Universe image The Secret World of Benjamin Bear Universe image The Secret World of Benjamin Bear

The Secret World of Benjamin Bear

The Secret World of Benjamin Bear

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Teddy Slow Down - Going Home

Bertie has a lot of energy, and between the race and the badminton match, he never stops moving! He needs to slow things down a bit, as it isn´t very fun for his fiends.



Production year: 2009

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

L'ours Benjamin est une série mettant en scène des peluches qui vivent différentes aventures. Les peluches s'animent lorsque les humains ne sont pas là, ce qu'ignorent les humains, à l'exception de madame Périgrinelle.


Début chanson thème


VOIX MASCULINE

♪ Un ours en peluche ♪

♪ Tu le sais ♪

♪ N’est pas comme n’importe

quel autre jouet ♪

♪ Il est toujours

ton meilleur ami ♪

♪ Un ami pour la vie ♪

♪ Et si tu cherches cet ami-là ♪

♪ Un ours sans pareil ♪


CHŒUR

♪ Franchis la porte viens ♪

♪ Suis le chemin ♪

♪ Du monde secret

de l’ours Benjamin ♪

♪ Franchis la porte viens ♪

♪ Suis le chemin du monde

secret de l’ours Benjamin ♪


Fin chanson thème


Titre :
L’ours Benjamin Ralentis


SYLVAIN court dans sa chambre en tenant sa peluche CARLOS comme si c’était un avion.


SYLVAIN

(Imitant des bruits de moteur)

Zoum! Zoum! Zoum! Zoum, zoum, zoum!

Zoum! Le commandant Sylvain et

son copilote Carlos parcourent

l’univers à une vitesse

supersonique.

(Imitant un bruit de moteur)

Zoum! Zoum! Zoum! Zoum!

(Sautant sur son lit)

Oh ho! Turbulences

à l’horizon. On ne pourra plus

tenir encore très longtemps.

Copilote au rapport. Au rapport.

C’est inutile. Notre vitesse est

beaucoup trop grande.

(S’écroulant sur le lit)

Aaaaah! Kaboum!

Hé! Hé!


MAMAN DE SYLVAIN

(Appelant d’une autre pièce)

Sylvain?

C’est l’heure d’aller à l’école.


SYLVAIN

Oui, j’arrive, maman. Je dois

y aller, Carlos. À plus tard.


SYLVAIN laisse tomber CARLOS sur le lit avant de sortir de la chambre en courant. Dès que SYLVAIN est sorti, CARLOS s’anime.


CARLOS L’OURSON

Bonne journée! Reviens vite.

(Tourbillonnant sur le lit)

Yahou! Yahou!

Wou! Wou! Ha! Ha! Ha!


Des voix provenant de l’extérieur attirent l’attention de CARLOS.


LUCAS L’OURSON

(Discutant dans le jardin voisin)

Tu dois te rendre

à l’évidence, Julie.

Cette fois non plus, vous n’avez

aucune chance de nous battre.


JULIE L’OURSON

Mais on s’est beaucoup

entraînés. Ça oui!


JULIE l’ourson de LOANE, JESSICA l’ourson de MATHIEU et LUCAS l’ourson d’ÉLISA marche dans le jardin de la maison de SYLVAIN.


JESSICA L’OURSON

L’heure de la revanche a

sonné! Oui, vous allez voir,

les filles vont vous donner

une bonne leçon.


JULIE L’OURSON

Bien dit, chère amie!


BENJAMIN marche quelques pas derrière le groupe d’oursons.


BENJAMIN L’OURSON

Ha! Ha! Et rappelez-vous,

les gars, qu’on gagne ou

qu’on perde, c’est d’abord pour

s’amuser qu’on joue ensemble.


CARLOS se laisse tomber de la fenêtre et atterrit dans un bosquet tout près de BENJAMIN.


CARLOS L’OURSON

Coucou!


BENJAMIN L’OURSON

(Sursautant)

Hein?


CARLOS L’OURSON

Dis, est-ce que je peux

jouer avec vous, Ben?


BENJAMIN L’OURSON

Bien sûr! Plus on est

de fous, plus on rit.


CARLOS L’OURSON

(Rejoignant les autres oursons)

Super! Ha! Ha! Ha! Hou!

On fait la course! Youhou!

Wouhou!


CARLOS saute sur le toit de la maisonnette d’enfant et devance le groupe.


LUCAS L’OURSON

Hé, Carlos, attends!


En un rien de temps, tout le groupe est déjà passé dans l’autre cour par le passage de la clôture.


