAR

Vous croyez?


YASIR

On attrape plus

de mouches avec du miel

qu'avec du vinaigre.


AMAAR

Ah... Il reste plus

qu'à trouver

ce qui est du miel pour McGee.


YASIR

Ça, je crois que je le sais.


Plus tard, AMAAR offre un pot de miel au RÉVÉREND MCGEE.


RÉVÉREND MCGEE

Oh, du miel!

C'est gentil, Amaar.

Vous savez, j'ai peut-être été

un peu vite en besogne

avec le parking.

On peut sûrement partager.


AMAAR

C'est vraiment trop aimable.


RÉVÉREND MCGEE

On vous offre cinq places.


AMAAR

Cinq? En quoi

ça va nous avancer?


RÉVÉREND MCGEE

Je ne peux pas partager

en deux. Vous le prenez ou pas?


AMAAR

C'est ça ou on se gare

sur l'autoroute?


RÉVÉREND MCGEE

Je vous déconseille

de vous garer là.


AMAAR

Et si le sort décidait?

Premier arrivé, premier servi.


RÉVÉREND MCGEE

Ah! Premier Aïd en l'an 600,

premier Noël en l'an 1.

Premier arrivé, premier servi.

Ah, ha, ha!


De retour chez eux, BABER et LAYLA ne sont pas du même avis.


BABER

Excitée par le spectacle?


LAYLA

Je suis mortifiée.


BABER

Je sens une excitation. Faut

travailler ton jeu d'actrice.


LAYLA

Arrête.


BABER

Écoute-moi. C'est juste

une pièce très courte

qui raconte l'Aïd, quand Allah

a demandé au prophète Ibrahim,

que la paix soit sur lui,

de sacrifier son seul fils.


LAYLA

Pauvre gamin.

Et son père allait le faire

devant toute l'école?


BABER

Un peu de sérieux.

J'ai écrit le scénario.


LAYLA

Et quoi, je joue

le prophète Ibrahim

et tu es Allah?


BABER

Bien sûr que non.

L'islam interdit

la représentation d'Allah

et des prophètes.


LAYLA

Très bien, on revient

à Charles Dickens.


BABER

Ridicule. On va jouer

les gens qui affirment

avoir entendu

ce qu'Allah et le prophète

Ibrahim se sont dit. Hum?


LAYLA

Peux-tu jouer celui

qui affirme avoir entendu

ce que mon personnage dit et que

je sois pas obligée de jouer?


SARAH et RAYYAN sont dans un magasin pour acheter des décorations.


RAYYAN

Les chrétiens

sont vraiment obligés

d'acheter tous ces trucs?


SARAH

Hum-hum.


RAYYAN

Heureusement

qu'on est musulmans.


SARAH

On devrait acheter

une bombe de neige.


RAYYAN

Mais, maman,

il y aura de la vraie neige.


SARAH

Oui, mais celle-là est rose.


RAYYAN

OK, tu as pas tort.

(Trouvant quelque chose)

Hé!

Pourquoi je connais ça?


RAYYAN sort un lutin de la boîte.


SARAH

Oh, c'est Sloppy le lutin

avec son bandeau sur l'oeil.

Il est dans une émission de Noël

qui passe tous les ans à la TV.

Je te la laissais regarder

quand tu étais toute petite.


RAYYAN

Je peux l'avoir?


SARAH

Bien sûr.


RAYYAN

Alors, tu veux les lumières

qui s'allument séquentiellement

ou celles qui s'allument

par séquence?


SARAH

Euh, je sais pas trop.


RAYYAN

T'as raison. Prenons les deux.


SARAH

D'accord. Allez,

allez, ça suffit.

Ça suffit, tu entends?


RAYYAN

D'accord.


Malgré qu'elle ait les bras chargés, RAYYAN rajoute une grosse canne.


RAYYAN

Et juste ça.


Dans le gymnase de l'école qui sert aussi de salle de spectacle, BABER et LAYLA viennent répéter.


BABER

Ne sois pas nerveuse.

C'est juste une répétition.


LAYLA

Je ne suis pas nerveuse,

je suis mortifiée.


BABER

Il est important

que le public sache

que tu ne joues pas un prophète.

Donc...

tu vas interpréter un personnage

qui s'appelle Pas-un-prophète.

Allez, on va casser la baraque!


