Universe image The Secret World of Benjamin Bear Universe image The Secret World of Benjamin Bear

The Secret World of Benjamin Bear

The Secret World of Benjamin Bear

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Teddy Reflexes - Lucas Wants to Be Big

Inès is an average bear, but she goes teddy whenever she´s excited. She needs to keep practising self-control. Big Bear.



Production year: 2009

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

L'ours Benjamin est une série mettant en scène des peluches qui vivent différentes aventures. Les peluches s'animent lorsque les humains ne sont pas là, ce qu'ignorent les humains, à l'exception de madame Périgrinelle.


Début générique d’ouverture


VOIX MASCULINE

(Chantant)

♪♪♪

♪ Un ours en peluche ♪

♪ Tu le sais ♪

♪ N’est pas comme n’importe

quel autre jouet ♪

♪ Il est toujours

ton meilleur ami ♪

♪ Un ami pour la vie ♪

♪ Et si tu cherches cet ami-là ♪

♪ Un ours sans pareil ♪


CHŒUR

(Chantant)

♪ Franchis la porte viens ♪

♪ Suis le chemin ♪

♪ Du monde secret

de l’ours Benjamin ♪

♪ Franchis la porte viens ♪

♪ Suis le chemin du monde

secret de l’ours Benjamin ♪


Fin générique d’ouverture


Titre :
L’ours Benjamin Réflexe de peluche


Le DRE PARMENTIER de l'hôpital des oursons montre des images à INÈS, une nouvelle peluche qui a de la difficulté à rester animée. Elle est accompagnée de BENJAMIN, l'ourson d'ÉLISA.


DRE PARMENTIER OURSON

Très intéressant.

Voyons avec une autre

illustration.

Un rectangle noir.


INÈS L'OURSON

Je ne ressens absolument rien.


BENJAMIN L'OURSON

Mais c'est excellent, Inès.

Qu'en dites-vous, docteur?


DRE PARMENTIER OURSON

Oui. Jusqu'ici, ses réactions

sont normales.

Maintenant, passons

aux choses sérieuses.

(Montrant une image de chiens)

Surtout, contrôle-toi.


INÈS L'OURSON

(Reprenant son état de peluche)

Hiii!


BENJAMIN L'OURSON

Oh non... Elle avait

tout réussi jusque-là.


DRE PARMENTIER OURSON

Inès?

Inès?


INÈS L'OURSON

J'ai encore fait la peluche.

N'est-ce pas? J'ai pourtant tout

fait pour rester impassible.


DRE PARMENTIER OURSON

Oui, je le sais. C'est à cause

de tes réflexes de peluche.

Ils sont extrêmement sensibles.


INÈS L'OURSON

Pourriez-vous me les réparer?


DRE PARMENTIER OURSON

Mais ils vont se

réparer tout seuls.


INÈS L'OURSON

Quand ça?

Ce sera réglé pour Noël?

J'ai beaucoup de mal à me

contrôler pendant les fêtes.


DRE PARMENTIER OURSON

Ça va s'arranger

progressivement

durant ta croissance.


INÈS L'OURSON

Mais vous savez bien que

les peluches ne grandissent pas.


DRE PARMENTIER OURSON

C'est à l'intérieur qu'elles

grandissent. Tu dois continuer

tes exercices d'autocontrôle.


INÈS L'OURSON

D'accord. Est-ce que, malgré

mon problème, je peux avoir

des activités de groupe?


BENJAMIN L'OURSON

Bien sûr! Et nous allons

tout de suite t'inscrire

à un loisir amusant.


INÈS L'OURSON

Oh, merci, Benjamin.


Au café du parc, INÈS termine un milkshake au miel en soupirant.


INÈS L'OURSON

Oooh... Malgré ce milkshake au

miel, je ne me sens toujours pas

remise de toutes ces émotions.


INÈS se lève et commence à marcher vers la sortie. BENJAMIN la suit.


BENJAMIN L'OURSON

L'essentiel, c'est que

tu n'aies pas fait la peluche

en le buvant. Peut-être

que tes réflexes de peluche

sont en train de s'améliorer.


En montant l'escalier, BENJAMIN remarque une affiche.


BENJAMIN L'OURSON

Hum? Inès!