TOUS

(Riant)

Ha! Ha! Ha!

Wou!


BENJAMIN est toujours au même endroit et sourit en voyant les oursons s’amuser comme ça.


BENJAMIN L’OURSON

Wow! Il a beaucoup

d’énergie, celui-là.


ERNEST l’ourson responsable des placements travaille à son bureau. Des cris le font sursauter. Ce sont CARLOS, LUCAS, JULIE et JESSICA qui entre par le toboggan des arrivées.


TOUS

Wouhou! Wou!

Ha! Ha! Ha!

Hé!


BENJAMIN suit de près en riant.


CARLOS L’OURSON

Salut, Ernest. On fait

une partie de patte-minton.

Tu viens jouer avec nous?


ERNEST L’OURSON

C’est gentil de me le

proposer, Carlos, mais je suis

trop occupé en ce moment.


CARLOS L’OURSON

OK! Venez, les amis! On y va.


JULIE L’OURSON

Youhou!


LUCAS L’OURSON

C’est parti.


JESSICA L’OURSON

En avant toutes! Hi! Hi!


ERNEST L’OURSON

Amusez-vous bien.


BENJAMIN L’OURSON

Ha! Ha! Merci, Ernest.

Compte sur nous.


Dans la salle de sport, JULIE et JESSICA forment l’équipe qui affronte celle de LUCAS et CARLOS. BENJAMIN fait l’arbitre.


JULIE L’OURSON

Préparez-vous

à perdre la partie.


LUCAS L’OURSON

Vous n’avez aucune

chance, les filles.

Surtout maintenant

que Carlos est dans mon équipe.


CARLOS L’OURSON

Oui, oui, oui!


BENJAMIN L’OURSON

Et rappelez-vous que le but,

c’est d’abord de s’amuser.

Vous êtes prêts?


JULIE L’OURSON

Qu’est-ce qu’on attend?


LUCAS L’OURSON

Tu parles.


JULIE L’OURSON

On commence?


BENJAMIN L’OURSON

(Lançant l’oiselet)

Han!


CARLOS L’OURSON

Youhou!


JULIE et LUCAS s’élancent et tombent l’un contre l’autre. CARLOS court jusqu’au récipient qui sert de panier défendu par JESSICA.


JULIE L’OURSON

Oh!


CARLOS L’OURSON

Ha! Ha! Oh! Ha! Ha!

Dans le mille!

(Comptant un point)

Youhou!


BENJAMIN L’OURSON

Un point pour Carlos et Lucas.


LUCAS L’OURSON

Han!


JULIE L’OURSON

Qu’est-ce qui ne va pas,

Lucas? Tu devrais être

content. Vous menez la partie.


LUCAS L’OURSON

Oui, je sais, mais je n’ai pas

touché à la mite une seule fois.

C’est pas du tout amusant.


BENJAMIN L’OURSON

Lucas n’a pas tort, Carlos.

Le patte-minton est un jeu

d’équipe, n’oublie pas.

Essaie de ralentir

un peu la cadence pour

que les autres puissent jouer.


LUCAS L’OURSON

(S’adressant à CARLOS)

Tu entends?

Jouer au patte-minton, c’est pas

seulement être rapide, tu sais.


BENJAMIN L’OURSON

Tout le monde en place.

On remet ça.


De retour au centre du terrain, LUCAS et JULIE sont prêts pour la mise en jeu.


BENJAMIN L’OURSON

Tu es prêt, Carlos?


CARLOS L’OURSON

Oui, oui, oui!


BENJAMIN L’OURSON

(Lançant l’oiselet)

Han!


CARLOS L’OURSON

(Attrapant l’oiselet)

Youhou!


CARLOS fait plusieurs tours autour du pot pour étourdir JESSICA avant de compter un point.


JESSICA L’OURSON

(Devenant étourdie)

Wo! Wo! Wo! Woooo!

Oh!


CARLOS L’OURSON

(Comptant un point)

Yahou! Ha! Ha!


Le sifflet annonce qu’un but est marqué. Puis la partie continue, CARLOS joue pratiquement tout seul.


CARLOS L’OURSON

Youpi! Youhou! Ha! Ha!

Youhou! Ha! Ha! Ha! Ha! Hé!


Finalement, les autres oursons se rangent sur le côté du terrain et regardent CARLOS se démener sans se rendre compte qu’il joue seul.


JESSICA L’OURSON

Wow! Carlos forme une équipe

de patte-minton à lui seul.


