Balade à Toronto

Dix artistes de la francophonie canadienne venus de différentes provinces sont invités à venir passer deux jours à Toronto afin de jouer les touristes et quelques-unes de leurs plus belles compositions. Cette série nous offre un regard privilégié et intimiste sur la relève musicale de chez nous toutes couleurs confondues.

Partager
Image univers Balade à Toronto Image univers Balade à Toronto

Vidéo transcription

Rayannah

C’est un café en main, rituel obligé, que Rayannah amorce sa balade à Toronto. La jeune artiste manitobaine nous parle de ses origines francophones, mais aussi mennonites, une communauté très vocale dont les enseignements auront contribué à paver le chemin de sa carrière musicale. Rayannah nous raconte son histoire d’amour avec les pédales loop, instrument complice dans son style de musique aux sonorités électro-folk. Elle nous décrit son rapport avec sa langue maternelle française en milieu minoritaire et nous explique sa décision d’y replonger artistiquement. Au centre de tir à l’arc du parc E.T. Seton, elle en profite pour lancer quelques flèches à l’industrie musicale en dénonçant les inégalités hommes-femmes qui y persistent encore parfois aujourd’hui. Après un arrêt dans une petite épicerie bio, Rayannah enfourche un vélo Bixi pour partir à la découverte des rues du quartier Cabbagetown. Elle termine sa visite torontoise sous le soleil, en allant pique-niquer avec ses musiciens au parc Corktown Common, non pas avant de nous avoir ouvert la porte de son univers musical avec trois pièces francophones, dont « Delphine et Marylou », un clin d’oeil à sa passion pour le vélo.



Réalisateur: Simon Madore
Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr

Début générique d'ouverture


VOIX DE JEAN LELOUP

♪ Jamais je n'oublierai

les étoiles ♪

♪ Sur la route de Toronto ♪

♪ Et ce jour sur cette plage

du lac Ontario ♪

♪ Millionnaire ♪

♪ Amoureux ♪


Texte narratif :
Un artiste, 2 jours à Toronto, 3 chansons


Fin générique d'ouverture


Titre :
Balade à Toronto


Des images de la ville de Toronto sont montrées. L'artiste RAYANNAH marche sur le trottoir, puis dans un parc. Elle termine sa marche dans un café, le Rooster Coffee House.


RAYANNAH (Narratrice)

S'il y a un fil conducteur

à travers tout ça, c'est que

souvent, quand je commence,

quand je trouve le noyau d'une

chanson, je suis en mouvement.

Soit à vélo, soit à pied,

soit sur le bus. C'est jamais

pratique, mais c'est comme

s'il faut que mon corps soit

en train de bouger pour que

je trouve de l'inspiration.

Je m'appelle Rayannah

et je viens de Winnipeg,

et je suis musicienne.

J'ai un nom francophone

et aussi mennonite.

Pour moi, les deux côtés

ont été importants quand même,

parce que la tradition mennonite

a beaucoup de voix.

Et mon grand-père était chef

de chorale, ma grand-mère était

ma prof de chant. Donc,

cette tradition-là de chant

et de chorale, c'est sûr

que ça m'a influencée beaucoup.


Dans un studio d'enregistrement, RAYANNAH interprète sa chanson «Ce matin». Elle est accompagnée de deux musiciens qui jouent de la guitare et de la basse. RAYANNAH joue des percussions et du clavier en chantant. Sa performance est entrecoupée d'extraits la montrant dans les rues de Toronto.


