Balade à Toronto

Dix artistes de la francophonie canadienne venus de différentes provinces sont invités à venir passer deux jours à Toronto afin de jouer les touristes et quelques-unes de leurs plus belles compositions. Cette série nous offre un regard privilégié et intimiste sur la relève musicale de chez nous toutes couleurs confondues.

Partager
Image univers Balade à Toronto Image univers Balade à Toronto

Vidéo transcription

Ingrid et Samuel

D’une montée au sommet de la tour CN à une descente de la rivière Humber en passant par une dégustation de fromages, l’aventure torontoise d’Ingrid et Samuel se déroule sous le signe de l’aventure et de la découverte.



Réalisateur: Simon Madore
Année de production: 2016

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr

Début chanson thème


VOIX DE JEAN LELOUP

♪ Jamais je n'oublierai

les étoiles ♪

♪ Sur la route de Toronto ♪

♪ Et ce jour sur cette plage

du lac Ontario ♪

♪ Millionnaire ♪

♪ Amoureux ♪


Fin chanson thème


Texte narratif :
1 artiste, 2 jours à Toronto, 3 chansons


Titre :
Balade à Toronto


INGRID RONDEL et SAMUEL SIXTO, respectivement auteure-interprète et auteur-compositeur-interprète, sont au pied de la tour CN de Toronto et prennent des photos.


SAMUEL SIXTO (Narrateur)

(Chantant)

♪ Il y en a qui en ont

plein les poches ♪

♪ Alors que d'autres

galèrent jour après jour ♪

♪ Il y en a qui lâchent

d'autres qui s'accrochent ♪

♪ Pour enfin trouver l'amour ♪

♪ Et il y a moi

qui t'aime parfois ♪


Dans un studio d'enregistrement, INGRID et SAMUEL, accorde une entrevue.


INGRID RONDEL

Ils nous appelaient

«le couple» à la radio, puis là,

on était comme... «Non! Haha!

On n'est pas un couple!»

(Claquant des doigts)

C'est comme automatique,

les gens, ils pensent: «Un gars

une fille, c'est un couple.»

Tu sais, c'est automatique.


SAMUEL SIXTO

Quand je parle de notre

rencontre, je parle toujours

d'un coup de foudre musical,

puis je m'arrête bien

sur le mot «musical».


INGRID rit.


SAMUEL SIXTO

Hum... Par contre, c'est

vrai qu'il y a une grande

complicité entre nous. On est

toujours en train de se tanner.


Dans le hall de la tour CN, SAMUEL taquine INGRID.


SAMUEL SIXTO

Hé, quelle est la hauteur

de la tour Eiffel?


INGRID RONDEL

Hum...


INGRID rit.


SAMUEL SIXTO

(En entrevue)

C'est presque, en fait,

comme si Ingrid, c'est ma

petite soeur, finalement.

On a un peu cette relation.


Dans le hall de la tour CN, SAMUEL pointe à l'entrée.


SAMUEL SIXTO

Alors, bienvenue!


INGRID rit. Puis, INGRID prend SAMUEL en photo alors qu'il s'accroche à une version miniature en carton de la tour CN, amusée.


INGRID RONDEL

(En entrevue)

Nous sommes Ingrid

et Samuel, et bien, moi,

je suis originaire du Québec.

Je suis née à Montréal,

mais j'habite en

Colombie-Britannique

depuis que j'ai 9 ans.

Donc, presque 20 ans maintenant

que j'habite là-bas. Donc, je me

considère plus Vancouvéroise que

Québécoise, même si je fais

toujours partie de la

communauté francophone là-bas.

(Riant)

Et puis, Samuel?


SAMUEL SIXTO

Alors, bien moi, je suis

Samuel. Je suis né en Suisse,

et puis je suis à Vancouver

depuis 2005, je pense.

J'ai fait des études de musique.

Je suis pianiste de formation.

Et puis, ensemble, bien voilà,

on est Ingrid et Samuel.


INGRID ET SAMUEL (Narrateurs)

(Chantant)

♪ Soit pas encore venu ♪

♪ Il suffirait d'y croire ♪

♪ Pour faire

de ce monde meilleur ♪


Dans une salle de la tour CN, INGRID et SAMUEL se font prendre en photo. Puis, ils passent dans une salle aux lumières tamisées alors qu'une vidéo relatant l'histoire de la tour CN vient de terminer.