JULIE L’OURSON

Oh! Et ce n’est

pas du tout amusant.


LUCAS L’OURSON

Oui. Cette peluche

a besoin d’être ralentie.


BENJAMIN siffle l’arrêt du jeu.


BENJAMIN L’OURSON

Ça suffit! Carlos,

tu vas aller sur le banc

jusqu’à ce que tu aies appris

à ralentir un peu.


CARLOS L’OURSON

(Décu)

Oh...


CARLOS est assis dans les gradins et regarde les autres jouer.


JESSICA L’OURSON

Ah oui!


BENJAMIN L’OURSON

Youhou! Je l’ai!


JULIE L’OURSON

Ha! Ha! Ha! Oui!


LUCAS L’OURSON

Ha! Ha! Ha!


JESSICA L’OURSON

Oui!


JULIE L’OURSON

Allez!


JESSICA L’OURSON

Oui!


BENJAMIN siffle un nouvel arrêt de jeu.


BENJAMIN L’OURSON

Il est temps de rentrer.


LUCAS L’OURSON

Oui, d’accord. Chouette alors!


JESSICA L’OURSON

Quelle partie!


JULIE L’OURSON

C’était génial!


BENJAMIN L’OURSON

(S’adressant à CARLOS)

C’est l’heure de rentrer,

Carlos. Tu viens?


CARLOS L’OURSON

Bien sûr.

Comme tu voudras, Ben.


En traversant le parc, JULIE, JESSICA et LUCAS font des cabrioles.


JESSICA L’OURSON

Oh, c’est super! Youpi!


TOUS

(Riant)

Ha! Ha! Ha!

Ha! Ha! Ha!

Youpi!

Ha! Ha! Ha!


BENJAMIN remarque que CARLOS tire de la patte.


BENJAMIN L’OURSON

Il se fait tard, Carlos.

Sylvain sera bientôt à la maison

et tu dois arriver là-bas

avant lui, n’est-ce pas?


CARLOS L’OURSON

Je sais, mais il me reste

encore beaucoup de temps. Oh...

Et puis, n’oublie pas

que tu m’as demandé

de ralentir. Hein, Ben?


Une fois arrivés dans le jardin de CARLOS, les oursons font une partie de cache-cache.


LUCAS L’OURSON

Dis donc, Carlos, pourquoi

tu ne commencerais pas? Hein?


CARLOS L’OURSON

D’accord.


LUCAS L’OURSON

Génial! Couvre bien tes yeux

et compte jusqu’à 10, le temps

qu’on se cache. Ensuite, essaie

de nous trouver. Tu as saisi?


CARLOS L’OURSON

Très bien.


JESSICA ET JULIE LES OURSONS

(Riant)

Ha! Ha! Ha!

Pas le droit de tricher.

Tu es prêt?


CARLOS L’OURSON

Oui, oui.


LUCAS L’OURSON

D’accord. On y va.


CARLOS L’OURSON

(Comptant très lentement)

Un...

Deux...

Trois...


JULIE L’OURSON

Mais qu’est-ce qu’il fait?


LUCAS L’OURSON

(Sortant de sa cachette)

Nom d’une peluche!

S’il continue à compter

à ce rythme-là, ça va

prendre un temps infini.


CARLOS L’OURSON

(Comptant lentement)

Cinq...

Six...


JULIE, JESSICA et LUCAS se tiennent derrière CARLOS qui compte toujours.


TOUS

(Exaspérés)

Oh...


LUCAS L’OURSON

Nom d’une peluche!


CARLOS L’OURSON

Sept...


Plus tard, le groupe d’oursons joue à la marelle dans un garage.


JULIE L’OURSON

Et hop! Hop! Hé!

Han! Han! Pas mal, hein?


JESSICA L’OURSON

Tu parles!


LUCAS L’OURSON

Incroyable!


JULIE L’OURSON

Allez, Carlos, c’est ton tour.


CARLOS L’OURSON

Oh... Si c’est toi qui le dis.


CARLOS lance un caillou sur une case et le regarde longuement.


JULIE L’OURSON

Mais enfin, qu’est-ce

que tu attends?


CARLOS traverse le jeu en marchant.


JESSICA L’OURSON

Carlos, tu es censé sauter

sur une seule patte et avancer

beaucoup plus vite que ça!


CARLOS L’OURSON

Non, plus maintenant.

Il faut que je ralentisse

la cadence. Tu te rappelles?


Plus tard au café du parc, le groupe d’oursons déguste un lait frappé au miel.


JULIE L’OURSON

Slurp! Mmm!