La fanfare recrute de nouveaux

membres. Je suis convaincu

que c'est ce qu'il te faut.

Tu seras parfaite là-dedans.


INÈS L'OURSON

(Tressaillant)

Gne, gne...


BENJAMIN L'OURSON

Cette idée n'a pas l'air

de t'enchanter. Je croyais

que tu serais contente.


INÈS L'OURSON

Je le suis, mais il faut

que je me contrôle de toutes

mes forces pour ne pas

faire la peluche.


BENJAMIN L'OURSON

(Riant)

Ha! Ha! Ha! Excellent!

Allez, viens, on va t'inscrire.


Au conseil des oursons, GÉNÉRAL OURSON et PEGGY se préparent pour les inscriptions. PEGGY reprise un uniforme et le GÉNÉRAL vérifie ses listes.


GÉNÉRAL OURSON

Peggy, cette

année, nous aurons l'élite

des ours dans notre fanfare.


PEGGY L'OURSON

Oui. Et seul Louis, l'ours

qui a deux pieds gauches,

ne s'est pas réinscrit.


GÉNÉRAL OURSON

Hum! De toute façon, même

en se tenant à une rambarde,

il était incapable

de marcher droit.


BENJAMIN aide PEGGY à sortir du tunnel qui mène à l'entrée de la salle du conseil.


BENJAMIN L'OURSON

Bonjour, général.

Bonjour, Peggy.


GÉNÉRAL OURSON

Hum! Dis-moi, Benjamin,

qui est cette jeune peluche?


BENJAMIN L'OURSON

Je vous présente mon amie

Inès. Elle voudrait rentrer

dans votre fanfare.


GÉNÉRAL OURSON

Une recrue, hein! Examinons

cette peluche. Han han!

Elle se tient bien droit.

Ce qui est primordial dans

une fanfare, Benjamin.


BENJAMIN L'OURSON

Alors, général,

qu'en dites-vous?


GÉNÉRAL OURSON

Hum... J'ai la certitude

qu'elle sera parfaite.


INÈS se met à tressaillir de nouveau.


BENJAMIN L'OURSON

Allons, calme-toi, Inès.


Mais INÈS se transforme en peluche tellement elle est contente.


GÉNÉRAL OURSON

Hum?


BENJAMIN L'OURSON

Maintenant, relève-toi.


GÉNÉRAL OURSON

Oh! J'espère qu'elle ne fera

pas ça pendant notre défilé.


BENJAMIN L'OURSON

Oh non, général.

Elle arrive à contrôler ses

réflexes. Elle va être parfaite.


PEGGY L'OURSON

(S'approchant)

Je viens à l'instant de finir

de coudre un uniforme

qui est juste à sa taille.


INÈS enfile le blouson.


PEGGY L'OURSON

(Donnant une flûte à INÈS)

Et voilà ton instrument

de musique.


INÈS L'OURSON tressaille, mais réussit à se contrôler.


INÈS L'OURSON

Ah! Oh!


BENJAMIN L'OURSON

Voilà! Vous voyez.

Elle est parfaite.


GÉNÉRAL OURSON

Bien, car je veux que

nous fassions le meilleur

défilé jamais organisé!

Va rejoindre les autres.

Je vais venir te donner

mes premières instructions.


INÈS et BENJAMIN se dirigent vers la salle du conseil. Dans la salle du conseil, quelques oursons sont déjà en train de pratiquer leurs instruments.


BENJAMIN L'OURSON

C'est excitant, n'est-ce pas?


INÈS L'OURSON

Oui, mais je ne vais pas faire

la peluche. Je le promets.


BENJAMIN L'OURSON

Tu continues à faire

des progrès.


RAYMOND, l'ourson géant du magasin Maclaren approche son visage de l'entrée de la salle.


RAYMOND L'OURSON

Salut, les copains.


INÈS L'OURSON

(Effrayée)

Aaaah!


La surprise et la vue du visage de RAYMOND, qui couvre toute la surface de l'entrée, suffit à INÈS pour retourner à l'état de peluche.


RAYMOND L'OURSON

Oh! Est-ce qu'elle va bien?


BENJAMIN L'OURSON

Euh...

Oui!


BENJAMIN ferme l'écoutille qui sert de porte à la salle du conseil.


