Image univers Amélie et compagnie Image univers Amélie et compagnie

Amélie et compagnie

Amélie, une petite fille pétillante, débrouillarde et engagée qui parle avec les animaux. Newton, un chat gourmand, mais attachant, qui a la répartie facile et un sens de l´humour décapant. Une famille unie, mais un grand frère parfois fatigant. Des amis fidèles et dégourdis. Un voisin qu´on voudrait vendre. Un refuge pour animaux domestiques abandonnés. Des idées plein la tête. Des aventures stimulantes, parfois abracadabrantes. Bienvenue dans le monde d´Amélie et compagnie!

Partager

Vidéo transcription

« Chat » ne va plus...

Amélie n’a pas réussi à placer tous les animaux, elle les garde donc à la maison. Martin se fâche et veut apporter les animaux chez un ami à la campagne. Pyc s’est introduit chez Amélie pour faire des tests auprès d’Adèle et Liam le surprend. Les deux font équipe. Pour continuer les tests chez lui, Pyc offre son garage comme refuge temporaire pour héberger le chaton et Valentin. Alphonse veut transformer, à l’aide de Star, le refuge en zoo pour animal imaginaire. Newton essaie de se remettre du coup dur : sa soeur ne l’aime pas.



Année de production: 2018

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr

Des extraits des épisodes précédents défilent. ALPHONSE rencontre STAR pour la première fois. STAR est une petite fille trisomique, ce que INDIA explique à ALPHONSE, puis ALPHONSE et STAR deviennent amis. RACHEL amène un crapaud blessé à AMÉLIE. AMÉLIE doit temporairement fermer le refuge en attendant d'obtenir le permis nécessaire. LIAM et PAUL-YVES découvrent qu'ADÈLE la tortue parle aussi à AMÉLIE. NEWTON le chat rencontre sa sœur MARIE CURIE, mais MARIE CURIE réagit mal. L'épisode débute ensuite.


Début chanson thème


CHOEUR D'ENFANTS

Amélie

Et compagnie

Wouhou

Amélie

Ha! Ha! Ha!

Amélie

Et compagnie

Hou hou hou

Amélie

Oui!


VOIX D'AMÉLIE

Hé, Newton.


Fin chanson thème


Titre :
Amélie et compagnie!


AMÉLIE et LIAM s'occupent des animaux du refuge. LIAM montre VALENTIN le chinchilla à AMÉLIE.


LIAM

Allez, Amélie.

Essaie de l'entendre!


AMÉLIE

J'ai pas le temps, Liam.

Il faut vraiment leur trouver

un foyer.


LIAM

Tu vas voir,

ça prendra pas de temps.

Juste un petit test

de rien du tout.


AMÉLIE

Ça t'intrigue donc bien!


LIAM

Oui. Pas toi?

(S'adressant à VALENTIN le chinchilla)

Allez, Valentin!

Dis quelque chose à Amélie.


AMÉLIE approche son oreille de VALENTIN le chinchilla, qui émet de petits couinements.


VOIX DE MARTIN

Allô?


AMÉLIE

T'as entendu?


LIAM

Ouais! Valentin

a la voix de ton père!


AMÉLIE

Mais non, c'est pas Valentin,

c'est mon père!

Allez, vite! Cache-le!


AMÉLIE et LIAM se dépêchent d'essayer de cacher les animaux, tandis que la voix de MARTIN, le père d'AMÉLIE, se rapproche.


VOIX DE MARTIN

Amélie?

As-tu oublié que t'avais promis

de plier le linge?


MARTIN entre dans le refuge. La tête de VALENTIN le chinchilla dépasse du T-shirt de LIAM et on entend des croassements. MARTIN regarde AMÉLIE et LIAM en soupirant.


Sur le côté de la maison d'AMÉLIE, PAUL-YVES installe une échelle, puis il sort son téléphone et démarre un enregistrement.


PAUL-YVES

(S'enregistrant sur son téléphone)

Ouh...

Plan du jour...

Je vais écouter, Adèle,

la tortue d'Amélie,

avec le micro. Ha! Ha!


PAUL-YVES accroche ensuite son téléphone au bout d'un balai avec une pince, puis il monte sur l'échelle et essaye d'approcher son téléphone de la fenêtre, mais le balai est trop court.


PAUL-YVES

Ouf!

Ah... Hum?

Non...

Jamais.

OK...


PAUL-YVES regarde autour de lui pour s'assurer qu'il n'y a personne, puis il s'éloigne rapidement.


Dans le refuge, MARTIN confronte AMÉLIE et LIAM.


MARTIN

T'as encore des animaux

dans le refuge?

(S'adressant à LIAM)

Liam, tu peux le sortir.

Je le vois.


LIAM sort VALENTIN le chinchilla qu'il cachait dans son T-shirt et AMÉLIE prend un chaton sur ses genoux.


S'adressant à AMÉLIE

Amélie,

le délai de la ville

est écoulé.


AMÉLIE

Je sais.


