Universe image The Secret World of Benjamin Bear Universe image The Secret World of Benjamin Bear

The Secret World of Benjamin Bear

The Secret World of Benjamin Bear

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Teddy Kite Flight - A Good Shake of the Paw

The wind is picking up, and a violent gust takes Lucas by surprise. Benjamin gets mad because Lucas didn´t listen to him, and now the kite fabric is torn. Hand-Me-Down Bear



Production year: 2009

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

L'ours Benjamin est une série mettant en scène des peluches qui vivent différentes aventures. Les peluches s'animent lorsque les humains ne sont pas là, ce qu'ignorent les humains, à l'exception de madame Périgrinelle.


Début générique d’ouverture


VOIX MASCULINE

(Chantant)

♪♪♪

♪ Un ours en peluche ♪

♪ Tu le sais ♪

♪ N’est pas comme n’importe

quel autre jouet ♪

♪ Il est toujours

ton meilleur ami ♪

♪ Un ami pour la vie ♪

♪ Et si tu cherches cet ami-là ♪

♪ Un ours sans pareil ♪


CHŒUR

(Chantant)

♪ Franchis la porte viens ♪

♪ Suis le chemin ♪

♪ Du monde secret

de l’ours Benjamin ♪

♪ Franchis la porte viens ♪

♪ Suis le chemin du monde

secret de l’ours Benjamin ♪


Fin générique d’ouverture


Titre :
L’ours Benjamin Le cerf-volant de Lucas


Quelque part dans le parc, LUCAS l'ourson vole, accroché à son cerf-volant.


LUCAS L'OURSON

Wow!

Wow!

Wow!


BENJAMIN l'ourson donne des conseils de son point de vue, au sol.


BENJAMIN L'OURSON

Tu dois mettre ton poids

plus vers l'arrière.


LUCAS L'OURSON

C'est ce que je fais.


BENJAMIN L'OURSON

Attention, le vent

commence à être fort.


LUCAS L'OURSON

Ne t'inquiète pas pour moi.

Je maîtrise. Wow! Hou!


BENJAMIN L'OURSON

Redescends maintenant.

Mieux vaut attendre que

ça souffle un peu moins.


LUCAS L'OURSON

Oh!


Soudain, LUCAS se dirige précipitamment vers le sol.


LUCAS L'OURSON

(Piquant vers le sol)

Wo! Wo! Woooo! Benjamin!


BENJAMIN L'OURSON

Relève le nez. Vire

sur la droite. Oooh...


Le cerf-volant de LUCAS frôle BENJAMIN, puis remonte et s'enfouit dans les branches d'un arbre.


LUCAS L'OURSON

Woooo!


BENJAMIN aperçoit le cerf-volant qui tombe en lambeau, suivi de près par LUCAS qui tombe assis au pied de l'arbre.


BENJAMIN L'OURSON

Oh? Hum...


LUCAS L'OURSON

(Tombant)

Aaaah!


BENJAMIN L'OURSON

Oh non!


LUCAS L'OURSON

Tu m'excuses? J'ai été surpris

par une violente bourrasque.

C'est ça l'ennui avec le vent.

C'est une matière invisible.

Désolé, mais il n'y

avait rien à faire.


BENJAMIN L'OURSON

(Fâché)

Si! Tu aurais pu faire

quelque chose. Comme par exemple,

m'écouter quand je te dis qu'il

y a trop de vent. Et atterrir.


LUCAS L'OURSON

Pourquoi tu le prends

comme ça? Je t'ai dit que

je m'excusais. Je n'y peux

rien. C'était un accident.


BENJAMIN L'OURSON

Ah! Je sais bien.


LUCAS L'OURSON

Alors pourquoi est-ce

que tu es en colère?


BENJAMIN L'OURSON

Je ne suis pas en colère.


LUCAS L'OURSON

(Imitant BENJAMIN)

Ah bon? Tu te tiens comme ça,

là. Et puis tu me regardes en

fronçant les sourcils. Le tout

en tapant nerveusement du pied.

Si ça, c'est pas de la

colère, qu'est-ce que c'est?


BENJAMIN L'OURSON

Disons que c'est... de la

déception. Voilà. Mais bon,

je pense que je m'en remettrai.


LUCAS L'OURSON

Et sinon, avant que j'aie

l'accident, j'étais comment?


BENJAMIN L'OURSON

Tu ne trouves pas que le

moment est mal choisi

pour me demander ça?


BENJAMIN ramasse les lambeaux de cerf-volant et s'éloigne.


LUCAS L'OURSON

Benjamin, attends. Où tu vas?

Pourquoi est-ce que tu boudes?

Je voulais que tu me

donnes ton avis.