INÈS L'OURSON

(Se réveillant)

Oh!


RAYMOND s'approche d'INÈS, ce qui est encore une fois suffisant pour la replonger dans son état inanimé.


BENJAMIN L'OURSON

Oh!?


INÈS L'OURSON

(Retombant à l'état de peluche)

Hiiii!


BENJAMIN L'OURSON

Quand elle voit quelqu'un

d'aussi gros, je veux dire,

quelqu'un de différent...

Je veux pas dire différent.

Je veux dire...


RAYMOND L'OURSON

(Déprimé)

Je sais ce que tu veux dire.


INÈS est maintenant debout, mais BENJAMIN lui bouche les yeux avec ses pattes.


INÈS L'OURSON

Il s'en est allé maintenant?


RAYMOND L'OURSON

Oooh... J'ai compris.

Je vais y aller avant

d'effrayer quelqu'un d'autre.


RAYMOND est déçu et repart vers le magasin.


BENJAMIN L'OURSON

Raymond... Oh non. Reviens.

Inès, Raymond est un ours

en peluche, comme

chacun d'entre nous.


INÈS L'OURSON

Je suis désolée, Benjamin.

Ça a été plus fort que moi.


GÉNÉRAL OURSON

(Poursuivant RAYMOND qui s'en va)

Je t'ai posé une question.

Où penses-tu aller comme ça?

Hein? Raymond!


BENJAMIN L'OURSON

Ah non! Le général

a l'air de mauvaise humeur.


Le GÉNÉRAL revient dans la salle du conseil.


GÉNÉRAL OURSON

Hum! Hum...

Répétition demain soir à 21h

pétantes. Que ce problème

soit réglé d'ici là, Benjamin.


INÈS L'OURSON

C'est fichu! Benjamin, jamais

je ne serai prête pour demain.


BENJAMIN L'OURSON

Je vais trouver une solution.

Allez viens, je te raccompagne.

Tu as eu assez d'émotions

fortes pour aujourd'hui.


BENJAMIN fait les cent pas dans le jardin des Cantin. Il réfléchit à voix haute.


BENJAMIN L'OURSON

Comment vais-je pouvoir arranger

ce problème? Il faut que Raymond

et Inès puissent jouer

ensemble dans la fanfare.

Mais comment?


L'ombre d'une araignée apparaît sur la clôture du jardin.


BENJAMIN L'OURSON

(Sursautant)

Oh...

(Soulagé)

Oh! Hi! Hi!

Ce n'était qu'une petite araignée.

(Ayant une idée)

Hum!?


BENJAMIN regarde son ombre grandir sur la porte du jardin. Il avant et recule pour modifier la taille de son ombre. Puis il remarque que la lune est ronde et claire.


BENJAMIN est maintenant dans la salle de classe des oursons avec INÈS. Derrière un grand panneau se cache RAYMOND.


INÈS L'OURSON

Mais que

fait-on ici, Benjamin?


BENJAMIN L'OURSON

Tu vas voir. Il y a

quelqu'un que je voudrais

te présenter. Reste ici.


BENJAMIN a installé un projecteur et ajuste l'écran. INÈS s'assoit de l'autre côté du panneau, ne sachant pas que RAYMOND se trouve de l'autre côté. Ensuite, BENJAMIN éteint la lumière.


RAYMOND L'OURSON

Hé, qui a éteint la lumière?


INÈS L'OURSON

Benjamin, est-ce

que c'est toi?


BENJAMIN L'OURSON

Détendez-vous, tous les

deux. J'ai une surprise.

Inès, Raymond, laissez vos

ombres faire connaissance.


À l'aide de projecteurs les ombres d'INÈS et de RAYMOND ont la même taille.


RAYMOND L'OURSON

Oh! Bonsoir, l'ombre.


INÈS L'OURSON

Hi! Hi! Hi! Salut, l'ombre.


BENJAMIN L'OURSON

C'est une très bonne chose que

vos ombres fassent connaissance.


RAYMOND L'OURSON

Euh... Depuis quand les ombres

font connaissance entre elles?


BENJAMIN L'OURSON

Eh bien, depuis ce soir.

Plus vos ombres apprendront à se

connaître, plus vous comprendrez

l'ours en peluche à qui

cette ombre correspond.