INGRID RONDEL

(Sortant de la salle)

On a manqué le film.

(Tapant des mains)

Wouhou!


INGRID ET SAMUEL (Narrateurs)

(Chantant)

♪ Pour faire de

ce monde meilleur ♪


L'entrevue se poursuit.


SAMUEL SIXTO

Alors, en fait, on s'est

rencontrés sur une scène

à Vancouver. Ça s'appelle

le Pacifique en chanson.


INGRID RONDEL

Moi, dans mes souvenirs, c'est

que Samuel, toi, tu m'as

approchée avec ta carte, puis tu

m'as dit: «Ah, j'aimerais...»


SAMUEL SIXTO

J'avais une carte?


INGRID RONDEL

Bien oui! T'avais une carte!

Tu m'as donné ta carte, puis tu

m'as dit: «Ah...» Puis moi,

j'étais super, comme... «Wow!

Il y a un vrai musicien qui

veut travailler avec moi!»

Puis là, j'étais, comme...

super nerveuse!

Puis, évidemment, quand j'ai

reçu sa carte, tu sais, je suis

allée voir en ligne c'est qui

«Samuel Sixto», puis il y

avait des albums. Puis, tu sais,

j'ai écouté un petit peu.

Donc, j'avais comme une idée.


En alternance, dans un local de répétition, SAMUEL joue au piano.


INGRID RONDEL

C'est arrivé tout naturellement

qu'il ait commencé à me

montrer ses chansons.

C'est super bizarre pour

moi quand je vais sur une scène,

puis devant un public, parce

que, tu sais, faire une

présentation à l'école, moi, je

suis pas capable, là. Tu sais,

j'ai une panique totale, j'ai

mal au ventre, tu sais, ça va

pas. Tandis que monter sur

une scène, on dirait...

Il n'y a rien, c'est comme...

C'est super bizarre.

Même moi, je le comprends pas,

puis ma famille non plus,

qui me connaît

très, très bien, tu sais.


SAMUEL SIXTO

Je suis aussi quelqu'un

d'introverti, et puis, de

chanter, en fait, de monter sur

une scène, puis de chanter nos

textes, ça nous permet, en fait,

de communiquer des choses qu'on

ferait peut-être pas forcément

dans la vie de tous les jours.

Donc, aussi, on est...

On est très sélectifs dans les

chansons qu'on interprète. C'est

soit des chansons qu'on a

écrites ou c'est des chansons

qui nous parlent, tu vois?

C'est un besoin de s'exprimer.

Moi, je sais que si je...

Je sais pas, si je déprime, si

j'ai un coup de cafard, bien, il

faut que j'aille vers mon piano.


INGRID RONDEL

On dirait que je joue un

personnage quand je parle avec

du monde, tu sais, c'est... Je

suis pas toujours confortable.

Tu sais, moi, j'ai les mains

moites! Puis, tu sais, je

sais pas! Tu sais, c'est pas

super confortable pour moi, mais

tandis que sur scène, c'est

vraiment... C'est juste moi,

puis c'est juste...

C'est moi, là, tu sais.


Dans le local de répétition, INGRID, au micro, et SAMUEL, au piano, interprètent une chanson intitulée «Les laveries de Magdalène». La chanson est entrecoupée d'images des deux artistes prenant l'ascenseur jusqu'au sommet de la tour CN et admirant le paysage urbain.


INGRID RONDEL

(Chantant)

♪ Je suis fille et déjà mère ♪

♪ À 17 ans

la vie peut être amère ♪

♪ On a pris mon enfant ♪

♪ Qui n'avait pas de père ♪

♪ Ma liberté ♪

♪ On m'a faite prisonnière ♪

♪ Je suis fille

sur cette terre ♪

♪ À 17 ans

vaut mieux se taire ♪

♪ On a pris mon innocence ♪

♪ Ma fierté ♪

♪ On condamne pas la violence ♪

♪ On condamne les violés ♪

♪ Fille d'Irlande

trop jeune trop jolie ♪


INGRID ET SAMUEL

(Chantant)