(Boudant à son tour)

Oh... Et après, ça se dit votre ami.


Une dernière banderole du cerf-volant tombe sur la tête LUCAS. Plus tard, chez MLLE PÉRIGRINELLE, BENJAMIN est assis au salon en compagnie d'EDGAR, l'ourson de MLLE PÉRIGRINELLE.


MLLE PÉRIGRINELLE

Laisse-moi te dire que

tu as beaucoup de chance,

Benjamin. Il se trouve que

j'ai gardé quelques chutes

de tissu, de la soie des Indes

qui devrait faire l'affaire.


BENJAMIN L'OURSON

C'est très gentil de votre

part, mademoiselle Pérégrinelle.

Je sais que j'ai du tissu pour

cerf-volant quelque part,

mais je n'arrive pas

à -mettre la patte dessus.


EDGAR L'OURSON

C'est drôle que tu m'en

parles. Ce comportement fougueux

que tu décris chez Lucas

ne te rappelle rien?


BENJAMIN L'OURSON

Si! La semaine dernière,

et celle d'avant aussi.

J'ai beau être ferme,

il n'en fait qu'à sa tête.


EDGAR L'OURSON

Tu ne m'as pas bien compris.

En fait, je faisais

allusion à toi.


BENJAMIN L'OURSON

Hein? À moi?


EDGAR L'OURSON

Ha! Ha! Ha! Hé oui!

Quand tu étais jeune, tu avais

des idées farfelues parfois.

Je t'avoue que tu m'as donné

pas mal de fil à retordre.


BENJAMIN L'OURSON

Vraiment? Je l'ignorais.

Écoute, je sais que c'est

un peu tard, mais je te

présente mes excuses.


EDGAR L'OURSON

Allons, c'est oublié. Et si

tu veux tout savoir, en fait,

j'admirais ta détermination.


BENJAMIN L'OURSON

Maintenant que j'y pense, j'ai

peut-être été un peu dur avec

Lucas. Le pauvre a fait de son

mieux. Moi aussi, j'aurais eu

du mal à voler par un

vent aussi violent.


EDGAR L'OURSON

Ah! Sans parler du fait que

c'est un modèle de cerf-volant

plutôt grand pour un

ours de sa taille.


MLLE PÉRIGRINELLE

(Ayant trouvé un morceau de tissu)

Alors, messieurs, voyons voir

ce que ça donne. Ah, dommage!

C'est tout ce que

j'avais en réserve.


BENJAMIN L'OURSON

Hum! Pas de problème. Ce bout

de tissu a exactement la taille

requise pour ce que

je vais en faire.


MLLE PÉRIGRINELLE

Mais, Benjamin, il n'est pas

assez grand pour recouvrir

ton cerf-volant.


BENJAMIN L'OURSON

(Attrapant le bout de tissu)

Je sais bien. Mais ce n'est

pas pour ça que j'en ai besoin.


Plus tard, BENJAMIN est dans l'atelier de SIMON CANTIN, le papa d'ÉLISA et MAX, devant un plan de cerf-volant.


BENJAMIN L'OURSON

(Pour lui-même)

Hum, bon, surtout, pas de

précipitation. Le maître mot

pour réussir un projet, c'est

l'organisation. Et ça commence

par un plan détaillé.


BENJAMIN construit un nouveau cerf-volant adapté à la taille de LUCAS.


BENJAMIN L'OURSON

(Pour lui-même)

Et voilà! Quand Lucas verra

son nouveau cerf-volant, je suis

persuadé qu'il me pardonnera

de m'être énervé ce matin.


BENJAMIN cache le cerf-volant avant de sortir de l'atelier.


LUCAS rentre dans la cour. Il est en compagnie d'un autre ourson nommé PIERRE.


LUCAS L'OURSON

Merci, Pierre.

C'était extra. À la

prochaine fois alors.


PIERRE L'OURSON

Oui. On remet ça

quand tu veux.


LUCAS tient une boîte entre ses mains. BENJAMIN le rejoint.


BENJAMIN L'OURSON

Ah, te voilà.


LUCAS L'OURSON

Benjamin? D'où est-ce

que tu sors comme ça?


BENJAMIN L'OURSON

Oh, de nulle part. J'étais

dans... Hum... En fait,

si! Je sors de...

De chez... Je sors de chez

Edgar. Voilà, c'est ça. Et toi,

tu faisais quoi avec Pierre?


LUCAS L'OURSON

Rien d'extraordinaire.

On était en train de parler.


BENJAMIN L'OURSON

Ah, un Oursopoly. C'est mon

jeu préféré. Ça te dirait

qu'on se fasse une partie?


