Annedroïdes

Annedroïdes raconte l'histoire d'Anne, une jeune scientifique de génie, et de ses amis Loïc et Célia. Accompagnée de ses créations androïdes, Dextée, Ciné et Pal, Anne et ses copains se lancent dans la plus grande aventure de leur vie, celle de grandir.

Partager
Image univers Annedroïdes Image univers Annedroïdes

Vidéo transcription

Nouveaux Copains

La vie de Loïc est bouleversée lorsque sa mère et lui déménagent dans une nouvelle maison située juste en face d’une mystérieuse décharge. Avec l’aide de sa voisine Célia, Loïc découvre qu’une jeune scientifique de génie nommée Anne vit dans la décharge avec ses trois étonnantes créations androïdes, Dextée, Ciné et Pal.



Réalisateur: J.J. Johnson
Acteurs: Addison Holley, Adrianna Di Liello, Jadiel Dowlin
Année de production: 2020

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr

Un ROBOT, dont la tête est une caméra munie de plusieurs lentilles pouvant capturer des images au loin et de deux antennes pouvant capter des sons éloignés, analyse discrètement différentes conversations ayant lieu dans un quartier résidentiel.


Au loin, devant sa maison, CÉLIA joue avec un ruban de gymnastique rythmique qu'elle agite devant son petit frère, GAËL. Celui-ci se tient trop près d'elle et reçoit le ruban au visage lors d'un mouvement rapide.


GAËL

Aïe!


CÉLIA

(Roulant ses yeux)

Gaël, t'avais qu'à reculer

un peu le visage.


À ce moment, une voiture arrive dans le voisinage. La caméra du ROBOT se concentre sur la conductrice, MARIE. LOÏC, son fils, est assis à côté d'elle, et boude.


MARIE

Je parie que tu te feras

un tas de nouveaux amis.


LOÏC

C'est ce que t'avais

dit la dernière fois.


MARIE

Ah, je t'en prie, Loïc.

Ne sois pas fâché.

T'as l'été devant toi pour

explorer tranquillement

le quartier.

Dis-toi que déménager

est une aventure,

une chance de repartir à neuf.


LOÏC

Mais tu oublies Zach!

Il arrivera pas

à se passer de moi.


MARIE

Mais oui. Vos jeux préférés

se jouent presque tous en ligne.

Et tu te doutes bien qu'on a

accès à Internet ici aussi.

Tu te crois dans une...


LOÏC

Décharge.


MARIE

(Indignée)

Loïc!


MARIE arrête sa voiture devant une décharge délimitée par une palissade faite de tôle et de bois. LOÏC regarde sa mère. Un panneau où figure le dessin d'une remorqueuse est accroché au mur. Au même moment, le ROBOT observant le voisinage depuis un trou pratiqué dans la palissade recule aussitôt pour se cacher. Le bout de tôle recouvrant le trou glisse et dissimule le judas, à l'insu de MARIE et de LOÏC. Ce dernier regarde par la fenêtre de sa portière.


LOÏC

Non, regarde.

Il y a une décharge

devant notre nouvelle maison.


MARIE jette un coup d'oeil à la palissade.


MARIE

(Faussement réjouie)

Oh... Tu vois?

(Souriant)

Déjà une aventure!


MARIE se remet en route, l'air quelque peu incertain.


MARIE

Oui, c'est l'aventure...


MARIE se rend ensuite dans l'allée de la maison d'en face et gare la voiture. Elle débarque, puis observe ses alentours en soupirant de manière satisfaite.


MARIE

Ah! Sois le bienvenu chez toi!


LOÏC descend de voiture de manière blasée.


De l'autre côté de la palissade de la décharge, le ROBOT glisse à nouveau sa tête par le trou pour observer MARIE et LOÏC, qui se mettent à l'arrière de leur véhicule pour ouvrir le coffre. Tout à coup, LOÏC se retourne et regarde dans la direction de la palissade. Le ROBOT va immédiatement se cacher et laisse le trou se refermer.


LOÏC

T'as vu ça, maman?


MARIE

(Jetant un oeil vers la palissade)

Vu quoi?


LOÏC

(Secouant la tête)

C'est bizarre comme endroit.


MARIE

Bizarre? Il y a rien

de bizarre, mon grand.


Tout à coup, le ruban de gymnastique de CÉLIA tombe et glisse aux pieds de MARIE et de LOÏC, qui sursautent. CÉLIA accourt vers eux.


CÉLIA

Oh, désolée, madame.


CÉLIA ramasse son ruban avec empressement.


CÉLIA

J'étais en plein entraînement

de gymnastique.

Je crois que je dois encore

perfectionner ma routine.

Vous emménagez?

(S'adressant à LOÏC)

Je m'appelle Célia et toi,

tu t'appelles Pierre?


LOÏC

Loïc.


LOÏC tend sa main pour serrer celle CÉLIA, mais celle-ci tient la poignée de son ruban dans les mains.


CÉLIA

Oh, Loïc. D'habitude,

j'arrive à deviner les prénoms.

Vous n'avez pas

de lapin, j'espère?


MARIE

Non, pas de lapin.


CÉLIA

Tant mieux!

J'y suis allergique.

Le nez se met à me couler

comme une rivière.


LOÏC

Quelle horreur!


CÉLIA

Ça, c'est bien vrai.

Méga source de crottes de nez.

(S'adressant à LOÏC)

Alors, on se reverra, Loïc.

(S'adressant à MARIE)

Et Jeannette?


MARIE hoche négativement la tête.


MARIE

Marie!


CÉLIA

OK.


MARIE

(Souriant)

Heureuse de te

connaître, Célia.


MARIE salue CÉLIA de la main.


CÉLIA

Heureuse moi aussi.


CÉLIA s'éloigne en agitant son ruban derrière elle.


MARIE

(S'adressant à LOÏC)

Tu vois? Tu ne dois commencer

l'école que dans quelques mois

et déjà, tu t'es fait une amie.


MARIE prend alors une boîte de carton dans ses bras, pendant que LOÏC s'éloigne vers la maison après avoir récupéré un moniteur d'ordinateur du coffre.


MARIE

Hé, je croyais que tu devais

m'aider à porter les boîtes!


LOÏC

Je t'aiderai

plus tard, maman.

J'ai promis à Zach de faire

une partie avec lui.


Derrière la palissade, Le ROBOT surveille LOÏC à travers le trou.