RAYANNAH

♪ Ah ah ♪

♪ Ah ah ♪

♪ Ah ah ♪

♪ Ouh ouh ouh ♪

♪ Ce matin le ciel est gris ♪

♪ Les rues sont ternes

et rien ne vit ♪

♪ Les carreaux grincent

dans leurs châssis ♪

♪ Ce matin le ciel s'ennuie ♪

♪ Le vent menace

et change d'avis ♪

♪ Il emporte quelques débris

qui tournent sur place

comme des toupies ♪

♪ Je repars à zéro ♪

♪ Aller où le vent est chaud ♪

♪ Et le ciel est si joli

qu'il fait parler les oiseaux ♪

♪ Hé hé hé ♪

♪ Ouh ah ah ♪

♪ Ah ah ah ♪

♪ Hé hé hé ♪

♪ Ah ah ah ♪

♪ Aujourd'hui se fait sentir ♪

♪ La misère son point de mire ♪

♪ Prête à inviter le pire ♪

♪ Aujourd'hui

les gens sont durs ♪

♪ Ils ferment leurs portes

érigent des murs ♪

♪ Sur lesquels on a jeté

des mots qui crachent

des injures ♪

♪ Je repars à zéro ♪

♪ Aller

où les coeurs sont beaux ♪

♪ Pour quitter ma carapace ♪

♪ Me regarder dans la glace ♪

♪ Surtout vivre dans ma peau ♪

♪ Oh oh oh oh ♪

♪ Viens ♪

♪ Viens ♪

♪ Viens ♪

♪ Viens ♪

♪ Hé hé hé ♪

♪ Hé hé hé ♪

♪ Ah ah ah ♪

♪ Hé hé hé ♪

♪ Ah ah ah ♪


Pendant qu'elle chante, RAYANNAH utilise aussi des pédales.


En entrevue dans le studio, RAYANNAH parle de son processus créatif. Son témoignage est entrecoupé d'extraits la montrant en performance.


RAYANNAH

Les pédales

loop, c'est

essentiel dans mon travail

depuis quelques années.

J'ai commencé à composer avec ce

médium en tête. Par contre, je

suis chanteuse d'abord. Alors,

ce projet incorpore vraiment

les pédales

loop à son coeur.

Comment ça fonctionne,

c'est que cette pédale

contrôle la quantité d'effet.

Au départ, c'était pas

un instrument. C'était un petit

truc, genre, que je pouvais

faire pour gagner un peu

d'intérêt dans l'auditoire.

Mais maintenant, je me sens

vraiment comme si je l'ai

apprivoisé, et puis c'est

devenu une extension de moi.


Durant sa promenade dans la ville, RAYANNAH s'assoit un moment au parc Riverdale.


RAYANNAH (Narratrice)

En tant que Franco-Manitobaine,

bien sûr, chanter en français,

composer en français,

c'est quelque chose

qui est important pour moi.

Pendant mes études

à l'université, ma vie était

presque entièrement en anglais.

J'ai... je passais mes journées

entières à travailler et

à étudier, à jouer en anglais.

Alors, sans vraiment m'en rendre

compte, j'ai un peu perdu

contact avec... avec ma culture

francophone, et aussi

avec ma langue à moi. Je me suis

rendu compte qu'en fait,

je pouvais pas prendre ça

pour acquis, parce que chez

nous, il faut aller la chercher,

il faut vraiment travailler

pour la préserver. Avoir perdu

cette voix, c'était...

c'était effrayant un peu.

Alors, j'ai décidé

que je voulais vraiment

travailler pour la garder.


Plus tard, RAYANNAH se trouve dans un autre parc, le parc E.T. Seton.


RAYANNAH (Narratrice)

On est vraiment près

du centre-ville de Toronto.

Ici, c'est genre la vallée

avec les arbres, les chevreuils,

puis on n'entend presque pas

les voitures qui passent.

C'est comme si tu disparais

dans un autre univers.

C'est chouette.


Selon le concept de l'émission, RAYANNAH reprend la chanson Balade à Toronto de Jean Leloup, alors qu'elle est montrée en train de faire du tir à l'arc dans le parc.