♪ Mise à l'écart ♪

♪ Oubliée peinée ♪

♪ Apprendre le mépris ♪

♪ La peur la haine ♪

♪ Dans les laveries

de Magdalène ♪


INGRID RONDEL

(Chantant)

♪ Je suis fille

et j'en suis fière ♪

♪ À 17 ans

que puis-je y faire ♪


INGRID ET SAMUEL

(Chantant)

♪ Le regard des hommes ♪

♪ Fait de moi une pécheresse ♪

♪ On m'emprisonne

pour leurs faiblesses ♪

♪ Fille d'Irlande

trop jeune trop jolie ♪

♪ Mise à l'écart ♪

♪ Oubliée peinée ♪

♪ Apprendre le mépris ♪

♪ La peur la haine ♪

♪ Dans les laveries

de Magdalène ♪

♪ Fille d'Irlande

trop jeune trop jolie ♪

♪ Dans les laveries

de Magdalène ♪


Dans la tour CN, SAMUEL et INGRID admirent le paysage à travers le plancher vitré.


SAMUEL SIXTO

Tu vois, moi,

je marche sur le...


INGRID RONDEL

Oui, marche sur le

métal, peut-être...


Sur le mur de la tour, les mots «Depuis 1994, le premier plancher de verre au monde» sont affichés.


INGRID RONDEL

(S'avançant sur le plancher de verre)

Oh! Ho, ho, ho, ho!

OK, oui, là, je le sens un peu.


SAMUEL SIXTO

Oui.


INGRID RONDEL

Je sens le vertige.


INGRID prend des photos de la vue sous ses pieds, à travers le plancher de verre. Puis, SAMUEL et INGRID sont interviewés alors que des extraits d'INGRID prenant SAMUEL en photo, assis sur le plancher, défilent.


SAMUEL SIXTO

Alors, nous sommes ici à

la CN Tower, c'est à tous

les deux notre première

visite à Toronto. Euh...

Je m'attendais à quelque chose

de différent. Moi, pour moi,

Vancouver, c'est déjà une grande

ville. Puis, tout le monde me

dit: «Ah, Vancouver,

c'est une petite ville.

C'est une petite ville.»

Et puis, maintenant que je suis

ici à Toronto, je me rends

compte que oui, en effet,

Vancouver, c'est petit. Haha!


INGRID RONDEL

Oui, oui. C'est

juste beau. C'est vraiment cool

de pouvoir voir... Et quand...

On va pouvoir dire qu'on est

allés à Toronto, puis qu'on a vu

Toronto. Haha! Oui...

C'est impressionnant.


À un autre moment, INGRID est couchée sur le plancher de verre aux côtés de SAMUEL et se prend en photo.


INGRID RONDEL

Oh! Un peu!


SAMUEL SIXTO

En fait, il faut que

tu mettes le

(langue_etrangere=EN]focus[/langue_etrangere)

là.

INGRID RONDEL

Ah...


L'entrevue dans le studio se poursuit, entrecoupée d'images d'INGRID et de SAMUEL dans la tour CN et profitant du plancher de verre.


SAMUEL SIXTO

J'ai surtout fait de

l'accompagnement, en fait.

Que ça soit du classique, que ça

soit de la chanson, que ce soit

même des chorales, euh... Et

puis, c'est vraiment à Vancouver

que j'ai ressenti le besoin

d'écrire des textes en français.

J'avais pas assez de français

dans ma vie, dans mon entourage,

surtout les deux premières

années où je vivais vraiment en

anglais. Donc, j'ai commencé

plus à écrire en français, puis

aussi, à me dire: Bien, de toute

façon, ici, je connais personne.

Donc, pourquoi est-ce que

j'irais pas dans un bar chanter

mes chansons? Et tu sais,

je n'avais plus cette peur de:

«Ah bien, il y a ces

gens-là qui: un, vont comprendre

ce que je vais dire, ou deux, me

connaissent.» C'est vrai que les

chansons que moi, j'écrivais,

j'étais pas non plus prêt à

les donner à n'importe qui.

Tu vois, il y a d'autres

personnes que j'aime beaucoup,

avec qui j'ai travaillé,

mais je les voyais pas

chanter ma chanson qui

m'était très personnelle.