À l'entrée de sa nouvelle maison, LOÏC se retourne, suspicieux.


À la décharge, le ROBOT se cache à nouveau, laissant le trou se refermer.


LOÏC pousse un soupir, puis entre dans sa maison avec son moniteur sous les bras.


Derrière la palissade, le ROBOT glisse à nouveau sa tête munie de caméras par le trou, afin d'espionner le voisinage.


Titre :
Annedroïdes


Le soir venu, LOÏC joue à un jeu vidéo en ligne avec son ami ZACH, assis sur le plancher du salon, tout en portant un casque d'écoute. Tous les deux incarnent des personnages de chevaliers montant une côte parsemée d'obstacles. Sur son moniteur, ZACH apparaît en mortaise en haut à droite de l'écran alors que les deux amis jouent une partie en visioconférence. Derrière LOÏC, deux DÉMÉNAGEURS terminent de poser un divan dans le salon, sous la supervision de MARIE.


LOÏC

Allez, Zach! Attrape

vite ton épée-tonnerre!


ZACH

(En appel vidéo)

J'essaie, mais

la foudre m'en empêche.


MARIE

Hé, Loïc?

Loïc?


LOÏC n'entend pas sa mère. MARIE contourne le divan et va s'accroupir près de lui.


MARIE

Loïc?


MARIE passe sa main devant le visage de LOÏC pour attirer son attention.


LOÏC

Mais maman!


MARIE

C'est l'heure

de te mettre au lit.


LOÏC enlève son casque d'écoute en se plaignant.


LOÏC

Mais maman, on a presque

complété le dernier niveau.

On a dû jouer toute une semaine

pour en arriver là.


MARIE

(Faussement impressionnée)

Toute une semaine!

T'es pas sérieux!

(Doucement)

D'accord, cinq petites minutes.

Et tu te mets au lit.

Les écuyers aussi ont

besoin de sommeil.


LOÏC

Ce sont des chevaliers.


MARIE se relève et s'éloigne. LOÏC remet son casque d'écoute.


LOÏC

On est à un doigt de réussir!


LOÏC reprend la partie alors que ZACH joue toujours à l'écran. Tout à coup, une brève lueur claire provenant de l'extérieur distrait LOÏC.


LOÏC

Une seconde, Zach.

Je crois que je viens de voir

un éclair à l'extérieur.


Dans la mortaise à l'écran, ZACH regarde derrière lui.


ZACH

C'est vrai? Moi, ici,

je n'en vois pas.


Soudainement, une panne d'électricité survient et le moniteur de LOÏC s'éteint.


LOÏC

(S'exclamant)

Euh... Non! Oh...

(Soupirant de déception)

Oh...


Puis, la même lueur étrange apparaît à l'extérieur de la maison, éclairant le visage de LOÏC. Un grésillement se fait entendre.


VOIX DE MARIE

Je crois que tu peux

te mettre au lit, Loïc.


Le grésillement continue. LOÏC, curieux, enlève son casque d'écoute et s'approche tranquillement de la fenêtre. Il jette un coup d'oeil entre les stores vénitiens et écarte les lattes. Devant lui, il aperçoit de la lumière qui clignote à travers une nuée de fumée provenant de la décharge, derrière la palissade.


LOÏC

Mais qu'est-ce qui

se passe de ce côté?


VOIX DE MARIE

Loïc! Va te coucher!


LOÏC jette un dernier coup d'oeil entre les lattes, puis s'éloigne.


De l'autre côté de la décharge, la lumière continue de clignoter à travers de grands arbres.


Le lendemain, LOÏC s'approche de la palissade en promenant son vélo, qu'il accote contre le panneau de la décharge. Il se met ensuite à examiner les feuilles de tôle et les planches de bois formant la palissade. Avec efforts, il parvient à soulever le bas d'une planche horizontale. Tout à coup, il se fait surprendre par CÉLIA, qui s'approche de lui avec enthousiasme, son ruban de gymnastique à la main.


CÉLIA

Salut, Loïc!


LOÏC s'exclame en surprise, lâchant la planche sous ses cris.


LOÏC

Oh, salut, Célia.


CÉLIA

Ça va?


LOÏC

Très longue panne

de courant hier soir, hein?


CÉLIA

On en a connu

des plus longues.

On a déjà passé près

de sept heures sans courant.

C'était tellement long

que j'en mourais d'ennui.


LOÏC

Alors, ça se produit souvent?


CÉLIA

Non, en fait, les pannes ont

commencé il y a une semaine.


LOÏC

Ah.


CÉLIA

Je te montre

le mouvement que j'ai inventé?

Je l'ai appelé

le tigre incendiaire.

Tu ferais bien de reculer

de quelques pas.


LOÏC recule de quelques pas, au conseil de CÉLIA.


LOÏC

À cause du tigre

ou de l'incendie?


CÉLIA

Les deux.


CÉLIA agite son ruban en cercle devant elle à répétition. Puis, lors d'un mouvement enthousiaste, et en soulevant sa jambe dans les airs, elle lance par inadvertance son ruban de l'autre côté de la palissade.


CÉLIA

(S'exclamant avec déception)

Roar! Ah non, ça va super mal!

Ce ruban a toujours

su me porter chance.


LOÏC

Je n'ai qu'à le récupérer.


LOÏC se penche pour dégager la planche qu'il a réussi à soulever un peu plus tôt, mais CÉLIA l'arrête.


CÉLIA

C'est gentil, mais...

c'est pas la peine d'y aller.

Les gens perdent des objets

dans la décharge constamment

et personne n'a jamais réussi

à les récupérer.

Jamais!

(S'exclamant avec enthousiasme)

Oh! Je crois que

la décharge est hantée.


LOÏC

Aucun objet n'a été

récupéré, hein?

Tu me donnes un coup de main?


LOÏC soulève la planche transversale au bas de la palissade, tandis que CÉLIA lui prête main forte. Tranquillement, en soulevant le bas, LOÏC et CÉLIA parviennent à faire écarter deux sortes de portes en tôle rectangulaire et à libérer l'espace au bas de la palissade.


LOÏC

OK, retiens-la.


LOÏC s'allonge au sol et rampe à travers l'espace libéré au bas de la palissade, puis franchit de l'autre côté, vers la décharge.


CÉLIA

(S'efforçant)

Sois bien prudent, Loïc.