MARTIN

Si un inspecteur passe

ou qu'un voisin se plaint,

ça pourrait nuire

à notre demande de permis.


AMÉLIE

Je comprends, papa.

J'y suis juste pas arrivée.


LIAM

On a tout essayé.


MARTIN

Je vous crois, les enfants.

Mais c'est impossible

de les garder ici.

On va les amener chez mon ami

qui a une ferme.

C'est sûr qu'il y a

de la place dans sa grange.


AMÉLIE

Mais non! Ils sont bien

trop petits pour être

dans une vieille grange!

J'aime pas cette solution-là.


MARTIN

Bien alors,

trouves-en une autre. Vite!

Moi, j'aime pas ça

faire les choses illégales.


AMÉLIE

Je vais trouver. Promis.


MARTIN

Aujourd'hui.


AMÉLIE

Oui, oui.


MARTIN

Merci, ma grande.

Hé...

je sais que c'est pas facile.

Puis oublie pas, hein?

T'avais aussi promis...


AMÉLIE

(Complétant sa phrase)

De plier le linge!

Je m'en occupe.


MARTIN

Merci.


MARTIN sort du refuge. On entend des coassements et des couinements d'animaux.


LIAM

Qu'est-ce que tu vas faire?


AMÉLIE hausse les épaules.


PAUL-YVES est de retour à côté de la maison d'AMÉLIE. Il a mis le balai, une serpillière et un support de téléphone bout à bout et il y accroche son téléphone.


PAUL-YVES

OK.


PAUL-YVES entend MARTIN sortir de la maison et se dépêche de se cacher sur le côté. MARTIN sort la poubelle et retourne à l'intérieur sans remarquer PAUL-YVES, qui soupire de soulagement.


PAUL-YVES

Oh ouf! Fiou!

Fiou!


PAUL-YVES déplie le support télescopique auquel il a accroché son téléphone.


PAUL-YVES

(Triomphant)

Ha! Ha!

Ah...

Yeah...


PAUL-YVES essaye d'atteindre la fenêtre avec sa perche, mais ça ne fonctionne toujours pas.


PAUL-YVES

(Frustré)

Ha!

Oh non!


Dans le parc, ALPHONSE observe quelque chose avec ses jumelles. Il a un sac à dos et une épuisette avec lui. STAR s'approche de lui.


ALPHONSE

(Parlant tout seul)

Oh oui! Je la vois.


STAR

Allô, Alphonse.


ALPHONSE répond à STAR en lui faisant signe de chuchoter.


ALPHONSE

Allô, mais... Chut!

Parle pas trop fort.


STAR

Pourquoi?

J'essaie de capturer...

une loutre multicolore

à plumes!

(Pointant du doigt)

Il y en a une

qui mange juste là.

Tu la vois?

Tu m'aides à l'attraper?


STAR

Ma maman a dit d'aller chercher

du lait.


ALPHONSE

C'est pas grave

si t'as pas le temps.


STAR

Mais je suis pas obligée

d'aller tout de suite.


ALPHONSE

Tu restes?


STAR hoche la tête pour dire oui.


ALPHONSE

Génial!


ALPHONSE donne son épuisette, qui est toute décorée, à STAR.


STAR

Oh, c'est beau,

ce filet-là géant.

C'est vraiment chouette!


ALPHONSE regarde dans ses jumelles.


ALPHONSE

J'ai vu une chouette.


À la fenêtre de la chambre d'AMÉLIE, un micro au bout d'une perche s'approche. LIAM et AMÉLIE entrent dans la pièce avec les cages des animaux du refuge sans rien remarquer.


LIAM

Allez, vite!


Le micro disparaît tout à coup et on entend PAUL-YVES crier à l'extérieur.


VOIX DE PAUL-YVES

Ah!


AMÉLIE

(S'adressant à LIAM)

T'as entendu ça?


LIAM

Donc, t'as le droit

d'avoir plus

que juste Adèle et Newton

dans ta chambre?


AMÉLIE

Pas pour longtemps.

Tant qu'ils sont pas au refuge.


LIAM

Il me semble,

c'est beaucoup trop d'animaux

pour ta petite chambre.


AMÉLIE

Bien non.

Un chinchilla, un chaton,

puis une tortue. Il y a rien là.


NEWTON LE CHAT

(Offusqué)

Et un chat! Ha!


LIAM

Et un crapaud blessé.


AMÉLIE

Ah, c'est vrai.

J'ai oublié d'amener Buffo.


LIAM

Tu lui as trouvé un nom?


AMÉLIE

Hum hum.


LIAM

Ah, Buffo, le crapaud.

Ça sonne bien!


AMÉLIE

(Riant)

Tu pourrais-tu aller le chercher?


LIAM

OK.


AMÉLIE

Merci.


LIAM sort de la chambre.


NEWTON LE CHAT

(Geignant)

Oh!

La vie est si cruelle.

Ma propre sœur qui

ne me porte pas dans son cœur.

Jamais je ne m'habituerai.


AMÉLIE

Ça va aller, Newton.