Alors qu'avec Ingrid, ça s'est

fait vraiment naturellement, en

fait. Je me suis même pas posé

la question, finalement.


Dans la tour CN, SAMUEL et INGRID se tapent dans les mains en riant.


INGRID ET SAMUEL (Narrateurs)

(Chantant)

♪ Pour faire de

ce monde meilleur ♪


Dans le local de répétition, INGRID et SAMUEL interprètent «Balade à Toronto» par Jean Leloup.


INGRID RONDEL

(Chantant)

♪ Aujourd'hui la fumée

d'incendie a jauni le ciel ♪

♪ Et rougi le soleil ♪

♪ Les étoiles du nord

nous rappellent la mort ♪

♪ Et tu m'appelles encore ♪


Dans la ville de Toronto, INGRID et SAMUEL se trouvent à la rivière Humber.


SAMUEL SIXTO

Alors là, on est...

Notre point de départ, c'est un

parc. Mais je sais pas si on va

rester dans le parc ou si on va

se retrouver en ville. Ça va

être un petit peu la surprise.

En fait, on va faire

un petit tour en canot.


INGRID RONDEL

Tout à l'heure, on a vu toute

la ville au complet, puis là, je

pense qu'on va voir le côté plus

nature de Toronto. Hihi!


Un peu plus tard, INGRID est installée à l'avant d'un canot et SAMUEL, à l'arrière. Tous deux portent des gilets de sauvetage.


INGRID RONDEL

Comment est-ce qu'on fait pour

partir? Allez, allez, allez!


Un responsable de la location de canots pousse dans l'eau celui d'INGRID et de SAMUEL.


SAMUEL SIXTO

(S'adressant à INGRID)

Toi, c'est

de quel côté tu l'as?


INGRID RONDEL

Euh,

(langue_etrangere=EN]I don't know![/langue_etrangere)


SAMUEL SIXTO

Ah bien,

change pas, alors!


INGRID rit.


Un moment plus tard, le long de la rivière, INGRID et SAMUEL se déplacent sur le cours d'eau.


INGRID RONDEL

Si tu me fais tomber, je te

parle plus jamais! Haha!


SAMUEL SIXTO

OK, c'est comme ça.


INGRID RONDEL

(langue_etrangere=EN]Oh my God![/langue_etrangere)

Oh non!

SAMUEL SIXTO

Tu sais, j'ai

vraiment pas l'impression

qu'on est au milieu

d'une grosse ville.


INGRID RONDEL

Non, moi non plus.


SAMUEL SIXTO (Narrateur)

(Chantant)

♪ Été comme hiver ♪

♪ Vagabond ♪


INGRID ET SAMUEL (Narrateurs)

(Chantant)

♪ Millionnaire ♪

♪ Amoureux ♪


INGRID RONDEL

(Riant)

Travail d'équipe.


SAMUEL SIXTO

(Riant)

Est-ce qu'Ingrid a

quelque chose à dire en

particulier sur ça?

Tu rêves, Ingrid,

ou tu travailles?


INGRID RONDEL

Samuel...

Haha! On se calme!


SAMUEL SIXTO

Pourquoi tu

t'arrêtes de ramer? Ingrid!


INGRID RONDEL

Non, c'est toi le...

c'est toi le moteur.


SAMUEL SIXTO

Hé!


Puis, alors que les deux artistes se sont arrêtés le long de la rivière, SAMUEL et INGRID sont interviewés.


SAMUEL SIXTO

C'est pas forcément

qu'Ingrid a des grandes

qualités, enfin, elle en a

beaucoup, mais c'est plutôt que

sa sensibilité est proche

de la mienne. Puis, ça

fait qu'on s'entend très

bien ensemble, puis qu'on arrive

à travailler ensemble. Hum...

Qu'on peut travailler sans se

prendre trop au sérieux non

plus. Et puis, il y a jamais eu

vraiment de prise de tête entre

nous ou quoi que ce soit.

C'est presque une relation

fraternelle, en fait.

J'ai toujours rêvé

d'avoir une petite soeur, bien,

j'en ai une, maintenant.

