Image univers CinéTFO Image univers CinéTFO

CinéTFO

Retrouvez le meilleur du cinéma sur CinéTFO! Profitez de notre sélection de films offerts gratuitement pour (re)découvrir des classiques et des oeuvres incontournables du cinéma d'auteur contemporain. Pour la programmation en ondes, consultez le Passeport CinéTFO!

Partager

Vidéo transcription

Party Girl

Angélique a soixante ans. Elle aime encore la fête, elle aime encore les hommes. La nuit, pour gagner sa vie, elle les fait boire dans un cabaret à la frontière allemande. Avec le temps, les clients se font plus rares. Mais Michel, son habitué, est toujours amoureux d´elle. Un jour, il lui propose de l´épouser.



Réalisateur: Marie Amachoukeli
Acteur: Angélique Litzenburger
Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr

FEMME (Narratrice)

Toi, tu as travaillé

combien de temps ici?


ANGÉLIQUE

Longtemps, oui.

Cinq cabarets j'ai fait.


ANGÉLIQUE et un groupe de femmes marchent sur la rue [ANGÉLIQUE

Et moi, j'ai commencé par là.

Las Vegas.


FEMME

Angélique, là-haut c'était

les chambres alors?


ANGÉLIQUE

Oui, c'était les chambres.


ENZA

Tu habitais là-bas aussi?


ANGÉLIQUE

J'ai habité là-bas

et dans toute la rue.

Là où on danse, on habite.


ENZA

Mais exactement!


FEMME

Surtout quand elle était

bourrée, quoi.


Le groupe de femme avance dans la rue en rigolant.


Le groupe arrive dans un quartier chaud. Aux fenêtres plusieurs femmes sont penchées vers la rue et saluent le groupe de femmes.


FEMME 3

(Propos traduits de l'espagnol)

Ça va les filles?


Les femmes se parlent, les unes sur le trottoir, les autres dans leurs fenêtres.


FEMME 4

(Propos traduits de l'espagnol)

Passez plus tard, on fera la fête!

OK. Ciao!


Le groupe de femme s'éloigne.


Dans un bar de danseuses, des hommes regardent les femmes danser. ANGÉLIQUE est assise dans le bar avec ses amies.


Plus tard, ANGÉLIQUE est seule au bar.


Titre :
Party girl


Le bar est presque vide. Les portiers rangent la salle.


ENZA

(S'adressant à ANGÉLIQUE)

Va te coucher maintenant.

Je crois que t'as un peu

trop bu ce soir, Angélique.


UNE DANSEUSE

J'y vais.


ENZA

Salut, ma puce.

À demain.

Passe une belle soirée.


UNE DANSEUSE

(À voix basse)

Va te coucher.

(Embrassant une autre fille)

Bye bye. Fais gaffe à toi.


JEUNE FEMME

Salut, les filles.


Le NOUNOURS raccompagne ANGÉLIQUE chancelante dans l'escalier qui mène aux chambres.


NOUNOURS

Avance.

Allez.


ANGÉLIQUE

(Propos traduit de l'allemand)

T'es vraiment chiant!

Je sais où est ma chambre.

Fous-moi la paix.


NOUNOURS

(Propos traduit de l'allemand)

Viens avec moi.

Doucement.


Le NOUNOURS ouvre la porte de la chambre et y fait entrer ANGÉLIQUE.


ANGÉLIQUE

Laisse-moi maintenant.


NOUNOURS

(Propos traduits de l'allemand)

Couche-toi!


Le NOUNOURS sort de la chambre et laisse ANGÉLIQUE seule.


Au matin, ANGÉLIQUE fait son lit. Puis se sert un café dans sa petite chambre.


Au café du coin, les femmes se retrouvent. ANGÉLIQUE fume une cigarette.


FEMME 1

(Propos traduits de l'allemand)

On dirait qu'Angélique a

fait une longue nuit!


ANGÉLIQUE

(Propos traduits de l'allemand)

J'ai fait la fête.


Deux femmes rigolent en chantonnant.


FEMME 1

(Propos traduits de l'allemand)

T'as beaucoup dansé?


ANGÉLIQUE

(Propos traduits de l'allemand)

Beaucoup trop.


FEMME 1

Trop?

Viens, on continue alors.

Tu vas voir, on va

te remettre en forme.


La FEMME met une pièce dans le juke-box et sélectionne la musique.


FEMME

(Propos traduit de l'allemand)

Numéro 49!

On va la réveiller en douceur.


La femme commence à danser à côté d'ANGÉLIQUE qui fume en la regardant.


FEMME

Balance les hanches,

viens.


ANGÉLIQUE

Qu'est-ce que je peux faire?

Et si je montais à poil sur le bar?


ANGÉLIQUE se lève et va s'asseoir à une table près de la fenêtre.


ANGÉLIQUE marche dans la rue. ANGÉLIQUE approche d'un escalier où deux jeunes filles sont assises.


ANGÉLIQUE

Excusez-moi.

Est-ce que c'est bien ici

que Michel Henrich habite?


JEUNE FILLE

En bas.


ANGÉLIQUE

Ah. Merci.


ANGÉLIQUE est chez MICHEL.


MICHEL

Viens. Assieds-toi,

s'il te plaît.

Je m'attendais pas

à ta visite, là.


ANGÉLIQUE

Stresse pas comme ça,

Michel. Ça va.

Moi, je peux attendre, hein.


MICHEL range un peu son appartement pour mieux accueillir ANGÉLIQUE.


MICHEL

Qu'est-ce que je veux dire?

Je peux t'offrir un café?


ANGÉLIQUE

Oui, pourquoi pas?


MICHEL

Bien franchement,

je sais pas quoi dire.

Je suis bouche bée.

Tu vois, quand je te regarde,

eh bien...

Pourquoi tu rigoles?


ANGÉLIQUE

Tu me fais rougir.


MICHEL

Mais non! Je suis super

content que tu sois venue.

Alors, je t'ai manqué.


ANGÉLIQUE

Bien sûr que tu m'as manqué.

Sinon, je ne serais pas là.


MICHEL

Tu t'es pas demandé

pourquoi je suis plus venu?


ANGÉLIQUE

Je sais pas.


MICHEL

Bien, en fait, j'ai plus

trop envie de venir au cabaret.


ANGÉLIQUE

Pourquoi?


MICHEL

Franchement, là-bas,

ça me plaît plus.

Non, franchement.

J'ai l'impression que...

je dois payer pour te voir.

Chaque fois, je me ramène

avec une bouteille de champagne.

D'être séparé de toi,

je veux plus.


ANGÉLIQUE

Tu sais très bien

que je n'ai pas le choix.


MICHEL

Je sais que c'est pas

ta faute, mais bon...

Tu me comprends aussi, là. Hum?


ANGÉLIQUE

J'aimerais tant

que tu reviennes me voir.

J'en ai besoin.

Il y a pas d'autres

clients comme toi.


MICHEL

On peut se voir

dehors aussi. Non?

Moi aussi, je suis malheureux

quand je te vois pas.

Moi, je veux tout faire

avec toi. Tu comprends?

Sortir avec toi, rire avec toi.

Comme un couple.

On dort ensemble...


ANGÉLIQUE

On mange ensemble.


MICHEL

On mange ensemble.

On pète ensemble.


ANGÉLIQUE

Oh, allez...


MICHEL

Bien, pourquoi pas?


ANGÉLIQUE

Tu exagères un peu,

tu trouves pas?


MICHEL

Oh, c'était pour

te décontracter un peu. Hum?

(Propos traduit de l'allemand)

Moi, ça me détend à chaque fois.


ANGÉLIQUE

(Riant)

Parle pour toi!


ANGÉLIQUE et ses amies sont réunies pour un diner communautaire dans un jardin public.


ENZA

Angélique, une chaise pour toi.


FEMME 3

Et pour Tatiana aussi.



TATIANA

Merci.


FEMME 3

Tatiana, là il y en a

beaucoup, tu veux un peu?

T'as pas faim, toi?


FEMME 1

Toi, tu manges pas,

tu bouffes.


Les femmes discutent et rigolent. ANGÉLIQUE est assise parmi elles et sourit.


Le soir venu, le NOUNOURS du Cabaret Eve chante pour amuser une des danseuses.


DANSEUSE

Oooh!

Ah, l'ivresse.


NOUNOURS

OK. À tout à l'heure.


La DANSEUSE retourne à l'intérieur.


ANGÉLIQUE est assise seule au bar.


Dans le salon des danseuses, ANGÉLIQUE se maquille.


JENNY

Alors, Angélique?

Où tu vas? Tu te fais belle.

Angélique, tu as pas entendu?


ANGÉLIQUE

Quoi?


JENNY

Tu sors. Avec qui?

Hum?

Je veux savoir quand même.

Faut pas mettre trop non plus

parce qu'après tu vas

être moche.


ANGÉLIQUE

Oh, Jenny,

de quoi je me mêle?


JENNY

Mais tu es ma copine.

C'est normal.


ANGÉLIQUE

Tu crois pas que

tu saoules un peu, non?


ANGÉLIQUE marche avec MICHEL dans un près d'un boisé, l'après-midi.


ANDRÉ est près de sa voiture, il sort des trucs de son coffre.


MICHEL

Salut, André. Ça va?


ANDRÉ

Ça va, et toi-même? En forme?


MICHEL

(Faisant les présentations)

Angélique.


ANDRÉ

Bonjour.


MICHEL tire au pigeon d'argile.


MICHEL

Poule!


ANGÉLIQUE

Touché!


MICHEL

Poule!


FEMME

Zéro!


MICHEL

Hop!


FEMME

Zéro!


MICHEL

Poule!


FEMME

Touché!


ANDRÉ

Poule!


FEMME

Deuxième.


MICHEL

Poule!


FEMME

Un.


TIREUR

Poule!


FEMME

Deuxième.


ANDRÉ

Poule!


Plus tard, MICHEL fait visiter le centre de tir à ANGÉLIQUE et décrit les photos accrochées à un mur.


MICHEL

Par exemple là...

Tu vois, on a gagné un challenge

en équipe. Tu vois?

Là, tu vois...

J'ai fini deuxième

juste derrière-


ANDRÉ

Oh, Michel, arrête de te

la péter avec ces conneries.


TIREUR

C'est bien vrai. Il a touché

une demie et il n'en peut plus.


ANDRÉ

Et là, regarde. Avec 10 kilos

de moins, là. Hein!

Allez, les gars!

C'est moi qui régale.

Tournée générale.


TIREUR

Oh, t'es généreux aujourd'hui.


MICHEL

Ah, quand on aime,

on compte pas.


ANDRÉ

Il est généreux aujourd'hui.