LUCAS L'OURSON

J'aurais bien voulu, mais

là, j'ai des choses à faire.


BENJAMIN L'OURSON

Quoi comme choses?


LUCAS L'OURSON

Je ne sais pas. Des choses,

quoi! Tu vois?

Allez, à plus tard.


LUCAS se dirige vers la maison.


BENJAMIN L'OURSON

Hum... Je me demande

pourquoi il est si pressé.


Le soir venu, BENJAMIN est dans le lit de MAX qui dort déjà. MAX change de position et libère BENJAMIN qui se lève aussitôt.


BENJAMIN L'OURSON

Mission accomplie.

Maintenant que mon protégé

dort paisiblement,

allons voir ce cher Lucas.


BENJAMIN entre dans la chambre d'ÉLISA, la sœur de MAX. En entrant, BENJAMIN trouve PIERRE l'ourson.


PIERRE L'OURSON

Salut, Benjamin.


BENJAMIN L'OURSON

Oh!


PIERRE L'OURSON

Qu'est-ce que tu fais là?


BENJAMIN L'OURSON

Oh! Eh bien, je passais

seulement voir ce

que faisait Lucas.


PIERRE L'OURSON

Pareil pour moi. Je l'aime

bien. C'est un ours extra.


BENJAMIN L'OURSON

Je suis tout à fait de ton

avis. Ça fait longtemps qu'on

se connaît, lui et moi.


PIERRE L'OURSON

Tu en as de la chance. Avec

lui, tu ne dois pas t'ennuyer.

En plus d'être drôle, c'est

un redoutable adversaire

à l'Oursopoly.


BENJAMIN L'OURSON

Est-ce qu'au moins il t'a dit

que c'était moi qui lui

avais appris à y jouer?


PIERRE L'OURSON

Hum... Attends un peu.

Non. Il ne m'en a pas parlé.


LUCAS rejoint les deux oursons en tenant son jeu d'Oursopoly.


LUCAS L'OURSON

Salut, Benjamin.


BENJAMIN L'OURSON

Salut, Lucas. J'étais

justement en train d'expliquer

à Pierre que ça fait longtemps

qu'on se connaît, nous deux.


LUCAS L'OURSON

Oui, ça fait longtemps. Sur

ce, on te laisse. On va jouer.


PIERRE L'OURSON

Salut, Benjamin.


BENJAMIN L'OURSON

Euh... Salut.

Amusez-vous bien.

(Attristé)

Oh... Hum...


Le lendemain, au parc, EDGAR et BENJAMIN discutent du cas de LUCAS.


EDGAR L'OURSON

Lucas ne me semble

pas être un de ces ours en

peluche mal léché et rancunier.

Surtout vis-à-vis de

son meilleur ami.


BENJAMIN L'OURSON

Son meilleur ami? Tu es sûr?

Franchement, je commence

à en douter. Il passe la majeure

partie de son temps avec Pierre.

J'ai l'impression qu'il m'évite

comme si j'étais une mite géante.


EDGAR L'OURSON

Allons, ce n'est pas la fin

du monde. Les liens qui vous

unissent sont solides. Je suis

sûr qu'avec le temps, vous vous

réconcilierez. Sois patient.


BENJAMIN L'OURSON

Désolé, mais je ne veux plus

attendre. Je lui ai demandé de

me retrouver ici. J'ai un cadeau

pour lui et j'espère que

ça suffira à me faire pardonner.


EDGAR L'OURSON

Dans ce cas, je n'ai rien

à ajouter. Du moment que tu fais

ce que tu penses être

juste, c'est le principal.

Je te souhaite bonne chance.


BENJAMIN L'OURSON

Merci, Edgar. À plus tard.


EDGAR s'en va et BENJAMIN se prépare pour accueillir LUCAS avec son nouveau cerf-volant. Mais après un long moment, BENJAMIN attend toujours LUCAS.


BENJAMIN L'OURSON

Je n'arrive pas à le croire.

Je n'arrive pas à croire qu'il

ne viendra pas. Hum...


Un bruissement dans les feuilles fait se détourner BENJAMIN.


BENJAMIN L'OURSON

Ah, enfin!

Ce n'est pas trop tôt!


BENJAMIN se cache derrière le tronc du gros arbre et attend quelques secondes avant de se montrer.


BENJAMIN L'OURSON

Surprise!


Un écureuil qui s'est approché sursaute et s'enfuit en courant. Mais pas de LUCAS dans les parages. L'écureuil grimpe sur une branche et lance une noisette sur la tête de BENJAMIN.


BENJAMIN L'OURSON

Pardon, monsieur l'écureuil.

(Très triste)

Ah, tant pis! Je vais rentrer.

Aaah...