Je la taquine tout le

temps et je l'embarque...

Elle se cognait dans les arbres.


Un extrait d'INGRID dégageant sa tête de branches d'arbres basses, en se déplaçant dans la rivière, défile.


INGRID RONDEL

Bien, je trouve que Samuel,

c'est un musicien. Je connais

pas nécessairement la théorie

musicale et... Tu sais,

ça pourrait déranger

certains musiciens de travailler

avec quelqu'un comme ça, qui

travaille plus... C'est ça, à

l'oreille, ou quoi que ce soit.

Mais j'ai jamais... Tu sais,

il m'a jamais demandé:

«Ah, va prendre un cours

de musique parce que j'aimerais

ça que t'arrives à lire.» Moi,

c'est comme ça que je travaille.

Donc... Puis moi, ça me dérange

pas, puis lui non plus,

ça va être... Juste ça,

je trouve ça cool.


À un moment, sur la rivière, INGRID et SAMUEL dérivent légèrement.


INGRID RONDEL

(Riant)

Non! Il faut tourner,

faut tourner, faut tourner!

Faut tourner!


INGRID envoie la main à un animal au loin.


INGRID RONDEL

Ah!


Dans le studio, l'entrevue avec SAMUEL et INGRID se poursuit.


SAMUEL SIXTO

Puis, c'est ça, c'est

qu'ensemble, on se complète

beaucoup. Ingrid a une très

grande présence de scène. Moi,

j'aime plutôt être, peut-être,

en arrière, caché derrière

mon piano. Ça me va très bien.

Et puis...


INGRID RONDEL

Moi, j'aime pas parler entre

les chansons... Haha! Toi,

ça te dérange pas. Haha!


SAMUEL SIXTO

Nos chansons, c'est pas

forcément toujours du vécu.

Des fois, c'est des histoires

d'autres personnes, en fait, qui

nous touchent. Et puis, on se

dit: «Bien ça, tu sais... Cette

mésaventure, ce qui

t'est arrivé, ça me parle.

Je veux le mettre en musique.

Je vais en faire une chanson.»

Ça parle beaucoup de mélancolie,

je dirais. C'est... Il y a

toujours le thème de l'eau qui

réapparaît, que ce soit dans

le texte, dans les paroles

ou même dans le jeu pianistique.


Dans le local de répétition, INGRID et SAMUEL interprètent une chanson intitulée «Lorelei». La chanson est entrecoupée d'images de la rivière et de bernaches voguant sur l'eau, ainsi que de moment divers d'INGRID et de SAMUEL en canot.


INGRID RONDEL

(Chantant)

♪ Comme un bateau

à la dérive ♪

♪ Je ne sais où aller ♪

♪ Je sombre dans l'obscurité ♪

♪ Quoi que je fasse ♪

♪ Quoi que je vive ♪

♪ Je ne peux oublier ♪

♪ Ce mal

que tu m'as tant donné ♪

♪ J'ai beau partir ♪

♪ À l'autre bout du monde ♪

♪ Le souvenir de nous ♪

♪ Reste au creux de moi ♪

♪ J'ai beau partir ♪

♪ Mais la terre est ronde ♪

♪ Et je reviens toujours ♪

♪ Sur mes pas ♪


INGRID ET SAMUEL

(Chantant)

♪ Et Lorelei

dans ses cheveux ♪

♪ Elle a pour moi ♪

♪ Des gouttes d'or

et de lumière ♪

♪ Qu'elle sème au bord

de la rivière ♪

♪ Et Lorelei

au fond des yeux ♪

♪ Elle sait comme moi ♪

♪ Le goût des larmes

ce goût amer ♪

♪ Qui coule au long

de la rivière ♪


INGRID RONDEL

(Chantant)

♪ Comme un marin à la dérive ♪

♪ Je tente de résister ♪

♪ Au chant

des amants condamnés ♪

♪ Où que je parte ♪

♪ Où que je fuis ♪

♪ Je ne peux noyer ♪

♪ Ce mal

que tu m'as tant donné ♪

♪ Car l'océan ♪

♪ N'est pas assez grand

pour je m'éloigne ♪

♪ De toi ♪

♪ Car l'horizon ♪

♪ N'est pas assez loin

pour que je m'échappe ♪

♪ Tes ombres me rattrapent ♪


INGRID ET SAMUEL

(Chantant)