De l'autre côté de la décharge, LOÏC fait chemin et sort d'une vieille voiture vidée de son moteur, par le capot qu'il soulève. Il regarde autour de lui, puis enjambe la carrosserie pour sortir.


VOIX DE CÉLIA

Tu vois des fantômes?

Tu vois mon ruban?


LOÏC

Pas encore.


LOÏC aperçoit une grande trace de pas de forme carrée dans le sol rocailleux.


LOÏC

Qui a pu laisser ces traces?

Ou plutôt qu'est-ce qui

pourrait les laisser?


VOIX DE CÉLIA

Laisser quoi?


LOÏC s'éloigne dans la décharge. De vieilles voitures rouillées et écrasées sont empilées çà et là autour de lui. Un tas de ferraille parsème les lieux. Des pneus sales jonchent le sol sur son chemin. Il contourne une allée et tombe sur une sorte d'énorme capsule cylindrique en métal dotée d'un dôme vitré à son extrémité, relié à un conteneur en métal, une sorte de baraque improvisée.


LOÏC

(Observant ses alentours)

Qu'est-ce que c'est

que ce bazar?


LOÏC aperçoit une petite fenêtre rectangulaire sur un des murs de la baraque. Il s'en approche et monte sur des palettes de bois pour y jeter un coup d'oeil. Il essuie la couche de poussière recouvrant la fenêtre avec sa main.


À l'intérieur de la baraque, une PERSONNE portant une combinaison de protection et un énorme casque ressemblant à un scaphandre est assise à une table d'atelier. Sur celle-ci se trouve une silhouette recouverte d'un drap. La PERSONNE tourne un bouton sur une manette et un bras articulé attaché à la silhouette se soulève, puis s'abaisse ensuite.


LOÏC

Est-ce bien un robot?


Tout à coup, la PERSONNE soulève la tête et aperçoit LOÏC à la fenêtre. Dans l'atelier, le ROBOT à la tête de caméra se redresse, puis examine LOÏC. Il identifie que LOÏC est sur le point de s'en aller.


Dehors, LOÏC recule d'un pas en panique, mais son pied défonce une petite boîte en bois sec et se coince. Soudainement, de derrière la baraque, un énorme ROBOT surgit avec menace. Ce dernier est fabriqué d'une vieille chaîne de montage d’automobiles, muni de deux phares servant d'yeux et de trois pattes construites de différentes parties d'une chargeuse-pelleteuse, dont le godet est l'un des pieds. Il se met à poursuivre LOÏC.


LOÏC

(Criant de peur)

Ah!

Ah... Ah...


LOÏC s'enfuit maladroitement avec son pied encore coincé dans la boîte.


LOÏC

Oh, purée!


LOÏC pousse un long cri alors que le ROBOT à trois pattes le poursuit traînant des pas lourds et bruyants au sol. LOÏC retourne vers la voiture d'où il est sorti plus tôt et s'y glisse sans hésiter. Aussitôt, avec sa tête en pince, le ROBOT attrape la boîte dans laquelle le pied de LOÏC est coincé.


LOÏC

Lâche-moi!


Le ROBOT retire la boîte coinçant le pied de LOÏC, tandis que ce dernier s'empresse de ramper à travers la voiture vide pour s'échapper. Dans un grincement, le capot de la voiture se referme. LOÏC se faufile par l'espace libre au bas de la palissade que CÉLIA retient toujours, puis la rejoint à l'extérieur.


LOÏC

(S'époumonant)

Sauve-toi!


VOIX DE CÉLIA

Tu as mon ruban?


LOÏC se redresse et s'empresse de récupérer son vélo.


LOÏC

Allez, cours!


CÉLIA

Ça veut dire que non?


LOÏC

Oui!


LOÏC s'éloigne en courant avec son vélo, suivi de CÉLIA, qui lâche la planche et referme le passage.


À la décharge, le ROBOT à trois pattes examine l'intérieur de la voiture abandonnée.


Un peu plus tard, sur le perron de chez CÉLIA, LOÏC est assis sur un banc berçant avec GAËL. Les deux garçons regardent au loin. CÉLIA sort de la maison avec trois verres de jus de tailles différentes.


CÉLIA

Gaël, tu peux donner

le plus grand verre à Loïc?


CÉLIA se penche près de son petit frère et lui passe un grand verre. Ce dernier le passe à LOÏC.


GAËL

(S'adressant à LOÏC)

Peut-être bien que ce sont

des robots extraterrestres?


LOÏC remercie GAËL en prenant son verre, tandis que CÉLIA s'assoit sur le banc avec eux.


CÉLIA

Gaël, ce ne sont pas

des robots extraterrestres.

Sois pas ridicule.

Ce sont des fantômes.


LOÏC

(S'exclamant soudainement)

Hé! C'est la personne que

j'ai aperçue dans la décharge.


LOÏC, GAËL et CÉLIA se lèvent et regardent devant eux. Sur le bord de la rue, en bordure de la palissade entourant la décharge, la PERSONNE mystérieuse portant son casque fait rouler derrière elle un chariot rempli d'objets métalliques divers.


CÉLIA

Mais qu'est-ce

qu'elle fabrique?


La PERSONNE ramasse un objet abandonné près du bord de la palissade et l'ajoute dans son chariot.


LOÏC

Il n'y a qu'une

façon de le découvrir.


LOÏC se tourne vers CÉLIA et GAËL, leur lance un sourire malin, puis s'éloigne. GAËL et CÉLIA s'échangent un regard complice, puis suivent LOÏC.


Ensemble, les trois nouveaux amis traversent la rue et s'approchent de la PERSONNE mystérieuse.


LOÏC

Hé, attends un peu!


La PERSONNE se retourne, surprise. Aussitôt, elle s'empresse de s'éloigner en traînant son chariot derrière elle.


LOÏC

(Se retournant vers CÉLIA)

On doit courir après?


CÉLIA

Ouais...


LOÏC, CÉLIA et GAËL reprennent leur course, mais ne trouvent plus personne lorsqu'ils arrivent au niveau du passage que LOÏC a emprunté plus tôt.


GAËL

Il a disparu.


LOÏC soulève la planche l'ayant permis de passer, puis la laisse retomber en un claquement sonore.


LOÏC

Son chariot est trop gros

pour cette ouverture.

Il a juste... disparu.


CÉLIA

Tu vois, ce sont

des fantômes.


GAËL pointe quelque chose au sol, au pied de CÉLIA.


