Image univers CinéTFO Image univers CinéTFO

CinéTFO

Retrouvez le meilleur du cinéma sur CinéTFO! Profitez de notre sélection de films offerts gratuitement pour (re)découvrir des classiques et des oeuvres incontournables du cinéma d'auteur contemporain. Pour la programmation en ondes, consultez le Passeport CinéTFO!

Partager

Vidéo transcription

Berthe Morisot

Paris 1865. Berthe Morisot, une jeune peintre, découvre au cours d’une exposition le tableau Olympia de Manet, un sulfureux portrait d’une femme embrassant son corps et sa sexualité. Une rencontre avec Édouard Manet surviendra très vite après ce choc artistique. À la fois charmeur et amoureux des femmes, Manet montre très vite de l’intérêt pour cette jeune novice de la peinture au visage qui l’inspire.



Réalisateur: Caroline Champetier
Acteurs: Marine Delterme, Malik Zidi, Alice Butaud
Année de production: 2012

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr



VOIX DE FEMME

Ne poussez pas!

Bas les pattes.


VOIX D'HOMME

Mais vous me marchez

sur les pieds.



VOIX D'HOMME 3

Attention, bon sang!



BERTHE MORISOT

J'y suis pas.


EDMA MORISOT

C'est impossible.


Titre :
Berthe Morisot



BERTHE MORISOT

Regarde, il y a Edma Morisot.

Il y a pas Berthe Morisot.



JEANNE

Calmez-vous, Berthe.

On va la retrouver.


EDMA MORISOT

Regarde.


EDMA et BERTHE regardent devant elles par-dessus la foule.



VOIX D'HOMME 4

Je vous en prie, madame.




VOIX D'HOMME 6

Il se prend pour qui,

ce Manet?


VOIX D'HOMME 7

C'est pas de la peinture.



VOIX D'HOMME 7

C'est pas de la peinture.



VOIX D'HOMME 9

Pour qui est ce regard?


VOIX DE FEMME 3

C'est scandaleux.




EDMA MORISOT

Allons voir d'autres toiles.



EDMA MORISOT

Attention, Jeanne.


JEANNE

Madame a dit

que vous deviez ranger.




EDMA MORISOT

Oh, Yves...







YVES MORISOT

Un scandale?


EDMA s'approche de BERTHE pour regarder sa toile.




EDMA MORISOT

Montre.



EDMA MORISOT

Oui.



BERTHE MORISOT

Oh!








BERTHE MORISOT

Ce placard...
























EDMA rit.









BERTHE MORISOT

Il doit y avoir

que la peinture, Edma.

C'est elle

qui nous sauve de tout.


EDMA MORISOT

La seule chose que je veuille,

c'est peindre

et rester avec toi.






BERTHE MORISOT

C'est pas pour rien que

tous les ateliers sont au nord!

Monsieur Corot!


TIBURCE MORISOT

Essayez de satisfaire

vos enfants.



BERTHE MORISOT

Eh bien, autant rester avec

notre placard dans le salon.


JEAN-BAPTISTE COROT

C'est une ancienne orangeraie,

non?


TIBURCE MORISOT

En effet.


JEAN-BAPTISTE COROT

C'est amusant, c'est entre

l'atelier classique et le votif.

Vous en ferez certainement

quelque chose.




BERTHE MORISOT

Une marquise?


EDMA MORISOT

Ah oui, une marquise?





BERTHE MORISOT

Oui, mais l'hiver, le soleil

est plus bas. Il faudra

poser des stores.


TIBURCE MORISOT

Berthe, tu descends

tout de suite!







BERTHE rit.


BERTHE MORISOT

Comme si un homme

pouvait combler

tous les espoirs d'une femme.


EDMA s'approche de BERTHE et l'enlace.




YVES MORISOT

Je vous ai entendues.



VOIX D'HOMME

(Chuchotant)

C'est Manet.


VOIX D'HOMME 2

Manet?



VOIX D'HOMME 3

C'est Manet.







FEMME

Chut!

















HENRI FANTIN-LATOUR entre dans la galerie.











HENRI FANTIN-LATOUR

Mesdemoiselles.



BERTHE MORISOT

On y va?





BERTHE et EDMA sortent de l'atelier.




BERTHE MORISOT

Eh bien?


EDMA lui tend la lettre.







EDMA MORISOT

Savez-vous si Monsieur Manet

sera avec nous?









BERTHE MORISOT

(Sanglotant)

Je me cherche.











Un autre jour, EDMA entre toute joyeuse dans la chambre de BERTHE en tenant une lettre.


EDMA MORISOT

Berthe? Devine!


BERTHE MORISOT

(Moqueuse)

C'est ce cher Carolus-Duran?