NEWTON LE CHAT

Comment trouver le bonheur

si je ne peux être aimé d'elle!


AMÉLIE

Pauvre Newton! Ça te fait

encore beaucoup de peine, hein?

Dès que je vais avoir du temps,

on va aller la voir, OK?


NEWTON LE CHAT

Non! Surtout pas! Je refuse

d'être encore humilié.


Le chaton miaule et AMÉLIE retire la serviette qui recouvrait sa cage.


AMÉLIE

(S'adressant au chaton)

Hello!


AMÉLIE ouvre la cage et sort le chaton. NEWTON est horrifié de découvrir qu'il y a un autre chat dans la chambre.


NEWTON LE CHAT

Hein? Un chaton

dans ma chambre!

Plus jeune

et plus mignon que moi!

Tu veux me remplacer?


AMÉLIE

C'est juste temporaire.


NEWTON LE CHAT

Quelle horreur!

Plus personne ne m'aime!

Oh!


NEWTON se précipite hors de la chambre.


AMÉLIE

Non! Newton! Attends! Reviens!


NEWTON LE CHAT

Ça suffit!


À l'extérieur de la maison, PAUL-YVES est tombé de l'échelle. Assis par terre avec tout un équipement d'enregistrement, il examine les dégâts et pousse un cri de douleur, puis soupire en se frottant les coudes. Il ramasse son téléphone et recommence à s'enregistrer.


PAUL-YVES

(S'enregistrant sur son téléphone)

Ah, échec du premier plan.

La fenêtre est bien trop loin,

puis descendre

d'une échelle rapidement...


PAUL-YVES s'interrompt pour faire craquer son cou en gémissant.


PAUL-YVES

(S'enregistrant sur son téléphone)

Ah! Ça fait mal!

Je dois trouver un autre moyen

d'approcher la tortue.


PAUL-YVES soupire à nouveau et essaye de retirer les feuilles qui se sont accrochées dans ses cheveux.


AMÉLIE cherche NEWTON dans son salon.


AMÉLIE

Newton, t'es où?

Je suis désolée, Newton.

Je voulais pas te faire

de la peine.


MARTIN et JENNIE, la mère de LIAM et ALPHONSE, entrent dans le salon.


JENNIE

(S'adressant à MARTIN)

Tu peux pas garder

ce message-là!


MARTIN

Pourquoi? Il est parfait!


JENNIE

Tu trouves ça parfait, toi?


MARTIN

Oui.


JENNIE

(L'imitant d'une voix monotone)

«Vous êtes sur la boîte vocale

de Martin Archambault,

vétérinaire,

veuillez laisser un message.»


AMÉLIE

(Riant)

Tu l'imites bien!

Mais rajoute encore un petit peu

de désespoir dans la voix.


JENNIE

(S'adressant à MARTIN)

Regarde!

Même ta fille trouve ça plate!


MARTIN

Vous exagérez un peu là,

je pense.


JENNIE

Regarde! Si tu veux,

je vais essayer de te trouver

quelque chose de plus dynamique.


MARTIN

Oh, je sais pas trop, là.


JENNIE prend son téléphone des mains de MARTIN.


JENNIE

Laisse-moi essayer!

Et si t'aimes pas ça, on pourra

garder l'ancien. OK?


MARTIN

OK, mais rien de trop...


MARTIN s'interrompt pour retenir AMÉLIE, qui s'apprête à sortir de la maison.


MARTIN

(S'adressant à AMÉLIE)

Hé! Où tu vas comme ça, toi?


AMÉLIE

Je dois aller voir Newton

avant.

Je lui ai fait de la peine.


MARTIN

Oui, mais le linge, lui?

S'il vous plaît!

Fais bien attention

avec ton pied, OK?


AMÉLIE

Hum hum.


MARTIN

Amélie?


AMÉLIE sort de la maison sans répondre.


MARTIN

Bon...


Dans le parc, ALPHONSE observe encore avec ses jumelles, puis se tourne vers STAR.


ALPHONSE

T'as compris le plan?


STAR

Oui.


Le téléphone de STAR se met à vibrer.


ALPHONSE

Il vaudrait mieux l'éteindre

pendant la chasse.


STAR regarde son téléphone et voit que c'est sa mère qui l'appelle.


STAR

Mais c'est maman.

Je devrais répondre.


ALPHONSE

Si tu veux.

Mais si tu le prends, reste ici.

La loutre multicolore à plumes

est très sensible au bruit.


ALPHONSE s'élance dans le parc. STAR remet son téléphone dans sa poche, le laissant vibrer, puis elle court après ALPHONSE.


STAR

Attends-moi, Alphonse!


PAUL-YVES frappe à la porte d'entrée d'AMÉLIE. C'est MARTIN qui lui ouvre.


MARTIN

Ah, salut, Pyc!

Euh, Paul-Yves. Entre.


PAUL-YVES entre dans la maison.


PAUL-YVES

Salut!

Est-ce qu'Amélie est là?


MARTIN

Pas de chance.

Elle vient de partir.


PAUL-YVES

Ah, c'est plate ça, en vrai.