LAYLA soupire.


BABER et LAYLA sont sur scène et le directeur BOWNAN écoute la répétition.


BABER

Je viens d'entendre,

d'un marchand de la ville,

qu'il aurait entendu dire

qu'Ibrahim a reçu

une demande d'Allah:

il doit sacrifier

son fils Ismaël.


LAYLA

C'est la chose

la plus extraordinaire

que j'ai pu entendre

indirectement

de bouche à oreille

par des gens ordinaires

de la ville toute la journée.


M. BOWMAN dort.


LAYLA

Il faut que je parle

au directeur, papa.


BABER

Chut! Ne m'appelle pas papa.

Je dois rester

dans mon personnage.


LAYLA

(S'adressant au directeur)

M. Bowman, qu'est-ce que

vous en pensez jusqu'à présent?


M. BOWMAN se réveille.


M. BOWMAN

C'est un peu comme

La guerre des étoiles,

n'est-ce pas?

Sauf qu'on voit pas Dark Vador.


LAYLA

Des suggestions?


M. BOWMAN

Oui, oui,

essayez de faire court.


SARAH et RAYYAN ont fini de décorer la salle pour la fête de la mosquée.


SARAH

Ah, c'est vraiment génial.

Ça me rappelle Noël

quand j'étais petite.


FATIMA entre dans la mosquée et regarde toutes les décorations.


FATIMA

Vous avez loué la mosquée?

Il va y avoir un réveillon

de Noël ici?


SARAH

Non, ce sont

les décorations pour l'Aïd.


FATIMA

Tu avais dit que

ce serait fait avec goût.


SARAH

Je ne me rappelle pas

avoir parlé de goût.


FATIMA

Où sont passées mes guirlandes

en ronds de papier doré?


SARAH

Oh, on a pensé que ça faisait

un peu trop déplacé.


FATIMA

Moi, je trouve qu'il y a

un peu trop de pagaille ici.

Avec le bonhomme de neige,

il y a plus de place

pour mettre un buffet!


SARAH

Est-ce qu'on a vraiment

besoin d'un buffet?

Tu pourrais rester dans

la cuisine et passer les plats?


FATIMA

Ça suffit, je démissionne!


RAYYAN

Tu ne peux pas démissionner.

Qui fera la cuisine?


SARAH

Oui?


FATIMA

Oh! Alors ça,

c'est votre problème.

Je vais faire mon propre dîner

dans mon café

et vous, vous pourrez

le faire ici

dans votre pays de Noël!


SARAH

Cette dispute me rappelle

aussi Noël quand j'étais petite.


Plus tard, au café de FATIMA, RAYYAN et AMAAR discutent, assis au comptoir.


AMAAR

J'arrive pas à croire

que McGee soit aussi têtu

pour cette histoire de parking.

Il est vraiment...


RAYYAN

Vraiment têtu?


AMAAR

C'est ça. Qui aurait

pensé que réunir

des musulmans et des chrétiens

pourrait provoquer un conflit?


RAYYAN

Ça fait sortir ce qu'il y a

de pire en nous.


AMAAR

Quoi, Noël?


RAYYAN

Le parking.


AMAAR

Je sais qu'une fois arrivé,

le repas sera génial.

Comment se présente le repas?


RAYYAN

Oh! Il faut voir

les décorations

que je suis allée acheter

avec maman. Très sympa.


AMAAR

Et pour le repas?


RAYYAN

On a même acheté

des lumières qui s'allument

séquentiellement par séquence.


AMAAR

Mais pour le repas?


RAYYAN

Et ces bougies.

Quand on les allume, elles...


AMAAR

Se transforment en nourriture?


RAYYAN

Je m'occupe de la nourriture.


AMAAR

C'était pas Fatima

qui s'en chargeait?


FATIMA

C'est le cas.

Pour mon dîner de l'Aïd

dans mon café.


AMAAR

Le dîner va se passer

au café? C'est génial!

Il y a beaucoup

de place de parking.


RAYYAN

Sauf que personne

n'ira à son dîner

parce qu'ils viendront

tous au nôtre.


AMAAR

Il y a deux dîners?


FATIMA

Personne n'ira à votre dîner

quand on saura

que je vais servir...

... de l'agneau frais.


AMAAR

Pourquoi y a-t-il deux dîners?