BENJAMIN rentre à la maison des Cantin. En arrivant, il entend les rires de LUCAS provenant de la chambre d'ÉLISA.


LUCAS L'OURSON

Ha! Ha! Encore merci,

Pierre. Tu es un ami génial.


PIERRE L'OURSON

Mais toi aussi.

C'était une belle partie.

On fera la revanche demain.


LUCAS L'OURSON

J'espère bien.

Allez, à plus tard.


LUCAS se retourne pour ranger sa planche de jeux et rencontre BENJAMIN qui le regarde d'un air sévère, les bras croisés.


LUCAS L'OURSON

Benjamin?


BENJAMIN L'OURSON

Tiens, tiens! Alors comme ça,

tu trouves le temps pour jouer

avec Pierre, mais tu es trop

occupé pour venir me retrouver.


LUCAS L'OURSON

J'ignorais qu'on

avait rendez-vous.


BENJAMIN L'OURSON

Arrête de te moquer de moi. Je

t'ai laissé un mot, à l'entrée

de notre passage secret.


LUCAS L'OURSON

Tu es sûr? Je n'ai

rien vu, moi.


BENJAMIN L'OURSON

S'il n'est pas là-bas,

alors, où est-ce qu'il est

passé? Je te le demande.


BENJAMIN et LUCAS se dirigent vers le passage secret qui s'actionne pour laisser rentrer PIERRE.


LUCAS L'OURSON

Je ne sais pas.


BENJAMIN ET LUCAS

(Surpris de revoir PIERRE)

Oh?


PIERRE L'OURSON

Désolé, les amis. Je vous ai

fait peur. Regardez ce que

j'ai trouvé collé sous ma patte.


Le mot laissé par BENJAMIN se trouve sous la patte de PIERRE.


LUCAS L'OURSON

Hé, Benjamin, tu as vu ça? Ce

ne serait pas ton mot? Ha! Ha!

Merci de l'avoir rapporté.


PIERRE L'OURSON

De rien. C'est normal.

J'espère que ce n'était

rien d'important.

Allez, je vous laisse.


LUCAS L'OURSON

(Lisant le mot)

«Cher Lucas, retrouve-moi

dans le parc à 2h précises.

Signé, ton ami Benjamin».

Je comprends. Tu m'as attendu

tout ce temps pour rien. Mais

pourquoi tu voulais me voir?


BENJAMIN L'OURSON

Je m'étais dit que tu voudrais

peut-être réessayer de faire

du deltaplane. Je suis désolé.

Mais demain, si tu veux.


LUCAS L'OURSON

Hum, demain, ça va pas

être possible. J'ai déjà quelque

chose de prévu avec Pierre.


BENJAMIN L'OURSON

Bon, ça suffit! J'ai compris.

Tu trouves que je suis trop

colérique. Alors, tu as décidé

de me remplacer. Le message est

très clair. Je suppose que c'est

pour cela que depuis l'accident,

tu fais tout pour m'éviter.


LUCAS L'OURSON

Si je t'ai évité, je ne l'ai

pas fait exprès. Je suis désolé.


BENJAMIN L'OURSON

Dans ce cas, moi aussi,

je te dois des excuses.

Tout est parti d'un malentendu.


LUCAS L'OURSON

C'est exactement ce que

je pense. Il s'agit d'un

affreux malentendu.


BENJAMIN L'OURSON

Ça me rassure. Et maintenant

qu'on a fait la paix, que

dirais-tu d'une partie

avant qu'Élisa et Max ne

reviennent de l'école?


BENJAMIN s'apprête à prendre le jeu, mais LUCAS le retient.


BENJAMIN L'OURSON

Han!


LUCAS L'OURSON

Non!


BENJAMIN L'OURSON

Allons, Lucas. Pourquoi

est-ce qu'il n'y aurait que

toi et Pierre qui joueraient

à l'Oursopoly?


LUCAS L'OURSON

Rends-le-moi.


Chacun de leur côté, les oursons tirent sur la boîte. Soudain la boîte s'ouvre pour laisser s'échapper la banderole du cerf-volant.


BENJAMIN L'OURSON

Oh... Hum...

Est-ce que ça ne serait pas

une queue de cerf-volant?


LUCAS L'OURSON

Bien si, sauf que c'était

censé être une surprise. Pierre

et moi, on ne jouait pas à

l'Oursopoly. Il m'aidait juste

à te faire un cerf-volant.


LUCAS offre un nouveau cerf-volant à BENJAMIN.


BENJAMIN L'OURSON

Wow! Très intéressant,

ce système d'ouverture.


LUCAS L'OURSON

Pierre est très doué en

science physique. Surtout en

mécanique. Un peu comme toi.