INÈS L'OURSON

Mon ombre aime la musique.


RAYMOND L'OURSON

Oh! La mienne aussi.


INÈS L'OURSON

Eh bien voilà! C'est un

excellent début. D'autant

plus que vous aimez tous

les deux danser.


INÈS danse et son ombre aussi.


INÈS L'OURSON

J'adore vraiment danser.

Je peux faire une pirouette.


RAYMOND L'OURSON

(Se levant debout)

Moi aussi!

(Tournant sur lui-même)

Wouhou!


RAYMOND retombe assis sur le sol.


INÈS L'OURSON

Hi! Hi! Il te faudrait

un peu d'entraînement.


RAYMOND L'OURSON

(Riant)

Ho! Ho! Ho! Oui!

(Se relevant)

Je peux faire un lapin.

Tu veux voir?


Pendant qu'INÈS et RAYMOND s'amusent avec leurs ombres, BENJAMIN avance et recule les projecteurs pour changer la grosseur des ombres.


INÈS L'OURSON

J'aimerais beaucoup, Raymond.


RAYMOND L'OURSON

(Sautant)

Boing!


INÈS L'OURSON

(Riant)

Hi! Hi! Hi!


RAYMOND L'OURSON

Boing! Boing! Boing et boing!

Je peux aussi sauter

sur un seul pied.


INÈS L'OURSON

Moi aussi! Hi! Hi! Hi!


RAYMOND L'OURSON

Et si on faisait un éléphant?

Je parie qu'on peut faire

de chouettes éléphants.


INÈS L'OURSON

Oh, ce serait génial!

Allez, vas-y!

Attends une minute.

Tu es énorme.


BENJAMIN L'OURSON

Oh!


INÈS L'OURSON

Et je ne fais pas la peluche.


RAYMOND L'OURSON

(Regardant INÈS par-dessus le panneau)

Oh, c'est chouette, Inès.


BENJAMIN rallume et rejoint INÈS et RAYMOND.


BENJAMIN L'OURSON

Impeccable. Grâce à cet

exercice, vous allez

pouvoir défiler ensemble

dans la fanfare.


RAYMOND L'OURSON

Oh, le général va être

très content de ça.


INÈS L'OURSON

Du fond du coeur,

merci, Benjamin.


BENJAMIN L'OURSON

Il n'y a pas de quoi.

Rien ne me rend plus heureux

que d'aider mes amis.


INÈS L'OURSON

Au travail, Raymond!

On doit s'entraîner

à marcher au pas pour demain.


RAYMOND L'OURSON

Et on a encore beaucoup

à apprendre. 1, 2, 3, 4!

1, 2, 3, 4!


Le lendemain à l'entraînement, la fanfare se met en marche dans la salle du conseil. RAYMOND ouvre la marche. BENJAMIN regarde dans les gradins. Le GÉNÉRAL s'assoit près de BENJAMIN.


GÉNÉRAL OURSON

Oui, je suis très fier de mes

troupes. Raymond commande cette

unité de main de maître. Et Inès

défile comme si elle avait

des années d'expérience.

Tu as réglé ce problème

comme un chef.


BENJAMIN L'OURSON

Heureux d'avoir pu vous aider.


GÉNÉRAL OURSON

(Parlant plus fort)

Hein? Comment?


BENJAMIN L'OURSON

Heureux de vous avoir aidé.


GÉNÉRAL OURSON

Je ne comprends pas un mot

de ce que tu dis avec ces

bouchons d'oreilles. Prends-les.

Crois-moi, tu vas en avoir

besoin, ces prochaines semaines.


Le GÉNÉRAL retire ses bouchons et les donne à BENJAMIN qui les met dans ses oreilles.


Fin de l'épisode


Titre :
Lucas veut devenir grand


Dans la maison de MLLE PÉRIGRINELLE, dans une pièce secrète, BENJAMIN fait un travail d'imprimerie. Il vérifie sa première impression.


BENJAMIN L'OURSON

(Lisant)

«Les Mémoires d'un ours en

peluche, par Edgar l'ancien.»

Parfait!


BENJAMIN aussi travaille à l'imprimerie. Il apporte une pile de feuille à BENJAMIN.


LUCAS L'OURSON

Voilà plus de papier.