MARTIN

Je peux t'aider?


PAUL-YVES

Euh... ouais, euh...

Je suis venu

lui rendre son stylo.


PAUL-YVES sort un stylo.


MARTIN

Donne. Je vais lui repasser.


PAUL-YVES

Oh non, non!

Finalement, non!

C'est à cause que...

Il faut que je lui rende en main

propre. Je lui ai promis.


MARTIN

Ah.


PAUL-YVES

Je peux-tu l'attendre

dans sa chambre?


JENNIE appelle MARTIN depuis une autre pièce.


VOIX DE JENNIE

Martin,

j'ai trouvé quelque chose!


MARTIN

(S'adressant à JENNIE)

OK.

(S'adressant à PAUL-YVES)

Hum... pourrais-tu revenir?


VOIX DE JENNIE

Viens me dire

ce que t'en penses.


MARTIN

(S'adressant à JENNIE)

J'arrive.

(S'adressant à PAUL-YVES)

OK?


PAUL-YVES

Bye!


MARTIN

Salut, Pyc! Paul-Yves!

Excuse.


PAUL-YVES

Bye!


PAUL-YVES fait mine de sortir de la maison et MARTIN rejoint JENNIE dans l'autre pièce. Dès que MARTIN s'est éloigné, PAUL-YVES se précipite à l'étage dans la chambre d'AMÉLIE. Le chaton, allongé sur la moquette, miaule. PAUL-YVES se dirige vers le vivarium d'ADÈLE la tortue.


PAUL-YVES

OK, bon...

(S'adressant à ADÈLE la tortue)

Allô, Adèle.

Viens ici, ma belle.


PAUL-YVES sort un stéthoscope, le met dans ses oreilles et tapote sur le vivarium pour appeler ADÈLE la tortue. Pendant ce temps, le chaton se lève et se dirige vers la porte, qui est restée ouverte.


PAUL-YVES

(S'adressant à ADÈLE la tortue)

Hé, viens ici!

Viens ici! Viens ici!

Hum...


PAUL-YVES place l'embout du stéthoscope contre la paroi du vivarium. LIAM arrive dans la chambre avec la boîte de BUFFO le crapaud et surprend PAUL-YVES.


LIAM

Paul-Yves

Célestin!

Qu'est-ce que tu fais là?


Dans le parc, ALPHONSE et STAR referment une boîte en carton décorée.


ALPHONSE

Ça, c'était facile. On devrait

toujours chasser ensemble.


STAR

J'ai une idée!


ALPHONSE

Quoi?


STAR

On va faire un zoo.


ALPHONSE

Oui, un zoo!

Comme ça, tout le monde

pourra voir nos animaux!


STAR

Oui.


ALPHONSE

Viens. Suis-moi.


Le téléphone de STAR se met à nouveau à vibrer.


Dans la chambre d'AMÉLIE, PAUL-YVES tente de se justifier face à LIAM. PAUL-YVES attrape un stylo et le montre à LIAM.


PAUL-YVES

(Bredouillant)

C'est parce que je suis venu

rendre un stylo à...

qu'Amélie m'a prêté.


LIAM montre le stéthoscope de PAUL-YVES.


LIAM

Ça a pas l'air

comme un stylo, ça!


PAUL-YVES

Bon, OK. T'as raison.

C'est pas vrai.

Euh... parce que...

en vrai, je suis venu écouter

Adèle.


LIAM

Tu l'as-tu entendue?


PAUL-YVES

Non, pas un son.


LIAM

Je peux essayer?


PAUL-YVES tend son stéthoscope à LIAM.


PAUL-YVES

OK. Mais fais attention.

Très cher.


LIAM

OK.


LIAM met le stéthoscope et appuie l'embout contre le vivarium d'ADÈLE la tortue, écoutant attentivement.


PAUL-YVES

(Soupirant)

Ouais...


LIAM

Non. Rien.


AMÉLIE entre dans sa chambre, toujours en train de chercher NEWTON le chat.


AMÉLIE

Newton, t'es revenu?

(S'adressant à LIAM et PAUL-YVES)

Qu'est-ce que vous faites ici,

les gars?


AMÉLIE regarde autour d'elle dans la chambre.


AMÉLIE

Oh non!

Le chaton s'est sauvé!

Vite, il faut aller le retrouver

avant que mon père

ou Mathieu tombe dessus!


AMÉLIE sort précipitamment de la chambre.


LIAM

(S'adressant à PAUL-YVES)

Allez, viens!


PAUL-YVES

OK!


LIAM et PAUL-YVES s'élancent à la suite d'AMÉLIE.


ALPHONSE frappe à la porte du refuge d'AMÉLIE. Comme personne ne répond, ALPHONSE ouvre la porte.


ALPHONSE

Allô?

Il y a quelqu'un?

Oh...


ALPHONSE et STAR entrent dans le refuge. STAR regarde tout autour d'elle.


STAR

Ouh! Wow, c'est beau ici!


ALPHONSE

C'est le refuge d'Amélie.