TIREUR

Il est heureux.

Il est heureux, c'est normal.


ANDRÉ

D'habitude, il a des oursins

dans les poches.


TIREUR 2

(S'adressant à ANGÉLIQUE)

T'aurais pas une copine

À me présenter?

Une petite sympa

à peu près de mon âge.

Que je puisse sortir,

faire un peu la fête. Tu vois?


ANGÉLIQUE

Tu sais, les copines

que moi j'ai,

les filles de cabaret,

elles sont pas faciles, hein.


MICHEL

Et je confirme hein.


ANGÉLIQUE

Parce qu'il faut

se les farcir, hein.


TIREUR 2

T'en as pas une sympa

comme toi? Belle comme toi?


ANGÉLIQUE

Vas-y, essaye. Essaye.

C'est tout ce que

j'ai à te dire.


Le soir venu, ANGÉLIQUE arrive au cabaret au bras de MICHEL.


MICHEL

(Sortant une carte de crédit)

OK, celle-là.


ANGÉLIQUE

Tu vois,

il me laisse pas tomber.


MICHEL et ANGÉLIQUE sont assis sur une banquette.


MICHEL attire ANGÉLIQUE vers lui.


MICHEL

(Propos traduit de l'allemand)

Viens dans mes bras,

laisse-moi te serrer encore un peu.

(En français)

Et maintenant, je vais

encore te dire quelque chose.

Et t'as pas intérêt

à me rigoler dessus.

Épouse-moi s'il te plaît.


ANGÉLIQUE

Oh, arrête tes conneries.


MICHEL

Je t'aime.

(Propos traduit de l'allemand)

Et elle rit.


ANGÉLIQUE

Tu me sors ça

carrément comme ça.


MICHEL

Eh bien, moi, je suis sérieux.

(Propos traduit de l'allemand)

Tu sais, je ne te laisserai

plus jamais seule.


ANGÉLIQUE

Tu me connais même pas.

Tu pourrais peut-être être déçu.


MICHEL

Je te connais

plus que tu crois.

(Propos traduit de l'allemand)

Je te connais parfaitement.

On n'a plus beaucoup de temps.

Ça passe vite.


MICHEL et ANGÉLIQUE marche vers une voiture taxi.


MICHEL

(Propos traduit de l'allemand)

Je vais en France, s'il vous plaît.

(S'adressant à ANGÉLIQUE)

Allez, je te laisse.

J'attends une réponse.


CHAUFFEUR DE TAXI

(Propos traduit de l'allemand)

Où en France?


MICHEL

(Propos traduit de l'allemand)

À Spicheren.


CHAUFFEUR DE TAXI

OK.


La voiture démarre et ANGÉLIQUE salue de la main en regardant s'éloigner la voiture.


De retour dans le bar, ANGÉLIQUE discute avec les filles.


ENZA

Une bouteille de champagne et

puis vous savez comment c'est.

On a quelques expériences,

les clients qui sont amoureux

de nous, patati patata.

Et puis en fait, c'est quoi? Du

blabla. Tu sais comment c'est.

Après voilà. Nous, c'est pas

méchant ce qu'on te dit.

On te donne aussi

des petits conseils

et de bien réfléchir.

Tu vois ce que je veux dire?


ANGÉLIQUE

Moi, je veux seulement te dire

que Michel, c'est un gars

très gentil, très sérieux.

Et moi, je pense peut-être

que j'aurai...

Peut-être que je vivrais

la belle vie avec lui.


FEMME 3

"Il est gentil"!

Oui, mais quand on dit

que quelqu'un est gentil,

je suis désolée,

j'aimerais pas avoir quelqu'un

qui me dise: "T'es gentille."


JENNY

Vous savez ce que

je vais faire?

Je vais prendre une photo

de ce moment,

et on en reparle dans,

allez, une semaine.

C'est gentil,

une semaine. Allez.

La petite jeune vierge.


Les FEMMES marchent en groupe et se rendent dans un bistro encore ouvert.


ENSEMBLE

Tequila!


BLONDE

C'est moi qui paye.


ENSEMBLE

1, 2, 3... Hopa!

Allez, 1, 2, 3!


Les FEMMES sont assises autour d'une table du bistro et mangent en buvant la tequila.


ANGÉLIQUE

Santé!

Tu sais que c'est très bon

quand tu bois du champagne.

D'abord du champagne,

après tu bois ça.

Après, quand tu vas

te coucher, t'es KO.

Tu dors jusqu'au soir.

On n'est plus à ça près

maintenant.


BARMAN

Dis-moi.


BLONDE

Tu nous paies une tournée.


BARMAN

Tu vas tomber du tabouret.

Après, qu'est-ce que je fais?



BLONDE

Non, t'inquiète pas. Je tiens.


BARMAN

La dernière hein.

Juste un petit "schloup", allez.


ANGÉLIQUE

Ah, tequila!



BLONDE

♪ C'est si bon ♪


Les femmes se retrouvent dehors, BLONDE s'est endormie sur l'épaule d'une des filles.


JENNY

On n'a qu'à la mettre

le bébé au lit, hein.


DANSEUSE

Un bébé?

Un bébé bien...


JENNY

Oui. Oui.


ENZA et ANGÉLIQUE discutent ensemble dans le bistro.


ENZA

De quoi t'as peur?

Qu'est-ce qui t'empêche?


ANGÉLIQUE

J'ai peur de faire

une connerie.

C'est pas évident.


ENZA

C'est clair

que c'est pas évident,

mais à un moment donné, il faut

dire stop à certaines choses.


ANGÉLIQUE

Ça me fera tout drôle

de ne plus travailler.


ENZA

Fais des efforts, toi,

de ton côté aussi.

Je pense que Michel,

il attend aussi

que tu lui prouves des choses,

ce qui est un peu normal, non?


ANGÉLIQUE

Sûr, hein.


ENZA

Ça, c'est logique.

T'es d'accord?


ANGÉLIQUE

C'est nouveau pour moi, hein.


ENZA

C'est normal. Pour lui aussi,

ça va être nouveau.

Il est conscient, Michel.

Il sait très bien ce que c'est

le milieu de la nuit, quoi.

(En caressant son petit chien)

Pense à toi, là maintenant.

Il est bien, Michel.


ANGÉLIQUE

Je sais qu'il est bien.

Il va aussi me manquer

le petit chien que j'aime. Hein?


ENZA

Mais si, tu le verras encore.

Tu viens quand tu veux.

Hein? Dis voir. Angélique,

elle peut venir quand elle veut.


ANGÉLIQUE déménage. Le NOUNOURS et MICHEL bougent les meubles.


NOUNOURS

Allez, Michel.

Attention derrière toi.


Dehors, les filles font leurs adieux à ANGÉLIQUE.


NOUNOURS

Au revoir, ma chérie.

Tu vas me manquer.


ANGÉLIQUE

Vous allez tous

me manquer. Tous.

Enza, toi aussi.

Même si je t'ai

beaucoup engueulée.


Un coup de klaxon appelle ANGÉLIQUE qui fait une photo de groupe avec les filles.


ANGÉLIQUE

On se calme un peu, hein.

Encore? Allez, encore une.


ENSEMBLE

La dernière!

La dernière! La dernière!

Allez! Yeah! Super, allez.


Michel klaxonne encore.


JENNY

Attends, toi!

Qu'est-ce que c'est, hein?

Bon!


BLONDE

Un câlin collectif!

On va la garder avec nous.


ANGÉLIQUE

Bon, faut que tu y ailles, là.


ENZA

Angélique...


BLONDE

Tu vas nous manquer.


ANGÉLIQUE est assise sur la banquette arrière, songeuse.


MICHEL est étendu sur son lit, heureux d'avoir ANGÉLIQUE chez lui. ANGÉLIQUE arrive au lit, vêtue de la tête au pied.


ANGÉLIQUE

Qu'est-ce qu'il y a?


MICHEL

Eh bien, je m'attendais pas

à te voir dans cette tenue.


ANGÉLIQUE

Pourquoi?


MICHEL

Pour une fille de cabaret,

je pensais que tu étais

un peu moins habillée.


ANGÉLIQUE

Tu veux que je me change?


MICHEL

Non.

Je suis juste surpris.


MICHEL

T'es belle.

T'es un peu nerveuse.

Moi aussi, je suis

un peu nerveux.

Je vais chercher

deux verres. Tu veux?

Hein? Ça va nous détendre

un peu. Tu veux?


MICHEL se lève pour chercher des verres. ANGÉLIQUE fume.


Des enfants s'amusent dans une piscine.


NATHY

Dans ta gueule!


ALY

Arrête.

Arrête!


MERISIA bombarde ALY avec un canon à eau.


ALY

Alyssia!


La MÈRE des enfants, SÉVÉRINE, est assise à la table de jardin avec MICHEL et ANGÉLIQUE.


MÈRE

Bon, vous venez maintenant!


ALY

Arrête!


SÉVÉRINE

Nathy, dépêche-toi un peu!


ANGÉLIQUE distribue des cadeaux aux enfants qui ont rejoint les adultes à table.


ANGÉLIQUE

Ça, c'est pour toi.

Aly, Nathy.

Meresia.

Moi, quand je les ai vus,

ils étaient encore tout petits.


NATHY

Il y a des dinosaures.

Cool! Cool!


LE PÈRE des enfants prépare le barbecue.


PÈRE

Tat, ramène les saucisses,

s'il te plaît.


MARIO arrive par la grille du jardin.


ENFANTS

Bonjour.

Bonjour!


MARIO

Quel accueil! Oh la la!


SÉVÉRINE

Oui, quel accueil.


MARIO

Ça va?


SÉVÉRINE

Oui, et toi?


MARIO

(Embrassant ANGÉLIQUE)

Salut.


ANGÉLIQUE

Salut.



MARIO

Ça va?


ANGÉLIQUE

Oui, et toi?

Je te présente Michel.


MARIO

Salut, Mario.


MICHEL

Enchanté.


SÉVÉRINE

Je te sers à boire?


MARIO

Du Coca.


ANGÉLIQUE

Ça me fait plaisir

que "t'es" venu quand même.

Tu travailles?


MARIO

Oui, bien sûr.


ANGÉLIQUE

Depuis longtemps?



MARIO

Depuis plus d'un an.


ANGÉLIQUE

Ah, c'est bien.

Et t'as une copine?


MARIO

Pas pour l'instant.


MICHEL

Vous travaillez où?


MARIO

Chez Egerland.


MICHEL

Ah, c'est la boîte

de transport. Je connais.


MARIO

Oui, c'est ça.


MICHEL

Qu'est-ce que tu fais?


MARIO

Je suis veilleur de nuit.