♪ Et Lorelei

dans ses cheveux ♪

♪ Elle a pour moi ♪

♪ Des gouttes d'or

et de lumière ♪

♪ Qu'elle sème au bord

de la rivière ♪

♪ Et Lorelei au fond des yeux ♪

♪ Elle sait comme moi ♪

♪ Le goût des larmes

ce goût amer ♪

♪ Qui coule au long

de la rivière ♪

♪ Et Lorelei ♪

♪ Elle a pour moi ♪


INGRID RONDEL

(Chantant)

♪ Lorelei ♪


SAMUEL SIXTO

(Chantant)

♪ Lorelei ♪

♪ Des gouttes d'or

et de lumière ♪


INGRID ET SAMUEL

(Chantant)

♪ Et Lorelei ♪

♪ Elle sait comme moi ♪


INGRID RONDEL

(Chantant)

♪ Lorelei ♪


SAMUEL SIXTO

(Chantant)

♪ Lorelei ♪


INGRID RONDEL

(Chantant)

♪ Le goût des larmes

ce goût amer ♪

♪ Qui fait le lit

de la rivière ♪


INGRID ET SAMUEL

(Chantant)

♪ Lorelei dans ses cheveux ♪

♪ Elle a pour moi ♪

♪ Des gouttes d'or

et de lumière ♪

♪ Qu'elle sème au bord

de la rivière ♪

♪ Et Lorelei au fond des yeux ♪

♪ Elle sait comme moi ♪

♪ Le goût des larmes

ce goût amer ♪

♪ Qui coule au long

de la rivière ♪


Dans le studio, l'entrevue se poursuit.


SAMUEL SIXTO

Alors, en fait, cette chanson,

elle... Bien, c'est une chanson

qui est très personnelle, qui

parle, en fait, des raisons

qui m'ont poussé à quitter

la Suisse pour aller m'installer

à Vancouver. Parce qu'il y a pas

juste les montagnes... Mais

c'est ça, j'ai eu une grosse

déception amoureuse en

Suisse, puis j'avais

besoin de voir ailleurs.

Puis, bien, j'ai cherché un

petit peu ailleurs, puis c'est

vraiment à Vancouver que

j'ai trouvé un chez-moi.

Et puis la chanson parle de ça.

Puis «Lorelei», c'est une

légende germanique, en fait.

C'est une sirène, c'est une

jeune fille qui s'est jetée dans

la rivière, à la suite d'une

déception amoureuse, et

puis qui se retrouve maintenant

avec les cheveux éternellement

mouillés, donc avec des

gouttes d'or et de lumière.


Sur la rivière, INGRID s'adresse à SAMUEL alors que les deux sont à bord de leur canot alors que celui-ci dérive quelque peu.


INGRID RONDEL

Là, comment on va faire

pour retourner de bord?


SAMUEL SIXTO

Euh...


INGRID RONDEL

(S'écriant de peur)

Ah!


INGRID rit nerveusement.


SAMUEL SIXTO

C'est où, les freins?


INGRID RONDEL

Il y a pas de freins!


INGRID rit. Le canot atteint enfin la rive. Derrière INGRID, SAMUEL lève les bras en triomphe.


INGRID RONDEL

(Riant)

(langue_etrangere=EN]Oh my God![/langue_etrangere)


Plus tard, INGRID et SAMUEL visitent Cheese Boutique, une petite fromagerie à Toronto. Ils se faufilent à travers les allées de produits.


INGRID RONDEL

Ça sent le fromage,

donc, j'ai juste envie de...


SAMUEL SIXTO

Oui, oui. Ça commence.

C'est...

(Fredonnant)

♪ Tu tu-lu-lu ♪


INGRID rit. Une panoplie de fromages sont étalés sur des tablettes et des comptoirs.


SAMUEL SIXTO

Ah, je sais pas si...

Je sais pas.

(Jetant un coup d'oeil aux fromages)

Ah! Du reblochon! Ça,

c'est tellement bon! Avec ça,

je peux faire la tartiflette.


INGRID RONDEL

Hum...