BENJAMIN L'OURSON

En effet. Je vois ça.


LUCAS L'OURSON

On avait presque fini de le

construire. Dommage que tu

aies tout découvert.


BENJAMIN L'OURSON

Même si j'ai gâché la

surprise, ça reste un cadeau

magnifique. Je te remercie.

Et tu ne me croiras sans

doute pas, mais...


Le lendemain au parc, LUCAS vole avec le cerf-volant fabriqué par BENJAMIN. BENJAMIN, lui, vole avec le cadeau de LUCAS.


LUCAS L'OURSON

Wow!

Oh, c'est mon cerf-volant à moi!

Il est vraiment extraordinaire.

Ha! Ha! Essaie de me

rattraper, Benjamin.

Wouhou!


BENJAMIN L'OURSON

(Riant)

Ha! Ha!


BENJAMIN et LUCAS survolent le jardin de MLLE PÉRIGRINELLE qui taille des fleurs avec EDGAR.


BENJAMIN L'OURSON

Oui!


LUCAS L'OURSON

Wouhou!

Youpi!


MLLE PÉRIGRINELLE

(Levant les yeux au ciel)

Eh bien, que se

passe-t-il là-haut?


LUCAS L'OURSON

Yihi!


EDGAR L'OURSON

Hé! Hé! Hé! Je crois que ce

sont les deux meilleurs amis du

monde qui se sont réconciliés et

qui fêtent leurs retrouvailles.


LUCAS L'OURSON

Youpi!


BENJAMIN L'OURSON

Wouhou!


Fin de l'épisode


Titre :
Un bon coup de patte.


Une fillette est debout sur un balcon. Elle regarde au loin d'un air triste. GAÉTAN, l'ourson de la voisine de palier guette la fillette. BENJAMIN l'ourson rejoint GAÉTAN sur le balcon.


BENJAMIN L'OURSON

Gaétan, j'ai bien eu ton

message. Qu'y a-t-il

de si urgent?


GAÉTAN L'OURSON

Chut!


BENJAMIN L'OURSON

Est-ce que ça

concerne Josiane?


GAÉTAN L'OURSON

Non. C'est Mathilde, notre

voisine. Elle n'a pas

du tout le moral.


MATHILDE

(Soupirant)

Aaaah...


GAÉTAN L'OURSON

Sa mère et elle viennent

d'arriver ici et la pauvre

n'a pas un seul ami.


BENJAMIN L'OURSON

Oh! Normal qu'elle soit

triste. On n'a pas le choix.

Il faut qu'on lui

trouve une peluche.


GAÉTAN L'OURSON

C'est ce que je pense, moi

aussi. Et d'ailleurs, j'aimerais

l'aider personnellement.


BENJAMIN L'OURSON

Ne nous précipitons pas.

Allons demander à Ernest qu'il

lui affecte un ours en peluche.


GAÉTAN L'OURSON

Justement, à ce propos,

je... Oh! Comment je pourrais

t'expliquer ça? C'est un

sujet assez délicat.


GAÉTAN et BENJAMIN rentrent dans l'appartement et GAÉTAN ferme la porte-fenêtre derrière lui.


BENJAMIN L'OURSON

Gaétan, toi et moi, on se

connaît depuis que nos protégés

sont tout petits. Tu sais bien

que tu peux tout me raconter.


GAÉTAN L'OURSON

Oh... Voilà! Je veux que

l'ours en peluche de

Mathilde, ce soit moi.


BENJAMIN L'OURSON

C'est impossible. Tu ne

peux pas changer de protégé.

Que fais-tu de Josiane?


GAÉTAN L'OURSON

C'est une grande personne

maintenant. Tu sais ce

que c'est. Elle n'a plus

besoin de moi à son âge.

Elle m'a rangé dans ce grand

coffre au milieu de ses

vêtements d'hiver

et des couvertures.


BENJAMIN L'OURSON

C'est vraiment dommage

de finir sa carrière ainsi.

Mais tu n'y es pour rien. Tu as

toujours été exemplaire. Oh?


La voix de JOSIANNE qui chante alerte GAÉTAN et BENJAMIN.


GAÉTAN L'OURSON

C'est Josiane.

Vite, cachons-nous.


JOSIANE entre dans l'appartement, prend ses clés et s'en retourne aussitôt.


JOSIANE

♪ Na na na ♪

Ah! Les voilà.

♪ La la la la la ♪


BENJAMIN L'OURSON

Je suis de ton avis. Josiane

n'a plus besoin de toi.

Du moins, pas autant que

Mathilde. Allons demander à

Ernest s'il ne peut pas faire

une exception pour toi.