BENJAMIN L'OURSON

Merci, Lucas.


LUCAS L'OURSON

Est-ce que tu as eu le

temps de finir un livre?


BENJAMIN L'OURSON

Ha! Ha! Ah non! Je n'ai

pas encore imprimé toutes

les pages de titre.


LUCAS L'OURSON

C'est pas vrai! Mais

dépêche-toi, Benjamin.

Mademoiselle Toqué m'a dit

qu'il y avait déjà une liste

d'attente pour l'emprunter.


BENJAMIN L'OURSON

Eh bien, les lecteurs devront

encore patienter. Fabriquer un

livre prend énormément de temps.

Ah! Surtout quand on travaille

sur une presse d'imprimerie

plus vieille qu'Edgar. Peux-tu

me donner le rouleau à encrer?

Merci!


BENJAMIN procède à l'encrage des plaques.


LUCAS L'OURSON

Oh, Benjamin, est-ce que

tu sais que tu as mis

les lettres à l'envers?


BENJAMIN L'OURSON

Oui, je le sais.

C'est ainsi que fonctionne

une presse d'imprimerie.

Tu vois, quand l'encre est

transférée sur le papier,

les lettres se

retrouvent à l'endroit.


LUCAS L'OURSON

Wow! L'imprimerie, c'est

chouette! Et si je faisais

fonctionner la presse?


BENJAMIN L'OURSON

Je suis désolé, Lucas. C'est

un travail pour les grands ours.

Mais tu peux

m'apporter du papier.


LUCAS L'OURSON

Oh, allez, Benjamin! Pourquoi

ce sont toujours les grands ours

qui font des trucs rigolos?


LUCAS prend une pile de papier et la porte à BENJAMIN sans se rendre compte qu'une de ses pattes est tachée d'encre. Résultat: la première feuille est inutilisable.


LUCAS L'OURSON

Ooooh! Ma patte a dû toucher

le rouleau à encrer.


BENJAMIN L'OURSON

Voilà! Tu sais pourquoi c'est

un travail pour les grands ours.

Ne touche plus à rien.

Je vais chercher un chiffon.


Plus tard, BENJAMIN apporte le premier exemplaire à la bibliothèque des oursons.


MLLE TOQUÉ L'OURSON

(Prenant le livre)

Les Mémoires d'un ours

en peluche. Enfin! Merci,

Benjamin. Il y a chaque jour au

moins dix ours en peluche qui me

demandent les mémoires d'Edgar.


MLLE TOQUÉ dépose le livre sur un rayon. SÉBASTIEN l'ourson est dans la salle et s'approche de MLLE TOQUÉ.


SÉBASTIEN L'OURSON

Ah! Il était temps. Je suis

curieux de savoir combien

de fois il mentionne mon nom

dans ses fameuses mémoires.


SÉBASTIEN tend la patte pour prendre le livre, mais un autre lecteur le prend de vitesse et s'éloigne avec la précieuse lecture.


SÉBASTIEN L'OURSON

Hum! Il n'est visiblement pas

au courant que les Montalban

passent avant tout le monde.


MLLE TOQUÉ L'OURSON

Ne vous inquiétez pas,

Sébastien. Benjamin va bientôt

nous en apporter de

nouvelles copies.


SÉBASTIEN L'OURSON

Ah! Vraiment?

Pourrais-je savoir ce que vous

entendez par «bientôt»? Hum?


BENJAMIN L'OURSON

Eh bien je... je travaille

sur une vieille pièce

d'imprimerie et puis...


SÉBASTIEN L'OURSON

Oh! Épargnez-moi ces

pathétiques excuses. N'importe

quel ours avec un minimum de

jugeote aurait déjà imprimé dix

exemplaires depuis longtemps.


LUCAS L'OURSON

Écoute, Benjamin, si tu me

laisses utiliser la machine,

tu finiras le travail

deux fois plus vite.


BENJAMIN L'OURSON

Je te le répète, monsieur les

pattes pleines d'encre: utiliser

la presse est un travail

pour les grands ours.


LUCAS L'OURSON

Mais je suis déjà

suffisamment grand.


BENJAMIN L'OURSON

Oui, tu as la bonne taille,

mais tu dois devenir plus

responsable. Ça viendra

automatiquement

avec l'expérience.