RAYYAN

Ah oui? Eh bien,

nous allons servir...

notre célèbre chili de dinde.


FATIMA

Ha! Vous avez un chili

de dinde célèbre?


RAYYAN

On l'aura!


AMAAR

Quelqu'un pourrait me dire

pourquoi nous avons deux dîners?


FATIMA donne sa liste au boucher de l'épicerie.


BOUCHER

Woah! C'est beaucoup d'agneau.

C'est une grosse commande.

Merci de faire appel à nous.


RAYYAN

C'est bien normal.


BOUCHER

Je peux pas le faire.


FATIMA

Quoi?


BOUCHER

Mes fournisseurs

sont fermés pour les Fêtes.


FATIMA

Il me fait 50 livres d'agneau,

rien de plus.

Quand vous voulez 50 livres

d'agneau,

vous n'avez pas besoin d'agneau,

vous avez besoin d'un agneau.

Appelez un fermier.


FATIMA rend visite à JOE, un fermier de Mercy.


JOE

Je vais être triste de voir

partir la petite Dolorès.


FATIMA

Pitié, ne me dites pas

son nom!


JOE

Repassez plus tard, je vais

la faire égorger pour vous.


FATIMA

Attendez! Il faut

que ce soit halal.


JOE

C'est quoi, halal?


FATIMA

L'animal doit être abattu

selon les règles précises

stipulées par la loi islamique.

D'abord-


JOE

Une minute, une minute.

Ça semble trop difficile.

Je peux pas faire ça.


FATIMA

C'est pas grave.

Je vais le faire.


JOE

Bien. Je vais

chercher la hache.


FATIMA

Attendez! Je dois faire ça

après le coucher du soleil.


JOE

Votre religion

a un max de règles?


FATIMA

Non...

je veux juste ne pas

le faire maintenant.

Vous pouvez l'empêcher

de me regarder?


JOE

Non.


Chez lui, BABER prépare une grosse poche.


LAYLA

Il y a quoi dans le sac?


BABER

Accessoires.

Et...

ça, c'est ton costume.


BABER sort une tunique faite en poche de jute.


LAYLA

Euh... Tu sais,

j'ai bien réfléchi

et j'ai trouvé un autre passage

dans le livre de Dickens.

Un qui marche pour toutes

les religions. Tu vas adorer.


BABER

Tu as le trac

de l'avant-spectacle.

Ton Pas-un-prophète

va faire un malheur!


BABER enfile la tunique à LAYLA.


BABER

Baisse ça,

on voit pas ton visage.


LAYLA

C'est justement

ce que je veux.


AMAAR est de retour dans le bureau de YASIR pour demander conseil.


AMAAR

Résultat, il y a

deux dîners de l'Aïd.


YASIR

Tiens, tiens, tiens...

50% de chances en moins

de voir Boutros.

Ça me plaît! Hum!

Où en est

le problème de parking?


AMAAR

L'horreur. J'arrive à rien.


YASIR

Vous avez essayé de demander?


AMAAR

Oui.


YASIR

Vous avez essayé les cadeaux?


AMAAR répond en gesticulant.


YASIR

Il ne nous reste plus

qu'une seule solution.

Supplier.


AMAAR

Supplier?


YASIR

Il faut vous abaisser

jusqu'au niveau

le plus pitoyable

de l'humiliation.

Il faut qu'il éprouve

du dégoût en vous regardant.

Croyez-moi sur parole,

je suis entrepreneur,

ça marche très bien.


AMAAR

Eh bien...

je peux supplier.


AMAAR supplie le RÉVÉREND.


AMAAR

Allez! Ne faites

pas l'imbécile.


YASIR qui accompagne AMAAR chuchote à son oreille.


YASIR

(Chuchotant)

Il va falloir travailler

votre façon de supplier.


RÉVÉREND MCGEE

Amaar, je vous en supplie,

pitié, arrêtez de m'embêter.


YASIR

Vous voyez? On y est presque.


RÉVÉREND MCGEE

Notre lot est à nous.

On en a tous dans la vie.

Et votre lot,

c'est de ne pas en avoir.


YASIR

Là, il va falloir

qu'on m'explique.


AMAAR

Qu'est-ce que je fais?

J'engage un voiturier

pour qu'il gare les voitures

toute la soirée?


