Image univers Canada C3 | Trois côtes un voyage Image univers Canada C3 | Trois côtes un voyage

Canada C3 | Trois côtes un voyage

Naviguant de Toronto à Victoria par le passage du Nord-Ouest, Canada C3 est une expédition de 150 jours. En tant que projet Signature de Canada 150, Canada C3 sera une célébration des peuples et des endroits qui ont façonné le Canada, l'ont aidé à définir son identité et qui continuent à développer son avenir.

Partager

Vidéo transcription

Le capitaine Stéphan Guy, passion de navigation

Le capitaine Stéphan Guy, passion de navigation



Année de production: 2017

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr

Le navire de l'expédition Canada C3 brise les glaces.


Une carte illustrant le parcours du Canada C3 indique que le navire se trouve dans le Détroit de Bellot, au Nunavut.


STEPHAN GUY, le capitaine de l'expédition Canada C3, est dans la timonerie, la cabine à partir de laquelle s'effectue le pilotage du navire, et accorde une entrevue.


STEPHAN GUY

Notre destination est Gjoa

Haven, où on nous attend pour

plusieurs célébrations.

Maintenant, avant d'arriver à

Gjoa Haven, il y a un défi de

plusieurs heures, quelques

jours, qui nous attend

maintenant, parce que c'est

le coeur central du passage du

Nord-Ouest.


Différentes images sont présentées, d'abord un des membres de l'équipage consulte un écran, puis ce sont des images du navire et du paysage montagneux.


STEPHAN GUY (Narrateur)

C'est typiquement

l'endroit où tous les navires

ont eu beaucoup de difficulté.


Des glaces se trouvent à la surface de l'eau.


STEPHAN GUY

(Poursuivant son entrevue)

Cette partie-là de l'Arctique

est congestionnée durant l'été

par les glaces provenant de la

calotte polaire.


Le navire de l'expédition Canada C3 brise les glaces pour se frayer un chemin. Le montage de ces images est présenté en accéléré.


STEPHAN GUY (Narrateur)

Donc, la glace

s'engouffre dans les îles, mais

souvent sans être capable d'en

sortir. Certaines années, les

conditions sont moins sévères.

Parfois, d'autres années, les

conditions sont sévères au point

où le passage est impossible.


Des membres de l'équipage consultent des écrans et des cartes.


STEPHAN GUY

(Poursuivant son entrevue)

On est arrivé ce matin vers 4h00

au large de l'entrée est de

Bellot. À partir de ce moment-

là, les conditions étaient

toujours excellentes.


Les membres de l'équipage sont au travail, puis des images montrent le navire parmi les glaces.


STEPHAN GUY (Narrateur)

Par contre, à la sortie de Bellot,

environ 2 heures plus tard, on a

constaté que les conditions de

glace avaient évolué, c'est-à-dire qu'il y avait de la glace

là où on n'en attendait pas. Les

conditions restent faciles pour

le Polar Prince quand même, mais

notre progression est quand même

beaucoup plus lente que

prévu initialement.


STEPHAN GUY

(Poursuivant son entrevue)

Le mot «inquiet», c'est pas un

mot que j'aime mettre dans mon

vocabulaire, mais je mentirais

si je dirais que la journée m'a

pas donné de soucis.


Des images de morceaux de glace ici et là sur les eaux sont présentées.


STEPHAN GUY (Narrateur)

On a quand

même rencontré des glaces assez

épaisses. Mais c'était quand

même des situations qui

demandaient de manoeuvrer avec

prudence.


STEPHAN GUY

(Poursuivant son entrevue)

Je suis très heureux

du déroulement de la journée en

bout de ligne. Très, très

heureux; les choses vont quand

même très bien.


Générique de fermeture

Épisodes de Canada C3 | Trois côtes un voyage

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par