CinéTFO

Retrouvez le meilleur du cinéma sur CinéTFO! Profitez de notre sélection de films offerts gratuitement pour (re)découvrir des classiques et des oeuvres incontournables du cinéma d'auteur contemporain. Pour la programmation en ondes, consultez le Passeport CinéTFO!

Partager
Image univers CinéTFO Image univers CinéTFO

Vidéo transcription

L'empreinte

Poursuivie par ses souvenirs, Sophie ne parvient pas à oublier la trame sonore de son passé.



Réalisateur: Claudia Hébert
Acteurs: Laurence Dauphinais, Mathieu Lepage, Yan Rompré
Année de production: 2012

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr

Une femme marche dans la ville, la nuit. Elle traverse un carrefour. Une voiture klaxonne. Elle presse le pas. La femme arrive près d’un café d’où on peut entendre de la musique. Par la vitrine, elle voit des musiciens. Elle entre dans le café. La femme salue un ami et le rejoint. Ils s’embrassent. Le couple s’assoit à une table. Un serveur leur apporte des verres. La soirée passe. Le couple rit. La musique tzigane joue. Une femme danse. Le couple se rapproche et s’embrasse langoureusement.


Un autre soir, au même café, le couple est assis à la même table. Cette fois, cela semble moins joyeux. La musique aussi est moins joyeuse. La FEMME se lève, prend son manteau et s’en va. C’est la rupture. La FEMME sort dans la rue et marche seule dans la rue déserte. Elle retient ses larmes. La femme s’arrête devant une boutique de robe de mariée et pleure.


Titre :
L’empreinte


Deux femmes sont assise au bord de l’étang du parc Champagneur, dans le quartier Outremont à Montréal.


AMIE DE LA FEMME

J'ai croisé Julien

l'autre fois dans la rue.

Comment ça va, vous deux?


FEMME

On n'est plus ensemble.

Mais c'est correct, là.

C'est une décision commune.

Même moi, je suis surprise

que ça ait duré

jusqu'à il y a

pas longtemps, tu sais.


Plus tard, la FEMME est avec une autre amie dans une librairie du quartier.


FEMME

(Chuchotant)

Il fallait tout le temps

qu'il appelle sa mère.

En vacances.

Fatigant.


Les deux amies marchent dans le parc Champagneur à l’automne.


FEMME

Je sais pas, euh… Cinq mois?

Puis… Des fois, j'aurais

voulu plus, mais…


La FEMME est avec son autre amie à la librairie.


FEMME

(Chuchotant)

Son hamster…

Son crisse de hamster.

Insupportable.


Dans le parc, en marchant, la FEMME discute avec son amie.


AMIE DE LA FEMME

Je sais pas, le

timing.


Dans la librairie, les deux femmes discutent.


FEMME

(Chuchotant)

Puis, il se limait

tout le temps les ongles.

C'est trop pas viril.


De nouveau dans le parc, les deux amies discutent.


FEMME

Non, non, on était pas

un super bon match.

On s'entendait bien,

c'était cool puis tout, mais…

C'est juste pas arrivé.


La femme marche dans le parc avec une troisième amie.


FEMME

Je pense pas qu'on était

vraiment amoureux.


Dans la librairie, la FEMME livre des confidences.


FEMME

(Chuchotant)

Oui, le sexe était bon.

Mais c'est pas ça

le plus important.

Oui, mais non.


La femme entre chez elle. Elle claque la porte. Elle s’appuie sur un mur, comme découragée. Elle repense à ses premières rencontres avec JULIEN, au café.


Dans l’appartement la FEMME se morfond. Elle frappe le mur à coup de pied avant de reprendre son manteau et ressortir de l’appartement.


La femme est au café. Elle lit. Un SERVEUR s’approche et l’aborde au moment où elle s’apprête à boire une gorgée, qu’elle recrache.


SERVEUR

T'attends quelqu'un?


FEMME

Ouache!


Le SERVEUR essuie la table devant la FEMME.


FEMME

Je pense pas que

ce soit une bonne idée.


SERVEUR

Ah, je voulais être galant.

Tiens, prends ça, j'oserais

pas le faire sur ton…


La FEMME essuie sa robe avec le torchon. Puis le tend au SERVEUR.


FEMME

Il va falloir le changer, hein.


La FEMME pointe un bandage que le SERVEUR porte à la main.


SERVEUR

Non, l'alcool,

ça va le désinfecter.


FEMME

Comment tu t'es fait ça?


SERVEUR

C'est un accident de [mot_etranger=EN]shaker[/mot_etranger].

FEMME

Vraiment?


SERVEUR

Non. Non.

Hier soir, je me suis battu

avec une bête sauvage.

Il a fallu que je me

défende à mains nues.

Ça ou n'importe

quelle autre histoire

qui pourrait me faire

paraître plus viril.

Choisis.


FEMME

OK.


SERVEUR

Hum-hum.


FEMME

(Hésitant)

Hum…

OK!