SAMUEL SIXTO

T'as déjà mangé

de la tartiflette?


INGRID RONDEL

(Acquiesçant)

Hum-hum.


SAMUEL SIXTO

C'est...


SAMUEL prend un fromage et le hume.


SAMUEL SIXTO

Ah... Ce que ça sent mauvais!


INGRID étouffe de rire. Puis, SAMUEL se fait interviewer devant un des comptoirs à fromages.


SAMUEL SIXTO

Non, mais c'est...

Je suis pas forcément un

connaisseur en fromages. Par

contre, je suis très gourmand.

Et puis, c'est vrai que le

fromage... Tu sais, moi, je suis

végétarien, je suis né en

Suisse. Donc, j'ai grandi

avec les produits laitiers,

que ce soit le lait,

le fromage, le yaourt...

Et puis j'aime ça. C'est un peu

mon péché, le fromage. Que

ce soit du fromage à pâte

dure, du fromage à pâte molle...

Puis j'aime bien découvrir

les fromages d'autres pays.

Donc, là, ça, c'est des fromages

canadiens, en fait, ici.

Alors, je vais en prendre

quelques-uns pour essayer.


Un FROMAGER derrière le comptoir sert un échantillon de fromage à SAMUEL.


FROMAGER

(Propos traduits de l'anglais)

Un genre de Gouda de l'Ontario, du village de Lancaster.

C'est vraiment onctueux.


SAMUEL goûte au fromage et acquiesce.


SAMUEL SIXTO

(Propos traduits de l'anglais)

C'est très bon.


Puis, SAMUEL et INGRID se font interviewer devant le comptoir de fromages.


SAMUEL SIXTO

Alors, je suis au Canada depuis

quand même pas mal d'années. Ça

fait presque 15 ans. Euh... Donc

là, je me sens vraiment entre

les deux. En plus, je suis

devenu Canadien cette année.

Donc, je me sens pas plus Suisse

ou plus Canadien. Si je devais

redéménager en Suisse, puis

d'ailleurs, quand j'y retourne,

bien... J'ai tous mes amis

au Canada. Tu sais, j'ai

comme réussi à me construire une

belle vie, à rencontrer plein

de monde. Tu pourrais pas

me faire choisir.

Tu sais, j'irais ailleurs.


INGRID RONDEL

Les Suisses ont... quelque

chose en particulier. Ils ont un

drôle d'accent. Ha, ha!


SAMUEL SIXTO

Les régions, et on parle pas

tous la même chose, en Suisse.


À un autre moment, SAMUEL et INGRID regardent un autre étal de fromages.


SAMUEL SIXTO

Qu'est-ce qu'on mange ce soir?


INGRID RONDEL

Euh, du fromage? Ha, ha!


Puis, l'entrevue dans le studio avec SAMUEL et INGRID se poursuit, entrecoupée d'images des deux artistes achetant des fromages et quittant la boutique.


INGRID RONDEL

Moi, j'appelle ça la

«Radio Ingrid» là, j'ai toujours

de la musique qui me joue dans

la tête. Mais c'est drôle

parce que la musique que moi,

j'écoute, oui, il y a du

mélancolique, puis tout ça, mais

souvent, tu sais, quand je veux

me répéter, c'est de la musique,

tu sais, comme... plus...

Tu sais:

(Enthousiaste)

Ouais!

(Parlant normalement)

Tu sais, mais je les chanterais

pas, ces chansons-là. Je les

écoute, puis je suis comme:

Ah, wow! C'est cool, là!

Mais moi, je serais pas capable.

Tu me donnes une chanson, là...

Je sais pas... Katy Perry,

puis je suis pas capable, là.

Ça, ça me va pas du tout, là.


SAMUEL SIXTO

J'essaye, des fois, d'écrire

des chansons qui sont plus

dynamiques, qui sont... ou

des textes qui sont plus joyeux.

Puis, ça bloque, en fait.

J'ai rien à dire à ce moment-là.

Puis, on parlait de Zazie, tout

à l'heure, qui est une artiste

que j'admire beaucoup, qui a

une chanson, en fait, qui fait

maintenant partie de notre

répertoire, parce qu'elle

représente vraiment ça. C'est

que c'est une chanson qui

s'appelle «Sur toi».