C'est parfait

comme endroit, non?

On pourra mettre

nos super animaux en cage pour les mettre ici.


STAR

(Faisant la grimace)

Hum...


ALPHONSE

Quoi? T'es pas d'accord?


STAR

Pas en cage! C'est pas gentil.


ALPHONSE

Mais...

si on fait un zoo,

ça prend des cages.


STAR

Ou on peut faire

des maisons d'animaux.


ALPHONSE

Pour qu'ils ne soient pas

prisonniers!

Ils pourront entrer et sortir

comme ils veulent! J'aime ça.


Dans un coin de la pièce, NEWTON miaule, STAR le pointe du doigt.


STAR

Un chat!


ALPHONSE

C'est Newton,

le chat qu'Amélie entend parler.


STAR

Ah oui! Un chat qui parle.

Je prends sa photo!


STAR sort son téléphone pour prendre une photo de NEWTON.


NEWTON LE CHAT

(Soupirant)

Ah, les paparazzi!


Sur son téléphone, STAR voit un rappel d'appeler sa mère.


STAR

Oh non! C'est tard.

Je dois appeler ma mère.


Le téléphone de STAR envoie une alerte de batterie vide.


STAR

Oh non!

Je n'ai plus de batterie!


ALPHONSE

Quoi? Ton téléphone

n'a plus de batterie?


AMÉLIE, LIAM et PAUL-YVES fouillent dans le salon d'AMÉLIE à la recherche du chaton. LIAM regarde dans le panier de linge propre, pendant que PAUL-YVES cherche derrière le canapé.


PAUL-YVES

Oh!


PAUL-YVES sort le chaton qui miaule de derrière le canapé.


PAUL-YVES

Je l'ai trouvé.


PAUL-YVES donne le chaton à AMÉLIE.


AMÉLIE

(Joyeusement)

Ah, bravo!


PAUL-YVES caresse le chaton dans les bras d'AMÉLIE.


PAUL-YVES

Oh, il est tellement mignon.


LIAM renifle en l'air.


LIAM

(Avec dégoût)

Ah... Ça sent pas bon.

Vous trouvez?


LIAM et PAUL-YVES reniflent autour d'eux. PAUL-YVES montre un chandail posé sur le canapé.


PAUL-YVES

Ah, c'est ça qui pue!


AMÉLIE

Ça se peut pas là.

C'est tout propre.


LIAM

Oh, c'est dégueu.

Ça sent le pipi de chat.


AMÉLIE

Hein?

C'est le chandail préféré

à mon père!


PAUL-YVES

Bien, avec cette odeur-là,

il ne l'aimera plus tant que ça.

Argh!


LIAM prend le chandail, l'examine, puis le montre à AMÉLIE.


LIAM

Ah, regarde.

Il y a une tache juste là.

(Soupirant)

Oh...


AMÉLIE

(S'adressant au chaton)

C'est toi qui as fait ça?


Dans la cuisine, MARTIN fait une boule avec un morceau de papier, l'air découragé. JENNIE lui lit une autre feuille.


JENNIE

(Récitant)

«Je ne suis pas ici.

Je soigne un canari

ou peut-être même une truie.

Je vous appellerai

quand j'aurai fini!

Laissez-moi un message

après le bê sonore.»

(Riant)

Tu vois, tu peux même remplacer

le bip avec le son d'un animal.


MARTIN

Oui, je vois ça.


JENNIE

T'aimes-tu ça?


MARTIN

C'est juste... je trouve pas ça

très professionnel.


JENNIE

Oh, allez! Tes clients

vont trouver ça amusant.

Ils ont de l'humour, eux!


MARTIN

Eille!


AMÉLIE appelle MARTIN depuis le salon.


VOIX D'AMÉLIE

Papa!

J'ai besoin d'aide.


MARTIN

(S'adressant à AMÉLIE)

J'arrive, ma chouette.

(S'adressant à JENNIE)

Je reviens.


JENNIE

Oui.


La porte de la maison s'ouvre et ALPHONSE entre précipitamment, manquant de se cogner contre MARTIN dans la cuisine. STAR entre à sa suite.


MARTIN

(S'adressant à ALPHONSE)

Oh, eille, toi!

(S'adressant à ALPHONSE et STAR)

Hé, salut vous deux!


ALPHONSE

(S'adressant à JENNIE, sa mère)

Maman, as-tu un fil pour

brancher le cellulaire de Star?


JENNIE regarde le téléphone de STAR.


JENNIE

(S'adressant à ALPHONSE)

Ah, bien, attends.

Laisse-moi voir.

Oui, je pense

que j'ai ce qu'il faut.


STAR

(S'adressant à JENNIE)

Vite! Vite! Il faut

que j'appelle ma mère.


JENNIE

(S'adressant à STAR)

Bien, si c'est urgent, tu peux

utiliser mon cellulaire si tu veux.


STAR

(Paniquée)

Non!

J'ai oublié son numéro!


JENNIE

Bon, OK, attends.

Inquiète-toi pas.