Bien, à partir

d'aujourd'hui, pour moi,

je pense que tu vas être…

le gars qui a sauvé un bébé

phoque d'une mort atroce.


SERVEUR

Ouch… Oh…

OK, t'as gagné.

C'est rendu la version

officielle.


FEMME

Yes!


SERVEUR

Merci.

Qu'est-ce que tu fais là?


FEMME

Bien, je…


SERVEUR

J'ai fini mon

(mot_etranger=EN]shift[/mot_etranger)

.

FEMME

OK.


SERVEUR

Hum. Bien, finis ta bière.

Une bonne crème glacée?


Le SERVEUR retourne derrière le bar pendant que la FEMME reste un peu interloquée par l’échange.


Le SERVEUR frappe à la fenêtre derrière la FEMME. Il a son chandail sur les épaules et lui fait signe de sortir à l’extérieur. La FEMME le suit.


Ils marchent ensemble sur la rue et s’arrêtent sur un petit banc devant une boutique de livres pour manger une crème glacée.


SERVEUR

Qu'est-ce que tu dis

de vendredi prochain?


FEMME

De quoi est-ce

qu'on parle, là?


SERVEUR

De notre première

vraie date.


FEMME

Oh. OK.

Je sais pas, là.

Vite de même…


SERVEUR

OK. On peut faire ça

plus rapidement.


FEMME

Comment?


SERVEUR

Deux options.

Première: on se pose

dix questions en rafale.

Bang, bang,

(mot_etranger=EN]speed dating[/mot_etranger)

.

FEMME

Deux?


SERVEUR

On frenche.


Le SERVEUR s’avance et embrasse la FEMME.


Très vite, le baiser devient enflammé et le SERVEUR et la FEMME se retrouvent à l’appartement de celle-ci, toujours en s’embrassant. Puis, ils sont dans la chambre. L’orchestre tzigane joue près du lit. Après, le couple est assis dans le lit de la FEMME, en silence. Elle regarde droit devant elle. L’orchestre s’est arrêté de jouer.


SERVEUR

Mais c'est correct,

Sophie, là.

Je veux dire,

je suis pas…

Moi, je suis pas pressé.

Mettons qu'on a un peu

brûlé des étapes.

Regarde,

on reste au premier plan,

puis on se voit vendredi?


Les musiciens s’apprêtent à jouer, mais la FEMME ne dit rien.


SERVEUR

OK.

Bon, bien…

Est-ce que tu vois

encore l'autre gars?


FEMME

Non.


SERVEUR

Tu penses encore à lui?


FEMME

Je suis pas du genre

à m'accrocher.


Le SERVEUR s’assoit au bout du lit, dos à la FEMME. Finalement, il se lève. La FEMME soupire. Elle est maintenant seule dans la chambre.


Un autre soir, la FEMME fait les cent pas près du café.


Un autre jour, la FEMME est au parc Champagneur avec son amie, devant l’étang. L’orchestre tzigane joue derrière elles.


La FEMME prend une marche avec sa troisième amie dans le parc. Le groupe de musiciens est là, perché sur un pont qui passe au-dessus de l’étang.


Même à la librairie, l’orchestre tzigane suit la FEMME. Jusque sur son balcon, où elle lit, les musiciens la suivent.


JULIEN

Tu lis quoi?


FEMME

Que me vaut cette visite?


JULIEN

Je passais dans le coin.

J'ai encore tes clés.

Tu me manques, Sophie.


FEMME

Est-ce que tu veux

un verre de vin?


JULIEN

OK.


FEMME

OK.


La musique tzigane reprend sur un rythme endiablé. JULIEN et SOPHIE s’embrassent dans le salon.


JULIEN

C'est cool, je suis content

qu'on soit rendus là.


FEMME

Qu'est-ce que

tu veux dire?


JULIEN

Je sens qu'on est tous

les deux passés à autre chose.


La musique s’arrête brusquement.


LA FEMME se lève, elle court mettre ses bottes.


JULIEN

Es-tu correcte?


FEMME

Oui, oui, oui.

Je reviens

dans deux secondes.


La FEMME sort de l’appartement laissant JULIEN seul chez elle.


La FEMME arpente le parc Champagneur. Elle entre à la librairie du quartier. Au café, le groupe de musique tzigane joue. La FEMME entre dans le café, elle prend la guitare d’un des musiciens et la brise sur une table. Puis elle, s’empare de la trompette d’une des musiciennes et part avec.


La FEMME entre chez elle avec la trompette. Elle passe d’une pièce à l’autre. Va dans un tiroir prend un marteau et un clou et retourne au salon. Elle cloue le clou au mur et accroche la trompette au milieu d’un cadre vide.


La FEMME marche sur la rue, la nuit. Devant elle, un homme chante une chanson portugaise. Elle rejoint le SERVEUR qui l’attend devant le café. Ils s’embrassent sur la joue et entre au café. Devant le café, le vieil homme joue de la guitare en chantant en portugais.


Générique de fermeture



Films

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Cinéma
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par