MICHEL

Ah, d'accord.


MARIO

Et toi?


MICHEL

Moi, je suis à la retraite.

Je me la coule douce maintenant.


MARIO

Tu te la coules douce.

Et tu faisais quoi avant?


MICHEL

J'étais mineur.


MARIO

Au fond ou au bureau?


MICHEL

Au fond. Puits Simon,

je sais pas si tu connais.


SÉVÉRINE

Ah, comme mon père.


MICHEL

Comment il s'appelle ton père?

SÉVÉRINE

Daniel Jung.


MICHEL

Je connaissais des Jung.

Il faisait quoi exactement?


SÉVÉRINE

Alors là, je sais pas du tout.

Tu sais toi, maman?


MICHEL

Il était plus le jour.

C'est ça que je me rappelle.


SÉVÉRINE

Franchement, tu sais même pas

ce que faisait mon père.


MICHEL

Bien, écoute...

Je te dis, il était quelque

chose, il était pas au fond.

Je sais qu'il était de jour.

Mais toi aussi, tu aurais pu

demander ton père.


SÉVÉRINE

Ah, toi, laisse tomber.


MICHEL

Tu sais hein, moi, je m'en

foutais ce qu'il faisait.


MARIO

Tant qu'il la faisait pas chier.


SÉVÉRINE

Sympa. Sympa.


ANGÉLIQUE

En plus, je travaillais, alors...

Oui, au fait, Michel, raconte

comment tu m'as demandé la main.


MICHEL

Oh non! Oh non!


ANGÉLIQUE

Allez, c'est mes enfants.

Allez! Tu vas pas... Eh!

Tu vas pas maintenant te gêner

devant mes enfants.

Maintenant que tu connais Mario

et Séverine. Allez, montre-leur.


MICHEL

Oui bien...

ANGÉLIQUE

Rigole un peu. C'est marrant.


MICHEL

Vous voulez vraiment?


ENSEMBLE

Oui.


MICHEL

Parce que j'avais l'air

un peu cucul, franchement.


ANGÉLIQUE

Allez, montre-leur.


MICHEL

Hop!

Je me mets comme ça.

Hein, regarde bien.

À genoux. J'ai ouvert.

Et elle fait :

"Oh, la jolie bague", elle fait.

"C'est pour moi?"

J'ai dit: "Mais j'ai quelque

chose à te demander."

"Ah bon? Quoi ça?" Et j'ai dit:

"Angélique... veux-tu m'épouser?"

Elle s'est mise à rire.


SÉVÉRINE

Non! Sérieux? Wow!


MICHEL

Elle était un peu

fatiguée aussi.


SÉVÉRINE

Fatiguée ou bourrée?


ANGÉLIQUE

Oui, mais bon.

Moi, je voulais pas le croire.

Je croyais que c'était

une blague, tu sais.

Mais je lui ai quand même

dit oui, hein.

La preuve.


ANGÉLIQUE montre sa bague.


SÉVÉRINE

Oh, et c'est laquelle

avec toutes ces bagues?


ANGÉLIQUE

Celle-là! On la reconnaît

tout de suite, non?


SÉVÉRINE

La pierre, là? Ah... Regarde.


ANGÉLIQUE

Non, celle-là.


ALY

Ah, celle-là.


ANGÉLIQUE

Ah, tu fais exprès, hein?


SÉVÉRINE

Et t'as prévenu Sam?


ANGÉLIQUE

Pas encore. J'ai pas la date.


MARIO

T'aurais dû quand même

l'appeler et le prévenir.


SÉVÉRINE

Il va te faire un bordel.


ANGÉLIQUE

Tant que j'ai pas la date,

je peux pas le prévenir.


SÉVÉRINE

Oui, mais bon, attends...


MARIO

Tu peux déjà dire

que tu veux te marier.


SÉVÉRINE

Oui, au moins lui en parler.


MICHEL

Vous avez peur

que je lui plaise pas?


MARIO

Non, c'est pas la question.


ANGÉLIQUE

Il est pas méchant,

mais il veut tout décider.

On va voir si tu es d'accord

qu'il décide tout.


MICHEL

Je suis impatient

de le connaître, celui-là.


MARIO

Et Cynthia?


ANGÉLIQUE

Je suis pas venue ici

pour parler de Cynthia.


MARIO

Mais tu comptes la prévenir?


ANGÉLIQUE

Et comment tu veux

que je la contacte?


NATHY

Qui c'est, Cynthia?


ANGÉLIQUE

C'est ma fille.

C'est la soeur à maman.


SÉVÉRINE

Il faudra quand même

que tu l'appelles un jour, non?


ANGÉLIQUE

Bon, bien, écoutez,

laissez, maintenant.

Ne me saoulez pas

avec ça maintenant.

J'ai pas envie d'en parler.

De toute façon, je vais

vous dire une chose.

Elle m'a jamais contactée.

Elle m'a jamais envoyé de carte.

Elle m'a jamais appelée

et jamais venue me voir.


MARIO

Mais en même temps, c'est pas

elle qui t'a abandonnée.


ANGÉLIQUE

Moi non plus.


MARIO

Oui, mais c'est ce qu'elle pense.


ANGÉLIQUE

C'est ce que toi, tu penses,

mais pas elle. J'en suis sûre.

Ils me l'ont retirée. Ils l'ont

placée à Metz, point barre.

Arrêtez de me dire ce que

je dois faire, putain de merde!


MICHEL

Allez, t'énerves pas.


SÉVÉRINE

Hé, il y a les gosses, là.


ANGÉLIQUE

Mais je m'en fiche, moi.

Vous commencez à me saouler.

Je vous annonce mon mariage

et vous commencez tout de suite

à me parler de Sam et

de Cynthia. C'est quoi ça?

Ça va plus chez vous, hein.


MICHEL et ANGÉLIQUE sont en visite chez un CÉLÉBRANT.


CÉLÉBRANT

Voilà, le café arrive.

Il est tout prêt.

Ça fait longtemps

que vous vous connaissez?


MICHEL

Ça fait... Oui, ça fait

bien deux ans maintenant.


CÉLÉBRANT

Oui, c'est déjà un petit bail.

Et si c'est pas indiscret,

comment s'est faite

votre première rencontre?

La première, c'est toujours

important pour la vie de couple.

On se rappelle certainement.


MICHEL

Bien, en fait, je sais pas

si je dois le dire.

Tu me mets un peu

dans l'embarras.


CÉLÉBRANT

Ça vaut peut-être mieux

de se dire les choses.


MICHEL

Écoute, on s'est rencontrés

au cabaret.


CÉLÉBRANT

"On s'est rencontrés

au cabaret." Oui.

C'est pas là où on...

Si, c'est un lieu de rencontre,

mais en même temps c'est vrai

que c'est un peu particulier.

Et... vous y avez vos habitudes?


Vous y allez de temps en temps?

Et vous, ça fait longtemps

que vous travaillez là?


ANGÉLIQUE

Oui, très longtemps.


CÉLÉBRANT

Et qu'est-ce que cette

rencontre a changé pour vous?

Ça a eu, apparemment, quand même

un impact puisque vous êtes là.


ANGÉLIQUE

C'est-à-dire que

c'est plutôt lui qui...


CÉLÉBRANT

C'est lui qui a insisté?


ANGÉLIQUE

Voilà, c'est ça.


CÉLÉBRANT

Vous avez quand même accepté.


ANGÉLIQUE

Oui.


CÉLÉBRANT

Mais qu'est-ce qui a fait

que tout à coup, vous dites:

"On pourrait peut-être vivre

les choses autrement?"


ANGÉLIQUE

Bien moi, je pense que Michel,

c'est un homme bien.

J'ai confiance en lui.

Je démarre une nouvelle vie

avec lui.


CÉLÉBRANT

Donc, cette confiance fait

que vous vous dites:

"Je peux entamer une nouvelle

étape dans ma vie."


ANGÉLIQUE

C'est ça.


CÉLÉBRANT

Bon, alors aujourd'hui,

on est mi-septembre.

Vous verriez ça pour quand?

D'ici deux mois, trois mois?


MICHEL

Le plus rapidement possible.


MICHEL et ANGÉLIQUE mangent sur une terrasse au bord de l'eau.


ANGÉLIQUE

(Riant)

Alors, ça!

(Propos traduit de l'allemand)

Tuv eux que je te lance

mon verre à la figure?


MICHEL

(Propos traduit de l'allemand)

Tu ferais ça?


La serveuse arrive avec un gâteau sur lequel des feux de Bengale brûlent.


ANGÉLIQUE

Wow!

C'est magnifique.


MICHEL

Ça, c'est pour te remercier

de la superbe journée

que tu m'as offerte aujourd'hui.

Je suis content

que ça te plaise.


ANGÉLIQUE

Ah... Le tien,

il brûle plus longtemps.


MICHEL

C'est toute ma flamme

qui brûle pour toi.

Tu vois, elle ne

se termine plus.


ANGÉLIQUE et MICHEL dansent dans un bar.


SÉVÉRINE et les enfants descendent de voiture. Le PÈRE les aide à descendre.


PÈRE

C'est bon?

Hop!

Allez, avance.


ANGÉLIQUE accueille sa famille.


ANGÉLIQUE

Je suis contente

que vous soyez là.


SÉVÉRINE

Elle se sauve et moi,

je suis là...


ANGÉLIQUE

Hé!


PÈRE

Je t'attends. C'est bon?


MICHEL

Ça va bien, et toi?


MARIO

Et toi?


MICHEL

Oui, ça va.


SÉVÉRINE

Eh bien! Tu te fais plus chier

avec ta baraque, dis donc.


ANGÉLIQUE

Eh bien oui, hein!


SÉVÉRINE

T'es une madame maintenant.


MICHEL

Vous avez fait bonne route?


PÈRE

Oui, oui.


SÉVÉRINE

Là, je suis jalouse hein.

C'est mieux que chez moi.


ANGÉLIQUE

Mais moi aussi,

j'avais une petite chambre.

Je suis contente.

Je me sens bien ici.


SÉVÉRINE

Tu m'étonnes. Il y a de quoi.


MARIO

C'est sympa, tu as un petit

jardin, maintenant.


ANGÉLIQUE

Oui. C'est ce que

j'ai toujours voulu. Venez.


MERISIA

Nathy, tu as vu?


NATHY

Toujours avec des seins, elle.

Avec des nichons.

J'ai gagné!


ANGÉLIQUE montre sa collection d'anges à ALY.


ANGÉLIQUE

Ici, t'as vu?

Hein? Regarde, j'ai mis

des anges partout.


ALY

Partout.


ANGÉLIQUE

Si tu veux, tu peux

revenir dormir chez mamie.