Jeannot fait les meilleurs

milkshakes au miel du monde!


LUCAS L’OURSON

Hé, et si on jouait à qui

finit son milkshake le premier?


JESSICA L’OURSON

D’accord.

Et que le plus rapide gagne.


LUCAS L’OURSON

(Répondant à JESSICA)

Ça m’étonnerait beaucoup

que ce soit toi. Vous êtes

prêts? C’est parti! Slurp!


JESSICA, LUCAS et JULIE s’empressent d’engloutir leurs laits frappés. Mais Carlos ne touche même pas au sien.


JEANNOT L’OURSON

On dirait que vous êtes prêts

pour une deuxième tournée.


TOUS SAUF CARLOS

Oh oui! Merci!


JEANNOT L’OURSON

Et pour toi, Carlos?


CARLOS L’OURSON

Non, merci. Je n’ai encore

presque rien bu.


JEANNOT L’OURSON

Très bien!


BENJAMIN entre dans le café et s’assoit sur un tabouret au bar.


BENJAMIN L’OURSON

Salut, Jeannot.


JEANNOT L’OURSON

Tiens, salut, Ben!


BENJAMIN L’OURSON

Un spécial Ben bien froid avec

de la cannelle, s’il te plaît.

J’ai très soif!


JEANNOT L’OURSON

Heureux de l’entendre,

car ce n’est pas le cas

de tout le monde.


CARLOS se dirige vers la sortie.


JEANNOT L’OURSON

Carlos n’a pas l’air très joyeux

ni énergique aujourd’hui.


BENJAMIN L’OURSON

Qu’est-ce que tu as, Carlos?


CARLOS L’OURSON

Eh bien, tout le monde veut

que je ralentisse, mais quand je

le fais, je ne me sens pas bien.

Et puis tout me prend beaucoup

plus de temps. À plus tard.


LUCAS L’OURSON

Nom d’une peluche! C’est vrai

que Carlos n’est plus du tout

amusant maintenant. Oh! Mais

qu’est-ce qu’on lui a fait, Ben?


BENJAMIN L’OURSON

On a fait une très grosse

erreur en demandant à Carlos de

changer de personnalité.

Et je suis sûr que le monde

secret des peluches

se portera mieux avec

le retour de l’ancien Carlos.

Et c’est à moi de lui annoncer.

À tout à l’heure, les amis.


BENJAMIN se dépêche de sortir pour rejoindre CARLOS.


BENJAMIN observe le jeune SYLVAIN qui s’amuse avec son ourson et une fusée.


SYLVAIN

Ici le commandant Sylvain

au rapport. Tous les systèmes

sont en fonction. Ici Carlos

pour le contrôle au sol.

Confirmons le compte à rebours

avant le décollage.


BENJAMIN L’OURSON

(Ayant une idée)

Ah! J’ai trouvé!


MAMAN DE SYLVAIN

(Appelant de la cuisine)

Sylvain chéri!

Tu viens manger?


SYLVAIN laisse CARLOS sur le lit et part avec sa fusée.


SYLVAIN

J’arrive. Je descends tout

de suite. 3, 2, 1, feu! Oui!

(Courant avec sa fusée)

Zoum! Zoum! Zoum!


BENJAMIN profite du moment pour entrer.


BENJAMIN L’OURSON

Salut, Carlos.


CARLOS L’OURSON

Oh, salut, Ben.

Qu’est-ce que tu fais là?


BENJAMIN L’OURSON

Oh, on m’a demandé

de te dire de redevenir

comme avant, s’il te plaît.


CARLOS L’OURSON

Quoi? C’est vrai?

Donc, je n’ai plus à me forcer

pour tout faire lentement?


BENJAMIN L’OURSON

Ha! Ha! C’est exact. Tu peux

aller aussi vite que tu veux.


CARLOS L’OURSON

(Recommençant à bondir et crier)

Wouhou! Ho! Ho! Ho! Oh!

Ha! Ha! Youhou! Wou! Wouhou!


BENJAMIN L’OURSON

Ha! Ha! Mais, je te suggère

de faire un compte à rebours

lorsque tu ressens le besoin

d’aller très, très vite,

comme pour la fusée de Sylvain.


CARLOS L’OURSON

Tu crois que

ça va marcher, Ben?


BENJAMIN L’OURSON

Pourquoi ne pas essayer demain

pendant une autre partie

de patte-minton? D’accord?


CARLOS L’OURSON

D’accord. Merci, Ben.

(Sautant partout)

Youhou!