YASIR

Ça, je m'en occupe!


AMAAR

Vous serez coincé dehors.


YASIR

Exactement! 0% de chance

de voir Boutros.


RÉVÉREND MCGEE

Ah, ça, j'adore!

C'est qui, Boutros?


À l'épicerie, SARAH fait des courses pour préparer son repas. Elle y croise FATIMA.


SARAH

(Choisissant une sauce piquante)

Oui.

(Apercevant FATIMA)

Ah! Bonjour, Fatima.


FATIMA

Sarah, tu achètes

les ingrédients

pour ton soi-disant célèbre

chili de dinde?


SARAH

Oui. Et ça va être délicieux.


FATIMA

Oh, mais j'en suis

absolument convaincue.

À base de dinde:

la viande la plus sèche

et la moins goûteuse

pour un chili.


SARAH

On va l'épicer un peu. Hum!


FATIMA

Oui. Cette sauce

pimentée industrielle

est un pas vers

la bonne direction.


SARAH

Et ton agneau, au fait?

Je suppose qu'il sera

aussi frais que tu l'as promis?


FATIMA

Bien, évidemment.


SARAH

Bien. C'est une bonne chose.

Merci.


Un bêlement retentit.


FATIMA

(Se penchant vers la brebis)

Allez, Dolorès, on y va.


SARAH

Hum!


SARAH repose la sauce piquante sur la tablette.


À l'école, le directeur va voir LAYLA.


M. BOWMAN

Ah, Layla, il a fallu

qu'on change l'ordre

de certains numéros.

Tu vas passer en dernier.


LAYLA

On va finir le spectacle?


M. BOWMAN

Oui. Et il faut que

tu aies beaucoup d'énergie

parce que tu passes après eux.


Sur la scène un groupe de hip-hop répète une chorégraphie.


LAYLA

(Implorant le ciel)

Astaghfiroullah...


LAYLA

Hum?


Chez les Hamoudi, SARAH et RAYYAN préparent le chili.


SARAH

Merci d'avoir fait tous

ces trucs amusants avec moi

cette année, ma chérie. Je me

sens comme une gamine à l'Aïd.


RAYYAN

Ah, pas de problème.

Allez, on est prêt pour un peu

plus de bérets écossais?


SARAH

Un peu? Un piment appelé comme

ça je peux pas être très fort.


RAYYAN

Oh, d'accord.


SARAH

Merci.


YASIR entre dans la cuisine. Il porte une veste rouge très vif.


SARAH

En parlant de piment.


YASIR

Toute la panoplie

du voiturier.

La mosquée en avait besoin,

j'ai répondu à l'appel.


RAYYAN

Tu fais ça pour éviter Boutros.


YASIR

Tu insultes mon devoir sacré.

Bien. Je pars garer

les voitures des autres.


RAYYAN goutte le chili.


RAYYAN

(Soufflant pour refroidir)

Fort, mais pas tant que ça.

(Se mettant à chialer)

Oh! Aaah! Maman, maman!


SARAH

Plus de paprika.


RAYYAN

Une ambulance!


RAYYAN se précipite au robinet pour éteindre le feu dans sa bouche.


FATIMA prépare sa salle à manger dans son café. Une femme entre avec ses deux enfants.


GARÇON

Excusez-moi, Mme Fatima,

on peut jouer avec votre agneau,

s'il vous plaît?


FATIMA

Je suis désolée,

les enfants.

Dolorès est partie.


MÈRE DU GARÇON

Ça a été difficile?


FATIMA reste silencieuse. On la voit caresser la brebis qui porte un ruban autour du cou. Puis FATIMA s'en va. De retour dans le café, FATIMA rompt le silence.


FATIMA

Très.


Devant la mosquée, YASIR reçoit les gens qui arrivent.


YASIR

(Propos en arabe)

Aïd Moubarak.


HOMME

(Propos en arabe)

Aïd Moubarak.


YASIR

(Propos en arabe)

Aïd Moubarak.


FEMME

(Propos en arabe)

Aïd Moubarak.


Une voiture arrive devant la mosquée.


YASIR

Ah!


YASIR

(Propos en arabe)

Aïd Moubarak, frère Baber.


BABER

(Propos en arabe)

Aïd Moubarak, frère Yasir.

Tu gares les voitures?