Hein? Ça te plaît?

Tu es une vraie princesse,

maintenant.


NATHY

(S'étendant sur le lit)

Je vais mourir.


ANGÉLIQUE

Nathy, fais quand même

attention sur le lit.


ALY

Yahou!


ANGÉLIQUE

Oh, avec les chaussures!


SÉVÉRINE

Descendez.

Le lit, c'est pas un trampoline.

Allez, descendez!


ANGÉLIQUE

(Propos traduit de l'allemand)

Sortez maintenant!

Venez!

Vous allez casser le lit!

Allez! Allez, descendez!

Séverine! Oh, regarde,

tes enfants, ils vont avec

les chaussures sur le lit.

Regarde-moi ça.


SÉVÉRINE

Hé, vous descendez, là!

Allez, hop!

Meresia, viens!


NATHY

Non, je fais un salto.


SÉVÉRINE

Nathy!


ANGÉLIQUE

Descendez! Descends.


SÉVÉRINE

Arrête, descends. Allez.


Tous sont maintenant dans la cuisine.


SÉVÉRINE

Je te dis déjà

ce que j'ai écrit.


MARIO

Je veux voir.


SÉVÉRINE

Ensuite?


MARIO

Veuillez m'excuser...

pour ce long moment

de silence...

mais ma situation...


SÉVÉRINE

"Mais..."


MARIO

Ma...


SÉVÉRINE

Oui.


MARIO

Situation... ne m'a pas permis...

d'assumer mon rôle de mère.


ANGÉLIQUE

Qu'est-ce que ça veut dire?


MARIO

Ça veut dire que t'as pas--


ANGÉLIQUE

Lis-moi. Tais-toi!

Moi, je veux qu'elle me

relise la lettre.


SÉVÉRINE

Vas-y. Bien, lis.

Tu veux que je te le lise?


ANGÉLIQUE

Non, non, moi, je l'ai lue.

Qu'est-ce que ça veut dire? Vous

me faites passer pour quoi, là?


MARIO

C'est comme ça

que tu commences.

Il faut que tu expliques

ta situation.

Pourquoi tu lui écris

une lettre?


ANGÉLIQUE

Quoi, je dois raconter

ma vie dans la lettre?

Qu'est-ce qu'elle en a

à foutre de ça?


SÉVÉRINE

Il faut bien te justifier.


ANGÉLIQUE

On peut marquer

autre chose que ça, non?


SÉVÉRINE

Oui, quoi?


MARIO

Qu'est-ce que tu veux marquer?


ANGÉLIQUE

Vous trouvez rien d'autre

à marquer que ça?


SÉVÉRINE

Mais propose aussi.


ANGÉLIQUE

Je lui marquerais, euh...

que je serais ravie de l'inviter

pour notre mariage.

Et que j'ai un grand appartement

et que j'ai de la place.


MARIO

Mais tu as au moins

des sentiments pour ta fille?


ANGÉLIQUE

Mais bien sûr.


MARIO

Bien, écris-les sur la lettre.

Tu pourras expliquer-


ANGÉLIQUE

Oh, tu sais quoi? Non.

Je vais demander à Sam.

Sam, il peut me faire la lettre.


SÉVÉRINE

Oh bien, laisse. Qu'est-ce que

tu veux que je dise?

On la fait pas alors.


ANGÉLIQUE

Michel, va taper

à l'ordinateur. Tu appelles Sam.


SÉVÉRINE

Tu veux l'appeler maintenant?


ANGÉLIQUE

Ah oui.


Tous sont maintenant devant l'écran d'ordinateur. SAM parle avec sa mère via un logiciel de communication vidéo.


SAMUEL

T'as toujours pas envoyé

la lettre à Cynthia?


ANGÉLIQUE

Non. Je pouvais pas parce que

j'étais en plein déménagement.


SAMUEL

T'attends quoi, sérieux?


ANGÉLIQUE

Écoute, j'ai fait écrire

une lettre à Séverine

et à Mario,

et puis c'est pas ça.


SAMUEL

Franchement, vous pouvez pas vous

débrouiller pour écrire--


SÉVÉRINE

Mais c'est elle, là!


MARIO

Elle n'est pas en accord--


ANGÉLIQUE

Non, parce que moi, je suis

pas d'accord avec le contenu.


SAMUEL

Alors: "Je me permets

de vous écrire...

"pour vous annoncer mon mariage.

Je souhaiterais, avec

votre aimable autorisation..."


SÉVÉRINE

Attends, va pas trop vite.


SAMUEL

"Je souhaiterais,

"avec votre aimable

autorisation, que Cynthia puisse

se joindre à nous."


ANGÉLIQUE

Voilà. Tu vois?

C'est bien, ce qu'il dit.


SAMUEL

Attends, maman.Laisse-nous voir.

"J'ai le désir sincère

de la retrouver."

Il faut que tu parles

un peu à Cynthia aussi.

"Ce serait une joie immense...

"de pouvoir la compter

parmi nous...

"Je vous laisse lui en parler,

lui offrir le choix

d'être présente."


ANGÉLIQUE

"Lui offrir le choix

d'être présente."


SÉVÉRINE

Mais c'est bon,

j'ai compris, punaise!


ANGÉLIQUE

C'est mieux, ce que

Sam il a dit. Voilà.


MARIO

On aurait fait à peu près

pareil, sauf avec...


SAMUEL

Allez, on va pas en

discuter trois heures.

Vous écrivez ça, vous essayez

de le mettre un peu au propre.

J'appelle après et on regarde

pour les fautes. D'accord?


SÉVÉRINE

D'accord.


ANGÉLIQUE

Merci, Sam.


ENSEMBLE

Bisous.


SÉVÉRINE

OK. Allez, bisous.


Le soir venu, MICHEL s'est endormi devant la télé.


Dans la cuisine, ANGÉLIQUE rédige sa lettre avec sa plus belle plume.


Une fanfare fait une parade dans les rues de la ville frontière.


ANNONCEUR

Cher public des deux côtés

de la frontière,

je vous souhaite la bienvenue

ici sur le poste-frontière

pour cette 28e...


ANGÉLIQUE tape des mains, avec ses petits-enfants.


ANGÉLIQUE

Aly!


Un homme dans l'assistance.

C'est mignon.


Un des membres de la fanfare discute avec ANGÉLIQUE dans une salle de réception.


MUSICIEN

(Propos traduit de l'allemand)

On joue à l'étranger,

parfois en France.


ANGÉLIQUE

En France, tu joues?

(Propos traduit de l'allemand)

C'est bien ça.

Mais, tu sais quoi,

puisque tu as si bien joué

et que tu es charmant,

j'aimerais bien t'offrir un verre.



MUSICIEN

Oh!

(Propos traduit de l'allemand)

Je ne peux pas accepter.

Je suis avec mes collègues.


ANGÉLIQUE

(Propos traduit de l'allemand)

Allez, tu ne peux pas me faire ça.


MICHEL

Je peux pas la laisser

cinq minutes, celle-là.

Regarde. Regarde ça.


ANGÉLIQUE

(Propos traduit de l'allemand)

On fait au moins une photo

ensemble?


MUSICIEN

(Propos traduit de l'allemand)

Une photo, d'accord.


ANGÉLIQUE

(Propos traduit de l'allemand)

Ah, merci!


ANGÉLIQUE

Un souvenir, hein?


MUSICIEN

Un souvenir, oui, oui.


MICHEL

(S'adressant à ANGÉLIQUE qui revient à la table.)

Tu t'emmerdes pas

avec le petit jeune, là.


ANGÉLIQUE

Non. J'ai fait une photo avec lui.


MICHEL

La prochaine fois, tu sais

quoi? Je ramène une laisse.


ANGÉLIQUE

Oh, santé!


MICHEL

Attachée assez court, sinon

je t'envoie mes deux dobermans.


ANGÉLIQUE

Je suis un papillon

de nuit. Tu le sais.

Ah bien voilà, tu sais.


MICHEL

(Trinquant)

Allez, Santé!


ANGÉLIQUE

Santé!


MICHEL

C'est pas bien grave.


Le soir venu, MICHEL et ANGÉLIQUE se taquinent dans le lit.


ANGÉLIQUE

Aïe, Michel! Aïe!

Tu es quand même une brute.


MICHEL

Mais non!


ANGÉLIQUE

(Se tournant pour dormir)

Si. Allez, bonne nuit.


ANGÉLIQUE

Allez, dors. Ah...

Eh! Un peu de tenue, hein!


MICHEL

Oh! Elle est prude.

On dirait une bonne soeur,

franchement.

Allez, bonne nuit.


ANGÉLIQUE

Bonne nuit.


MICHEL

Je te pince encore

un peu les fesses.


ANGÉLIQUE

Hé!


ANGÉLIQUE est avec SÉVÉRINE, le mari de SÉVÉRINE et ALY près d'un super marché. ALY est assise dans un chariot d'épicerie.


SÉVÉRINE

Tu le pousses

ou je le pousse?


PÈRE

Oui, je le pousse.


La famille fait le tour des allées.


PÈRE

Là?


SÉVÉRINE

Oui.


SÉVÉRINE

Cacao, ils en ont encore hein?


PÈRE

Oui.

C'est là les Kellogg's.


SÉVÉRINE

Biscottes.


Dans le centre commercial, ALY fait un tour de dinosaure à bascule.


ANGÉLIQUE

Tu te rends compte toutes les années

que j'ai travaillé dans les cabarets,

que ce soit Las Vegas ou Cascade

ou bien Palais Madame,

ils m'ont jamais déclarée.

Et voilà ce que je suis

aujourd'hui: pas grand-chose.


SÉVÉRINE

C'est un peu normal aussi.

Tu faisais tout le temps du

black. Tu t'attendais à quoi?


ANGÉLIQUE

Et puis la seule chose

que je peux toucher,

c'est le RSA et c'est pas beaucoup.

Alors, cette connasse

d'assistante sociale,

je suis allée la voir

et tu sais ce qu'elle me dit?

"Ah bien, écoutez,

il faut travailler.

Je peux vous proposer

les espaces verts."

Elle est folle, cette femme-là.

J'aurais pu la claquer.

C'est pas marrant, Séverine.

Toi, tu sais que rire.

Mets-toi à ma place.


SÉVÉRINE

Non mais parce que

je t'imagine déjà,

sur les ronds-points en train

de tailler les haies comme ça.

(Riant)

Hé... Tchick-tchick!


ANGÉLIQUE

Attends, mais hé!


SÉVÉRINE

Il y a pas de sot métier

de toute façon.


ANGÉLIQUE range l'épicerie, aidée par MICHEL.