Ha! Ha! Ha! Wou!


Le lendemain dans la salle de sports des oursons, CARLOS affronte JESSICA à la mise en jeu.


BENJAMIN L’OURSON

Tu es prêt, Carlos?


CARLOS L’OURSON

Oui, oui, oui!

3, 2 et 1!


BENJAMIN L’OURSON

Décollage!


Cette fois les deux équipes jouent ensemble et tout le monde s’amuse.


TOUS

Wouhou!

Ha! Ha! Ha!

Allez!

Oh!


LUCAS L’OURSON

Par ici, Carlos.

Je suis tout seul.


CARLOS L’OURSON

Oui! Youhou!


TOUS

Oh!

J’ai une passe. Oui!

J’aimerais bien

être aussi rapide.

Ha! Ha! Ha!

Par ici.

Oui, par ici.


ERNEST entre dans la salle de sports.


ERNEST L’OURSON

Bonjour, Ben.


BENJAMIN L’OURSON

Bonjour, Ernest.

On s’amuse bien.

Tu te joins à nous, cette fois?


ERNEST L’OURSON

Avec plaisir. As-tu un conseil

à me donner avant de jouer?


BENJAMIN L’OURSON

Bien entendu. Quel que soit

le problème, mieux vaut

rester soi-même.


ERNEST L’OURSON

(Riant)

Ho! Ho! Ho!


BENJAMIN L’OURSON

(Riant)

Ha! Ha! Ha!


Fin de l’épisode


Titre :
Chez soi


KENJI court vers l’autobus scolaire. Sa maman l’accompagne jusque dans la cour.


KENJI

Au revoir, maman.


MAMAN DE KENJI

Bonne journée, Kenji.


Dans la fenêtre, TATAYOSHI la peluche de KENJI regarde par la fenêtre.


TATAYOSHI L’OURSON

On se voit

après l’école, Kenji.


LUCAS entre dans la chambre de KENJI.


LUCAS L’OURSON

Bonjour, Tatayoshi!


TATAYOSHI L’OURSON

Bonjour à toi aussi,

cher Lucas-san.


LUCAS L’OURSON

Tu es prêt

pour l’heure du conte?


TATAYOSHI L’OURSON

Bien sûr! Je te suis

très reconnaissant

de m’y emmener, étant donné

que je ne sais pas encore

comment y aller.


LUCAS L’OURSON

Ha! Ha! Les amis,

c’est fait pour ça. On y va?


Les deux oursons s’assurent que la voie est libre avant de sortir de la maison.


À la bibliothèque, BENJAMIN choisit un livre. RUBY l’accompagne.


BENJAMIN L’OURSON

Hum! Ah! Parfait!


RUBY L’OURSON

Chouette alors! Ça a toujours

été un de mes livres préférés.


BENJAMIN L’OURSON

Ha! Ha! Ha! Moi aussi.

Et il pourrait aider Tatayoshi

à se sentir chez lui.


RUBY L’OURSON

Bonne idée, Ben.


BENJAMIN s’avance devant un grand fauteuil devant lequel un groupe d’oursons est assis en cercle pour entendre le conte.


BENJAMIN L’OURSON

Bonjour, tout le monde.


TOUS

Bonjour, Ben.


RUBY L’OURSON

Je vois que nous avons

un nouveau participant

à notre lecture aujourd’hui.

Tu es le bienvenu, Tatayoshi.


TATAYOSHI L’OURSON

Je suis très honoré d’être ici

avec de nouveaux amis.


BENJAMIN L’OURSON

Et nous sommes très honorés

que tu sois ici avec nous.

Pas vrai, les amis?


JULIE L’OURSON

Bienvenue.


LUCAS L’OURSON

Bien sûr que oui!


LILY L’OURSON

Bienvenue.


BENJAMIN L’OURSON

Eh bien, si on commençait

la lecture? Alors notre

histoire aujourd’hui sera...


Sur la couverture du livre, un symbole japonais est écrit.


TATAYOSHI L’OURSON

Ce symbole veut dire

«guerrier» au Japon.


BENJAMIN L’OURSON

Ha! Ha! Tu as raison,

Tatayoshi. Cette histoire

se déroule au Japon.

Elle raconte la vie

d’un courageux guerrier qui--


BENJAMIN commence à raconter en montrant les illustrations dans le livre. TATAYOSHI remarque une illustration représentant une mite.


TATAYOSHI L’OURSON

Aouaga! Hi ya!


JULIE L’OURSON

Aouaga? Qu’est-ce que

ça veut dire?