GAËL

On dirait qu'il a laissé

tomber quelque chose.


LOÏC ramasse un morceau de ferraille.


LOÏC

Je suis prêt à parier

que ton fantôme voudra

le récupérer.

Hé, Célia,

t'as un bout de corde?


CÉLIA

Une corde à sauter peut aller?


LOÏC

C'est parfait.


Un moment plus tard, LOÏC attache une corde autour du morceau de ferraille. Il sourit avec satisfaction. À ses côtés, CÉLIA et GAËL attachent une autre corde nouée à celle de LOÏC, autour du cadre de son vélo, et serrent un noeud en tirant.


CÉLIA

Tire!


Une fois la tâche réussie, CÉLIA lève son pouce en souriant à LOÏC.


LOÏC

On peut aller

à la pêche au robot!


LOÏC lance ensuite le morceau de ferraille par-dessus la palissade.


CÉLIA

(Criant avec insistance)

Par ici, le robot!

Viens, robot!

Robot! Viens!

(Se tournant vers LOÏC)

Ça ne fonctionne pas, Loïc.


LOÏC

On doit être patients.


CÉLIA

Pendant que tu es patient,

je vais aller chercher

des provisions.


CÉLIA pose sa main sur l'épaule de GAËL.


CÉLIA

Tu viens, Gaël?


CÉLIA et GAËL s'éloignent, tandis que LOÏC s'assoit par terre dans l'herbe. Puis, un court moment plus tard, la corde attachée au morceau de ferraille qui est reliée au vélo commence à bouger et à se rembobiner de l'autre côté de la palissade. LOÏC s'en aperçoit et regarde la corde se tendre, puis soulever tranquillement son vélo dans les airs. LOÏC se lève aussitôt.


LOÏC

Mon vélo!


LOÏC empoigne son vélo, mais celui-ci se fait tirer de l'autre côté de la palissade.


LOÏC

Prenez pas mon vélo!

Arrêtez!

Rendez-moi mon vélo!

Ah, c'était une mauvaise idée.


Soudainement, le ROBOT sur trois pattes se dresse dans les airs. Sa grande taille le fait surplomber la palissade. Avec sa tête faite d'une énorme pince, il tente d'attraper LOÏC, mais celui-ci lui s'échappe de justesse, puis tombe par terre à plat ventre.


LOÏC

Oh! Oh!


Tout à coup, le ROBOT parvient à attraper LOÏC en le soulevant par le dos de sa chemise, puis le fait passer par-dessus la palissade, jusqu'à l'intérieur de la décharge. LOÏC s'écrie en se débattant.


Sur le perron de chez CÉLIA, GAËL est sidéré par ce qui vient d'arriver. Immobile, il a la bouche ouverte et les yeux écarquillés. CÉLIA le rejoint en sortant de la maison avec une assiette de nourriture. En remarquant l'expression hébétée de son petit frère, elle s'enquit auprès de lui.


CÉLIA

Qu'est-ce qui s'est passé?


GAËL se retourne vers CÉLIA.


CÉLIA

On dirait que tu viens

de voir un fantôme.


GAËL pointe vers la décharge, où LOÏC n'y est plus.


CÉLIA

Hé!

Ma corde à sauter

a disparu!

Et où est Loïc?


CÉLIA et GAËL prennent ensuite une collation de l'assiette que tient CÉLIA.


De l'autre côté de la palissade, au coeur de la décharge, LOÏC est assis sur une chaise et y est retenu par le ROBOT à trois pattes, qui l'entoure de sa tête en pince. Autour de lui, le ROBOT à la tête de caméra s'approche en roulant sur une roue. Devant LOÏC, la PERSONNE mystérieuse l'observe. Une lentille sur le casque de sécurité que porte la PERSONNE se déplace au-devant sa visière.


PERSONNE

(Voix assourdie par le casque)

Tu sais que c'est

pas bien d'espionner.


LOÏC

Quoi?


La PERSONNE mystérieuse soulève la visière de son casque. Il s'agit en fait d'une JEUNE FILLE.


JEUNE FILLE

J'ai dit qu'espionner

les gens, c'est pas bien.


LOÏC

T'es une fille?


JEUNE FILLE

(Faussement étonnée)

Tu es un garçon?


LOÏC

Évidemment.

Est-ce que tu habites ici?


JEUNE FILLE

Oui, avec mon père.


La JEUNE FILLE enlève son casque et le dépose sur un établi se trouvant devant LOÏC.


JEUNE FILLE

Je croyais que tu le savais

déjà vu que tu m'espionnes

constamment.


LOÏC

Je t'ai pas espionnée.

En fait, je voulais récupérer

un objet que cette chose a volé.


JEUNE FILLE

Dextée, t'as volé un objet?

Encore?


DEXTÉE, le robot sur trois pattes et à la tête en pince, recule timidement en ouvrant sa pince, libérant LOÏC en même temps. Le robot détourne ensuite son regard.


JEUNE FILLE

Dextée... Regarde-moi.


DEXTÉE tourne sa tête en pince et ses yeux en phares vers la JEUNE FILLE en un grincement métallique, puis arbore une expression penaude.


JEUNE FILLE

Est-ce que tu t'es emparée d'un

objet qui appartient à un autre?


DEXTÉE acquiesce doucement en grinçant.


JEUNE FILLE

Va le chercher,

s'il te plaît.


DEXTÉE, résignée, s'éloigne en faisant des pas lourds de ses trois pattes.


JEUNE FILLE

(S'adressant à LOÏC)

Aussitôt que Dextée

t'aura rendu ton objet,

tu vas quitter ce lieu

et tu vas me promettre

de ne jamais revenir et

de n'en parler à personne.


LOÏC

(Se levant de son siège)

D'accord, ça va. Détends-toi.

Je vais pas dévoiler

ton petit secret.

(Pointant DEXTÉE)

À condition que tu me donnes

ton robot géant.


JEUNE FILLE

Mais tu dérailles!

C'est ridicule.

Et tu sauras qu'il n'est pas

un robot, c'est un androïde.

Et surtout, je le répète,

c'est ridicule!


LOÏC

Bon, d'accord, ça va.


LOÏC pointe le robot à la tête de caméra et se tenant sur une roue.


LOÏC

Donne-moi ce robot, alors.


JEUNE FILLE

Je dois redire

que ce n'est pas un robot.

Ciné est un androïde.


LOÏC s'approche de CINÉ et s'accroupit devant lui. Ce dernier recule avec précaution.