VOIX DE RAYANNAH

♪ Aujourd'hui

la fumée d'incendie ♪

♪ A jauni le ciel

et rougi le soleil ♪

♪ Les étoiles du nord

nous rappellent la mort

et tu m'appelles encore ♪

♪ Tu dormais sur le banc

tandis que je conduisais

et j'espère ne jamais arriver ♪

♪ Regarde

les étoiles ♪

♪ Tant qu'il y aura ♪

♪ Des étoiles ♪

♪ Sur le bord de la route

nous pourrons nous arrêter ♪


RAYANNAH

(Témoignant dans le studio)

Je trouve qu'en tant

que société, on a beaucoup

de travail à faire pour

que tous les gens puissent

vivre de façon égale. Et ça,

c'est quelque chose qui est

très important pour moi.

J'essaie constamment

de me débarrasser des préjugés

que j'ai à l'intérieur de moi.

Je me considère absolument

une féministe. Être féministe,

c'est quelque chose de très

positif. C'est quelque chose

de très inclusif. C'est quelque

chose qui cherche à créer

une place pour tout le monde.

Je crois que les choses changent

en ce moment. Je crois

qu'on est à un point où il y a

du mouvement pour les femmes

dans l'industrie de la musique.

C'est encore un milieu où,

des fois, moi et mes collègues,

on remarque une différence

de traitement.


Dans le parc, à côté du champ de tir à l'arc, RAYANNAH poursuit son témoignage.


RAYANNAH

Souvent, on prend pour acquis

que j'ai aucune idée de ce qui

se passe côté technique. Et ça,

c'est gossant, parce que...

mon équipement, je le connais

bien. Je le connais très bien.

Et des fois, je pose des

questions, je veux me sentir

confortable de poser des

questions sans qu'on prenne

pour acquis que je connais rien

parce que je suis une femme.

Pour moi, c'est pas acceptable.

Et je cherche vraiment

à enlever les environnements

dans ma vie où ces comportements

sont acceptés.


RAYANNAH tire à l'arc et elle atteint la cible. L'entraîneur l'encourage en lui parlant en anglais.


Dans le studio, RAYANNAH interprète sa chanson «Chaque fois». Une musicienne l'accompagne à la guitare et un deuxième musicien, à la contrebasse.


