CinéTFO

Retrouvez le meilleur du cinéma sur CinéTFO! Profitez de notre sélection de films offerts gratuitement pour (re)découvrir des classiques et des oeuvres incontournables du cinéma d'auteur contemporain. Pour la programmation en ondes, consultez le Passeport CinéTFO!

Partager
Image univers CinéTFO Image univers CinéTFO

Vidéo transcription

Le rideau

Pierre, un jeune garçon de huit ans, passe le plus clair de ses vacances d’été derrière le rideau de la fenêtre de la salle à manger. Il rêve d’aller jouer au ballon avec les autres enfants, ce que sa mère qui le surprotège lui refuse constamment. Un jour, Pierre décide de transgresser l’interdit : il provoque une crise d’angoisse à sa mère, mais ce geste lui procure un moment de liberté qui le remplit d’espoir.



Réalisateur: Frédéric Desager
Acteurs: André Kasper Kolstad, Marie-Ève Bertrand, Sasha Samar
Année de production: 2013

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr

Générique d'ouverture


Dans la rue, des enfants crient et s'amusent avec un ballon. Une voiture se stationne près d'eux.


ENFANT

Elle est par là-bas.


Une MÈRE sort de la voiture et ouvre la portière arrière du côté passager.


MÈRE

Allez, Pierre! On se dépêche.

Chéri, on a pas eu le temps

de mettre de crème

solaire ce matin.


Portant un uniforme d'écolier, PIERRE sort de la voiture. Sa MÈRE lui tend un parapluie pour le protéger du soleil. PIERRE prend le parapluie, puis regarde les enfants s'amusant avec le ballon.


MÈRE

(Impatiente)

Grouille! Qu'est-ce que tu fais?


ENFANT

Qu'est-ce qu'elle a dit?


PIERRE accourt dans l'escalier extérieur et donne le parapluie à sa MÈRE avant d'entrer dans la maison en courant. Sa MÈRE rentre. Puis, par la fenêtre, derrière les rideaux, PIERRE observe les enfants jouer dehors.


Titre :
Le Rideau


Plus tard, dans la salle à manger, PIERRE et ses parents mangent à table.


PÈRE

(Propos traduits d'une langue étrangère)

Tu te souviens quand même de ce collègue dont je t'ai parlé hier?

(Propos en français)

Non, Robert.

Tu te souviens, Robert,

je te parlais hier, avant-hier.

(Propos traduits d'une langue étrangère)

Voyons, on en a parlé plusieurs fois!


MÈRE

Tu vas pas recommencer?


PÈRE

(Propos traduits d'une langue étrangère)

Non, évidemment qu'on va pas recommencer!


PIERRE

Maman?


PÈRE

(Propos traduits d'une langue étrangère)

(S'adressant à PIERRE)

Tais-toi et mange!


MÈRE

Tu lui parles pas

comme ça, OK?

(Propos traduits d'une langue étrangère)

C'est compris?


PIERRE

Est-ce que je peux aller

jouer dehors?


MÈRE

(Posant sa main sur le bras de PIERRE)

Ça s'est beaucoup

rafraîchi, tu sais.

Il faut pas.


PÈRE

(Propos traduits d'une langue étrangère)

Pourquoi?

(Propos en français)

Il peut aller. Doucement.

(Propos traduits d'une langue étrangère)

Pourquoi pas?


MÈRE

De quoi tu te mêles?


PIERRE se lève de table et regarde à travers les rideaux de la fenêtre.


PÈRE

(Propos traduits d'une langue étrangère)

Quoi, j'ai pas le droit

de parler à mon fils?

J'en ai assez de tes

«Arrête avec ça»!

Qu'est-ce que tu crois

qui va lui arriver dans la rue?


MÈRE

J'ai pas à me justifier.


PÈRE

(Propos traduits d'une langue étrangère)

Je suis quand même son père, non?

C'est vrai, hein?


PIERRE pousse les rideaux et se bouche les oreilles avec ses mains.


VOIX D'UN ENFANT

Je t'ai vu. Ah!