JEUNE FILLE

Et il n'est pas question

que je te le donne.

Pas plus qu'aucun

de mes androïdes.


LOÏC

Salut, Ciné!

(S'adressant à la JEUNE FILLE)

Mais «androïde» et «robot»

sont synonymes, non?


JEUNE FILLE

C'est ce que la plupart

des gens croient.

Les androïdes sont dotés

d'intelligence.

Ils ressemblent et, parfois,

se conduisent comme des humains,

les robots, non.


LOÏC

(Regardant CINÉ)

Il est impressionnant. Wow.


LOÏC se relève.


LOÏC

C'est super tout

ce que tu sais faire.


JEUNE FILLE

Je suis une scientifique.

J'adore sonder notre monde

et l'étudier.


Tout à coup, un signal d'alarme retentit dans la décharge. CINÉ sursaute et grince en panique. Il déplie quatre petites pattes rétractables et s'équilibre au sol.


LOÏC

Qu'est-ce que Ciné te dit?


La JEUNE FILLE et LOÏC accourent vers CINÉ. Ce dernier incline sa tête légèrement vers le bas et descend sa roue à l'horizontale pour servir de contrepoids.


JEUNE FILLE

Ciné est relié aux caméras

de surveillance de la décharge

depuis que tu as osé passer

la clôture illégalement.


La JEUNE FILLE et LOÏC se penchent pour examiner l'arrière de la tête de CINÉ, où un écran leur permet de visionner les images filmées par les caméras de surveillance. À l'écran, CÉLIA sort de la voiture abandonnée à l'entrée de la décharge.


LOÏC

Ah, t'en fais pas,

ce n'est que Célia.

Elle est mon amie.


JEUNE FILLE

(S'exclamant avec inquiétude)

Mais Dextée n'en sait rien!


À l'entrée de la décharge, CÉLIA est craintive.


CÉLIA

Allô?

Loïc?

Fantôme?

Robot extraterrestre?


CÉLIA regarde autour d'elle et aperçoit son ruban de gymnastique, jonchée au sol sous une feuille de fer.


CÉLIA

Oh!

Mon ruban!


CÉLIA s'approche et enlève la feuille de fer.


CÉLIA

Mais c'est le vélo de Loïc!


À ce moment précis, DEXTÉE arrive devant CÉLIA.


Plus loin, LOÏC, la JEUNE FILLE et CINÉ, qui se déplace à nouveau sur sa roue, se dirigent à l'entrée de la décharge avec empressement.


LOÏC

Qu'est-ce que Dextée

fera de Célia?


JEUNE FILLE

Tout ce que je sais,

c'est qu'en la fabriquant,

je l'ai programmée pour

qu'elle protège la décharge.


LOÏC, étonné, s'arrête de courir alors que la JEUNE FILLE et CINÉ s'éloignent.


LOÏC

T'as fabriqué ces androïdes?


À l'entrée, DEXTÉE s'approche lentement de CÉLIA, qui récupère son ruban.


CÉLIA

Ah, ne t'approche pas ou...


CÉLIA agite son ruban de gymnastique devant elle.


CÉLIA

... regarde ce que

je vais faire de toi!


DEXTÉE est momentanément distraite par les ondulations du ruban de CÉLIA.


À ce moment, la JEUNE FILLE et LOÏC arrivent et sont surpris de la scène.


JEUNE FILLE

(Doucement)

Oh...


À l'entrée, à côté de la voiture abandonnée, CÉLIA agite son ruban en soulevant sa jambe dans les airs, alors que DEXTÉE semble captivée par les mouvements que lui montre CÉLIA. DEXTÉE l'imite en soulevant une de ses pattes vers le haut, avant de la reposer au sol.


CÉLIA

Et ça, mon cher,

c'est le tigre incendiaire.

Tu trouves ça bien?


CÉLIA et DEXTÉE aperçoivent LOÏC et la JEUNE FILLE.


CÉLIA

(S'adressant à LOÏC)

Oh, tiens, te voilà!

Il est doué pour

la gymnastique, ce robot.


DEXTÉE acquiesce avec enthousiasme.


CÉLIA

Et je m'y connais!


LOÏC et la JEUNE FILLE s'échangent un regard surpris. LOÏC hausse ses épaules.


Un peu plus tard, toujours à l'extérieur, CÉLIA est assise en tailleur sur l'établi se trouvant au coeur de la décharge. LOÏC jette un coup d'oeil à des plans. CÉLIA observe CINÉ sauter par-dessus les pattes de DEXTÉE, devant elle.


CÉLIA

(S'adressant à la JEUNE FILLE)

J'y comprends rien.

Si tu sais fabriquer des trucs

aussi cool que ces androïdes,

tu devrais plutôt les montrer

à tout le monde.

Tu deviendrais célèbre.

Célèbre, t'entends?


JEUNE FILLE

J'ai aucune envie

de devenir célèbre.

Si les gens découvraient

mes androïdes,

ils pourraient vouloir

les prendre.


La JEUNE FILLE enlève tranquillement la veste d'atelier qu'elle porte.


JEUNE FILLE

Mon père m'a appris

que les gens ont peur

de ce qui est différent

et qu'ils ne comprennent pas.


CÉLIA

Ça, je suis bien d'accord.

La première fois

que j'ai rencontré Loïc,

je l'ai trouvé super bizarre.


La JEUNE FILLE esquisse un sourire et jette un regard amusé vers LOÏC. Ce dernier dévisage CÉLIA.


CÉLIA

(Regardant LOÏC)

Jusqu'à ce que

je le connaisse mieux.


CÉLIA pousse un petit rire gêné.


LOÏC

(S'adressant à la JEUNE FILLE)

Dis donc, combien d'androïdes

as-tu au juste?


Devant les enfants, DEXTÉE s'amuse à faire rebondir CINÉ sur l'une de ses pattes.


JEUNE FILLE

Trois. En fait, deux.

J'ai presque

un troisième androïde

et j'ai plusieurs

petits robots.


CÉLIA

Que veux-tu dire par «presque

un troisième androïde»?


JEUNE FILLE

Eh bien, j'en ai

un troisième au point,

mais j'ai certains problèmes.


LOÏC et CÉLIA s'échangent un petit sourire complice.


LOÏC

(S'adressant à la JEUNE FILLE)

Je parie que

si tu nous laisses le voir,

on pourra t'aider.