RAYANNAH

♪ T'es parti remplir

la bouilloire ♪

♪ Je checke mes joues

dans le miroir ♪

♪ Voir si elles sont encore là ♪

♪ Le vent fait claquer

les armoires ♪

♪ Par les fenêtres

les gens criards

se font entendre ♪

♪ Et toi et moi

on discute tranquillement ♪

♪ De tout et rien

de rien du tout ♪

♪ De nos espoirs

de nos amours ♪

♪ Avec toi

je rêve en couleurs ♪

♪ Oh oh oh ♪

♪ On se retrouve

toujours le soir ♪

♪ Dans les théâtres

où il fait noir ♪

♪ Personne ne le saura ♪

♪ Je fermerai la porte

vers le couloir ♪

♪ Celle où je m'accoterai

plus tard ♪

♪ Te regarder faire

nouer tes lacets

avec les yeux à terre ♪

♪ Comme si de rien

rien entre nous ♪

♪ Tu fais de mon rêve

un rêve de fou ♪

♪ Et ça me coupe le souffle ♪

♪ Chaque fois ♪

♪ Chaque fois

que tu t'en vas ♪

♪ Ça frappe ♪

♪ Ça m'arrache de quoi ♪

♪ Si on a tant de misère

à se dire au revoir ♪

♪ Peut-être faudrait pas

presser ton départ ♪

♪ Nu-pieds

sur la galerie dehors ♪

♪ Sous la lune

et le brouillard ♪

♪ Je cherche ma force ♪

♪ Je te vois

allumer les phares ♪

♪ Et j'hésite un peu encore ♪

♪ Je veux te le dire ♪

♪ Je dois te le dire ♪

♪ Mais là il se fait tard ♪

♪ Tu démarres et moi je cours ♪

♪ Dans ma poitrine un tambour ♪

♪ Il n'y a plus que moi

et les lampadaires ♪

♪ Autour ♪

♪ Chaque fois ♪

♪ Chaque fois

que tu t'en vas ♪

♪ Ça frappe ♪

♪ Ça m'arrache de quoi ♪

♪ Oh oh oh ♪

♪ Chaque fois ♪

♪ Chaque fois

que tu t'en vas ♪

♪ Ça frappe ♪

♪ Ça m'arrache de quoi ♪

♪ Chaque fois ♪

♪ Chaque fois

que tu t'en vas ♪

♪ Ça frappe ♪

♪ Ça m'arrache de quoi ♪

♪ Chaque fois ♪

♪ Chaque fois

que tu t'en vas ♪

♪ Ça frappe ♪

♪ Ça m'arrache de quoi ♪

♪ Si on a tant de misère

à se dire au revoir ♪

♪ Peut-être faudrait pas

presser ton départ ♪

♪ À moi de remplir

la baignoire ♪

♪ Laisser l'eau me recevoir ♪

♪ Comme si c'était

encore toi ♪


Sur une rue passante de Toronto, RAYANNAH entre dans une épicerie biologique, Cabbagetown. Elle cherche parmi les fromages dans un frigidaire.


RAYANNAH

(Trouvant ce qu'elle cherche)

Ah, voilà. Ha, ha!

(Contente)

Ta-ta-ta-ta-ta!

J'ai trouvé le fromage.

On l'a pas très souvent

chez nous à Winnipeg.

(Témoignant en studio)

J'ai un style de vie un peu

granola, comme dirait ma mère.

En tant que végétarienne,

je pense que c'est important

de penser de façon critique

à nos choix, parce que c'est pas

parce que moi, je mange que

du soya que je suis pas en train

d'affecter les champs au Brésil.


Dans le marché bio, RAYANNAH approche d'un étalage de chocolat.


RAYANNAH

Ah oui, chocolat!


RAYANNAH passe à la caisse pour payer ses items.


RAYANNAH

Quand je peux, j'essaie

de penser à d'où viennent

mes ingrédients, et

s'ils participent à une chaîne

de production qui est équitable.


RAYANNAH se promène à vélo dans le quartier Cabbagetown.


RAYANNAH (Narratrice)

Mon moyen de transport chez moi,

c'est le vélo. Ça me permet

de penser à rien pendant

les quelques minutes ou

les heures que je passe à vélo.

Je pense que les villes

canadiennes, on pourrait faire

tellement de choses pour

qu'il y ait moins de personnes

dans les automobiles, plus de

personnes sur la route en tant

que cyclistes. Et je trouve que

ça, ça pourrait amener un beau

changement dans nos communautés.

Ce que j'aime beaucoup

à Toronto, c'est qu'il y a

vraiment des saveurs différentes

dépendamment du quartier.

Et chaque quartier a comme

préservé plein de trucs qui sont

essentiels à l'esprit de ce

quartier. Alors, je trouve ça

vraiment cool ici que tu puisses

aller à Little India, que

tu puisses aller à Chinatown,

que tu puisses aller dans

Cabbagetown ou Parkdale,

et que tout soit, ce soit

très différent l'un de l'autre.

J'ai beaucoup aimé les mois que

j'ai passés ici, et d'ailleurs,

je suis revenue plusieurs fois

depuis en tant que musicienne,

en faisant de la tournée.

C'est comme mon deuxième

chez-moi. Mais de plus en plus,

je m'aperçois qu'en fait,

mon chez-moi est très,

très portatif. J'arrive

à me sentir chez moi

dans plusieurs endroits.

Pour le moment,

Winnipeg me nourrit.

Quand je dois me refermer,

quand je dois créer ou quand

je dois régler mes affaires,

puis pas nécessairement avoir

accès à cette énergie du public,

je suis bien appuyée. Et c'est

là pour le moment où j'ai

vraiment les deux pieds à terre.


Dans le studio, RAYANNAH interprète sa chanson «Delphine et Marylou».