GAÉTAN L'OURSON

Génial! J'espérais justement

que tu allais dire ça.


Au centre de placement des oursons, ERNEST n'est pas d'accord du tout.


ERNEST L'OURSON

Ah non! Hors de question!

C'est contre le règlement.

Un ours en peluche ne peut

pas faire de demande de

réaffectation tant que son ou sa

protégée ne l'a pas abandonné.


GAÉTAN L'OURSON

Le problème, c'est qu'il peut

s'en passer du temps avant

que Josiane ne m'abandonne.


BENJAMIN L'OURSON

Et c'est tout de suite que

Mathilde a besoin d'un ours.


ERNEST L'OURSON

Oui, ça, j'avais compris.

Ne vous en faites pas.

Je vais lui en affecter

un aujourd'hui même.

Justement, il se trouve que je

connais quelqu'un qui serait

parfait pour elle. Hum...

Charlotte. A, B, C.

Ah! Voilà, Charlotte.

Trois ans d'études à

l'université Louis-Nounours.

Excellentes références.

Oui! Elle est actuellement

disponible.


GAÉTAN L'OURSON

(Très déçu)

Ooooh...


BENJAMIN L'OURSON

Non, attends!

Si on se dépêche, je connais

un moyen de te rendre

disponible toi aussi.


BENJAMIN écrit un message sur une grosse boîte déposée sur le palier de la porte de la maison où habite JOSIANE.


BENJAMIN L'OURSON

À l'occasion de la Journée

de la charité, le don de vos

anciens jouets serait

grandement apprécié.


GAÉTAN L'OURSON

Et maintenant, attendons le

retour de Josiane. Je suis sûr

qu'elle voudra faire

don de son ours.


BENJAMIN L'OURSON

Et comme ça, après, tu pourras

être affecté à Mathilde. Allez,

dépêche-toi de retourner là-haut

et attends dans le coffre.

Bonne chance!


BENJAMIN ouvre le passage secret pour permettre à GAÉTAN de retourner chez lui, mais il se fait surprendre par la porte d'entrée qui s'ouvre. C'est MATHILDE qui sort. BENJAMIN a juste le temps de se cacher.


BENJAMIN L'OURSON

Oh?


JOSIANE se balance toute seule, l'air triste. Un cri de joie annonce l'arrivée d'ENZO en compagnie d'ERNEST et CHARLOTTE, l'ourson qu'ERNEST veut affecter à MATHILDE.


CHARLOTTE L'OURSON

Wouh!


BENJAMIN L'OURSON

Oh non! Les voilà

déjà qui arrivent.


Le scooter d'ENZO s'arrête sur le côté de la maison.


BENJAMIN L'OURSON

Ernest, qu'est-ce

que tu fais ici?


ERNEST L'OURSON

Mon travail de placeur, tout

simplement.

(S'adressant à ENZO)

Encore merci, Enzo.

Repasse me chercher dans

environ une heure.


ENZO repart.


ERNEST L'OURSON

Benjamin, je te présente

Charlotte. C'est elle

qui a fait l'université.


CHARLOTTE L'OURSON

Ravie de faire

ta connaissance.


BENJAMIN L'OURSON

Euh... Moi aussi,

je suis ravi.


ERNEST et CHARLOTTE se dirigent vers la cour de l'immeuble.


ERNEST L'OURSON

Ah! Je suppose que c'est

elle, la petite Mathilde.


BENJAMIN L'OURSON

Non. Elle, c'est sa voisine.

Et d'après ce que j'ai compris,

elle s'appelle Clotidle.


Le facteur passe et salue MATHILDE.


FACTEUR

Tiens, bonjour, Mathilde!


MATHILDE

Bonjour, monsieur Frau.


BENJAMIN L'OURSON

Hi! Hi! Ah si, c'est bien

elle. J'ai mal entendu

son nom. Hé! Hé!


ERNEST L'OURSON

Bon, maintenant que nous

l'avons trouvée, il ne reste

plus qu'à lui présenter

son nouvel ours.


BENJAMIN L'OURSON

Une petite minute! Charlotte,

je voulais juste te dire que...

je suis... très admiratif. Oui,

très admiratif de ton courage.

J'en connais qui auraient

refusé, à ta place.


CHARLOTTE L'OURSON

Pardon? Qu'entends-tu

au juste par «courage»?


BENJAMIN L'OURSON

Eh bien, Mathilde n'est

pas très tendre avec ses jouets.

Elle est toujours en train de

faire des gribouillis dessus,

de jouer avec dans la boue.

Et encore, ce n'est pas le pire.

Tiens, par exemple, elle avait

un joli petit chien en peluche.