CÉLIA sourit et bat des cils en direction de la JEUNE FILLE, qui les regarde avec incertitude.


Un peu plus tard, la JEUNE FILLE fait visiter l'intérieur de son repaire, dans la baraque. Les trois enfants entrent par une porte se trouvant au bout de la capsule vitrée. La JEUNE FILLE range son habit de travail et son casque à une petite table. LOÏC et CÉLIA sont ébahis par l'endroit, qui est rempli d'une panoplie de petites inventions et de robots.


LOÏC

Tu as assurément

le repaire le plus génial

que j'ai vu de toute ma vie.


LOÏC, CÉLIA et la JEUNE FILLE s'avancent vers le milieu du repaire, où se trouve la silhouette couverte sous le drap que LOÏC a aperçue plus tôt.


JEUNE FILLE

Merci.

Ceci est mon laboratoire.

C'est ici que je mène

mes recherches et

mes expériences pratiques.


CÉLIA

Et quelle expérience pratique

se cache sous ce drap?


JEUNE FILLE

Il s'agit...


La JEUNE FILLE retire le drap du dessus de sa création.


JEUNE FILLE

... de PAL.


La JEUNE FILLE révèle PAL, un androïde à l'allure humanoïde, fabriqué de parties articulées formant son corps. PAL est couché, inanimé, sur une table de travail. LOÏC et CÉLIA sont stupéfaits.


LOÏC

Ça... c'est incroyable!


JEUNE FILLE

PAL est l'acronyme

de Petit Androïde Loyal.

Je l'ai conçu pour

qu'il me serve d'assistant

lors de mes expériences.

PAL est le plus sophistiqué

de mes androïdes.

Je n'ai plus qu'à trouver une

façon de mettre PAL en marche.


LOÏC

Et de combien de puissance

est-ce que PAL nécessite?


JEUNE FILLE

De beaucoup.


La JEUNE FILLE s'approche d'un panneau électrique installé au mur et y pointe.


JEUNE FILLE

Et chaque fois

que j'essaie d'obtenir

la puissance nécessaire à partir

de cette prise électrique,

il y a une surtension et

ça cause une panne de courant.


La JEUNE FILLE referme le couvercle du panneau électrique.


LOÏC

Écoute, comme

tu n'auras pas d'assistant

tant que PAL ne sera pas

mis en marche,

alors que dirais-tu que moi...


CÉLIA

Et moi...


LOÏC

... te servions d'assistants?

Tu oublieras vite

notre présence.


CÉLIA prend la main inanimée de PAL et la manipule légèrement au-dessus de son visage.


CÉLIA

PAL... Tu ne dois pas

te fouiller le nez, voyons.


LOÏC regarde CÉLIA d'un air découragé.


CÉLIA

Désolée.


JEUNE FILLE

D'accord...

Il est vrai que des humains

pourraient m'assister...


LOÏC

(Enthousiaste)

Génial! Mais d'ailleurs,

quel est ton nom?


CÉLIA

Angélique?


JEUNE FILLE

Anne.


CÉLIA

Oh, j'y étais presque.


LOÏC

Enchanté, Anne.

Je m'appelle Loïc.


LOÏC serre la main d'ANNE.


CÉLIA

(Faisant une petite courbette)

Et moi, Célia.


ANNE

Alors, Loïc et Célia,

est-ce que vous avez

des suggestions

d'alimentation électrique?


LOÏC

En fait, je crois

avoir une suggestion.


LOÏC acquiesce avec conviction, au plaisir d'ANNE.


Plus tard, MARIE retourne chez elle après avoir fait les courses et se rend à la porte. Alors qu'elle s'apprête à l'ouvrir, LOÏC sort en tenant deux sacs en plastique.


MARIE

Oh!


LOÏC

Salut, maman!


LOÏC descend les marches en dépassant sa mère.


MARIE

Oh, salut, mon grand.

Tu ressors encore?

Ton jeu vidéo

ne fonctionne plus?


LOÏC

Non, je passe du temps

avec mes nouveaux amis.


MARIE

Heureuse de l'entendre.


LOÏC s'éloigne en courant. MARIE jette un coup d'oeil au ciel, qui se couvre progressivement.


MARIE

Oh? Le soleil se couche déjà?

Ou c'est peut-être qu'un orage.

Le repas sera prêt

dans une heure, Loïc.


MARIE regarde vers la décharge. LOÏC est nulle part en vue.


MARIE

Loïc?


Un peu plus tard, en soirée, LOÏC et CÉLIA sont au laboratoire d'ANNE, et enfilent des gants de sécurité.


LOÏC

J'ai pris toutes les piles

qu'il y avait chez moi.


CÉLIA

Moi aussi!

J'espère qu'elles suffiront

à alimenter PAL.


LOÏC

Ça y est, Anne.


ANNE

Je vais enregistrer

notre hypothèse scientifique.


CÉLIA

C'est quoi une hypothèse?


ANNE

Une hypothèse, c'est ce

qu'on pense qui va se passer.


LOÏC

Mais qu'est-ce qui se passe

si les choses ne se déroulent

pas comme on le pensait?


ANNE

Alors, on élaborera

une autre hypothèse.

C'est la partie que je préfère.

J'adore trouver

de nouvelles idées.


À ce moment, CINÉ entre dans le laboratoire.


ANNE

Oh!


ANNE va s'asseoir sur une chaise à roulettes et CINÉ se met devant elle.


ANNE

Ciné, mets ta caméra en marche

et enregistre ce que je dis.


CINÉ filme ANNE et enregistre son message.


ANNE

Expérience de mise en marche

de PAL numéro 72.

Notre hypothèse est

qu'avec la force électrique

de l'ensemble des piles que

Loïc et Célia ont recueillies,

et puis l'électricité provenant

de la prise de courant,

ce sera suffisant

pour alimenter PAL.


ANNE se lève et CINÉ cesse de la filmer.


ANNE

C'est parti!


ANNE se dirige vers le panneau électrique et abaisse une manette.


Chez MARIE, celle-ci est dans la cuisine et prend la télécommande d'un petit téléviseur posé sur le comptoir.


MARIE

OK... Les infos.


MARIE tente d'allumer la télévision, mais rien ne se passe. Elle appuie à plusieurs reprises sur les boutons de la télécommande. Puis, elle découvre que le compartiment des piles est vide.


MARIE

(Soupirant)

Oh...