Puis, elle dit simplement à la

personne qu'elle aime: «Bien,

moi, j'écris pas de chansons qui

parlent de toi parce qu'entre

nous, tout va bien. Donc, j'ai

rien à dire là-dessus. Moi,

je vais parler de... Tu sais,

j'ai écrit une chanson

sur la guerre, j'ai écrit

une chanson sur le monde

qui part en morceaux. Mais,

sur toi, sur le bonheur,

bien, j'ai rien à dire.»

Tu sais, tout va bien.


Puis, dans la salle de répétition, SAMUEL et INGRID interprètent une chanson au piano, intitulée «La dernière goutte». La chanson est entrecoupée d'images des deux artistes se promenant dans la ville et prenant le métro.


INGRID RONDEL

(Chantant)

♪ C'est celle qui

nous donne la vie ♪

♪ C'est celle d'une

mère qui faiblit ♪

♪ Celle qu'on verse

quand on nous prend ♪

♪ Ou celle d'un père content ♪

♪ C'est celle qu'on

a souvent promise ♪

♪ Et parfois pour laquelle

on subit ♪

♪ Celle qui nous

a fait sourire ♪

♪ Et souvent éclater de rire ♪

♪ La dernière goutte ♪

♪ La dernière goutte ♪

♪ C'est celle que

quand on est grand ♪

♪ Nous paraît comme

un rêve d'enfant ♪

♪ C'est celle qu'on ne

peut plus toucher ♪

♪ Mais qui s'endort

à nos côtés ♪

♪ La dernière goutte ♪

♪ La dernière goutte ♪

♪ Hé yeah ♪

♪ La dernière goutte

qui nous trahit ♪

♪ Remplie de haine

et de jalousie ♪

♪ Et quand on ne voit plus

la fin ♪

♪ Quand un de nos rêves

s'éteint ♪

♪ Elle nous redonne

le goût de vivre ♪

♪ De croire d'aimer

et de vieillir ♪


INGRID ET SAMUEL

(Chantant)

♪ La dernière goutte ♪

♪ La dernière goutte ♪


INGRID RONDEL

(Chantant)

♪ Hé yeah ♪


INGRID ET SAMUEL

(Chantant)

♪ La dernière goutte ♪

♪ La dernière goutte ♪

♪ Da la da day ♪

♪ La dernière goutte ♪

♪ La da da day ♪

♪ Ya lay ya ♪

♪ La dernière goutte ♪

♪ La da da day ♪

♪ Ya lay ya ♪


INGRID RONDEL

(Chantant)

♪ La dernière goutte

qui nous trahit ♪

♪ Remplie de haine

et de jalousie ♪

♪ La dernière goutte

qui nous sourit ♪

♪ Remplie de joie et de folie ♪


Dans le studio, l'entrevue se poursuit.


SAMUEL SIXTO

Tu sais, vivre de nos chansons

ou être compositeur à plein

temps, ça serait, à moi,

extraordinaire, mais si ça

devient une nécessité, j'ai peur

d'y perdre le plaisir.

Tu vois, là, on a des concerts,

puis ça se passe super bien.

On a des belles opportunités.

Mais de me dire: «Oh, on a pas

assez de concerts ce mois-là...»

Parce que la musique, c'est

vraiment... c'est mon

moyen d'évasion. Tu vois?

C'est là où je vais

quand tout le reste ne va pas.

Puis, quand la musique

ne va plus, où est-ce que

je vais aller, tu vois?


Un extrait de SAMUEL jouant du piano dans le local de répétition défile.


Une invitation à poursuivre l'expérience en consultant le site Web de l'émission à unis.ca/balade-a-toronto est présentée.


Générique de fermeture


Début chanson thème


VOIX DE JEAN LELOUP

(Chantant)

♪ Jamais je n'oublierai

les étoiles ♪

♪ Sur la route de Toronto ♪

♪ Et ce jour sur cette plage

du lac Ontario ♪

♪ Millionnaire ♪

♪ Amoureux ♪


Fin chanson thème

Épisodes de Balade à Toronto

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison
  • Catégorie Documentaire

Résultats filtrés par