LUCAS L'OURSON

Quel genre d'expérience?


BENJAMIN L'OURSON

Désolé, Lucas, ce n'est pas

le moment de discuter de ça.

Je dois imprimer quelques pages

avant de faire mon cours

de peluche. On se revoit

plus tard, Lucas.


BENJAMIN s'en va.


LUCAS L'OURSON

(Pour lui-même)

Lucas, tu dois commencer

à gagner en expérience...


Au terrain de jeux des oursons, tous les élèves de la classe de MLLE POPPY s'amusent. Tous, sauf LUCAS qui a choisi de lire dans un coin. JULIE L'OURSON rejoint LUCAS.


JULIE L'OURSON

Bonjour, Lucas.

Quand on aura fini le cours

de Benjamin, on ira faire

du skateboard tous les deux?


LUCAS L'OURSON

Bien, j'aurais bien voulu,

Julie, mais je préfère

étudier ce livre sur les

techniques de nounours.


JULIE L'OURSON

Mais pourquoi?


LUCAS L'OURSON

Je veux gagner de l'expérience

pour devenir un grand ours.

C'est Benjamin qui

me l'a conseillé.


JULIE L'OURSON

Justement, tu sais où il est?

Il va être en retard pour

notre leçon de peluche.


LUCAS L'OURSON

Hé, ça serait une excellente

expérience! Votre attention,

s'il vous plaît. Benjamin sera

un peu en retard aujourd'hui.


LUCAS prend en charge le début du cours.


LUCAS L'OURSON

Donc, en l'attendant, faisons

quelques échauffements.

Pour commencer, nous allons nous

toucher les orteils. Et 1, et...


Les jeunes oursons ne prennent pas vraiment au sérieux LUCAS et continuent de s'amuser entre eux.


LUCAS L'OURSON

Mais arrêtez!

Il ne faut pas toucher l'orteil

du voisin, mais le vôtre!


Les jeunes oursons écoutent LUCAS.


LUCAS L'OURSON

C'est mieux.

Han han! Maintenant, toutes

les peluches savent que faire la

peluche est très important dans

la vie d'un ours en peluche.

Pour rester immobile,

il faut s'entraîner.

Alors, à mon signal,

vous faites les peluches.


LUCAS tourne le dos à ses amis en s'éloignant un peu et ne remarque pas qu'ils ont déjà tous pris l'état de peluche.


LUCAS L'OURSON

Hé! J'ai encore rien dit.


JEUNES OURSONS

(Riant)

Ha! Ha! Ha!


LUCAS L'OURSON

Allez, c'est sérieux.

Il ne faut pas que Benjamin

apprenne que je suis

responsable de tout ce cirque.


BENJAMIN entre dans la salle de jeux.


BENJAMIN L'OURSON

Ah, excusez-moi

pour le retard. Êtes-vous

prêts à faire la peluche?

Hein? Avez-vous vu Lucas?


MATTÉO L'OURSON

Oui. Il vient

juste de s'en aller.


JULIE L'OURSON

Et il nous a donné le cours

pendant que tu étais absent.


BENJAMIN L'OURSON

Il a donné le cours?

Quelle idée de faire

une chose pareille.


JULIE L'OURSON

Il a dit qu'il voulait

devenir un grand ours.


BENJAMIN L'OURSON

Oh...


Plus tard, LUCAS est de retour chez lui dans la chambre d'ÉLISA. JULIE vient le visiter.


JULIE L'OURSON

Coucou, Lucas.

Qu'est-ce que tu fais?


LUCAS L'OURSON

Je vais au conseil des ours de

ce soir. Alors, je me prépare.


JULIE L'OURSON

On peut quand même aller faire

du skateboard tous les deux?


LUCAS L'OURSON

Excuse-moi, Julie, mais

je dois encore préparer mon

intervention de ce soir. Je

suis un grand ours, tu sais.


JULIE L'OURSON

Oui, mais tu pourrais

quand même bien jouer

de temps en temps.


LUCAS L'OURSON

Jouer? C'est pour les

toutes petites peluches, ça.


LUCAS prend la porte secrète et sort de la chambre, laissant JULIE toute seule.


JULIE L'OURSON

C'est même pas un grand ours.