MICHEL

Il y a la famille d'accueil

de ta fille qui a appelé avant.


ANGÉLIQUE

Ah bon? Et qu'est-ce que

tu leur as dit?


MICHEL

Ils voulaient te parler à toi.


ANGÉLIQUE

Ah, mais est-ce

qu'ils ont rien dit?


MICHEL

Moi, j'ai rien demandé.

J'ai pas osé demander.


ANGÉLIQUE

C'est important quand même.


MICHEL

Écoute, ils m'ont dit

que tu dois les rappeler.


ANGÉLIQUE

Michel, est-ce que tu voudrais

pas les rappeler à ma place?


MICHEL

Écoute... Moi, je veux pas

trop m'en mêler, hein.


ANGÉLIQUE

Tu sais, on peut

rien te demander.


MICHEL

C'est ta fille quand même.


MICHEL reçoit des amis.


AMI 1

Ça va?


MICHEL

Ça va.


AMI 2

Il fait meilleur ici

que dehors.


AMI 3

C'est bon,

c'est presque prêt, là.


AMI 3

Si le match ferme, on va pas

en manger beaucoup, des pâtes.

Profitez-en, hein.

Voilà. Michel?


AMI 2

De toute façon,

il n'est plus rentable.

Il y a plus beaucoup de monde

qui va là-bas dedans.


AMI 3

Toi, tu viendras faire

un poker avec nous, Angélique.


ANGÉLIQUE

Pourquoi pas.


AMI 2

Faire un strip-poker.


ANGÉLIQUE

Merci.


ANDRÉ

C'est pas vrai, ça.

Elle peut pas s'en passer.

C'est plus fort qu'elle.


[ANDRÉ

Bien, écoute,

elle est chez elle.


MICHEL

Moi, ça fait des années

que j'ai arrêté.


ENSEMBLE

Moi aussi.

Moi, ça me dérange pas.

Ça fait aussi dix ans

que j'ai arrêté.


MICHEL

Tu connais le dicton:

fais comme chez toi,

mais n'oublie pas

que t'es chez moi.


ANDRÉ

Elle est chez elle maintenant

aussi. Tu déconnes, là.

Attends, tu veux la marier,

elle a pas le droit de fumer.

Qu'est-ce qu'elle a le droit

de faire? Le ménage, c'est tout?


MICHEL

Pas à table!


ANDRÉ

Hé! Avant tu étais bien

au resto. Tu fumais aussi, non?


MICHEL

Tu peux pas l'écraser?


ANGÉLIQUE

Hé, lâche-moi un peu, hein.


ANDRÉ

Oui, elle a raison là.


AMI 2

Exact.


AMI 3

Ça, c'est dit.


ANDRÉ

C'est vrai, hein.


ANGÉLIQUE et MICHEL plie des draps.


ANGÉLIQUE

Je crois que j'ai pas

envie d'y aller.


MICHEL

Pourquoi?


ANGÉLIQUE

On risque de me poser

pas mal de questions.

C'est tout.


MICHEL

Mais quelles questions?


ANGÉLIQUE

Je trouve pas le truc là,

maintenant.


MICHEL

Quoi comme questions?


ANGÉLIQUE

Elle sait pas qui est son père.


MICHEL

Mais toi, tu le sais?


ANGÉLIQUE

Non, je sais pas.


MICHEL

Mais t'as quand même bien

une idée, non?


ANGÉLIQUE

Je sais pas qui c'est.

Tu sais...

J'étais jeune. Je faisais

beaucoup la fête.

Voilà.


MICHEL

Tu sais vraiment

pas qui c'est?


ANGÉLIQUE

Non.


MICHEL

Tu vas pas fuir

encore une fois alors?

Il faudra quand même que tu lui

donnes des explications un jour.


ANGÉLIQUE et MICHEL sont à la gare.


ANGÉLIQUE monte dans le train.


MICHEL salue ANGÉLIQUE à travers la vitre et colle sa main sur la sienne pour l'encourager. [ANGÉLIQUE marche dans un quartier résidentiel. Elle arrive chez la famille d'accueil de CYNTHIA.


CYNTHIA sert du gâteau à ANGÉLIQUE. La MÈRE d'accueil sert le café.


ANGÉLIQUE

Merci.


CYNTHIA

De rien. Tu veux

un bout, tata?


TATA

Un petit bout.

J'ai bien reçu votre lettre.

Et... j'en ai parlé à Cynthia.

Elle était surprise...

et... contente.

Donc, elle est d'accord.


ANGÉLIQUE

Ça me fait vraiment plaisir.


TATA

Elle rencontrera

ses deux frères et sa soeur...

... qu'elle a pas vus

depuis longtemps aussi.

Nous, on a été un peu sa famille

de remplacement, mais...

c'est l'occasion maintenant

qu'elle vous connaisse.

Elle a 16 ans.

Elle a plein de projets.


ANGÉLIQUE

Je veux pas vous

l'enlever maintenant.

Mais je veux seulement

vous dire que je faisais

la place pour qu'elle puisse

rester quelques jours ou bien

une semaine chez moi,

pour la connaître

un petit peu mieux.

Et ça fera du bien,

à nous tous.

Moi, je t'ai toujours

dans la tête,

la petite fille de 6 ans.

Mais là, je vois comment

que t'es devenue,

une demoiselle très belle

et vraiment...

Je suis étonnée, Mme Dechuet,

de la voir comme ça.


TATA

Je suis fière aussi de...

de la voir comme ça.


ANGÉLIQUE

Moi aussi, je suis

fière d'elle.

Mais je vous dis, Mme Dechuet,

quand je voyais une petite fille

comme elle, je pleurais.

Il fallait que je parte.

Je pouvais pas rester.

Parce que je me disais toujours:

Je pourrais avoir ma petite

avec moi et je l'ai pas.

On me l'a enlevée.

Et je pense qu'elle croyait

que je l'ai abandonnée.

Mais c'était pas le cas.

Elle était toujours

dans mon coeur,

et puis c'était ma petite fille

que j'avais toujours avec moi.


CYNTHIA et ANGÉLIQUE sont au bord des larmes.


ANGÉLIQUE revient par le train.


À la maison, ANGÉLIQUE reçoit JENNY et ENZA. BLONDE est là aussi.


ENZA

Mais elle sait pas danser.


JENNY

Tu as vu ça, comment elle fait?


ENZA

Tu parles de qui? Pas

de la petite prétentieuse, là?


ENZA

Enfin, moi, je l'aime pas.

Elle est blonde, tu vois.

Un peu coupe carrée.

Hein, c'est ça? Coupe carrée.

Une pétasse, c'est le cas de le dire.

Quoi? C'est vrai.


JENNY

Quand elle est arrivée,

elle a déposé sa valise.

J'ai vu comment elle marche,

j'ai dit: « Celle-là, elle sait

pas danser. »

Elle est étudiante.

Elle n'a qu'à rester à l'école.

Pourquoi elle vient là?

Allons! C'est pas sa place.


ENZA

Bon, c'est vrai qu'elle est

pas moche. Jolie, bien foutue--


JENNY

Moi aussi, je suis jolie!

On est "tous" jolies.


BLONDE

Mais elle est jeune, elle!


JENNY

Je m'en fous! Je suis jeune,

moi. Qu'est-ce que tu crois, alors?


ENZA

Toi, le cabaret te manque pas?

Bien moi, je ris.

Excuse-moi, mais ne dis pas

le contraire, là.

Allez, à d'autres,

s'il te plaît.


JENNY

Oui.


ANGÉLIQUE

J'ai même pas le temps

de penser au cabaret.

Je te dis franchement.

Non, non, non.

Parce que, tu sais, déjà,

je prépare le mariage et tout ça.

Je vais voir mes petits enfants

parfois. Je m'ennuie pas.

Regarde. C'est une grande maison.


ENZA

Alors là, il faut avoir

une femme de ménage.


JENNY

Regarde-moi ça. Tes ongles

n'étaient pas comme ça avant.


ANGÉLIQUE

Bien non.


JENNY

Et alors?


ANGÉLIQUE

Tu sais, il y a beaucoup

de choses à faire ici.



BLONDE

Est-ce que tu es

au moins heureuse?


ENZA

C'est ça qu'on veut savoir.


ANGÉLIQUE

Ce qui est bien, c'est qu'il

me fait beaucoup rire.


ENZA

Ça, c'est bien.


ANGÉLIQUE

Mais... il y a quand même

un petit souci

parce que le soir,

quand je vais me coucher

et il veut m'embrasser,

là, je commence à bloquer.


ENZA

C'est-à-dire?


ANGÉLIQUE

C'est-à-dire que j'arrive pas.

Je me sens pas à l'aise.


ENZA

Quoi? Vas-y, donne-nous

plus de détails.


ANGÉLIQUE

Bien, je me sens pas...

Je me sens pas bien, quoi.

Comme je t'ai dit-


ENZA

Quoi? Au niveau de quoi?


JENNY

Il a un problème ou quoi?


ANGÉLIQUE

Moi, j'ai un problème.


JENNY

C'est toi qui as un problème?



BLONDE

Mais qu'est-ce que tu as?


JENNY

Tu n'arrives pas?


ANGÉLIQUE

Non.


JENNY

Ça, c'est pas normal.


ENZA

Et il tient comme ça?

Il t'a rien dit?

Il t'a pas...


ANGÉLIQUE

Bien, tu vois, il est quand

même gentil. Il est sympa.

Il a dit: "Bon, j'attendrai."

Je voulais pas qu'il presse

les choses, tu vois.

Alors, je l'ai fait attendre.

J'ai dit: Pas avant le mariage.


ENZA

T'as pas couché avec lui,

t'as quand même fait des câlins?

Est-ce que tu l'as caressé?

Tu lui as fait une pipe ou...


ANGÉLIQUE

Non, rien de tout ça.


ENZA

... des choses de ce genre

sans avoir de rapports? Rien?


JENNY

T'as rien touché?



BLONDE

Mais ça va aller!

Arrête, là.

Qu'est-ce que tu tires?


ENZA

Allez, la petite timide là!

Il va falloir qu'elle assure

la nuit de noces.


JENNY

Je t'ai déjà dit, hein.

Ah, ça va chauffer.

Tu vas courir dans toutes

les pièces, ma fille.


Toute la famille est à la plage près du kiosque de barbe à papa.


Ensuite, la famille se promène à la foire, puis sur une grand terrain de montgolfières.


SÉVÉRINE

(Courant derrière NATH)

Y

Où tu vas, là?


Toutes les montgolfières gonflent leur voile pour une envolée.


Près des nacelles, ANGÉLIQUE observe un brûleur sous le ballon.


Les enfants jouent dans des jeux d'eau.