Des couverts s'entrechoquent.


PÈRE

(Propos traduits d'une langue étrangère)

C'est ça, vas-y, tu peux rire

si tu veux!


La porte s'ouvre et les parents de PIERRE sortent. La voiture se déverrouille. PIERRE les observe par la fenêtre.


PÈRE

(Propos traduits d'une langue étrangère)

Hé, regarde-moi...

Espèce d'idiote!


PIERRE est déconcentré par une perruche qui piaille dans sa cage près de lui. Au loin, la voiture démarre.


FEMME

Ah ben, ben, ben...

Doucement.


Une FEMME entre dans la salle à manger et dépose un drap sur la cage, ce qui fait taire la perruche.


Un autre jour, PIERRE accourt à la fenêtre et tire les rideaux. Les enfants crient et s'amusent dans la rue.


PIERRE

Maman! Je peux-tu aller...


PIERRE aperçoit des pissenlits virevolter dans les airs et s'empresse de prendre sa pompe médicamenteuse contre l'asthme. Il perd son enthousiasme et quitte la fenêtre.


Plus tard, PIERRE regarde un dessin animé à la télévision.


HOMME

(À la télévision)

Cette fois,

tu ne t'en sortiras pas,

Alphonse. Je ne te laisserai

pas détruire cette planète!


NINJA

(À la télévision)

Ha, ha! Prends ça,

tas de ferraille!


PIERRE

M'man?


La MÈRE de PIERRE lui apporte une assiette de nourriture.


HOMME

(À la télévision)

À moi les forces spectrales.


La MÈRE de PIERRE lui donne un baiser sur le front et s'éloigne.


MÈRE

Je vais faire

ma sieste. OK, chéri?

Tu mets pas la télé trop fort?


Déçu, PIERRE mange en regardant la télévision.


Un autre jour, les enfants s'amusent avec un ballon dans la rue.


GARÇON

Eille! Ici.


FILLETTE

Ici!


PIERRE et sa MÈRE sortent de leur maison. PIERRE tend son parapluie à sa MÈRE.


MÈRE

Mais non!


GARÇON

Ici! Ici, ici!


Les enfants se retournent tous pour regarder PIERRE et sa MÈRE.


MÈRE

Pierre!

Dis bonjour à grand-maman.


PIERRE

Bonjour.


La GRAND-MÈRE de PIERRE lui caresse la joue.


MÈRE

Bon, je suis désolée.

On a pris du retard.

Finalement, j'ai décidé

de faire la salade.


GRAND-MÈRE

Ce qu'on aurait préféré,

c'est que t'arrives avant.


PIERRE s'éloigne légèrement et sa MÈRE le ramène à elle. PIERRE échange un regard avec un des enfants. Le GARÇON lui renvoie un petit rire mesquin et s'éloigne, suivi des autres enfants. PIERRE regarde le sol, déçu.


Un autre jour, PIERRE est à la fenêtre et regarde les enfants crier et jouer dans la rue.


PIERRE

M'man?

Je peux-tu aller jouer dehors?


Le tonnerre gronde et la pluie tombe soudainement. Les enfants crient dans la rue. PIERRE quitte la fenêtre et le ballon plein de boue des enfants rebondit sur la fenêtre.


PIERRE revient à la fenêtre et voit le ballon de basketball sur le gazon. Le GARÇON au rire mesquin vient le chercher et regarde PIERRE.


La MÈRE de PIERRE rejoint PIERRE à la fenêtre et cogne pour faire partir le GARÇON.


VOIX DU PÈRE

(Propos traduits d'une langue étrangère)

C'est pas vrai, ça suffit, arrête!

Tu embêtes tout le quartier!


La MÈRE de PIERRE quitte la fenêtre. PIERRE regarde le GARÇON qui lui lance un regard méprisant. Le GARÇON retourne vers les autres enfants et PIERRE quitte la fenêtre.


Dans sa cage, la perruche reste silencieuse alors que l'orage gronde.


Un autre jour, dans la maison, PIERRE entend ses parents se disputer au loin.