Tout va bien aller là.

Regarde! Mon fil est ici.

Je vais brancher ton téléphone

et dans quelques minutes,

tu vas pouvoir appeler ta maman.


JENNIE sort son fil et branche le téléphone de STAR.


STAR

OK.


JENNIE

Veux-tu t'asseoir ici

en attendant?


STAR

Oui.


ALPHONSE

(S'adressant à STAR)

Ça sera pas long.

Tu vas voir.


JENNIE

(Souriant)

Alors, c'est toi, Star?

Bien, ça me fait plaisir

de te rencontrer.

Alphonse m'a beaucoup parlé

de toi.


STAR

Merci.


Dans le salon, MARTIN examine son chandail taché. AMÉLIE le regarde faire en pliant du linge.


AMÉLIE

Ça va partir?


MARTIN

Bien, ça devrait.

Après quelques lavages.

Mais c'est plus pour Newton

que je suis inquiet.


AMÉLIE

Comment ça?


MARTIN

Mais s'il urine partout

comme ça,

ça se peut qu'il soit malade.

Il va falloir

que je lui fasse des tests.


AMÉLIE

Oh non,

il haït ça les tests.


MARTIN

Bien...


AMÉLIE

C'est pas Newton

qui a fait ça.

C'est le chaton.


MARTIN

Le chaton?

Mais il est pas dans le refuge?


AMÉLIE

Je l'ai amené ici.

Je voulais le garder

dans ma chambre

avant de lui trouver un foyer,

mais il s'est sauvé.


MARTIN

Amélie!

On s'est entendus avec ton frère.

Un seul chat dans la maison.

Pas plus.


AMÉLIE

Je le sais.


MARTIN

Demain,

veux veux pas, j'amène

les animaux qui te restent

à mon ami fermier.

Ils vont être bien

dans sa grange. J'en suis sûr.


AMÉLIE

Au moins, ils vont pouvoir

uriner partout.


MARTIN

Mais je pense pas que

c'est le chaton qui a fait ça.

Il est trop petit, puis la tache

est beaucoup trop grosse.

Je suis pas mal certain

que c'est Newton.


AMÉLIE

Il me l'aurait dit

s'il se sentait malade.


MARTIN

Mais... uriner partout

comme ça,

c'est aussi un signe

d'un animal stressé.

Peut-être qu'il est nerveux

parce qu'il y a un autre chat

dans la maison.


AMÉLIE

Ouais, c'est sûrement ça.

Pauvre Newton! Je dois vraiment

aller le trouver.


MARTIN

Mais vas-y, ma chouette!

Allez, je vais finir ici.

(Montrant la jambe cassée d'AMÉLIE)

Vas-y mollo là! Hum?


AMÉLIE

Merci.


AMÉLIE sort de la maison et MARTIN regarde son chandail en soupirant.


Dans la cuisine, STAR parle à sa mère au téléphone.


STAR

(Au téléphone)

Maman, sois pas fâchée.

Oui, ça va bien.

Je suis chez...

(S'adressant à JENNIE)

Je suis où?


JENNIE lui prend le téléphone.


JENNIE

Bon, tiens,

je vais lui expliquer.

(Au téléphone)

Euh, bonjour, madame.

Oui, c'est Jennie.

Je suis la maman d'Alphonse,

l'ami de votre fille.

C'est ça,

c'est que la batterie

de son téléphone était morte.

C'est pour ça.

Euh oui, vous pouvez venir

la chercher.

Je peux vous texter l'adresse

si vous voulez.

Bon, bien, parfait.

À tout de suite.


JENNIE raccroche le téléphone.


JENNIE

(S'adressant à STAR)

Bon...

ta maman était inquiète.

Elle va venir te chercher.


STAR

OK. Merci.


JENNIE

Tu sais quoi? J'ai une idée.

On pourrait peut-être

aller jouer dehors

en attendant qu'elle arrive.


ALPHONSE ET STAR

Joyeusement

Oui!


JENNIE

OK!

On y va!


Dans la chambre d'AMÉLIE, le chaton est de retour dans sa cage et miaule. LIAM et PAUL-YVES essayent encore d'entendre parler ADÈLE la tortue, chacun avec un stéthoscope.


LIAM

Non. J'entends rien

moi non plus.


PAUL-YVES

Peut-être qu'Amélie entend

les autres animaux comme...

Cette affaire-là.


PAUL-YVES montre VALENTIN le chinchilla dans sa cage.


LIAM

Ah, ça, c'est Valentin.

Un chinchilla.


PAUL-YVES

(Riant)

Tss! Ça sonne comme le nom

d'un plat mexicain.


LIAM rit à sa blague et AMÉLIE entre dans la chambre.


AMÉLIE

Vous avez pas vu Newton, hein?


PAUL-YVES

Euh non...

Mais en attendant,

on peut en profiter pour voir

si t'es capable d'entendre

Valentin.


AMÉLIE

Vous avez la même obsession

ou quoi?


LIAM

Non, c'est juste super

intéressant comme phénomène.