Ce n'est qu'un grand imbécile!


LUCAS arrive au café du parc. SÉBASTIEN déguste une glace, assis au comptoir.


LUCAS L'OURSON

Bonjour, Sébastien.


SÉBASTIEN L'OURSON

J'ai horreur que l'on

me dérange pendant que

je savoure un parfait.


LUCAS L'OURSON

Je serai rapide. Je présente

ma grande idée au conseil des

ours ce soir. Ne rate pas ça.


SÉBASTIEN L'OURSON

Toi? Présenter une idée?

Mais c'est complètement

absurde. Quelle idée!


LUCAS L'OURSON

C'est un projet de

construction pour les peluches.

J'expliquerai tout en détail

au Conseil des ours.

Tu as intérêt à venir.

Hé, Jeannot, n'oublie pas

de venir au Conseil des ours.


Pendant la soirée, le conseil des ours a lieu. La salle est pleine d'oursons qui présentent leurs projets.


OURSON JARDINIER

Et comme les abeilles vont

butiner ces fleurs, vous

retrouverez leur parfum dans

le miel qu'elles fabriquent.


EDGAR L'OURSON

Du miel de lavande,

dites-vous? Hum... Le conseil

approuve la réalisation du

champ de lavande de Barnabé.


OURSON JARDINIER

Oh! Merci, merci beaucoup.

Ha! Ha! Ça va être délicieux.


BENJAMIN L'OURSON

(S'adressant à LUCAS)

Encore de la lavande!

Snif... Rien que d'y penser,

ça me donne envie d'éternuer.

Mais où est-ce que

tu vas, Lucas?


LUCAS L'OURSON

Tu vas voir. Edgar?


LUCAS se présente au centre de l'assemblée.


EDGAR L'OURSON

Oh! Une de nos jeunes peluches

a quelque chose à dire. Pourquoi

ne viendrais-tu pas t'asseoir

à ma place? Comme ça,

tout le monde pourra

te voir et t'entendre.


LUCAS L'OURSON

Génial!


BENJAMIN L'OURSON

Oh! Non, pas ça.


EDGAR L'OURSON

Installe-toi, Lucas.

Tu as toute notre attention.


LUCAS L'OURSON

Ahem ahem! J'ai conçu les

plans d'un tunnel qui partirait

de la buvette du parc et irait

jusqu'au Centre de placement.

De cette façon, les peluches

pourront facilement aller et

venir sans risque d'être vues.


GÉNÉRAL OURSON

C'est ridicule!

Vous ne réalisez pas la distance

qui sépare ces deux lieux.

Une opération de cette envergure

est tout bonnement

irréalisable. Sachez--


EDGAR L'OURSON

Général, calmez-vous.

Ça m'a l'air d'être une sacrée

idée, Lucas. Ça mérite au

moins qu'on y réfléchisse.


LUCAS L'OURSON

Ça, c'est vraiment chouette!

Youpi!


EDGAR L'OURSON

Ha! Ha! Ha! Bien!

C'est assez pour aujourd'hui.

La séance est levée.


Les oursons sortent de la salle du conseil. LUCAS court vers BENJAMIN.


LUCAS L'OURSON

Benjamin, tu as entendu

ce qu'Edgar a dit? Que c'était

une sacrée idée! Elle est digne

d'un grand ours. Donc,

tu peux me laisser utiliser

la presse maintenant.


BENJAMIN L'OURSON

On ne devient pas un grand

ours en une seule nuit.


LUCAS L'OURSON

Mais j'ai gagné énormément

d'expérience depuis hier.


BENJAMIN L'OURSON

Dans ce cas, tu vas te

servir de la perforatrice.


LUCAS L'OURSON

Rien que ça?

Je vais faire des trous.


BENJAMIN L'OURSON

Pour commencer. Puis, on verra

comment tu te débrouilles.


LUCAS L'OURSON

D'accord...


EDGAR L'OURSON

Alors, Benjamin, est-ce que

tu as apprécié Les Mémoires

d'un ours en peluche?


BENJAMIN L'OURSON

Je suis désolé, Edgar,

mais c'est si long à imprimer

que je n'ai pas pu le lire.


EDGAR L'OURSON

Eh bien, je te suggère

de faire une pause pour lire

le dernier chapitre. C'est une

lecture qui te sera très utile.