TATAYOSHI L’OURSON

C’est une mite qui mange

le rembourrage des peluches.

(Faisant des mouvements de karaté)

Oh! Ya! Wouah!

On en a tout plein

au Japon.


LUCAS L’OURSON

Tu veux parler

des mites de peluches?

Oui, on en a par ici aussi.


GREGORY L’OURSON

Plutôt agaçantes

comme créatures, pas vrai?


BENJAMIN L’OURSON

En effet, oui.

Mieux vaut les éviter autant

que possible. Et maintenant...


Tournant la page sur une illustration d’un volcan et de cerisiers en fleurs..


JULIE L’OURSON

Oh!


LILY L’OURSON

Oh! C’est magnifique!


LUCAS L’OURSON

Tatayoshi, dis-nous comment

c’était de vivre au Japon.


JULIE L’OURSON

Oui. Le Japon,

c’est loin d’ici?


LILY L’OURSON

Est-ce qu’il y a

des nuages là-bas?


TATAYOSHI L’OURSON

Le Japon est un magnifique

pays et il se trouve en effet

très loin d’ici. Kenji et moi

avons voyagé très longtemps

en avion et traversé

plein de nuages. Oh...


TATAYOSHI se lève et s’éloigne.


LUCAS L’OURSON

Mais où est-ce que tu vas?

L’histoire vient

à peine de commencer.


TATAYOSHI L’OURSON

Je préfère rentrer.

Sayonara à vous tous.


LUCAS L’OURSON

Nom d’une peluche,

qu’est-ce qui lui prend, Ben?


BENJAMIN L’OURSON

Je n’en sais rien, Lucas.

J’étais sûr que ce livre

l’aiderait à se sentir chez lui.


LILY L’OURSON

On dirait bien que ça lui a

plutôt donné le mal du pays.


LILY L’OURSON

Mais comment peut-il avoir

le mal du pays?

Il est ici chez lui maintenant.


RUBY L’OURSON

Eh bien, peut-être qu’il ne se

sent pas encore vraiment

chez lui. Après tout, il ne vit

pas ici depuis très longtemps.


BENJAMIN L’OURSON

Hum... Non, ne vous en faites

pas. Je vais aller le voir tout

de suite après l’heure du conte.

À présent, reprenons l’histoire.

(Lisant l’histoire)

«Il y a très, très longtemps,

dans un pays qu’on appelle le

Japon, vivait un grand empereur

qui avait prouvé sa bravoure.

Une année où le printemps

était arrivé plus tôt et

que le doux parfum des fleurs de

cerisiers embaumait l’air...»


TATAYOSHI L’OURSON est assis dans le jardin japonais du parc et regarde les pétales de fleurs de cerisiers s’envoler et tomber dans l’étang.


TATAYOSHI L’OURSON

(Soupirant)

Aaaah...


Un poisson fait des bonds hors de l’eau et s’approche du bord. TATAYOSHI s’approche aussi pour se pencher sur l’eau.


TATAYOSHI L’OURSON

Comment vas-tu, mon ami?

Tu en as de la chance de vivre

dans un endroit aussi beau.

Ah! Ça me rappelle ma maison

au Japon. Mon pays me manque

beaucoup. Ah!

(Regardant vers le ciel)

Un avion!

Ça doit être le signe

que je dois rentrer chez moi

au Japon. Je dois partir.

Sayonara, petit poisson.

Et bonne chance.


TATAYOSHI s’en va.


À la maison de KENJI, BENJAMIN et LUCAS surveillent le retour de TATAYOSHI.


LUCAS L’OURSON

Toujours pas de signe

de lui, Ben?


BENJAMIN L’OURSON

(Entrant dans la chambre)

Pas encore. On y va.


BENJAMIN et LUCAS ont une surprise entrant dans la chambre, ils trouvent KENJI à genoux par terre, en train de chercher TATAYOSHI. Aussitôt, les deux oursons courent se cacher sous le lit.


KENJI

Maman, as-tu vu

Tatayoshi quelque part?


MAMAN DE KENJI

Non, mon chéri. Je ne l’ai

pas vu, mais je suis sûr

qu’il n’est pas perdu.

Allez, viens, Kenji.

C’est l’heure de ton bain.


KENJI

Un bain? Oh, super! J’arrive.


KENJI court hors de sa chambre. BENJAMIN et LUCAS peuvent sortir de leur cachette.


BENJAMIN L’OURSON

Ouf! On l’a échappé belle.