AMÉLIE

J'ai pas le temps.

Il faut que je trouve Newton

pour le consoler.

Il faut trouver un foyer

pour le chaton puis Valentin

avant demain!


PAUL-YVES

Je peux les garder au garage

si ça te tente.


AMÉLIE

Pourquoi tu ferais ça?


PAUL-YVES

Ça me tente de découvrir

comment t'arrives à parler

avec les animaux.


AMÉLIE

J'entends juste Newton

puis Adèle.


PAUL-YVES

Ouais, mais imagine,

tu vas être capable d'entendre

tous les animaux!


LIAM

Ça sera fou!


AMÉLIE

Tu serais capable

d'en prendre soin?


PAUL-YVES

Bien oui, un chat puis un

tortilla, c'est pas mal simple.

Puis, si j'ai besoin d'aide,

t'es juste là,

tu vis juste à côté.


AMÉLIE

C'est vrai

qu'on habite pas loin.


PAUL-YVES

Marché conclu?


AMÉLIE

Il faut que tu sois gentil,

puis doux avec eux,

puis que tu leur fasses pas mal.


PAUL-YVES

(Levant la main)

Promis. Juré.


AMÉLIE

Marché conclu!


AMÉLIE lui tend la main, mais LIAM les interrompt.


LIAM

Hein? Woh! Attends!

(S'adressant à PAUL-YVES)

À condition que je peux venir

faire des tests moi aussi.


PAUL-YVES

OK. Ça me va.


AMÉLIE

Marché conclu.


AMÉLIE et PAUL-YVES se serrent la main.


AMÉLIE

On peut les amener

tout de suite?


PAUL-YVES

Oui, oui, pas de problème.


AMÉLIE

(S'adressant à PAUL-YVES)

Prends Valentin.


PAUL-YVES sort de la chambre.


LIAM

Euh... qu'est

ce qu'on va faire

avec Buffo?


AMÉLIE

Je vais le garder ici.

Il a besoin de soins spéciaux.


LIAM

OK.


AMÉLIE

Tu pourrais-tu aller chercher

Newton en attendant s'il te plaît?

Je suis inquiète pour lui.


LIAM

Je m'en occupe.


AMÉLIE

Merci, Liam.


LIAM sort de la chambre.


AMÉLIE

(S'adressant au chaton)

Viens-t'en!

Tu t'en vas chez Pyc.

Allez!


AMÉLIE prend la cage du chaton et l'emmène.


Dans le jardin, STAR saute dans les bras de sa mère, STÉFANIE, qui vient d'arriver. STÉFANIE la serre fort contre elle.


STAR

Oh, maman!


STÉFANIE

Oh!

J'étais folle d'inquiétude,

ma petite étoile.


STAR

Je m'excuse, maman.


ALPHONSE

(S'adressant à STÉFANIE)

C'est un peu de ma faute.

On s'amusait trop, puis

on n'a pas vu le temps passer.


STÉFANIE

(S'adressant à STAR)

Ouais, mais tu devais aller

acheter du lait, hein?

Si tu décides de faire autre

chose, tu dois m'appeler avant.

C'est très important.


STAR

OK.


JENNIE

(S'adressant à STÉFANIE)

Nos enfants s'entendent

très bien ensemble.

Moi, c'est Jennie.

On s'est parlé tantôt au téléphone.


JENNIE et STÉFANIE se serrent la main.


STÉFANIE

Stéfanie, avec un F.

Enchantée.


STAR

(S'adressant à STÉFANIE)

Maman, c'est Alphonse,

mon nouvel ami.


STÉFANIE

(S'adressant à ALPHONSE)

Ah, très heureuse de faire

ta connaissance, Alphonse.


STÉFANIE et ALPHONSE se serrent la main.


ALPHONSE

La prochaine fois

que je joue avec Star,

je vais la rappeler

de vous appeler.


STÉFANIE

Oui, ce serait très apprécié,

jeune homme.

(S'adressant à STAR)

Bon, on y va?


STAR

Oui, maman.


ALPHONSE

À bientôt.


LIAM cherche NEWTON le chat dans le refuge.


LIAM

Newton!


LIAM soupire en cherchant dans tous les recoins.


LIAM

Newton, je sais que t'es ici!

Où que t'es?


AMÉLIE entre dans le refuge.


LIAM

(S'adressant à AMÉLIE)

Déjà de retour?


AMÉLIE

Ouais,

mais j'ai oublié d'amener

de la nourriture pour Pyc.

Toujours

aucune trace de Newton?


LIAM

Non, mais Alphonse

me dit qu'il est ici.


AMÉLIE

Où ça? Newton, sors

de ta cachette, s'il te plaît.


ALPHONSE entre dans le refuge à son tour.


AMÉLIE

(S'adressant à ALPHONSE)

Salut!


ALPHONSE

(Bredouillant)

Euh, Amélie,

j'ai quelque chose

à te demander.


AMÉLIE

Ah, ça tombe bien. Moi aussi.

Il était où, Newton,

la dernière fois que tu l'as vu?