Au laboratoire d'ANNE, les enfants s'activent.


ANNE

Loïc, branche

le réseau de piles.


LOÏC abaisse la poignée d'une manette. Les quelques lumières au-dessus de la table s'allument.


ANNE

Célia, à ton tour.


CÉLIA branche deux câbles d'alimentation. Aussitôt, un crépitement dans le panneau électrique retentit en faisant des étincelles.


À la cuisine de MARIE, les lumières s'éteignent et plongent la pièce dans l'obscurité.


ANNE

(Soupirant)

Oh!

Génial...


Au laboratoire d'ANNE, les doigts articulés d'une des mains de PAL se mettent à bouger.


CÉLIA

Je crois que PAL vient juste

de bouger un doigt!


LOÏC

Ça fonctionne!

Anne, regarde!


ANNE contourne la table pour mieux regarder le visage de PAL, qui se remue doucement.


ANNE

Salut, PAL!


PAL ouvre les yeux.


CÉLIA

Ça, c'est incroyablement

étonnant!


Tout à coup, les lumières au-dessus de la table s'éteignent en faisant des étincelles, faisant sursauter les enfants. Un court-circuit suivi d'une panne d'électricité survient. Un vrombissement faible se fait entendre, puis s'arrête. ANNE s'empresse d'attraper une lampe de poche, puis éclaire le visage de PAL, qui redresse légèrement la tête.


ANNE

On va perdre PAL!


PAL s'éteint. Ses yeux se referment et sa tête retombe doucement sur la table. Lentement, les lumières du laboratoire se rallument.


LOÏC

(Déçu)

On a échoué.


ANNE

Ça n'a rien d'un échec.

On a juste trouvé une autre

façon de ne pas faire

les choses.

En plus, cet essai a presque

suffi à mettre PAL en marche

et pour ça,

je suis reconnaissante.


LOÏC

Il y a pas de quoi.


CÉLIA se met entre LOÏC et ANNE, puis met ses bras autour de leurs épaules.


CÉLIA

Oh, je savais

qu'on deviendrait bons amis!


CÉLIA serre ses amis contre elle d'une expression attendrie. Puis, CINÉ revient dans le laboratoire.


ANNE

Ciné?


ANNE s'assoit dans sa chaise alors que CINÉ se positionne devant elle pour la filmer.


ANNE

Résultat de la tentative de mise

en marche de PAL numéro 72.

Les piles ont fourni

la puissance nécessaire

pour faire fonctionner

PAL un bref moment,

mais n'ont pas suffi

à charger sa pile centrale.

En conclusion, on doit encore

augmenter la puissance.


ANNE se lève de sa chaise et CINÉ cesse de la filmer, puis quitte le laboratoire.


ANNE

(S'approchant de PAL)

Mais d'où est-ce

qu'on va la tirer?


LOÏC et CÉLIA regardent PAL avec désolation.


Un peu plus tard, ANNE ouvre une des grandes portes du conteneur métallique qui lui sert d'abri et la pousse avec efforts. DEXTÉE, qui se tient dehors juste à côté, l'aide à ouvrir l'autre porte en la tirant avec sa tête en pince.


ANNE

Oh, merci, Dextée!


À l'intérieur, CÉLIA s'adresse à ANNE.


CÉLIA

Mais s'il suffisait

de souhaiter

vraiment du fond du coeur

d'avoir plus de puissance?


ANNE

T'aurais de plus

grandes chances

d'être touchée

par la foudre.

Surtout avec cet orage

qui approche.


ANNE et CÉLIA s'assoient sur le bord du conteneur, puis jettent un regard au ciel. LOÏC s'accroupit auprès des filles.


LOÏC

Les filles, je possède

un jeu vidéo appelé

«La quête du tonnerre».


ANNE

Loïc, je ne crois pas que ce

soit le moment de jouer

au jeu vidéo.


LOÏC

Non, non, j'ai une idée.

Et si PAL était touché

par la foudre?


ANNE

(S'exclamant avec enthousiasme)

Oh, Loïc,

c'est une idée géniale!


CÉLIA

Euh, une seconde.

Être touché par la foudre,

c'est grave.


ANNE

Pour une personne, ça l'est.

Pour un androïde,

c'est le contraire.

Les miens n'ont rien

à craindre de la foudre.

Et je dois souligner

qu'un seul éclair contient

assez d'énergie électrique

pour alimenter

150 millions d'ampoules

électriques.


LOÏC

Ou pour alimenter

un androïde. Tope là!


LOÏC tend sa main dans les airs vers ANNE. Celle-ci le regarde avec incompréhension.


LOÏC

On est censé taper une

de nos mains dans les airs.


ANNE

Euh...


ANNE regarde sa propre main. CÉLIA roule ses yeux, puis prend chacune des mains de LOÏC et d'ANNE et les fait toper devant elle.


CÉLIA

Mais comment faire en sorte

que PAL soit touché

par la foudre?


LOÏC ET ANNE

(En choeur)

Excellente question.


Tout à coup, un coup de tonnerre gronde. ANNE esquisse un sourire.


ANNE

Vous savez ce qu'est

un paratonnerre?


LOÏC ET CÉLIA

(En choeur)

Un quoi?


Un moment plus tard, dans le laboratoire, ANNE consulte une page d'informations sur son ordinateur et montre son écran à CÉLIA et à LOÏC, où une image d'un paratonnerre attirant un éclair est affichée.


ANNE

Voilà un paratonnerre.

Il attire la foudre et évite

qu'un bâtiment soit

touché par un éclair.


LOÏC

Je crois qu'il est temps

de fabriquer un paratonnerre.


ANNE

Et de placer PAL

à l'extérieur.


LOÏC et CÉLIA se sourient avec excitation.


Un peu plus tard à l'extérieur, DEXTÉE termine d'installer un paratonnerre au sommet d'un nid-de-pie de bateau recyclé se trouvant au-dessus du laboratoire. ANNE, qui s'appuie contre le garde-fou de ce poste d'observation sur le toit, supervise DEXTÉE.


ANNE

Le paratonnerre est en position.


ANNE descend du toit par l'arrière.


Au sol, à l'avant du laboratoire ouvert d'ANNE, LOÏC pose PAL sur l'établi, accompagné de CÉLIA. ANNE les rejoint.


LOÏC

PAL est en position.


Le tonnerre gronde.


CÉLIA

J'entends le tonnerre, mais

je n'ai encore vu aucun éclair.