LUCAS L’OURSON

Tu l’as dit. Hé, Ben, crois-tu

que Tatayoshi se soit perdu?


BENJAMIN L’OURSON

Non. Il a seulement le mal

du pays et je pense savoir

où on peut le trouver. Suis-moi.


BENJAMIN et LUCAS se dépêchent de partir.


Dans le parc, TATAYOSHI marche seul. Le soleil est sur le point de se coucher. Un hibou hulule sur une branche.


TATAYOSHI L’OURSON

Bonjour, Monsieur Hibou-san.

Dans quelle direction

est le Japon?


Le hibou hulule et s’envole. TATAYOSHI court pour le suivre.


TATAYOSHI L’OURSON

Non, attendez! Je compte

y aller en...


TATAYOSHI trébuche sur une racine et tombe dans une fosse.


TATAYOSHI L’OURSON

(Tombant)

Aaaah!

(Soupirant)

Ooooh...


BENJAMIN et LUCAS arrivent au jardin japonais dans le parc.


LUCAS L’OURSON

Tu as vu ça, Ben? Cet endroit

ressemble aux jolis paysages

de ton livre d’histoires.

Voilà pourquoi Tatayoshi

viendrait ici pour se rappeler

son beau pays.


BENJAMIN L’OURSON

C’est mon instinct

qui m’a conduit jusqu’ici.

Mais je ne vois pas

un seul signe de lui. Et toi?


LUCAS L’OURSON

Non.


BENJAMIN L’OURSON

Peut-être qu’on devrait

inspecter les lieux

chacun de notre côté.


LUCAS L’OURSON

Bonne idée.


BENJAMIN L’OURSON

(Appelant)

Tatayoshi!


Près d’un petit pont, TATAYOSHI discute avec une grenouille.


TATAYOSHI L’OURSON

Eh oui, mon ami! On dirait

bien que je me suis complètement

perdu. Et je ne sais plus

du tout où se trouve ma maison.

Mais j’ai vraiment beaucoup

de chance de m’être fait

tout plein de nouveaux amis.

Et tu sais, ils me manquent

tous déjà beaucoup.


La grenouille plonge à l’eau. Soudain une mite apparaît et fonce sur TATAYOSHI qui commence à faire des mouvements d’arts martiaux pour se défendre.


TATAYOSHI L’OURSON

Oh!

Aouaga! Hi ya!

Prépare-toi à perdre

la bataille.

Oh ah! Ah! Hi ya!

Ya! Ya!

(Bondissant en se préparant à combattre)

Ah! Hi ya! Ah! Ah! Ah!


LUCAS et BENJAMIN de leur côté cherchent toujours dans le parc.


LUCAS L’OURSON

(Appelant)

Tatayoshi? Toujours pas

de signe de lui, Ben?


BENJAMIN L’OURSON

Non, toujours pas, Lucas.

Et de ton côté?


TATAYOSHI L’OURSON

(Combattant tout près de là)

Hi ya! Ya! Ah!


LUCAS L’OURSON

Attends! T’as entendu ça?


TATAYOSHI L’OURSON

Ya!


LUCAS L’OURSON

On dirait la voix

de Tatayoshi.


BENJAMIN L’OURSON

Allez, viens! On y va.


TATAYOSHI se bat maintenant contre deux mites.


TATAYOSHI L’OURSON

Ah ya! Han! Han!


Soudain d’autres mites sortent d’un tronc d’arbre creux.


TATAYOSHI L’OURSON

Je suis peut-être perdu et seul,

oui, mais je n’ai peur de rien.


TATAYOSHI fait quelques roulades pour éviter les bestioles et s’arrête près de l’étang.


BENJAMIN L’OURSON

Ne t’en fais pas, Tatayoshi.

On n’est jamais seul quand on a

des amis qui pensent à nous.


BENJAMIN et LUCAS foncent armés de branches de quenouilles et courent à la rescousse de TATAYOSHI.


LUCAS L’OURSON

Oui! 1, 2, 3, nous voilà!


Des dizaines de mites volent autour des oursons et tous les trois combattent l’attaque.


BENJAMIN L’OURSON

Wow ho! Prends ça.


TATAYOSHI L’OURSON

Hi ya!


LUCAS L’OURSON

Wouah!


BENJAMIN L’OURSON

Et ça.


LUCAS L’OURSON

Ya!


TATAYOSHI L’OURSON

Hi ya! Je vous suis

reconnaissant d’être

venus m’aider.


LUCAS L’OURSON

Tu es notre ami, Tatayoshi.