RAYANNAH

♪ Delphine et Marylou ♪

♪ Et vos tripes en caoutchouc ♪

♪ Encore si neuves ♪

♪ Hâte de faire vos preuves ♪

♪ Naïves prêtes à tout ♪

♪ Les bricoleurs s'attardent

sur vous ♪

♪ Le long du fleuve ♪

♪ Ruées vers l'épreuve ♪

♪ Delphine et Marylou ♪

♪ Dans 15 ans où serez-vous ♪

♪ L'une en voyage

l'autre dans un garage ♪

♪ Trop de vie sans amour

ça te gâche le parcours ♪

♪ Trop de fois trop d'âge ♪

♪ Quel triste gaspillage ♪

♪ Delphine et Marylou ♪

♪ De sales gens

se moquent de vous ♪

♪ Si fines ces tailles ♪

♪ Jeunes filles gare à vous ♪

♪ Vos belles cuisses

sont à notre goût ♪

♪ Jolies volailles ♪

♪ Crevées ♪

♪ À court de souffle ♪

♪ À court d'idées ♪

♪ Usées ♪

♪ Si seulement vous étiez ♪

♪ Restées ♪

♪ Delphine et Marylou ♪

♪ Vous êtes seules méfiez-vous ♪

♪ Dans les bois

il y a des loups ♪

♪ Dans les planches

il y a des clous ♪

♪ Pour chaque don

un mauvais coup ♪

♪ Pour chaque bon

un sale filou ♪

♪ Des détours qui tournent

et tournent sans bout ♪

♪ Des tempêtes

des flaques de boue ♪

♪ Des pentes des chutes

et des cailloux ♪

♪ Des voleurs et des voyous ♪

♪ Mais surtout ♪

♪ Vos propres doutes à vous ♪

♪ Delphine et Marylou ♪

♪ Dans un siècle où serez-vous ♪

♪ Tas de retailles

cadavres en quincaille ♪


Dans le studio, la chanson se termine.


RAYANNAH fait un pique-nique dans un parc avec ses deux musiciens, JOCELYN GOULD et JULIAN BRADFORD.


RAYANNAH

Ce projet, c'est mes

compositions, et c'est des

chansons que j'ai composées

seule. Par contre, c'est sûr

que d'amener d'autres musiciens

dans le projet, ça veut dire

amener aussi leur sensibilité,

leurs couleurs, leurs idées.

Alors, j'arrive des fois

avec des structures spécifiques

ou des lignes spécifiques,

par contre d'autres fois, c'est

vraiment eux qui remplissent

les couleurs dans le tableau.

Aussi, c'est important pour moi

de travailler avec des gens qui

ont de l'intégrité et qui sont

des bonnes personnes.


Les trois musiciens rigolent en discutant dans le parc.


RAYANNAH

(Poursuivant son témoignage dans le studio)

En tant qu'artiste, on peut

faire beaucoup pour changer

le monde autour de nous. Pour

moi, je trouve que c'est très

important d'appuyer les gens

qui sont en train d'essayer

d'améliorer leur communauté.

Tout comme pour moi, en tant que

femme, si j'essaie de changer

les choses pour... pour les

femmes, c'est parce que c'est

vraiment... au fond de moi,

c'est ce que je dois faire.

Alors, si je suis capable

de changer les perspectives

avec ma musique... Et je pense

que c'est un rôle de l'art.

Je pense que c'est quelque chose

qui est important. Si je peux

faire ça, je me sens satisfaite.


En pique-nique au parc, la tour du CN se dresse derrière les 3 musiciens.


Début générique de fermeture


VOIX DE JEAN LELOUP

♪ Jamais je n'oublierai

les étoiles ♪

♪ Sur la route de Toronto ♪

♪ Et ce jour sur cette plage

du lac Ontario ♪

♪ Millionnaire ♪

♪ Amoureux ♪


Fin générique de fermeture

Épisodes de Balade à Toronto

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison
  • Catégorie Documentaire

Résultats filtrés par