ANNE

Ne t'inquiète pas,

on en verra bien.

Le tonnerre est causé par l'air

qui explose autour

d'un éclair qui jaillit.


CÉLIA

Qui explose? Et où on se

mettra à l'abri durant l'orage?


ANNE

Dans ma capsule de sécurité.


Dans un coin reculé se trouve une sorte de poste de pilotage d'une navette avec une carrosserie entièrement faite de vitre, reliée à un grand conteneur.


ANNE

Je l'ai construite

pour me mettre à l'abri

lors de mes expériences

dangereuses.


Le tonnerre gronde bruyamment. Les trois enfants sursautent. CÉLIA sort son ruban et le brandit devant elle.


CÉLIA

Euh...

Je crois que les explosions

d'air nous disent d'y entrer.

Sans attendre!


ANNE

Excellente idée.


Alors que le tonnerre continue de gronder, LOÏC et s'éloignent et vont s'abriter dans la capsule de sécurité.


ANNE

Ciné?


CINÉ roule vers ANNE.


ANNE

(Se faisant filmer par CINÉ)

Expérience de mise

en marche numéro 73.


CINÉ filme ensuite le paratonnerre se trouvant en haut du mât, au poste d'observation, pendant qu'ANNE poursuit ses explications.


ANNE

Notre hypothèse est

qu'un l'éclair finira

par toucher le paratonnerre

et que son énergie électrique

suivra ce câble

et atteindra PAL.


Avec sa caméra, CINÉ suit le fil électrique relié du paratonnerre au laboratoire, puis se recadre sur ANNE.


ANNE

Il y a plus d'énergie électrique

dans un seul éclair

qu'il peut y en avoir

dans toute une ville,

alors sûrement que ça suffira

à charger PAL.

Nous observerons le tout

depuis ma capsule.


Puis, CINÉ filme ANNE, qui branche les câbles reliant PAL au courant.


ANNE

(S'adressant à PAL)

On se voit tout à l'heure, PAL.


CINÉ cesse de filmer. ANNE s'éloigne vers la capsule de sécurité. Le tonnerre gronde et des éclairs illuminent les environs. Sur l'établi, PAL est couché et inanimé, les yeux fermés.


Dans la capsule de sécurité, ANNE, LOÏC et CÉLIA s'abritent sous le capot de verre.


ANNE

L'orage approche, les amis.


Près du laboratoire, DEXTÉE et CINÉ s'éloignent de l'établi.


CÉLIA

Sur une échelle

de «Oh-oh» à «Tout va bien»,

quelle cote de sécurité

tu accorderais à ta capsule?


ANNE

On ne court aucun danger.


ANNE touche l'armature métallique soutenant les panneaux de vitre de la capsule de sécurité.


ANNE

J'ai appliqué du caoutchouc.

Ça isole et ne conduit pas

l'électricité.

Elle est scellée et munie

d'un système de ventilation,

ce qui fait qu'aucun liquide

ou gaz ne risque d'y entrer.

Oh, elle est

à l'épreuve du feu.


LOÏC

Tu devrais l'équiper

d'une machine à popcorn.


ANNE

C'est une bonne idée.


Tout à coup, le vent se lève et souffle très fort, causant le paratonnerre à s'agiter et à tomber au sol.


CÉLIA

Oh!


ANNE

Oh non, le vent a fait

tomber le paratonnerre.

Dextée est maintenant l'objet

le plus élevé de la décharge.

Elle fera l'affaire,

mais que va-t-elle tenir?


CÉLIA tend la poignée de son ruban gymnastique.


CÉLIA

Oh! Est-ce que mon ruban de

gymnastique ferait l'affaire?

Sa poignée est faite de métal.


LOÏC

Mais c'est ton ruban

porte-bonheur.


CÉLIA

(Penaude)

Bien, en fait, je ne l'ai

que depuis une semaine.


LOÏC

Quoi?


CÉLIA

Comment on va le donner

à Dextée sans sortir d'ici?

Elle est trop loin

pour qu'on le lance.


LOÏC

Peut-être bien

pour nous trois,

mais le tigre incendiaire

y arriverait.


LOÏC s'éloigne.


ANNE

(Confuse)

Le tigre incendiaire?


LOÏC se hisse en haut de la capsule de sécurité et ouvre une fenêtre sur le dessus. Ensuite, il laisse CÉLIA passer. Celle-ci se met debout à travers la fenêtre et agite son ruban dans les airs.


CÉLIA

Dextée! Dextée!

On compte sur toi! Attrape!


CÉLIA lance le ruban par la poignée et DEXTÉE l'attrape avec succès avec sa tête en pince.


CÉLIA

Elle a réussi!


ANNE

Ouais!


LOÏC

Ouais!


DEXTÉE, qui tient la poignée du ruban entre ses pinces, regarde haut dans le ciel, puis s'approche de l'établi où est couché PAL. Des éclairs éclatent. Un court moment plus tard, la foudre atteint la poignée du ruban, causant DEXTÉE à grincer et à trembler. Un nuage d'étincelles s'échappe de la tête de DEXTÉE qui tient toujours la poignée.


ANNE, LOÏC ET CÉLIA

Oh!


DEXTÉE lâche la poignée et la fait tomber au sol alors qu'un courant électrique circule le long de son corps. Elle soulève une de ses pattes et l'approche de la tête de PAL sur l'établi. Le courant se transfère à travers le corps de PAL en un crépitement bruyant.


LOÏC, ANNE et CÉLIA sortent de la capsule de sécurité et accourent vers PAL.


Couché sur l'établi, PAL ouvre doucement les yeux. À travers des ouvertures sur la coque formant le torse de PAL, des pièces mécaniques des moteurs bougent et vrombissent. ANNE, LOÏC et CÉLIA s'approchent de lui.


LOÏC

PAL est en vie!


Les trois amis se sourient. PAL, d'une voix artificielle, se prononce.


PAL

En vie?


ANNE soulève sa main dans les airs et la tend vers LOÏC avec enthousiasme.


ANNE

Tope là!


L'un après l'autre, LOÏC et CÉLIA topent dans la main d'ANNE, puis rient avec excitation.


PAL

Tope là?


DEXTÉE grince, puis fait la forme d'un «U» avec une deuxième paire de pinces en dessous de sa tête, comme un sourire.


Générique de fermeture

Épisodes de Annedroïdes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Saison
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par