Plus tard, BENJAMIN et LUCAS retournent à l'imprimerie.


BENJAMIN L'OURSON

Lucas, pourrais-tu aller

chercher du papier pendant

que je prépare la presse?


LUCAS L'OURSON

D'accord.


BENJAMIN se tourne vers deux exemplaires déjà imprimés, posés sur la table.


BENJAMIN L'OURSON

Hum? Je serais curieux

de savoir ce qu'il y a

de si intéressant

dans ce dernier chapitre.


BENJAMIN ouvre le livre au dernier chapitre.


EDGAR L'OURSON (Narrateur)

Que faire quand un jeune ours

est prêt à se lancer

dans un nouveau défi?

Il faut bien sûr l'encourager.

Je me souviens encore comme si

c'était hier du jour où j'ai

confié pour la première fois

le commandement de la troupe

de scouts peluches à l'ours

Benjamin et du bonheur que j'ai

eu en le voyant progresser grâce

à cette expérience, même si

tout ne fut pas parfait,

loin s'en faut.


BENJAMIN L'OURSON

(Riant)

Ha! Ha! Ha!


LUCAS L'OURSON

(Revenant avec le papier)

Qu'est-ce qui est si drôle?


BENJAMIN L'OURSON

(Riant)

Ha! Ha! Ha! J'étais en train

de me rappeler du jour où j'ai

perdu ma compagnie de scouts.

(Riant)

Ha! Ha! Ha! Heureusement

qu'Edgar est venu

à notre rescousse.


LUCAS L'OURSON

Il était en colère?


BENJAMIN L'OURSON

Edgar? Oh non! Il m'a appris

à utiliser un compas et ça

ne s'est plus reproduit.


LUCAS L'OURSON

Alors, tu voudrais que

je fasse des trous, c'est ça?


BENJAMIN L'OURSON

Hum? Non!

Je veux que tu fasses

fonctionner cette presse

d'imprimerie. C'est comme

ça qu'on apprend.


LUCAS L'OURSON

Je suis finalement

un grand ours?


BENJAMIN L'OURSON

(Riant)

Ha! Ha! Pour tout dire,

pas encore, mais il faut bien

commencer par quelque chose.

Ça a été aussi mon cas.


Pendant que LUCAS fait fonctionner la presse, BENJAMIN continue sa lecture.


LUCAS L'OURSON

(Actionnant la presse)

Han! Han!


BENJAMIN L'OURSON

C'est de l'excellent

travail, Lucas.


BENJAMIN se rend compte que LUCAS est fatigué et s'approche de lui.


LUCAS L'OURSON

(Faisant beaucoup d'efforts)

Han! Oh! Oh! Oh!

Oh! Oh!

Oh!


BENJAMIN L'OURSON

Est-ce que ça va?


LUCAS L'OURSON

Faire tourner la presse, c'est

loin d'être aussi amusant que

je le pensais. C'est difficile

comme travail. Ouf...


BENJAMIN L'OURSON

Tu veux peut-être que je

te remplace un petit peu?


LUCAS L'OURSON

Si tu fais ça, j'irai faire

du skateboard avec Julie.


BENJAMIN L'OURSON

C'est d'accord. Allez, file!


LUCAS L'OURSON

Merci, Benjamin.

À tout à l'heure!


LUCAS se dépêche de partir rejoindre JULIE et croise EDGAR qui arrive à l'imprimerie.


LUCAS L'OURSON

Bonjour, Edgar. Devine un peu.

J'ai imprimé tout seul la

dernière page de ton livre.


EDGAR L'OURSON

Je te félicite.

(S'adressant à BENJAMIN)

Je vois que Lucas

a tiré quelque chose

de son expérience.

Et toi, qu'en as-tu tiré?


BENJAMIN L'OURSON

Ah, je vais te le dire.

Quand un petit ours utilise une

presse, il est indispensable

de le superviser, et ce même

s'il n'y a que deux mots

écrits sur la page.

«Fin la».


Les mots sont imprimés à l'envers sur la page. EDGAR et BENJAMIN rient de la situation.


Générique de fermeture



Episodes of The Secret World of Benjamin Bear

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age
  • Category Fiction

Résultats filtrés par