Eh bien figure-toi qu'elle n'a

rien trouvé de mieux à faire

que de le tondre entièrement.


CHARLOTTE L'OURSON

(Effrayée)

Oh!


BENJAMIN L'OURSON

Mais je suis certain que

ça ne se reproduira pas avec

toi. Enfin, normalement.


CHARLOTTE L'OURSON

(Se tournant vers ERNEST)

Tu ne m'avais pas prévenue

que je risquais de me faire...

de me faire tondre!


ERNEST L'OURSON

Allons, allons, Charlotte.

Tu as de nombreuses années

d'expérience derrière toi.

N'est-ce pas? Et si c'est

comme ça que Mathilde aime

s'amuser, je suis certain que

tu finiras par t'y habituer.


BENJAMIN L'OURSON

Oui! Je crois que j'ai une

idée. Si on te fait passer pour

un cadeau, peut-être qu'elle

prendra soin de toi.


CHARLOTTE L'OURSON

Tu crois vraiment?


BENJAMIN L'OURSON

Bien sûr! Et puisqu'elle est

nouvelle dans le quartier, ce

que je propose, c'est qu'on te

mette dans une boîte pour faire

croire qu'un voisin lui fait

un cadeau de bienvenue.


ERNEST L'OURSON

Attendez! Est-ce vraiment

nécessaire de se donner

toute cette peine?


CHARLOTTE L'OURSON

Si ça peut m'éviter d'être

traînée dans la boue ou

de me faire tondre, oui.


ERNEST L'OURSON

C'est pas vrai.


BENJAMIN fouille dans les bacs de recyclage pour trouver du papier d'emballage.


BENJAMIN L'OURSON

Désolé. Il n'y a pas de papier

cadeau. Par contre, j'ai

trouvé cette bande dessinée.


CHARLOTTE L'OURSON

Ne me dis pas que tu veux

te servir de ça pour emballer

le cadeau de Mathilde.


BENJAMIN L'OURSON

Hé! Hé! Et pourquoi pas?

Moi, je trouve ça drôle.

Ha! Ha! Ha! Regarde.


CHARLOTTE L'OURSON

Non, c'est hors de question.

Nous allons utiliser ces chutes

de papier peint. Si cette fille

a un peu de goût, elle

préférera sûrement cela.


BENJAMIN L'OURSON

Bon, comme tu voudras.

Mince! Je n'y avais pas pensé.

Il faut aussi trouver

du ruban adhésif.


ERNEST L'OURSON

Quoi?


BENJAMIN L'OURSON

À mon avis, il vaut mieux

remettre ça à demain.


ERNEST L'OURSON

Pourquoi attendre jusque-là?

Une petite minute. Je crois

que j'ai compris ce que tu as

derrière la tête. Tu fais

tout pour empêcher Charlotte

d'arriver jusqu'à Mathilde parce

que Gaétan veut que ce soit

lui, son ours en peluche.


CHARLOTTE L'OURSON

Hum!


BENJAMIN L'OURSON

Oh... C'est vrai, je l'avoue.

Je te demande pardon, Ernest.


ERNEST L'OURSON

Bon! Maintenant que tu as fini

avec tes sottises, il est temps

que Mathilde découvre son nouvel

ours en peluche:

Charlotte! Allons-y!


BENJAMIN L'OURSON

Désolé, Gaétan.


ERNEST et CHARLOTTE repartent. BENJAMIN court derrière eux.


BENJAMIN L'OURSON

Attendez!


JOSIANNE arrive dans l'entrée de la cour en portant des paquets. BENJAMIN se dépêche de se cacher.


JOSIANNE

♪Hum hum hum ♪


BENJAMIN L'OURSON

Oh!


JOSIANNE

♪ Hum hum ♪

♪ La la la la ♪

(Apercevant MATHILDE)

Oh, Mathilde, bonjour. Qu'est-ce

que tu racontes de beau?


MATHILDE

Rien de spécial.

On fait aller.


JOSIANNE

(Se balançant avec MATHILDE)

Au fait, je ne t'ai pas

dit qui vient manger chez moi

ce soir: toi et ta maman. J'ai

prévu de vous faire une pizza

maison. C'est ma spécialité.

J'espère que tu aimes ça.


MATHILDE

Oui. C'est mon plat préféré.


JOSIANNE

Et sinon, est-ce que tu t'es

fait des amis dans le quartier?


MATHILDE

(Faisant signe que non)

Han han!


JOSIANNE

Ah oui, vraiment? C'est

rien. Sois patiente. Tu vas

en trouver. Je suis sûre que

tous les enfants du coin

vont te trouver formidable.


MATHILDE

Hum?


JOSIANNE

Je sais que c'est dur de

prendre un nouveau départ.