YASIR

Je fais mon devoir.

Mais entre toi et moi, je fais

quelque chose de très malin.

Je vais éviter l'ami Boutros!

Je vais rester dehors toute

la soirée et je le verrai pas.


BABER

Sauf quand tu vas

garer sa voiture.


YASIR

Oh.


YASIR donne sa veste rouge à BABER.


YASIR

T'inquiète, il fait pas

trop froid.


BABER

Je peux pas faire ça, je dois

faire un numéro avec ma fille.


YASIR

Juste le temps que Boutros

soit enfin à l'intérieur.


BABER soupire.


À l'intérieur de la mosquée, la salle se remplit. SARAH et RAYYAN sont ensemble.


SARAH

Comment va ta bouche?


RAYYAN

Pas fort.

Qui aurait pu croire

que les piments écossais

étaient les plus forts du monde?


SARAH

Est-ce qu'on leur dit

que la nourriture est fichue?


RAYYAN

Laissons-les apprécier

les décorations.

Et si les gens insistent

pour manger au dîner de l'Aïd,

alors on ira chez Fatima.


FATIMA arrive derrière SARAH et RAYYAN.


FATIMA

Rayyan, Sarah,

je suis venue pour

vous demander de m'excuser.

Où est le chili?


RAYYAN

Non, non, non, c'est nous

qui te présentons nos excuses.

Nous allons manger ton agneau.


FATIMA

Il n'y en a pas.

Longue histoire.


SARAH

Pas d'agneau?


FATIMA

Donc, on aura le chili!


RAYYAN

Pas de chili. Longue histoire.


FATIMA

(Criant)

Il y a rien à manger?!


Tout le groupe de gens dans la salle se retourne.


SARAH

Ah, j'ai bien des chewing-gums

dans mon sac.


BABER attend toujours dehors l'arrivée de BOUTROS. AMAAR le rejoint.


AMAAR

Baber, c'est vous

le voiturier?


BABER

Où est Yasir?

Il a dit qu'il revenait.


YASIR est dans la salle avec SARAH.


SARAH

(Chuchotant)

On a un petit problème

avec la nourriture.


YASIR

Tu connais Boutros?


YASIR est devant BOUTROS qui n'arrête pas de parler.


BOUTROS

(Propos en arabe)

Aïd Moubarak.

Je discutais avec Yasir

de cette fantastique opportunité

que j'ai de devenir très riche

en très peu de temps.


SARAH

Oh!


BOUTROS

Vous connaissez ma femme?


La femme de BOUTROS rejoint son mari.


FEMME DE BOUTROS

Superbes décorations.

Ça me rappelle mon enfance.


SARAH

Si vous voulez bien

nous excuser.


BOUTROS

Oh, bien sûr.


SARAH pousse YASIR plus loin.


YASIR

Merci de m'avoir

sauvé, chérie.

Ils sont insupportables.


BABER est toujours dehors avec AMAAR.


BABER

Je ne peux pas attendre

plus longtemps,

il faut que j'aille

chercher mes accessoires.


AMAAR

Qui va être le voiturier?


BABER

Pas besoin de voiturier,

le parking de l'église est vide.


AMAAR

Il est vide?


Dans l'église, le RÉVÉREND MCGEE est seul, assis au premier rang. AMAAR arrive dans l'église.


AMAAR

Qu'est devenu le récital

Dorémifasol?


RÉVÉREND MCGEE

Ah, vous l'avez bien dit!


AMAAR

C'est un coup de chance.

Alors, qu'est-ce qui

s'est passé?


RÉVÉREND MCGEE

Oh, j'ai fait

la même erreur qu'en 1998:

je l'avais prévu à la même heure

que Sloppy le lutin

avec son bandeau sur l'oeil.


AMAAR

Et c'est l'émission

spécial Noël.


RÉVÉREND MCGEE

Oui, oui.


AMAAR

Bon.

Vous voulez peut-être

venir manger chez nous?


RÉVÉREND MCGEE

Ah... Merci.

(Accompagnant AMAAR vers la sortie)

Au fait, le miel que vous

m'avez offert était horrible.


Dans les coulisses du spectacle de l'école, le directeur M. BOWMAN est avec LAYLA.


M. BOWMAN

Ton père est un peu en retard.


Le numéro de hip-hop est sur le point de se terminer.