EDMA MORISOT

Je l'ai pas encore ouverte.


EDMA et BERTHE s'assoient ensemble sur le lit. EDMA ouvre la lettre.




















BERTHE MORISOT

Je peux dire non.


EDMA MORISOT

Berthe...

Je ne joue plus.



VOIX DE MARCHAND

Beaux chapeaux!

Beaux chapeaux!




BERTHE MORISOT

Merci.


COCHER

Mesdemoiselles.



EDMA MORISOT

Bonjour.



EDMA MORISOT

(Parlant plus fort)

Bonjour.





EDMA MORISOT

Tu l'as reconnu?


BERTHE MORISOT

Hum?



BERTHE MORISOT

Tu crois?





EDMA MORISOT

Berthe! Non.
























EDMA MORISOT

Stevens? Je n'y allais pas.






BERTHE MORISOT

Je peux y aller?



Une fois sortie dans la rue, BERTHE et EDMA montent un escalier en courant, relevant leurs robes.


EDMA MORISOT

Allez, allez!







JEANNE

Je vais vous brosser.


EDMA MORISOT

Oui.






EDMA et BERTHE restent silencieuses.




TIBURCE MORISOT

Que se passe-t-il ici?



BERTHE MORISOT

Nous n'avons rien fait de mal.









EDMA MORISOT

Yves.








EDMA et BERTHE se redressent, BERTHE referme le livre.


BERTHE MORISOT

Pour peindre,

il faut de l'inspiration.






















EDMA et BERTHE rient et se serrent dans les bras.



VOIX DE TIBURCE MORISOT

Il est hors de question

que Berthe continue de poser

pour ce Manet,

vu le scandale qui l'entoure.



VOIX DE TIBURCE MORISOT

Pff... Quelle mascarade.






BERTHE MORISOT

(Chuchotant)

Edma?

Edma.


EDMA se redresse.


EDMA MORISOT

Quoi?





BERTHE MORISOT

Viens avec moi.

Pourquoi j'irais toute seule?




BERTHE MORISOT

Alors, je n'y vais pas.





















Sur la toile, MANET finit de peindre le visage de BERTHE.



VOIX DU COCHER

Ya!




BERTHE MORISOT

Ce qui me remet les pieds

sur terre, comme vous dites,

c'est la peinture.












EDMA MORISOT

Bonjour!


ADOLPHE PONTILLON

Bonjour.




EDMA MORISOT

Je serais heureuse

de la rencontrer.







TIBURCE MORISOT

Monsieur.












EDMA MORISOT

Vous vivez sur un bateau?









EDMA MORISOT

Exactement.



EDMA MORISOT

Il est de Berthe.


























BERTHE MORISOT

Non, non.





EDMA et BERTHE marchent dans un couloir de la maison.















Un autre jour, dans son atelier, BERTHE peint des arbres dans un tableau de paysage sous le regard de JEAN-BAPTISTE COROT.



BERTHE soupire.




BERTHE MORISOT

Je ne veux peindre

que ce que je vois.








Un autre jour, EDMA entre dans la maison familiale, suivie d'ADOPLHE PONTILLON.





EDMA MORISOT

On vient de la livrer.

Comment la trouvez-vous?





Un autre jour, EDMA et BERTHE marchent dans une rue.




BERTHE MORISOT

Je me demande si

ce Degas n'est pas

un peu misogyne.





BERTHE MORISOT

Cet Adolphe,

il est officier de marine?




BERTHE MORISOT

Lorient?

Mais c'est pas possible.

Et nous? Et la peinture?




EDMA MORISOT

C'est de nous

qu'il m'a fait douter.

L'atelier est vide depuis

que tu poses pour lui.













EDMA MORISOT

On a failli chavirer!



EDMA MORISOT

Merci, Jeanne.







BERTHE MORISOT

Je n'y arrive pas.






BERTHE retourne vers sa toile.


BERTHE MORISOT

Votre couturier est donc

plus important que ma peinture?










BERTHE reprend la toile.


BERTHE MORISOT

Merci.


HOMME

C'est vous qui l'avez faite?


BERTHE MORISOT

Oui.



BERTHE MORISOT

Merci.












BERTHE MORISOT

Au revoir.






BERTHE ferme les yeux et inspire.


BERTHE MORISOT

Pouvoir rendre cela.






BERTHE MORISOT

Mais moi aussi, j'ai besoin

que quelque chose se passe.




BERTHE MORISOT

Non.


BERTHE reprend sa toile et sort de l'atelier.


La nuit, BERTHE est assise au milieu de son atelier dans le noir. EDMA entre dans l'atelier.



EDMA s'assoit sur une chaise et regarde vers le tableau.








EDMA MORISOT

Qu'est-ce que tu attends?