PÈRE

(Propos traduits d'une langue étrangère)

C'est pas moi qui t'énerve,

c'est toi qui m'énerves!


La MÈRE de PIERRE crie des paroles indistinctes, puis son PÈRE passe devant lui et sort de la maison.


PÈRE

(Propos traduits d'une langue étrangère)

C'est pas possible d'être idiote à ce point-là. Elle est folle!


Le PÈRE de PIERRE rejoint un homme, LOCHA, à l'extérieur qui attend.


PÈRE

(Propos traduits d'une langue étrangère)

Locha, j'en peux plus!


LOCHA

(Propos traduits d'une langue étrangère)

Qu'est-ce qui se passe?


PIERRE se rend à la fenêtre pour observer LOCHA et son PÈRE.


PÈRE

(Propos traduits d'une langue étrangère)

On va encore être en regard à cause

de ses cheveux! J'en peux plus

de parler de sa foutue coiffure!


LOCHA

(Propos traduits d'une langue étrangère)

Allez, calme-toi.


PÈRE

(Propos traduits d'une langue étrangère)

Non, je veux pas me calmer, je veux plus me calmer! C'est une folle!


LOCHA ouvre la portière au PÈRE de PIERRE qui entre dans la voiture. PIERRE lance un regard vers l'escalier menant à l'étage. Il s'éloigne de la fenêtre et se rend à la porte d'entrée. Il lance un regard à nouveau vers l'escalier. Au loin, la voiture démarre.


PIERRE aperçoit la voiture s'éloigner dans la rue. Il s'avance dans l'embrasure de la porte d'entrée et jette un coup d'oeil derrière lui. Puis, il entreprend de descendre pas à pas l'escalier extérieur.


PIERRE s'éloigne de la maison et rejoint la rue où il aperçoit le but de basketball chez son voisin d'en face. Au loin, des enfants rient. PIERRE regarde au bout de la rue et voit les enfants jouer ensemble dans un terrain vague.


PIERRE regarde la maison et les enfants en alternance. Il avance dans la rue pour les rejoindre au terrain vague.


Alors que PIERRE tourne le coin de la rue, sa MÈRE sort de la maison en l'interpellant.


MÈRE

Pierre?

Pierre!


La MÈRE de PIERRE part en courant en sens inverse dans la rue. PIERRE en profite pour courir vers les enfants. Il traverse un sentier boueux et retrouve les enfants dans un champ.


Le GARÇON au rire mesquin s'amuse à lancer son ballon de basketball dans une flaque de boue avec un autre GARÇON. PIERRE les rejoint. PIERRE et le premier garçon s'échangent un regard. Le GARÇON lance le ballon dans la boue qui éclabousse sur PIERRE. Celui-ci prend le ballon et fait la même chose et éclabousse le GARÇON. Les autres enfants rient.


PIERRE sourit au GARÇON qui lui lance un regard méprisant. PIERRE cesse de sourire.


GARÇON

Bataille de bouette!


ENFANTS

Bataille de bouette!


Les enfants accourent et se lancent de la boue en criant et riant. Puis, ils se mettent tous de la boue dans le visage. Après un moment, la MÈRE de PIERRE les rejoint en courant.


MÈRE

(Criant)

Pierre!

Pierre!

Pierre!

Pierre! Ah!


La MÈRE de PIERRE glisse et tombe dans la boue, salissant sa belle robe blanche.


Les enfants l'encerclent et l'observent silencieusement. La MÈRE de PIERRE se relève et embrasse le visage plein de boue de PIERRE en sanglotant.


MÈRE

(Sanglotant)

Fais-moi plus jamais ça.

Viens-t'en.


La MÈRE de PIERRE le prend par le bras et le ramène avec elle vers la maison. Les enfants regardent PIERRE en silence. PIERRE se défait de l'emprise de sa mère et les regarde. Le GARÇON au rire mesquin lui sourit et le salue de la main. PIERRE sourit et le salue aussi de la main.


Générique de fermeture

Films

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Cinéma
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par