PÈRE

On va y aller, nous.


SÉVÉRINE

Oui.


ANGÉLIQUE

Oh viens, on reste

encore un peu.


PÈRE

(Tenant ALY dans ses bras)

Regarde, la petite,

elle dort déjà.


ANGÉLIQUE

Vous êtes sûrs

que vous voulez pas rester?


SÉVÉRINE

Non, mais ils sont fatigués.

Vous êtes fatigués?


NATHY

Oui.


MARIO

Je dois rentrer et je suis KO.


ANGÉLIQUE

Michel, nous, on reste encore?


MICHEL

Si tu veux.


ANGÉLIQUE

Bon bien, on se dit au revoir.

Rentrez bien.


SÉVÉRINE

Vous aussi, hein.


ANGÉLIQUE

C'est dommage.


MICHEL

Salut Seb, à la prochaine.


Un HOMME, PATRICK, raconte des anecdotes sous la tente.


PATRICK

Un soir, fin

de soirée incroyable,

sur la table, style danse

"hop" avec les épaules. Pam,

pam, pam! Le soutien-gorge, paf!

(Propos traduit de l'allemand)

Les seins à l'air! Et t'as fini comme ça.


ANGÉLIQUE

Vous savez quoi?

J'ai envie d'aller au cabaret,

chez mes copines.

Qu'est-ce que vous en dites?


MICHEL

Non, non, non.

(Propos traduit de l'allemand)

Non, c'est fini. On rentre.


PATRICK

On a assez bu là. Non?


ANGÉLIQUE

Tu n'as pas envie

d'aller avec...


PATRICK

Écoute, ma femme m'a laissé

sortir. J'en ai profité un peu.

Il faut pas trop tirer

sur la corde non plus.


MICHEL

Il est sérieux, lui.

Allez, on rentre.


ANGÉLIQUE

Mais pas catholique non plus.

Non, allez. Ça fait longtemps

qu'on s'est plus vus.

On peut encore continuer

à faire la fête au cabaret.


PATRICK

On aura l'occasion de se voir.


ANGÉLIQUE

S'il te plaît.


PATRICK

On aura l'occasion.


MICHEL

J'ai dit non! On rentre.


PATRICK

Bon, c'est fait. Michel...

Ça m'a fait plaisir

de te rencontrer.


MICHEL

Patrick, au plaisir.

On se reverra.


PATRICK

Angélique...

Continuez bien.

Je vous souhaite

beaucoup de bonheur.


MICHEL

(Propos traduit de l'allemand)

On continue rien du tout.

On va y aller.


ANGÉLIQUE

Qu'est-ce que tu fais

comme tête là?


MICHEL

Je suis fatigué.


ANGÉLIQUE

Alors, rentre à la maison.

Va regarder ta télé.


MICHEL

(Propos traduit de l'allemand)

T'as assez bu, tu crois pas?


ANGÉLIQUE

Non. J'ai envie de sortir

encore. C'est tout.


MICHEL

(Propos traduit de l'allemand)

J'ay payé toute la journée...

pour toi, pour tes enfants.


ANGÉLIQUE

Pourquoi tu dis ça?


MICHEL

(Propos traduit de l'allemand)

Ça suffit!

C'est tout ce que tu fais--


ANGÉLIQUE

C'est quoi ces reproches-là?


MICHEL

C'est toi qui me fais

des reproches. Je t'ai rien dit.


ANGÉLIQUE

Tu me fais des reproches parce

que tu étais avec ma famille?


MICHEL

On part, c'est tout!

C'est l'heure.


ANGÉLIQUE

Non, je rentre pas.


MICHEL

Ah, tu rentres pas?

Écoute, je te préviens, t'as

intérêt de rentrer avec moi.


ANGÉLIQUE

Ne me touche pas.

Non mais! Comment tu me parles?

Et je te dis une chose:

jusqu'à présent, il y a personne

qui m'a commandé comme ça.

Et je me laisse pas commander

par toi. Est-ce que c'est clair?


MICHEL

Alors, va les voir

tes copines. J'en ai marre.

Va. Dégage dans ton bordel

d'où tu viens là.


ANGÉLIQUE danse dans le bar avec ses copines.


ANGÉLIQUE

Eh bien, c'est sympa!


Plusieurs clients dansent avec les filles. ANGÉLIQUE fait la fête.


ANGÉLIQUE

(Approchant un client au bar)

Bonsoir.


CLIENT

Bonsoir.


ANGÉLIQUE

Ça va?


CLIENT

Ça va, ça va. Et toi?


ANGÉLIQUE

J'aime bien les jeunes, moi.


CLIENT

C'est quoi ton prénom?


ANGÉLIQUE

Moi? Tu veux savoir

comment je m'appelle?

C'est Angélique.


CLIENT

Angélique? Enchanté.


ANGÉLIQUE

Enchantée. Pas mal, là.


CLIENT

Merci.


ANGÉLIQUE

(Tâtant le client)

Regarde-moi ça.


CLIENT

Mmh, c'est bon ça.


ANGÉLIQUE

Oui, oui.


CLIENT

Profite. T'inquiètes.

Il y a pas de souci.

Moi aussi, je kiffe tout ça.

J'aime bien les femmes

qui ont le compteur élevé.


ANGÉLIQUE

Ah, les femmes d'expérience?


CLIENT

Voilà.


ANGÉLIQUE

Tu es bien tombé avec moi.

Qu'est-ce que tu veux?


CLIENT

J'ai envie de te caresser, là.


ANGÉLIQUE

Il faut aller au Petit Paris.


CLIENT

C'est parti, alors.


ANGÉLIQUE

Oui, c'est parti, mais il faut

prendre une bouteille.


CLIENT

Non, je paye pas pour ça, moi.

Tu m'as regardé?

Normalement, c'est toi

qui devrais payer pour moi.

Tu me la suces ou quoi?

On se casse et tu me

la suces tranquille.


ANGÉLIQUE

Comment tu parles!

Tu parles toujours comme ça?


CLIENT

Je vais t'écarter les jambes

et te la mettre comme jamais.


ANGÉLIQUE

Arrête, moi, je te fous

ma main dans la gueule, hein!

Si tu veux une pute,

va te la choper à Sarrebruck.

Il y en a assez.


CLIENT

En plus, t'es marrante.

Toi, t'es la pute qu'il me faut.


ANGÉLIQUE

Je suis pas une pute

premièrement.

Et moi, on me respecte. OK?


CLIENT

Tu veux du respect?

Va faire caissière.


ANGÉLIQUE

Ça suffit maintenant.

Arrête de me toucher.


CLIENT

Détends-toi.

T'es qu'une pute.

Je vais te la mettre.

Hé oh! Tu te prends

pour qui? Hé, doucement.

Tu me tapes pas, moi.

Espèce de salope.


ANGÉLIQUE

Tu sors maintenant

tout de suite.

Ne me touche pas!


CLIENT

J'en veux même pas, ça.


ANGÉLIQUE

Dehors!


ENZA

Oh! Qu'est-ce qui se passe?


ANGÉLIQUE

Casse-toi!


CLIENT

Il y a quoi?


ANGÉLIQUE

Sors! Dehors, j'ai dit!


CLIENT

Je bouge pas!


ENZA

Nounours!


CLIENT

Appelez Nounours, Winnie

l'ourson, qui vous voulez.

Je m'en bats les couilles, OK?


ANGÉLIQUE

Allez, prends ton pote là

et sortez.


NOUNOURS

Écoute mon ami, c'est quoi?

Qu'est-ce qu'il y a?


CLIENT

T'as cru que j'étais

ton bébé ou quoi?


ENZA

Angélique, reste là!


ANGÉLIQUE prend un siège de tabouret et elle le soulève.


CLIENT

Hé, lâche-moi!


ANGÉLIQUE

Ta gueule!

Raus! Raus!


Le NOUNOURS pousse le client vers la sortie, ANGÉLIQUE veut participer à la bagarre.


CLIENT

Va te faire foutre!


ENZA tente de retenir ANGÉLIQUE.


ENZA

C'est bon, il est parti.


ANGÉLIQUE

Lâche-moi!

Maintenant, ça commence

à me chauffer.


ENZA

Ça va dégénérer, c'est bon.

Bois ton coup, reste tranquille.

Bon, la fête continue!


ANGÉLIQUE

Merde alors!


ENZA

C'est bon! J'ai dit c'est bon!


ANGÉLIQUE

Si tout le monde était comme--


ENZA

J'ai dit c'est bon!


ANGÉLIQUE

Eh bien, tu pouvais fermer

le cabaret, hein!


ENZA

Ferme ta gueule maintenant!


ANGÉLIQUE

Basta.


ENZA

Ferme ta gueule!

Commence pas!

Tu te calmes. OK? Je te le dis

gentiment, là. Point barre.


ANGÉLIQUE

T'es une vraie maquerelle.

Tu sais que ramasser les sous.

Tes dollars, ils sont dans les yeux.


JENNY

Arrête.


ANGÉLIQUE

Ça suffit.

Je vais lui en claquer une.

Puffmutter!


ANGÉLIQUE casse un verre.


JENNY

Mais Angélique,

t'es folle ou quoi?


BLONDE

Calme-toi!

Non, tu me touches pas!

Franchement, quand t'es

comme ça, tu me touches plus.

Non, Angélique! Arrête! Arrête!


ANGÉLIQUE

Va te faire foutre, toi!


ENSEMBLE

Arrête, Angélique!


BLONDE

Angélique, arrête!


ANGÉLIQUE

Nounours! Viens ici!

Fous-moi ces salopes dehors.

Je peux plus les voir.


BLONDE

Ça va, Enza? Ça va toi?

Comment tu me parles?

T'es qui pour dire ça?


ANGÉLIQUE

Tu es pas à ma hauteur!

Moi, j'étais une superstar.

Moi, j'étais belle

quand j'étais gosse.

Toi, qu'est-ce que tu montres?

Ton cul et tes seins. Juste ça.


BLONDE

Pourquoi t'ouvres ta gueule?

Tu la ramènes!

T'as qu'à te barrer!

La porte est là-bas.

Rentre chez toi.


ANGÉLIQUE

Ici, je suis chez moi.


BLONDE

T'es pas chez toi, ici!


ENZA

T'es plus chez toi, ici! Fini!


ANGÉLIQUE

Si, je suis chez moi.


ENZA

Ah non, terminé! Basta!


BLONDE

C'est elle la patronne,

pas toi. Elle dit de te barrer!


ANGÉLIQUE marche dans la rue complètement ivre.


NOUNOURS

Allez, va à la maison.


ANGÉLIQUE

J'ai envie de te claquer ça

dans la tête.