ALPHONSE

(Pointant du doigt)

Il est allé se cacher là.


AMÉLIE

OK. Merci.


AMÉLIE va chercher dans le coin qu'ALPHONSE lui a montré.


ALPHONSE

Euh, Amélie?


AMÉLIE

Quoi?


ALPHONSE

Je peux faire un zoo d'animaux

imaginaires dans ton refuge?


AMÉLIE

Euh... ouais, ouais.

Pourquoi pas?


AMÉLIE continue à chercher NEWTON pendant qu'ALPHONSE saute de joie.


ALPHONSE

Yahou! Génial! Je retourne

à la chasse d'abord.


LIAM aperçoit NEWTON, caché dans un recoin.


LIAM

Ah, il est là!


AMÉLIE

Ah, enfin!

(S'adressant à NEWTON)

Allez, mon beau Newton.

Viens-t'en!

Allez!


AMÉLIE sort NEWTON de sa cachette et se relève avec un gémissement d'effort, à cause de sa botte orthopédique.


AMÉLIE

Tiens!

Tout va bien aller, Newton.


NEWTON LE CHAT

(Bredouillant)

J'ai... j'ai fait pipi

sur le chandail à Martin.

Je ne comprends plus

ce qu'il m'arrive.


AMÉLIE

C'est pas grave.

C'est juste parce que

t'es un peu nerveux.

Il faut juste

que tu te calmes.


LIAM

Je sais ce qui peut l'aider.

Un peu de fromage squick

squick!


AMÉLIE

(S'adressant à LIAM)

C'est une bonne idée.

Peux-tu aller en chercher?


LIAM

Ouais.


LIAM sort du refuge.


AMÉLIE

Je vais bien m'occuper de toi,

Newton.


NEWTON LE CHAT

Tu m'aimes encore?


AMÉLIE

N'en doute jamais!


NEWTON LE CHAT

Oh...


MARTIN et JENNIE sont assis à la table de la cuisine. MARTIN vient d'écouter son nouveau message de répondeur.


JENNIE

Avoue que c'est plus

sympathique comme message!


MARTIN

Ouais, je dirais que c'est...

C'est différent.


LIAM rentre dans la maison pour prendre du fromage dans le réfrigérateur. MARTIN et JENNIE ne remarquent pas sa présence.


JENNIE

Mais c'est mieux?


MARTIN

Moui. Oui, c'est mieux.

Merci d'être là.

J'apprécie beaucoup ton aide.


MARTIN prend la main de JENNIE dans la sienne, JENNIE lui caresse le bras en retour.


JENNIE

Ça me fait plaisir.


LIAM les observe et se cache derrière le réfrigérateur pour ne pas être vu.


MARTIN

Pourrais-tu changer le message

sur la machine

à la maison aussi?


JENNIE

Oui. As-tu des petites idées

de ce que t'aimerais dire?


MARTIN

Oh, je te donne le choix.

C'est pour toi.


MARTIN et JENNIE se regardent avec de grands sourires, LIAM sort discrètement de la maison.


Dans le refuge, AMÉLIE continue à rassurer NEWTON.


AMÉLIE

T'en fais pas Newton.

Le chaton est parti.


NEWTON LE CHAT

Ah oui?


AMÉLIE

Tu le sais bien que c'est toi

mon préféré pour la vie.


NEWTON LE CHAT

Si seulement Marie Curie

pensait comme toi.

Ah, je sais!


AMÉLIE

Quoi?


NEWTON LE CHAT

Si ma sœur ne m'aime pas,

c'est peut-être parce que je

suis pas assez classe pour elle.

Elle doit préférer

les chats célèbres.


LIAM revient dans le refuge avec le fromage, l'air très perturbé.


AMÉLIE

(S'adressant à LIAM)

Newton pense que Salomé l'aime

pas parce qu'il est pas célèbre.


LIAM

(Distrait)

Euh... ouais.

On est souvent amis avec

des gens qui nous ressemblent.


NEWTON LE CHAT

Voilà, ma solution.

Devenir Newton, le chat vedette!


AMÉLIE

(S'adressant à NEWTON)

Un chat vedette?

Ah, c'est pas bête comme idée.


NEWTON LE CHAT

Oui, oui, oui. Je me lance!

Mais par où commencer?


AMÉLIE

Un morceau

de fromage squick

squick?


NEWTON LE CHAT

Oh?


AMÉLIE

(S'adressant à LIAM)

Allez, Liam!


LIAM

Euh... oui, oui, oui.

Euh... Tiens!


LIAM donne du fromage à AMÉLIE, qui le donne à NEWTON.


AMÉLIE

(S'adressant à NEWTON)

Mmm, regarde ça, Newton.


NEWTON LE CHAT

Oh, t'as raison!

D'abord, faire le plein

d'énergie. Après, réfléchir.


AMÉLIE

Un gros morceau pour toi.


NEWTON LE CHAT

Ah, miam!


Générique de fermeture

Épisodes de Amélie et compagnie

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Saison

Résultats filtrés par