Ya! Ah! Et quand un ami a

des problèmes, on fait tout

pour l’aider. Ya! Pas vrai, Ben?


BENJAMIN L’OURSON

C’est sûr!


TATAYOSHI L’OURSON

Je suis honoré d’être

votre ami et rempli d’humilité

devant votre courage.

Mais je crains que les mites de

peluches soient trop nombreuses.

Il faut battre en retraite.


BENJAMIN L’OURSON

Suivez-moi, les amis! Courez!


Les trois oursons s’enfuient en courant et en criant.


Dans le jardin japonais, les trois oursons reprennent leur souffle un moment.


LUCAS L’OURSON

Oh! Elles vont finir

par nous rattraper.

Qu’est-ce qu’il faut faire, Ben?


BENJAMIN L’OURSON

Je n’en sais rien, Lucas.


TATAYOSHI L’OURSON

Venez vite, mes amis.

Derrière le gong.


BENJAMIN L’OURSON

Vraiment?


TATAYOSHI L’OURSON

Oui. Faites-moi confiance.


BENJAMIN L’OURSON

Mais qu’est-ce qu’on fait

maintenant?


TATAYOSHI L’OURSON

On est amis et on a

un problème, pas vrai?


LUCAS L’OURSON

En effet!


TATAYOSHI L’OURSON

Alors, je vais effrayer

ces vilaines aouaga

une bonne fois pour toutes.


TATAYOSHI prend le bâton pour frapper le gong.


LUCAS L’OURSON

D’accord, mais tu as intérêt

à faire vite.


Les mites sont là prêtes à attaquer.


BENJAMIN L’OURSON

Oh là là!


TATAYOSHI L’OURSON

Reculez, je vous prie.


TATAYOSHI prend un grand élan et frappe le gong de toutes ses forces.


BENJAMIN L’OURSON

Regardez, elles s’en vont!


Le son du gong résonne dans l’air pendant un long moment.


LUCAS L’OURSON

Nom d’une peluche!

Dis donc, comment tu as su

que ça allait fonctionner?


TATAYOSHI L’OURSON

C’est simple. Je me rappelle

ce que j’ai appris au Japon.

Les aouaga n’aiment pas

du tout le son que fait le gong.

Ah! Je suis vraiment désolé

de m’être perdu et de vous avoir

causé tous ces ennuis. Veuillez

accepter toutes mes excuses.


BENJAMIN L’OURSON

Ce n’était pas ta faute,

voyons. Écoute, Tatayoshi,

je sais que ton ancienne maison

au Japon te manque parfois,

mais tu peux te sentir chez toi

sans aller là-bas.

Tu es déjà chez toi.


TATAYOSHI L’OURSON

C’est vrai.


BENJAMIN L’OURSON

Chez soi, ce n’est pas

un endroit. C’est n’importe où

où on se trouve, pourvu qu’il y

ait ceux qu’on aime et qui nous

tiennent le plus à coeur.


LUCAS L’OURSON

Oui, c’est-à-dire les amis

et notre famille. C’est ça,

se sentir chez soi.


BENJAMIN L’OURSON

Tu le vois bien, Tatayoshi.

Ta véritable maison, c’est ici

avec nous, et avec Kenji,

bien sûr.


TATAYOSHI L’OURSON

Oui. J’ai compris. Maintenant,

je n’aurai plus jamais

le mal du pays. Je suis honoré

de vous avoir comme amis.

Je dois partir.


LUCAS L’OURSON

Pas pour le Japon, j’espère.


TATAYOSHI commence à s’éloigner.


TATAYOSHI L’OURSON

Il me faut rejoindre Kenji.

Si je me dépêche, je peux

encore arriver avant l’heure

du coucher. Sayonara.


BENJAMIN L’OURSON

Eh bien, qu'est-ce

qu'on attend, Lucas?

Rentrons chez nous.


LUCAS L’OURSON

Vas-y, je te suis, Ben!


De retour chez lui, TATAYOSHI grimpe dans le lit de KENJI. KENJI entre dans sa chambre et trouve sa peluche sur le lit.


KENJI

Oh! Tatayoshi!

Mais où étais-tu passé?

Vraiment, j’ai eu très peur

de t’avoir perdu. On peut

se sentir chez soi n’importe où,

pourvu qu’on soit tous les deux.

Ah... Dors bien, Tatayoshi.


KENJI se couche avec son ourson et s’endort.


Générique de fermeture

Episodes of The Secret World of Benjamin Bear

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age
  • Category Fiction

Résultats filtrés par