M. BOWMAN

Il y aurait pas une version que

tu pourrais faire toute seule?


LAYLA

(Disparaissant dans un nuage de fumée.)

Oui. Vous pouvez arrêter

la machine à fumée?


M. BOWMAN

Qui sait?

Il faut avoir 16 ans

pour conduire une voiture,

mais il y a pas de loi qui régit

les machines à fumée.

(Riant)

T'es toujours là?


Dans la salle de la mosquée, la fête bat son plein. AMAAR et le RÉVÉREND arrivent.


AMAAR

Ça sent...

rien du tout.


FATIMA

Parce qu'il y a

rien du tout à manger.


RÉVÉREND MCGEE

Ah, d'accord! C'est un truc

islamique à vous, ça.

Vous célébrez un sacrifice

en faisant un dîner

sans nourriture.

C'est magnifique!


SARAH

Non. On est censé en avoir,

mais on a tout loupé.


RÉVÉREND MCGEE

J'allais dire que

ça me semblait stupide.


AMAAR

Pourquoi il n'y a pas

de nourriture?


RÉVÉREND MCGEE

Vous en voulez?

Joan et Alice remportent

la nourriture de

Dorémifasol en ce moment.


SARAH

Oh!


RAYYAN

(Se tournant en entendant le RÉVÉREND)

C'est quoi, «Ladomi»...


RÉVÉREND MCGEE

Non!


AMAAR

(Un peu gêné)

Bon.


Finalement, le RÉVÉREND fait le service du buffet préparé pour le concert.


À l'école, LAYLA lit un passage du livre de Dickens. BABER arrive juste à temps pour l'entendre. Il porte une fausse barbe blanche et son bonnet de Père-Noël.


LAYLA

(Lisant)

«Une période de gentillesse,

de pardon, de charité.

«Le seul moment dans le long

calendrier de l'année

«où les hommes et les femmes

semblent accepter

«d'ouvrir librement

leur coeur si fermé.

«Et pour penser aux personnes

plus malheureuses,

«comme si elles étaient

«des compagnons de voyage

vers la tombe

«et non pas une autre

race de créatures

«condamnées à d'autres voyages.

Et je vous dis donc

que Dieu vous bénisse.»


La salle applaudit.


M. BOWMAN

(Montant sur la scène)

Merci, Layla.

C'était charmant.

(Apercevant BABER au fond de la salle)

Ah, vous êtes là?

Oh, tout le monde, vous avez

le temps pour un dernier invité?

Hein?

(Pointant le fond de la salle)

Euh...


BABER s'empresse d'enfiler sa barbe.


ENFANT

Ah, le père Noël!


Les enfants se précipitent vers le Père-Noël.


À la fin de la soirée, SARAH et RAYYAN se retrouvent.


RAYYAN

Je suis désolée, maman.


SARAH

Pourquoi ça?


RAYYAN

Toute cette histoire a été

une vraie catastrophe.


SARAH

Ah, c'était

une charmante catastrophe.

Neuf repas sur dix se révèlent

de vraies catastrophes.

Tu as répété l'expérience

à la perfection.


RAYYAN

Vraiment? Merci.


SARAH s'assoit devant ce qu'elle pense être YASIR.


SARAH

(Se tournant vers l'homme)

Qu'en penses-tu, chéri?


BOUTROS

Moi, c'est Boutros.


SARAH ET RAYYAN

Ah...


BABER et LAYLA ont rejoint les autres à la salle de la mosquée.


BABER

Désolé d'avoir douté de toi.

Ta lecture était

le clou du spectacle.


LAYLA

C'est la seule partie

du spectacle que tu as vue.


BABER

Crois-moi, je sais, Layla,

tu dois refaire cette lecture

pour tout le monde.


LAYLA

Qui c'est, Layla?

Je suis Pas-un-prophète.


BABER

Ah...


LAYLA se racle la gorge avant de s'adresser aux gens dans la salle.


LAYLA

Un cordonnier du village

a entendu le prophète Ibrahim.


BABER pose sa barbe devant son visage.


BABER

Mon coiffeur affirme

avoir entendu quelqu'un

qui a entendu dire

que le prophète Ibrahim,

que la paix soit sur lui,

a eu une vision d'Allah.


Générique de fermeture

Episodes of The Little Mosque