Moi-même, avant d'être peintre,

j'étais institutrice. Au début,

ça me manquait de ne plus voir

mes élèves, mais aujourd'hui,

j'ai plein de nouveaux amis.

Comme toi!

Et je suis sûre qu'avec le

temps, tu en auras aussi.

Tiens, il me vient une idée.


MATHILDE

Laquelle?


JOSIANNE

(Donnant un paquet à MATHILDE)

Aide-moi à porter ça

à l'intérieur et je vais

tout t'expliquer.


JOSIANNE et MATHILDE entrent dans l'immeuble. JOSIANNE ne voit pas la boîte pour récupérer les vieux jouets.¿ [BENJAMIN L'OURSON

Oh! Josiane n'a même pas vu

le carton pour la Journée

de la charité.


ERNEST L'OURSON

(Sortant de sa cachette)

Vite, suivons-les. Han!


BENJAMIN L'OURSON

(Soupirant)

Aaaah...


ERNEST ouvre le passage secret et laisse passer CHARLOTTE avant d'entrer avec BENJAMIN.


Dans son appartement JOSIANNE ouvre son grand coffre en chantant. MATHILDE reste près de JOSIANNE.


JOSIANNE

♪ La la la la la ♪

♪ Hum hum hum ♪

Bon, c'est là, dans le coffre où

je range mes couvertures.

Je te présente Gaétan,

mon ours en peluche.

(Faisant un câlin à GAÉTAN)

Mmm!

J'avais oublié à quel point il

était doux.

(Tendant GAÉTAN à MATHILDE)

Tiens, prends-le dans tes bras.

Qu'est-ce que tu en penses?


MATHILDE

Ah! Je le trouve trop mignon.


JOSIANNE

Je sais. C'est pour ça que

je l'ai gardé toutes ces années.

Quand j'étais petite fille,

je ne me séparais jamais de lui.

Mais aujourd'hui, je ne passe

plus autant de temps avec lui

et je pense qu'il s'ennuie,

tout seul dans ce coffre.

Tu pourrais peut-être

t'en occuper.


MATHILDE

C'est vrai?

Vous voulez me le donner?


JOSIANNE

Hum hum!


MATHILDE

Vraiment?


JOSIANNE

Oui, vraiment. Mais il va

falloir qu'il s'habitue à toi.

C'est pour ça que tu vas devoir

lui donner beaucoup d'affection.

C'est très important

pour un ours.


MATHILDE

Pas de problème! De

l'affection, j'en ai à revendre.

Oh, merci beaucoup! Vous verrez,

je vais prendre bien soin de lui.


ERNEST, CHARLOTTE et BENJAMIN observent la scène derrière la porte ajourée d'un placard.


ERNEST L'OURSON

Ça alors! C'est la première

fois que je vois ça.


BENJAMIN L'OURSON

Je sais. C'est

incroyable, non?


CHARLOTTE L'OURSON

Ce qui est incroyable, c'est

qu'elle lui ait mis ce chapeau

ridicule. Le pauvre! Je

n'aimerais pas être à sa place.


ERNEST L'OURSON

Hum! Moi non plus d'ailleurs.


CHARLOTTE L'OURSON

En revanche, ce qui saute

aux yeux, c'est que Mathilde

a retrouvé le moral.


BENJAMIN L'OURSON

Hé! Hé! Et Gaétan

a retrouvé une protégée.


MATHILDE

Je peux aller le

montrer à ma mère?


JOSIANNE

Bien sûr! C'est le tien.

(Recommençant à chanter)

♪ Hum hum hum ♪


MATHILDE sort pour aller chez elle.


ENZO est de retour dans la ruelle pour ramener CHARLOTTE et ERNEST.


CHARLOTTE L'OURSON

Et voilà encore une journée

qui n'a rien donné. Ah...

J'étais tellement impatiente

à l'idée d'avoir de

nouveau un protégé.


ERNEST L'OURSON

Cesse donc de te tracasser. Je

te promets que bientôt je vais

te trouver le poste idéal. Car

comme j'ai l'habitude de le

dire: partout dans le monde,

pour chaque ours en

peluche, il y a un enfant.


BENJAMIN L'OURSON

Et pour chaque enfant,

il y a un ours en peluche.


BENJAMIN repart seul de son côté. En passant près de la cour de l'immeuble, il aperçoit MATHILDE qui se balance avec GAÉTAN.


MATHILDE

Tu es prêt, Gaétan?

3, 2, 1.

Youhou!

(Riant)

Ha! Ha! Ha!


Générique de fermeture

Episodes of The Secret World of Benjamin Bear

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age
  • Category Fiction

Résultats filtrés par