T'éclater ça dans ta gueule.


NOUNOURS

Et alors?


ANGÉLIQUE

Et alors?


NOUNOURS

Et alors quoi?


ANGÉLIQUE

Fuck you!

(Frappant les murs avec son sac)

Ces sales putes, là.


ANGÉLIQUE marche dans la rue jusqu'à la gare où des jeunes traîne la nuit.


Au matin, ANGÉLIQUE est rentrée. MICHEL n'est pas content.


MICHEL

Avec toi, il y a même pas

de limite. Je comprends pas.

Et en plus, t'as l'alcool

mauvais encore.

Tu deviens méchante, agressive.

Qu'est-ce qui se passe avec toi?

Toute la nuit, je t'ai attendue.

Est-ce que c'est ma faute

ou quelque chose? Je sais pas.

Explique-moi. Donne-moi

une explication, là.

J'aimerais quand même

comprendre.


ANGÉLIQUE

Je me souviens pas

ce que j'ai dit hier.

Je sais plus rien.


MICHEL

Une bonne excuse.


ANGÉLIQUE

Quand je bois,

je sais pas ce que je dis.

Je regrette après.


ANGÉLIQUE fait du ménage.


MICHEL s'occupe du jardin.


ANGÉLIQUE visite une salle pour le mariage.


SAMUEL

C'est pas adapté.


ANGÉLIQUE

Je trouve aussi que

c'est grand, mais je pensais

que c'était peut-être

bien avec tout le monde.


SAMUEL

Sur la commune de Forbach, de

toute façon, c'est tout, hein.

Pourquoi t'attends la dernière

minute pour chercher la salle?

Vous auriez pu commencer

à regarder de votre côté.

Pourquoi vous attendez

que j'arrive, moi?


MICHEL

Écoute, je suis désolé.

Je savais pas.


SAMUEL

Pour la sono en plus,

je vois pas d'enceintes.


LOCATEUR

Il y a pas de sono.



SAMUEL

Vous avez pas de sono?


LOCATEUR

On n'a pas de sono, non.


SAMUEL

C'est compliqué de faire

la fête du coup, là-dedans.


LOCATEUR

Là, c'est vraiment

pour vous rendre service.

Au dernier moment comme ça,

on n'a pas de possibilités.

C'est le week-end

où c'est libre.

C'est tout ce qu'on a et...


SAMUEL

Je passe un appel

à Petite-Rosselle or Stiring.

On trouvera forcément

une salle. Hum?


ANGÉLIQUE

Hum, hum.

(Propos traduit de l'allemand)

Ça va s'arranger.

On va trouver.


ANGÉLIQUE

(Propos traduit de l'allemand)

Il était tellement pressé.


SAMUEL

(Propos traduit de l'allemand)

Ça va aller, pas de problème.

Franchement, t'inquiètes pas.

Bon, en tout cas,

ce sera pas ici.


SAMUEL discute de MICHEL avec SÉVÉRINE et MARIO.


SÉVÉRINE

Moi, je l'aime bien.

Je le trouve sympa.


SAMUEL

Et toi?


MARIO

Moi, je me comporte bien

avec lui. C'est un bon gars.

Mais j'y crois pas trop,

à leur conte de fées.


SAMUEL

Pourquoi?


MARIO

Je sais pas.

Je le sens comme ça.


SAMUEL

Moi, je trouve qu'elle fait

des efforts. Faut qu'on

l'encourage.

Sinon, c'est nous

qui allons nous la cogner.


MARIO

C'est sûr.


SÉVÉRINE

Oui, euh, "nous"?

Toi, t'es à Paris.


SAMUEL

Venez, on va se planquer.

Mais venez!


SAMUEL, MARIO et SÉVÉRINE se cachent derrière une voiture en voyant arriver MICHEL et ANGÉLIQUE.


ANGÉLIQUE

Sam, Mario?

Ils nous ont laissés en plan.


SAMUEL

(Arrivant par-derrière en criant)

Donne-moi ton sac!


ANGÉLIQUE

(Hurlant)

N'importe quoi!

Hé, vous voulez

que j'aie une crise cardiaque.

(Riant)

Oh non!


SAMUEL

Tu vois, je te rends ton sac.

Il y a rien dedans.


ANGÉLIQUE

Alors là, franchement, dis...


SAMUEL

On y va.



Le soir venu, SAMUEL salue sa mère.


SAMUEL

Allez.


ANGÉLIQUE

Ah, je suis contente

que "t'es" venu.

Mmm....

Allez, ciao!


SAMUEL

Ciao. Ciao, Michel!


SAMUEL monte dans sa voiture, où SÉVÉRINE et MARIO sont déjà.


ANGÉLIQUE ne dort pas, dans le lit près de MICHEL qui ronfle.


ANGÉLIQUE est dans le train avec CYNTHIA. Elles trouvent un compartiment où s'asseoir.


ANGÉLIQUE

Montre-moi voir les bijoux

que tu portes.

C'est pas mal.


CYNTHIA regarde aussi les bijoux de sa mère. ANGÉLIQUE donne une chaînette à CYNTHIA.


CYNTHIA

Merci.


ANGÉLIQUE montre sa chambre à CYNTHIA.


ANGÉLIQUE

Voilà, je m'excuse hein,

que c'est un peu comme ça.

C'est pas comme

chez toi à Metz.

Tu as une belle chambre qui...

qui est bien grande, un grand lit.

Ici, c'est un petit lit, hein.

Ça te plaît?


CYNTHIA

Oui.


ANGÉLIQUE

C'est pas...

On va changer ça plus tard.

Je pourrai te l'arranger

comme tu voudras.

Michel, on va la laisser.

Installe-toi tranquillement,

d'accord?


MICHEL

Allez, à toute

à l'heure, Cynthia.


CYNTHIA

À tout à l'heure.


ANGÉLIQUE fait rentrer les amis de MICHEL en douce pour l'enterrement de vie de garçon.


ANGÉLIQUE

Chut!


Soudainement, les amis de MICHEL assaillent MICHEL qui travaille à l'ordinateur. Ils l'attachent avec une corde.


MICHEL

Au secours! Angélique!


AMIS

Non, non, non!

T'as voulu te marier!


Les AMIS de MICHEL lui pincent le nez et l'obligent à boire.


Dans le jardin chez SÉVÉRINE, ANGÉLIQUE et CYNTHIA arrivent.


SÉVÉRINE

Elles sont là!


SAMUEL

Elles sont belles!

Elles sont belles!

Cynthia! Cynthia!

Comme elle est grande!

Attends, je me lève.


CYNTHIA

Ça va?


SAMUEL

Oui. Et toi?


CYNTHIA

Oui.


NATHY

Bonjour, madame.


SAMUEL

C'est tata Cynthia.


SÉVÉRINE

Meresia.


ALY

Tata Cynthia!


SAMUEL

Ça va, Cynthia?


CYNTHIA

Oui, ça va.


SAMUEL

T'as grandi, hein.


CYNTHIA

Oui, bien oui.


MARIO

En tout cas, ça me fait

plaisir de te revoir, Cynthia.


CYNTHIA

Bien, moi aussi,

ça fait plaisir.

Ça fait longtemps.


SAMUEL

T'es hyper jolie.


CYNTHIA

Merci, c'est gentil.


MARIO

Et tu fais quoi?


CYNTHIA

Je fais un CAP

de prothèses dentaires.

Et puis... Bien voilà quoi.


SAMUEL

Mais c'est bien, ça.


SAMUEL

Tu vois, il y en a qui vont

réussir dans la famille.


ANGÉLIQUE

Ah bien oui hein, comme toi.


SAMUEL

Tu pourras refaire

les dents de maman.


ANGÉLIQUE

(Propos traduit de l'allemand)

Tu es vraiment un merdeux.


SAMUEL

Guck mal. Donne-moi ton verre.

T'es sûre que tu veux l'enterrer?


ANGÉLIQUE

Eh bien vas-y.


SAMUEL

T'es sûre, on l'enterre hein?

Crois-moi que là, c'est terminé.

Tu seras plus une jeune fille.

T'en as envie?


ANGÉLIQUE

Vas-y! Vas-y!


SAMUEL ouvre la bouteille de champagne et vers un verre à tous.


À la fin de la soirée, SAMUEL raccompagne ANGÉLIQUE et CYNTHIA.


SAMUEL

Allez, repose-toi bien.


CYNTHIA

OK. Merci et à demain.


SAMUEL

À demain. Ça va être

une grosse journée.


CYNTHIA

Allez, bisous.


SAMUEL

Bisous.

(S'adressant à ANGÉLIQUE qui est restée dans l'auto)

Alors, qu'est-ce qu'il y a?


ANGÉLIQUE

Bien... Tu sais que...

Toi, tu me ressembles beaucoup

et on se confie pas mal de choses.

Parce que c'est pas aux autres

que je peux parler

comme ça, tu vois?

Je sais pas comment t'expliquer.


SAMUEL

Ça va pas?


ANGÉLIQUE

Moi, j'ai des doutes pour

le mariage.


SAMUEL

Mais ça veut dire quoi,

tu as des doutes sur le mariage?

Tu flippes, t'as peur.

C'est normal, ça.


ANGÉLIQUE

Tu sais, moi, je panique un peu.


SAMUEL

C'est normal.

C'est normal.

Tu te maries demain.

Attends, tout le monde...

Mais... Sois plus claire.

Je comprends

pas ce que tu veux dire.

T'as plus envie de te marier?


ANGÉLIQUE

Non, c'est pas vraiment ça.

Je veux seulement t'expliquer

que... Michel et moi,

c'est pas le grand amour.

Moi, je sais que quand

tu aimes quelqu'un,

c'est que tu veux être

toujours dans ses bras,

sans arrêt.. Sans arrêt.

Tu vois ce que je veux dire?

Tout faire avec lui. Tout.

Sans penser à quoi que ce soit.

Sans réfléchir.

Tu te sens jeune.

Tu te sens belle.

C'est quelque chose

de fantastique.

Et ça, c'est pas avec Michel.


SAMUEL

Mais là, tu me

parles de l'amour

comme si t'avais 14 ans.

Tu sais, il faut faire

des compromis

aussi dans la vie.


ANGÉLIQUE

Oh, des compromis.

Quand tu aimes, t'as pas

besoin de compromis.


SAMUEL

Tu te rends compte quand même

que t'es à la veille du mariage?

Tout le monde est venu et

t'es en train de dire quoi?


ANGÉLIQUE

Je sais pas.


SAMUEL

C'est un mec qui t'aime.

Il est fou amoureux de toi.

Ça se voit.

Et ça, franchement,

essaie de... de le préserver.