Qu'il divorce?







BERTHE MORISOT

Venez.



















BERTHE MORISOT

Non.







BERTHE baisse les yeux.










EDMA tourne autour de BERTHE en chantant.



BERTHE retire le chapeau et prend de la nourriture dans un bol.



BERTHE MORISOT

Je n'y vais pas pour manger.


BERTHE essaye un autre chapeau.










TIBURCE MORISOT

Vous plaisantez!

Il n'y a que la monarchie

qui peut sauver la France.








HOMME

Oui, Suzanne.







TIBURCE MORISOT

Oui, je sais.

Merci.






Un autre jour, devant leur atelier, EDMA et BERTHE plient des draps.















JEANNE

Attention,

Mademoiselle Edma.



EDMA MORISOT

Tu viens?






JEANNE

Allez-y. Vous aussi.



BERTHE MORISOT

On va vite essuyer.








BERTHE MORISOT

Tout le monde veut me marier.

C'est un cauchemar.

















BERTHE MORISOT

Elle pense

que je ne crains rien.









Texte narratif :
Lorient, octobre 1869


BERTHE MORISOT

C'est magnifique!


Plus tard, EDMA et BERTHE suivent un sentier le long de la plage. EDMA est enceinte et s'abrite sous une ombrelle.


EDMA MORISOT

Lorient m'ennuie.

La mer m'ennuie.

Et toi, tu me manques.

Rire avec toi,

peindre avec toi...


BERTHE prend EDMA par le bras.



BERTHE rit doucement.




BERTHE prend EDMA par la main et l'attire vers la plage.


BERTHE MORISOT

Tu viens?


Elles descendent les escaliers vers la plage.








EDMA MORISOT

N'abandonne pas.




EDMA MORISOT

Allez, viens.


EDMA et BERTHE courent doucement sur la plage.




Plus tard, BERTHE est assise devant son chevalet sur la plage et regarde l'horizon au-dessus de la mer.



Plus tard, BERTHE est encore assise devant son chevalet sur la plage et peint en regardant la mer.



EDMA MORISOT

(Chantant)

? Le long du quai ?

? Les grands vaisseaux que

la houle incline en silence ?

? Ne prennent pas garde

aux berceaux ?






EDMA MORISOT

Oui.

Je te regardais.





BERTHE MORISOT

Non. Je n'imagine pas

ce qu'est la guerre.



BERTHE MORISOT

Ma vie n'est pas ici.

Tu le sais bien.



BERTHE MORISOT

(S'adressant au cocher)

On y va.









JEANNE

Ils encerclent Paris!

Berthe...


JEANNE se jette dans les bras de BERTHE en sanglotant.



FEMME

Faut pas y aller!


Texte narratif :
Passy, juillet 1870









SOLDAT 2

Revenez. Revenez, Madame.









BERTHE MORISOT

Oh!



DOMESTIQUE

Mamoiselle Berthe? Toute seule?

Qu'est-ce que je peux faire

pour vous?


BERTHE entre, la respiration tremblante.




BERTHE s'assoit en reniflant, puis soupire.


DOMESTIQUE

Bougez pas, je vais vous

chercher quelque chose.






Des coups de canon se font entendre au loin.





BERTHE MORISOT

Merci.









BERTHE MORISOT

Comment vous appelez-vous?



Un soir, BERTHE dessine dans sa chambre en fredonnant.




TIBURCE MORISOT

Et alors?











Des coups de canon se font entendre au loin.











BERTHE MORISOT

Il est vivant.





BERTHE MORISOT

Qu'est-ce qui se passe?



SOLDAT 2

La Prusse a pris

l'Alsace et la Lorraine.


SOLDAT

C'est fini.



SOLDAT

C'est qu'il n'est plus

parmi nous.


BERTHE MORISOT

Il est parti?





SOLDAT

Oh...


Le soldat prend la toile sous son bras.

































BERTHE MORISOT

Plus jamais je ne pourrai

vivre comme avant.









Texte narratif :
Mars 1871, fin de la guerre






BERTHE MORISOT

Elle est pour vous.














PAUL DURAND-RUEL

Un acompte

sur vos prochaines toiles.


BERTHE s'approche et regarde les billets.


BERTHE MORISOT

C'est beaucoup trop.

Je peux pas toucher

plus que Manet.





BERTHE marche seule dans la rue.






BERTHE MORISOT

Vous plaisantez?









BERTHE MORISOT

Les honneurs...

C'est donc si important

pour vous?




BERTHE MORISOT

Non, merci.





BERTHE MORISOT

Alors?






BERTHE rit doucement.


BERTHE MORISOT

(Joyeusement)

Et les autres?




TIBURCE MORISOT rit.



















Films

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Cinéma
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par