Fais attention à ça.

Ne gâche pas tout.

Là, on arrive, on voit

que tu te reprends en main,

que t'as envie de...

... d'être un peu plus

sérieuse, quoi.


ANGÉLIQUE

Tu sais ce que moi,

j'ai pensé?

Enfin, ça me passe par la tête.

J'ai pensé que j'aimerais bien...

que tu m'emmènes avec à Paris.

Je connaîtrais peut-être

d'autres gens.

Je serais avec toi.

Je serais pas loin.

Tu vois, je veux pas

te déranger.

Mais je me trouverai

peut-être un petit boulot.


SAMUEL

Mais arrête voir, maman!

Sérieusement, tu connais

quoi de Paris? Dis-moi voir.


ANGÉLIQUE

Je trouve que c'est beau

à Paris.


SAMUEL

T'es pas du tout adaptée.

Paris, t'as pas de sous,

tu fais rien.

C'est terminé.

Tu seras bien avec lui.


ANGÉLIQUE

Oui, je sais que tu as raison et...

t'es venu pour mon mariage,

alors ne t'inquiète pas.


SAMUEL

Je pense que tu as peur.

Je pense que--


ANGÉLIQUE

Oui, je sais que...

Tu sais, ça me...

C'était peut-être une idée

que j'ai eue dans la tête.

Mais c'est pas grave.

J'ai un petit peu rêvé.

Voilà.

C'est ce que j'ai voulu aussi.


Les AMIS de MICHEL sont toujours à la maison.


ANDRÉ

Angélique!

Viens, Angélique! Assieds-toi.

Viens t'asseoir. Viens boire

un coup avec nous.


MICHEL

Mais c'est à cause de toi.

C'est l'émotion.

Franchement,

c'est du n'importe quoi.


AMIS

2-0! 2-0!.

Non, non, il était

tellement ému par...

Regarde l'autre

comme il est content là.


Tout le monde se prépare pour le mariage.


SAMUEL

Regarde déjà

la gueule de la nièce.


SÉVÉRINE

Ah oui, mais t'as pas

de ciseaux, toi?


CYNTHIA

Non.


SÉVÉRINE

Sam, il y a pas

un deuxième ciseau, là?


LES AMIS de MICHEL décorent leur voiture.


AMI

Eh, il a la classe quand même!


SAMUEL

Hé, vous êtes juste

une voiture de témoins, hein!


AMI

Oui, mais attends, il y a

le marié qui vient là-dedans.


MICHEL sort de la maison le premier. AMIS et parents acclament le futur marié.


AMI

Il est beau, hein!


MICHEL

Merci. Merci, les enfants.


ANGÉLIQUE est seule dans la salle de bain. On frappe à la porte.


ANGÉLIQUE

(Reniflant)

C'est qui?


CYNTHIA

(À travers la porte)

C'est nous.


ANGÉLIQUE

Attendez un instant.


SÉVÉRINE

Qu'est-ce qu'elle fout?


CYNTHIA

Je sais pas.


ANGÉLIQUE ouvre la porte de la salle de bain.


SÉVÉRINE

Oh yeah! Enfin!


CYNTHIA

Eh bien, alors?


SÉVÉRINE

Attends, je vais lui

faire les cheveux.

Tiens, tu peux juste

le brancher? Merci.


CYNTHIA et SÉVÉRINE coiffent et maquillent leur mère.


MICHEL et ANGÉLIQUE sont assis côte à côte pour la cérémonie. Les AMIES d'ANGÉLIQUE sont toutes présentent.


CÉLÉBRANT

Angélique et Michel,

en vous engageant

dans la voie du mariage,

vous vous promettez

amour mutuel et respect.

Veuillez maintenant

vous donner la main

et échanger vos consentements.


MICHEL

Moi, Michel Henrich,

je te reçois,

Angélique Litzenburger,

comme épouse.

Je promets de te rester fidèle

dans la santé et la maladie,

dans le bonheur et les épreuves,

pour t'aimer tous

les jours de ma vie.

Angélique, reçois

cette alliance

en signe de mon amour

et de ma fidélité.


ANGÉLIQUE

Michel, reçois cette alliance,

signe de mon amour

et de ma fidélité.


CÉLÉBRANT

Que Dieu bénisse votre union,

Lui qui est Père, Fils

et Saint-Esprit.

Et soyez heureux.


ANGÉLIQUE

Merci.


ANGÉLIQUE et MICHEL marchent dans l'allée en souriant.



Plus tard, ANGÉLIQUE et MICHEL partent dans la voiture vers la salle de noces sous les vivats de la famille et des amis.


ENSEMBLE

La mariée! La mariée! La mariée!


CHAUFFEUR

J'arrive même pas à avancer.

Je peux rien faire.


ENSEMBLE

Michel! Angélique!

Michel! Angélique!


Les voitures se suivent. Tous klaxonnent pour accompagner les mariés.


Le défilé des voitures roule vers la salle de réception.


JENNY

Angélique! Vive les mariés!

Ouais!


Dans la salle de réception, on apporte le gâteau de mariage.


ANNONCEUR

Bravo! Wouh!


Les convives acclament les mariés et le gâteau.


MICHEL

Je voulais juste vous

remercier de votre présence,

et je donne la parole...

À... la... mariée.


ANGÉLIQUE

Merci.

Je suis contente de vous voir.

Ma famille, mes amis...

et surtout mes enfants.

C'est très important pour moi.

Surtout mes enfants.

Mes quatre enfants.


ENSEMBLE

Wouh!


SAMUEL

Euh...

On dit généralement

dans les contes:

"Ils se marièrent et ils eurent

beaucoup d'enfants."

On est sauvés parce qu'à

ton âge, c'est plus possible.

Non, plus sérieusement.

J'espère que vous allez

être heureux ensemble,

et que vous allez pouvoir

vous reposer l'un sur l'autre,

et que vous allez vous aimer.

Parce que la vie, c'est quand

même triste quand on est seuls.

Je peux vous en parler.


SÉVÉRINE

Bon, t'es têtue. Moi aussi.

On se ressemble de trop.

Ça, tu sais.

Et je suis très fière

quand on me dit

que je te ressemble.

Pour moi, c'est très

flatteur. Voilà.

Je vous souhaite

une longue vie heureuse.


MARIO

Non, pas moi.


SÉVÉRINE

Si, allez. Hop, hop, hop!

Mario! Mario! Mario!


ENSEMBLE

Mario! Mario! Mario!


MARIO

Maman.

Quand bien même

je parais distant

et que j'exprime

peu mes sentiments,

je voulais te dire comme quoi

je vois les efforts que tu fais.

Je suis fier de toi.

Je sais pas trop quoi

dire non plus.


HOMME

Tu l'aimes.


MARIO

Je t'aime.


ENSEMBLE

Hey!


CYNTHIA

Donc, maman...

Euh...

Bien, moi, ce que je veux

te dire, c'est que...

malgré... le temps qui

s'est passé entre...

entre... nous,

je... voulais que tu saches

que malgré tout,

il y a pas eu une fois

où j'ai pas pensé à vous.

J'ai toujours été...

J'ai toujours eu beaucoup

d'amour pour vous.

Alors... Pour vous tous.

(Sanglotante)

Et... et...

C'est pas parce que j'ai eu

la chance d'avoir

une seconde famille

que j'ai oublié ma première

et celle de mon coeur.

Je peux vous dire

que je vous aime tous

et pour toujours.

Et vous êtes

mes frères et soeurs

du sang et de la vie.

Et je t'aime, maman.


ENSEMBLE

Oh!


Les frères et sœurs s'embrassent.


La chanson « Laisse-moi t'aimer » commence à jouer et ANGÉLIQUE et MICHEL s'avancent pour couper le gâteau.


ANGÉLIQUE

(S'adressant à CYNTHIA)

Je t'aime.

(S'adressant à ses autres enfants)

Je vous aime.


ANGÉLIQUE distribue les parts de gâteau, aux enfants d'abord.


Ensuite, ANGÉLIQUE et MICHEL dansent.


Pendant la chanson, la soirée évolue, tous s'amusent.


Après la soirée.


SÉVÉRINE

Allez.

On y va.

On va rentrer à la maison.

Au revoir.


SAMUEL

Au revoir.


SÉVÉRINE

À la prochaine.


ANGÉLIQUE serre CYNTHIA longuement.


SAMUEL

Cynthia...


CYNTHIA

Merci, hein.

Bonne soirée.


MICHEL

Allez.


ANGÉLIQUE

Ciao.


MICHEL et ANGÉLIQUE se retrouvent seuls à la maison.


MICHEL se déshabille et ANGÉLIQUE retire ses bijoux. Elle défait ses parures de tête.


MICHEL et ANGÉLIQUE sont presque nus sur le lit. MICHEL caresse doucement ANGÉLIQUE qui semble gênée.


MICHEL

Bouge pas.


ANGÉLIQUE s'étend.


MICHEL caresse ANGÉLIQUE


MICHEL veut embrasser ANGÉLIQUE, mais elle se redresse et s'assoit.


MICHEL

Il faut pas que t'aies peur.

Je suis pas une brute, tu sais.

À chaque fois que je te caresse

et que je t'embrasse,

tu te refuses à moi.

Pour quelle raison?

T'es mal à l'aise?

Bah, réponds-moi au moins.


ANGÉLIQUE

Je sais pas.


MICHEL

Comment tu sais pas?

Je te plais pas?


ANGÉLIQUE

Je suis pas amoureuse de toi.


MICHEL

Qu'est-ce que tu m'as dit, là?

J'ai pas bien entendu?

Tu peux me répéter

ce que tu as dit?


ANGÉLIQUE

C'est pas le genre...

que je m'imaginais.

Je pensais que ça allait marcher.

Mais ça marche pas.


MICHEL

T'es pas sérieuse, là?

T'es pas sérieuse?


MICHEL se lève et crie.


MICHEL

Tu me prends

pour un con là ou quoi?

Tu sais ce que tu es

en train de me faire?

Tu sais que faire

souffrir les gens,

c'est tout ce que tu sais

faire, toi?

On peut pas faire ça

à quelqu'un!

Est-ce que je méritais ça?

Il faut être malade

pour faire ça!

Espèce de salope!

Tu me mets la honte!


MICHEL pleure.


ANGÉLIQUE est assise au bord du lit. MICHEL pleure.


ANGÉLIQUE caresse les épaules de MICHEL. Ensuite ANGÉLIQUE s'habille. MICHEL renifle. ANGÉLIQUE marche dans la nuit.


ANGÉLIQUE se retrouve dans un bar et prend un verre. ANGÉLIQUE danse.


Générique de fermeture



Films

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Cinéma
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par